8 astuces pour atteindre l’indépendance financière

Une fois que vous avez vu la vidéo cliquez ici pour rejoindre gratuitement des milliers d’entrepreneurs passionés de développement personnel en vous abonnant à la chaîne Youtube !

Ressources :

Transcription de la vidéo 8 astuces pour atteindre l’indépendance financière:

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous demander comment votre vie pourrait être transformée si vous connaissiez les principes et l’état d’esprit qu’adoptent les gens qui développent une fortune pour devenir indépendant financièrement, et comprendre comment raisonne un Warren Buffett, un Bill Gates, un Elon Musk qui ont su, par l’entreprenariat, gagner de l’argent, mais aussi faire fructifier leurs fortunes ?

Si oui, je suis heureux de partager avec vous « 8 hacks pour développer votre génie financier » tiré du livre « Augmentez votre intelligence financière » de Robert Kiyosaki qui est également l’auteur du célèbre « Père riche, père pauvre ».

Dans un monde capitaliste en perpétuel changement, il paraît vital pour chacun de développer son intelligence financière.

L’auteur part du constat que le système éducatif ne lègue aux étudiants que très peu de connaissance financière et ne prépare donc pas les jeunes adultes à une vie caractérisée par l’indépendance financière.

Cette absence est pour lui très grave car, puisque nous vivons justement dans ce monde capitaliste en perpétuel mouvement, les citoyens ne sont pas du tout en mesure de prendre les bonnes décisions pour eux-mêmes concernant leur argent, ce qui a parfois pour conséquence des situations très graves.

Pour ces deux raisons, Robert Kiyosaki estime qu’il est vital pour les citoyens de prendre en charge eux-mêmes leur propre éducation financière ainsi que celle de leurs enfants.

L’objectif de ce livre est d’enseigner aux lecteurs à devenir plus intelligents financièrement afin qu’ils sachent ensuite comprendre et traiter l’information financière disponible abondamment partout et prendre, du coup, les bonnes décisions concernant son argent afin de s’enrichir.

8 astuces pour atteindre l'indépendance financière

Comment atteindre l’indépendance financière

Mais tout d’abord, qu’est-ce que l’intelligence financière ?

Tout comme l’intelligence est la capacité à résoudre des problèmes, l’intelligence financière est la capacité à résoudre des problèmes d’argent.

Pour accroître son intelligence financière et s’enrichir, il faut avant tout résoudre ses problèmes d’argent.

Pour expliquer ça, Robert Kiyosaki fait le parallèle entre un problème d’argent et un mal de dent.

Si on ne s’occupe pas d’un mal de dent, il engendrera à terme de graves conséquences. C’est pareil avec l’argent.

Si par exemple, vous manquez d’argent et si au lieu de trouver une solution à ce problème, vous commencez à vivre à crédit, vous allez cumuler les dettes, puis, vous contracterez un crédit pour rembourser ces dettes, vous endettant ainsi toujours plus jusqu’à la faillite.

Robert Kiyosaki précise qu’il existe de nombreuses formes d’intelligences. Il ne considère pas du tout l’intelligence financière comme supérieure aux autres. Mais il pense cependant que vivant dans un monde régi par l’argent, c’est une intelligence dont nous avons tous besoin à des degrés divers.

Selon lui, l’intelligence financière peut se décomposer en 5 sous-parties qu’il nomme QI.

Le QI financier n°1 est le fait de savoir gagner davantage d’argent : plus vous gagnez d’argent, plus votre QI n°1 est élevé.

Le QI financier n°2, c’est de savoir protéger votre argent : plus la part de vos revenus reversés à l’Etat est faible, plus votre QI n°2 est élevé.

Le QI financier n°3, c’est de savoir gérer votre argent : plus la plupart de vos revenues que vous arrivez à conserver est élevée et pas un investissement, plus votre QI n°3 est élevé.

Le QI financier n°4, c’est de savoir faire fructifier votre argent : plus le rendement de vos investissements est élevé par rapport au capital investi et moins vos investissements sont risqués, plus votre QI n°4 est élevé.

