L’Art d’aller à l’essentiel – Leo Babauta

Couverture du livre L'art d'aller à l'essentiel de Leo Babauta

Phrase-résumé de “L’art d’aller à l’essentiel”: Au moment où fleurissent les méthodes qui vous promettent de faire encore plus de choses dans vos journées, Leo Babauta nous offre une approche différente : se focaliser sur le primordial pour obtenir une meilleure efficacité avec un niveau de stress moindre … Attention, ce livre peut changer votre existence !

De Leo Babauta, 2009, 192 pages. Titre original : The Power of Less

Note : J’ai le plaisir d’accueillir cette chronique de Cédric Watine de Outils du Manager. L’auteur “L’art d’aller à l’essentiel” Leo Babauta est le célèbre blogueur de Zen Habits, dont je publie régulièrement des traductions sur Habitudes Zen. J’ai également lu l’honneur d’écrire la préface de L’art d’aller à l’essentiel. Cliquez ici pour lire la préface

Si vous préférez la vidéo au texte, je vous invite à découvrir une chronique illustrée du livre L’Art d’aller à l’essentiel en vidéo 🙂:

 

CHRONIQUE ET RÉSUMÉ DE L’ART D’ALLER À L’ESSENTIEL DE LEO BABAUTA

Le monde actuel nous donne accès à des outils qui nous permettent une productivité jamais atteinte. En même temps, nous n’avons jamais été autant envahi par l’information, les mails, les tâches, les choses à faire ou regarder. Nous n’avons jamais été stressés à ce point.

Faut-il pour autant totalement s’isoler du monde ?

Le blogueur, journalist et auteur Leo Babauta nous propose une solution intermédiaire. En posant des limites. Pour profiter de ces nouveaux outils pour faire ce que nous avons réellement choisi, et d’une manière non stressante.

La méthode repose sur la simplicité. Il n’est pas question de faire plus, et plus vite, mais de mieux faire le plus important.

La simplicité, c’est deux choses :

  1. Identifier l’indispensable
  2. Éliminer le reste

Leo Babauta avait un style vie qui ne le satisfaisait pas :

  • Endettement maximum
  • Pas de temps pour la famille à cause d’un travail trop prenant
  • Stress maximum
  • Surpoids
  • Mauvaise forme physique
  • Fumeur
  • Frustration liée à une vie sans but déterminé

Avec sa méthode, il a pu :

  1. se mettre au jogging
  2. commencer à mieux se nourrir
  3. devenir organisé et productif
  4. s’entrainer pour réaliser deux marathons
  5. avoir deux jobs et doubler ses revenus
  6. devenir un lève tôt (il se réveille à 4:00)
  7. devenir végétarien
  8. faire deux triathlons
  9. commencer un blog qui a connu le succés (Zen habits)
  10. complètement éliminer ses dettes
  11. enfin réussir à constituer un fonds d’urgence
  12. simplifier sa vie
  13. simplifier sa maison
  14. perdre 18 kilos
  15. écrire et vendre deux e-books à succès
  16. écrire le premier brouillon d’un roman
  17. quitter son boulot et travailler à la maison
  18. commencer un second blog à succès (Write to done)
  19. publier L’art d’aller à l’essentiel

Tout cela en accordant du temps à ses 6 enfants !

LES 6 PRINCIPES SIMPLES DE LA PRODUCTIVITÉ :

  1. Fixer des limites
  2. Choisir le primordial
  3. Simplifier
  4. Focaliser
  5. Créer des habitudes
  6. Démarrer facile

Ils correspondent aux 6 premiers chapitres

Les chapitres suivants seront consacrés aux applications concrètes pour chaque domaine important de votre vie.

Leo Babauta, auteur du livre L'art d'aller à l'essentiel
Leo Babauta, auteur du livre L’art d’aller à l’essentiel

PARTIE 1 – LES PRINCIPES

1. LA PUISSANCE DU MOINS

Dans le monde actuel, tout nous pousse vers le “plus” : plus d’argent, plus de possessions, plus d’information, plus de distractions, de plus grandes maisons, de plus grands magasins …

C’est un leurre : on arrive toujours à une limite. Certains voient cette limite comme un problème, et d’autre comme un challenge : comment remplir encore plus mes journées ?

Le problème, c’est qu’augmenter le volume réduit souvent parallèlement la qualité du résultat. C’est un peu la roulette russe : je fais un maximum de choses en espérant que certaines iront au but. Cela mène souvent au stress et à l’échec.

LA LECON DU HAIKU

Le Haiku est un poème de 17 syllabes, écrit sur 3 lignes. Le poète qui s’adonne à cet art en accepte les limitations, les contraintes. Il doit exprimer une idée complète ou une image en utilisant ce nombre limité de mots.

Il peut donc faire un Haiku rapidement, ou au contraire passer le temps nécessaire pour écrire les plus beaux poèmes en ne choisissant que l’essentiel.

PRINCIPE 1poser des limites nous oblige à choisir l’essentiel. Dans tout ce que vous faites, apprenez à déterminer les limites.

PRINCIPE 2en choisissant l’essentiel, nous créant un fort impact avec des ressources minimales. Choisissez toujours l’indispensable afin de minimiser votre temps et votre énergie.

CHOISIR CE QUI A LE PLUS D’IMPACT

“Avoir le plus d’impact” peut revêtir différentes significations selon les personnes :

  • être reconnu à long terme
  • rapporter beaucoup d’argent à long terme
  • être extrêmement bénéfique à votre business en terme de profit, de marque, de conquêtes, …
  • changer votre carrière ou être hautement bénéfique à votre carrière
  • changer votre vie personnelle
  • contribuer à l’humanité en général …

Il y a deux manières pour déterminer les tâches qui ont le plus d’impact :

  1. Examinez votre liste de tâches. Passez en revue chacune de vos tâches en vous posant la question : cela aura un impact au delà de la semaine ou du mois ? Cela va faire avancer ma carrière, mon projet de vie ? Cela sera ardu la première fois, mais avec l’habitude, vous saurez le faire en quelques minutes.
  2. Partez de vos buts. Si vous partez de ce que vous voulez réaliser cette année, vous pouvez construire vos tâches en fonction de cela. Disons que vous ayez 3 buts pour cette année : veillez chaque jour à réaliser au moins une action vous rapprochant un peu de ces buts.

On verra que ce sont les deux méthodes qu’il faut utiliser de manière alternative : déterminer ses buts et purger tous les jours nos listes des tâches qui ne contribuent pas à ces buts.

APPLIQUER LES LIMITES A CHAQUE ASPECT DE LA VIE

Ne vous contentez pas de vos listes de tâches : à chaque fois qu’un aspect de votre vie vous envahit, appliquez la règle des limitations.

Trop de mails ? Limitez vous à ne les lire que deux fois par jour et à ne répondre qu’à 5 à chaque fois : les plus importants (indispensables)

Trop de projets ? N’en gardez que 3.

Trop de choses dans la maison ? N’en gardez que 200.

Vous comprenez le principe.

Posez vous maintenant ces 3 questions :

  1. Quels sont des domaines de ma vie qui m’envahissent ?
  2. Que voudrais-je simplifier ?
  3. En plus des tâches que je veux réduire, y a t il des possessions qui m’encombrent, des informations que je reçois en trop, ou des responsabilités auxquelles je ne puis faire face ?

Ce ne sont que des questions préliminaires. Contentez vous d’y répondre.

2. L’ART DE POSER DES LIMITES

Le problème de la vie actuelle, c’est que nous vivons sans limite. Lorsque vous avez un crédit illimité, vous bourrez votre caddie de choses inutiles qui vont vous encombrer. Lorsque vous avez une limite de 100 Euros, vous sélectionnez.

Cette illusion du crédit illimité est amusante au début, mais nous nous retrouvons rapidement avec trop de choses. Nous n’avons pas assez de place ou de temps pour tout. Cela nous rend faible car cela dilue notre puissance et notre efficacité.

L’illimité est synonyme de faiblesse. Posez des limites et vous augmenterez votre impact.

COMMENT LES LIMITES PEUVENT NOUS AIDER

Passer à une vie avec limites sera une transformation incroyable :

  • Cela simplifie les choses, diminuant le stress
  • Cela vous permet de vous focaliser sur un nombre réduit de choses, sur ce qui est important pour vous, au lieu de tout essayer
  • Cela vous aide à réaliser des choses : à vouloir tout faire, on n’avance que très lentement sur ses buts importants
  • Cela montre aux autres que votre temps est important : lorsque l’on montre que l’on vit sans limite, c’est un signal pour les autre que leur temps est plus important que le notre
  • Cela vous rend plus efficace : votre temps est consacré aux choses essentielles

SUR QUOI POSER DES LIMITES

En priorité sur les domaines qui vous envahissent. Il n’est pas nécessaire, ni souhaitable de vouloir tout réformer d’un coup. Votre choix sera personnel.

Quelques idées pour démarrer :

  • E-mail
  • Tâches journalières
  • Temps passé au téléphone
  • Nombre de projets en cours
  • Nombre de blogs auxquels vous êtes inscrit
  • Temps passé sur internet
  • Nombre de choses entassées sur votre bureau

COMMENT POSER LES LIMITES

Vous allez au départ déterminer un nombre arbitraire qu’il faudra ensuite ajuster.

