64.7% d’impôts… Quelqu’un peut m’expliquer ?

Malgré ma diète médiatique certaines infos ne m’échappent pas, notamment celles que l’on m’envoie ou que ceux que je suis sur Facebook partagent.

En l’occurrence, Le Figaro vient de publier une liste comparative des taux d’impositions en Europe pour les entreprises, incluant l’impôt sur les bénéfices, les charges sociales et diverses autres taxes.

L’infographie est très frappante :comparaison-impots-europe

Ces différences sont loin d’être anecdotiques… Et c’est pour cela que je m’écarte temporairement de ma règle qui consiste à ne pas parler d’actualité car le sujet m’interpelle.

Si vous avez une entreprise qui fait 100 000 euros de bénéfices, voici un exemple de ce qui lui restera en net dans quelques-uns de ces pays en reprenant les chiffres du Figaro :

  • France :35 300 euros
  • Belgique :42 500 euros
  • Allemagne :50 600 euros
  • Pays-Bas :60 700 euros
  • Royaume-Uni :66 000 euros
  • Suisse :70 100 euros
  • Luxembourg :79 300 euros

Aujourd’hui avec Internet de nombreuses marchandises peuvent être vendues de partout

Et en Union européenne, chaque citoyen est libre de s’établir dans n’importe quel pays de l’Union, de créer une entreprise et de vendre sans droits de douane et sans tracasseries dans tous les pays de l’Union.

L’argent que je perds chaque année… parce que je vis en France

Mon entreprise vend uniquement sur Internet et a réalisé lors de sa deuxième année 258 068 euros de bénéfices avant impôts.

Cela veut dire qu’en se basant sur les chiffres du Figaro, si je vivais et que j’avais établi mon entreprise :

  • En Belgique, qui est juste à 20 kms de chez moi (je vis à Lille), mon entreprise aurait économisé 18 581 euros
  • En Allemagne, qui est à 3H30 de route de chez moi, l’économie aurait été de 39 484 euros
  • Aux Pays-Bas, pays que j’adore et situé à seulement 1H30 de route de chez moi, 65 549 euros
  • Au Royaume-Uni, dont la capitale n’est située qu’à 1H30 de Lille par TGV, 79 227 euros
  • Au Luxembourg, dont la capitale est à moins de 3 heures de route, j’aurai carrément économisé 113 550 euros (!!)
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Des vidéos pour changer de vie avec le TED

Cela veut dire que pour un travail égal vous gagnez environ 50% plus en Allemagne, et 100% plus au Royaume-Uni et en Suisse

Pourtant je n’ai pas l’impression que les Allemands, les Britanniques et les Suisses vivent moins bien que nous.

Donc je ne comprends pas.

Beaucoup autour de moi disent que je ne suis pas très malin, voire carrément con de rester en France alors que mon entreprise sur Internet me permet de m’établir où je le veux.

Cependant je trouve normal de payer des impôts. Il faut bien payer les routes, les écoles, la recherche, etc.

C’est pour cela que mettre une entreprise à Hong-Kong, avec ses 0% d’impôts, et partir pour la Thaïlande ou les Philippines ne m’intéresse pas.

Mais il y a payer et payer.

Quand je vois que mon entreprise gagnerait deux fois plus à travail égal si je l’établissais à Londres, une capitale très bien connectée qui me permettrait d’aller voir ma famille et mes amis à Lille quand je le souhaite le week-end, en seulement 1H30, et d’aller à Paris en 2H30 en train, je m’interroge.

Que je pourrais vivre à 20 kms de chez moi et que ce simple fait me ferait économiser plus de 15 000 euros par an, je m’interroge aussi.

Evidemment, ce ne serait pas le seul critère, mais il y a tant de places attrayantes en Europe sur de nombreux autres plans, et qui en plus me permettraient d’économiser de l’argent.

Je veux dire… je suis quelqu’un de frugal. Je ne vis pas dans le luxe, je préfère me payer des expériences de vies plutôt que des possessions peu utiles qui finiraient un jour par me posséder.

Je vis largement en dessous de mes moyens.

Mais pourtant, ces différences énormes m’interpellent.

De plus je souhaite devenir investisseur dans des startups et savoir que je pourrai bénéficier de 80 000 euros en plus par an à investir dans de jeunes entreprises prometteuses si je m’installai à Londres me fait sérieusement cogiter.

Je veux dire, j’aime la France, je me bats à mon modeste niveau en aidant ceux qui la font se bouger (les entrepreneurs) mais je ne peux m’empêcher de me dire que ces 80 000 euros seraient bien mieux investis pour la société dans ces jeunes pousses plutôt que de se perdre dans le budget de l’État et ses dettes abyssales.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment gérer les critiques en 4 étapes

Et si je me pose la question, je sais que de nombreux entrepreneurs se la posent et vont un jour quitter la France, diminuant d’autant plus ses recettes directes et son dynamisme.

Appel au débat : dites ce que vous en pensez !

Donc je suis ébranlé et c’est pour cela que je me fends de cet article… Pour que vous m’aidiez, chers lecteurs, à y voir plus clair et à prendre une décision en toute conscience 🙂 .

Je lance donc un questionnement, un débat, pour me permettre et permettre à d’autres entrepreneurs de prendre une décision informée sur le sujet :

  • Est-ce que vous pensez que les impôts sont trop forts en France et que les entrepreneurs qui sont prêts à vivre ailleurs devraient profiter des différences d’imposition dans l’UE ?
  • Est-ce que vous pensez au contraire que les entrepreneurs devraient être solidaires avec une France qui va mal et accepter un tel niveau d’imposition ?
  • Est-ce que vous avez d’autres idées, d’autres données à exprimer sur ce sujet ?

Le débat est ouvert ! Vous avez une chance d’influencer de nombreux entrepreneurs qui liront cet article et utiliseront ce que vous aurez partagé pour prendre une décision !

Partagez votre pensée, votre expérience, vos données dans les commentaires ! 🙂

Recherches utilisées pour trouver cet article :

ce que perds la France en droit fiscal le départ de Peugeot en Hollande, énumérer dans un tableau la liste de tous les présidents de la banque africaine du développement depuis sa création jusquà nos jours leur date de succession au pouvoir et leur nationalité, sylvain crane impots
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

348 Commentaires pour :

64.7% d’impôts… Quelqu’un peut m’expliquer ?

  • Maxence Rigottier

    22 Nov 2013 à 20:35

    Salut Olivier,

    Tout d’abord, bravo pour ce super article.

    Personnellement, je trouve les impôts en FRANCE SCANDALEUX !

    Je suis peut-être ignorant mais j’ai l’impression qu’il y a que en France ou tu as toutes les taxes possibles et inimaginables (taxes d’habitations, taxes sur la télé,…)et j’en passe.

    Il devrait plutôt dire quoi n’est pas taxé en France. Même les paris sportifs, c’est un SCANDALE en France…Y’en a marre que l’Etat Français vole du fric à tout le Monde et pour couronner le tout, la France a des déficits RECORD ! Il passe où le pognon ? Il faudrait qu’on m’explique aussi…

    Il faut faire des routes, payer des écoles…je suis ok mais comment font les pays où les taxes sont moins importantes ?

    A ce que je sache, il y a aussi des écoles en Angleterre, il y a des routes (il ne vivent pas comme au Moyen Âge…). Bref, une nouvelle fois, où part le FRIC ? Je m’interroge.

    Personnellement, INTERNET est une chance EXTRAORDINAIRE de pouvoir vendre ou travailler depuis n’importe où dans le Monde.

    Pourquoi rester dans un pays ou les impôts et le pessimiste sont OMNIPRÉSENT ? Je dis NON !

    Il faut arrêter de niveler le niveau des Français par le bas ! Y’en a marre de l’assistanat ! MERDE ! On veut avancer ou reculer ! 🙁

    En toute honnêteté, les 80 000 euros minimum que tu donnes à l’Etat sont brûlés bêtement alors que toi, tu pourrais changer 1 nouvelle fois la vie de nombreux entrepreneurs.

    Bref, tu serais largement meilleur gestionnaire de cette somme d’argent que tu verses à l’état Français et SURTOUT, tu pourrais changer encore une fois la vie de nombreux entrepreneurs Français.

    As-tu envie de faire chaque année 1 chèque à 6 chiffres qui sera brûlé dans les 24 heures qui suit par l’Etat Français ? Moi, j’ai mal au coeur pour toi ! 🙁

    Pour conclure, pour faire avancer des Français, il est vital que tu ailles en Angleterre par exemple pour économiser de l’argent et que tu puisse financer des starts-up.

    GO GO GO GO GO Olivier to LONDON ! :p
    Je t’encourage vivement de partir de France pour gagner de l’argent supplémentaire qu’on te prends et que toi, tu as gagné dignement.

    Ensuite, si personne ne bouge ou ne fait rien, jusqu’où va-t-on aller avec les impôts ? C’est qui le PATRON, la France ou TOI ? Pour moi, c’est TOI car tout est en ligne (puissance d’être blogueur Pro).

    Bref, je me suis lâché mais je voulais te donner le fond de ma pensée et t’encourage vivement de quitter la France le plus tôt possible.”

    Répondre



    • Jean-Claude

      23 Nov 2013 à 14:02

      La France est en déficit chaque année depuis Giscard,la dette s’accumule et sa charge est exponentielle ce qui veut dire qu’elle tend vers l’infini et que le paiement de ses seuls intérêts est sur le point de devenir impossible.
      La raison en incombe aux politiques et à eux seuls .La France et les français ne les intéressent pas , seule leur réélection compte pour eux. D’où des dépenses ,uniquement des dépenses pour glaner des voix,à coup de subventions ,surtout aux immigrants et souvent à des ennemis de notre pays. Aucun contrôle de ces dépenses,pas de suppression de subvention , que de nouvelles dépenses d’où de nouveaux impôts et l’appauvrissement de la France depuis 1970 au profit des autres pays d’Europe du Nord et du reste du monde .Les dépenses engagées servent exceptionnellement à créer des emplois mais à terme entraînent des faillites,des délocalisations …et des suicides ! Ceci par la droite ou la gauche mais le gouvernement actuel bat tous les records et l’insupportable est atteint .
      Pendant ce temps les politiques augmentent eux-mêmes leur salaire,s’octroient des indemnités quand ils ne sont pas réélus,ont des retraites multipliées par 2 ou 3 ou 5 et plus par rapport aux _administrés_, voyagent et consomment encore à nos frais … et continuent hypocritement à parler d’égalité et de fraternité alors qu’ils devraient montrer l’exemple.

      Chez eux, des salaires mensuels cumulés de 30000 à 40000 euros existent; donc 8 à 10 fois plus que le revenus des médecins par exemple ! Un scandale .
      Donc mensonges,vols _légalisés_,suicides engendrés et ces gens sont en liberté !!!
      Il faut que cela cesse sinon la France est foutue.Déjà beaucoup de Français aisés ont émigré et leurs revenus ont augmenté de 50 à 100% !!!Ceux qui restent doivent ,en conséquence,payer toujours plus de taxes et impôts !
      En 1789 ces _malfaiteurs_ auraient été guillotinés, en 2013 ils dépensent notre argent impunément pour leurs intérêts,sont l’objet de scandales,ce qui n’empêche pas certains d’entre eux de critiquer les entrepreneurs,lesquels prennent des risques et sont les seuls à créer des emplois et de la richesse ! C’est un comble !
      Que faire ? Faire que la politique ne soit pas un métier à vie mais pour 5 ou 10 ans , que leurs salaires…soient contrôlés par des gens indépendants et honètes ,que les gens couchés sur les listes électorales aient fait leurs preuves dans la société civile et désireux de prendre des décisions dans l’intérêt de la France et des français …
      En attendant ils ne vont pas se réformer eux-mêmes et les médias+journalistes ,aussi intéressés , se taisent et réclament la liberté de la presse !
      En attendant,en dehors de la révolution ,à éviter si possible !, les entreprises devraient ,toutes ensemble, refuser de payer leurs impôts pour obtenir les changements indispensables et le retour de budgets bénéficiaires pour diminuer la dette qui gréve l’avenir de tout nouveau-né dans notre pays,lequel est dépendant des étrangers pour les 2/3 de cette dette ; s’ils perdent confiance , les taux d’intérêts de la France vont s’envoler et ce sera la catastrophe pour nous tous . Voilà !

      Répondre



      • Ela

        24 Nov 2013 à 12:08

        Voilà qui est dit très justement. Il ne s’agit pas de quitter le pays Français mais bien fe faire cesser l’injustice des délinquants en col blanc qui détournent le droit français, d’exiger des sanctions en termes de remboursement des sommes volées via les sociétés écran, quand les journalistes courageux ont dévoilés les vicissitudes. Que les procédures impliquant les politiques qui ont fauté soient traitées en priorité comme dans un état d’urgence au lieu que la justice n’attende qu’ils soient trop impotents, trop âgés ou même morts, ou qu’il y ait prescription! Que les succcesseurs de ces voyous en col blanc soient susceptibles d’être poursuivis par la justice afin que l’argent volé au contribuable soit restitué. Cela en fzra réfléchir plus d’un s’il sait que ses détournements d’argent retomberont sur ses successeurs!

        Répondre



        • flopom

          30 Nov 2013 à 21:06

          En complément, on pourrait faire un audit sur la dette pour voir qu’elle est la part illégitime de prêts bancaires privé abusifs contractés par des élus soudouyés. Sans ça il est totalement illusoire de penser que l’on peut la payer… c’est disproportionné. Aprés pour y arriver il faut également changer nos politiques et notre démocratie en profondeur il me semble. A l’heure actuelle, le premier poste de l’état est le remboursement de la dette… 3 fois le budget de l’éducation…

          Répondre



        • Brigitte

          23 Nov 2013 à 18:31

          Oui il faut quitter la France, vous etes jeune et battant ! tentez votre chance.
          Nous entrons dans une periode de conflits, de race et de religion.
          Partez !

          Répondre



          • Laurent

            24 Nov 2013 à 15:01

            Je suis d’accord sur ce constat mais pas sur la réponse à donner : il faut résister et faire changer les choses ! Mais ce n’est pas gagné…
            Ensuite je ne comprends pas ce que représente ce taux de 64,7% – il permet d’accord de comparer les pays en relatif – mais dans l’absolu il n’a pas de réalité car on additionne des pourcentages sur des assiettes différentes : les bénéfices, la masse salariale, le foncier d’entreprise, etc. – Non ?
            Pour ma part, Olivier je te conseille de continuer en France !
            Bravo pour tes blogs.
            Laurent

            Répondre



          • Myriam

            30 Nov 2013 à 21:30

            Bravo Maxence

            Répondre



            • jerome

              13 Juin 2014 à 09:43

              il y a quelque chose qui me dérange dans ce que tu dis : parler toujours d’assistanat…

              tout le monde ne PEUT PAS être entrepreneur et on fait quoi des gens qui n’ont pas les possibilités de s’en sortir on les laisse crever comme en afrique?? d’accord le niveau d’impôt est trop élevé en france et pourtant on a des xavier niel et autres qui deviennent millionnaires c’est donc que générer du fric c’est possible.

              il y aurait aussi moins d'”assistés” si on payait mieux ceux qui bossent!!!regarde un exemple : je bosse pour une firme ou je suis payé au smic en 2013 le patron s’est augmenté de 40% les actionnaires +26% et les employés?? 0% on s’est battus pendant un an pour avoir 1.1% rattrapes en janvier par le smic, le problème vient aussi des fois du foutage de gueule ambulant qui entoure le travail et sa remuneration après je dis pas forcement une hausse de salaire mais au moins une prime quelque chose qui fait qu’on peut se dire oui je préfère bosser que rester au chômage!!!

              Répondre



              • Michel

                13 Juin 2014 à 10:01

                Bonjour !

                @Jerome : je suis globalement d’accord avec vous, mais le problème c’est que ce sont les patrons et les actionnaires, grâce à leur capital, qui créent les emplois.

                D’autre part on ne peut pas rémunérer plus des emplois pas forcément qualifiés (ce n’est pas une critique).

                Par exemple, refuser la robotisation comme on l’a fait en France oblige à garder des emplois peu qualifiés et donc peu rémunérés.

                Les patrons et actionnaires sous pression à cause des 35 heures et du salaire minimum doivent trouver des échappatoires comme importer de la main d’œuvre de pays de l’est ou d’Afrique du nord qui est super contente de se contenter de faibles salaires.

                L’Euro a aussi apporté son lot de fléaux : faible inflation de façade, donc pas d’augmentation des salaires, perte de compétitivité de nos produits à l’étranger…

                À noter que si les actionnaires se sont augmenté de 26% c’est peut-être parce que l’état a taxé les dividendes à plus de 50%, alors que c’est de l’argent investi qui a déjà subit maints impôts.
                Taxer le capital au même niveau que le travail est débile et délétère. Ils ont en train de tuer l’économie.

                Répondre



                • Philippe

                  13 Juin 2014 à 20:39

                  Bonjour
                  Le capital est sur la base de la propriété de l’outil de production, qui existe par un enrichissement des uns sur les autres. Donc ne plus voir le patron des trés grosses Stés comme des bienfaiteurs qui donneraient encore du travail. Le paternalisme qui ne faisait que garder ses ouvriers par des avantages n’existe plus.

                  La robotisation ou la technologie devrait faire revoir le temps horaire à la baisse afin de redistribuer le travail à chacun. la paysans travaille tourjours autant et seul, les autres sont au pôle emploi… (même mentalité que les actionnaires, c’est aussi un homme…)

                  Les trés grosses entreprises sont contentes des 35 heures, ce sont les petites qui ne peuvent gérer cela, c’est mathématique.

                  Les ouvriers du maghreb ne se contentent pas de bas salaires, regardez l’évolution économique d’un pays comme le Maroc et vous comprendrez pourquoi les 700 plus grandes enseignes françaises y sont présentent et pourquoi aprés les retraités ce sont désormais les PME et petits artisans qui arrivent en masse. les MRE ou emmigrés, même diplomés en france et vivant en france reviennent au pays de leurs parents et grands parents ou ils apportent leurs savoirs et s’en sortent mieux.

                  La crise n’est pas économique, la demande de pouvoir d’achat donc de consommer est la même dans les désirs des Français comme ailleurs désormais mondialement. La crise est devenu financière, les politiques n’ont plus le pouvoir et même au niveau financier ils comprennent que la crise est bien “systémique”, donc en son fonctionnement malheureusement inhumain par le pouvoir des uns sur les autres. retour à la case départ, les entreprises et le pouvoir de la propriété de l’outil de production. (c’est pareil dans l’immobilier pour rappel, malgré la demande de besoin continue depuis…)

                  Je ne suis pas Marxiste je précise…:-) mais ce que soulignait “trés philosophiquement” Marx se confirme. le système s’autodétruit. (rien à voir avec le communisme je précise, qui prouve que la aussi certains se sentaient moins communs que la masse…)

                  Pour rappel l’économie fonctionne en ce moment par la planche à billet ou plutôt les virtuels chiffres que pondent le FMI et la BCE pour maintenanir les banques et la bourse qui financent le fonctionnement des états, qui n’a plus aucun rapport avec l’économie réelle. 1000 milliards pour sauver les banques + presquue 600 il y a quelques jours par la BCE…, aucun effet pour relancer les entreprises (cela relance la spéculation…) entreprises qui de toute manière ne peuvent plus être concurrentielles mondialement.

                  Une différence de 1 à 10 sur de nombreux prix de produits manufacturés entre la france et les autres propositions industrielles en ce monde… (une étude précise que le salaire moyen français devrait être à 400 euros/mois afin de devenir concurrentiel mondialement… et les pays émergeant continuent leurs montées…

                  l’économie n’est pas à analyser à son propre niveau géographique mais au niveau mondial, sinon c’est l’égoïsme qui faisaient mourrir les pays pauvres qui sont devenus émergeants, par la volonté occidentale pour rappel qui se doit d’étendre ses marchés, oubliant depuis longtemps la notion nationale Cocorico depuis le début de l’europe, aprés 1945…

                  Sinon pour clore le sujet, la Belgique aprés l’angleterre et d’autres pays, vont inclure dans leur calcul du PIB la prostitituion et le trafic de la drogue…. c’est la fuite en avant…

                  slt



                • jp

                  17 Juin 2014 à 17:12

                  il y a un un contresens de taille: c’ets parce que la France a été pionnière dans la robotisation et l’automatisation que le chômage y est le plus élevé…il n’y a qu’à regarder les stations services et les grandes surfaces (même plus de caissières).
                  les charges sociales ne sont pas des impots: c’est un autre contresens poussé par certains patrons… ensuite j en suis pas sûr que l’on puisse comparer…. combien coute la formation d’un ingénieur aux entreprises en France? ZERO , alors que dans d’autres pays elles financent les écoles: en France c’est l’état qui organise pour l’ensemble du territoire (modèle à changer?) => il collecte l’intégralité des financements et les répartit, ce qui était sensé assurer l’égalité sur le territoire – qui a disparu avec la décentralisation. chez les américains , l’entreprise , si elle est assez grosse fianance lesretraites de ses salariés via les fonds de pension: ce n’est pas compté dans les taxes …mais c’est équivalent aux charges chez nous => si on veut ocmparer , ce n’est pas le niveau de taxation qu’il faut regarder mais le net disponible (après paiement de tout ce qui est à payer par la société). pas sûr qu’il y ait autant d’écart…
                  pour être un peu sarcastique: étonnant que nos chefs d’entreprise et entrepreneurs ne sachent pas faire ces calculs…. pourquoi croyez vous que des entreprises étrangères s’installent en France , si c’est si mal?



              • xavier

                13 Juin 2014 à 14:45

                Bonjour Jérôme,

                Dans ta situation, il aurait fallu que tout le monde est 26 % d’augmentation. Il faudrait gérer ça avec du bon sens. Pour les salariés, le patron peut offrir des tickets restos et c’est pas imposé il me semble.

                Répondre



              • Manu

                28 Sep 2016 à 19:58

                Salut Maxence,
                Je tenais à réagir quant aux impôts en France. Oui ils sont plus importants que la moyenne pour les entreprises mais c’est bien loin d’être le cas pour les salariés. Je parle en connaissance de cause et en comparaison avec l’Allemagne : en tant que salarié tu as pratiquement 50% de ton salaire brut qui va dans les poches de l’état (charges salariales et impôts) quand tu es célibataire, sans enfant. Tu paies une taxe sur ta voiture, pour l’église, aussi une redevance télé et j’en passe. Donc au final, tu paies plus d’impôts qu’en France ! Effectivement c’est différent pour une entreprise.
                Bonne soirée

                Répondre



              • kevin

                22 Nov 2013 à 21:24

                Salut Oliver,

                Je suis tout à fait d’accord avec toi. Pour ma part j’envisage de quitter la France en Septembre 2014 et je connais tellement de gens qui veulent faire de même. Je suis pour payer des impôts mais comme on dit trop d’impôt tue l’impôt. Il est très difficile de créer une entreprise maintenant…. Merci pour ces infos.
                kevin

                Répondre



                • Olivier Monteux

                  22 Nov 2013 à 21:34

                  Hello Olivier,

                  Vaste débat que tu lances, sur une question que de nombreux entrepreneurs se posent régulièrement !

                  Je pense toutefois que la question de savoir si tu dois partir en Angleterre ou non mérite d’être discutée avec un spécialiste de la fiscalité.

                  Il existe de nombreux montages possibles qui dépendent de la situation dans laquelle tu es, la façon dont tu te rémunères avec ta société, etc.

                  Si jamais cela t’intéresse, je connais un très bon conseiller financier qui a déjà aidé plusieurs personnes à “se sauver” de notre beau Pays.

                  Amicalement,

                  Olivier

                  Répondre



                  • Sebastien

                    23 Nov 2013 à 14:57

                    Salut les deux Olivier !

                    – > Oliver R. cet article me plait beaucoup et je partage ton point de vue et ta réflexion. Je vis aussi en dessous de mes moyens (les personnes qui travaillent pour SG sont mieux payées que le patron hé hé) mais presque pour les mêmes raisons que toi je me demande quoi faire et j’ai encore 4 ans de réflexion devant moi.

                    C’est comme s’il fallait augmenter ses charges, pour faire tourner l’économie et favoriser un mode de consommation peu écologique et peu utile…

                    – > Olivier M. Oui mais pourquoi devoir prendre beaucoup de temps et d’énergie pour établir des montages qui n’ont pas lieu d’être dans d’autres pays et dont les démarches sont plus simples ? C’est certain que j’y réfléchi aussi…

                    Répondre



                    • Tahar

                      27 Nov 2013 à 13:06

                      Bonjour Olivier,partir en Angleterre c’est du pareil au même,tant que les US sont en train d’étaler le terrain à travers les pays du 1/3 monde l’Europe va vers la faillite et de plus en plus vers les crises économiques …..Olivier j’aurai à discuter avec vs ce problème. ….j’ai un travail urgent mais l’on s’étaler sur la question.Cordiales salutations.

                      Répondre



                    • Nicolas

                      22 Nov 2013 à 22:01

                      A ta place je n’hésiterais pas une seconde. Il arrive un point où trop c’est trop! Y en a marre d’être les vaches à lait de ce pays.
                      Suisse, Royaume Uni, Pays Bas voilà des pays qui ne me déplairaient pas.

                      Répondre



                      • damien

                        22 Nov 2013 à 22:01

                        Merci, Olivier, pour ton blog, tes articles et tes idées que tu partages avec nous.

                        En France, il est vrai que les impôts sont forts. Si l’on compare la France et le Royaume-Uni, on voit que la part de la charge sociale n’est pas la même (51,7 % en France et 10,6 % au Royaume-Uni). Je suppose donc que les prestations sociales ne sont pas les mêmes dans tous les pays.

                        J’ai entendu dire que les Anglais venaient en France pour avoir un meilleur accès au soin et qu’en Angleterre, on n’était jamais propriétaire d’une maison, c’est une sorte de bail de 80 ans.

                        Pour ma part, je suis encore salarié et je viens de créer une société en autoentrepreneurs. Le taux d’imposition du statut d’autoentrepreneur est moins élevé, car l’état français pousse les gens vers de l’entrepreneuriat.

                        Puis il m’est important d’investir dans une habitation pour ma famille, afin de pouvoir les mettre à l’abri, si des jours plus gris arrivaient.

                        L’argent, toujours l’argent ! Notre bonheur dans tout cela. Je préfère me pencher sur des choses positives et avancer dans la vie plutôt que de savoir si mon voisin européen paye plus d’impôt ou pas.

                        Répondre



                        • Olivier Roland (Auteur)

                          23 Nov 2013 à 11:50

                          Hello Damien,

                          J’ai entendu dire que les Anglais venaient en France pour avoir un meilleur accès au soin et qu’en Angleterre, on n’était jamais propriétaire d’une maison, c’est une sorte de bail de 80 ans.

                          Effectivement j’ignore comment ça se passe au Royaume Uni pour les soins, cependant sur le fait d’être propriétaire je connais un entrepreneur qui a investi dans l’immobilier à Londres et ça ne semble pas différent de ce que l’on voit habituellement.

                          L’argent, toujours l’argent ! Notre bonheur dans tout cela. Je préfère me pencher sur des choses positives et avancer dans la vie plutôt que de savoir si mon voisin européen paye plus d’impôt ou pas.

                          Tu as bien raison et je partage cet avis. Comme je le dis, je vis largement en-dessous de mes moyens donc l’argent pour l’argent ne m’intéresse pas.

                          Je m’interroge simplement sur :
                          1) La bonne utilisation de cet argent que je donne à l’Etat
                          2) Le fait que j’apporterai peut-être plus à la société si l’argent économisé en impôt était investi dans des jeunes entreprises prometteuses.
                          3) Les conséquences à moyen et long terme d’un tel taux de taxation sur le moral des entrepreneurs, leur compétitivité et tout simplement leur présence en France.

                          Or les entrepreneurs sont indispensables au dynamisme d’un pays.

                          Répondre


                          • Brigitte

                            23 Nov 2013 à 18:37

                            Il faut faire attention aux soins en Angleterre:
                            comme c’est gratuit, ils vous font attendre pour les operations importantes. Vous n’etes pas libre de choisir votre date. Pour moi la liberte c’est le plus important.

                            Répondre



                            • Philippe

                              23 Nov 2013 à 19:01

                              Vous êtes bon en markéting mais apparemment cher olivier vous auriez des manques en gestion financière et sur le plan juridique des possibilités. Les riches et ceux qui désirent ne pas payer d’impôts savent se renseigner et parmis eux ceux qui désirent redistribuer leurs profits (plus rares)savent aussi comment. il y a des conseils en ce sens). Faite une ONG ou une fondation et refondez toute votre entreprise si vous devez continuer à gagner encore beaucoup d’argent, ou alors diminuer vos prix de vente de vos services et vos bénéfices éventuellement…:-)) et vous apporterez votre pierre aux attentes de tous ceux qui se plaignent de ne plus s’en sortir…(Faites une Sté d’aide aux autres et soyez juste employé salarié tout en assuamant le CA…) (excusez d’être un peu direct mais c’est tout le fondement du système que vous remuer avec votre sujet de ce jour…)

                              Répondre



                              • didier

                                23 Nov 2013 à 21:21

                                bonsoir Olivier,c’est vrai que de vivre a Londres,pourrait te permettre d’aider des jeunes entrepreneurs,mais peut-être que d’ici a quelques années ,le protocole sera inversé,et là que feras-tu?La question que je me poserai serait ,est-ce que la vie en Angleterre me correspond vraiment?Serai-je heureux a long terme?

                                Répondre



                                • Eric

                                  25 Nov 2013 à 16:25

                                  Bonjour Olivier,
                                  A tes questions a réponse est simple:
                                  1/ les gouvernements successif sont en déficit budgetaire (c’est à dire qu’ils dépensent plus qu’ils ne gagnent ) depuis 1973. Donc cet argent est très mal utilisé.
                                  2/ Oui tu apporterais du capital à un pays qui est cruellement en manque de fonds propres (c’est notre gros problème par rapport aux allemands par exemple). Les sociétés sont sous capitalisée et ne peuvent investir.
                                  3/ On voit les conséquences, fuite des cerveaux, dépôts de brevet à l’étranger et record des faillites d’entreprise année après année.

                                  Cela dit cet avis est de la part de quelqu’un qui vit à l’étranger depuis plus de 7 ans (en Asie aussi par choix) et qui à une société à Hong Kong. Par contre entre temps j’ai pu créer 110 emplois dans le pays ou je me suis implanté et je continue de le faire.

                                  Voilà pour les interrogations…

                                  Répondre



                                  • Yannis

                                    29 Nov 2013 à 14:34

                                    Bonjour Olivier,
                                    Ne cherche pas à savoir où va notre argent, il est gaspillé à rembourser une dette publique qui ne peut qu’augmenter. C’est la nature même de ce système politique. À mes yeux, économiser ailleurs pour investir dans l’avenir des jeunes pousses d’ici est la solution. Chacun y gagne.Et je ne parle pas que d’argent. Ces nouvelles pousses créeront des emplois et des recettes pour la France. Mais c’est aussi une question de choix personnel : veux tu rester ici parce que tu aimes l’endroit où tu vis ? Si tu veux aider les entrepreneurs français, tu pourras plus le faire à partir de l’étranger certes, mais souhaites tu vivre ailleurs ?

                                    Répondre



                                  • Sebastien

                                    23 Nov 2013 à 15:00

                                    Il semblerait que des changements vont avoir lieu concernant le statut d’auto-entrepreneur. Un membre de ma famille est dans un projet et préfère attendre 2014 pour voir si elle poursuit son choix de statut.

                                    Répondre



                                    • Marjorie

                                      25 Nov 2013 à 10:39

                                      Hello Sébastien,
                                      Je suis auto-entrepreneur depuis peu. Des changements plutôt vers le positif ou négatif ?
                                      Merci
                                      Marjorie

                                      Répondre



                                    • Manuel

                                      23 Nov 2013 à 23:54

                                      Bonjour Damien

                                      Je te souhaite beaucoup de chance pour ton activité
                                      tu en auras besoin quand tu te frotteras à l’administration française qui détiens le vrai pouvoir en France.
                                      Il faut avoir créer une entreprise dans d’autre pays pour voir la différence de respect pour ceux qui crées et qui donne du travail et donc de l’argent pour faire vivre la nation.

                                      Évidemment ce n’est pas en restant chez toi que tu verras la différence.

                                      Bonne chance tu en auras besoin

                                      Répondre



                                    • Nico

                                      22 Nov 2013 à 22:13

                                      Salut Olivier,

                                      il n’y a pas de problème à changer de pays.