Et le QI financier n°5, c’est de savoir améliorer votre information financière : plus vous arrivez à comprendre, analyser, et donner un sens à l’information financière, plus votre QI n°5 est élevé.

8 méthodes pour atteindre l'indépendance financière
Robert Kiyosak, guru de l’indépendance financière et auteur des bestsellers « Augmentez votre intelligence financière » et « Père riche, père pauvre »

Nous allons maintenant entrer dans le détail de chacun de ces QI financiers.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 4 habitudes des personnes indépendantes financièrement

Tout d’abord, le QI n°1 : savoir gagner davantage d’argent.

Le premier conseil que Robert Kiyosaki donne pour développer son QI n°1 est de travailler non pas pour de l’argent, mais pour apprendre à en gagner davantage.

Relatant sa propre expérience, il explique qu’au début de sa carrière, il a délibérément choisi un poste avec un salaire beaucoup plus bas que ce qu’il aurait pu avoir ailleurs dans l’unique but d’apprendre à vendre.

Fort de cette expérience sur le terrain, il a ensuite pu créer sa première entreprise.

Son conseil n°2 est le suivant : « On peut abandonner quand on gagne, mais jamais quand on perd ». Le processus est plus important que le but.

C’est-à-dire que quand vous êtes face à des difficultés, c’est justement là que vous devez apprendre à résoudre des problèmes pour augmenter votre QI n°1.

Le conseil n°3 est qu’une fois un défi remporté, il faut passer au suivant.

La sécurité de l’emploi est le pire ennemi du QI n°1. C’est le processus de résolution des problèmes de plus en plus complexes qui nous enrichit.

Le conseil n°4 est de résoudre votre propre problème d’argent, mais aussi résoudre les problèmes des autres. Voilà le secret ultime pour gagner davantage d’argent. Résolvez les problèmes des autres.

Robert Kiyosaki prend pour preuve de cela le fait que plus une entreprise résout de gros problèmes, plus elle est prospère.

Le QI financier n°2 est de savoir protéger votre argent.

Robert Kiyosaki considère que le monde est peuplé de prédateurs qui en veulent à votre argent. Le QI n°2 vous permet de conserver la majeure partie de ce que vous gagnez et d’en donner le moins possible à ces prédateurs.

Pour l’auteur, le premier prédateur est bien sûr l’Etat qui, toujours et encore, veut davantage d’impôt.

Ensuite, les banquiers qui en échange d’un intérêt ridicule utilisent votre épargne pour le prêter à des taux très intéressants pour eux.

Ensuite, les courtiers et les conseillers financiers qui sont de simples vendeurs n’ayant souvent aucune expérience ni aucune compétence réelle en investissement, qui n’ont pas compris que les règles de l’argent avaient changé et qui font payer très chers des conseils désuets et dangereux.

Enfin, les conjoints qui d’après l’auteur dérobent votre argent en cas de divorce.

En résumé :

  • Ne faites confiance à personne.
  • Protégez votre argent en vous entourant d’avocats, de comptables et de fiscalistes.
  • Apprenez à gérer votre argent vous-même au lieu de le confier à de « faux experts ».

Et concrètement, ça veut dire que vous allez investir plutôt dans des trackers, c’est-à-dire des logiciels qui reproduisent des indices comme le SP500 ou le CAC40 pour un coût dérisoire, plutôt que de payer des êtres humains qui en général vont performer moins bien que les marchés.

Le QI n°3 est de savoir gérer votre argent.

Ici, l’auteur revient sur la notion de bilan financier personnel déjà abondamment évoqué dans son premier livre « Père riche, père pauvre ». Il explique comment, parti de rien, on peut atteindre une situation de surplus budgétaire, c’est-à-dire de richesse, en privilégiant les dépenses permettant de faire l’acquisition d’actifs qui génèreront ensuite des revenus supplémentaires.

C’est-à-dire que plutôt que d’acheter une Porsche, préférez acheter un appartement qui va générer des revenus pour vous.

La leçon n°1 est de se payer en premier.