Par exemple : vous décidez de réduire le nombre d’accès à vos E-mail, par jour. Si vous le faites actuellement 15 fois par jour, et que cela vous parait trop élevé parce que cela signifie que vous être “branché” en permanence, vous allez choisir un chiffre entre un et cinq. Par exemple, deux fois par jour, une fois le matin et une fois avant de quitter le boulot. Puis vous testerez ci cette fréquence est trop faible pour assurer une bonne communication avec les autres …

Considérez la première semaine, comme une semaine d’expérimentation. Si deux n’est pas assez, essayez trois. Si deux fonctionne, voyez ce qui se passe si vous passez à une fois par jour.

Une fois que vous aurez créé cette nouvelle habitude, passez au domaine suivant de votre vie où vous voulez progresser.

Pour résumer :

  1. Analysez votre niveau actuel (combien de fois par jour). Réduisez la fréquence selon ce que vous considérez comme idéal.
  2. Testez pendant une semaine
  3. Si cela ne fonctionne pas, ajustez le niveau et testez pendant une semaine
  4. Continuez jusqu’à ce que vous trouviez le juste niveau et jusqu’à ce que cela devienne une habitude

Une fois que vous maîtriserez l’art des limites, vous pourrez alors en tirer la quintessence : en choisissant le primordial et en simplifiant.

3. CHOISIR L’ESSENTIEL, ET SIMPLIFIER

Il faut d’abord choisir l’indispensable avant de simplifier, sinon vous allez supprimer des choses importantes.

C’est le principe du sculpteur : comment construire une statue d’éléphant ? Il suffit de prendre un bloc de pierre et d’éliminer tout ce qui ne ressemble pas à un éléphant. Mais bon, avant tout, il faut savoir à quoi ressemble un éléphant …

METTEZ LES BOEUFS AVANT LA CHARRUE

La plupart des systèmes d’organisation vous apprennent comment augmenter votre rapidité, c’est à dire comment faire face à une masse de choses à effectuer, de responsabilités, pour pouvoir en faire encore plus. Ils fonctionnent à l’envers. Ils vous permettent parfois de distinguer ce qui est important de ce qui l’est moins, mais ils vous font quand même tout faire, vous laissant à la merci de ceux qui vous donneront encore plus de tâches à réaliser.

CHOISIR L’ESSENTIEL : UNE SERIE DE QUESTIONS

Utilisez ces questions pour tout ce que vous avez à faire. Ensuite, cela deviendra automatique.

  1. Quelles sont vos valeurs ? Les qualités que vous voulez avoir, vos principes dans la vie. Rejetez tout ce qui n’y correspond pas.
  2. Quels sont vos buts ? Dans la vie ? Pour cette année ? Ce mois-ci ? Aujourd’hui ? Vous devez savoir ce que vous voulez réaliser.
  3. Qu’aimez vous ? Ceux avec qui vous aimez passer du temps, les activités qui vous plaisent.
  4. Qu’est-ce qui est important pour vous ? faites une liste que tout ce qui compte dans votre vie, votre travail, ou tout autre domaine.
  5. Qu’est-ce qui a l’impact le plus fort ? Si vous avez une liste de projets et de tâches, demandez vous ce qui fera la plus grande différence dans votre vie ou votre carrière.
  6. Qu’est-ce qui a le plus d’impact à long terme ? faites la différence entre la force d’un impact et son intérêt à long terme.
  7. Faites la différence entre vos besoins et vos désirs. En général, en faisant cette distinction, vous éliminez vos désirs et vous vous concentrez sur vos besoins.
  8. Eliminez le non-essentiel. Parfois, on préfère procéder par élimination. Si vous avez une liste de tâche, barrez tout ce qui est non indispensable. “laver la voiture” n’est pas aussi important que “payer les factures”.
  9. C’est un processus continu. En général, on ne parvient pas à l’essentiel du premier coup. Vous éliminez d’abord ce qui est évident et vous laissez les choses sur lesquelles vous avez un doute. Puis, vous revenez à votre liste au bout d’une semaine pour encore la réduire. Jusqu’à ce que vous obteniez satisfaction.

COMMENT APPLIQUER LES QUESTIONS

Le mieux est de bloquer un moment (des heures, ou des jours si nécessaire) pour explorer les domaines suivants :

  • Mes engagements dans la vie : lesquels ne servent pas mes valeurs ou mes objectifs
  • Mes objectifs annuels : n’en gardez qu’un ou deux. Forcez vous à faire le tri de vos bonnes intentions de début d’année. mettez les non essentiels de côté pour y revenir plus tard
  • Projets et tâches : vous devez établir des priorités dans votre travail. Sur quoi allez vous vous concentrer cette semaine ? Ce jour ?
  • E-mails : si vous avez 20 E-mails en attente, utilisez les questions ci-dessus pour voir quels sont les 5 auxquels vous allez répondre. Différez les autres, ou mieux, éliminez-les.
  • Finances : c’est la distinction entre envie et besoins qui est importante ici. Mais aussi celle des valeurs.
  • Encombrement : désencombrez en utilisant la question besoins/envies, en éliminant le non-essentiel dans un processus continu.
  • Revues régulières : choisir l’essentiel n’est jamais une décision ponctuelle. C’est quelque chose que vous revisiterez régulièrement, parce que de nouvelles choses s’accumulent en permanence, au fur et à mesure de l’évolution de nos valeurs et objectifs. Notez ce rendez vous dans votre agenda et apprenez à aimer cette revue.

PRINCIPE 3Simplifier, éliminer le non indispensable

C’est parfois plus difficile qu’il n’y parait, même si la pratique aide beaucoup.

Lorsque vous avez identifié les 3 tâches essentielles dans votre liste, vous éliminez ou déléguez les autres.

Cela devient plus compliqué lorsque d’autres personnes comptent sur vous pour réaliser certaines tâches. C’est là qu’il faudra apprendre à dire “non”. Nous y reviendrons dans le chaTIPre sur les “engagements simples”. Mais à ce stade, sachez que dire “non” signifie se consacrer à l’indispensable et incite les autres à vous respecter.

Les autres respecteront votre temps si vous commencez vous même à le respecter !

4. FOCALISATION SIMPLE

PRINCIPE 4 – la focalisation est votre outil le plus important pour devenir plus efficace.

COMMENT VOUS FOCALISER POUR MIEUX VIVRE

  • Focalisez vous sur un but. C’est le meilleur facteur de réussite pour atteindre un but ou créer une habitude. Plus que la discipline, les récompenses, la volonté ou même la motivation (même si cette dernière est importante).
  • Focalisez vous sur le présent. Cela réduit votre stress, en vous permettant de jouir de l’instant, tout en augmentant votre efficacité.
  • Focalisez vous sur la tâche à réaliser. Vous est il arrivé de vous perdre complètement dans un travail ? Perdant le sens du temps, absorbé que vous étiez par ce que vous faisiez. C’est le concept du “flow”. C’est un élément clef dans la recherche du bonheur. La première chose à faire est de déterminer le travail qui vous passionnera. Ensuite, vous devrez effacer toute distraction et vous focaliser complètement sur la tâche que vous aurez définie.
  • Focalisez vous sur le positif. Une des compétences clef que Leo Babauta à apprise, c’est de remplacer ses pensées négatives par des pensées positives.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Bit Literacy

SE FOCALISER SUR UNE SEULE TACHE

Nous vivons dans un monde multitâche ! On gère plusieurs projets à la fois, on répond au téléphone en lisant ses mails, … On a appris à jongler avec toutes ces tâches, mais nous ne sommes pas “conçus” pour cela. Et c’est une grande source de stress.

Leo Babauta est en faveur du “simple tâche”par opposition au multitâche :

  1. Le multitâche est moins efficace, car on perd du temps à passer d’une tâche à l’autre
  2. Le multitâche est plus compliqué, et génère donc plus de stress et d’erreurs
  3. Le multitâche a de quoi rendre fou, dans un monde chaotique nous avons besoin de trouver des havres de calme et de sérénité

Voilà comment fonctionne le “simple tâche” :

  1. La première chose à faire le matin est de se concentrer sur les tâches les plus importantes (TIP). Ne faites rien d’autre. Accordez vous une courte pause entre deux TPI. Si vous réussissez à faire 2 ou 3 de ces TIP le matin, votre journée est réussie !
  2. Quand vous travaillez sur une tâche dans un créneau horaire, coupez vous de toute distraction. Coupez internet et téléphone.
  3. Si tout à coup, vous ressentez le besoin de regarder vos mails ou internet, résistez, respirez et replongez vous dans votre travail.
  4. Si d’autres choses arrivent pendant votre travail, mettez les dans votre boîte de réception, ou notez-les sur un carnet ou un fichier texte sur votre PC. Et revenez à votre travail.
  5. De temps en temps, après avoir réalisé votre tâche, traitez vos notes, votre boîte de réception, vos mails, ajoutant les tâches dans votre liste “à faire” et recomposez votre planning si nécessaire.
  6. Parfois, vous devrez vous interrompre car un événement vous y contraint. Dans ce cas, notez où vous en êtes, mettez tous les documents que vous utilisiez dans un classement commun. Vous gagnerez du temps lorsque vous y vous remettrez.
  7. Respirez, étirez vous de temps en temps et prenez quelques pauses. Profitez de ces instants, restez serein.