                                      En revanche, je pense qu’il n’est pas très éthique de cumuler. C’est à dire d’avoir des droits sur un pays, mais sans les responsabilités qui vont avec.

                                      Dit autrement, cela revient à prendre ce qui m’intéresse dans un pays et à éviter ce qui me gêne. Et surtout faire pareil sur un autre pays.

                                      Dans mon cas, soit je vis en France et mon entreprise est en France, soi je m’installe ailleurs et mon entreprise est ailleurs.

                                      Voilà, en espérant éclairer un peu le débat 🙂

                                      A+,
                                      Nico

                                      Répondre



                                      • Olivier Roland (Auteur)

                                        23 Nov 2013 à 11:51

                                        n’y a pas de problème à changer de pays.

                                        En revanche, je pense qu’il n’est pas très éthique de cumuler. C’est à dire d’avoir des droits sur un pays, mais sans les responsabilités qui vont avec.

                                        On est d’accord !

                                        Répondre


                                        • Philippe

                                          23 Nov 2013 à 19:13

                                          les affaires ne sont pas éthiques cher Olivier. Plus vous gagnerez d’argent plus vous deviendrez comme les plus gros face à de nouvelles questions et choix. Votre questionnement de ce jour le prouve, par le choix de rester ou non en France à partir d’un certains moment ou d’un certain CA.

                                          Je rélaise un projet depuis l’étranger en partenariat avec d’autres personnes de tous les pays, et je viens de recruter “en france” 13 personnes commercialement et 18 prochainement, en 6 mois… Il n’y a pas qu’en france que l’on peut apporter quelques chose, depuis l’étranger aussi et de plus en plus. Toute l’économie est internationale et tous les pays tiennent les uns par les autres. Comment foctionnerait le monde sinon désormais. Vous avez les droits des pays à partir du moment ou vous répondez aux régles de chaque pays. Apporter le meilleur à chaque pays et retirez-en les avantages.

                                          Répondre



                                          • Marie

                                            13 Jan 2016 à 11:54

                                            Bonjour Philippe,
                                            ce que vous décrivez m’interpelle. Après 18 années de salariat en Allemagne, 9 ans de co-gérance en France (sarl), et la maturité qui permet de comprendre le système, disons voir plutôt “pourri”, après avoir renoncé à sauver le monde, de bons conseils afin de profiter au mieux de sa vie et desdits systèmes m’intéresseraient au plus haut point, en France ou ailleurs ! Si vous avez un contact perso pour en discuter hors forum, ce serait avec joie !



                                    • Florian

                                      22 Nov 2013 à 22:34

                                      Ce n’est pas vraiment un sujet d’actualité mais de politique…
                                      Pour les deux 1ere questions: OUI et NON.

                                      “je trouve normal de payer des impôts”
                                      C’est discutable… et vous oubliez de parlez des impôt indirect (taxes comme la TVA).
                                      Il faudrait uniquement une flat tax (a maximum 20%) pour tout et tout le monde.

                                      “Il faut bien payer les routes, les écoles, la recherche, etc.”
                                      NON. Il faudrait passer tout au privé. Tient d’ailleurs, comme les pays cités en exemple.

                                      De plus, il faut se rendre à l’évidence: la france actuel ressemble de plus en plus aux états unis décrit dans Atlas Shrugged, de Ayn Rand.
                                      Je pense que vous connaissez l’histoire.
                                      Pourquoi continuer à faire grossir un état glouton, imbécile et incompétent ?

                                      La seule question pertinente qui me vient est:
                                      – Pourquoi les gens restent dans ce pays de plus en plus communisme et totalitaire qu’est la France ?

                                      Répondre



                                      • Olivier Roland (Auteur)

                                        23 Nov 2013 à 12:07

                                        « Il faut bien payer les routes, les écoles, la recherche, etc. »
                                        NON. Il faudrait passer tout au privé. Tient d’ailleurs, comme les pays cités en exemple.

                                        Je suis moi-même très influencé par les idées libertariennes, et je pense que le rôle de l’état en France est trop important, mais je me pose quand même des questions sur la pertinence de tout privatiser.

                                        Il me semble que le système ferroviaire au Royaume-Uni est entièrement privatisé et que cela pose des problèmes au niveau de la sécurité. Il faudrait toutefois que j’étudie cela davantage.

                                        Après j’ai lu la biographie de Richard Branson et il explique dans son livre à quel point il a amélioré la sécurité des trains avec Virgin Trains.

                                        Voilà un vrai entrepreneur à la Hank Rearden ! Mais apparemment il ne suffit pas à faire du système ferroviaire britannique un système aussi sûr que le français.

                                        Si tu as des données qui contredisent cela donne-les moi 😉

                                        De plus, il faut se rendre à l’évidence: la france actuel ressemble de plus en plus aux états unis décrit dans Atlas Shrugged, de Ayn Rand.

                                        J’avoue que quand j’ai lu Atlas Shrugged (La Grève en français) c’est l’effet que ça m’a fait aussi. Quand tu adoptes cette approche tu vois les choses différemment.

                                        Je pense toutefois que la vision d’Ayn Rand a ses mérites, c’est incontestable, mais qu’elle est trop radicale. Il faut prendre ses bonnes idées et les intégrer à un système plus modéré et réaliste.

                                        Répondre


                                        • Philippe

                                          23 Nov 2013 à 19:23

                                          La nationalisation, c’est la gestion par des gens fonctionnaires qui se remplissent les poches et gachent l’argent à terme. (Les politiques en font partis)
                                          La privatisation, c’est la même chose mais au profit d’une poignée d’actionnaires.
                                          l’histoire le prouve.
                                          C’est donc bien une histoire d’homme en son fondement, des ouvriers qui deviennent des arrivistes ou les pires exploiteurs sont légions dans les bureaux administratifs (même les syndicats…) comme autour des tables des Stés privées ou des grosses banques.

                                          Avec la crise chacun tente de sauver ses meubles encore plus vite.

                                          Répondre



                                          • FlorianL

                                            24 Nov 2013 à 16:25

                                            Olivier, plus que Ayn Rand, je te conseille de lire “La route de la servitude” de F. Hayek.
                                            Ou également: “Pourquoi je vais quitter la France” de Jean-Philippe Delsol.
                                            Effectivement, Ayn Rand est un peu extrême.

                                            Pour le rail anglais, c’est une fausse croyance… véhiculé par les medias Francais j’imagine.
                                            Et d’ailleurs, de souvenir, il est pas à 100% privatisé, l’infrastructure appartient toujours au public (du moins, pendant longtemps était au public…)
                                            Le rail Anglais est aujourd’hui beaucoup plus sur qu’en France (il y a des stats pour le prouver).
                                            La légende des « mauvais trains » anglais vient des premières années de privatisation où l’état de délabrement était pitoyable, ce qui a engendrer beaucoup d’accidents.

                                            Et il ne faut pas oublier le service offert> le moindre retard exceptionnel,les grèves rares, les gares et les voitures dans un état quasi parfait = Royaume-uni
                                            En France… euh, pas besoin de commentaires.
                                            Sans oublier tous les avantages du personnels de la SNCF…

                                            Répondre



                                        • Nicolas

                                          22 Nov 2013 à 22:44

                                          Salut OIivier,

                                          la question est pertinente, bravo. Mois aussi je trouve normal de payer des impôts pour les routes, les écoles etc… Je trouve aussi qu’il faut être reconnaissant. Nous avons été élevé par la France, certains entrepreneurs ont largement profité d’aides des assedic pour créer leurs entreprises, de la formation continue etc… Et puis quand ils gagnent de l’argent ils se casse là où ça gagne mieux !!! ???
                                          Ca me rappel les footballeurs qui sont “élévé” dans les meilleures centre de formation français et partent à l’étranger gagner des millions (quand ils ne critiquent pas le système français).
                                          Il y a l’argent et les valeurs.
                                          Personnellement je préfère la sagesse de Dan Millman “le bonheur ce n’est pas d’avoir plus, mais d’apprendre à être mieux avec moins”.
                                          Je suis pourtant d’accords que tes 80000 € seront mieux investit dans des entrepreneurs que tu auras choisi toi plutôt que dans le “grand trou” de l’état.
                                          personnellement je ne quitterais Ma France (là où je vis si bien, prêt de ma famille et mes amis au quotidien) pour un autre pays (à par pour de beau voyage). Je préfère m’allouer les services d’un expert financier. Ce que je gagne je l’investit dans des start up.
                                          😉

                                          Répondre



                                          • Olivier Roland (Auteur)

                                            23 Nov 2013 à 12:12

                                            Hello Nicolas,

                                            Pour ma part j’ai quitté l’école à 18 ans et j’ai créé ma première entreprise à 19 ans.

                                            Mes parents ne sont pas du tout entrepreneurs (mon père est fonctionnaire à La Poste depuis 20 ans environ, et ma mère est formatrice pour des populations défavorisées après avoir été mère au foyer pendant plus de 15 ans) et j’estime que j’ai appris par moi-même la majorité du savoir et des compétences que j’utilise aujourd’hui.

                                            Je suis donc avant tout un “self-made man” et je me sens peu redevable du système éducatif français, c’est en partie pour le fuir que j’ai créé mon entreprise.

                                            Après je ressens quand même de la gratitude pour être né dans un pays riche qui m’offre beaucoup plus de possibilités que si j’étais né, mettons, pauvre en Inde, mais si j’étais né au Royaume-Uni ou en Allemagne je ne crois pas que mes chances auraient été fondamentalement moins bonnes, au contraire même.

                                            Répondre


                                            • Brigitte

                                              23 Nov 2013 à 18:42

                                              Bonjour ! Je vous encourage a partir. Vous pouvez toujours revenir facilement si vous restez en Europe ! ou est le probleme ??? Parlez vous Anglais ? avec l’anglais on va partout ! Dans le temps ma mere me disait : “Si tu sais l’Anglais et danser tu vas partout” ! C’etait en partie vrai !

                                              Répondre



                                              • Manuel

                                                24 Nov 2013 à 00:09

                                                Quand on regarde le fonctionnement en France par rapport à d’autres pays on s’aperçoit du pouvoir incroyable de l’administration, ce qui est normal vu qu’il y a l’ENA.
                                                Et que font ces :

                                                regarder leur portefeuille et voir comment le garnir davantage sans s’occuper du bien commun.

                                                Quand les Français auront le courage de prendre leur vie en main et de refaire les règles du jeu le changement sera réel et non une promesse de campagne.
                                                Olivier la France à besoin de garçon comme toi qui décident et vont de l’avant et pas de rond de cuir.

                                                Répondre



                                              • Pierre

                                                23 Nov 2013 à 13:11

                                                Bonjour Olivier,
                                                Merci pour tous ces articles fort intéressant que tu publies.
                                                Pour ma part, je suis d’accord que la France est un pays fort agréable avec d’énormes possibilités dans tous les domaines tel que l’entreprise, l’art , etc… Mais il y a aussi beaucoup trop d’impôts , et je trouve le discours de payer les écoles et les routes un peu usé.
                                                Il manque de la clarté et de la transparence au niveau de la fonction public et trop de dépenses inutiles et non justifiés. Mais je ne penses pas que cela puisse changer de ce côté là pour le moment. L’argent et le pouvoir à tendance à en pourrir plus d’un.
                                                Par contre, il peut être intéressant de réfléchir à d’autres solutions par le biais de création d’association ou de fondation, financée par des dons d’entreprise qui pourront bénéficier de réduction d’impôts . La solution existe pour aider les autres.
                                                Mais la question que l’on doit de poser, c’est :
                                                Ai-je envie d’aider les autres à créer des entreprises en prenant une participation et m’enrichir encore plus ou ai-je envie d’aider les autres pour le plaisir de faire quelque chose de bien et de vraiment enrichissant .
                                                Pour ma part, j’ai répondu à cette question et j’ai choisi la 2ème solution.
                                                Je préfère Être que Avoir.
                                                Merci encore pour tes articles.
                                                Au plaisir de te lire.
                                                Pierre

                                                Répondre



                                              • Aurélien Amacker

                                                22 Nov 2013 à 23:15

                                                Clairement c’est abusé, surtout qu’on ne vit pas mieux en France que dans beaucoup d’autres pays ou l’impôt est plus faible

                                                (et ceux qui me suivent savent que j’ai voyagé, d’ailleurs au moment où je vous parle je vis en Colombie et continue de payer des impôts en France !)

                                                On tue dans l’oeuf l’entrepreneuriat. Résultat, les entreprises s’en vont, les investisseurs s’en vont.

                                                J’ai payé plus de 400 000 euros d’impôts sur les sociétés et de TVA en 3 ans et je ne me suis pas enrichi d’autant (loin de là).

                                                Et en plus on se fait traiter comme un voyou par les URSSAF. Dans ma boite on n’a jamais essayé de ne pas payer et pourtant combien de fois on a reçu des menaces et des majorations injustifiées.
                                                Ca si on n’est pas entrepreneur et qu’on ne l’a pas vécu on ne peut pas comprendre.

                                                Tout est à l’envers en France. A commencer par le droit des salariés. Les patrons vivent dans la peur de se faire trainer aux prud’hommes et la législation du travail archi contraignante vous décourage d’embaucher. Là où on veut protéger les salariés (ce qui est une intention louable) on se retrouve avec un système totalement rigide où les gens en place se planquent et les chômeurs se retrouvent sur la touche.

                                                Et pendant que nous les petits entrepreneurs on se fait tondre les grosses boites qui ont les moyens de payer des armées d’avocats ont des montages à l’international pour réduire leur impôt en France et les grosses fortunes négocient directement leur impôt auprès de bercy.

                                                Je suis 100% pour de payer des impôts, mais je vois bien qu’on est en train de décourager l’initiative et d’appauvrir notre pays.

                                                Répondre



                                                • Olivier Roland (Auteur)

                                                  23 Nov 2013 à 12:14

                                                  Effectivement pour toi qui vit en Colombie la question se pose avec encore plus d’acuité !

                                                  Et en plus on se fait traiter comme un voyou par les URSSAF.

                                                  J’ai entendu effectivement de nombreuses histoires sur le fait que l’administration est davantage au service des entrepreneurs dans d’autres pays. Je ne sais pas si c’est vrai car je ne l’ai pas vécu, mais les témoignages abondent en ce sens.

                                                  Répondre


                                                  • Manuel

                                                    24 Nov 2013 à 00:16

                                                    Tu as tout à fait raison Olivier.

                                                    L’administration détient le vrai pouvoir sur ses petits camarades.

                                                    Les fonctionnaires recherchent la sécurité, il ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis.

                                                    Les français s’en rendent-ils compte ?
                                                    Je n’en suis pas sur car nous avons ce que nous méritons !

                                                    Répondre



                                                    • Manuel

                                                      24 Nov 2013 à 00:20

                                                      C’est tout à fait vrai Olivier
                                                      Les entrepreneurs sont beaucoup mieux traités dans d’autre pays car ils sont perçus pour des pourvoyeurs de bien être même si certains en profitent et en abusent.

                                                      Répondre



                                                    • Michel

                                                      23 Nov 2013 à 15:35

                                                      Je rejoins l’avis exprimé. Cela me rappelle un acteur qui accepte de payer charges, impôts etc… estime qu’il y va de son devoir de citoyen mais apprécierait parce qu’il est lourdement “sollicité” peut être juste un “merci” … pour certains nous subissons au contraire la charge de zélés agents … sans parler du regard d’autres qui nous prennent en effet pour des “cons” d’alimenter le système sans retour … Sachant ce que les entreprises du CAC 40 arrivent à réaliser du point de vue fiscal(avec l’aval de pouvoirs publics ?),il ne faut pas avoir trop d’état d’âmes … Pour ma part ce qui me désole en ce moment c’est davantage le climat social…

                                                      Répondre



                                                    • Walt

                                                      22 Nov 2013 à 23:51

                                                      La vraie question est de savoir si au fond de toi tu as la fibre patriotique ou pas.La question n’est pas si anecdotique. A l’heure de la mondialisation à outrance, en quoi favoriser l’émergence d’un pays autre que le tien est une mauvaise chose ?
                                                      En quoi aider Mme Durand à Nantes est mieux que Mrs Williams à Manchester ?
                                                      Etre citoyen français ou citoyen du monde, la question mérite au moins d’être posée.
                                                      Et la réponse de chacun à cette question devrait être acceptée.

                                                      Maintenant, imaginons que comme beaucoup, tu te ranges dans la case de ceux qui souhaitent faire évoluer leur pays parce qu’ils l’aiment.
                                                      Jusqu’à quel point accepteras-tu de perdre de l’argent pour cela ?
                                                      Est-ce qu’il faut qu’un autre pays te permette de gagner 100% plus ? 200% plus ? 1000% plus avant que tu te poses cette question ?

                                                      En tout honnêteté, même si je soupçonne notre administration d’être incompétente en matière de gestion de l’argent qu’on lui donne, je n’ai rien pour vraiment le prouver, c’est trop obscure. Je regrette que cette gestion manque de transparence.
                                                      Si on vivait dans un monde où chaque citoyen pouvait savoir à l’euro près comment sont gérés les dépenses de l’état, alors, en tant que personne patriote, prendre la décision d’aller ailleurs ou de rester serait plus simple (est-ce que l’état se fout de notre gueule ou pas ?).

                                                      D’un point de vue plus personnel, si je décide de tenter l’aventure entrepreneuriale, c’est bien plus pour moi que pour les autres (rendre riche d’autres jeunes pousses, rendre riche mon état, etc.). Arrêtons deux minutes de nous auto-persuader du contraire pour faire persuader notre subconscient que nous sommes d’invétérés altruistes.

                                                      Clairement, si tout en restant dans une totale légalité (pas d’évasion fiscale répréhensible par les lois de mon pays), j’ai le choix de gagner plus pourquoi ne le ferais-je pas ?

                                                      De toute manière, c’est inéluctable… de la même manière qu’un entrepreneur français ira en Chine faire fabriquer son matériel qu’il revend en France.

                                                      Répondre



                                                      • Olivier Roland (Auteur)

                                                        23 Nov 2013 à 12:26

                                                        A l’heure de la mondialisation à outrance, en quoi favoriser l’émergence d’un pays autre que le tien est une mauvaise chose ?
                                                        En quoi aider Mme Durand à Nantes est mieux que Mrs Williams à Manchester ?
                                                        Etre citoyen français ou citoyen du monde, la question mérite au moins d’être posée.

                                                        C’est une vraie question.

                                                        Par exemple je suis tout à fait pour l’outsourcing. Je pense que faire travailler des prestataires dans des pays moins riches que nous est à la fois une économie énorme pour les entrepreneurs en France, mais aussi une façon d’aider ces pays d’une manière beaucoup plus pertinente qu’en faisant des donations : en permettant à des prestataires de gagner honorablement leur vie et de développer des compétences.

                                                        Par exemple, mon assistant Younes est marocain et me coûte 5$ de l’heure, soit environ 4 euros de l’heure.

                                                        C’est très, très peu par rapport à ce que me coûterait un prestataire français, et pourtant le SMIC marocain est de… 1,10 euros de l’heure.

                                                        Avec moi, Younes gagne près de 4 fois le smic marocain, en fait maintenant il travaille à mi-temps pour moi et gagne autant que lorsqu’il travaillait 40 heures par semaine pour faire un boulot alimentaire qu’il détestait.

                                                        Maintenant il travaille à son rythme, de chez lui ou partout ailleurs s’il le veut, et il a le temps de se consacrer à son projet de création d’entreprise, ou de chercher de nouveaux clients.

                                                        Il pourra venir confirmer s’il voit ce commentaire 🙂 .

                                                        Et cela donne à mon entreprise des ressources importantes qu’elle peut consacrer à autre chose.

                                                        D’un point de vue plus personnel, si je décide de tenter l’aventure entrepreneuriale, c’est bien plus pour moi que pour les autres (rendre riche d’autres jeunes pousses, rendre riche mon état, etc.). Arrêtons deux minutes de nous auto-persuader du contraire pour faire persuader notre subconscient que nous sommes d’invétérés altruistes.

                                                        Je pense qu’il ne faut pas dévaloriser l’égoisme, effectivement, qui est souvent plus franc et plus pertinent qu’un altruisme de façade qui ne préoccupe pas de son financement, mais je pense aussi qu’il ne faut pas fait créer d’opposition là où il n’y en a pas.

                                                        En l’occurrence on peut tout à fait être égoiste sans pour autant être uniquement préoccupé de sa personne. Vouloir améliorer la société est aussi une forme d’égoïsme, car nous en bénéficierons aussi n’est-ce pas ? Et on peut tout à fait améliorer le monde et gagner de l’argent en même temps, contrairement à ce que certains voudraient croire 😉 .

                                                        Répondre


                                                      • Thibaud

                                                        23 Nov 2013 à 00:54

                                                        Salut à tous,

                                                        Etant justement en train de vous suivre TOUS, Olivier, Aurélien, Sebastien, Laurent etc ..

                                                        Et en cours de création d’une SARL avec mon meilleur ami, on se posait la même question que toi .. ( Mais pourquoi pas une Limited aux UK ? )

                                                        Un peu comme tout le monde au dessus je dirais :

                                                        OUI et NON

                                                        Ok pour payer de l’impôt, pour les routes ( qui sont franchement impeccables ici en france ), mais pour cela il y a des péages.

                                                        Les écoles, je veux bien oui mais pour une éducation nationale bien meilleure, car je suis BAC -1 et ce n’est pas grâce à l’école qu’aujourd’hui je roule en mercedes.

                                                        Et pour les prélèvements sociaux ..

                                                        Ok pour prendre 10€ sur mon salaire, et verser à mon collègue qui est aujourd’hui cotorep et qui s’est tué ( au sens propre ) à la tache.

                                                        Mais NON pour ( et je sais ça fâche ) mais c’est la réalité, pour ceux qui viennent dans le pays uniquement pour ses aides et qui savent te le balancer au visage “nous en france on vous *** on bouffe tout”

                                                        NON pour être taxé sur tout et n’importe quoi, TVA, CFE, IS, etc ..

                                                        Et surtout pour terminer, mais tout cet argent va où ???

                                                        Parce que ok, payer 10 000€ d’impôts par an ok, mais la dette ne cesse de croitre, au même titre que l’insécurité, les cambriolages, j’ai un ami flic qui serrait les fesses car pas titulaire, le trou de la sécu etc …

                                                        Tout cet argent va où ?

                                                        Même les radars servent à financer d’autres radars.

                                                        Je vais conclure comme cela :

                                                        – Donner 20€ à un clochard ok.
                                                        Si c’est pour qu’il mange ou quoi pas de problème.
                                                        Si c’est pour qu’il aille acheter de la vinasse ou des clopes NON

                                                        Répondre



                                                        • Sebastien

                                                          23 Nov 2013 à 15:12

                                                          Exact, les radars finalement, servent à financer de nouveaux radars du type radars “distance de sécurité et port de la ceinture” ou radars “pneu lisse” (C’est en expérimentation en Allemagne).

                                                          D’ailleurs, multiplier les radars de vitesse serait désormais inutile (si la raison est uniquement la sécurité) car je constate que la majorité des véhicules roulent désormais 10km/h en dessous de la vitesse max (pas uniquement lors du passage devant les zones à risque).

                                                          Répondre



                                                          • Pascal

                                                            26 Nov 2013 à 09:42

                                                            D’accord avec tout ce que tu as dit , sauf une chose :

                                                            – Ne juge jamais ton prochain sans connaitre sa vie.

                                                            Le clochard, si il va s’acheter du vin ou des cigarettes, c’est peut-être parce qu’il lui reste que ça comme plaisir de vie qui lui permet de soulager ses souffrances , ou que ça à quoi il se raccroche (même si à tes yeux, ses plaisirs à lui n’en sont pas pour toi)

                                                            Vis dans la rue, et tu comprendras.

                                                            Moi quand je donne de l’argent à un sdf, je ne me pose jamais la question de savoir ce qu’il en fera.

                                                            Je ne suis pas sur terre pour juger mon prochain, et encore moins celui qui vit dans la souffrance.

                                                            Si on fait le choix de donner de l’argent, ou de donner quelque chose à quelqu’un, clochard, ami, etc, on le fait par envie.
                                                            Sinon on abstient si c’est pour exiger un retour.

                                                            Que ferais tu si tu étais dans la rue ?
                                                            Hélas, je vais te le dire : Tu n’en sais rien.

                                                            Car pour pouvoir répondre à une telle question, il faut tout simplement le vivre.

                                                            Trop de fois j’ai entendu des gens dirent :
                                                            Moi si je vivais ceci cela, je ferais ceci cela.

                                                            Sauf que voila, une fois face à cette réalité, leur choix peut être différent de ce qu’ils croyaient, pensaient, supposaient, ou imaginaient.

                                                            Et si je réagis à ton commentaire, et surtout à cette phrase là précisément, c’est parce que la rue, à 18 ans je l’ai connu.

                                                            Et entre croiser un sdf, et le vivre soi-même, il y a un grand fossé de creusé.

                                                            ( Entre la réalité et notre imagination, il y a un sacré fossé )

                                                            Et sache, que la rue n’est pas seulement un endroit ou se trouve des ratés et des alcooliques, mais hélas aussi des gens de tous milieux, qui pour des raisons personnelles, familiales, professionnelles etc, ont pu du jour au lendemain s’y retrouver malgré eux.

                                                            Alors une fois dans la rue, ils vont connaitre des choses qu’ils n’avaient jamais pensé connaitre.

                                                            L’alcool et le tabac, certains d’entre eux vont y tomber dedans, parce qu’il leur permettra l’espace d’un certains temps, d’oublier leur misère, leur souffrance, leur difficultés, et tant de choses que l’homme ne peut supporter indéfiniment.

                                                            Tu n’en as pas parlé et je t’en ferais pas le reproche, mais contrairement à ce que beaucoup de gens croient, beaucoup de sdf aimeraient s’en sortir de cette rue.
                                                            Seulement voila, c’est plus compliquer que ça en a l’air.
                                                            Sans logement ni adresse, retrouver du travail n’est pas chose simple. (surtout pour faire sa toilette et rester digne)

                                                            Moi j’ai juste eu la chance, comparé à d’autres, d’avoir trouvé une main tendue qui m’a permis d’avoir une adresse et un petit local pour dormir.
                                                            ( un débarra de 10m2 )

                                                            Voila, tout ça pour dire qu’il ne faut jamais juger trop vite sans avoir porter sur ses propres épaules une souffrance qui n’est pas la notre ou une souffrance que l’on ignore.

                                                            Cordialement,

                                                            Pascal

                                                            Répondre




                                                            • Merci pour ton commentaire Pascal, ça fait du bien d’entendre un discours censé et humain vis à vis de pauvres gens qui vivent dans la rue, des êtres humains comme nous faut-il le rappeler (avant d’être alcooliques ou sales).

                                                              C’est un peu pénible d’entendre des gens inhumains se plaindre que des pauvres les dérange dans leur petite vie de privilégiés. On peut être aisé, voire riche, et ne pas perdre son humanité pour autant. Allez faire un tour ne serait-ce qu’une heure dans un foyer de SDF, ça devrait secouer un peu vos tripes devenues glacées à force de détachement émotionnel.

                                                              Quand on a la chance de ne pas avoir de problèmes d’argent, qu’est-ce que donner 2€ à quelqu’un qui vit dehors ? Maintenant, je ne dis plus jamais non (sauf si je n’ai vraiment rien sur moi évidemment), pour cette simple raison : ça ne change rien pour moi, mais ça change vraiment quelque chose pour lui (ou elle).

                                                              Répondre



                                                          • charles

                                                            23 Nov 2013 à 01:56

                                                            salut je ne vais passer par 4 chemin : T’ES CON DE RESTER EN FRANCE. pourquoi:
                                                            1) tu encourages le vol que fait le gouvernement (par ton patriotisme)

                                                            2) si tu veux vraiment aider ton pays vis dans un autre endroit et depense dans des oeuvres social.

                                                            3) si le pays veut s’en sortir le gouvernement doit encourager l’investissement et non escroquer les gens

                                                            Répondre



                                                            • cécile

                                                              23 Nov 2013 à 16:35

                                                              Complètement d’accord! Toi qui aimes bien San Francisco, je ne vois pas ce que tu attends pour bouger! Je fais partie des personnes qui font plus pour la France depuis les Etats Unis que si j’étais encore là-bas! Mes parents m’ont toujours encouragée à ne pas remettre les pieds en France.
                                                              Bon, la Californie n’est pas l’Etat américain où l’on paye de moins d’impôts, mais il y a tout de même une sacré différence entre 65% et 20 à tout casser!
                                                              De plus, ici c’est le pays du Just Do it, où il n’est pas écrasant administrativement de créer une boite, où tu n’as pas l’impression de travailler pour rien (c’est encore mieux à HongKong d’ailleurs…). Non vraiment, qu’est-ce que tu fais encore sur l’exagone? Bouge!

                                                              Répondre



                                                              • bruno

                                                                23 Nov 2013 à 23:50

                                                                pour être moi même de temps en temps grand voyageur aussi, je confirme:
                                                                la Californie est très belle.
                                                                La France est encore plus belle, vue…de l’étranger.

                                                                Just Do It; so Easy

                                                                Répondre



                                                            • Cathy

                                                              23 Nov 2013 à 07:19

                                                              Bonjour,

                                                              Vaste et délicat sujet !
                                                              Dramatique constat il est vrai. Et si partir est une solution, rester s’opposer et lutter en est une autre. Se déraciner, déstabiliser les Nôtres, s’éloigner fera peut être mieux vivre financièrement, mais à quel prix justement ?
                                                              Je suis depuis un moment le combat et les actions d’un mouvement que je vous invite à connaître :
                                                              https://www.facebook.com/LesTondus?fref=ts

                                                              Courage à vous, courage à nous !

                                                              Répondre



                                                              • Olivier Roland (Auteur)

                                                                23 Nov 2013 à 12:28

                                                                Intéressant ce mouvement Cathy…

                                                                Répondre


                                                                • Xavier

                                                                  24 Nov 2013 à 17:08

                                                                  Bonjour,
                                                                  Si je suis bien d’accord avec la plupart des commentaires exprimés ici (moi même étant gérant de 3 TPE en France), je me range définitivement du côté de la résistance qu’il va falloir mettre en place dans ce pays ! Il va falloir ouvrir les yeux, les faire ouvrir à nos voisins, amis, salariés ou entrepreneurs, etc…
                                                                  Si tous les actifs et créateurs quittent le navire d’un côté et que de l’autre on “laisse rentrer et profiter du système” à tous ceux qui le veulent !… Alors notre pays ressemble fort au Titanic après sa collision… il est voué à sombrer !
                                                                  Et cela n’a rien à voir avec du racisme !!! c’est juste du bon sens !

                                                                  Pourtant, souvenons-nous tous.. que nos parents, grands-parents et autres ancêtres se sont battus, ont lutté pour que ce beau pays soit aussi GRAND et LIBRE que possible (sécurité, système de santé, routes de qualité, système scolaire à revoir mais nos enfants y sont en sécurité tout de même, etc…).
                                                                  Alors je suis comme vous… je travaille comme un forcené pour juste joindre les 2 bouts à la fin de l’année car on est super taxé de tous les côtés… mais la solution c’est de réagir tous ensemble et de dire STOP ! Notre pays, celui qui nous a vu naître et nous a permis de grandir en toute sérénité, ne mérite-t’il pas que nous luttions pour essayer de le sauver, plutôt que de tous quitter le navire !?
                                                                  Je suis 100% pour dire NON et STOP au système, les français “fonceurs”, ceux qui créés, qui bougent, doivent s’organiser et s’unir pour dire ASSEZ et reprendre en main la barre de ce navire qui risque, c’est évident… de prendre le fond !
                                                                  Et je conclurai en disant qu’alors que je ne suis absolument pas révolutionnaire: que je crois malgré tout qu’il nous faut mettre un grand enthousiasme à faire entendre raison à nos politiques qu’il faut changer radicalement de cap pour SAUVER LA FRANCE !

                                                                  Répondre



                                                                  • Philippe

                                                                    24 Nov 2013 à 19:11

                                                                    Bonjour Xavier
                                                                    Le peuple à part le vote “démocratique” sur le principe… a-t-il une autre solution pour se faire entendre quand trop c’est trop ? Bonnet rouge pour tous ou révolution générale, car il semble que la démocratie ne puisse plus répondre aux problémes qui sont à aborder sur le fond et au niveau du G20…

                                                                    Sinon France ou ailleurs en europe les mêmes catégories souffrent d’une manière ou d’une autre, c’est le capital qui gagne plus le travail. la est la révolution à faire que ne font pas les élus. Nous savons qui pillent les caisses du monde désormais.