Toujours, quoi qu’il arrive, vous devez vous payer en premier. C’est-à-dire que la première chose que vous faites après avoir reçu votre salaire est d’acheter des actifs : de l’épargne, des investissements, mais aussi des formations.

Participez à un club de sport puisque ça va booster votre énergie, votre bien-être et, du coup, améliorer aussi vos chances de vous enrichir.

Et Robert Kiyosaki est contre quand même le fait de vivre en dessous de vos moyens et préconise au contraire, même en cas de difficulté, de continuer à maintenir votre niveau de vie et vos dépenses en actifs et d’utiliser votre QI n°1 pour gagner davantage d’argent.

Là-dessus, je ne suis pas d’accord avec l’auteur. Je pense qu’au contraire, il faut savoir vivre simplement même quand on gagne beaucoup d’argent, de vivre de manière minimaliste et simplement utiliser l’argent comme une source de liberté pour pouvoir faire ce qu’on veut.

La leçon n°2 est la colonne des dépenses qui est une boule de cristal.

On peut facilement prédire l’avenir financier d’un individu en étudiant la nature de ses dépenses.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'investisseur Intelligent

Une personne qui dépense majoritairement son argent dans des actifs c’est-à-dire épargne, investissement, formation, coaching, salle de sport deviendra nécessairement plus riche que celle qui dépense majoritairement son argent aux besoins de consommation ou des passifs comme la voiture.

La leçon n°3, c’est les actifs qui paient les passifs parce que l’auteur n’est pas contre l’acquisition de passif pour se faire plaisir, mais il recommande de ne le faire qu’avec de l’argent généré au préalable par un actif.

Par exemple, si je souhaite m’acheter une belle voiture qui est un passif, qui va me coûter un x euros à l’achat plus x euros chaque mois en entretien, vous avez besoin d’une somme totale admettons 100 000 euros.

D’abord, vous allez acquérir un bien locatif, donc un actif, et vous allez vous payer cette voiture uniquement quand ce nouvel actif vous aura rapporté 100 000 euros pour couvrir vos frais.

Vu sous cet angle, la charge de passifs nous enrichit parce qu’il nous pousse à développer depuis nos QI n°1, 3 et 4 et à accroître notre patrimoine à d’actifs.

La leçon n°4 est de dépenser pour vous enrichir.

Une entreprise en difficulté financière a tendance à réduire ses dépenses alors qu’elle devait au contraire augmenter ses dépenses en marketing et en publicité afin de relancer ses ventes.

Un individu en difficulté financière fait de même alors que pour s’en sortir, il devrait au contraire augmenter ses dépenses en actif en contractant de bonnes dettes, c’est-à-dire pour investir dans des actifs.

Faire un crédit pour acheter un actif est une bonne dette contrairement au fait de faire un crédit pour financer un passif, ce qui est une très mauvaise dette.

Clairement, évitez de prendre un prêt ou de faire un crédit à la consommation pour acheter une télé par exemple.

comment atteindre l'indépendance financière

Le QI financier n°4 est de savoir fructifier votre argent.

Et pour le faire fructifier, il faut garder le contrôle et recourir à la puissance du levier financier, c’est-à-dire que vous devez faire en sorte de contrôler périodiquement que vos investissements sont en bonne santé.

Le levier financier est le crédit.

Le crédit permet de s’enrichir plus rapidement avec l’argent des autres. C’est ce qu’on appelle faire plus avec moi.

C’est en effet la banque qui par exemple va financer l’achat d’un bien mobilier et le locataire qui va se charger de rembourser la banque, les deux travaillant ainsi de concert à l’accroissement rapide de votre richesse personnelle.

Mais attention, le levier financier ne doit être utilisé que si vous êtes en mesure de réaliser un réel contrôle sur vos investissements. Sinon, il peut se retourner contre vous et avec une rare violence.

Pour mieux comprendre, faisons le distinguo entre différentes choses : entre les revenus, les dépenses, le passif et l’actif.