SE FOCALISER SUR LE PRESENT

Sachez oublier le passé et ne pas penser au futur pour vous concentrer sur le présent.

La seule manière de savoir faire cela, c’est la pratique. Au début, votre esprit va avoir tendance à s’égarer, ou bien à faire de la méta-pensée, c’est à dire se mettre à réfléchir sur vos propres pensées !

Pratiquez car c’est vraiment la clef du calme, de la sérénité et de la productivité.

  1. Quand vous mangez, mangez ! Concentrez vous uniquement sur cela. Le goût, la texture. Faites le lentement. Et vous pouvez le faire pour toute autre activité : prendre sa douche, laver la vaisselle, conduire, travailler, jouer, …
  2. Soyez attentif. Inévitablement, des pensées sur le passé ou l’avenir se glisseront dans votre esprit. Ce n’est pas grave. Soyez simplement conscient de ces pensées.
  3. Soyez gentil avec vous-même. Si vous pensez au passé ou au futur, ne vous en voulez pas trop. Permettez simplement à ces pensées de vous quitter et revenez au présent.
  4. Faites de l’exercice. L’exercice physique, c’est de la méditation. Quand vous courrez, par exemple, vous vous concentrez sur votre respiration, votre corps.
  5. Routines journalières. Tout peut être méditation. Laver la vaisselle, marcher, … Tout peut devenir une occasion de pratiquer.
  6. Rappels. Un petit rappel sur votre frigo, votre PC ou votre mur peut vous aider à revenir au présent.
  7. Il n’y a pas d’échec. Vous allez vous tromper, bien sûr. Mais vous ne pourrez pas échouer car il s’agit d’une pratique. La seule chose qui compte, c’est que vous pratiquiez.
  8. Continuez à pratiquer.

5. CREEZ DE NOUVELLES HABITUDES

Ce cinquième principe est le secret qui vous permettra de créer des habitudes durables qui amélioreront vraiment votre vie. La clef est de se concentrer sur une seule habitude à la fois et de focaliser toute votre énergie sur celle-là.

C’est ce principe qui a donné naissance au challenge “power of less” sur le site Zen Habits de Leo Babauta :

  1. Sélectionnez une habitude pour ce challenge, une seule pour le mois. Celle qui aura le plus d’impact sur votre vie.
  2. Ecrivez votre plan. Vous devez vraiment dire quel sera votre but de chaque jour.
  3. Postez publiquement votre but. Dites le à un maximum de personnes. Sur le forum, par mail, etc.
  4. Rapportez vos progrès quotidiennement.
  5. Fêtez votre nouvelle habitude à la fin du mois !

LES REGLES

  1. Une seule habitude à la fois. C’est la règle la plus importante.
  2. Choisissez un objectif facile. Quand vous serez devenu un expert en “changements d’habitudes”, vous pourrez mettre la barre plus haut.
  3. Choisissez un objectif mesurable. Il est indispensable de mesurer votre progrès.
  4. Soyez régulier. Programmez votre habitude à la même heure tous les jours, par exemple.
  5. Rapportez quotidiennement
  6. Gardez une attitude positive !

12 HABITUDES POUR COMMENCER :

Voici une sélection de 12 habitudes (une par mois pendant un an). Ce sont certainement celles qui peuvent le plus changer votre vie.

  1. Commencez chacune de vos journées en déterminant vos 3 TIP (tâches les plus importantes) du jour
  2. Ne faites qu’une tâche à la fois
  3. Videz complètement votre boîte de réception
  4. Ne relevez vos mails que 2 fois par jour
  5. Faites de l’exercice 5-10 minutes par jour
  6. Travaillez “déconnecté” sans interruption
  7. Adoptez une “routine du matin”
  8. Mangez davantage de fruits et légumes chaque jour
  9. Gardez un bureau non encombré
  10. Dites “non” aux obligations et demandes qui ne sont pas sur votre short list (voir chap. 13)
  11. Désencombrez votre maison 15 minutes par jour
  12. Respectez la règle des 5 phrases par mail

Ces habitudes seront étudiées en détail plus loin.

6. DEMARREZ FACILE

Très souvent, nous sommes enthousiastes à l’idée de changer ses habitudes et nous avons de grandes ambitions. Du coup, nous plaçons tout de suite la barre très haut et notre enthousiasme disparaît au bout de 2 semaines.

C’est pourquoi démarrer avec un objectif facile vous permettra de mettre plus de chances de votre côté.

POURQUOI CELA FONCTIONNE ?

  • Cela augmente votre focalisation
  • Cela vous permet de conserver votre énergie et votre enthousiasme
  • C’est plus facile à gérer
  • Cela vous assure le succès, puisque vous avez sélectionné un objectif que vous êtes quasiment certain d’atteindre
  • Un changement graduel dure plus longtemps.

COMMENT APPLIQUER CE PRINCIPE

Ce principe doit être appliqué à tout ce que vous entreprenez, par exemple :

  • Faire de l’exercice : commencez par 5-10 minutes par jour, plutôt que 30
  • Se Réveiller tôt : commencez par 15 minutes, plutôt que 2 heures
  • Augmenter la productivité : commencez par vous focaliser sur une seule tâche à la fois 5-10 minutes, plutôt qu’1/2 heure
  • Gérer les mails : commencez par réduire votre fréquence plutôt que de passer tout de suite à 2 fois par jour
  • Manger sainement : commencez par apporter un seul changement à votre régime plutôt que tout révolutionner
  • Réaliser un gros projet : commencez par faire la première petite tâche du projet, plutôt que vouloir tout faire en même temps, ensuite passez à la petite tâche suivante
  • Désencombrer : commencez par un tiroir, plutôt qu’essayer de ranger toute la maison ou le bureau

PARTIE 2 – LA PRATIQUE

7. OBJECTIF ET PROJETS SIMPLES

Il est toujours beaucoup plus facile de se fixer des objectifs que de les réaliser ! Le nombre d’objectif que vous pouvez fixer est infini. Votre énergie, votre capacité à vous focaliser, et votre motivation sont limitées.

Concentrez vous sur moins d’objectifs et vous en réussirez davantage.

C’est le principe de limitation.

LE SYSTEME “UN OBJECTIF UNIQUE”

1. Choisissez un objectif unique

Faites la liste que de ce vous voudriez réaliser dans l’année ou sur les années à venir. Vous devriez avoir entre 10 et 20 objectifs. Maintenant sélectionnez celui que vous voulez le plus accomplir. Choisissez-le avec soin car il sera votre première priorité pour les mois à venir.

Leo Babauta recommande un objectif qui devrait prendre 6 mois à un an pour se réaliser. Pas plus car il sera très difficile de maintenir votre focus et pas beaucoup moins parce que cela ne sera pas assez motivant.

Si cet objectif est à plus d’un an, divisez le en objectifs intermédiaires.

2. Divisez le en un sous objectif

Focalisez vous sur un plus petit objectif à réaliser dans le mois ou dans les 2 mois. Cela vous permet d’avoir des étapes à réaliser immédiatement. C’est plus facile de que viser un objectif plus vague et lointain.

3. Objectif de la semaine

Chaque semaine, créez un objectif de la semaine qui vous rapprochera de votre sous-objectif.

4. Action du jour

Et, chaque jour, sélectionnez une action qui vous rapprochera de votre objectif de la semaine. faites-en votre action la plus importante de la journée. faites-la en premier, avant toute autre.

Cette action doit être très simple.

LA LISTE DE PROJETS

Si vous n’en avez pas, faites une liste de l’ensemble de vos projets en cours. Cela vous prendra entre une et deux heures. Listez tous vos projets : c’est à dire ce qui mettrait plus d’un jour ou deux à réaliser. Vous aurez certainement de 10 à 20 projets, voire plus. C’est trop.

Maintenant, Leo Babauta vous demande de faire une chose difficile : choisissez les 3 projets les plus importants. Pas 3 projets par domaine, 3 projets au total. Ces 3 projets constituent votre liste de projets.

Les autres vont sur une liste secondaire. Vous ne travaillerez pas à ces projets.

Voilà le principe : vous ne passerez des projets de votre liste secondaire à votre liste de projets que lorsque les 3 projets de celles-ci auront été réalisés. Vous avez bien lu : les 3. Pas un ou deux, les 3 !

Pourquoi ? Pour être certain qu’un de ces 3 projets ne stagne pas là indéfiniment.

Leo Babauta recommande aussi que l’un de ces 3 projets soit relié à votre “Objectif Unique”. Les 2 autres peuvent être reliés à d’autres choses, par exemple, un projet de vie personnelle, un autre relié au boulot …

Pourquoi ne pas choisir qu’un seul projet ? Par souci d’efficacité : en effet, la plupart des projets restent bloqués de temps en temps car vous êtes en attente de quelque chose. Il serait stupide de ne pas mettre ce temps à profit pour avancer un autre projet.

Pour que ce système fonctionne au mieux, choisissez des projets qui seront réalisables en un mois ou moins. Idéalement une semaine ou deux. Si vous choisissez des projets à un an, vous ne parviendrez pas à maintenir la règle de 3 projets sur la liste principale !

FOCALISEZ VOUS SUR LA REALISATION

On se laisse parfois emporter pas les aspects périphériques d’un projet (les réunions, les mails, l’organisation, …). Vous devez vous concentrer sur une seule chose : que le projet avance, tous les jours.