                                                                    La politique nationaliste autarcique dans un pays n’est plus au programme.

                                                                    Même nos politiques en place disent “Il Faut”…

                                                                    Répondre



                                                                • Laurent Dijoux

                                                                  23 Nov 2013 à 07:20

                                                                  tu peux déclarer une partie en France pour contribuer et participer au développement de notre pays et une autre partie “ailleurs” avec moins de taxes 🙂
                                                                  tout le monde est gagnant 😉

                                                                  Répondre



                                                                  • Olivier Roland (Auteur)

                                                                    23 Nov 2013 à 12:30

                                                                    Intéressant Laurent, si ça peut être fait légalement c’est un modèle à considérer.

                                                                    Tu peux nous en dire plus ? 🙂

                                                                    Répondre


                                                                    • Laurent Dijoux

                                                                      23 Nov 2013 à 13:20

                                                                      quand tu vis en France, tu dois pouvoir justifier de ton niveau de vie.

                                                                      si tu gagnes le smic et que tu as une maison à saint tropez et une mercedes, ça ne colle pas vraiment. par contre si tu déclare gagner 8K€/mois, cela devient plus cohérent et le fisc ne va pas t’embêter car il y une corrélation entre ton niveau de vie et l’argent que tu gagnes.

                                                                      Tu peux donc avoir une partie de ton activité en France avec une société en France (une succursale) qui te sert à justifier de ton niveau de vie et à contribuer à la société.

                                                                      Dans le même temps tu peux avoir une société basée à l’étranger qui gère le plus gros de tes actifs.

                                                                      Pas facile d’en dire beaucoup plus ici mais j’espère que tu as compris le principe.

                                                                      Si tu veux en discuter plus dans le détails, tu as mon Skype il me semble. Sinon, il est facile à trouver.

                                                                      Répondre



                                                                  • nicolas

                                                                    23 Nov 2013 à 07:26

                                                                    On pourrait croire qu’un petit emploi de salarié tranquille est plus intéressant qu’entreprendre à la lecture de ces chiffres…
                                                                    Je comprend aussi l’exil des entrepreneurs à succès et le travail au noir. Récupérer 1€ sur 3€ gagnés, ça fait peu même si si ces 2€ sont (normalement) réinvestis dans les citoyens français.
                                                                    A ce propos, le problème est je pense plus un problème de communication. Si nous savions exactement comment étaient utilisés ces impôts, il serait plus facile de les accepter.
                                                                    La transparence, voila ce qui pourrait sauver la France de la fraude et l’exil fiscal !

                                                                    Répondre



                                                                    • Sophia

                                                                      23 Nov 2013 à 07:33

                                                                      Vos chiffres sont faux. Consultez la Dares et arrêtez votre propagande !

                                                                      Répondre



                                                                      • Jean Philippe

                                                                        23 Nov 2013 à 10:24

                                                                        non Sophia, les chiffres ne sont pas faux, mais il s’agit de l’éclairage qui en est fait

                                                                        Répondre



                                                                        • Olivier Roland (Auteur)

                                                                          23 Nov 2013 à 12:45

                                                                          Bonjour Sophia,

                                                                          Pouvez-vous m’expliquer en quoi les chiffres sont faux ?

                                                                          Le Figaro les tire de «Paying taxes 2014» publiée par la Banque mondiale et le cabinet PwC.

                                                                          Dans la partie “Méthodologie” (page 139) ils expliquent que “Paying Taxes enregistre les impôts et les contributions obligatoires qu’une entreprise de taille moyenne doit payer en une année”.

                                                                          Certes, cette entreprise “de taille moyenne” est un archétype aux caractéristiques pré-définies, décrit page 140, et le rapport utilise donc la méthode de l’individualisme méthodologique de Weber.

                                                                          Donc ces chiffres sont une approximation. Mais ce qui est intéressant ici ce n’est pas combien on doit payer au centime près, ce sont les tendances.
                                                                          Et les tendances sont claires : en France on paie beaucoup d’impôts, de taxes et de charges en tout genre par rapport à la moyenne mondiale ou européenne.

                                                                          D’après le rapport le taux moyen mondial des taxes et prélèvements sur les entreprises est de 43,1%, il est de 41,1% en Europe et de 64,7% en France.

                                                                          Même s’ils sont inexacts à 10% près, ces chiffres montrent bien une tendance importante qui n’est pas anecdotique.

                                                                          Ensuite sur l’application de ces chiffres à mon entreprise effectivement comme elle ne correspond pas tout à fait à l’archétype ils ne peuvent s’appliquer tels quels.

                                                                          J’ai donc nuancé l’exemple que j’en donne en précisant que je me base sur les chiffres donnés par Le Figaro.

                                                                          Répondre


                                                                        • Hamid

                                                                          23 Nov 2013 à 07:41

                                                                          Salut Olivier,

                                                                          Parce que je t’aime bien, je me joint à la partie.

                                                                          Je résume par cet exemple: tu es face à un dilemme. Tu te trouves sur un Titanic en train de couler (j’ai un frère qui vit en France et qui me répète que la France finira par couler à cause des acquis sociaux), et tu te demandes s’il vaut mieux sauter dans un canot ou mourir en gentleman. Tout le monde aimerait mourir en gentleman; mais quand tu découvre que l’équipage maladroit du Titanic a heurté par incompétence 7 icebergs, et qu’il reste une infinité d’icebergs devant, alors là tout le monde préférerait sauter dans les canots avec les femmes et les enfants 🙂

                                                                          Le socialisme a détruit tout le bloc de l’Est; et apparemment il va maintenant commencer a faire ses premières ravages en Ouest…

                                                                          Répondre



                                                                          • Olivier Roland (Auteur)

                                                                            23 Nov 2013 à 12:52

                                                                            Hello Hamid,

                                                                            Effectivement j’ai le sentiment que la France est un pays en déclin, qui sombre lentement, mais je ne sais pas encore s’il est possible de la sauver ou non.

                                                                            Je voyage beaucoup et je suis frappé par le dynamisme de nombreux pays, déjà en compétition avec la France ou qui vont l’être bientôt. Et j’ai le sentiment que pour le moment la France n’a pas suffisamment conscience de cette compétition et utilise des modèles de vision du monde dépassés.

                                                                            Mon dilemme est donc davantage “est-ce que je pars avant qu’il ne soit à l’eau ou y a t-il une chance de réparer la voie d’eau et de sauver le navire ?”

                                                                            Mais en même temps je peux partir ailleurs et continuer à contribuer, en aidant les entrepreneurs et en investissant mieux que ne l’aurait fait l’état l’argent économisé sur les impôts… et en profitant de niveaux de vie tout à fait agréables dans de nombreux pays européens.

                                                                            Mais en même temps je montre aussi l’exemple à des centaines, voire des milliers d’entrepreneurs… D’où le dilemme…

                                                                            Répondre


                                                                            • Philippe

                                                                              23 Nov 2013 à 18:07

                                                                              Bonjour Olivier
                                                                              Vous pensez sérieusement que la france ou les Français ou ses élus ne connaissent pas la situation et qu’ils pensent sérieusement revenir au trentes années glorieuses d’aprés guerre 1945 ? Dans les années 70/80 si nous avions nous les jeunes pu avoir l’outil internet ou les avions à ces prix pas chers nous serions déja aller voir ailleurs, nous étions prisonniers du système. Maintenant que vous avez le monde en main vous n’osez pas seulement tenter d’essayer… ce que vous faites, ouvrez votre conscience que vous pouvez aussi le faire pour d’autres en d’autres pays… en même temps que les français…
                                                                              Les entrepreneurs entreprennent et ne suivent pas le troupeau immobile qui se lamente en attendant des autres. je suis indépendant et créateur, jamais je n’ai rien eu de l’état Français en France si ce n’est de donner mon énergie sans retour. Le monde est votre maison ne pensez pas frontières, et si besoin vous serez vite de retour à la maison, d’autant que vos activités ne sont pas liées au pays ou vous êtes, vous le dites régulièrement. Voyagez en touriste toute l’année ou pour vos activités officiellement ne changeront rien si ce n’est vos impôts…
                                                                              La majorité des Sté Française existent par l’export et leur présence à l’étranger. Discutez avec des Directeurs de Sté ou suivez l’actualité des entreprises, vous n’aurez pas le même écho que sur la presse française ou TF1….
                                                                              D’un ex lillois…:-))

                                                                              Répondre



                                                                          • David

                                                                            23 Nov 2013 à 07:50

                                                                            Je suis d’accord avec Nicolas. Ce sont les impôts que d’autres ont payé avant toi qui ont financé le cadre de vie de la France, ses hôpitaux, ses toutes, ses écoles gratuites, sa police, sa culture(et oui c’est important aussi), son salaire minimum.
                                                                            Après tout est question de valeur, tu dis avoir suffisamment d’argent pour vivre alors où est le problème? Tu pourrais en avoir plus ailleurs… peut-être et alors? C’est un choix à faire, est-il plus important pour toi de vivre dans un endroit où tu as tes racines, et peut-être ta famille ou tes amis, ou d’avoir plus d’argent (alors que tu ne dépasses même pas tout celui que tu gagnes vu ce que tu dis).
                                                                            Mais si tu te domicilies ailleurs, soit cohérent, quitte la France pour de bon et ne domicilie pas que ton entreprise. Ne fait pas comme tous ceux qui profitent des impôts des autres et fraudent.
                                                                            Tu râles sur les impots sur les sociétés mais si les grandes entreprises ne faisaient pas des montages fiscaux qui leur permettent d’y échapper (Total au hazard), tout le monde aurait moins d’impôts à payer.

                                                                            Répondre



                                                                            • David

                                                                              23 Nov 2013 à 07:51

                                                                              *alors que tu ne dépenses même pas

                                                                              Répondre



                                                                            • Gérard

                                                                              23 Nov 2013 à 07:53

                                                                              Le socialisme importe la misère du monde, produit des taxes et exporte des riches…

                                                                              Répondre



                                                                              • enrique

                                                                                23 Nov 2013 à 10:12

                                                                                C’est très vrai. Mais il faut dire que plus de 50% des français en sont responsables. Ils ont voté François Hollande il y a quelques mois et savais d’avance ce qui allait se passer. A présent il faut accepter.

                                                                                Répondre



                                                                                • jerome

                                                                                  13 Juin 2014 à 11:16

                                                                                  oui c’est sur quand sarkosy créait le bouclier fiscal et achetait ses parapluies a 7000 euros ça allait mieux c’est sur!! c’est pas une question de président mais de gens on demande à des gens de bosser 35h semaines pour rien(car avec un smic quand on a tout payé on a plus rien) pour engraisser des gens qui bossent 5 heures par semaine et ramassent tout sans aucune contrepartie tous les patrons ne sont pas équivalents…et je ne parle même pas de nos chers gouvernants de tout bord car je n’ai jamais vu des sénateurs ou des députés démissionner mais des hotliners au smic si!!

                                                                                  Répondre



                                                                                • Michel

                                                                                  23 Nov 2013 à 15:51

                                                                                  Ce qui est incroyablement naïf c’est de croire que la France et le monde ont changé depuis l’arrivée de Mr Hollande … pourquoi donc tant de français ont voté pour lui ? nous savons qu’ils ont voté surtout contre son prédécesseur … et pourquoi donc ? La politique économique de la France n’est pas née il y a 2 ans … un peu d’honnêteté intellectuelle quand même ! la droite n’a jamais bouleversé cette politique fiscale et je crois que nous avons des raisons de lui en vouloir également (surtout parmi les entrepreneurs)

                                                                                  Répondre



                                                                                  • Philippe

                                                                                    23 Nov 2013 à 18:14

                                                                                    Un peu de raison, effectivement la situation présente n’est en rien le fait de la gauche ou de Mr Hollande, il faut vraiment ne rien comprendre à l’économie de base pour penser encore que les politiques apporteraient un changement, que les moins jeunes attendent depuis les années 70..

                                                                                    l’espoir de certains se résumerait à un manque de culture générale, dans laquelle pourtant ils vivent et se plaignent au quotidien.

                                                                                    Répondre



                                                                                • gilles

                                                                                  23 Nov 2013 à 07:54

                                                                                  bonjour
                                                                                  Olivier
                                                                                  tu es sur de créer un fil de discussion qui va battre le nombre de commentaires

                                                                                  comme le dit très bien aurélien
                                                                                  “Et en plus on se fait traiter comme un voyou par les URSSAF. Dans ma boite on n’a jamais essayé de ne pas payer et pourtant combien de fois on a reçu des menaces et des majorations injustifiées.”

                                                                                  la question serait plutot
                                                                                  est ce que pour le taux de prélèvement global que nous subissons
                                                                                  avons nous droits à des prestation dignes
                                                                                  malheureusement le millefeuille fiscal,social grossit tous les jours
                                                                                  merci à nos ennarques nous avons les meilleurs

                                                                                  gilles

                                                                                  Répondre



                                                                                  • Sandra

                                                                                    23 Nov 2013 à 08:00

                                                                                    pour ma part, j’ai choisi puisqu’il y a plus de 20 ans que je travaille hors d’Europe.
                                                                                    L’initiative est systématiquement pénalisée dans notre pays. La propriété individuelle commence à l’être également.
                                                                                    Il reste évidemment de gros avantages à vivre en France.
                                                                                    J’ai choisi de ne pas bénéficier du système mais de ne rien lui verser non plus.

                                                                                    Je suis d’accord avec la plupart des commentaires précédents. Il faut être clair dans sa démarche. Soit on quitte la France et on accepte les avantages et les inconvénients du pays dans lequel on vit et travaille, soit on reste en France en en acceptant les avantages et les inconvénients.

                                                                                    Répondre



                                                                                    • serge

                                                                                      23 Nov 2013 à 08:20

                                                                                      Salut Olivier,

                                                                                      1/ Ton titre est faux: Les impôts société ne sont pas plus élevés que dans d’autres pays cités et franchement quand j’écoute mon comptable, il y a possibilité de réduire cet impôt.
                                                                                      Le dilemme chaque année est de savoir si je dois présenter un bon bilan pour éventuellement demander un prêt au banquier ou si je dois rajouter des frais pour payer le moins d’impôt possible. Il y a pire comme problème !

                                                                                      2/ Les charges sociales: Sois malade ou hospitalisé d’urgence à Londres ou à Madrid et après on en reparle !
                                                                                      De plus, quand on est gérant de société, un “accident de vie” (divorce, maladie….) est vite arrivé et merci la protection à la Française.

                                                                                      Exemple: j’ai été opéré en urgence d’une appendicite à… 52 ans (ça ne s’invente pas). Bien pris en charge par l’hôpital public et remis sur pied en 1 semaine pour quasi 0 euros.

                                                                                      Tu peux supprimer la moitié des charges sociales et compenser par des systèmes privés: au bout du bout ça reviens au même.

                                                                                      De plus, il n’est pas correct de ne pas citer les salariés ultra pauvres en Allemagne ou Angleterre sans compter les salariés temporaires d’Europe de l’Est. On peut se boucher le nez et les yeux, ça existe même si de ce côté tout n’est pas parfait en France

                                                                                      3/ Pourquoi ne pas pousser ta logique au bout et vivre en Croatie ? Les entrepreneurs que tu financeras t’en seront éternellement reconnaissant ;–))

                                                                                      Reste également la possibilité de créer une entreprise sociale et solidaire (je n’ai pas attendu que ce soit à la mode), de vivre correctement et d’avoir quelques aides pour faire travailler et donner un salaire décent à des personnes qui n’ont pas les facultés et/ou la chance d’exercer un métier passionnant comme certains de tes “brillants “commentateurs.

                                                                                      Serge
                                                                                      Entrepreneur social et solidaire

                                                                                      Répondre



                                                                                      • FlorianL

                                                                                        24 Nov 2013 à 16:43

                                                                                        1: cela ressemble à un montage financier…
                                                                                        Et si les impots en France sont les plus élevés en Europe.

                                                                                        2: Ou comment profiter du système…
                                                                                        Mais rappelle moi la dette de la sécurité sociale en France et on en reparle ?
                                                                                        Au passage, les différents monopoles d’états ont sauté (y compris la sécurité sociale) et oh, les gens se rendent compte que c’est mieux de payer une assurance privé que se faire tondre par l’état.

                                                                                        Et regardons le taux réel de chômage en France…
                                                                                        Le système Français est financé par moins de 50% de la population (qui financent l’autre partie): retraités, fonctionnaires, chômeurs, etc.

                                                                                        Et pour Olivier: http://lestondus.fr/kit-du-tondu-debutant/

                                                                                        Répondre



                                                                                        • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                          25 Nov 2013 à 19:55

                                                                                          Les charges sociales: Sois malade ou hospitalisé d’urgence à Londres ou à Madrid et après on en reparle !

                                                                                          Je n’ai jamais été hospitalisé dans ces pays (et toi ?), par contre il me semble que l’on peut prendre des assurances privées. Reste à voir le coût effectivement. Mon petit doigt me dit que c’est moins cher que les cotisations en France mais je me trompe peut-être…

                                                                                          Par contre même en France il est nécessaire de prendre une assurance privée (la mutuelle). J’ai été hospitalisé en 2008 et je n’ai pas été remboursé complètement, loin de là.

                                                                                          Du coup j’ai pris une mutuelle excellente en loi Madelin, payée par l’entreprise. Voilà une bonne loi pour les entrepreneurs français 🙂 .

                                                                                          De plus, il n’est pas correct de ne pas citer les salariés ultra pauvres en Allemagne ou Angleterre sans compter les salariés temporaires d’Europe de l’Est. On peut se boucher le nez et les yeux, ça existe même si de ce côté tout n’est pas parfait en France

                                                                                          J’ai été fouiller un peu et cet article précise que les inégalités sont moins fortes en Allemagne : http://www.contrepoints.org/2013/07/26/132251-lallemagne-plus-liberal-plus-riche-et-moins-inegalitaire

                                                                                          3/ Pourquoi ne pas pousser ta logique au bout et vivre en Croatie ?

                                                                                          Les impôts ne sont pas le seul critère, de loin. Il faut que le pays et sa culture m’attirent… Mais comme je le dis il y a tellement de villes intéressantes en Europe, alors si en plus on paie moins d’impôts, ça devient tentant 😉

                                                                                          Répondre


                                                                                        • Jean-Marc

                                                                                          23 Nov 2013 à 08:20

                                                                                          Bonjour Olivier , bonjour à toutes et tous !

                                                                                          Je suis en train de lancer une vente privée sur mon blog. J’ai pris le statut d’auto entrepreneur.

                                                                                          Ma femme, gérante de PME, m’a invité à calculer ce qui me resterait après toutes déductions faites des charges et impôts…

                                                                                          J’ai vite déchanté (et pourtant j’ai pas une société), et j’ai dû même recalculer le prix de la promotion et celui des partenaires ( j’aurais même pas gagner 10 euros par produit vendu alors que celui ci vaut 189 euros !!!).

                                                                                          Je suis amusé à calculer ce que cela me rapporterait si j’atteins le plafond (je peux toujours rêvé lol), et bien j’ai pris un deuxième coup de massue…

                                                                                          Je suis d’accord avec la plupart des interventions ici. Je veux bien payer des impôts mais pas non plus être une vache à lait.

                                                                                          Finalement, je me demande si rester fonctionnaire ne serait pas mieux…

                                                                                          Répondre



                                                                                          • Nico

                                                                                            23 Nov 2013 à 08:21

                                                                                            Le mieux c’est quand on à fermé son entreprise et que l’on reçoit trois ans après, en cadeau de noël, une lettre recommandé du RSI qui nous demande de presque 9000 € sous peine de poursuite. (Bon au final j’ai payé que 600€ ouf). Par contre quand c’est eux qui font des conneries, pour te faire rembourser tu peux te gratter !
                                                                                            Je suis quand même content d’habiter en France,on y vit plutôt bien, on a plein d’avantage que d’autres n’ont pas, mais on va dire que on est pas dans un pays qui favorise énormément l’entrepreneuriat. On est dans un cercle vicieux, on ne favorise pas la création de richesse, les entrepreneurs partent, on taxe ceux qui restent, il y en a encore plus qui partent, on augmente encore plus les taxes, etc. En bref c’est le serpent qui se mort la queue ! 😀

                                                                                            Répondre



                                                                                            • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                              26 Nov 2013 à 08:28

                                                                                              Hello Nico, comment as-tu fait pour payer 600 euros au lieu de 9000 au final, ce sont eux qui ont fait une erreur ou tu as négocié ?

                                                                                              Répondre


                                                                                            • Anonyme

                                                                                              23 Nov 2013 à 08:22

                                                                                              Olivier, tu sais combien tu as payé en IR et ce que tu as provisionné pour les charges sociales avec 250 000 euros de résultat brut.

                                                                                              Il suffit de faire une simulation pour s’apercevoir que les chiffres avancés sont complètement faux:
                                                                                              http://www.entrepriseindividuelle.info/arbitrage.php

                                                                                              Vu que j’imagine que tu es en couple (faudrait être vraiment bête pour pas l’être dans ce cas), il reste après impots sur le revenu, 142 000 euros. En gros on peut dire qu’on paye 50% entre le brut et le net après impots, c’est déjà énorme on est d’accord. Mais on est loin des chiffres du Figaro!

                                                                                              Et les commentaires sont affligeants… A croire qu’il y a aucun entrepreneur qui fait ses comptes!

                                                                                              Répondre



                                                                                              • et tu as le courage de rester anonyme

                                                                                                23 Nov 2013 à 12:09

                                                                                                et tu as le courage de rester anonyme
                                                                                                sans plus de commentaire

                                                                                                En fait si je l’ai fait le calcul avec ton simulateur pour moi et de 250.000 je suis tombé à 80.000 € après impôts soit un reste de 32% donc 100-32 =68 % d’impôt avec en plus 8000 € de crédit d’impôt. Je pense donc que les chiffres sont bons.
                                                                                                Voilà j’ai fait mes calculs

                                                                                                Répondre



                                                                                                • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                  26 Nov 2013 à 08:48

                                                                                                  Hello Anonyme (joli nom 😉 ),

                                                                                                  Malheureusement je suis vraiment bête puisque je ne suis pas en couple.

                                                                                                  Ensuite j’ai effectivement payé moins que ce qu’annoncé par le Figaro, et en fouillant dans les chiffres et le rapport “Paying Taxes 2014” qui est à la base de l’article j’ai compris pourquoi : l’entreprise-archétype qui est utilisée comme modèle dans l’étude est une PME qui a… 60 employés.

                                                                                                  Ce qui explique la part très importante des cotisations sociales par rapport à l’impôt sur les bénéfices dans les chiffres du Figaro.

                                                                                                  Donc pour que ce pourcentage s’applique il faut avoir des salariés… Ce que mon entreprise n’a pas (je ne travaille qu’avec des prestataires).

                                                                                                  Je paie par contre des cotisations sociales sur mon propre salaire, mais en tant que gérant majoritaire ces cotisations sont un peu moins importantes que celles d’un salarié.

                                                                                                  En contrepartie ma protection sociale est moins importante, ce qui me convient : je me fais plus confiance à moi-même pour assurer ma retraite et le reste qu’à l’état.

                                                                                                  Je vais éditer l’article pour préciser tout ça.

                                                                                                  Répondre



                                                                                                  • Cela dit, dans des entreprises comme les nôtres avec :
                                                                                                    – CA important
                                                                                                    – très peu de frais
                                                                                                    – possibilité de prendre une grosse partie (la majorité) du bénéfice en rémunération de gérant

                                                                                                    …les charges sociales représentent toujours une très grosse part des taxes payées.

                                                                                                    Répondre



                                                                                                • Geoffroy

                                                                                                  23 Nov 2013 à 08:23

                                                                                                  Bonjour Olivier,

                                                                                                  L’étude que tu montres, c’est celle du taux d’impositions pour les entrepreneurs qui ont des employés.

                                                                                                  Car, en Belgique, mon entreprise n’est imposée qu’à 33% sur son bénéfice. (mon entreprise est l’équivalent de votre SARL en France)

                                                                                                  J’ai ensuite un salaire qui m’est payé par mon entreprise et là effectivement, je paie beaucoup plus d’impôts.

                                                                                                  Je m’octroie donc un salaire mensuel qui correspond à mes besoins mais sans en prendre plus qu’il ne faut.

                                                                                                  Le reste, je le laisse à mon entreprise pour effectuer des investissements.

                                                                                                  et s’il me reste des bénéfices en fin d’année, ils ne seront taxés qu’à 33%.

                                                                                                  Mais je n’ai pas d’employé.

                                                                                                  Concernant le débat, on ne se pose la question que quand on gagne de l’argent dans une certaine mesure.

                                                                                                  Mais c’est clair que l’état prend de plus en plus et ne compte pas s’arrêter là.

                                                                                                  Ils ont plus d’imagination pour trouver de nouveaux impôts que pour faire des économies.

                                                                                                  Si l’Europe pouvait imposer un taux maximal d’impôt, ce serait pas mal.

                                                                                                  Mais personne ne changera le monde et il faut donc s’occuper de soi et pas des autres car les politiques s’occupent de leurs intérêts en premier et ensuite ils s’occupent de nos problèmes en fonction de leurs intérêts.

                                                                                                  Vaste débat qui ne changera rien sauf pour ceux qui décident de déménager.

                                                                                                  Répondre



                                                                                                  • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                    26 Nov 2013 à 09:16

                                                                                                    L’étude que tu montres, c’est celle du taux d’impositions pour les entrepreneurs qui ont des employés.

                                                                                                    Oui c’est vrai !

                                                                                                    Car, en Belgique, mon entreprise n’est imposée qu’à 33% sur son bénéfice. (mon entreprise est l’équivalent de votre SARL en France)

                                                                                                    C’est la même chose en France. Il y a même une tranche imposée à 15% de 0 à 38 120 euros (si tu fais un CA de moins de 7 630 000 euros).

                                                                                                    Le reste, je le laisse à mon entreprise pour effectuer des investissements.

                                                                                                    Hmmm… Est-ce une bonne solution ? Peux-tu faire les mêmes investissements avec ton entreprise qu’en nom propre ? Et quid de la protection qu’une société à responsabilité limitée t’accorde au niveau de la séparation de ton patrimoine personnel et professionnel ?

                                                                                                    Répondre


                                                                                                    • Geoffroy

                                                                                                      26 Nov 2013 à 12:57

                                                                                                      Pour l’imposition, nous avons aussi un palier en-dessous de 33% qui est de 25% si je ne me trompe pas mais aussi dans certaines conditions un peu similaire à la France.

                                                                                                      Pour les investissements avec ma société, il suffit de les prévoir dans les statuts.

                                                                                                      Moi j’ai prévu de pouvoir faire de l’investissement en immobilier. Donc aucun souci pour acheter des logements et les louer au nom de ma société.

                                                                                                      Bien sûr les loyers vont pour ma société.

                                                                                                      Mais mon sentiment c’est qu’une société investit 2 fois plus vite qu’un particulier qui doit le faire sur base de son salaire après impôt. Tandis qu’une société le fait sur base de ses bénéfices avant impôt.

                                                                                                      De plus, tous les frais sont déductibles en société. Pas en personne physique.

                                                                                                      Mais c’est un choix personnel en fonction de ma stratégie.

                                                                                                      Concernant la séparation de tes biens privés et professionnels, il suffit aussi de le prévoir avec le notaire et de faire une déclaration de tes biens privés qui ne peuvent pas être saisi en cas de faillite de ta société (sauf en cas de fraude fiscale).

                                                                                                      Donc, personnellement, je vois plus d’avantages que d’inconvénients à utiliser ma société pour investir et grandir que de le faire en nom propre.

                                                                                                      Et puis, il y en a encore d’autres mais je n’expliquerai pas ici car trop long à expliquer (et un peu trop confidentiel aussi)

                                                                                                      Mais ce serait avec plaisir d’en discuter avec toi si tu le souhaites.

                                                                                                      Geoffroy

                                                                                                      Répondre



                                                                                                  • Jean marc

                                                                                                    23 Nov 2013 à 08:24

                                                                                                    Le problème c’est que de nombreuses personnes ne payent pas. Dans certain milieux il est très facile de faire 50 pour-cent de black c’est ça le problème.

                                                                                                    Deuxième point aucun français n’est prêt à abandonner ses acquis sociaux unique au monde.

                                                                                                    C’est une mauvaise foi incroyable de ne pas admettre que la france est un des pays les plus agréables du monde.

                                                                                                    Troisième point pour ceux qui prétendent que les impôts alimentent l’assistanat

                                                                                                    est que vous êtes prêts à vivre avec des millions de laisser pour compte autour de vous ?

                                                                                                    Allez faire un tour dans les banlieues pauvres américaines ?

                                                                                                    Jean marc bontemps
                                                                                                    Île de la reunion

                                                                                                    Répondre



                                                                                                    • Patrick

                                                                                                      23 Nov 2013 à 09:49

                                                                                                      Tout à fait d’accord avec Jean Marc le réunionnais.

                                                                                                      Ceux qui sont la bouche ouverte d’extase devant le modèle économique américains, oublient(volontairement?) de nous dire qu’il y a 60 millions de citoyens us qui vivottent grave aux bons alimentaires de l’état fédéral!

                                                                                                      C’est en gros comme si toute la population française allait au resto du coeur toute l’année!

                                                                                                      Je suis absolument contre tous les systèmes communistes et autres âneries du même genre, mais quand j’entends comparer la douce France à une dictature je crois rêver!!

                                                                                                      Comme pour tout , et c’est d’une évidence sans nom, la modération s’impose, donc pour les impôts aussi.

                                                                                                      Mais le système de santé français, reconnu de parle monde ( je vis à Londres…) pour ses compétents praticiens, ou le Cnrs ou simplement nos écoles , tout cela existe parce que les français un moment donné ce sont serré les coudes!

                                                                                                      Trop payé d’impôt c’est abusé, ok 100%, mais de grâce, épargnez nous ces relents nauséabonds anti-français dignent des meilleurs collabo passés et présents….

                                                                                                      Répondre



                                                                                                      • FlorianL

                                                                                                        24 Nov 2013 à 16:50

                                                                                                        “e système de santé français, reconnu de parle monde ( je vis à Londres…) pour ses compétents praticiens, ou le Cnrs ou simplement nos écoles”
                                                                                                        Euh, ah bon ?!

                                                                                                        Le fameux système de santé Français reconnu de par le monde… mais pourtant que personne ne veut imiter.
                                                                                                        Et une dette abyssale…

                                                                                                        La france devient jour après jour un état totalitaire. Faut être aveugle pour ne pas s’en rendre compte.

                                                                                                        Répondre



                                                                                                        • Philippe

                                                                                                          24 Nov 2013 à 19:23

                                                                                                          Bonjour FlorienL
                                                                                                          Les solutions existent mais les élus ne changent rien.
                                                                                                          Des médecins font de l’abatage de consultation dans des zones sociales urbaines et paient l’ISF… j’en connais… ou le même médicament remboursé sous un nom différent l’un à 10 euros et l’autre à 35 euros… l’on supprime les medecins en campagne et les gens vont aux urgences des grandes villes pour un rhume ou la facture forfaitaire fait mal, à la sécu…(10/15 x plus cher qu’une visite), les hôpitaux qui vous libèrent aprés 9h le matin pour encaisser une journée de plus… cela existe depuis que je suis enfant… dans les années 70…



                                                                                                        • Pat

                                                                                                          24 Nov 2013 à 19:37

                                                                                                          “La france devient jour après jour un état totalitaire.”
                                                                                                          Tout ce que je vois évoluer de manière totalitaire autour de moi vient en direct des USA… Est-ce bien la France et son système qui sont en cause ?



                                                                                                  • Catherine

                                                                                                    23 Nov 2013 à 08:29

                                                                                                    Oui ces impositions sont lourdes, peut-être trop lourdes.
                                                                                                    Mais on est bien content quand on est malade de ne rien payer pour ce soigner, même pas d’avancer l’argent.
                                                                                                    Les allocations diverses, on est content aussi d’en bénéficier.
                                                                                                    Quelqu’un au chomage dans la famille ? Il bénéficie aussi souvent du RSA (pas une merveille, mais mieux que rien).
                                                                                                    Est-ce que les autres pays ont le même niveau de solidarité ? (mes exemples sont incomplets, bien sur)
                                                                                                    Je ne sais pas répondre, mais quand on analyse une situation, il faut le faire globalement.
                                                                                                    Je suis souvent choquée de voir des entrepreneurs quitter la France … et y revenir pour se faire soigner !!!