Pour les revenus, l’investisseur doit trouver un moyen d’obtenir les loyers les plus hauts possibles.

Pour cela, il peut par exemple augmenter des loyers qui étaient en dessous du prix du marché ou rendre sa propriété attrayante un peu plus en proposant des services supplémentaires et en apportant des améliorations.

Il doit aussi s’assurer d’éviter toute carence locative en sélectionnant avec soin ses locataires et en prenant une assurance loyer impayée.

Au niveau des dépenses, l’investisseur doit chercher à réduire toutes les dépenses.

Il devra acheter sous le prix du marché, négocier les travaux et autres frais, avoir recours à un comptable pour réduire les taxes, etc.

Une propriété mal gérée peut être transformée en bon investissement en améliorant sa gestion.

Au niveau du passif, l’investisseur doit toujours s’assurer d’avoir le meilleur financement possible et de le renégocier régulièrement. C’est-à-dire que typiquement, quand les taux d’intérêt baissent, profitez-en pour renégocier vos prêts bancaires.

Au niveau des actifs, Robert Kiyosaki n’espère pas une hausse du marché pour garantir une hausse de la valeur de ses actifs.

Ce sont ses compétences et sa capacité d’augmenter les loyers, de faire baisser les charges et de réduire ses mensualités de crédits qui font prendre de la valeur assez bien. Après, si derrière, il y a une plus-value, tant mieux.

Le QI n°5 est de savoir améliorer votre information financière.

Nous vivons aujourd’hui dans l’ère de l’information. L’information est synonyme de richesse et quand on sait l’analyser correctement et lui donner un sens, c’est le plus actif qui soit.

Pour gérer la surabondance de l’information, il faut d’abord apprendre à classifier l’information en vous posant les questions suivantes :

  1. L’information est-elle pertinente, c’est-à-dire valable à l’instant T ou est-ce qu’elle est déjà désuète ?
  2. L’information est-elle crédible ? Quelle est la source de cette information ? Des vendeurs ou des experts ?
  3. L’information est-elle privilégiée ? Il faut développer son QI n°5 de façon à avoir accès à cette information privilégiée, c’est-à-dire que vous êtes un privilégié de la recevoir parce que peu de personnes l’ont eu.
  4. L’information est-elle à relier à d’autres ? C’est ce qui permet de définir des tendances notamment.
  5. L’information n’est-elle pas fausse ? Il faut être vigilant aux stratagèmes de manipulation.
  6. L’information est-elle un fait ou une opinion ? Un fait est une donnée physiquement vérifiable, une opinion est une idée qui peut ou non être étayée par un fait.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Une seconde chance

Savoir analyser l’information permet de définir des cycles et des tendances, et ainsi d’anticiper par exemple la hausse ou la baisse d’un marché.

Voyons maintenant 3 leçons pour développer votre génie financier.

La leçon n°1, c’est de développer votre intelligence intrapersonnelle et d’apprendre à maîtriser votre subconscient.

Ici, Robert Kiyosaki s’appuie sur la notion d’intelligence multiple de Howard Gardner.

Selon Gardner, il existe 7 formes d’intelligence :

  • l’intelligence linguistique : l’habilité avec le langage, les langues
  • l’intelligence logico-mathématique : la capacité à comprendre des concepts logiques et abstraits
  • l’intelligence musicale : l’aisance pour comprendre et reproduire le langage musical
  • l’intelligence corporelle-kinesthésique : la dextérité dans l’utilisation de son corps et de ses mouvements
  • l’intelligence visuo-spatiale : la facilité pour se repérer et se déplacer dans l’espace
  • l’intelligence interpersonnelle : la capacité à interagir avec les autres
  • l’intelligence intrapersonnelle : l’habileté à contrôler ses émotions et à gérer les risques.

Seules les deux premières sont reconnues par le système éducatif traditionnel.

Or, Kiyosaki remarque que la plus importante intelligence pour développer son génie financier est la 7ème, l’intelligence intrapersonnelle, et qu’il convient donc de la développer pour atteindre l’indépendance financière.