Astuces :

  • Avoir le résultat à l’esprit : déterminez exactement comment vous saurez que le projet est terminé. Et écrivez cela en une ou deux phrases à côté de votre projet sur la liste.
  • Passez du projet aux tâches : listez les tâches nécessaires à la réalisation de votre projet. Puis, prenez la première et exécutez-la. Puis, passez à la suivante. Une à la fois.
  • Chaque jour, sélectionnez une tâche et réalisez-la. Une de vos TIP doit être une de ces tâches reliées à un de vos 3 projets.
  • Faites une revue par semaine au cours de laquelle vous faites le point sur l’avancement de vos projets.

ET SI JE NE CONTROLE PAS MA LISTE DE PROJETS ?

Certains d’entre vous ont un chef qui ne leur permettra pas beaucoup de choix, ou même qui voudra maîtriser votre emploi du temps à un niveau microscopique.

Heureusement qu’il existe quelques techniques efficaces :

  1. Faites votre propre liste de projets. Il vaut parfois mieux s’excuser que de demander la permission. faites ce que vous croyez bien et informez votre chef plus tard quand vous aurez réussi. Cela fonctionne plutôt avec un chef qui vous laisse autonome.
  2. Négociez des délais. Pour les projets qui ne sont pas sur la liste principales, demandez des délais. “Je ferai cela dès que j’aurais réalisé ces 3 projets, c’est à dire à telle date”. Cela doit pouvoir se négocier puisque vos projets ne vont pas au delà de deux semaines à un mois.
  3. Expliquez votre organisation à votre chef. C’est le meilleur conseil de cette liste. Asseyez vous avec votre chef et décrivez lui le système de la liste principale. En revanche, prenez vraiment l’engagement de réaliser les projets dans les temps. S’il n’est pas convaincu, offrez lui le livre ou envoyez le sur le site !
  4. Demandez au patron de choisir (*) Montrez lui l’ensemble de tous les projets qu’il vous a confiés en même temps pour qu’il voit que ce n’est pas réaliste de travailler sur tous en même temps. S’il n’accepte pas les 3 projets que vous avez choisis, demandez lui lesquels vous devriez plutôt choisir.

8. TACHES SIMPLES

Rien ne se passe avant que vous ne réalisiez les tâches.

TACHES LES PLUS IMPORTANTES (TPI)

Vous appliquerez la règle des limitations aux tâches en choisissant 3 TPI qui seront votre objectif de la journée. C’est très simple : votre journée sera réussie si vous réalisez ces tâches. 3 est un maximum.

Cela ne signifie pas que vous ne ferez rien d’autre aujourd’hui. Vous ferez un tas d’autres tâches de moindre importance (emails, téléphone, rendez vous, courses, …).

Mais comme vous donnerez la priorité à vos TPI, les autres tâches ne prendront pas le pas sur elles. La meilleure façon d’y parvenir est de réaliser vos TPI en premier dans votre journée. Une de ces TPI devrait être reliée à un de vos projets ou à votre objectif unique. C’est en général ce que fait Leo Babauta ; ainsi il est certain qu’il s’est rapproché de son objectif chaque jour. Les deux autres TPI sont en générales liées à son travail.

  • Faites les en premier le matin, dès le réveil si possible
  • Limitez vous à 3
  • L’une d’elle est reliée à votre Objectif ou à un de vos Projets
  • Donnez leur un absolue priorité
  • De faites pas de multi tâche !

PETITES TÂCHES

Idéalement, les tâches doivent durer moins d’une heure. Souvent, si elles prennent plus de temps, c’est que vous pouvez les scinder en de plus petites tâches que vous serez plus capable de réaliser car elles seront moins impressionnantes. Cherchez à les diviser en tâches de 15-30 minutes.

A chaque fois que vous vous rendez compte que vous remettez sans cesse une tâches (procrastination), essayez cette méthode : cela vous aidera à briser l’inertie et à démarrer la machine !

9. GESTION DU TEMPS SIMPLE

Très peu de personnes parviennent à gérer leur temps comme nous sommes supposés le faire. C’est un constat.

UNE APPROCHE OUVERTE

Au lieu de laisser votre calendrier diriger votre vie, laissez l’instant présent la diriger.

Commencez par ne pas programmer vos rendez vous. C’est révolutionnaire pour la plupart des gens, mais cela a été utilisé avec succès de nombreuses fois. Si quelqu’un veut vous voir, expliquez lui que vous ne prenez pas rendez-vous. Qu’il lui suffit de vous appeler lorsqu’il veut vous voir. Si vous êtes dispo, acceptez la réunion. Mais Leo Babauta pense que les réunions doivent être limitées au maximum.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  The Path of Least Resistance - Apprendre à Devenir la Force Créative de Votre Propre Vie -2

Ce que vous notez alors dans votre calendrier, ce sont des indications sur des événements. Cela ne vous crée pas une obligation, mais une option. Vous déciderez alors d’y aller ou non.

Au lieu de gérer un planning, vous gérez des priorités. Ce sont elles qui vous indiquent ce que vous allez faire.

Lorsque vous être totalement immergé dans une tâche passionnante, vous ressentez un phénomène appelé “flow”.

Astuces pour ressentir cet état merveilleux :

  1. Choisissez une tâche réellement passionnante
  2. Choisissez une tâche difficile, mais pas impossible
  3. Éliminez les distractions (téléphone, emails, alertes, piles de documents, …)
  4. Immergez vous complètement dans la tâche, concentrez vous totalement, oubliez le monde autour

Vous allez perdre la notion du temps et peut-être oublier votre rendez-vous. Voilà pourquoi c’est une mauvaise idée d’avoir trop de rendez vous !

CONNAISSEZ VOS PRIORITES

Ce sont vos TPI et peut être d’autres tâches que vous devez réaliser ensuite. Ensuite, focalisez sur une seule chose à la fois (pas de multi tâche). A chaque fois que vous êtes détourné de votre TPI par une distraction ou parce que vous voulez faire du multitâche, revenez gentiment à votre TPI. Si la distraction ne peut être ignorée, prenez-en simplement note pour plus tard.

REDUISEZ VOS TÂCHES

Moins vous avez de tâches, plus il sera facile de les organiser. La philosophie de Leo Babauta dans tous les domaines et de commencer par réduire avant d’organiser. Si vous parvenez à réduire à l’extrême, vous n’aurez même plus à organiser. Focalisez sur l’important. Le reste est facile.

TRAVAILLEZ EN BATCH

Il existe donc des tâches en dehors des TPI.

1) ne les laissez jamais prendre le pas sur les TPI

2) faites les en batch, c’est à dire en les regroupant

Le mieux est de les lister en dessous de vos 3 TPI, en les classant par catégorie :

  • Téléphone : réservez par exemple 30 minutes aux appels téléphoniques ou réservez une plage horaire durant laquelle votre téléphone est ouvert
  • Emails : il est vital de ne relever et traiter ses mails à des moments convenus de la journée. 2 fois par jour fonctionne en général : 10 heures et 16 heures par exemple
  • Courses : ne sortez qu’une fois
  • Paperasse : là aussi groupez vos lectures, vos classements, etc
  • Vidage de la bannette d’arrivée : comme pour les mails, ne traitez pas les papiers au fur et à mesure qu’ils arrivent sur votre bureau
  • Réunions : si c’est vous qui décidez du planning des réunions, regroupez les et posez des limites claires. Mais si vous pouvez : évitez les réunions car elles ne servent qu’à perdre du temps !
  • Web : si vous êtes comme Leo Babauta, vous passez en revue le web régulièrement. Réservez vous un temps pour cela plutôt que de naviguer au fur et à mesure de la journée.
  • Recherches
  • Maintenance : pour un blogueur, cela peut être de lire les commentaires, par exemple.

OUTILS SIMPLES DE GESTION DU TEMPS

  • Calendrier/Agenda : soyez simple. Un calendrier posté au mur, Google Calendar. Ils vous permettront de noter vos rendez vous mais aussi d’y attacher les documents dont vous aurez besoin à un moment donné
  • Bloc note ou fichier txt : vous utilisez ce simple outil pour noter ce qui vous passe par la tête, vos TPI, vos tâches batch de la journée, votre Objectif. Si vous n’avez qu’un outil, vous n’avez pas besoin d’y penser tout le temps.

10. E-MAIL SIMPLES

Aujourd’hui, un nombre impressionnant de personnes acceptent que leur vie soit régie par les mails. Nous allons appliquer aux mails les règles de la simplification et de la limitation.

LIMITEZ LE NOMBRE DE BOITES DE RECEPTION

  1. Listez tous les moyens par lesquels vous recevez des informations, digitales ou non (mails, messages privés de forum, Facebook, sms, pager, etc)
  2. 2. évaluez la valeur de chacun d’entre eux (parfois on continue à relever des boîtes de réception qui ne nous apportent plus rien)
  3. 3. trouvez des moyens pour combiner ou éliminer des boites de réception. Pour éliminer : voyez si vous pouvez vous en passer une semaine. Pour le reste, essayez de tout faire converger vers une seule boîte. Par exemple, centraliser tous les papiers entrants dans une seule bannette (carnets de notes, factures, courrier, journal, impressions, etc). Utilisez des services de centralisation de vos mails (Gmail).