                                                                                                    Répondre



                                                                                                    • Emmanuel

                                                                                                      23 Nov 2013 à 08:41

                                                                                                      Pour raison d’amour patriotique,il faut rester en France. C’est une situation conjoncturelle, ça pourra changer avec le temps

                                                                                                      Répondre




                                                                                                      • Non, justement, c’est purement structurel. Le système est fait de telle façon que la dette augmente constamment, que des sommes énormes sont gaspillées chaque minute qui passe, et nos politiques (de droite comme de gauche) ne voient comme solution que l’augmentation des impôts, et non pas la diminution des dépenses de l’Etat.

                                                                                                        J’aimerais bien croire que ça va aller en s’améliorant, mais malheureusement les faits démontrent le contraire.

                                                                                                        Répondre



                                                                                                      • Olivier

                                                                                                        23 Nov 2013 à 08:46

                                                                                                        Il est évident que l’argent est mal gérée en France et que comme dit l’expression consacrée : “l’impôt tue l’impôt”.

                                                                                                        J’envisage un jour de déménager mon entreprise en Bulgarie, pays que je connais bien et dont je parle la langue. L’ IS y est de 10%. Les communications y sont très bien développées. ON y crée une entreprise avec 1 €. C’est à 3:00 de chez moi à partir de Beauvais pour un coût de transport de l’ordre de 200 € allez-retour (à comparer avec le coût d’un TGV pour aller à Marseille).

                                                                                                        En bref, une réforme fiscale est urgente en France. Les forces vives sont en train d’aller voir ailleurs et c’est normal. Le pays va bientôt ressembler à une coquille vide. Le ver est dans le fruit.

                                                                                                        Répondre



                                                                                                        • Brigitte

                                                                                                          23 Nov 2013 à 18:29

                                                                                                          Vous avez raison, il faut partir quand on est jeune ! Deja en 1960 je n’arrivais pas a avoir mon appartement a Paris. Je suis allee a Rome en Italie, les mains dans les poches et ai trouve un job tout de suite avec l’ONU.Immediatement j’ai un un appartement avec terrasse sans probleme ! De la suis allee a New York ou la vie est beaucoup plus simple. Chaque mois vous savez ce que vous devez payer, les impots sont payes une fois par an et l’Amerique a un accord avec la France.

                                                                                                          Je fais de l’Astropschologie (Astrologie/Tarots) et je peux vous dire que nous entrons dans une periode de conflits, entre les races et les religions. Si vous etes jeunes et battants il faut partir.

                                                                                                          Répondre



                                                                                                        • Frederique

                                                                                                          23 Nov 2013 à 08:49

                                                                                                          Bonjour Olivier,
                                                                                                          Je crois surtout que nous ferions mieux de nous renseigner sur ce que nos impôts servent VRAIMENT à payer. Les routes, les écoles, la recherche, ou les intérêts de la dette nationale, et donc les banques? Deux vidéos parmi tant d’autres : Comprendre la dette publique (pour les nuls) http://www.youtube.com/watch?v=_m6fTUYU-Tc et une conférence d’Etienne Chouard, http://www.youtube.com/watch?v=FxzQrPmTClg.
                                                                                                          Cela t’aidera peut-être à prendre ta décision.
                                                                                                          Cordialement,
                                                                                                          Frederique.

                                                                                                          Répondre



                                                                                                          • Nath

                                                                                                            23 Nov 2013 à 10:56

                                                                                                            Haaa, quelqu’un en a parlé. Merci 🙂

                                                                                                            Et oui, ce ne sont pas tant les prestations sociales qui coûtent cher que le service de la dette. Si on reprenait le contrôle de la monnaie, on n’aurait pas à payer des intérêt sur de l’argent qui n’existe pas.

                                                                                                            Je me permet d’ajouter l’idée du revenu de base ( http://revenudebase.info ), qui rendrait l’aide sociale moins coûteuse et plus transparente, tout en étant un filet de sécurité qui inciterai, selon moi, à entrepreneuriat.
                                                                                                            L’idéal étant que ce revenu de base soit fait par création monétaire et non par création de dette.

                                                                                                            Il y a urgence à signer la pétition : http://basicincome2013.eu

                                                                                                            Répondre



                                                                                                            • Philippe

                                                                                                              23 Nov 2013 à 13:54

                                                                                                              Bonjour
                                                                                                              Trés juste
                                                                                                              Pour rappel l’état Français emprunte au quotidien de l’argent qui augmente la dette pour seulement faire fonctionner “encore” ses administrations et ses fonctionnaires, dont les retraites de la fonction publique.

                                                                                                              Vu la situation même en augmentant ou en doublant la fiscalisation de tous la situation mathématique reste inextricable. (dixits les économistes et experts ce qui est juste)

                                                                                                              Nous sommes dans un monde d’argent virtuel et non en rapport avec la réalité. les riches vivent bien sur du vent via la bourse, mais la dette est concrétisée et socialisée… (crise actuelle… rien de nouveau)

                                                                                                              15% seulement des mouvements financiers chaque jour en bourse sont en rapport avec des activités réelles économiques, le reste est du mouvement et de l’argent virtuel d’achat (un jeu de casino…) sur le dos de l’économie mondiale… c’est ainsi que les pays pauvres sont restés pauvres pendant longtemps et que l’occident crée ses nouveaux pauvres maintenant en interne…

                                                                                                              Le revenu de base…. bonne idée sur le fond, mais si l’on pensait déja à partager le travail, car il n’y en a déja plus pour tous, même dans les pays émergeants pour infos.

                                                                                                              Un système ne change pas par lui-même il explose plus ou moins doucement (parfois avec violence) et laisse place à autre chose… ce mouvement est appelé crise…

                                                                                                              Répondre



                                                                                                              • cécile

                                                                                                                23 Nov 2013 à 16:46

                                                                                                                Il suffit de comparer la taille du gouvernement allemand et celui de la France…ça veut tout dire…



                                                                                                            • Alain

                                                                                                              23 Nov 2013 à 16:17

                                                                                                              Bonjour, Comme toujours la discussion part un peu dans ts les sens. Mais, surprise, personne ne s’engueule! C’est assez rare pour être relevé. Pour en revenir aux impôts je suis assez en phase avec l’ami belge Geoffroy. Pour les autres je vous invite à (re)lire “pour une révolution fiscale Ed. Seuil de C.Landais, T. Piketty et E. Saez et en tout cas à aller sur le site http://www.revolution-fiscale.fr. ou vs pourrez jouer avec un simulateur très intéressant. Perso en terme d’imposition des sociétés je proposerais de mettre sous caution, pendant trois ans le RNAI et de ne le débloquer qu’en cas d’investissement ou d’embauche. L’ensemble de ces cautions permettrait d’alimenter une banque de l’investissement et de payer les plans sociaux éventuels. Cette caution pourrait être restituée aux entreprises après 3 ans majorée des intérêts produits. UTOPIE?

                                                                                                              Répondre



                                                                                                            • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                              26 Nov 2013 à 09:51

                                                                                                              Hello Frédérique,

                                                                                                              Très intéressante ta vidéo sur la dette publique : http://www.youtube.com/watch?v=_m6fTUYU-Tc

                                                                                                              Par contre je ne suis pas d’accord avec la conclusion. Auparavant faire fonctionner la planche à billet augmentait l’inflation de manière importante, et la première victime était la population “lambda”, non éduquée financièrement, qui voyait se réduire de manière importante la valeur de son épargne.

                                                                                                              Donc c’est sur son dos que les gouvernements remboursaient leurs dettes.

                                                                                                              L’obligation de faire des emprunts sur le marché a le mérite de mettre les états un peu plus en face de leurs responsabilités… De plus cela injecte de l’argent dans le système bancaire, qui grâce aux réserves fractionnées peut prêter l’équivalent de 6 fois ce montant, boostant l’économie d’autant.

                                                                                                              Répondre


                                                                                                              • Philippe

                                                                                                                26 Nov 2013 à 11:43

                                                                                                                Bonjour Olivier
                                                                                                                Emprunter sur un marché virtuel revient au même que d’imprimer des billets, c’est seulement remettre à plus tard une explosion de dette (ou pire socialement explosive), ce qui se passe actuellement. Un système de fuite en avant qui a un moment n’a plus de sens pour les gens, qui se posent la question s’ils doivent encore travailler ou non à un moment, si l’honnêteté est encore une carte vitale parfois, ou quitter le pays à un moment… C’est bien tout un système usurier ou comment gagner de l’argent sur l’argent qui est en cause. La problématique est la et chacun le sait trés bien, mais au niveau de chacun personne ne peut intervenir si ce n’est de subir ou de se renfermer égoïstement dans sa solution, jusqu’à quand…

                                                                                                                Répondre



                                                                                                            • David

                                                                                                              23 Nov 2013 à 08:50

                                                                                                              Salut Olivier Aurélien et compagnie
                                                                                                              Pour moi il n’y a pas de débat. Pas de grand discours à faire.
                                                                                                              ON SE FAIT PLUMER.
                                                                                                              J’ai une entreprise de service a la personne, et 4 apparts ( j’ai investi pour ma retraite ). Inutile d’étaler les impôts qui me tombent dessus.
                                                                                                              Des que mes revenus sont assez conséquent JE ME CASSE. Sans état d’âme.
                                                                                                              Quand le gouvernement sera plus raisonnable je reviendrais dans le cas contraire bye bye

                                                                                                              Répondre



                                                                                                              • Jean Philippe

                                                                                                                23 Nov 2013 à 08:55

                                                                                                                Bonjour Olivier

                                                                                                                merci pour cet article.

                                                                                                                Je désire répondre à certains éléments qui ont été postés ci dessus.

                                                                                                                comme le dit Florian, le problème est politique mais je ne suis pas d’accord avec les solutions qu’il propose parce qu’elles sont inexactes.

                                                                                                                Par exemple les routes sont “privées” en France puisque toute les compagnies d’autoroute sont privées et cela prive l’État de rentrées financières très importantes. Mais aussi le ferroviaire en Angleterre et extrêmement vétuste voir dangereux parce que les compagnies privées ont préféré la rentabilité à l’investissement (http://www.rfi.fr/actufr/articles/030/article_15923.asp)

                                                                                                                C’est un problème politique, c’est juste.

                                                                                                                Où va l’argent? il nourri une administration qui vit pour elle même (Hobbes dans le Léviathan : “toute organisation tend à perdurer pour elle même”.

                                                                                                                Le problème c’est donc l’incompétence politique et l’incapacité pour notre pays à avoir des politiques compétents qui vont prendre des décisions courageuses même si elles sont impopulaires, voire prendre des décisions tout court.

                                                                                                                Si être Président de la république ce n’est que favoriser ses amis proches alors qu’elle différence y a t il avec un régime ploutocratique, disons un régime de connivences qui peut être considéré sur certains points comme tyrannique (actuellement le Président et le Maire n’ont pas de contre pouvoir, malheureusement et malgré le TA)?

                                                                                                                Une seule solution à cette situation délétère, des mandats politiques uniques de 10 ans non cumulables avec une toute autre fonction, et non renouvelable; et l’interdiction pour tout fonctionnaire de faire de la politique (comme en Pologne par exemple). Pourquoi, parce que le fonctionnaire est payé par les impôts pour être au service de l’État et mettre en œuvre la gestion de l’espace public et y faire respecter l’intérêt général; mais ce n’est pas l’objet du post, si ce n’est de loin.

                                                                                                                La surtaxation exposée dans cet article peut être regardée de deux manière possible:

                                                                                                                premièrement, on peut considérer avec une grande fierté d’avoir un pays aussi fort que le notre. En effet, dans la hiérarchie internationale, la France reste un pays qui est dans le peloton de tête des pays les plus puissants pour l’ensemble des domaines considérés.

                                                                                                                Malgré une taxation qui nous fait être en deuxième position sur le podium “très envié” du pays le plus taxé, notre économie n’est pas encore en récession….
                                                                                                                vous rendez vous compte de notre puissance et de ce que nous serions si nous avions une taxation qui ressemblerait à celle du Luxembourg (ne parlons pas de la Suisse, très beau pays où j’ai des attaches familiales mais l’article ici ne parle pas de la taxation des citoyens. Exemple deux couronnes dentaires sur implants coûtent entre 4500 (3640€) et 7000 (5663€) francs Suisse; en France).

                                                                                                                Deuxièmement, il nous faut de nouveaux parlementaires qui vont prendre en compte la réalité économique de nos entreprises et activités diverses dans un monde globalisé.

                                                                                                                Dans l’état actuel des chose je ne vois aucun parti de l’extrême droite à l’extrême gauche qui soit capable, avec des propositions concrètes de nous proposer une politique économique et sociale cohérente mais aussi conséquente (il est facile de rester dans les généralité ont voit avec nos deux derniers présidents dont l’actuel ce que promesse veut dire dans la réalité).

                                                                                                                Alors quoi? Que la société civile fasse un parti politique alors, et si elle ne veut pas présenter de candidats pour ne pas tomber dans les travers des partis traditionnels, que ce parti politique devienne un groupe de pression suffisamment puissant pour que les politiques n’aient plus la facilité de penser et de faire des augmentations d’impôts comme seule solution aux problèmes.

                                                                                                                On peut toujours rêver non? On ne paie pas encore d’impôts dessus…

                                                                                                                Répondre



                                                                                                                • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                  27 Nov 2013 à 18:13

                                                                                                                  Merci Jean-Philippe, pour ton argumentaire construit.

                                                                                                                  Cependant quand on est entrepreneur et qu’on ne veut pas s’occuper de politique, que fait-on en attendant ? 🙂

                                                                                                                  Intéressant ton article http://www.rfi.fr/actufr/articles/030/article_15923.asp

                                                                                                                  Florian, tu dis que la mauvaise réputation du réseau britannique vient avant tout d’une désinformation des médias français, mais cette renationalisation semble contredire cette version.

                                                                                                                  As-tu des sources qui appuient ton point de vue ?

                                                                                                                  Répondre


                                                                                                                • Catherine

                                                                                                                  23 Nov 2013 à 09:02

                                                                                                                  Nous sommes dans un pays solidaire avec des acquis sociaux formidables . La sécurité sociale, les allocations familiales …
                                                                                                                  Notre société est en train changer et une grande frange de la population s’appauvrit de plus en plus alors que d’autres s’enrichissent à une vitesse considérable.

                                                                                                                  Comment faire ? Selon moi la richesse ne vient pas de l’argent que l’on peut gagner mais de l’humanité que l’on a en soi .

                                                                                                                  Prends ta décision en ton âme et conscience , installe toi a l’endroit ou tu te sens le mieux !

                                                                                                                  Catherine

                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                  • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                    27 Nov 2013 à 18:19

                                                                                                                    Selon moi la richesse ne vient pas de l’argent que l’on peut gagner mais de l’humanité que l’on a en soi.

                                                                                                                    Selon moi la richesse est géniale sur tous les plans et je préfère l’appeler “abondance” : l’abondance matérielle, l’abondance dans les relations humaines, l’abondance de liberté, l’abondance culturelle et intellectuelle.

                                                                                                                    L’abondance matérielle est importante car 1) il en faut un minimum sinon on ne peut pas se préoccuper des autres plans (cf pyramide de Maslow) et 2) si on l’utilise bien elle peut nous donner une liberté qui nous donne une capacité d’approfondir les autres plans qui est incroyable.

                                                                                                                    Et si on applique ta maxime, il suffit de dire aux pauvres d’arrêter de râler et de se concentrer sur leur humanité, non ? 🙂

                                                                                                                    Au-delà de cela, personne n’aime être pris pour un pigeon et payer (beaucoup) plus que le voisin, donc la perception des inégalités d’impôts en Europe est généralement douloureuse pour l’entrepreneur français.

                                                                                                                    Répondre


                                                                                                                  • xavier

                                                                                                                    23 Nov 2013 à 09:03

                                                                                                                    bonjour Olivier,

                                                                                                                    c’est un très gros débat que tu lances là. Personnellement, je t’encourage à quitter la France qui gaspille notre argent public. Il suffit de voir le nombre d’élus que nous avons par rapport au reste du monde. Pour les banlieues pauvres américaines, on force pas les gens à souscrire à 5 crédits à la consommation à la foi. Donc je te conseille de partir dans un paradis fiscal comme l’île maurice par exemple. Regarde capital de dimanche dernier.

                                                                                                                    @+

                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                    • Florence

                                                                                                                      23 Nov 2013 à 09:05

                                                                                                                      Bonjour Olivier,

                                                                                                                      Merci pour cet article… et tous les autres aussi!

                                                                                                                      En toute honnêteté, j’ai bien sûr un pincement lorsque je me penche là-dessus. Tout ce que j’aurais pu faire avec cet argent …!
                                                                                                                      Et d’un autre côté, une autre part de moi à réellement envie de contribuer à la collectivité, d’aider ceux qui en ont besoin.
                                                                                                                      Je crois que ce qui me gêne le plus dans le système actuel auquel je participe, donc le système français, c’est de subir l’aide que je peux apporter à d’autres, et de ne pas pouvoir choisir, peut-être pour mieux en ressentir le bienfondé, les effets.
                                                                                                                      Pour palier à ça, j’ai pris le parti de faire du bénévolat. J’offre gracieusement mes services, ponctuellement, à des personnes qui sont venues à moi avec intérêt pour ma pratique, mais qui finalement n’en ont pas les moyens ou bien s’endetteraient pour cela.
                                                                                                                      Et là, j’ai la sensation très personnelle d’être dans le juste. Tout en sachant que cela pourrait me créer des problèmes en cas de contrôle.
                                                                                                                      Au 1er janvier prochain, j’ai la chance de pouvoir déménager dans une zone franche urbaine, ce qui va me donner un sursis de quelques années face à cette imposition démesurée.
                                                                                                                      Et après, mes enfants seront grands et certainement autonomes, je n’exclus pas de partir dans un autre pays en choisissant alors d’aider directement des associations et organisations en France dont le travail a du sens pour moi.

                                                                                                                      Mon point de vue en résumé: ne pas être une vache à lait tout en restant solidaire!

                                                                                                                      Amitiés,

                                                                                                                      Florence

                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                      • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                        27 Nov 2013 à 18:45

                                                                                                                        Hello Florence,

                                                                                                                        Pour palier à ça, j’ai pris le parti de faire du bénévolat. J’offre gracieusement mes services, ponctuellement, à des personnes qui sont venues à moi avec intérêt pour ma pratique, mais qui finalement n’en ont pas les moyens ou bien s’endetteraient pour cela.

                                                                                                                        Bravo pour ce geste ! Une autre solution est de faire des donations à des associations d’intérêt publique, cela permet de “récupérer” les deux tiers du montant en crédit d’impôt, dans la limite de 20% du revenu imposable.

                                                                                                                        Au 1er janvier prochain, j’ai la chance de pouvoir déménager dans une zone franche urbaine

                                                                                                                        Génial ! Ma première entreprise a bénéficié du premier dispositif de la zone franche et c’était le bonheur : 5 ans d’exonération totale d’impôts jusqu’à une certaine somme (que je n’ai jamais atteinte), une exonération des cotisations patronales et de la taxe professionnelle, et après encore 6 d’exonération d’impôts de manière dégressive.

                                                                                                                        Par contre le dispositif zone franche s’est durci ces dernières années et juste s’implanter en ZFU ne suffit plus pour en bénéficier : je t’invite à valider que tu peux bien en profiter auprès d’un expert-comptable.

                                                                                                                        Répondre


                                                                                                                      • Bernard

                                                                                                                        23 Nov 2013 à 09:17

                                                                                                                        Si vous voulez comprendre pourquoi on paye plus d’impôts en
                                                                                                                        France aller sur you tube regarder les vidéo d’etienne CHOUARD de François ASSELINEAU d’Alain SORAL d’Anne
                                                                                                                        SIGAUD d’Henri GUILLEMIN Nous payons des impôts pour les riches car ce sont eux qui ont tous les pouvoirs qu’ils se sont donnés en écrivant
                                                                                                                        La constitution à leur avantage….ne nous plaignons pas nous les avons laissé faire ….bonne lectures AB

                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                        • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                          27 Nov 2013 à 18:46

                                                                                                                          Hello Bernard,

                                                                                                                          Si tu lisais un peu plus mon blog tu verrais que les thèses de l’extrême gauche ou de l’extrême droite, ce n’est pas trop ma tasse de thé ;).

                                                                                                                          Répondre


                                                                                                                      • Jean Pierre

                                                                                                                        23 Nov 2013 à 09:21

                                                                                                                        Bonjour Olivier,
                                                                                                                        Je vis l’actualité au coeur de celle ci, sans vraiment m’en imprégner au point d’en être l’esclave. Ça vient surtout du fait que mon activité en dehors du marketing et de la web passion est une activité un peu “solitaire” dans un groupe, et la radio est salutaire. De toute façon, il est difficile de passer à coté de tout ce qui se passe en France. En ce qui me concerne, je suis du genre aussi à hurler aux loups dès lors que mon pouvoir d’achat est grignoté de part et d’autres, que mon avenir et mon présent devient précaire, d’une façon ou d’une autre.Mais ce n’est pas une révolte “bonnet rouge”, car ma révolte est quasimment permanente. Ce que je peux dire à l’h actuelle de ce que je vois, de ce que j’entends, c’est qu’il y a 1) un consensus pour que les impôts diminue en France. Je dis bien un consensus, et 2)Il y a 2 camps qui s’affrontent.
                                                                                                                        Le premier,c’est sans généraliser car il y a des nuances a apporter dans tous jugements et je serai presque tenté d’écrire pour tout le monde ces quelques mots EN GRAS,le premier consiste à dénoncer l’impot demandé en France, en oubliant que c’est un choix, un impot théoriquemnet qui devrait baisser d’ici 2 ans, et que c’est un peu poussé au fesses par un Bruxelles omniprésent. D’un autre coté, il y a ceux qui relativisent, en, justement se disant que c’est un effort demandé au français en cette pèriode de crise, de mondialisation. ces derniers ne manqueront pas non plus de signaler que les entreprises du CAC40 n’ont jamais été aussi riches que depuis qu’il y a la crise, qui est aussi la pèriode ou certaines entreprises de ce groupe ont licencié à tour de bras, ce qui a eu pour conséquence d’enrichir l’actionnaire pendant que d’autres passaient leur plus mauvais noël depuis des décennies…
                                                                                                                        Pensez vous réellement que les salariés sont respectés , que ce soit avec ou sans les prud’hommes ? Qui a le plus peur dans son entreprise ? Je n’irai pas plus loin, car là n’est pas la question. Pourquoi l’état, depuis des décennies ne demandent pas plus de compte à ceux qui voient leurs dividendes augmenter, au même rythme que leurs comptes en Suisse ou dans les iles Caïmans. Oui, je suis fils d’ouvrier, fier de l’être, mais j’ai aussi une certaine fibre libérale qui fait que je ne suis pas assimilable à quelle orientation politique quelle qu’elle soit.
                                                                                                                        Je comprends ta position, Olivier,ainsi qu’Aurélien, et je pense pouvoir dire qu’il s’agit de patience, de sacrifices aussi, mais il faut relativiser, aussi, car le système rattrappe tout le monde et en tout lieu, parfois des années après, sans que pour autant notre survie soit engagée.
                                                                                                                        Jean Pierre

                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                        • Pascale & Didier

                                                                                                                          23 Nov 2013 à 09:29

                                                                                                                          Bonjour Olivier,

                                                                                                                          Sur le fond, tes réactions sont compréhensibles.
                                                                                                                          De notre point de vue, sur la forme, c’est un peu différent.
                                                                                                                          Pour reprendre là, où tu rapportes l’exercice de calcul à ton chiffre d’affaire de “258 068 euros de bénéfices avant impôts” et les économies réalisées si ton entreprise exerçait depuis les autres pays.
                                                                                                                          Il faut comparer ce qui est comparable, à savoir que si nos charges sont élevées, le fonctionnement des différents régimes de santé, retraites, et autres assurances sont différents. Ce n’est pas pour rien qu’OBAMA souhaite faire évoluer le régime de santé publique.
                                                                                                                          Par ailleurs, comparons les pays sur des critères économiques semblables. Comparer la France à L’Angleterre est un exercice impossible : L’imposition en Angleterre (selon ton graphique)est plus importante, les charges sont plus faibles. En comparaison en France, tout le monde a accès à l’instruction, en Angleterre ce n’est pas le cas car payant.
                                                                                                                          Maintenant prendre également en compte que tu es dans une catégorie d’entrepreneur qui a un CA suffisant pour pouvoir se poser cette question et donc les revenus suffisants pour pouvoir compenser les autres dépenses qu’il y aura dans ces pays là !
                                                                                                                          N’oublie pas, qu’aujourd’hui si tu as pu créer ton entreprise c’est que tu as pu bénéficier en son temps du système éducatif, santé…, français.

                                                                                                                          Pour répondre à Florian : “Il faut tout passer au privé” rappelons que l’époque Thatcher a tout passé au privé en Angleterre avec pour conséquence un appauvrissement global de la majorité et l’émergence d’une petite frange de nantis, des catastrophes en série, notamment dans les ferroviaire (souveniez-vous des accidents meurtriers) faute de régulation de la part des services de l’état. Souhaitons nous en arriver là en France ?

                                                                                                                          Pour répondre à Maxence, rappelons que les paris et la loterie (gérés par l’état) en France (comme dans la majorité des pays) restent des impôts volontaires. En contrepartie ce sont les seuls impôts qui peuvent permettre de gagner de l’argent
                                                                                                                          Il faut un juste milieu en terme d’imposition. Par contre une augmentation de TVA est par définition l’impôt le plus inégalitaire que l’on puisse imaginer : Que l’on soit au RSA ou entrepreneur avec 258K€ de bénéfices avant impôts, la TVA sur la baguette de pain sera la même.
                                                                                                                          Evidemment cela ne reste que notre point de vue.
                                                                                                                          Bonne journée à tous

                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                          • Florian

                                                                                                                            25 Nov 2013 à 16:20

                                                                                                                            P&D: c’est normal, tout changement brusque de l’étatisme galopante doit d’Abord passer par un fossé plus profond avant de remonter.
                                                                                                                            Et rappelons que le pays était dans un pays désastreux…

                                                                                                                            Mais en mai 1983, l’inflation était redescendue à un taux de 3,7% ; le chômage fondit ; les dépenses furent maîtrisées.
                                                                                                                            Thatcher a remis sur les rails, avec 2,3% par an de croissance moyenne, un pays que l’étatisme des travaillistes avait envoyé en faillite.

                                                                                                                            Les gauchistes (soit une bonne partie de la France (médias compris)) ont une haine grossière et font de la désinformation de bas étage. Ils ne peuvent pas accepter qu’une politique contraire au socialisme (= le libéralisme) puisse fonctionner.

                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                            • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                              30 Nov 2013 à 09:17

                                                                                                                              Hello Pascale et Didier,

                                                                                                                              Comparer la France à L’Angleterre est un exercice impossible : L’imposition en Angleterre (selon ton graphique)est plus importante, les charges sont plus faibles. En comparaison en France, tout le monde a accès à l’instruction, en Angleterre ce n’est pas le cas car payant.

                                                                                                                              D’après ce que je peux voir de la partie “fees” de l’article de Wikipédia sur l’éducation au Royaume-Uni, je n’ai pas l’impression que c’est très différent de chez nous en terme de coûts : https://en.wikipedia.org/wiki/Education_in_England#Fees

                                                                                                                              N’oublie pas, qu’aujourd’hui si tu as pu créer ton entreprise c’est que tu as pu bénéficier en son temps du système éducatif, santé…, français.

                                                                                                                              Ayant quitté l’école à 18 ans pour créer ma première entreprise, je ne me sens pas redevable du système éducatif français, que j’ai plutôt fui.

                                                                                                                              De plus je ne suis pas persuadé que le système éducatif et de santé m’ait apporté un avantage par rapport à ce dont j’aurai bénéficié au Royaume-Uni, en Allemagne, et Suisse, etc. Au contraire même.

                                                                                                                              Répondre


                                                                                                                            • Jacques

                                                                                                                              23 Nov 2013 à 09:31

                                                                                                                              Bonjour Olivier,

                                                                                                                              Ce chiffre de 64,7% ne veut rien dire !
                                                                                                                              C’est une moyenne d’entreprises dont la part de personnel salarié dans l’entreprise est très variable d’une entreprise à l’autre.
                                                                                                                              Car les “charges salariales” ne sont pas à proprement parler un “impôt”, puisqu’elles financent un système de santé et retraite que ne financent pas les impôts chez nous en France. Il en va autrement dans d’autres pays européens.
                                                                                                                              Et lorsque ce n’est pas l’entreprise qui paie, ce sont les particuliers qui paient.
                                                                                                                              Enfin restent à comparer les systèmes sociaux d’un pays à l’autre …
                                                                                                                              Voilà pour l’essentiel.
                                                                                                                              Moralité : on fait dire ce que l’on veut aux chiffres : ce n’est pas nouveau! Et les comparaisons sont très difficiles et pas aussi simples que ne veut le faire croire le Figaro.

                                                                                                                              Au demeurant je suis convaincu que l’Etat est un mauvais gestionnaire des deniers publics.
                                                                                                                              Et que l’on pourrait faire mieux avec moins d’impôts.
                                                                                                                              C’est ce qu’on appelle le système de redistribution sociale.
                                                                                                                              D’où la course aux allocations et subventions qui est un grand sport pratiqué en France, pas toujours à bon escient … et avec justice.

                                                                                                                              Maintenant, établis toi où tu veux, puisque tu nous as démontré qu’avec une activité internet on peut le faire d’où l’on veut, 365 jours par an !
                                                                                                                              Amicalement.
                                                                                                                              Jacques.

                                                                                                                              Répondre




                                                                                                                              • Bonjour Jacques,

                                                                                                                                Certes, les charges sociales servent à payer un système de santé, mais est-ce bien optimal ? Rappelons que les salariés en payent également énormément. Si on supprimait les charges salariales et patronales, et qu’à la place on les reversait à l’employé, celui-ci gagnerait nettement plus, et serait donc en capacité de se payer une assurance privée (comme Allianz ou Amariz par exemple), qui est moins chère que la sécu française (environ 40% apparemment, même si ça dépend ce que tu payes en charges évidemment).

                                                                                                                                Il faut bien comprendre que les soins ne sont en aucun cas “gratuits” ! Si un salarié perd 1000€ par mois en charges sociales, c’est autant qu’il pourrait mettre dans une assurance santé, ou d’ailleurs choisir de capitaliser pour parer à des dépenses futures.
                                                                                                                                Par exemple, à 25 ans, en bonne santé, ayant des dépenses de soin s’élevant grosso modo à 100-150€/ans, est-il plus pertinent pour moi de payer cher une assurance-santé, ou alors de capitaliser ces sommes, et de m’assurer ainsi un capital suffisant pour mes vieux jours où j’aurai plus besoin de soins ? J’aimerais avoir la liberté de le décider…

                                                                                                                                Se pose évidemment la question de la solidarité (quid des gens qui ne travaillent pas ?), et là il faut préciser qu’une partie de la solidarité est financée par l’impôt et non les charges sociales (la CMU par exemple, qui je trouve est un excellent dispositif : on ne peut pas laisser des gens crever juste parce qu’ils sont pauvres).

                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                                  30 Nov 2013 à 09:25

                                                                                                                                  Ce chiffre de 64,7% ne veut rien dire !
                                                                                                                                  C’est une moyenne d’entreprises dont la part de personnel salarié dans l’entreprise est très variable d’une entreprise à l’autre.

                                                                                                                                  Les chiffres du Figaro sont tirés de ce rapport. Ils se basent sur un archétype décrit page 140, qui est une entreprise avec 60 salariés.

                                                                                                                                  Donc effectivement les coûts liés aux salaires sont importants dans cette entreprise-type.

                                                                                                                                  Cependant je n’irai pas jusqu’à dire que cela ne veut rien dire. Certes, une entreprise sans employé paiera moins de charges sociales en proportion, mais le fait est que pour une entreprise “normale” avec au moins un employé, le coût des charges sociales est souvent très élevé en regard du CA.

                                                                                                                                  Car les « charges salariales » ne sont pas à proprement parler un « impôt », puisqu’elles financent un système de santé et retraite que ne financent pas les impôts chez nous en France. Il en va autrement dans d’autres pays européens.