Or, cette forme d’intelligence est reliée à une partie très puissante de notre cerveau : le subconscient.

Si votre subconscient est gouverné par la peur, comme c’est souvent le cas, vous n’agirez jamais car vous préférez éviter tout risque.

Il est donc capital selon l’auteur de travailler sur ces pensées limitantes inconscientes afin de développer votre intelligence intrapersonnelle et être en mesure d’agir sans être paralysé par votre subconscient.

La leçon n°2 est que pour changer votre vie, vous devez changer votre environnement et votre perception de vous-même.

L’auteur évoque la question des neurones miroirs ou de l’influence de notre environnement sur nous-mêmes et de nous-mêmes sur notre environnement.

Notre cerveau est programmé d’une part pour reproduire ce que nous voyons chez les autres et d’autre part pour se conformer à l’image qu’ont les autres de nous-mêmes.

Partant de ce constat, l’auteur nous incite à nous entourer de personnes auxquelles nous souhaitons ressembler pour changer votre vie et changer votre environnement, de modifier notre perception de nous-mêmes : « si je pense que je suis un perdant, les autres pensent que je suis un perdant », et de développer notre esprit critique.

La leçon n°3 est que la meilleure façon d’apprendre est la mise en pratique.

Robert Kiyosaki évoque la notion d’apprentissage en faisant référence à la pyramide de l’apprentissage.

Comme vous pouvez voir sur le schéma, la meilleure façon d’apprendre est la mise en pratique.

Pour mettre en pratique, au début si vous n’avez pas beaucoup d’argent, Kiyosaki pense que vous pouvez utiliser des jeux qui ont été conçus pour augmenter votre intelligence financière. C’est pour cette raison qu’il a peut-être développé le jeu « Cashflow ».

Donc, l’auteur nous précise que c’est en se formant que nous pourrons avancer sur le chemin de l’intégrité financière.

Il insiste également à la fin du livre sur l’impact du courage et du passage à l’action dans notre vie.

Des tas de personnes vont se dire : « waouh, génial, c’est exactement ça que je devrais faire », et ne vont absolument rien faire.

Donc, devenir financièrement indépendant requiert de vous exclure de cette majorité, et de faire partie de la minorité qui est courageuse et qui agit, parce que l’entrepreneur, l’investisseur, la personne riche est la personne qui ose, celle qui agit.

Et enfin, Robert Kiyosaki évoque l’importance de savoir accepter et accueillir les « feedbacks » afin de s’adapter au marché et à l’environnement, et de progresser.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

indépendance financière, Astuces immediates pour atteindre lindependance financiere, Comment Atteindre Independance Finance, comment atteindre lindépendance financière, comment augmenter son independence financiere, comment expliquer les surplus financiers, Indépendance fin, que faire pour atteindre lindependance financièr?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

5 Commentaires pour :

8 astuces pour atteindre l’indépendance financière

  • Houria

    31 Déc 2018 à 08:58

    Je suis en pleine lecture du livre “Père Riche Père Pauvre” c’est une lecture passionnante. L’intelligence financière, voilà une discipline que j’aurai aimé avoir à l’école… mais heureusement il y a des livres pour changer de vie, merci pour ce résumé 🙂

    Répondre



    • Antonin

      4 Jan 2019 à 17:01

      Un bon résumé d’un livre peut-être un peu trop conceptuel pour la plupart des gens. “L’argent – l’art de le maîtriser” de Tony Robbins et “Les secrets d’un esprit millionnaire” de T. Harv Eker que j’ai chroniqué sur mon blog, sont à mon sens plus pratiques et moins théoriques que celui-ci.

      Répondre




      • […] manque d’éducation financière est un problème rencontré par la grande majorité d’entre nous. Personne […]

        Répondre




        • […] business pour optimiser votre temps et acquérir une plus liberté ainsi qu’une indépendance financière. Le thème central du livre est que la meilleure manière pour avoir plus de temps pour […]

          Répondre



          • auguste

            21 Oct 2019 à 18:26

            Attendu avec impatience

            Répondre









            Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

            Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.