LIMITEZ LE TEMPS PASSÉ SUR LES MAILS

  • Fixez un nombre de fois par jour. Une fois serait un idéal, mais cela peut dépendre de votre job. 2 est réaliste pour la plupart.
  • Les meilleurs moments. 10h00 et 16h00 semblent particulièrement bien fonctionner.
  • Jamais en commençant la journée. De nombreuses méthodes préconisent de se débarrasser des mails en les traitant en début de journée. En général, c’est le meilleur moyen pour que les mails régissent votre journée. Le matin est pour vos TPI.
  • Coupez les alertes mails
  • Gardez ces bonnes habitudes. C’est facile le premier jour, mais pour garder cette habitude constante, il faut le faire pendant 15 jours sans interruptions. Placez une pancarte sur votre PC avec la mention “pas de mails sauf à 10h00 et 16h00 !”

REDUISEZ LE FUX ENTRANT

  1. SPAM : Gmail a le meilleur anti-spam. Leo Babauta ne reçoit pas un seul spam (cw : moi non plus !)
  2. Notifications : lorsque l’on reçoit beaucoup de mails de notifications (confirmation de commande, de paiement, etc), il est possible de créer une règle qui les dirige automatiquement dans un répertoire spécial. Il suffit de relever ce répertoire au besoin (batch)
  3. Batch : certains mails sont récurrents et demandent un temps de traitement très court. Vous pouvez créer une règle pour les orienter automatiquement vers un répertoire spécifique.
  4. Farces stupides : expliquez à vos interlocuteurs que vous n’êtes pas intéressé par ce genre de mail. S’ils continuent, créez une règle pour systématiquement jeter leurs mails à la corbeille.
  5. Fixez vos attentes et publiez votre manière de fonctionner

Il peut être utile d’expliquer la manière dont vous voulez qu’on communique par mail avec vous.

VIDEZ VOTRE BOITE DE RECEPTION

  1. Répertoire temporaire. Si votre BAL est déjà envahie, créez un répertoire “à classer” et déplacez-y tous vos mails en attente. Vous la viderez régulièrement par périodes de 30 minutes. Mais vous commencerez avec une boite de réception vide !
  2. Ayez un système de gestion de tâches externe. Souvent, nous conservons ces a mails dans la boite de réception pour ne pas oublier les tâches à faire. Votre boite de réception n’est pas une liste de tâches. Extrayez de vos mails les tâches à faire et notez les dans votre système de gestion des tâches, puis archivez vos mails.
  3. Traitez rapidement. Démarrez en haut de la liste des mails ; Ouvrez le mail ; Vous disposez des options : détruire, archiver, répondre rapidement (et détruire ou archiver), créer une tâche (et détruire ou archiver), agir immédiatement si cela prend moins de 2 minutes (et détruire ou archiver) ; Vous ne laissez pas le mail dans votre boite de réception, jamais ; Mail suivant.
  4. Utilisez “DELETE” On veut toujours répondre à tout, ou commenter. C’est une erreur. Demandez vous ce qui se passe si vous supprimez simplement le mail.
  5. Allez au bout ! Lorsque vous ouvrez votre boite de réception, votre objectif est de la vider. N’ouvrez pas un mail pour le lire et le refermer. Sortez lorsque votre boite de réception est vide. Quel plaisir !

ECRIVEZ MOINS

Une fois que vous avez précautionneusement choisi les mails auxquels vous allez répondre, n’en faites pas un roman. Leo Babauta se limite à 5 phrases maxi (cw : tiens, moi, c’est 8 et je demande à mes collaborateurs de faire de même).

11. INTERNET SIMPLE

L’internet peut être un véritable trou noir de la productivité, tellement il est possible d’y réaliser de choses et donc d’être distrait.

CONNAISSEZ VOTRE PRATIQUE

Essayez donc de suivre votre utilisation d’internet pendant 3 jours avec un outil comme www.toggl.com, yaTimer ou Tick (Note d’Olivier : vous pouvez aussi utiliser le merveilleux outil automatique Rescue Time, dont j’ai expliqué le fonctionnement ici). Cela vous permettra de prendre conscience de vos pratiques. Dans la liste de site, vous pourrez déjà repérer les sites “perte de temps” qu’il faudrait limiter.

Faites UN PLAN

Cela ne signifie pas de ne plus surfer pour le plaisir, mais de le faire en connaissance de cause. C’est à dire décider que quand vous travaillez, vous travaillez, et quand vous vous amusez, vous vous amusez.

Posez vous ces questions :

  • Quels sont vos besoins pour le travail ?
  • Quels sont vos sites “plaisir” ? Considérez les comme des récompenses lorsque le boulot est fait !
  • Quels sont les moments où vous voulez travailler sans interruption et les moments où vous vous autorisez de surfer sur internet et d’être distrait ?

Vous devez bloquer des périodes dans votre journée au cours desquelles vous allez travailler sans interruption (sans internet).

APPRENDRE A TRAVAILLER “DÉCONNECTÉ”

C’est ce qui a permis à Leo Babauta les meilleurs progrès en productivité.

  • Forcez vous à casser votre addiction sur une semaine (un mois serait mieux). Pendant toute cette semaine-là expérimentez le travail déconnecté
  • Posez des règles du style “pas d’internet de 9h00 à 12h00” et tenez-les
  • Lorsque vous ressentez le besoin de surfer, résistez ! Laissez-le passer … Remettez à plus tard
  • Appliquez une pression positive de votre entourage en incitant les autres à vous aider : déclarez à votre famille, vos amis ou collègues votre intention de réduire votre consommation d’internet
  • Offrez vous des récompensez lorsque vous respectez les règles
  • Utilisez les techniques classiques de lutte contre l’addiction : prendre une respiration, boire un verre d’eau, marche, massage …
  • Donnez vous du temps pour y arriver

12. CLASSEMENT SIMPLE

CRÉER UN SYSTÈME SIMPLE DE CLASSEMENT

La clef réside dans la simplicité.

1. Réduisez avant de classer

  • Faites une grosse pile de ce qui doit être classé, ou plusieurs piles si nécessaire
  • Prenez chaque élément, un à un. Si cet élément ne vous sera pas utile dans les deux mois, supprimez le
  • Transmettre : si vous ne pouvez supprimer un élément, c’est peut être parce quelqu’un en a besoin, dans ce cas, transmettez lui
  • Classer : si un document est absolument critique et que vous avez que vous en aurez besoin, classez-le

2. Classement simple

Le plus simple est le classement alphabétique. Créez vos fichiers et classez les par ordre alphabétique. Pour la plupart des employés ou des personnes travaillant à leur compte, un tiroir sera suffisant. Le fait de limiter à un tiroir permet de s’obliger à régulièrement purger.

3. Classez immédiatement

Quand vous videz votre bannette d’arrivée, n’empilez rien, ne mettez rien dans une bannette “à classer”. Non, ouvrez votre tiroir et classez le document sans le bon fichier tout de suite. Cela doit prendre 5 secondes. Ne laissez aucune pile se former autour de vous.

4. Ayez votre matériel à proximité

Vos chemises, vos étiquettes, doivent être en quantité et à proximité, il doit vous suffire de tendre le bras.

5. Réduisez vos besoins en classement au fur et à mesure des années

  • Stockez vos informations online
  • Réduisez vos papiers entrants : demandez au gens de vous envoyer un maximum de choses sous forme digitale
  • Arrêtez d’imprimer !

TRUCS ET ASTUCES POUR LA MAISON

  1. Créez un endroit pour centraliser l’arrivée de tout papier entrant : une bannette, une corbeille à papier, un petit système de classement (tiroir) et votre matériel (enveloppes, timbres, stylos, etc) doivent se trouver au même endroit
  2. La bannette de maison : tout doit y arriver, le courrier, les magazines, les factures, les notes de classe, résistez à la tentation de les empiler un peu partout. Centralisez.
  3. Payez les factures immédiatement : vous pouvez aussi les regrouper pour les payer deux fois par mois, mais l’idéal est de les payer au fur et à mesure que vous videz votre bannette
  4. Entrez les choses dans votre liste “à faire” ou votre calendrier au fur et à mesure que vous classez ou détruisez les documents qui s’y rapportent (les actions vont dans votre liste “à faire” et les événements dans votre calendrier)
  5. Classez immédiatement : ne laissez rien s’empiler entre votre bannette et votre classement

13. ENGAGEMENTS SIMPLES

Réduire le nombre d’engagements que vous avez dans votre vie est l’une des choses les plus profitables, mais aussi les plus difficiles. Cela signifie de savoir dire “non”.

Chaque obligation et chaque acceptation ne paraissait pas grand chose quand nous les avons acceptés. Ce qui est lourd, c’est l’accumulation.

Faites d’abord un inventaire :

  • travail
  • petits boulots
  • famille
  • enfants
  • vie civile
  • religion
  • hobbies
  • maison
  • communauté online

Puis, faites une short list : choisissez 4-5 obligations qui comptent vraiment pour vous.

Celle de Leo Babauta :

  • passer du temps avec sa femme et ses enfants
  • écrire
  • courir
  • lire

ELIMINEZ ALORS LE NON ESSENTIEL

  1. Commencez “petit” : choisissez l’engagement qui vous apporte le moins et concentrez vous pour éliminer celui-là
  2. Appelez ou faites un mail pour exprimez vos regrets
  3. Remplacez le temps gagné par une activité importante qui soit dans votre short list (pas pour regarder la télé !)
  4. Répétez le processus jusqu’à ne conserver que ce que vous avez défini comme étant important.