                                                                                                                                  On peut couper les cheveux en 4 comme on veut, au final ça reste de l’argent qui est retiré aux entrepreneurs. Et beaucoup d’entre eux ont l’impression que ce prélèvement est 1) trop élevé et 2) mal utilisé.

                                                                                                                                  Enfin restent à comparer les systèmes sociaux d’un pays à l’autre …
                                                                                                                                  Voilà pour l’essentiel.
                                                                                                                                  Moralité : on fait dire ce que l’on veut aux chiffres : ce n’est pas nouveau!

                                                                                                                                  Tu as raison, il faudrait que quelqu’un compare également les différents coûts des assurances privées et des frais à coté pour avoir une image précise des différences.

                                                                                                                                  Répondre


                                                                                                                                • Laurent

                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 09:35

                                                                                                                                  Salut Olivier,
                                                                                                                                  Très bonne initiative ton article ! Pour ma part je n’ai pas à me plaindre, je suis intermittent du spectacle depuis 20 ans et me sent donc encore privilégié…si on peut dire. Mais si j’avais comme toi une entreprise sur le net avec ta facilité à m’installer ailleurs, je le ferais sans hésiter ! Ou passe l’argent des impôts en France ? C’est facile à constater, principalement dans le social (à outrance), avec de plus, des centaines de milliers de personnes qu’on laisse entrer dans ce pays et pour la plupart, qui n’ont aucun travail ni logement. Nos gouvernants veulent donner l’image d’une France qui paye pour la misère du monde, mais cette France et les Français qui bossent n’en peuvent plus..Si on ne permet pas d’essayer une autre politique…la seule alternative d’ailleurs, et vous avez compris, pas la peine d’en dire d’avantage sur l’avenir…

                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                  • Philippe

                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 13:33

                                                                                                                                    Bonjour Laurent
                                                                                                                                    Désormais le social est fait dans les pays étrangers émergeants par les sociétés Françaises ou occidentales qui s’y implantent depuis les années 70… elles embauchent les gens sur places. les français ne veulent plus voir arriver des pauvres, l’europe aide ainsi que les aides de la france à l’étranger. d’ailleurs les plus pauvres n’arrivent plus en france d’afrique, mais d’europe désormais…
                                                                                                                                    les étrangers installés en france depuis des années ou ceux des secondes ou troisièmes générations reviennent au pays de leurs anciens avec leurs compétences et formations made in france. (Arrêtons de ne voir que les quelques cas sociaux en france qui font la une des infos en quelues villes
                                                                                                                                    La france et l’europe ont besoin de ces marchés atrangers pour leurs divers intrants pour produire chez eux et souvrir aux marchés que représentent ces pays qui désormais ont une classe sociale moyenne grandissante et éduquée et qui consomment et veulent ce que les français ont depuis longtemps… L’europe a été construite sur le marché commun pour rappel et il suffit de voir le site de l’europe pour comprendre que le marché externe mondial prime, et non plus le politique. (paradoxe d’ailleurs entres les pays de l’UE et le principe fondamental de cette europe des marché que ne comprennent pas encore les français ou les européens dits moyens…)

                                                                                                                                    Ce n’est pas une politique qui changera quoi que ce soit et dja engagé depuis l’aprés guerre 45… les choses bougent, mais la réalité du terrain ou le discours électoraliste politique ne sont pas sur les mêmes objectifs…

                                                                                                                                    écouter les élus Français quand ils sont invités à l’étranger, ils parle de co-délocalisations en afrique et de relocalisation en france devant les grévistes…

                                                                                                                                    Salutations

                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                    • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                                      30 Nov 2013 à 09:28

                                                                                                                                      Hello Philippe,

                                                                                                                                      Désormais le social est fait dans les pays étrangers émergeants par les sociétés Françaises ou occidentales qui s’y implantent depuis les années 70… elles embauchent les gens sur places. les français ne veulent plus voir arriver des pauvres, l’europe aide ainsi que les aides de la france à l’étranger.

                                                                                                                                      Je partage ce point de vue. La délocalisation est un moyen d’aider réellement des pays qui ont de bien plus grosses difficultés que nous tout en baissant les coûts de production et donc en satisfaisant les besoins des consommateurs.

                                                                                                                                      Je ne comprends pas pourquoi ce point de vue n’est pas plus répandu.

                                                                                                                                      Répondre


                                                                                                                                      • Philippe

                                                                                                                                        30 Nov 2013 à 14:02

                                                                                                                                        Bonjour Olivier
                                                                                                                                        le point de vue n’est pas encore mondialisé; ni déja européanisé, car la vision reste financière et économique et non humaniste. L’homme voit les/ses problémes dans les autres et dans les minorités. L’humanisme et le bien de tous rendrait les choses plus vivables à tous et nous aurions tous le nécessaire pour vivre agréablement. la loi du marché mibéral est une domination financière des uns sur les autres,, il y a un siécle c’était sous une forme de colonisation plus directe, et bien avant par l’esclavage direct…

                                                                                                                                        Ayant un pied de chaque côté de la méditerranée depuis des années, j’ai bien vu les avis de nombreuses personnes, que ce soit les gens du sud qui remontent ou ceux du nord qui descendent, chacun par ses propres analyses prend le meilleur des deux sans pour autant dénigrer un pays ou l’autre; Ils savent bien ou ont tous fait l’expérience et ont bien retiré la leçon personnellement que ce ne sont pas les politiques qui décident pour eux désormais. Les voyages ne forment pas que la jeunesse, vous devez le savoir par vos déplacements.

                                                                                                                                        Maintenant sachez que vous pouvez vivre entre deux pays (ou plus aussi), il suffit d’être plus de 6 mois et 1 jour dans un pays pour s’y faire reconnaitre comme résident sur le plan juridique ou fiscal. C’est de la gestion interne personnelle, ce que font les grosses Sté depuis de nombreuses décennies, sans cela elle ne seraient plus existantes en France. En ce moment je peux vous dire que nombres de TPE ou petites structures d’entreprises en france visent tous l’étranger, d’autant plus qu’avec des activités comme la votre, vous ne traînez pas des infrastructures, tout tient dans la malette du PC…:-))

                                                                                                                                        Les frontières de la france sont encore bien ancrées dans les pensées de beaucoup, alors dépasser celles de l’europe pour les autres continents…

                                                                                                                                        Vous auriez autant à apporter ailleurs qu’en france, pensez à votre développement, sans pour autant abandonner la france. Vous ferez plus même pour elle ensuite par les possibilités que vous aurez ailleurs…(c’est le cas de nombreuses enseignes Françaises qui existent par leur développement à l’étranger.

                                                                                                                                        Donc arrêtons de culpabiliser sous le drapeaux d’un pays ou d’un autre, personne n’a le momopole déormais, seul l’individu qui reste maître de lui-même dans le respect de tous les autres ou qu’ils soient).

                                                                                                                                        Que les jeunes diplomés qui ne savent pas ou poser leurs bagages viennent plus au sud, ils seront plus estimés et respectés par le savoir et leurs compétences, ils se sentiront utiles en existant…

                                                                                                                                        Les barrières ne sont qu’en nous…



                                                                                                                                • Arnaud

                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 09:41

                                                                                                                                  @ Olivier

                                                                                                                                  Bonjour Olivier,

                                                                                                                                  J’ai beaucoup de respect pour ton travail et pour les efforts que tu fournis pour garder un cap, une ligne de conduite dans tes projets et dans ta manière de vivre.

                                                                                                                                  Mon blog existe grâce à toi et à tes vidéos, pour cette raison je t’en suis reconnaissant.
                                                                                                                                  (Ca mériterait que je te propose un article sur Blogueur Pro…)

                                                                                                                                  Concernant l’imposition en France, nous en avons tous “ras le bol”, entrepreneur ou pas.

                                                                                                                                  Ensuite, si c’est partir pour entreprendre ailleurs, la question à se poser et de connaître l’impact d’un tel changement sur ton activité.

                                                                                                                                  Nous sommes des citoyens du monde, alors ton choix est respectable tant qu’il respecte tes valeurs.

                                                                                                                                  La France sera toujours un pays où l’imposition sera élevée à moins d’un bouleversement.
                                                                                                                                  Les valeurs de la France sont fortes, elles méritent des efforts, Education, Santé… .

                                                                                                                                  Pour autant, il ne faut pas perdre de vue que ce sont les entrepreneurs qui créent des emplois, alors…

                                                                                                                                  Bonne continuation, bonne réflexion

                                                                                                                                  Arnaud

                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                  • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                                    30 Nov 2013 à 09:30

                                                                                                                                    J’ai beaucoup de respect pour ton travail et pour les efforts que tu fournis pour garder un cap, une ligne de conduite dans tes projets et dans ta manière de vivre.

                                                                                                                                    Merci Arnaud 🙂

                                                                                                                                    La France sera toujours un pays où l’imposition sera élevée à moins d’un bouleversement.

                                                                                                                                    Je crains que tu n’aies raison hélas.

                                                                                                                                    Répondre


                                                                                                                                  • Serge

                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 09:45

                                                                                                                                    Bonjour Olivier,

                                                                                                                                    J’apprécie beaucoup tes questionnements et ton approche franche !

                                                                                                                                    Voilà bien une question que se pose tout bon entrepreneur: comment optimiser la charge fiscale de mon entreprise? Personnellement, c’est un jeu que je trouve amusant. Première démarche, s’informer de la fiscalité et/ou consulter un fiscaliste. Ce pourrait-être un sujet de travail étudiant (sans coût pour toi et tu ferais un heureux !).

                                                                                                                                    Ici, en Belgique, on n’est pas trop mal non plus : fiscalité extrêmement complexe et vorace !
                                                                                                                                    C’est finalement le prix à payer pour un certain confort, certaines facilités (un peu perverses) et une relative redistribution des richesses, sans vouloir entrer dans le débat de la justesse du système et de la bonne gestion des ressources.

                                                                                                                                    Il faudrait analyser un peu plus en détails les chiffres présentés, car aux chiffres on peut faire dire ce que l’on veut !
                                                                                                                                    Dans le graphique, à impôt des sociétés sont ajoutées les charges sociales. Il s’agit de deux choses bien distinctes. Les charges sociales dépendent beaucoup de la couverture sociale proposée?

                                                                                                                                    Je ne pense pas que le calcule soit aussi simple : je change de pays et je gagne autant, sans aucunement nier les possibilités d’optimisation.
                                                                                                                                    Il faut aussi considérer dans tes calculs l’imposition sur les dividendes et/ou revenus que tu retireras de ta société.

                                                                                                                                    Donc, en ce qui concerne le changement de pays, il y différents aspects à considérer: un choix personnel d’abord, des aspects éthiques (bien évoqués par Nicolas) et les aspects purement financiers.

                                                                                                                                    Dans le choix personnel, je vois très clairement ta volonté de contribuer au développement de nouvelles sociétés et d’envoyer un signal d’alarme sur une charge fiscale trop élevée, que je salue au passage !

                                                                                                                                    A mon avis, tout comme un état n’hésite pas à créer de nouvelles taxes suivant ses besoins et sans demander notre avis, en tant qu’entrepreneur, nous avons le droit et le devoir d’optimiser les bénéfices de notre société pour en assurer son développement et sa pérennité.

                                                                                                                                    Alors fonce…et beaucoup de succès à toi !

                                                                                                                                    Serge

                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                    • Caroline Aubert

                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 09:46

                                                                                                                                      Bonjour Olivier,
                                                                                                                                      Merci pour ton article qui a du cran !
                                                                                                                                      Pour ma part, je pense que la France est un pays “trop” sociale. Cela est cool d’un certain coté (assedics pour se lancer, écoles gratuites, classes maternelles pour les petits bouts, aide aux plus démunis,…). Malheureusement je crois que le social de cette France l’ empêche d’investir dans les entrepreneurs…cela est ma vision des choses puisque je vois bien en tant que maman solo et entrepreneuse les différences qui existent entre diverses familles et entre la France et l’étranger. Donc c’est à toi de voir là où tu te sens mieux mais je ne pense pas que l’argent et les impôts soient déterminants dans ce choix. Je pense que l’important est d’être heureux là où on vit et que ce lieu puisse rejoindre nos valeurs. Le reste n’est que débat politique, fiscal et budgétaire, et je ne pense pas que cela soit le plus important pour construire la vie de ses rêves.
                                                                                                                                      Caroline

                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                      • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                                        30 Nov 2013 à 09:40

                                                                                                                                        Pour ma part, je pense que la France est un pays « trop » sociale. Cela est cool d’un certain coté (assedics pour se lancer, écoles gratuites, classes maternelles pour les petits bouts, aide aux plus démunis,…). Malheureusement je crois que le social de cette France l’ empêche d’investir dans les entrepreneurs…

                                                                                                                                        Après avoir vécu environ 6 mois aux États-Unis de 2011 à 2013 j’ai l’impression qu’une des grandes différences culturelles entre ce pays et le nôtre est la suivante :

                                                                                                                                        Aux États-Unis quand on se pose une question, comme par exemple “que va changer cette innovation ?” on se demande d’abord “comment cela va aider les plus intelligents et les plus innovants d’entre nous à faire des choses géniales et comment les aider à accomplir ces choses géniales ?”

                                                                                                                                        Tandis qu’en France on se demande davantage “comment cela va poser un risque aux plus démunis et aux moins instruits d’entre nous et comment les protéger ?”

                                                                                                                                        Évidemment c’est une tendance donc il y a de multiples exceptions des deux cotés, mais j’ai définitivement l’impression que la première question est plus posée aux USA et la deuxième en France.

                                                                                                                                        La vraie question c’est “est-ce qu’en voulant protéger les plus démunis et les moins instruits on empêche les plus intelligents et les plus innovants de faire de grandes choses ?”

                                                                                                                                        Étant donné les innovations qui ont eu lieu aux États-Unis ces 15 dernières années sur Internet, laissant tous les autres pays loin derrière, y compris la France, je pense qu’il est intéressant de se poser la question, et d’essayer de comprendre les nombreux facteurs qui font cette différence.

                                                                                                                                        Répondre


                                                                                                                                        • Philippe

                                                                                                                                          30 Nov 2013 à 14:46

                                                                                                                                          Bonjour Olivier

                                                                                                                                          Vous entrez la dans l’aspect sociologique et psychologique des peuples… et même philosophique…

                                                                                                                                          La liberté d’entreprende aux USA est bassée, ne pas l’oublier, sur la fuite des européens qui se possaient la même question que vous aujourd’hui, mais en arrivant pour retrouver cette liberté, il ont commencé par décimer tous les locaux, ce qui en à fait du “libéralisme” qui détruit les autres.

                                                                                                                                          Les pauvres ne sont pas pauvres par volonté mais bien par un manque du système en place et de sa culture (présent en chaque homme). (idem chez les communistes).

                                                                                                                                          La différence en France est donc son histoire ou ceux qui ne pouvaient pas partir (les plus pauvres déja en interne) n’avaient plus que le choix à un moment de faire la révolution… (1789…) Un risque actuel potentiel pour ceux qui ne peuvent pas partir ailleurs pour diverses raisons…

                                                                                                                                          Le fondement positif Français à travers le monde reste sa culture, ses arts et lettres, sa liberté, cette révolution contre l’injustice, et ses droits de l’hommes à la base de tous les autres droits écrits humains en ce monde… (nos bases constitutionnelles sont reprises quasi telles qu’elles en de nombreux pays (chez les arabes entre autre ou chez les africains… qui malgré l’indépendance ont gardés les bases de l’ancien colonisateur…)

                                                                                                                                          Si les USA paraissent libres aux créateurs, l’on ne parle pas de ceux qui en reviennent, et des plus pauvres qui eux n’accédent pas à nombre de postes comme Américain, n’ayant pas les moyens des droits d’entrées scolaires et universitaires… (cela devient ainsi en france par l’exemple du libéralisme dans la scolarisation). Et tous les français qui partent ne sont des créateurs mais arrivent pour trouver du travail dans les entreprises… une forme de dépendance ou d’assistance aussi…

                                                                                                                                          Liberté et libéralisme sont deux notions différentes, et aux USA ou en france, le fondement devient identique.

                                                                                                                                          Réussir pour soi seulement ou le collectif que nous formons est une autre approche…

                                                                                                                                          Il n’y a pas de travail pour tous désormais, l’homme doit travailler moins ou différemment au regard du groupe par un partage des taches et non sur une rentabilité de comptable, et la vie n’existe pas qu’avec l’outil internet (autre machine qui diminue le nombre d’employés au lieu de libérer l’homme du temps et des souffrances…)mais sur le terrain, ne pas confondre virtualité et réalité.

                                                                                                                                          Les plus “intelligents” par le système libéral sont au service d’eux-mêmes le plus souvent, et deviennent trés riches, donc ils prennent aux autres. Inexistant les gens qui ont comme but réel de devenir riche dans le but d’aider les plus pauvres, c’est un non sens philosophique voire un probléme psychologique sinon… quand vous avez plus vous ne voulez plus donner au fisc pour le collectif…:-))

                                                                                                                                          Un exemple type Mr Bill Gate…. parti de rien en son garage, il a ensuite vendu trés cher une disquette informatique pour devenir l’homme le plus riche, pourquoi prendre sur la masse collective plus pour ensuite se présenter comme le généreux donateur par sa fondation mondiale maintenant, alors qu’il finance ses projets d’ONG seulement par les bénéfices boursiers de son capital, soit en appauvrissant encore plus les masses au final via la finance usurière ?

                                                                                                                                          A méditer…

                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                      • Camille

                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 09:59

                                                                                                                                        La France.

                                                                                                                                        Merci la République,
                                                                                                                                        de m’envoyer à l’école gratuitement.
                                                                                                                                        Merci la République,
                                                                                                                                        de ne pas me forcer de prendre n’importe quel travail.
                                                                                                                                        Vous imaginez, vous êtes à pôle emploi et on vous dis,
                                                                                                                                        il y a une place de travail vous y allez,
                                                                                                                                        c’est comme ça ne discutez pas.
                                                                                                                                        Merci la République de protéger les plus faibles.
                                                                                                                                        Imaginez la ville de Marseille, où je vis ,
                                                                                                                                        où 1 personne sur 3 est sous le seuil de pauvreté.
                                                                                                                                        Sans aides, imaginez un peu le déluge de gens dans la rue et le cahot humanitaire si la société ne maintenait pas les allocations.
                                                                                                                                        Merci la République de soigner toute la population. Regardez l’émission Capital de cette semaine où l’on vente l’histoire d’un type trop fière de s’être exilé dans je ne sait plus qu’elle île, ne payant presque pas d’impôt. Trop fier d’exhiber une femme de ménage, une cuisinière, un jardinier qui ne lui coûte que 205 euros de salaire par personne oui la belle économie. Seulement il paye 800 euros d’école par moi pour envoyer son fils à l’école et quand ses employé sont malades …. sont-ils protégés ?

                                                                                                                                        Merci la république où personne, ou presque ne vis dans la rue. Nous avons tous de l’eau chaude, du gaz de la nourriture en abondance et cela pour tous le monde.
                                                                                                                                        Mon voisin est au chômage et par les temps qui courent, à 53 ans ses chances de retrouver un travail sont vraiment mince. Merci la république de le protéger.

                                                                                                                                        Après oui les temps sont vraiment dur pour les entrepreneurs.

                                                                                                                                        Je suis en train de créer une société qui à toutes ses chances de faire un carton. On m’a proposé des investisseurs. Mais pourquoi créer une société où nous serions acculé par des investisseurs qui nous poussent au train de leurs rentabilité et l’objectif de leur bénéfices en payant les gens au smic ou presque.
                                                                                                                                        Comment continuer comme cela alors qu’aujourd’hui le moindre petit T2 est à 650 euros à la location.
                                                                                                                                        Imaginez, ma boite fait un carton et on réussi à créer entre 10 et 20 emplois sur notre ville. Joli !
                                                                                                                                        Mais une fois, moi le patron que j’ai de quoi payer un appartement et fait trois sous pour assurer ma retraite, voilà je suis sorti d’affaire.
                                                                                                                                        Surtout quand on suit vos conseil Olivier.
                                                                                                                                        Avec vos méthodes nous pouvons nous jeunes entrepreneurs vraiment réussir j’en suis persuadé.

                                                                                                                                        C’est pourquoi je n’accepterait pas de suivre le modèle de l’entreprenariat classique.
                                                                                                                                        Si ma boite cartonne je serai sorti d’affaire.
                                                                                                                                        Si ma boite cartonne je serai sorti d’affaire et pas seul.
                                                                                                                                        Je ne supporterai pas d’être le seul de la boite à avoir un bon salaire.
                                                                                                                                        C’est pourquoi je choisi le modèle de l’ entreprenariat de la SCOP.
                                                                                                                                        Là ou chaque salarié est actionnaire. Là ou la boite appartient à ceux qui y travaille.

                                                                                                                                        Je crois réellement que le modèle économique de l’Economie Sociale et Solidaire est un modèle sociétale d’avenir pour nous et nos concitoyens.
                                                                                                                                        Nous ne sommes qu’une poignée à avoir la capacité et la force morale à créer et porter des entreprises. Partageons.
                                                                                                                                        Comme vous le faîtes Olivier Roland , Sébastien le Marqueteur etc. Vous partagez vos savoirs.
                                                                                                                                        Je serai très intéressée de partager des discutions avec des entrepreneurs motivés par la réflexion et le partage d’idées autour de forces positives , juridiques, fiscales ..etc d’un avenir qui devant nous est à inventer.

                                                                                                                                        Merci Olivier pour ce post de ce matin.

                                                                                                                                        Camille.

                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                        • Dorian

                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 09:59

                                                                                                                                          Bonjour,

                                                                                                                                          Quand on lance une entreprise, on connait les règles. Si vous pensez ne pas pouvoir dégager assez d’argent pour vivre correctement, alors ne créez pas votre entreprise.

                                                                                                                                          J’hallucine en voyant certains commentaires. Si vous voulez vous barrer, barrez-vous au lieu de râler. C’est bien français ça haha.

                                                                                                                                          Il faut admettre que les impots sont élevés mais dans la situation dans laquelle est le pays aujourd’hui, je pense qu’il faut également être solidaires. Même si les décisions prise en haut sont pas toujours les meilleures.

                                                                                                                                          Bref, chacun fait ce qu’il veut en tout conscience des règles et lois appliquées.

                                                                                                                                          Bien amicalement,
                                                                                                                                          Dorian

                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                          • Tarik de SG-Autorépondeur

                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 10:18

                                                                                                                                            Bonjour Olivier,

                                                                                                                                            Le sujet que tu lance va effectivement battre les records de commentaires je pense.
                                                                                                                                            On ne peut ne pas réagir. J’y vais donc de mon humble avis sur la question.

                                                                                                                                            Expatrier son entreprise est une solution facile. Je rappelle qu’il n’est pas obligatoire de s’expatrier soi-même. Il est possible (Merci l’Europe) d’avoir son siège social (donc son imposition) dans un pays et exercer son activité dans un autre pays.
                                                                                                                                            Par exemple, il est tout à fait possible de créer un siège social à Londres (qui ne serait qu’une “boîte aux lettres), pour des raisons fiscales, et contribuer à vivre et exercer son activité en France.

                                                                                                                                            Mais revenons au sujet du débat.
                                                                                                                                            Nous sommes tous Français et fier de l’être. Oui, notre pays est un des pays les plus taxés au monde, mais c’est notre pays et nous l’aimons. Nous aimons ce Pays des Lumières.

                                                                                                                                            Je respecte ceux qui délocalisent leur entreprise, mais comment voulez-vous que nous arrivions à changer les choses si tout le monde s’en va ?

                                                                                                                                            Ne serait-il pas plus judicieux de rester, de s’unir, et de créer une forte communauté d’entrepreneurs, assez forte pour créer un lobbying auprès des pouvoir publics ?

                                                                                                                                            Fort de ce puissant lobbying des petits entrepreneurs, nous pourrions influer sur la politique, notamment sur les décisions des législateurs. Nous pourrions faire en sorte de changer les lois…

                                                                                                                                            Je suis de ceux qui pensent qu’il n’y a certes pas de système parfait. En France, on a trop d’impôts à payer mais on a une excellente couverture sociale que nous envie bon nombre de pays où la fiscalité est moindre.

                                                                                                                                            Mais, encore une fois, quand un système n’est pas bon, comment devons-nous (devrions-nous) réagir ?
                                                                                                                                            Fuir sous des cieux plus cléments ?
                                                                                                                                            Ou rester et changer les choses ?

                                                                                                                                            N’oublions pas que ce sont les hommes qui font un système et non l’inverse !

                                                                                                                                            Il n’y a pas de fatalité !

                                                                                                                                            Quelqu’un plus haut posait la question de savoir à quel “niveau” de revenus (je parle de l’entreprise) est-ce qu’on serait content ?
                                                                                                                                            Si mon entreprise génère 1 millions d’euros de C.A et que 60% sont ponctionnés en impôts, charges, etc. Il restera quand même 400 000 euros de bénéfice net.
                                                                                                                                            Est-ce suffisant pour faire grandir mon entreprise ?
                                                                                                                                            Le salaire de, mettons 25%, soit 100 000 annuels, est-il suffisant pour moi pour réaliser mes rêves ?
                                                                                                                                            Cela revient quand même à 8000 euros par mois environ.
                                                                                                                                            N’est-ce pas assez ?

                                                                                                                                            Je comprends qu’une taxation à 50% par exemple, revient à travailler 6 mois dans l’année pour l’Etat, mais si, au final et malgré le poids de l’imposition, j’y trouve mon compte, pourquoi chercher plus loin ?

                                                                                                                                            Je réitère ma proposition de créer un groupe de lobbying assez puissant pour pouvoir approcher (et influencer) nos législateurs afin d’influer sur la politique fiscale (au moins à destination des entreprises) dans notre pays.
                                                                                                                                            Je suis que nous pouvons trouver des leviers d’action sur ce sujet.

                                                                                                                                            Merci à toi, Olivier, d’avoir lancé ce débat.

                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                            • Tarik de SG-Autorépondeur

                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 10:19

                                                                                                                                              Pardon pour les fautes d’orthographe. Dans ma précipitation, je ne me suis même pas relu 😉

                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                              • Philippe

                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 13:12

                                                                                                                                                Bonjour
                                                                                                                                                Vous parlez de créer un lobbying national pourchanger une situation internationale ou déja politiquement nos élus ne peuvent plus s’imposer.

                                                                                                                                                L’état va emprunter sur les marché 4.5 milliards d’euros pour assumer la boulette de la Sté générale, sté privée, afin qu’elle ne croule pas, Sté qui par l’usure abuse des gens et qui lui impose par les politiques que le peuple le sauve…

                                                                                                                                                l’état disais Louis XIV, c’est moi en faisant remarquer que les louis dor étaient à son éffigie. Désormais l’argent “international et sans frontière derrière les écrans” est donc le pouvoir qui est aux financiers.

                                                                                                                                                77% des jeunes entre 24/35 ans ne font plus confiance aux politiques.

                                                                                                                                                Aprés la crise de 2008, quelques belles paroles d’Obama, de Mr sarkosy, et d’autres envers les coupables financiers et les banques, puis…. plus rien…. si la crise pour tous ( tous ceux qui remboursent ainsi), mais regardez depuis 2008 la santé des banques à ce jour….

                                                                                                                                                Le vote est un lobbying mais qui n’est plus fonctionnel.

                                                                                                                                                Salutations

                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                              • Philippe

                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 10:21

                                                                                                                                                Le constat s’impose mais avec tout ce qui l’entoure et que certains auraient voulu gâcher au nom d’un pseudo-réalisme libéral!Pour avoir pas mal voyagé,the french way of life avec ses systèmes et ses parcours,ses cercles qui se croisent,même s’il est un peu au dessus de nos moyens,est incomparable!Regardez dans Sud-Ouest l’histoire de cette jeune fille mourante et sauvée impromptu car opérée et greffée le we du 15 aout2013!Et ce voisin pauvre parti aux urgences avec une main paralysée et sauvé de ses carotides bouchées!Etces enfants de petits cadres arrivés aux plus grandes écoles au dessus des moyens réels de leurs parents endettés ! C’est Impossible ailleurs par pur égoïsme social, càd moins de contributions !

                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                • Jean-Luc

                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 10:26

                                                                                                                                                  Bonjour,

                                                                                                                                                  Je suis Belge vivant en Belgique et désire signaler que la situation est similaire en Belgique où actuellement, le seul avantage est la non taxation des plus values sur actions mais cela est sur le point de changer.
                                                                                                                                                  Il faut également tenir compte de la TVA car par exemple en Belgique, si on vend un livre physique TVA=6% et 21% si E-book.
                                                                                                                                                  Par contre eu Luxembourg, TVA=5.5% si internet.
                                                                                                                                                  Il existe également des pays non européens pour y installer une société de type offshore comme Hong-Kong par exemple.
                                                                                                                                                  Je suis entrain de me tâter pour créer une nouvelle société et cherche où l’installer alors serai ouvert à toutes les propositions?

                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                  • Vincent Delourmel

                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 10:47

                                                                                                                                                    Juste un truc rapide : je rejoins les quelques uns pour modérer les chiffres que tu avances, Olivier ; j’ai envie de dire “heureusement”.

                                                                                                                                                    100.000 euros, si tu enlèves tes investissements, ton fonctionnement, tes différentes charges, il peut te rester en effet net environ 40.000 euros ; et quand je dis net, c’est net : tout est payé. Et si tu n’as pas de charges de fonctionnement, il t’en restera plus.

                                                                                                                                                    Je n’ai pas les chiffres exacts ; j’avoue ne plus trop regarder ce que je donne à l’état. Il y a plus de 10 ans que je suis entrepreneur et dans tous les cas, c’est clair, on donne de trop au regard de la prise de risque, du fait qu’on travaille sans filet, qu’on crée des richesses. Même en restant objectif, le sentiment est celui-ci : “en tant qu’entrepreneur, on me tape dessus alors que je pourrais faire plus de choses encore”.

                                                                                                                                                    En revanche, pour avoir pas mal voyagé, je pense ne pas me tromper en affirmant qu’en France on râle assez facilement. On a tout ici : de la variété des paysages en passant par notre culture extrêmement riche, l’art culinaire etc.

                                                                                                                                                    Peu de pays vous offrent autant d’avantages : skier en hiver sur différents massifs, se baigner dans des eaux turquoises (venez en Bretagne, du côté de Plouneour Trez), profiter de forêts, de volcans, de gorges, de rivières.

                                                                                                                                                    J’ai vu des pays magnifiques, du moins des régions dans des pays. Mais en France on a tout.

                                                                                                                                                    Le pays est mal géré, on est gouverné par des “oligarques” qui sortent tous des mêmes écoles pour la plupart. L’administration est à refaire ; tout le monde le sait.

                                                                                                                                                    Mais on a de belles routes, un TGV qui me transporte de Rennes à Paris en 2h00, bientôt en 1h25. Des métros, des tramways, des musées, des châteaux, des universités, des salles de spectacles, des artistes, des aides financières pour les plus démunis, des aides pour les familles (on a un taux de natalité qui fait de notre pays un lieu où le futur est prometteur contrairement à d’autres pays vieillissant).

                                                                                                                                                    Bref, je ne suis pas convaincu qu’ailleurs je vivrais mieux ; plus d’argent, peut être, mais mieux, pas forcément.

                                                                                                                                                    Et c’est peut être à nous de faire en sorte que ça change ?

                                                                                                                                                    Puisqu’on en est à célébrer les 50 ans de la mort de Kennedy, il a dit un jour : “Ne demandez pas ce que l’Amérique peut faire pour vous, demandez plutôt ce que vous pouvez faire pour l’Amérique”.

                                                                                                                                                    Donc fuir, oui, pourquoi pas ; mais j’ai profité de toutes ces largesses : je suis issu d’un milieu populaire, très modeste, dernier d’une famille de 6 enfants qui vivait sur un seul maigre salaire. Sans toutes ces aides, pas sûr que j’aurais pu vivre ma vie actuelle.

                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                    • Hélène

                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 10:54

                                                                                                                                                      Bonjour Olivier
                                                                                                                                                      Bravo pour ton article qui pose de vrais questions et bravo surtout pour ton initiative de vouloir aider et soutenir de jeunes entrepreneurs !
                                                                                                                                                      Tu as donc le choix de donner cet argent à l’état ou de l’utiliser pour lancer de jeunes entrepreneurs.
                                                                                                                                                      J’ai tendance à penser que le deuxième choix serait préférable…
                                                                                                                                                      Qu’en penses-tu ?
                                                                                                                                                      Hélène

                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                      • Freddy

                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 11:04

                                                                                                                                                        J’ai choisis mon camp il y a 25 ans : les iles canaries : Non pour des raisons fiscales mais pour une qualité de vie !! Choisit plutôt la qualité de vie qui te convient pour t’expatrier !! Au final tu va payer la même chose en impots directement ou indirectement sur le long terme.

                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                        • Eddy

                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 11:13

                                                                                                                                                          Bonjour,
                                                                                                                                                          Oui la France, une fois de plus, fait partir les meilleurs ouvriers et attire les chasseurs de primes, subventions et autres RSA au frais de nos enfants, puisque nous dépensons l’argent que nous n’avons pas…

                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                          • Francis

                                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 11:16

                                                                                                                                                            J’ai été opéré il y a 4 ans d’un quadruple pontage à Marseille. Deux mois d’hospitalisation avec la rééducation. Somme déboursée : 0 Euros !
                                                                                                                                                            Ma femme vient de se faire mettre une prothèse à la hanche. Il y a eu opération, séances de kiné et autres soins. Somme déboursée : 0 Euros !
                                                                                                                                                            Nous vivons dans un beau pays où la solidarité n’est pas un vain mot.
                                                                                                                                                            Beaucoup d’entre vous gagnent confortablement leur vie. Mais, pensez à vos enfants, vos petits-enfants, aux personnes malades ou handicapées.
                                                                                                                                                            D’accord, il est sans doute temps de mettre un frein à l’augmentation des prélèvements et à solliciter une relance de l’économie.
                                                                                                                                                            Et, comme l’on disait dans mon jeune âge :
                                                                                                                                                            “Hauts les coeurs vaillants !”
                                                                                                                                                            Francis.

                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                            • Philippe

                                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 12:57

                                                                                                                                                              Bonjour

                                                                                                                                                              Vous faites parti d’une génération qui se trouve dans une tranche d’âge ou il suffisait de traverser la rue pour gagner plus dans l’usine ou le bureau d’en face et ou la solidarité était mathématique et certainement pas individuelle (autre approche). (Pour faire simple)
                                                                                                                                                              Vous avez cotisé pour les précédents, désormais les suivants cotisent pour les présents, et qui cotisera pour eux demain ?
                                                                                                                                                              Relancer une économie en France désormais n’est pas possible au regard des critères morts et entérres d’hier, si elle se porte mal cette économie c’est que désormais le monde entier est éveillé sur elle avec non plus quelques millions d’européens ou d’occidentaux mais plus de 7 milliards d’ouvriers. 45 millions de français aprés 1945, plus de 65 millions maintenant avec une productivité qui néanmoins réclame moins de main d’oeuvre en interne mais envoyée vers les économies des pays émergeants…

                                                                                                                                                              “l’internationale sera le genre humain”, chantaient nos anciens en solidarité avec les ouvriers du monde entier il fut un temps…

                                                                                                                                                              La sécurité sociale est déficitaire donc vous êtes soignés (un bien pour vous) par l’endettement des suivants, donc certainement pas par une volonté de solidarité des jeunes. Un nouveau né en France est débiteur envers l’état déja… jusqu’ou ira le délire est une autre histoire…

                                                                                                                                                              Un boulanger peut-il ralancer sa boutique si dans sa rue un autre vend son pain 30 à 50% moins cher ? La rue est par les moyens de transport et le temps équivalent à un pays ou quelques milliers de km depuis un moment…

                                                                                                                                                              Un député disait il y a quelques jours “Quand dans un pays les gens qui travaillent ne peuvent plus assumer leurs bases vitales, l’heure est grave”.

                                                                                                                                                              Sinon par solidarité, il est à savoir que le bas de laine des français cumulé permettrait de renflouer de multiples fois tous les déficits actuels… que l’état lance un emprunt envers les siens au lieu de réclamer des impôts, et que les bénéfices servent à ceux qui aident la relance et non à la bourse ou les petis attendent aussi des retombées sur les autres qui perdent, leurs enfants… qui partent ailleurs…

                                                                                                                                                              Salutations

                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                              • Florian

                                                                                                                                                                25 Nov 2013 à 16:40

                                                                                                                                                                Bravo, rien à redire avec le commentaire de Philippe.

                                                                                                                                                                quand je vois certains commentaires, j’ai envie de rappeler: RIEN N’EST GRATUIT !!!
                                                                                                                                                                les soins de santé, ce sont les impôts qui l’ont payés (donc d’Autres personnes).

                                                                                                                                                                Le système de retraite par répartition est un système de Ponzi. Qui va payer la retraite des jeunes actuels ?

                                                                                                                                                                Et il faudrait aussi revoir le terme de solidarité, celle pratiqué par l’état: économiquement parlant, cette pratique tend vers l’assistanat et la spoliation étatique.

                                                                                                                                                                La solidarité implique la notion de choix, dans l’état, cela désigne des prélèvements obligatoires sans contrepartie. Ou est la solidarité là dedans ?
                                                                                                                                                                Et le pire, c’est que les taxes servent souvent à payer les différentes lubies des politiques et le capitalisme de connivence.

                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                • Philippe

                                                                                                                                                                  25 Nov 2013 à 19:47

                                                                                                                                                                  Le principe de Ponzi n’est ni plus ni moins ce qui se fait sur le marché financier virtuel, en pire, car il ne promet rien à la masse mais par contre ceux qui jouent pour gagner gagnent et quan ils perdent il sociabilisent les pertes sur l’ensemble des plus pauvres par strates descendantes, ou les derniers finissent à la rue, même en travaillant encore…

                                                                                                                                                                  Supprimer le virus à la base et le reste entrera dans l’ordre d’une économie réelle ou chacun trouve sa place, éponger les dettes est devenu impossible, nos élus ne promettent plus que le fait de “tenter” d’arrêter l’hémoragie pour arrêter le chômage (et nous serions 20 milliards en 2050) il parait…., alors qu’attendre d’autre pour la suite au mieux sur les mêmes bases…?

                                                                                                                                                                  L’argent virtuel…. emprunter-le, comme les autres vous ne le rembourseriez jamais, à un moment les chiffres ne signifient plus rien dans la logique de surendettement ?

                                                                                                                                                                  Faut-il en rire ou pleurer….

                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                              • Jean-Claude

                                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 11:21

                                                                                                                                                                J’ai créé ma première entreprise en 1987 et j’avais dépassé le seuil des cinquantes salariés en 2005 lorsque j’ai décidé de tout liquider. J’y ai perdu mon capital et mon revenu mais j’ai retrouvé ma chère (aux deux sens du terme) Liberté !

                                                                                                                                                                Nos politiques s’inquiètent fort peu des quelques DIZAINES de milliers d’entrepreneurs qui menacent de partir, parce que cela reste finalement, en terme macroéconomique, un phénomène marginal.

                                                                                                                                                                Mais ils semblent ne pas voir les CENTAINES de milliers d’entrepreneurs qui ont perdu l’Envie, la motivation, qui limitent volontairement leur activité ou, pire, basculent dans le travail au noir…

                                                                                                                                                                N’oubliez jamais, camarades entrepreneurs, qu’on ne prononce jamais le mot “entreprise” dans les ministères (Je l’ai constaté moi-même à plusieurs reprises) ; on ne parle que des “partenaires sociaux” et quand on consulte lesdits partenaires sociaux, c’est à la CGT qu’on s’adresse en premier…

                                                                                                                                                                Il y a deux catégories de personnes dans le monde : Ceux qui créent de la richesse et ceux qui profitent de la richesse créée par les premiers. Le problème aujourd’hui, c’est que les seconds sont devenus majoritaires et sont solidement accrochés à leurs avantages. Pour avoir un peu fréquenté les milieux politiques ces derniers temps, je crains que cette situation ne soit devenues irréversible (Sauf révolution, bien sûr, mais là-aussi, “ils” ont bien bétonné).

                                                                                                                                                                En conclusion, le retraité que je suis maintenant est fort bien soigné en France mais j’ai recommandé à mon fils de partir !

                                                                                                                                                                Hélas !

                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                • Tom

                                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 12:59

                                                                                                                                                                  Jean Claude,

                                                                                                                                                                  Ton analyse est pertinente et tu touche le clou sur la tête.

                                                                                                                                                                  Je partage parfaitement ton analyse. Le problème en tant qu’entrepreneur en France c’est qu’on a plus envie de développer.

                                                                                                                                                                  Et c’est là que la classe politique se tire dans le pied et a un manque de vision à long terme. Je connais une bonne poignée qui a fait comme toi (ils arrêtent ou vendent leur entreprise qui marche pourtant bien, incluant moi à une époque).

                                                                                                                                                                  Par contre au delà, je connais aussi des dizaines de jeunes bien formés qui partent.

                                                                                                                                                                  On ne peut recommander à ses enfants de partir pour ne pas se fermer des portes. C’est triste.

                                                                                                                                                                  Hélas !

                                                                                                                                                                  PS: Pour les reste…
                                                                                                                                                                  Je suis surpris que tant de monde semble “découvrir” la problématique.
                                                                                                                                                                  Vous êtes tous le masson de votre vie – Just Do It

                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                • samuel

                                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 11:29

                                                                                                                                                                  Salut Olivier,

                                                                                                                                                                  ce débat est vraiment utile.

                                                                                                                                                                  Mais pour ma part, je chercherais plutôt des moyens pour payer moins d’impôts. Il y a dans chaque système des voies de contournements.

                                                                                                                                                                  Puis que d’après les commentaires, certains disent que ces chiffres sont faux, il faut donc se calmer avant de prendre toute décision.

                                                                                                                                                                  D’autre part certains diront que le fait de truquer ces comptes pour payer moins d’impôts est frauduleux.

                                                                                                                                                                  Oui je l’avoue, mais il faut aussi tenir compte que le système est ainsi fait.

                                                                                                                                                                  Il faut être juste mais pas juste à l’excès.

                                                                                                                                                                  C’est comme si quelqu’un dirait qu’il ne ment jamais. Et à moi de lui poser cette question: si un bandit vient chez toi et demande où est ta femme parce qu’il veut la tuer ou la violer. Vas-tu lui dire où elle est?

                                                                                                                                                                  En répondant honnêtement à cette question, on comprends dès lors qu’il y a des vérités que tout le monde ne devrait pas connaître.

                                                                                                                                                                  Amicalement,

                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                  • Vincent

                                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 11:38

                                                                                                                                                                    Hum ? Il y a des entrepreneurs qui lisent et commentent cet article ? Olivier, toi-même, tu as du te rendre compte que ces chiffres donnés par le Figaro sont loufoques !

                                                                                                                                                                    L’impôt sur les bénéfices en France est de 33% et non de 8,7% (il existe une tranche à 15% si on fait très peu de bénéfices, mais c’est tout).

                                                                                                                                                                    Les charges sociales ne sont payables uniquement que sur le montant des salaires. Donc, pas de salariés, pas de charges sociales. En revanche, ces charges représentent x1,7 à x2,1 le salaire net des employés selon qu’ils sont de base ou cadres avec des avantages.

                                                                                                                                                                    Les charges sociales des TNS varient entre 1,3 et 1,6 fois le prélèvement net selon les complémentaires ou non.

                                                                                                                                                                    Ensuite, on a CFE, taxes foncières et TVA… À vrai dire, même si on peut dire que ces taxes sont injustes, leurs montants pour une TPE reste très négligeable (si on ne peut pas les payer, c’est que c’est le business lui-même qui a un souci)

                                                                                                                                                                    Après en tant que gérant de TPE, le jeu, c’est de savoir si on veut présenter un bon bilan au banquier pour pouvoir emprunter ou si on créé des charges pour payer moins d’impôts. Les solutions pour diminuer ses impôts sont VRAIMENT gigantesques (sauf si on est en autoentrepreneur…).

                                                                                                                                                                    Le premier conseil, évidemment c’est de ne pas se mettre en statut d’auto-entrepreneur. C’est là qu’on a l’impression de payer le moins et c’est là qu’on s’en prend le plus dans les dents. Mais ça, chut 😉 Si ça se sait, les gérants de TPE n’auront plus de main d’oeuvre pas cher à exploiter (sic).

                                                                                                                                                                    Et pour en revenir au sujet de l’expat fiscale, je pense que si l’objet de l’entreprise n’a rien à voir avec le marché allemand ou anglophone, “déménager” serait une erreur. Sauf si, par exemple, on va chercher un écosystème, des talents, un marché particulier. Parfois c’est aussi simple que ça. Si on pense “marché français”, on reste en France, c’est quand même le plus simple et le ratio complications/bénéfices ne vaut souvent pas la peine d’aller beaucoup plus loin. En revanche si on pense un peu plus loin que la France, alors là, le problème est différent…

                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                    • Claire

                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 11:40

                                                                                                                                                                      euh, j’ai un bémol à signaler dans ta présentation…
                                                                                                                                                                      y a marqué imposition sur les bénéfices 8,7% pour la France…
                                                                                                                                                                      et au Pays bas 20,8%, au Royaume Unis 21,6% et en Suisse 9,2%…
                                                                                                                                                                      Après c’est charges sociales et autres qui montent le taux alors si tu changes de pays, c’est pas là bas qu’il faut aller…

                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                      • noelia

                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 11:51

                                                                                                                                                                        Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                        J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt et je me pose aussi beaucoup de questions.
                                                                                                                                                                        (Avant de vous donner mon avis, sachez que le français n’est pas ma langue maternelle et desfois je n’arrive pas a m’exprimer comme je le souhaiterais…)

                                                                                                                                                                        Je ne suis pas non plus une experte en fiscalité, mais à mon avis le sujet n’est pas si simple que ça, et les calculs ne seront pas les mêmes pour toutes les entreprises.

                                                                                                                                                                        Je travaille pour être heureuse et pour rendre heureuse ma famille. Si mon travail me fournit largement de tout ce dont j’ai besoin pour atteindre mes buts dans la vie, quoi d’autre pourrais-je demander?

                                                                                                                                                                        Vous dites:
                                                                                                                                                                        Pour un travail égal un français paye beaucoup plus qu’un anglais (bon, en pratique, il faudrait vérifier cas par cas…). En tout cas, je ne pense pas que vos voisins éuropéens vivent mieux que vous les français, mais au contraire!, ils vous envient pour vos préstations sociales…, ça ne compte pas??, tout cela se traduit en qualité de vie.

                                                                                                                                                                        Mais au fil de votre comparaison, j’en rajoute d’autres:
                                                                                                                                                                        Pour un travail egal, beaucoup de français gagnent beaucoup moins que vous… (26000 Eur de CA par mois pour moins de 10 heures de travail hebdomadaire?? dis donc! vous devez vivre au paradis!!)

                                                                                                                                                                        Pour un travail egal, beaucoup de femmes gagnent moins que leurs collègues du sexe masculin…

                                                                                                                                                                        Je pourrais passer ma vie à lister des comparaisons qui me mettent en colère… mais à quoi bon?. Je sais quelle est la chose la plus importante dans ma vie et comment je vais la protéger.
                                                                                                                                                                        L’ambition pour l’ambition vous conduit à être perpetuellemet insatisfait, alors que vous vivez peut-être une vie de rêve. Ceci ne m’intérésse pas.

                                                                                                                                                                        Pour ceux qui courent après l’argent, bonne chance!!, mais je tiens à vous dire que le bonheur et certainement ailleurs, au moins, sur le long terme.

                                                                                                                                                                        Bon, ça a été l’avis d’une femme, toujours plus en contact avec des valeurs et des sentiments plus profonds.

                                                                                                                                                                        Amicalement,
                                                                                                                                                                        Noelia

                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                        • Martine

                                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 11:57

                                                                                                                                                                          Bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                          Pour éclairer ta réponse, je pose ces questions : d’où vient ton argent ? qui a cru en toi et achète tes produits ? une majorité de français ? Alors n’est-il pas juste que tu contribues à participer aux services français (même imparfaits) qui permettent ta réussite…. Ton argent c’est celui des autres qui croient réellement en ton aide… Mais bien sûr si ce sont les Belges ou les Croates qui te donnent leur argent…. La question : qui achètera tes produits lorsque tu seras établi ailleurs ??? Quels sont les français qui achètent tes produits ? Beaucoup je pense vivent des minima sociaux… et espèrent réussir mieux (comme toi). C’est en partie l’argent des “impôts” réparti qui permet “ton” bénéfice…. Et tu voudrais ne pas le remettre dans le circuit en payant toi-même des impôts ? C’est un éclairage… A toi de voir ?

                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                          • Marie Da Cruz

                                                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 12:07

                                                                                                                                                                            Bonjour à tous !

                                                                                                                                                                            Je suis tout à fait d’accord avec la plupart des commentaires ici présents. J’ajouterai qu’il ne faut donc pas s’étonner que certaines personnes s’installent plutôt dans d’autres pays que la France !
                                                                                                                                                                            Nous sommes tous, effectivement, solidaires pour payer des impôts et soutenir la collectivité, néanmoins, en France, l’état abuse !
                                                                                                                                                                            Petits et grands entrepreneurs ne peuvent pas (et souvent malgré eux !) être les seuls à payer pour tout le monde… C’est donc tout le système qui est à revoir mais ça…

                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                            • Peter

                                                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 12:09

                                                                                                                                                                              Bonjour Olivier
                                                                                                                                                                              Il faudrait plus d’élus venant du monde de l’entreprise

                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                              • paul

                                                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 12:17

                                                                                                                                                                                Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                Je partage complètement ton double sentiment…à la fois, raz le bol de se faire avoir, à la fois on ne se sent pas à l’aise de partir..
                                                                                                                                                                                Je te conseille de rencontrer Denis Peyre qui a une très très belle expérience et qui monte un mouvement politique: nous citoyens. Il est très inspirant et on peut dire que c’est un entrepreneur qui a réussi ! Son installation en Belgique pendant quelques années puis son retour en France devrait t’intéresser 🙂
                                                                                                                                                                                Paul

                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                • Philippe

                                                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 12:24

                                                                                                                                                                                  Bonjour

                                                                                                                                                                                  La problématique est plus complexe que financière,elle s’inscrit dans la mondialisation. Il faut se réveiller, nous y sommes depuis un moment (qu’on le veuille ou non) et ceux, particuliers comme états qui s’obstinnent à chanter Cocorico nationalement chaque matin par conservatisme ou idéologie politique hypocrite des urnes en paient le prix de plus en plus. Les pays émergeants (pas seulement ceux de l’UE qui souffrent tous à leur niveaux, les Allemands et Anglais à la base ne chantent pas non plus chaque jour…) sont et seront compétitifs, les cartes sont distribuées autrement désormais et non plus occidentales. D’ailleurs ces pays émergeants hors UE le sont par les apports occidentaux et les grosses Stés françaises entre-autre qui n’ont pas attendue la dernière crise mais déja depuis les années 70…

                                                                                                                                                                                  Plus de 50% de ce que vous consommer vient de l’étranger et seule, la France ne pourrait plus produire depuis longtemps ainsi que les autres pays…

                                                                                                                                                                                  La majorité des étudiants visent l’étranger à la sortie, 25% des retraités pensent passer la fin de leurs jours dans un autre pays hors UE, l’industrie, l’agriculture, le commerce, n’est plus local pour rempir les caisses de l’état national. (Rien à voir avec gauche ou droite). l’assistanat de gauche n’était pas la solution pas plus que le libéralisme de droite, mais bien l’homme dénominateur commun.

                                                                                                                                                                                  La liberté d’entreprise ou libéralisme pour créer ou aider d’autres demains comme vous le voudriez cher Olivier, nous y sommes, et au final cela à donner l’époque financière ou l’on gagne sans créer et sur le dos des autres virtuellement… en bourse au détriment des entrepreneurs…

                                                                                                                                                                                  Renault France est présent au Maroc depuis des années, c’est pas d’impôts pendant des années et ensuite des taux réduits de plus de 50%, du foncier en cadeau mais des milliers d’emplois créés en ce pays, Peugeot se réveille et arrive aprés la grande claque enfin comprise. 700 des plus grandes enseignes “Made in france” sont présentes au Maroc…!!! la téléphonie Française rémunére ses actionnaires par les bénéfices de sa présence en afrique, sans cela les français paieraient bien plus chers encore leur minute de communication…

                                                                                                                                                                                  Cher olivier, vous clamez depuis quelques années de gagner beaucoup en travaillant proportionnellement 10h/semaine seulement, tout en étant devant des sites touristiques “étrangers” magnifiques, vous êtes donc déja dans cette logique de l’ailleurs ou comment par vous même trouver votre pouvoir d’achat et vos attentes. Vous avez bien compris et vous faites comprendre que désormais, ou que vous soyez en ce monde vous pouvez être libre et maîtriser votre pouvoir d’achat comme votre temps, qui reste de l’argent… ou du bien être pour d’autres selon l’approche…

                                                                                                                                                                                  Désormais le contact direct entre production/service est face en direct avec l’utilisateur/consommateur avec Internet. Alors allez jusqu’au bout de cette logique ou de vous mêmes au dela des frontières, dont la pire reste la condition humaine par notre environnement habituel conditionnant.

                                                                                                                                                                                  Ce qui se passe aujourd’hui certains l’ont vu arriver, à votre âge fin des années 70 l’on nous disait aussi que tout irait mieux demain (les mêmes depuis De Gaulle), j’ai opté pour l’étranger depuis 15 ans, non pas pour des raisons d’argent mais bien pour des raisons plus humaines je précise, et gagner bien moins donne la qualité de vie que n’ont plus les Français qui attendent à quelles sauces ils vont se faire engloutir dans les mois et années qui arrivent.

                                                                                                                                                                                  Certains pensent France, d’autres d’Europe, d’autre monde, d’autres plus rares d’universalisme… faisons le à notre niveaux en faisant exploser les barrières qui restent en nous.

                                                                                                                                                                                  Bonne réflexion et ne vous perdez pas dans les chiffres fiscaux, voyez comment réellement utiliser cet argent pour la collectivité par vous même, ce ne sont pas les possibilités qui existent… si vous ne vous perdez pas ensuite comme beaucoup hier dans les pays paradisiaques ou vivent les plus pauvres souvent…

                                                                                                                                                                                  Bien à vous

                                                                                                                                                                                  Philippe

                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                  • Gaelle

                                                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 12:34

                                                                                                                                                                                    Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                    J’ai lu certains commentaires, survolés d’autres.

                                                                                                                                                                                    Entrepreneur j’ai fermé mon exploitation en 2012, pour des raisons familiales. J’ai perdu mon travail, mes sources de revenus, et je n’ai droit à aucune aide ! Pas d’assedic ni autre pour remonter la pente !

                                                                                                                                                                                    Alors oui, je n’aspire qu’à une chose, dépenser mon énergie ailleurs qu’ici !
                                                                                                                                                                                    Ici il faut se battre pour survivre, alors que certains profitent des aides de l’état sans soucis.

                                                                                                                                                                                    Lorsque l’on est handicapé (suite à un travail pénible durant des années) on te dit simplement que tu n’es pas assez mal en point pour toucher une pension d’invalidité !!(tu ne peux plus exercer ton métier, mais tout le monde s’en fout!) Il te faut plus d’un an pour que l’on te verse quelque chose pour t’aider à payer l’aménagement handi de ta voiture !

                                                                                                                                                                                    Le système français est mal fait, car tout le monde n’est pas logé à la même enseigne ; et je parle en connaissance de cause.

                                                                                                                                                                                    Je n’expose que rarement, ouvertement ce que je pense (car cela m’a déjà coûté très cher !! on n’est pas libre en France, d’affirmer ce qu’on pense, surtout lorsque l’on dérange !!).
                                                                                                                                                                                    C’était l’occasion ce matin, après lecture de ton article Olivier.

                                                                                                                                                                                    à ta place je serais déjà partie sans demander l’avis des autres ! 🙂

                                                                                                                                                                                    Maintenant toi ? Et bien agit en ton âme et conscience, et choisi ce qui est le MIEUX pour toi. Penses à toi en premier :
                                                                                                                                                                                    – où vivras tu le mieux ?
                                                                                                                                                                                    – où seras tu le plus heureux ?
                                                                                                                                                                                    – où pourras tu réaliser ce qui te tient à coeur ?

                                                                                                                                                                                    L’argent il faut en dépenser partout, ici ou ailleurs. à toi de choisir comment le dépenser.

                                                                                                                                                                                    Bonnes réflexions pour ta décision qui n’appartient qu’à toi !

                                                                                                                                                                                    Gaëlle

                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                    • Arno

                                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 12:43

                                                                                                                                                                                      Bonjour.
                                                                                                                                                                                      Un jour je suis tombé sur une vidéo de Youtube sur Etienne Chouard spécialiste en économie expliquant que les impôts sur le revenu servent à payer la dette actuelle. Ce qui fait froid dans le dos.
                                                                                                                                                                                      Voici le lien https://www.youtube.com/watch?v=HFRfb8zL-vY

                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                      • Philippe

                                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 14:10

                                                                                                                                                                                        Bonjour
                                                                                                                                                                                        C’est bien pire que cela, les impôts ne permettent pas en France à amortir les dettes. l’état emprunte sur les marchés (bourses/Banques) de quoi assumer les frais de l’administrations, les salaires des fonctionnaires chaque mois, les retraites de la fonction publiques….)

                                                                                                                                                                                        Donc la dette augmente, la france est en surendettement comme beaucoup d’autres pays en europe, mais eux ils ont un cautionnaire obligé, le peuple… d’ou les impôts en hausse au détriment de la créativité et de l’économie réelle…

                                                                                                                                                                                        L’argent virtuel rapporte plus que la création et la prise de risque en économie, les trés riches n’ont pas des journées plus longues que les autres, ils jouent avec les autres…

                                                                                                                                                                                        regardez ARTE vous serez affolé parfois sur les documentaires économiques qui expliquent cela trés clairement…

                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                      • Laurent

                                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 12:54

                                                                                                                                                                                        Bonjour,

                                                                                                                                                                                        je comprends l’interpellation. En réalité, c’est la complexité fiscale qui plait à nos élites dirigeantes (voir le dernier article sur mon blog). Cependant, il existe de nombreuses pistes de redistribution de la manne étatique, y compris pour les entreprises. Un entrepreneur à succès paie beaucoup d’impôts société s’il n’est pas conseillé, et s’il ne prend pas le temps d’étudier les possibilités de réinvestir dans l’économie.

                                                                                                                                                                                        C’est l’objet des “niches fiscales” : permettre aux entreprises comme aux particuliers de devenir acteur économique en échange d’une économie d’impôts.
                                                                                                                                                                                        Je peux en parler à ceux que cela intéresse, c’est mon métier…

                                                                                                                                                                                        Bien à vous,

                                                                                                                                                                                        Laurent

                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                        • Jean-Baptiste

                                                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 12:57

                                                                                                                                                                                          Très intéressant ce post.

                                                                                                                                                                                          J’ai tenté l’aventure auto-entrepreneur pendant quelques temps, voici comment cela c’est soldé:
                                                                                                                                                                                          – 9000€ gagné en quelques mois
                                                                                                                                                                                          – grosse proposition d’une société, du coup je suis redevenu employé
                                                                                                                                                                                          – plus d’activité sur le statut auto-entrepreneur
                                                                                                                                                                                          – un des mes clients a déclaré m’avoir payé 10000€ au lieu de 5000€
                                                                                                                                                                                          – control fiscal deux ans plus tard => menace de l’ursaff, rappel de 5600€ à payer etc, des mois de galères a téléphoner tous les jours et perdre son temps pour prouver sa bonne fois…

                                                                                                                                                                                          Ca m’a bien dégouté, je suis pas près de retenter…

                                                                                                                                                                                          Aujourd’hui je gagne 3100€ net par mois à Paris en temps qu’employé, et rien qu’en loyer + impots sur le revenu ça fait 1700€ qui partent. Du coup plus internet, le tel, l’électrice,etc, et parfois les coups durs, même à ce niveau de salaire que j’estime pas dégeu, c’est parfois dur de finir le mois….

                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                          • Tom

                                                                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 13:09

                                                                                                                                                                                            Comprendre des données statistiques…

                                                                                                                                                                                            Oui c’est 8,7% d’imposition en France (ou 8 ou 10%, peu importe).

                                                                                                                                                                                            Pourquoi ? Parce-que toutes les entreprises du CAC 40 et bcp d’autres ne paient que très peu ici. Parfaitement légalement une grande partie des bénéfices avant impôt est “délocalisé” par des prix de transfert ou royalties vers des filiales á l’étranger (Irlande, Bermudes,…). Et sont taxés la bas bien en dessous des 33%.

                                                                                                                                                                                            Google, Apple, Starbucks montrent l’exemple (à suivre ou a ne pas suivre).

                                                                                                                                                                                            Les seules qui paient ici à 33% (une fois qu’ils ont optimisé un peu avec des lois Madellins et Co) sont les PME / TPE qui n’ont pas de filiale á l’étranger :(.

                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                            • Paul

                                                                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 13:16

                                                                                                                                                                                              Salut,

                                                                                                                                                                                              Voici un sujet intéressant ! Vous n’avez pas vu le nouveau partie politique “Nous citoyen” ? Ils étaient au W2C13. L’idée remplacer les politiciens de carrière par des entrepreneurs, pour recentrer le véritable débat de notre pays : l’économie !

                                                                                                                                                                                              Je suis Français mais également Portugais. J’ai un point de vu différent. Je suis citoyen d’Europe !

                                                                                                                                                                                              J’envisage de créer mon entreprise en France mais je ne voit pas de problème moral à la créer ailleurs ! Portugal dans mon cas. Nos impôts vont aussi dans des aides européennes… Si l’entreprise reste en UE pour moi ce n’est pas un souci.

                                                                                                                                                                                              N’oublions pas que l’entrepreneur est toujours celui qui prend des risques dans une société !

                                                                                                                                                                                              A bientôt.

                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                              • Adriana

                                                                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 13:20

                                                                                                                                                                                                Bonjour Olivier !

                                                                                                                                                                                                This is the BIG “question”… tout un enjeu énorme derrière celle-ci ! Si nous trouvons la bonne réponse, il n’en ressortira qu’un monde meilleur.

                                                                                                                                                                                                Alors voici ce qu’elle m’inspire.
                                                                                                                                                                                                Je précise que j’habite en Belgique, et je suis une émigrée de la 3ème génération (mes grands-parents italiens sont venus en Belgique pour avoir du travail).

                                                                                                                                                                                                1/ résonance sur ces 2 mots : un expatrié /fuir !
                                                                                                                                                                                                – que représente pour toi un émigré qui arrive dans ton pays pour bénéficier de son système ?
                                                                                                                                                                                                – fuir un pays est-il une solution ?? tu deviens toi aussi un expatrié
                                                                                                                                                                                                – dans mon coeur, en même temps que je ralais sur “certains émigrés profiteurs”, j’étais convaincue que tout était possible dans leur pays si tout s’y passait mieux.

                                                                                                                                                                                                2/ je recommande ce livre : SPIRALE DYNAMIQUE de Fabien et Patricia Chabreuil
                                                                                                                                                                                                Il parle des évolutions de notre société, évolution pour satisfaire des besoins, mais a un moment on arrive à un excès.
                                                                                                                                                                                                Pour moi nous arrivons à une porte : celle de l’ excès d’INDIVIDUALISME et une nouvelle porte va se construire, laquelle choisirons-nous ?
                                                                                                                                                                                                Quand je prends certains villages où la solidarité suffit au lieu d’assurance coûteuses ??? si une maison brûle, tous les citoyens relèvent leurs manches et en reconstruisent une nouvelle
                                                                                                                                                                                                – si tu fuis, dans quel monde vivrons tes enfants ?
                                                                                                                                                                                                – je pense que nous sommes à un tournant mondial, qui demande de nouvelles solutions. Ici résonnent pour moi les mots : citoyen de france ou citoyen du monde (dans le sens éthique : construire un monde plus juste pour chacun)

                                                                                                                                                                                                3/ j’ai lu dans les messages précédents de belles perspectives humanistes
                                                                                                                                                                                                – “je ne veux pas subir l’aide que je peux apporter, mais choisir celle que je veux donner”
                                                                                                                                                                                                – un monsieur m’a inspiré cela : Jean-Baptiste des Croix Verniers. Milliardaire, il a préfèré choisir lui-même comment distribuer tout son argent. Il subsidie des projets. J’ai retenu : faire construire un puit d’eau, acheter un bâtiment mis en asbl pour des orphelins. Il n’aurait que des biens minimums. D’où, pas de problème de succession, pas de problème de savoir comment placer son argent (sans compter que cette solution ne fait vivre que les banques et prend un temps inoui de casse-tête donc de bien-être à vivre).
                                                                                                                                                                                                Son exemple m’a fait réfléchir, j’ai 1 maison et avec l’augmentation des prix des bâtiments,je ne pense pas que mes enfants pourraient payer les droits de succession pour l’hériter. Donc il faudrait qu’ils continuent à travailler comme des esclaves (emprunter pour payer). Et c’est là que je comprends toute la cruauté de notre système sociétal ! un système d’esclavagisme caché, où il n’y a aucune sécurité.