Vous aurez d’abord un sentiment de culpabilité, puis il sera remplacé par un sentiment de libération car vous consacrerez votre temps à VOS priorités, pas celles des autres.

APPRENEZ À DIRE “NON”

Il faut maintenant éviter de recommencer à accumuler des engagements qui ne correspondent pas à vos priorités.

  • D’abord, considérez toute demande comme un don de votre temps, qui est limité
  • Consultez votre short list pour voir si cet engagement potentiel entre dans les priorités définies par votre short list
  • Soyez honnête avec le demandeur : la plupart comprendra lorsque vous leur expliquerez que vous manquez de temps et cherchez à faire le tri dans vos engagements
  • Soyez ferme pour éviter que le demandeur insiste
  • “j’aimerais vraiment, mais …” : vous validez ainsi la demande, mais vous expliquez clairement que vous ne pouvez y répondre
  • Ne soyez pas désolé : si c’est si important, quelqu’un d’autre le fera

TROUVER LE TEMPS POUR FAIRE CE QUE NOUS AIMONS

Cela fonctionne aussi pour notre vie privée.

  1. Faites une liste des choses que vous adorez faire (4-5 seulement)
  2. Eliminez tout ce que vous pouvez du reste
  3. Planifiez du temps pour faire les choses de votre short list

Leo Babauta a décidé de passer plus de temps avec sa famille, il a donc dit non à des sorties, des propositions de ses amis.

Leo a décidé de courir un marathon, il a donc décidé de se lever avant les conduites des enfants, du coup, il se couche plus tôt et ne regarde pas la TV.

Leo a décidé d’écrire L’art d’aller à l’essentiel, il a donc choisi de ne pas réaliser certains projets professionnels moins importants.

14. UNE ROUTINE JOURNALIÈRE

LA PUISSANCE DE LA ROUTINE DU MATIN

L’idéal est de se lever tôt pour commencer la journée par cette routine qui vous est propre.

Elle vous permet de :

  • préparer votre journée, de définir vos objectifs
  • faire des choses que vous ne prenez habituellement pas le temps de faire : sport, lecture, écriture, …
  • faire quelque chose de plaisant, calmant, relaxant

Cela transformera chacune de vos journées et donc votre vie entière.

IDÉES POUR UNE ROUTINE MATINALE

Voici une liste. Choisissez 6 activités dans cette liste, cela vous permettra de démarrer : boire un café/thé, regarder le soleil se lever, faire de l’exercice, prendre une douche/bain, lire, déjeuner, faire du yoga, méditer, marcher, préparer le déjeuner, écrire, faire un journal intime, choisir vos 3 TPI de la journée, relire vos objectifs, …

Les lecteurs de cet article ont également lu :  The Path of Least Resistance - Apprendre à Devenir la Force Créative de Votre Propre Vie -1

Vous noterez qu’il n’y a pas “relever les mails” ni aucune activité liée au boulot.

Comment établir une routine :

  1. Se focaliser et considérer cette mise en place de routine comme une priorité pour 1 mois
  2. Choisissez une routine gratifiante
  3. Notez vos progrès

15. DÉSENCOMBREZ VOTRE ESPACE DE TRAVAIL

Les bénéfices d’un bureau propre et rangé sont une meilleure concentration et une diminution du stress.

Comment comment :

  1. Réservez une plage de temps (une demi-heure ou une heure pour commencer, par exemple)
  2. Faites une pile de tous vos papiers
  3. Regroupez autour de cette pile, tout ce qui a sur votre bureau, sauf : votre PC, votre téléphone, votre bannette
  4. Commencez par la pile de papiers. Traitez chaque élément sans jamais le remettre dans la pile. Vos options sont : détruire, déléguer, classer, faire tout de suite, ou mettre sur la liste “à faire”. Dans cet ordre de préférence !
  5. Continuez tant que possible

REVENIR À L’INDISPENSABLE

  • Enlevez tous les éléments de distraction comme les posters, les gadgets, ou autres jouets.
  • Videz régulièrement un tiroir entier pour refaire un tri
  • Si vous avez beaucoup de choses sur lesquelles vous êtes hésitant (je jette ou je classe ?), créez une boîte “Peut être”. Remplissez la, fermez la, étiquetez la avec la date et rangez la en dehors du bureau. Si dans 6 mois vous ne l’avez pas ouverte, vous savez quoi en faire !!!

GARDER VOTRE ESPACE DÉSENCOMBRÉ

  1. Gardez une bannette unique pour tout papier entrant
  2. Une fois par jour, videz-là en suivant les systèmes décrits plus haut
  3. Ayez un emplacement pour chaque type de papier

UNE MAISON SIMPLE

Démarrer sa journée dans une maison propre, rangée et minimaliste, fait toute la différence. Tous les conseils ci-dessus peuvent aussi s’appliquer à la maison, pour qu’elle soit moins stressante, plus attirante, plus facile à nettoyer, …

Pour cela, vous pouvez choisir entre deux méthodes : réserver un week end complet au désencombrement de la maison ou y accorder 20 minutes par jour.

Ensuite, il faudra garder la maison ainsi :

  • Désignez un emplacement pour chaque chose : à chaque fois que vous rencontrez quelque chose qui traîne, c’est parce que vous n’avez pas défini d’emplacement ou bien que vous avez mal défini votre emplacement
  • Programmez des moments pour désencombrer, notez les dans votre calendrier
  • Réduisez vos désirs : avez vous réellement besoin d’acheter ce gadget, ce vêtement ?
  • La liste de 30 jours : cela peut vous aider à ne pas céder à vos pulsions. Vous désirez un objet. Au lieu de l’acheter tout de suite, notez-le sur une liste, avec la date du jour. Attendez 30 jours avant de passer à l’acte. Parfois, 30 jours après, vous n’aurez plus envie de cet objet.

16. ELOGE DE LA LENTEUR

Il est évident que la vie moderne nous fait fonctionner à une vitesse trop importante. C’est source de stress. Apprenez à ralentir.

UNE LENTE ATTENTION

Notre attention aux choses est notre actif le plus important. L’attention est ce qui fait exister les choses pour nous. Entraînez vous à ne changer de point d’intérêt que très lentement.

  • Commencez par prendre une tâche très simple et efforcez vous de ne pas vous en détourner. A chaque fois que votre attention est détournée, efforcez vous de revenir à votre tâche (qui peut être aussi simple que de manger, jardiner, ou laver la vaisselle)
  • Expérimentez cette méthode de méditation simple dès le matin : asseyez vous à un endroit confortable, fermez les yeux et concentrez vous sur votre respiration. À chaque fois qu’une pensez vous vient, prenez-en conscience et concentrez à nouveau votre attention sur votre respiration.

TRAVAILLER LENTEMENT

Aujourd’hui, il est fréquent de faire des journées de 12 heures, très actives et remplies de tâches multiples et de se demander le soir à quoi on a bien pu passer tout ce temps …

Essayons une autre méthode :

  1. Choisissez un travail que vous aimez : si votre travail ne consiste qu’en une suite de tâche qui vous répugnent, il est peut être temps d’en chercher un autre !
  2. Choisissez un tâche importante pour vous
  3. Assurez vous que cela soit difficile mais pas trop
  4. Trouvez le moment calme où vous êtes le meilleur (ce peut par exemple être le matin, comme pour Leo Babauta)
  5. Supprimez les distractions et focalisez vous
  6. Prenez du plaisir : se perdre dans une tâche qu’on aime vraiment est une formidable expérience
  7. Pratiquez régulièrement : vous renforcerez cette habitude et vous progresserez
  8. Profitez de la récompense : vous allez finir vos journées en sachant que vous avez avancé sur vos projets importants, vous allez connaître le plaisir de vous perdre dans une tâche que vous aimez. Cela renforcera encore cette habitude.

MANGER LENTEMENT

Les intérêts sont nombreux :

  1. Perte de poids : notre cerveau met 20 minutes à se rendre compte que nous sommes rassasiés
  2. Profiter des aliments : manger est un plaisir, faites le durer
  3. Meilleur digestion
  4. Moins de stress
  5. Rebellez vous contre la restauration rapide et la vie rapide !

CONDUIRE LENTEMENT

  1. Economise le carburant
  2. Sauve des vies
  3. Vous met en retard ? Avez vous déjà calculé combien rouler vite vous fait réellement gagner ? C’est très peu … De quoi se dire : “autant partir plus tôt”.
  4. Vous protège de la folie : vous avez vu de quoi sont capables les chauffards ?
  5. Simplifie votre vie : moins d’arrêts carburant, moins de PV, …

Trucs pour conduire lentement :

  • Ecouter de la musique relaxante
  • Ignorer les autres conducteurs
  • Partir tôt (ben oui !)
  • Utiliser ce temps pour faire un brainstorming
  • Tenir sa droite
  • Profiter du voyage : c’est le plus important, rendez votre voyage intéressant en écoutant de la musique, en en faisant un moment de réflexion, etc

17. SANTÉ ET FITNESS SIMPLES

POURQUOI EST-CE SI COMPLIQUÉ ?

Tout le monde sait que ce qu’il faut faire pour être en forme et mince. Pourtant…

Voici les 5 raisons communes d’échec d’un régime :

  • Régime trop strict pour être respecté longtemps
  • Sous alimentation qui provoque des rechutes de bouffe
  • On pense manger sainement, mais on avale un tas de calories cachées (sodas, assaisonnements, …)
  • Le fast food est tentant, surtout lorsqu’on est pressé, stressé, en déplacement, au travail …
  • Certains événements rendent le régime impossible (fêtes, invitations, etc)

Voici les 3 raisons communes d’échec d’un programme de remise en forme :

  • Programme qui même au surentrainement ou à la blessure
  • Perte de motivation après une semaine ou deux pour cause de manque de résultats
  • Des événements perturbent le programme qui est abandonné quelques jours et la bonne habitude est perdue

UN PROGRAMME SIMPLE DE FITNESS

Tout programme qui prétend vous donner des résultats rapides est trop drastique. La forme et la santé sont une affaire de mois et d’années. Elles s’acquièrent à travers un programme progressif et l’acquisition progressive de bonnes habitudes. D’autre part, il est préférable de mettre l’accent sur l’exercice car la bonne alimentation suivra.

Le premier mois sera consacré à l’acquisition de l’habitude de faire de l’exercice. Le second moins sera consacré aux changements d’habitude concernant le régime. Les mois suivants seront accès sur la progression des deux éléments.

PREMIÈREMENT, CRÉER L’HABITUDE DE L’EXERCICE

1. Démarrez “facile”

Ne faites que 10 minutes de marche rapide ou de course ou de vélo ou encore de nage par séance. Gardez de l’énergie pour la prochaine séance. Puis, la semaine suivante, augmentez de 5 minutes, et ainsi de suite. Vous ne créez pas votre forme, vous créez une habitude !

2. Programmez vos séances

Il est important de vous assurer que rien ne pourra interférer avec votre séance d’entraînement. Pour la plupart, le matin sera le moment idéal. Le soir est souvent le moins bon moment car vous êtes fatigué et/ou sollicité. La première semaine, programmez trois séances, quatre les semaines 2 et 3, puis cinq les semaines suivantes.

3. Ne ratez pas une séance

Les séances sont faciles, vous devez donc vous y tenir puisque seules la maladie et la blessure pourraient vous interrompre.

4. Ne lâchez pas !

Au cas où vous devez louper une ou deux séances, n’abandonnez pas et reprenez dès que possible. Si vous loupez une semaine ou deux, remotivez vous et recommencez. Puis vous essaierez, plus vous augmentez vos chances de réussite.

5. Trouvez un partenaire si cela vous aide à tenir

6. Rendez-vous redevable

Annoncez aux autres vos bonnes résolutions, il sera d’autant plus difficile de ne pas vous y tenir.

7. Prenez plaisir !

C’est très important pour réussir.

DEUXIÈMEMENT, FAIRE DES CHANGEMENTS PROGRESSIFS DANS LE RÉGIME

  1. Mangez lorsque votre faim est encore modérée. C’est votre plan pour la première semaine : programmez vos repas toutes les 3-4 heures et emportez de quoi manger si vous voyagez. C’est tout, ne passez pas tout de suite aux autres instructions.
  2. Mangez léger. Votre plan sera de faire la liste des aliments sains que vous aimez (éléments naturels, légers, comme des fruits et des légumes) et de faire une liste de repas ou de snacks composés de ces aliments. Là aussi soyez progressifs et ne démarrez tout en même temps. Par exemple, éliminez les sodas la première semaine, ajoutez les fruits la seconde, etc. Programmez quand même un repas “triche” par semaine, pour vous aider.
  3. Mangez lentement. Ajoutez cela aux deux première habitudes la troisième semaine.
  4. Arrêtez dès que vous êtes juste rassasié, pas rempli. Attendez 10 minutes pour sentir si vous avez eu assez. Reprenez si ce n’est pas le cas.

TROISIÈMEMENT, CONTINUEZ, AJOUTEZ LES OBJECTIFS COURT TERME ET RENDEZ VOUS REDEVABLE

  1. Continuez à augmenter l’exercice et ajoutez de la variété. Votre objectif sera d’augmenter la durée de vos séances. Ensuite vous pourrez en faire varier l’intensité. Vous inscrire à une épreuve peut aussi être très motivant.
  2. Améliorez votre régime et testez de nouvelles saveurs. Chaque semaine, améliorez quelque chose : buvez plus d’eau, augmentez les légumes, réduisez le sucre. Profitez-en aussi pour essayer de nouveaux goûts, plus sains.
  3. Objectifs court terme. La santé et la forme s’acquièrent sur des mois ou des années, mais il est facile d’avoir des objectifs à court terme. Ayez un objectif chaque semaine ou quinzaine, comme : augmenter chaque séance de 5 minutes chaque jour, courir 5 km, faire une épreuve, perdre 2 kilos, etc. Parlez de vos objectifs autour de vous.
  4. Rendez-vous redevable : notez vos progrès. C’est une habitude clef : notez tous les jours ce que vous avez fait. Sans exception et immédiatement. Soyez simple sinon vous ne le ferez pas. Vous pouvez aussi noter cela online, sur un blog ou autre …

18. MOTIVATION

8 MOYEN DE SE MOTIVER AU DÉBUT

  1. Démarrez “facile”
  2. Ayez un seul objectif à la fois
  3. Étudiez votre motivation : écrivez pourquoi vous faites cela
  4. Vous devez le vouloir de toutes vos forces : ne choisissez pas quelque chose de simplement “cool”
  5. Engagez vous publiquement
  6. Stimulez votre motivation : en en parlant, en lisant des livres à ce sujet, …
  7. Différez le démarrage : résistez à l’envie de démarrer tout de suite, notez le début dans l’agenda et faites croître votre motivation au fur et à mesure que la date approche
  8. Imprimez-le, affichez le : sur votre frigo ou votre glace

20 MOYENS DE MAINTENIR VOTRE MOTIVATION QUAND C’EST DUR

  1. Freinez vous : autolimitez vous. Par exemple, si vous pensez pouvoir courir 15 kilomètres, courrez en 14, cela vous donnera envie d’y revenir le lendemain.
  2. Commencez par … commencer : lorsque vous ne vous sentez pas motivé, faites vous une règle d’au moins commencer. Vous n’avez pas envie de courir ? Mettez au moins vos chaussures et sortez. Vous n’avez pas d’inspiration ? Mettez vous devant votre feuille et écrivez juste une phrase.
  3. Restez redevable : continuez à faire part de vos progrès
  4. Éliminez les pensées négatives et remplacez-les par du positif : cultivez cette capacité tous les jours
  5. Pensez au résultat positif
  6. Re-stimulez votre motivation : pourquoi étiez vous aussi motivé au début ?
  7. Lisez un livre sur le sujet : trouvez un livre qui parle de votre objectif
  8. Trouvez des amis qui ont le même objectif
  9. Lisez des histoires stimulantes sur le sujet : tapez votre objectif sur google et vous trouverez peut être des histoires de personnes qui ont réussi ce que vous entreprenez
  10. Construisez sur vos petits succès : regardez ce que vous avez déjà accompli, fêtez le et continuez
  11. Passez le point bas : parfois, la motivation va et vient, continuez et la motivation reviendra
  12. Faites vous aider : pour chaque objectif, vous trouverez des personnes qui peuvent vous aider
  13. Notez vos progrès : ce peut être un tableau ou une croix sur un calendrier
  14. Récompensez vous souvent
  15. Utilisez des mini-objectifs intermédiaires
  16. Faites vous coacher ou prenez des cours
  17. Ne sautez jamais deux jours d’affilé
  18. Utilisez la technique de visualisation : tous les jours, visualisez le résultat que vous attendez
  19. Ayez conscience de vos désirs d’arrêter et surmontez les : parfois, ils sont inconscients
  20. Retrouvez du plaisir : sans plaisir dans ce que vous faites, vous n’irez pas loin !

Critique du livre L’art d’aller à l’essentiel

Points forts :

  • L’art d’aller à l’essentiel est réellement «une somme » d’excellents conseils
  • Complète si bien GTD, mais en prenant un meilleur angle d’attaque (réduire avant d’organiser)
  • J’aime beaucoup l’idée que poser des limites, c’est gagner plus le libertés, même si c’est contre intuitif.
  • J’aime sa vision dynamique du primordial : il ne se fige pas dans des principes ou des essentiels en décidant de dire non à toute chose nouvelle. Mais le principe est de ne rien laisser entrer de supplémentaire avant d’avoir “fait de la place”
  • Appliquer n’importe lequel de ces principes vous permettra d’abaisser votre niveau de stress tout en restant efficace sur l’indispensable et vous aidera à atteindre une vie simplifiée.

Points faibles :

  • Ne parle pas assez du renoncement : accepter l’imperfection dans les zones non essentielles (la perfection est parfois l’ennemie du bien)
  • Parfois un peu répétitif
  • Parfois naïf : ne pas prendre de rdv me semble irréaliste et le meilleur moyen pour permettre à n’importe qui de s’approprier votre temps !
  • (*) je ne suis pas d’accord avec Leo Babauta sur la façon de dire non à son patron ! Un podcast est d’ailleurs prévu sur ce sujet sur mon site.