                                                                                                                                                                                                Donc pour en revenir à ta question, fuir je ne le ferai pas, être la première à embarquer sur les barquettes de secours du titanic, je ne le ferai pas non plus. Payer dans des caisses sans fonds NON ! Etre individualiste ? matérialiste ? continuer à nourrir ce système ?

                                                                                                                                                                                                Mais choisir comment redonner de la vie à tout ce système : “ce sont les hommes qui font le système, et pas l’inverse”
                                                                                                                                                                                                – changer les lois qui ne reflètent pas l’intérêt du peuple (ex : avant l’état français pouvait emprunter sans intérêt à la banque de France, une loi a été votée et depuis, cette banque ponctionne des intérêts qui font la majorité de l’endettement français, cela ne profite pas au peuple, mais à une organisation, mobilisez-vous pour changer cela !), influencez les politiques pour avoir une totale transparence !
                                                                                                                                                                                                A ce moment, je pense qu’il ne sera plus nécessaire de “presser les citoyens comme des citrons” .
                                                                                                                                                                                                Que l’éthique et la réalité de ces beaux mots : “liberté-égalité-fraternité” soit.

                                                                                                                                                                                                Honneur à celui qui s’élève, et élève tous les autres.
                                                                                                                                                                                                et dernière phrase :
                                                                                                                                                                                                “Il n’y a de guérison que si dans le miroir de l’âme humaine se construit la communauté entière et que si dans la communauté vit la force de l’âme individuelle”

                                                                                                                                                                                                Pour tout le meilleur possible,
                                                                                                                                                                                                Amitiés
                                                                                                                                                                                                Adriana

                                                                                                                                                                                                Répondre




                                                                                                                                                                                                • Bonjour à tous !

                                                                                                                                                                                                  Le sujet ne peut pas laisser différent un entrepreneur qui a déjà payé des impôts ne serait-ce qu’une seule fois.

                                                                                                                                                                                                  J’ai lu à peu près tous les commentaires, et la majorité de ce qu’il y avait à dire l’a été.

                                                                                                                                                                                                  Cela dit, je tiens quand même à souligner une chose : ce qui est frappant dans ces chiffres, c’est la part gigantesque de charges sociales. Je dis bien gigantesque. Quiconque a déjà du faire un chèque au RSI le sait : c’est vraiment énorme, et leur incompétence est légendaire. C’est tout simple, dès qu’on prononce le mot RSI devant un indépendant, on entend un immédiatement un râle de douleur, sans doute à l’idée de verser des sommes faramineuses à une structure aussi bourrée de défauts (ils ont par exemple mis 1 an et demi à prendre en compte un changement d’adresse hein…).

                                                                                                                                                                                                  (Au passage : tous ceux qui disent que ça ne compte que s’il y a des salariés sont soit de mauvaise foi, soit pas des chefs d’entreprise. Les charges sociales sur la rémunération du gérant en SARL sont quand même de 45% environ ! Et pardon, mais j’aimerais bien me payer quand même.)

                                                                                                                                                                                                  Les indépendants qui ont choisi d’arrêter de payer les cotisations au RSI et de prendre leur propre assurance santé au premier euro (comme les directives européennes semblent peut-être l’autoriser, bien qu’il n’y ait eu aucune décision de justice fermement en la faveur de quelqu’un qui a arrêté de payer), économisent près de 40% de charges sociales pour la même couverture maladie !

                                                                                                                                                                                                  Comment ? Il semble évident qu’il y a un gros problème de gestion de l’argent public dans ce pays (et dans les autres aussi d’aileurs), que ce soit les impôts (qui financent une partie de la solidarité contrairement à ce qu’on entend, comme la CMU par exemple), ou les charges sociales. Les gaspillages sont innombrables et prouvés chaque jour. Les dépenses de l’Etat ne cessent d’augmenter.

                                                                                                                                                                                                  Toute personne un minimum honnête intellectuellement et humaine ne peut s’opposer totalement au principe de l’impôt, et d’une certaine redistribution des richesses. Laisser crever son voisin parce qu’il est pauvre serait inhumain. Et d’ailleurs, je suis allé aux Philippines cette année, et ma demi-journée d’examens à l’hôpital m’a coûté la bagatelle de 150€, plus environ 40€ d’antibiotiques. Imaginez la fortune pour les philippins…
                                                                                                                                                                                                  J’ai donc bien conscience de l’utilité d’un système de santé solidaire et efficace.

                                                                                                                                                                                                  Mais là est justement le problème principal : l’efficacité. En fait, je serais content de payer 65% d’impôts s’ils étaient bien utilisés par des personnes compétentes. Sauf que c’est du grand n’importe quoi, et c’est un peu crispant de faire des chèques de sommes astronomiques immédiatement consumées dans un système conçu pour brûler l’argent public dans des tas de trucs inutiles.
                                                                                                                                                                                                  Alors qu’on diminue constamment les budgets alloués aux trucs vraiment utiles, par exemple aux travailleurs sociaux (j’en ai connu une paire qui me disaient en substance qu’ils n’avaient aucun budget).

                                                                                                                                                                                                  Bref, le problème c’est l’état et son inefficacité, qui ne trouve comme moyen de résoudre ses problèmes d’argent que l’augmentation de l’impôt, et non la diminution de ses dépenses. Alors que la base de la gestion d’un budget, c’est d’abord de diminuer ses dépenses.

                                                                                                                                                                                                  P.S. : Ce serait bien que les arguments faux avancés par certains soient appuyés de chiffres fournis par des organismes indépendants (genre le CNRS), ce qui n’est pas possible puisqu’il sont faux. Il n’y en aucun cas des “centaines de milliers” de personnes qui arrivent tous les ans en France. Et l’augmentation de l’insécurité est purement fictive, au fait (l’observatoire national de la délinquance n’est pas indépendant, et n’emploie pas de méthodes scientifiques). Ce n’est pas parce qu’on en parle plus au 20h qu’il y en a plus. Il faut avoir un esprit critique et se baser sur des faits, plutôt que de chercher la confirmation de ses propres idées préconçues 😉

                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                  • Adriana

                                                                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 13:57

                                                                                                                                                                                                    Bizarre, j’ai écrit un commentaire, et il n’apparait pas…
                                                                                                                                                                                                    a-t-il été censuré ?
                                                                                                                                                                                                    Je vais voir combien de temps, met ce message pour apparaître à la suite des autres.

                                                                                                                                                                                                    Bonjour à tous
                                                                                                                                                                                                    Adriana

                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                    • jean Pierre

                                                                                                                                                                                                      24 Nov 2013 à 20:05

                                                                                                                                                                                                      Bonsoir,
                                                                                                                                                                                                      Il est bien présent !
                                                                                                                                                                                                      cdlt

                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                      • Adriana

                                                                                                                                                                                                        26 Nov 2013 à 11:46

                                                                                                                                                                                                        Merci !

                                                                                                                                                                                                        En fait mon premier message a mit une heure pour passer. Tandis que le second, est passé instantanément.
                                                                                                                                                                                                        Belle journée à vous 😉

                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                    • sylvain

                                                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 14:00

                                                                                                                                                                                                      Bonjour,

                                                                                                                                                                                                      Olivier,je bien comprandre votre article,ce que je vu est de regler cette probleme des entrepreneur, pour les impôt,au nuveau
                                                                                                                                                                                                      de gouvernent française de reduire,le taux des pourcentages pour les entreprise,
                                                                                                                                                                                                      je ne
                                                                                                                                                                                                      peu pas beaucoup
                                                                                                                                                                                                      commenter,pcq je suis resident hor du territoire,française
                                                                                                                                                                                                      cet avec cette reson

                                                                                                                                                                                                      que je profite de vous dire que je ne pas besoin de créer un entreprise,compte tenue de la situation
                                                                                                                                                                                                      de notre pays,

                                                                                                                                                                                                      la republique democratique du congo, c’est un pays qui ne pas en norme pour bien dure,
                                                                                                                                                                                                      les taxes est les impôts peut arriver jusqu’a 78% ,par ans
                                                                                                                                                                                                      ,je vous remercier beaucoup pour votre,
                                                                                                                                                                                                      article

                                                                                                                                                                                                      A très bientôt
                                                                                                                                                                                                      sylvain.

                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                      • Philippe

                                                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 14:04

                                                                                                                                                                                                        pour rappel

                                                                                                                                                                                                        En France, l’impôt sur les sociétés (IS) a pour base le résultat fiscal de la société. Il représente environ 46,1 milliards d’euros dans le PLF 20072. Le taux normal de l’IS est de 33,33 % depuis 1993, auquel se rajoute la contribution sociale sur l’IS 3 de 3,3 % de l’IS, portant le taux global à 34,43 %. Toutefois, si le CA HT de l’entreprise est inférieur à 7 630 000 € HT, cette contribution peut ne pas être due et le taux de l’IS peut être réduit à 15 %, au lieu du taux normal de 34,43 %4, sur une fraction de leur bénéfice fiscal plafonnée à 38 120 € (certaines autres conditions doivent être respectées : capital entièrement libéré et détenu à 75 % par des personnes physiques ou société présentant ces mêmes caractéristiques). Les entreprises dont le CA est supérieur à 250 millions d’euros supporteront, au titre des revenus générés en 2012, une majoration provisoire de 5 % de cet IS.

                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                        • Raphaël

                                                                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 14:26

                                                                                                                                                                                                          Créer une société en France n’est pas très simple et de plus vous commencez a payer des charges avant d’avoir encaissé la moindre recette….Le montant des charges ,taxes et autres impôts sont beaucoup trop élevés..mieux vaut exercer à l’étranger…ou depuis l’étranger..la Suisse ,le Luxembourg,l’Angleterre par exemple.En économie la notion de patriotisme n’existe pas…Il est regrettable que la France ait emprunté une route qui est un cul-de-sac….l’idéologie l’emporte sur tout le reste…les socialistes vont dans le mur et le peuple avec….Alors pourquoi vouloir jouer aux moutons de Panurge? Nous ne sommes pas obligés de suivre ceux qui nous mènent dans une impasse..qui n’écoutent personne ..Vouloir changer les choses ne se fera pas sans casse, alors autant prospérer dans un pays voisin…plus respectueux des citoyens entrepreneurs…car sans entreprises solides et stables que devient un pays? L’humanisme est très beau mais il a ses limites…qui peut dire que dans les autres pays frontaliers de la France il n’y a pas d’humanisme?
                                                                                                                                                                                                          Culpabiliser les gens est une méthode classique d’un autre temps que personne ne veut voir revenir…La responsabilité de L’Etat est aussi importante sinon plus que celle de ses citoyens…A vouloir tout régenter,tout taxer,tout imposer….et surtout à s’endetter au delà de ses possibilités de remboursement un Etat n’est plus crédible..car il fait porter le poids de ses inconséquences par ses seuls citoyens….
                                                                                                                                                                                                          C’est le début de la fin…et sauf a être un masochiste convaincu mieux s’exiler pour exercer normalement ses activités.
                                                                                                                                                                                                          Mes enfants l’on fait et ne le regrettent pas du tout….mais à chacun de prendre ses responsabilités.

                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                          • Pascal

                                                                                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 14:49

                                                                                                                                                                                                            Wouaw, vaste débat! Je crois que tout le monde est d’accord qu’il est normal et nécessaire de payer des impôts dans le pays où l’on vit. mais c’est très très frustrant de voir à quel point l’Etat gaspille cet argent. le nombre de députés et de sénateurs pourrait être largement réduit; tout comme un certain nombre de dépenses de voyages et de séjours à l’étranger. Si les gouvernements successifs ne donnent pas le bon exemple, les citoyens ne sont pas motivés pour faire des efforts; surtout en ces temps de crise. le gouvernement est le premier au courant de la situation que décrit le figaro; Il est sensé y avoir toute une ribambelle de spécialistes en économie et dans plein d’autres domaines importants, mais bon. Au final, je pense que l’attitude d’un chef d’entreprise face au sujet que tu soulèves, reste un choix personnel, en fonction de sa morale, de son sens civique, etc…

                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                            • Mikael

                                                                                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 14:51

                                                                                                                                                                                                              Il est vrai que la France est le pays de la taxe mais c’est aussi un des plus sociales.
                                                                                                                                                                                                              Que l’on soit entrepreneur ou employé on paye tous entre 50% et 70% de charges. Il suffit de lire une fiche de paie pour s’en rendre compte.

                                                                                                                                                                                                              Cet argent sert à deux choses : limité les différences sociales en faisant payer plus cher à ceux qui ont la chance de beaucoup gagner la mutualisation des frais de la France (route, infrastructure, éducation, etc) et de l’autre la mutualisation des charges sociales (sécu, retraite, chômage).

                                                                                                                                                                                                              Nous avons un système sociale proche de celui de la Suède mais nous avons un gros défaut par rapport à eux : le manque de transparence des dépenses de l’argent publics.

                                                                                                                                                                                                              Les pays où les charges sont les moins élevés sont aussi celles où les charges sont privatisés (pas de sécu publique, pas de caisse de chômage, etc)

                                                                                                                                                                                                              Autres pistes très intéressantes je pense : la privatisation des charges sociales obligatoires avec possibilité de choisir quels sociétés d’assurance chômage, maladie, retraite, etc choisir. Ainsi la concurrence entre les différents organismes pourraient entraîner à terme une baisse des coûts de cotisation et une meilleure gestion de leur part. Un peu comme l’ouverture à la concurrence de france telecom, de la SNCF ou bientôt de la Poste. Le manque de concurrence permet un abus sur les prix affolants.

                                                                                                                                                                                                              En tout cas un peu d’optimisme ne fait pas de mal.

                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                              • Valérie

                                                                                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 15:09

                                                                                                                                                                                                                Bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                                                                Je pense que tu devrais aller vivre à l’étranger et profiter de leurs bénéfices.
                                                                                                                                                                                                                Mais tu fais partie d’ un maillon de la chaîne française, et tu as aussi le devoir de ne pas laisser sombrer ton pays.
                                                                                                                                                                                                                Par conséquent, grâce à ta richesse, tu pourrai investir dans de petites entreprises françaises, dont tu serai gérant, afin d’éviter ses délocalisation idnadmissible !

                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                • Michel

                                                                                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 15:10

                                                                                                                                                                                                                  Bonjour à tous !

                                                                                                                                                                                                                  Tout d’abord, l’impôt sur les revenus sert entièrement à payer les intérêts de la dette.

                                                                                                                                                                                                                  Ensuite, il faut certes payer des impôts, mais il faut aussi qu’ils soient utilement investis. Or, ils servent essentiellement à payer les intérêts de la dette et à faire fonctionner des organismes totalement inutiles.

                                                                                                                                                                                                                  Quand bien même les impôts seraient utilisés dans des investissements (routes, infrastructures), l’état de désindustrialisation de la France (moins d’industries qu’en Italie ou en UK) fait que si l’on investissait il n’y aurait personne à en profiter (à part l’Allemagne).

                                                                                                                                                                                                                  On fait trop de social en France.
                                                                                                                                                                                                                  On préfère donner un poisson tous les jours plutôt que d’apprendre aux gens à pêcher.

                                                                                                                                                                                                                  Le RSA, le RMI, le chômage trop généreux, les diverses allocations, la protection des salariés, des locataires, et l’insécurité fiscale chasse les investisseurs et force les gens à rester dans l’assistanat.

                                                                                                                                                                                                                  D’autre part, la culture judéo-chrétienne de la France ne donne pas la part belle à l’argent.
                                                                                                                                                                                                                  Notre Présiflan, tant aimé des pigeons français, a un patrimoine déclaré uniquement investi dans l’immobilier (qui ne rapporte rien à l’économie).

                                                                                                                                                                                                                  Aucune action pour notre roi préféré. Ce monsieur n’investit même pas dans les entreprises du pays.

                                                                                                                                                                                                                  C’est dire !

                                                                                                                                                                                                                  Nous sommes aussi un pays agricole, le grenier à blé de l’Europe !
                                                                                                                                                                                                                  Mais nous préférons vendre des produits agricoles de base (peu de valeur ajoutés), aux allemands ou autres partenaires qui nous les revendent transformés, au prix fort.

                                                                                                                                                                                                                  L’Angleterre a vaincu Napoléon et le pays le plus peuplé d’Europe grâce à l’or du commerce. Prenons exemple.

                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                  • Fabrice

                                                                                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 15:11

                                                                                                                                                                                                                    Bonjour a tous

                                                                                                                                                                                                                    Cool les commentaires, c’est très intéressant.
                                                                                                                                                                                                                    Je vais faire court,
                                                                                                                                                                                                                    Oui, aux économies structurelles qui vont nous permettre de payer moins d’impôts.
                                                                                                                                                                                                                    Non, je ne crois pas a la réforme fiscale qui va être engagée … Et je le regrette.
                                                                                                                                                                                                                    Oui, quitter le pays est un bon moyen pour que le politique se saisisse enfin de la situation. C’est la pression qui les fera changer.
                                                                                                                                                                                                                    À+

                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                    • Michel

                                                                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 17:15

                                                                                                                                                                                                                      Quelle réforme fiscale ? Où est-elle ? Le déficit va encore exploser et plus d’impôts tue l’impôt (courbe de Laffer – cours d’économie premier dan).

                                                                                                                                                                                                                      Avant il y avait l’inflation pour juguler la dette. Avec l’Euro on est fichu. C’est dans nos comptes bancaires qu’ils vont aller se servir.

                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                    • Roger

                                                                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 15:14

                                                                                                                                                                                                                      Bonjour
                                                                                                                                                                                                                      Je suis belge et établi auGDL depuis 1978.
                                                                                                                                                                                                                      Étant Européen de cœur et de conviction, je suis vraiment désolé de voir l’Allemagne pénalisé car c’est un pays plus performant que la moyenne.
                                                                                                                                                                                                                      Si l’on faisait ainsi en sport, cela serait assez amusant de voir la classification des sportifs Européens dans le classement mondial.
                                                                                                                                                                                                                      Je suis très pessimiste sur l’évolution économique de l’Europe vis à vis des autres continents.
                                                                                                                                                                                                                      Il faut dire que j’ai 45 années d’entrepreneur derrière moi et nous traînons ces préoccupations depuis 1970, début de la crise pétrolière.
                                                                                                                                                                                                                      Le grand duché de Luxembourg est encore un pays fiscalement attractif , voyez les grands ténors américains venir y créer leurs sociétés pour le monde en commerce électronique.
                                                                                                                                                                                                                      Vous pouvez me contacter , un entrepreneur qui gère ses budgets doit nécessaire ment faire de la gestion fiscale de ses
                                                                                                                                                                                                                      bénéfices s’il envisage son marche mondial.

                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                      • Arielle

                                                                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 15:31

                                                                                                                                                                                                                        Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                        Je n’ai pas pu lire tous les commentaires donc je te prie d’excuser si je fais des répétitions.

                                                                                                                                                                                                                        Je t’avoue que j’ai été surprise car ton article reprends mes propres réflexions de ces derniers temps et … je suis révoltée par les impôts en France. En effet, je me pose la question de savoir si je dois me lancer en France. C’est mon pays et je l’aime, mais c’est bloqué on ne peut rien faire…

                                                                                                                                                                                                                        Toi , tu gagnes bien ta vie, donc il t’en reste encore un peu 😉 mais imagine que les impôts démesurés touchent tout le monde, même les “petits” (qui aspirent à devenir grands mais qui se sentent écrasés).

                                                                                                                                                                                                                        Heureusement que j’ai les armes intérieures pour persévérer et y croire mais je ne me sens pas du tout, en France, dans un mouvement d’encouragement pour créer. J’ai plutôt l’impression d’être tout le temps à contre courant et c’est épuisant, je trouve.

                                                                                                                                                                                                                        L’année dernière, j’ai dû abandonner provisoirement mon projet pour retravailler et j’ai gagné 10 000 euros de plus que l’année d’avant. Mais je t’assure que sur une année entière, c’est infime. Qu’elle n’a pas été ma surprise quand j’ai reçu une taxe d’habitation (j’habite à paris)qui avait augmenté de 350 % !!!

                                                                                                                                                                                                                        J’ai appelé les impôts mais ce n’était pas une erreur !

                                                                                                                                                                                                                        Je suis d’accord pour participer à la vie en France et ok pour les impôts, mais là ce qui se passe ce n’est pas ça. C’est maintenir les gens a un niveau bas, la tête sous l’eau, et redresser le trou abyssal de la dette sur le dos des gens.

                                                                                                                                                                                                                        Le gouvernement ne comprends pas que les gens sont tristes et entreprennent de moins en moins…et que cela agit sur le pouvoir d’achat entre autre…

                                                                                                                                                                                                                        La France coule dans l’état actuel, elle est dans une spirale descendante et je pense, sincèrement, Olivier, que si tu es si près de pays qui ont des impôts raisonnables, qui favorisent les entreprises et où il fait bon vivre par ailleurs (vérifier sécurité sociale, qualité de vie…), FONCE! Internet peut s’exercer partout.

                                                                                                                                                                                                                        Voilà ce que j’en pense.

                                                                                                                                                                                                                        A bientôt

                                                                                                                                                                                                                        Arielle

                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                        • Alain

                                                                                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 16:03

                                                                                                                                                                                                                          Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                          Je viens de lire l’article et beaucoup de commentaires. J’aurais pas mal de choses à dire, mais cela me prendrait trop de temps. Donc, diète des commentaires. 😉

                                                                                                                                                                                                                          Plus brièvement :
                                                                                                                                                                                                                          – Bien pour l’idée de diète médiatique, y compris Internet. Cela nous dégagerait effectivement de d’un certain nombre d’infos, négatives ou fausses ou plus ou moins justes, et d’un négativisme toxique. Soit dit en passant, partir pour cet article d’une info du Figaro, dont on connaît les orientations, et oublier de mettre en regard des chiffres donnés certains données, comme celles concernant la couverture sociale, les retraites, par exemple…ne me paraît pas non plus hyperpositif, ni totalement honnête. Les gens qui ont fait un peu de philosophie, le fait qu’une comparaison ne soit juste que si elle se fonde sur des éléments comparables devrait être une évidence !

                                                                                                                                                                                                                          Cette diète pourrait comprendre aussi la diète d’un tas d’emails envoyés par ces jeunes (ou moins) entrepreneurs qui ont tous LA solutions miracle à votre problème et vous promettent le bonheur grâce à l’argent qu’ils vous feront gagner, et vous vendant pas cher (là aussi, il y aurait matière à discussion !) leurs conseils et leurs séminaires… Et pour mieux vous allécher, ils vous envoient force vidéos “touristico-commeciales” des différents points du monde où ils vivent ou se baladent, en compagnie de “champions” qui vous donneront aux aussi les conseils indispensables…Puis ils envoient aussi les emails et vidéos vous proposant les produits des copains, sur lesquels ils touchent aussi leurs royalties. Et je passe aussi sur le fabuleux chapitre des “affiliations”.

                                                                                                                                                                                                                          Je ne mets pas en cause les compétences, ni les qualités de certains de ces “webentrepreneurs” (plusieurs me sont d’ailleurs très sympathiques, et l’auteur de cet article en fait partie), mais je reçois avec beaucoup de réserves les conseils qui mettent en avant le “maxi-cash”, une capacité d’enrichissement quasi illimitée (impossible dans la réalité sans qu’il y ait, sous quelque forme que ce soit, “vol” ou “spoliation” d’autres personnes) et prônent même au besoin l’exil vers des paradis fiscaux.

                                                                                                                                                                                                                          J’ai été trop long. Je pourrais continuer, mais soyons raisonnables. J’ai déjà suffisamment d’éléments de réflexion sur le sujet pour écrire un e-book. Peut-être, d’ailleurs, quelqu’un est-il déjà en train de me piquer l’idée… (et pourquoi pas la partager ?).

                                                                                                                                                                                                                          J’ai sans doute paru négatif. Je ne crois pas l’être, et ce n’est pas ce que pensent de moi ceux qui me connaissent, mais j’essaie aussi de ne pas tomber dans un optimisme bête. Ce que je me dis, c’est que notre monde et notre vie peuvent être plus beaux et plus justes, si nous commençons nous-mêmes, dans nos pensées et nos actes, à nous montrer les plus justes et les plus honnêtes possibles. Et pour ça, une diète médiatique sera ou non une aide, selon la façon dont nous l’aborderons.

                                                                                                                                                                                                                          Merci aux courageux qui m’auront lu jusqu’au bout.
                                                                                                                                                                                                                          Et un salut cordial à toutes et tous.

                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                          • Marjorie

                                                                                                                                                                                                                            27 Nov 2013 à 07:29

                                                                                                                                                                                                                            Bonjour Alain,
                                                                                                                                                                                                                            Sympa ton idée d’ebook…
                                                                                                                                                                                                                            😉
                                                                                                                                                                                                                            Marjorie

                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                            • Yves(Luis)

                                                                                                                                                                                                                              27 Nov 2013 à 11:18

                                                                                                                                                                                                                              Bonjour, Alain

                                                                                                                                                                                                                              Il est temps que tu écrives, ton idée d’ebook:-)) Impérativement!! Plusieurs débats se lance actuellement: Qu’elle pourcentage de réussite, pourquoi certaines branches fonctionne avec les blogueurs Pro.Des chiffres, j’aimerais des chiffres. Une étude de marché, pour business
                                                                                                                                                                                                                              Plan, avant de se lancer dans des cours qui pourront te ruiner avant la mise en marche de ton entreprise. Je préfère de la franchise d’olivier-Roland, que j’apprécie beaucoup. Q’il puise évaluer le taux de réussite de chaque projet. Sa donne encore plus de crédibilité. Autrement, sa fera penser au Système Amway.(système pyramidal), au États-Unis qui ont énormément flouer des personnes. J’ai travaillé dans ce système, c’est pour cela que je peux en parler ouvertement. Plus de transparence l’entreprise aura, plus elle perdura.

                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                            • Chantal MS

                                                                                                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 16:09

                                                                                                                                                                                                                              Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                              J’aime cette façon que tu as d’interpeller sur des sujets de fond! Pour être honnête avec toi, je ne te pousserai qu’à une seule chose: quitter la France!

                                                                                                                                                                                                                              Cela me fait mal de le dire et de le penser :en France on ne donne pas de crédit à ceux qui se bougent les fesses pour ne pas dire le c…

                                                                                                                                                                                                                              Je comprends ton dilemme “partir ou rester”, mais les données que tu poses ne laissent aucuns doutes sur la réponse. Il m’arrive d’intervenir en école de commerce et je dis souvent aux étudiants “la France est la France, le monde est le monde, le monde n’est pas la France: donc partez voir le monde et allez voir ailleurs si j’y suis”.

                                                                                                                                                                                                                              Bien sûr qu’il faut payer des impôts, bien sûr qu’il faut une répartition équitable des richesses (et je tiens franchement à ce modèle solidaire), mais on a aussi le droit de s’enrichir honnêtement sans être pigeonné de toute part. On a le droit d’être rémunérer grâce à son talent et sa créativité.

                                                                                                                                                                                                                              L’Etat passe son temps à ponctionner les entrepreneurs et citoyens que nous sommes sans même remettre en cause ses privilèges (primes de ceci et de cela, rémunération double voire triple parce qu’un député siège au sénat, à l’assemblée générale et en mairie. Et je ne vous parle pas non plus des primes de retraite à n’en plus finir de ces députés.

                                                                                                                                                                                                                              Quelle exemplarité? Quand un poisson pourrit, il pourrit toujours par la tête…De là à dire que nos politiques sont tous pourris, il n’y a qu’un pas. Bien sûr, je suis extrême, mais combien de députer, politiques ont mis leur pied ou leur orteil ou l’ongle de leur orteil dans une entreprise? Combien de politiques savent ce que c’est qu’un BFR ou ce qui se cache derrière le mot investissement?)

                                                                                                                                                                                                                              Bref, Olivier si tu décides de partir , ce que je t’encourage à faire vu que tu n’as pas (encore) de charge familiale type enfant à nourrir, l’école, la colonie, les anniversaires, éventuellement des cours particuliers à payer pour tes enfants, ALORS PART et continue à t’éclater, à créer, à partager comme tu sais si bien le faire.

                                                                                                                                                                                                                              Grâce à internet, tu n’auras jamais été aussi présent en France et dans le monde francophone! Ta réussite ne dois pas dépendre d’un impôts qui augmente, de taxe à payer ou encore de prélèvement de retraite que de toute façon tu ne percevras pas de l’Etat et du pays où tu as grandi.

                                                                                                                                                                                                                              On naît tous quelque part, mais on est pas obligé d’y rester! 🙂

                                                                                                                                                                                                                              Amitié

                                                                                                                                                                                                                              Chantal MS (une fan de tes blogs!!!!)

                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                              • Lionel

                                                                                                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 16:15

                                                                                                                                                                                                                                Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                Réflexion intéressante et oh combien partagée en ce moment par un bon nombre de français. La comparaison sur la base de ce genre de chiffres est frappante mais je doute que la comparaison d’ensemble de modèles d’un pays à un autre soit réellement possible. Chaque pays a un modèle de société hérité d’un passé et la France est clairement un pays historiquement centralisé avec une forte présence de l’état, on ne change pas comme cela, même avec l’Europe sur le dos.

                                                                                                                                                                                                                                Comme tu le dis la vrai question au delà de ces niveaux d’impositions est quelle vie souhaite-t-on ? On peut s’installer ailleurs et faire ainsi des économies mais le bonheur est-il là ? Ca peut convenir à certains, pas forcément à tout le monde.

                                                                                                                                                                                                                                Je prends en exemple “l’expatriation fiscale” vers l’Ile Maurice qu’offrent les programmes immobiliers de mon site LesVillasdeMaurice.com. Depuis quelques semaines, on reçoit un nombre vraiment importants de demandes d’information, ce n’est pas pas hasard. La vie y est agréable, la fiscale très douce (15% sans tranche, pas de droits de succession) et l’accueil des résidents étrangers facilité par des montages de type RES, IRS sous l’impulsion de l’état. MAIS il faut tout de même être conscient qu’on est à 11 heures de vol de Paris et que la famille vient une fois, 2 fois puis au final peut trouver cela loin et compliqué.

                                                                                                                                                                                                                                En conclusion et en tant qu’entrepreneur, je partage cette interrogation avec toi et lorsqu’on prend le risque de lancer un business on aimerait pouvoir le faire dans l’environnement le plus stimulant possible. Je vais régulièrement en Asie, principalement la Thaïlande, à chaque fois je reviens galvanisé et étonné du décalage entre la dynamique de cette région du monde et la notre… Ca donne envie de s’y installer d’un point de vue entrepreneurial. Mais passer le cap ne se résume pas qu’à cela donc je reste en France et continue mes aller-retours. Ceci dit, ce n’est pas exclu qu’un jour j’y retourne car j’y ai déjà vécu 9 ans.

                                                                                                                                                                                                                                Au delà de ces considérations personnelles, une chose est sur et tu le dis très bien, il y a une réelle mobilité de nos jours, c’est totalement vain de penser qu’on peut éternellement augmenter les impôts et/ou ne pas s’aligner avec ses voisins sans prendre le risque de voir partir des capitaux et des talents. Donc, ces niveaux d’imposition peuvent avoir un sens politique mais ne sont pas forcément “rentables” pour l’état qui perde des ouailles au passage…

                                                                                                                                                                                                                                Bon WE et restons positif !

                                                                                                                                                                                                                                Lionel

                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                • robert

                                                                                                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 16:40

                                                                                                                                                                                                                                  Bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                  le principal défaut du système est qu’il génère un engrenage infernal si le choix de la structure juridique est mauvais.
                                                                                                                                                                                                                                  L’entreprise a 258000 euros de bénéfice.
                                                                                                                                                                                                                                  Si c’est une société soumise à l’IS, elle pourra verser 5000 € net par mois à son dirigeant, ce qui, compte tenu des charges sociales, lui coûtera le double, soit 10.000 € par mois.
                                                                                                                                                                                                                                  le résultat social sera de :
                                                                                                                                                                                                                                  258000 – 120000 = 138000
                                                                                                                                                                                                                                  l’impôt à acquitter compte tenu des taux (15 puis 33.33 %) sera d’ environ 38000, ce qui laissera à la société 100.000 pour prendre des participations dans des start-up.
                                                                                                                                                                                                                                  De son coté, le dirigeant acquittera l’impôt sur le revenu pour les 60.000 € qu’il aura perçu, soit 5100 € environ s’il est marié sans enfants et le double s’il est célibataire.
                                                                                                                                                                                                                                  Je pense que c’est plus concret que tous les débats politico-écono-philoso que j’ai lu dans les commentaires.