La note de Cédric Watine : imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous lu le livre L’art d’aller à l’essentiel de Leo Babauta ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (7 votes, moyenne: 4,14 out of 5)

Loading...

Visitez Amazon et lisez plus de commentaires sur le livre L’art d’aller à l’essentiel 

Visitez Amazon pour acheter 2ème édition de livre L’art d’aller à l’essentiel 

Ou la version Kindle (que vous pouvez lire aussi sur votre PC, Mac iPad, iPhone, Android…) :

Acheter la version anglaise (moins chère) sur Amazon : The Power of Less

Nous offrirons bientôt le livre L’art d’aller à l’essentiel en PDF.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

leo babauta, the power of less, power of less, l art d aller à lessentiel leo babauta pdf, lart daller à lessentiel pdf, léo babauta lart daller à lessentiel, résumé lart daller à lessentiel leo baubota
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

20 Commentaires pour :

L’Art d’aller à l’essentiel – Leo Babauta

  • Cedwat

    3 Nov 2009 à 11:49

    Merci Olivier de m’avoir donné cette opportunité.

    Répondre



    • laetichat

      3 Nov 2009 à 13:10

      Dans le même genre j’ai beaucoup aimé “L’art de la simplicité” de Dominique Loreau qui a vécu au Japon, elle nous apprend l’art de la simplicité par le minimalisme sur tout les domaines (maison,psychologie,travail,amitié,relations etc) en ne gardant que l’essentiel.Des personnes de mon entourage ont véritablement changé leurs habitudes grâce à ce livre.
      Très bon article que je vais faire tourner autour de moi 😉

      Répondre



      • Pierre

        6 Nov 2009 à 00:12

        Il y a là d’excellents conseils !
        J’en appliquais déjà certains par moi-même, dans un mouvement de ras-le-bol (par exemple, concernant l’encombrement de mon logis). Idem avec les mails. Et niveau alimentation, j’ai quasi totalement coupé la consommation de viande rouge (très bonne chose à la fois pour la santé, le poids et… les animaux qui se font viander !). Sur ce dernier point, je le conseille à quiconque : malgré un passé de grand amateur de viande rouge, je n’ai aujourd’hui plus envie d’en manger – ce qui me fait penser qu’il y a dans la consommation de cette viande une forme d’addiction.
        Maintenant, je vais aussi essayer de rationaliser certains de mes comportements vis-à-vis d’Internet, histoire de mieux gérer le temps que j’y consacre, notamment en tant que blogueur.
        Mais une petite question me turlupine : Léo a changé bien des choses dans sa façon de faire mais, au niveau de la clope… il n’est pas précisé qu’il a arrêté ? Alors, est-ce un simple oubli du résumé ou bien est-ce un échec de Léo ?

        Répondre



        • Rémi

          6 Nov 2009 à 10:14

          Super articles et super conseils.
          *Mais quelle est la différence entre objectif, projet et engagement?
          *Est ce un seul objectif dans chaque domaine (professionnel, relationnel…) ou un seul objectif en tout?

          Répondre



          • Boris

            6 Nov 2009 à 12:10

            Super bouquin. Le complément idéal de GTD car il ajoute l’aspect prioritsation qui fait tant défaut à gtd.
            Et à l’heure où on est tous débordés, ça fait beaucoup de bien de réfléchir à ses vraies priorités.
            Bref un livre qui se lit vite et qui améliore vraiment la vie professionnelle et personnelle

            Répondre



            • Cedwat

              9 Nov 2009 à 12:35

              @Laetichat : j’ai aussi lu l’art de la simplicité, mais je n’ai pas accroché. Peut être le style ? J’ai même parfois trouvé les conseils assez contradictoires.

              @Pierre : Leo ne fume plus.

              @Rémi :

              – un engagement, c’est quand tu t’engages envers autrui. Il faut le prendre dans le sens : “trésorier de l’école de mon fils”, ou bien “j’ai promis que j’irai aider ma belle mère à tondre sa pelouse”. Le conseil de Leo est d’être très sélectif en fonction de nos priorités et d’apprendre à dire “non”.

              – l’objectif est unique (pas dans chaque domaine). C’est ce que tu veux réaliser dans les 6 mois ou dans l’année. Pas au delà. Cela t’oblige à trouver quel est ton désir de réalisation le plus ardent. C’est vraiment le haut de la pyramide (au dessus des projets, puis des tâches)

              – le projet est beaucoup plus limité dans le temps, ce sont quelques jours. Là, leo conseille de limiter à 3 au total (tous domaines confondus). Et il interdit d’ajouter un projet aux 3 choisis tant que les 3 ne sont pas réalisés. 1 de ces 3 projet doit être reiié à l’objectif. Un moyen simple de définir un projet et de considérer comme projet tout ce qui est composé de plusieurs tâches.

              @Boris : oui, c’est la différence entre efficacité et efficience. Dans un cas tu fais des choix et tu te focalise sur l’essentiel (en faire moins) et dans l’autre, tu améliores simplement ta productivité (en faire plus en moins de temps). Il faut savoir faire les deux.

              Répondre



              • Darklg Web (darklgweb) 's status on Tuesday, 10-Nov-09 16:50:57 UTC - Identi.ca

                10 Nov 2009 à 17:51

                […] https://www.des-livres-pour-changer-de-vie.com/the-power-of-less-leo-babauta/ a few seconds ago from web […]

                Répondre



                • Tom

                  24 Nov 2009 à 22:06

                  Merci pour ce résumé.
                  Le livre a l’air intéressant,

                  Tom

                  PS.: Qui écoute aussi attentivement Outils du Manager. A quand un site dédié (& blog) ?

                  Répondre



                  • Cedwat

                    24 Nov 2009 à 22:13

                    Bonjour Tom,
                    Très heureux se croiser un auditeur d’ outilsdumanager ici !
                    Le site dédié et le blog ont pris beaucoup de retard, desolé.
                    Cedric.

                    Répondre




                    • […] Honore, journaliste et auteur du livre Eloge de la lenteur – dont le sujet est similaire à L’Art d’aller à l’essentiel de Léo Babauta – nous explique à quel point la culture de la vitesse fait partie intégrante de […]

                      Répondre



                      • isiflo

                        11 Juil 2010 à 02:57

                        super résumé.Tout cela semble le ‘gros bon sens’, mais ce qui est difficile c’est d’appliquer ce gros bon sens. Je vais démarrer ‘facile’ et y aller à petits pas. Je suis contente de voir qu,il y qq d’autre qui utilise les ‘outils du manager’ et ce que je retiens le + de la lecture de Léo Babauta c’est de simplifier le plus possible et faire de la place, c’est un super de bon conseil.

                        Répondre




                        • […] l’Art d’aller à l’essentiel, par Cédric Watine de Outils du Manager […]

                          Répondre



                          • Alexandrams

                            9 Nov 2010 à 19:12

                            Excellent résumé mais surtout complet. Je suis en train de lire ce livre et je constate que j’aurais pu me contenter de lire ton résumé tellement il est… complet !!
                            Le livre est très simple à lire. Un très bon début pour ceux qui veulent travailler leur anglais. Il est très bien construit. On sent l’esprit rationnel et cartésien de l’auteur. En revanche, je suis d’accord avec leatichat : je préfère celui de Dominique Loreau. Ce dernier est certes moins bien construit mais il est plus vivant et mieux illustré. Les conseils de Léo me semblent secs. J’ai d’ailleurs tendance à les oublier d’un chapitre à l’autre car le discours n’est pas marquant. Je trouve qu’on le ressent d’ailleurs dans le résumé.

                            Répondre




                            • […] Lisez la chronique de “l’Art de l’essentiel” déjà publiée sur ce blog en cliquant ici. […]

                              Répondre



                              • seb

                                8 Mai 2012 à 21:11

                                Bonjour,

                                J’ai lu ce livre et ta préface avec intérêt.

                                Malgré tout je n’arrive toujours pas à faire la différence entre un projet, objectif et taches…

                                du coup je me demande aussi si il faut en même temps changer une habitude..

                                Peux tu m’éclairer svp ?

                                Répondre



                                • sebv

                                  9 Mai 2012 à 10:57

                                  autant pour moi je viens de voir l’excellent réponse de CedWat

                                  Répondre



                                  • 5 astuces pour tenir ses résolutions et ne plus procrastiner

                                    16 Fév 2014 à 17:23

                                    […] Vie. Je lis ce blog régulièrement et pour tout vous dire mon article préféré sur ce blog est « L’Art d’aller à l’essentiel – Léo Babauta ». Cliquez-ici pour voter pour mon article si vous l’avez […]

                                    Répondre




                                    • […] « La vie qui vous reste est un cadeau. Chérissez la. Profitez-en maintenant, au maximum. Faites ce qui compte, maintenant. » – Leo Babauta […]

                                      Répondre




                                      • […] Lisez la chronique de “l’Art de l’essentiel” déjà publiée sur ce blog en cliquant ici. […]

                                        Répondre




                                        • […] journaliste et auteur du livre Eloge de la lenteur – dont le sujet est similaire à L’Art d’aller à l’essentiel de Léo Babauta – nous explique à quel point la culture de la vitesse fait […]

                                          Répondre









                                          Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                                          Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.