                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                  • Michel

                                                                                                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 17:09

                                                                                                                                                                                                                                    Partir de France, oui, mais pour aller où ?

                                                                                                                                                                                                                                    En Europe et aux USA, la dette est telle que le jour viendra où l’État prendra sur les comptes du peuple (comme à Chypre) pour rembourser la dette due aux états arabes, à la Chine et à la Russie.

                                                                                                                                                                                                                                    Ailleurs, il y a des risques politiques ou climatiques…

                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                    • Raphaël

                                                                                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 19:20

                                                                                                                                                                                                                                      Le pays risque zéro n’existe pas sur cette planète ..mais sans aller très loin la Suisse ,le Luxembourg sont des pays à fiscalité intéressante..les risques politiques y sont réduits…et bien plus faibles que chez nous…question climat…ce n’est ni la sibérie,ni le sahara…(rire)..et les conditions de vie sont plus qu’acceptables …Savez vous combien de jeunes partent chaque mois travailler et s’installer à l’étranger ? De 3200 à 3700….
                                                                                                                                                                                                                                      Tous des aventuriers ? Certainement pas …
                                                                                                                                                                                                                                      Au vu du peu de retours..ils ont eu raison de tenter leur chance ailleurs.
                                                                                                                                                                                                                                      “La chance c’est la réussite des autres”…pour beaucoup trop de personnes.
                                                                                                                                                                                                                                      Cordialement.

                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                      • Florian

                                                                                                                                                                                                                                        25 Nov 2013 à 16:57

                                                                                                                                                                                                                                        Il existe plusieurs classements (sans financement, conflit d’intérêt) sur les libertés à travers le monde (liberté politique, économique, etc.)

                                                                                                                                                                                                                                        Par exemple: http://www.freetheworld.com/2012/EFW2012-complete.pdf

                                                                                                                                                                                                                                        Rapidement, je peux citer: le Canada, le chili, l’australie, la suisse, le luxembourg, hong kong, etc.
                                                                                                                                                                                                                                        Les USA est quand même bien mieux lotis que la France (notamment sur l’entrepreneuriat, l’évolution technologique)

                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                      • Odile

                                                                                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 17:17

                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                        Je comprends ton interrogation, mais je trouve que tu n’abordes la question que matériellement et mathématiquement. Et la VIE c’est bien plus que cela…
                                                                                                                                                                                                                                        J’ai moi même vécue a l’étranger avec conjoints et enfants, et ce n’est pas la panacée non plus !
                                                                                                                                                                                                                                        Je pense que l’on ne nais pas dans un pays par hasard, et si toutes les personnes dynamiques, entreprenantes et innovantes s’en vont pour des raisons financière, qui transformera cette société Française”imparfaite”.
                                                                                                                                                                                                                                        Je confectionne moi même mon pain pour ma famille, et je suis toujours émerveillée de voir que ce levain, cette petite quantité de matière est capable de transformer la farine, l’eau et le sel en qq heures en pain. Je me dis que si les personnes de bonnes volontés, dynamiques et créatives partent, QUI déclenchera ce nouveau dynamisme dont nous avons tant besoin pour avancer et continuer à créer cette France de demain, pour nos enfants?
                                                                                                                                                                                                                                        Est-ce qu’une fiscalité trop forte est une raison suffisante pour quitter le navire ?
                                                                                                                                                                                                                                        Car nous Français toujours prét à râler sur tout nous ne voyons même pas la chance que nous avons, et la qualité de vie qui est la notre ainsi que les valeurs qui sont les nôtres.
                                                                                                                                                                                                                                        bonnes suite à toi.

                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                        • Vivien

                                                                                                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 17:38

                                                                                                                                                                                                                                          Slt Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                          Dur choix que tu as à faire…
                                                                                                                                                                                                                                          Entre remercier et perpétuer l’aide et le soutien que la France ns a donné dans différents domaines (éducation, santé,..)et ainsi honorer nos prédécesseurs qui se sont sacrifiés pour nous et faire de même pour les suivants.
                                                                                                                                                                                                                                          Ou partir vers l’Angleterre, découvrir une culture, des nouvelles personnes ainsi qu’une autre façon de penser, et surtout faire des économies considérables.

                                                                                                                                                                                                                                          Je pense que partir vers l’Angleterre est intéressant surtout que tu est jeune, de plus tu pourra toujours revenir en France après (même si il y a peu de chance, d’un point de vue financier), renseigne toi aussi sur l’aspect “retraite” si tu part en Angleterre.

                                                                                                                                                                                                                                          Pour finir, on dit qu’il ne faut jamais cracher dans la main qui nous a nourrit, mais il faut aussi savoir aller de l’avant…
                                                                                                                                                                                                                                          Au pire –> feuille blanche, un trait au milieu, un côté “pour” et un côté “contre”.

                                                                                                                                                                                                                                          Voila, je ne pense pas t’avoir beaucoup aider dans ce choix, mais quoiqu’il en soit c’est à toi de décider !!!

                                                                                                                                                                                                                                          Bn courage dans tous les cas, porte toi bien 🙂

                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                          • guillaume

                                                                                                                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 17:52

                                                                                                                                                                                                                                            bonjour olivier

                                                                                                                                                                                                                                            les 3 pays en tête (Italie France et Espagne) sont les pays les plus dans le “rouge” sur la question de la dette. La taxation des entreprises est à l’image de celle des particuliers.
                                                                                                                                                                                                                                            En Angleterre, tu ne choisis pas ton médecin. Tu as un médecin traitant, pas de spécialiste, et s’il est mauvais tu ne peux pas aller en voir un autre.
                                                                                                                                                                                                                                            En Angleterre, l’argent vient majoritairement de la “City’, qui recycle de l’argent sale venant des paradis fiscaux, comme l’a montré un excellent documentaire la semaine dernière sur le sujet.
                                                                                                                                                                                                                                            L’angleterre n’a jamais joué dans le camp de l’europe, et par ailleurs elle n’a plus ni agriculture ni industrie. La question est de savoir si on souhaite faire partie de ce modèle..
                                                                                                                                                                                                                                            La situation actuelle de l’angleterre résulte aussi des mesures Tatcher dont on sait ce qu’elles ont coûté sur le plan social.
                                                                                                                                                                                                                                            Quitter le navire avant qu’il coule pourquoi pas, ce n’est pas très patriotique, mais tu emporteras avec toi ton dynamisme et ta curiosité, qui résultent de ton éducation mais aussi de la culture française (enseignement, media, littérature, lumières).

                                                                                                                                                                                                                                            je te remercie pour tes articles tous très intéressants
                                                                                                                                                                                                                                            amitiés
                                                                                                                                                                                                                                            guillaume

                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                            • dominique

                                                                                                                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 17:54

                                                                                                                                                                                                                                              bonjour olivier
                                                                                                                                                                                                                                              tu as raisons la France pas bon sur le point de gagner de argent et avoir du bénef ta raison part mois je vais partir l’an prochain peut être en Angleterre ou Luxembourg dit mois plus pour des inscription de commerce comment ça marche
                                                                                                                                                                                                                                              amicalement dominique

                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                              • Philippe de Lille

                                                                                                                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 17:55

                                                                                                                                                                                                                                                Salut Olivier
                                                                                                                                                                                                                                                et bravo pour ce que tu fais.

                                                                                                                                                                                                                                                La fiscalité en France et la façon de la percevoir relève de plusieurs facteurs:

                                                                                                                                                                                                                                                D’une part la charge des prestations sociales. La différence des dépenses publiques entre états ne dépend pas du nombre de routes ou des écoles mais bien du niveau des dépenses sociales. Qu’un pays veuille répartir à tous de quoi vivre dignement et sortir de la pauvreté n’est pas une mauvaise chose en soi. La grogne vient plutôt de l’efficacité de cette prise en charge car il ne semble pas que les pauvres sortent de la pauvreté pour autant mieux en France qu’ailleurs. En effet répartir l’argent n’est pas tout, il faudrait rendre plus efficace l’éducation, rendre les gens plus autonomes etc… Il est vrai que la santé est accessible au même niveau pour tout citoyen français ce qui n’est pas le cas dans tous les pays. Il en va de même pour la justice, les études (même supérieures).

                                                                                                                                                                                                                                                L’autre problème est l’efficacité de l’impôt.
                                                                                                                                                                                                                                                En effet il vaut mieux un impôt faible mais payé par plus de gens (comme la CSG qui rapporte beaucoup à l’état) qu’un impôt payé par peu de gens (comme l’impôt sur le revenu qui fait l’objet en plus de niches et dérogations en tout genre), moins efficace et impopulaire.
                                                                                                                                                                                                                                                Ensuite vient le problème de la concurrence fiscale entre les états, cet article du Figaro le montre bien… Certains pays veulent attirer les entrepreneurs et réduisent spécifiquement les impôts sur les sociétés, mais pas les autres impôts.

                                                                                                                                                                                                                                                On peut donc résumer que la France est un pays ou les entrepreneurs payent beaucoup d’impôts pour financer des prestations sociales pas toujours efficaces, mais qui permettent à tous un accès aux soins et un minimum vital. Une réforme fiscale est certainement souhaitable pour ne pas faire fuir les entrepreneurs, mais surtout pour plus d’efficacité et plus d’équité.

                                                                                                                                                                                                                                                Reste ensuite un problème de gratitude…
                                                                                                                                                                                                                                                Vouloir fuir un pays où vos parents n’ont pas déboursé un centime (ou bien ont payé beaucoup moins cher qu’ailleurs) pour vos vaccins, vos soins, votre éducation, votre protection etc…
                                                                                                                                                                                                                                                est peut être du à un manque de mémoire.

                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                • france

                                                                                                                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 18:21

                                                                                                                                                                                                                                                  bonjour, j’ai lu avec intérêt les différents commentaires.Je me suis arrêtee sur certains qui me semblaient plus pertinents que d’autres.
                                                                                                                                                                                                                                                  On peut toujours rêver que l’herbe est plus verte ailleurs….Il y a de tous les cotes des avantages et des inconvénients..reste a décider ce qui est important pour soi…
                                                                                                                                                                                                                                                  je vis aux USA depuis 8 ans ( new york ). les impôts a payer sont aussi chers sinon plus qu’en France, dans l ‘état de NY.Bien sur, je pourrais choisir de vivre au texas..ou en floride..pour payer moins d’impôts..mais les chances et opportunités pour le travail y sont moindre.
                                                                                                                                                                                                                                                  Pour ce qui est de l’éducation,de la santé, des retraites, des aides par allocations,la France est réellement paradisiaque. Compte tenu des avancées de la recherche et des couts de la médecine moderne, ces couts ne pourrons que s’amplifier. Reste a savoir si on a envie de vivre plus longtemps et en bonne santé ou pas..et si on accepte que son voisin ait les memes chances..Cela a un cout certes….mais les bénéfices sont immenses..
                                                                                                                                                                                                                                                  J’ai observe que les français expatries aux US reviennent vivre leur retraite en France ( couts et santé ). Chiffre confirme par une compagnie d’assurance française implantée a NY : 70o/o reviennentt en France… A l’âge de la retraite l’herbe serait plus verte en France…
                                                                                                                                                                                                                                                  l’education est aussi a prendre en compte. Envoyer ses enfants a l’université coute cher ici et bien des immigres travaillent dur et longtemps pour offrir cette chance a leurs enfants
                                                                                                                                                                                                                                                  Ici , la vie est plus dure, les gens doivent travailler, et j’ai vu , au moments forts des périodes de chômages, des gens prendre deux emplois, voir des emplois risques ( lavage de vitres ), pour joindre les deux bouts en attendant mieux.Les mises a pied sont rapides et sans appel en période de crise. A Los Angeles bien des gens vivent en dessous du seuil de pauvreté avec deux emplois.
                                                                                                                                                                                                                                                  les temps de travail sont plus longs, les vacances plus brèves, bcp de compagnies travaillent le week end.
                                                                                                                                                                                                                                                  Tout cela est un choix a faire en lien avec l’expatriation et les règles du pays ou l’on va..
                                                                                                                                                                                                                                                  Si effectivement, comme vous Olivier Roland, vous vivez sur un marche francophone, cela est aussi a prendre en considération. Les marches anglo saxons et américains sont difficiles, la concurrence est dure, et vos arguments de vente ne seront plus les memes. A savoir si vos clients français voudront continuer a être vos clients sachant que vous vous désolidarisez du jeu français?A savoir si les clients du pays d’expatriation voudront de vous? Les différences culturelles sont importantes et a considérer. A étudier.
                                                                                                                                                                                                                                                  Effectivement bien des choses sont plus faciles en France et s’expatrier n’est pas une mince affaire. Cela est a expérimenter……
                                                                                                                                                                                                                                                  Voici les réflexions qui me sont venus a la lecture de tous ces commentaires.
                                                                                                                                                                                                                                                  Les efforts actuels d’Obama montrent que le libéralisme rencontre des limites et qu’il faut apprendre a partager….pas facile a entendre aux Usa si l’on lit la presse d’opposition..;-))
                                                                                                                                                                                                                                                  Mais payer 50.000usd dans un hôpital pour 4 jours de transfusion d’heparine sans autre intervention, et 22000 usd, dans un autre hôpital..amene a se poser des questions….
                                                                                                                                                                                                                                                  effectivement se faire soigner a 0 euros est une vraie chance!!!!
                                                                                                                                                                                                                                                  Vous vous plaignez de la sécurité sociale française, elle n’est pas tendre pour les expatries. Par exemple 50000 usd donnes a un hôpital américains sont rembourses 2500 euros a un cotisant en France expatrie…, sous prétexte que la médecine américaine est trop chère…La sécurité sociale française c’est le droit du sol: être en France au moins une fois par an et en faire la preuve, voila ce qui est demande a l’expatrie…Qu’en est il pour une hospitalisation d’urgence qui ne permet pas le rapatriement et peut durer longtemps avant une complete récupération permettant le retour sur le sol français?
                                                                                                                                                                                                                                                  Il faut se confronter a la réalité des situation d’immigre pour connaitre ce qui se passe réellement et choisir ce qui sera ou non important pour vous…..
                                                                                                                                                                                                                                                  Perso, je continue a payer mes impôts en France et aux US..Je n’ai pas vendus mes investissements en France et continuent a les honorer ( impôts locaux )
                                                                                                                                                                                                                                                  mon expérience américaine est passionnante, mais être française , avec les ” devoirs” et “bénéfices” que cela entraine, est également fantastique!

                                                                                                                                                                                                                                                  notre monde change.
                                                                                                                                                                                                                                                  Reste important de décider ce qui est important pour vous et expérimenter ce qui vous conviendra le mieux. L’expatriation n’a rien avoir avec le tourisme , le reve touristique, mais avec la réalité de systèmes très différents et dont nous mettons parfois bcp de temps a découvrir la réalité et les conséquences en terme d’expatriation..

                                                                                                                                                                                                                                                  bonne chance a vous

                                                                                                                                                                                                                                                  je pense personnellemente qu’être français et bénéficier du ” système” français c’est bcp de chance

                                                                                                                                                                                                                                                  ce qui ne veut pas dire que le système français devrait être plus transparent et a modifier…s’il peut être améliore
                                                                                                                                                                                                                                                  les français ” ralent souvent ;-)) …,. alors que dire de la bataille qui fait rage aux US a propos d’Obamacare…?? ;-)). Les américains ne ” ralent” pas mais dans leurs batailles..ils ne font pas dans la dentelle..;-))

                                                                                                                                                                                                                                                  Bonne chance a vous!!!

                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                  • David

                                                                                                                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 18:24

                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                    Je pense qu’une bonne partie des web-entrepreneurs en France sont en statut d’auto-entrepreneur.

                                                                                                                                                                                                                                                    Suite aux annonces de cet été, vous savez que le gouvernement a fait machine arrière. Et il a même demandé un rapport sur le sujet de l’uniformisation des statut de micro-entreprise.
                                                                                                                                                                                                                                                    Cela intéressera donc pas mal de monde ici de lire cet article :
                                                                                                                                                                                                                                                    http://autoentrepreneurinfo.com/fin-autoentrepreneur-4-mesures-statu-unique-entrepreneur-individuel?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=fin-autoentrepreneur-4-mesures-statu-unique-entrepreneur-individuel

                                                                                                                                                                                                                                                    Les choses vont peut-être bouger dans le bon sens en 2014.

                                                                                                                                                                                                                                                    A bientôt,

                                                                                                                                                                                                                                                    David

                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                    • Marc

                                                                                                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 18:27

                                                                                                                                                                                                                                                      Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                      Même si on semble tous d’accord sur le bilan politique et économique, je pense qu’en te posant cette question, tu ne fais que te pourrir la vie.

                                                                                                                                                                                                                                                      Tu es à moins d’une heure de TGV de Roissy qui t’emmène partout dans le monde si tu veux voyager, tu es à moins d’une demi-heure de route d’un aéroclub si tu veux continuer à piloter, tes proches ne doivent pas être trop loin non plus.

                                                                                                                                                                                                                                                      Il y a certainement un endroit plus économique, plus chaud, plus sympa voire plus accueillant ailleurs et des fiscalistes pourront te proposer des tas d’économies à faire et plus tu passeras du temps à y réfléchir plus tu trouveras d’opportunités.

                                                                                                                                                                                                                                                      Une bonne question pourrait être à mon avis : “souhaites-tu consacrer une grosse part de tes pensées quotidiennes à ces questions ?” ou bien as-tu des choses bien plus intéressantes à vivre ? (ce dont j’ai bien l’impression ;-))

                                                                                                                                                                                                                                                      Pour ma part, j’évite de lire le Figaro depuis que j’ai vu comment ils traitaient de manière biaisées les questions de mon domaine de compétence : j’ai toujours l’impression que leur objectif est de susciter ma colère donc j’évite.
                                                                                                                                                                                                                                                      J’ai bien conscience que ça peut être perçu comme la politique de l’autruche, mais j’essaie d’éviter de regarder/critiquer/m’exaspérer pour ce que à quoi je ne souhaite pas participer au changement (notamment la politique) …et ça m’apaise beaucoup.

                                                                                                                                                                                                                                                      Je ne sais pas si ça peut t’aider un peu…

                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                      • Jean-Claude

                                                                                                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 18:36

                                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                        Merci pour ton billet d’actualité, qui semble s’inscrire dans un mouvement de ras-le-bol national — enfin — généralisé.

                                                                                                                                                                                                                                                        Le peuple de ce pays commence seulement à réaliser la manière dont il est géré ou pas, à travers l’explosion fiscale illimitée, qui accompagne la débine de ses institutions.

                                                                                                                                                                                                                                                        Incompétence, mensonges, corruption, pots de vin sont bien devenus la norme d’un Etat français de plus en plus persécuteur (du mal à assumer ?), et il suffit d’aller prendre des infos dans les coulisses, ou à l’extérieur de ce pays, pour s’en rendre compte chaque jour un peu plus.

                                                                                                                                                                                                                                                        Râler ne fait qu’étendre le problème, il est vrai.

                                                                                                                                                                                                                                                        Est-ce que l’attitude la plus courageuse ne serait pas de faire enfin face à la source de pratiquement TOUS nos problèmes, à savoir notre administration pléthorique et cauchemardesque ?

                                                                                                                                                                                                                                                        Un personnage avisé a dit : “Ne compte pas sur celui qui t’as mis dans la merde pour t’en sortir”.

                                                                                                                                                                                                                                                        Il n’y a clairement RIEN à espérer du système politique en place, à part un catastrophisme grandissant, un sentiment d’impunité totale et une persécution croissante de l’administré.

                                                                                                                                                                                                                                                        J’ai créé une entreprise ici cet été, et je pourrais déjà écrire un livre sur les conditions surréalistes de cette installation …

                                                                                                                                                                                                                                                        Faisons face, organisons-nous, cessons de rembourser une dette créée de toute pièce avec la bénédiction des banques privées, reprenons notre pouvoir aux “élites” en place.

                                                                                                                                                                                                                                                        Organisons nous pour renverser le cours de l’Histoire, car la France a souvent été le déclencheur des grands mouvements européens !

                                                                                                                                                                                                                                                        Ton détachement de l’argent t’amène à un constat financier, au fur et à mesure que tes activités se développent.

                                                                                                                                                                                                                                                        Tu fais preuve d’une grande honnêteté en diffusant ton dilemme actuel, et la consultation d’un conseiller fiscal t’apportera certainement la solution la plus immédiate, la plus simple et la plus efficace.

                                                                                                                                                                                                                                                        Oui, car la France est aussi une des grandes capitales mondiales de l’hypocrisie, et il y a une grande marge entre les théories de nos chères administrations et la manière dont tout cela s’applique sur le terrain …

                                                                                                                                                                                                                                                        Redevenons des citoyens, fédérons-nous, mettons l’Etat face à ses responsabilités, et souvenons-nous que c’est l’utopie qui crée l’avenir !

                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                        • Christine

                                                                                                                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 19:13

                                                                                                                                                                                                                                                          Bonjour Olivier, bonjour à tous.

                                                                                                                                                                                                                                                          Pour faire une véritable analyse de notre situation, il faut prendre tous les éléments en compte. Le régime social de la France est bien plus développé que dans les autres pays d’Europe par exemple. Plusieurs commentaires l’ont souligné d’ailleurs.

                                                                                                                                                                                                                                                          De toute façon, la seule façon de nous en sortir face au défi de la mondialisation et des pays émergeant face à notre vieille Europe, sera de créer une véritable Europe communautaire en harmonisant la fiscalité parmi d’autres réformes. Pour l’instant, seule la monnaie est commune.

                                                                                                                                                                                                                                                          Profiter des expériences et des compétences de chaque pays en un savant mélange de culture libérale et sociale sera pour moi l’avenir de l’Europe et des entrepreneurs.

                                                                                                                                                                                                                                                          Luc Ferry en parle très bien en expliquant que l’Europe pour garder sa place dans le monde devrait devenir une Europe fédérale avec un véritable gouvernement Européen. Ce qui n’empêcherait pas que chaque pays de garder son identité culturelle.

                                                                                                                                                                                                                                                          Et dans ce cas, tu n’auras plus de raison de te poser ta question de délocalisation, Olivier. 🙂

                                                                                                                                                                                                                                                          Si ça vous intéresse il y a d’ailleurs : Les 1ères Assises du Fédéralisme européen : vers une Union politique, le 6 décembre 2013 à Paris.

                                                                                                                                                                                                                                                          http://www.mouvement-europeen.eu/?p=18619

                                                                                                                                                                                                                                                          Bien amicalement,
                                                                                                                                                                                                                                                          Christine

                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                          • france

                                                                                                                                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 19:39

                                                                                                                                                                                                                                                            addendum: je suis consciente que les USA ne sont pas l’Europe. Les accords européens peuvent rendre les choses plus faciles. A part les impôts, avez vous d’autres motivations disons plus positives pour aller vous installer ailleurs ;-))

                                                                                                                                                                                                                                                            en donnant mon témoignage, j’ai voulu insister sur le fait que de tels changements de situation sont importants et que des motivations positives ( autres que la fuite de l’impôt) peuvent être utiles a bien vivre de tels changements..;-))

                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                            • Henri de Rancourt

                                                                                                                                                                                                                                                              23 Nov 2013 à 19:55

                                                                                                                                                                                                                                                              Merci Olivier, pour ma part j’ai créé une entreprise au Sénégal, un ami au Luxembourg, Les entrepreneurs Français qui ont le courage de s’expatrier, seront ceux qui sauveront la France qui meurt….
                                                                                                                                                                                                                                                              Olivier j’ai une proposition à te faire merci de me contacter sur mon mail, personellment….
                                                                                                                                                                                                                                                              Henri de Rancourt

                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                              • Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                23 Nov 2013 à 20:31

                                                                                                                                                                                                                                                                Salut Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                Je pense que tes doutes sont très légitimes !
                                                                                                                                                                                                                                                                Je vis en Argentine pour ma part depuis une dizaine d’années et je vais revenir en France l’an prochain, à la fois parce que la corruption énorme de l’Argentine m’a lassé, et surtout aussi pour me rapprocher de ceux que j’aime … mais j’ai beaucoup de doutes quand je vois la gestion qui est faite notamment en matière sociale en France, les droits qu’on accorde à des minorités par pure démagogie, et on nous fait passer pour des racistes … pour ma part je suis OK pour accorder les mêmes droits à toute personne avec la volonté de s’intégrer et d’assumer les mêmes obligations que les autres citoyens (quelle que soit sa provenance), mais on “marche sur la tête” quand on brade tout par démagogie, quand on vient demander pardon à des personnes qui ne respectent pas les lois votés démocratiquement pourtant. Cela finit par avoir un coût énorme qu’il faut payer avec des prélèvements injustes !
                                                                                                                                                                                                                                                                Je n’appartiens à aucun parti, j’ai par le passé payé des grosses sommes d’impôts en France, donc je pense pouvoir donner mon opinion: à mon sens, on ne devrait jamais dépasser 50 % de prélèvements obligatoires (c’est déjà pas mal) car au-delà, on décourage les entrepreneurs, ceux qui créent, qui mettent de l’argent dans le circuit.
                                                                                                                                                                                                                                                                Bien sûr je vois qu’il y a d’autres avis, des gens qui te disent “pourquoi tu te plains si tu as assez d’argent” !!! Ne t’en fais pas, la plupart de ceux qui tiennent ce discours sont toujours OK pour redistribuer l’argent des autres mais pas le leur …
                                                                                                                                                                                                                                                                Donc, en clair, écoute ton coeur et je comprends tes doutes et ton “énervement” !
                                                                                                                                                                                                                                                                Bien amicalement

                                                                                                                                                                                                                                                                Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                • Emmanuel

                                                                                                                                                                                                                                                                  23 Nov 2013 à 22:21

                                                                                                                                                                                                                                                                  Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                                                  Je m’interroge sur votre statut d’entrepreneur dans la mesure où la totalité des calculs que vous présentez ici sont faux.
                                                                                                                                                                                                                                                                  De plus, vous semblez totalement méconnaître la fiscalité française.

                                                                                                                                                                                                                                                                  Reprenons votre article :
                                                                                                                                                                                                                                                                  “Si vous avez une entreprise qui fait 100 000 euros de bénéfices, voici un exemple de ce qui lui restera en net dans quelques-uns de ces pays en reprenant les chiffres du Figaro :

                                                                                                                                                                                                                                                                  France : 35 300 euros
                                                                                                                                                                                                                                                                  […] etc…”

                                                                                                                                                                                                                                                                  Si une entreprise fait 100k€ de bénéfice, elle paiera en France 8,7% d’impôt sur le bénéfice et non 65,8%.
                                                                                                                                                                                                                                                                  Elle paiera plus cher en Suisse dont le taux moyen d’imposition sur les sociétés présenté dans l’article est de 9,2%.
                                                                                                                                                                                                                                                                  Ainsi en France il restera, après paiement de l’impôt : 91,3k€, contre 90,8k€ en Suisse.

                                                                                                                                                                                                                                                                  “Mon entreprise vend uniquement sur Internet et a réalisé lors de sa deuxième année 258 068 euros de bénéfices avant impôts.

                                                                                                                                                                                                                                                                  Cela veut dire qu’en se basant sur les chiffres du Figaro, si je vivais et que j’avais établi mon entreprise :
                                                                                                                                                                                                                                                                  […] etc…”

                                                                                                                                                                                                                                                                  La remarque précédente s’applique à ce paragraphe, pour les mêmes raisons.

                                                                                                                                                                                                                                                                  “Pourtant je n’ai pas l’impression que les Allemands, les Britanniques et les Suisses vivent moins bien que nous.”
                                                                                                                                                                                                                                                                  Hélas si, le taux de pauvreté est plus important en Allemagne ou en Grande-Bretagne qu’en France.
                                                                                                                                                                                                                                                                  Et le pouvoir d’achat des Anglais est inférieur au notre. Pourquoi ? Parce que tout est plus cher en Grande-Bretagne : l’école, la santé, le transport. Pour quelle raison ? Parce que l’impôt ne finance pas ces services…

                                                                                                                                                                                                                                                                  “Quand je vois que mon entreprise gagnerait deux fois plus à travail égal si je l’établissais à Londres, une capitale très bien connectée qui me permettrait d’aller voir ma famille et mes amis à Lille quand je le souhaite le week-end, en seulement 1H30, et d’aller à Paris en 2H30 en train, je m’interroge.”
                                                                                                                                                                                                                                                                  Ici aussi votre raisonnement est faux, en raison du calcul initial.

                                                                                                                                                                                                                                                                  Mais allez vivre en Grande-Bretagne comme je l’ai fait : vous paierez moins d’IS ou moins d’impôt sur le revenu, mais vous paierez une fortune la garde de vos enfants ou leur scolarité. L’un dans l’autre, vous y perdrez.

                                                                                                                                                                                                                                                                  “Et si je me pose la question, je sais que de nombreux entrepreneurs se la posent et vont un jour quitter la France, diminuant d’autant plus ses recettes directes et son dynamisme.”

                                                                                                                                                                                                                                                                  Je n’y crois pas une seconde. Je laisse Xavier Niel vous expliquer (rapidement) pourquoi :
                                                                                                                                                                                                                                                                  http://www.lepoint.fr/economie/la-france-un-paradis-fiscal-selon-xavier-niel-11-10-2013-1743138_28.php

                                                                                                                                                                                                                                                                  Enfin, pour conclure, je vous invite à vous renseigner par vous même avant de crier avec la meute. L'”impôt bashing” est à la mode. Ca ne veut pas dire qu’il est justifié.

                                                                                                                                                                                                                                                                  J’ai passé beaucoup de temps dans de nombreux pays et, croyez moi, toutes les personnes qui ont le même parcours que moi vous le dirons : la France c’est un bon pays pour développer son activité.

                                                                                                                                                                                                                                                                  D’ailleurs, c’est Jacques-Antoine Granjon qui le dit : http://www.franceinter.fr/emission-le-79-monter-des-entreprises-en-france-cest-un-bonheur

                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre




                                                                                                                                                                                                                                                                  • Emmanuel, en vous lisant, on se demande plus si vous êtes entrepreneur, si vous connaissez la fiscalité française, et si vous avez même lu l’article (indice : “en se basant sur les chiffres du Figaro” est important 😉 ). Il est évident que s’il n’y avait que l’IS, tout irait bien.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Concernant l’article sur Xavier Niel, il parle des impôts sur les plus-values, ce qui n’a donc absolument rien à voir avec la question dont on parle ici. On parle de faire fonctionner son entreprise, pas de la vendre…

                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                  • philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                    23 Nov 2013 à 22:51

                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                    Après cette lecture très motivante au sujet des taxes en Europe.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Je suis d’accord avec toi et j’ai pris une décision dans ce sens, c-à-d j’ai quitté mon pays d’origine qui est la Belgique pour aller m’installer au Luxembourg.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Je suis Entrepreneur aussi et j’en avais assez de payer plus que ce que je gagnais.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Assez c’est assez et donc j’ai franchi la Frontière pour m’y installer après deux ans de réflexion, je ne dis pas que c’est merveilleux, car la mentalité n’est pas du tout la même au Luxembourg que la Belgique ou le nord de la France que je connais bien.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Point de vue fiscalité je ne regrette rien et je suis même satisfait de mon choix même si je trouve que deux ans pour prendre cette décision c’est bien trop pour gagner beaucoup plus.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Je ne peux que t’encourager dans la démarche que ce soit à Londres où dans un autre pays en Europe.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Il faut savoir que cela est totalement différent de notre vie d’avant avec des avantages et des inconvénients mais ceux-ci sont bien moins ennuyeux que les taxes que nous payons.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Je suis d’accord de payer des impôts mais raisonnable, je suis un entrepreneur et je crois au développement des pays par les PME, mais pour cela il faut que les états aident ses créateurs de richesse et non les presser comme des citrons.

                                                                                                                                                                                                                                                                    Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                    • michel

                                                                                                                                                                                                                                                                      23 Nov 2013 à 22:55

                                                                                                                                                                                                                                                                      Ma solution :
                                                                                                                                                                                                                                                                      Rester en France, inscrire sa société au Delaware, ouvrir un compte n’importe où, dépenser avec une carte bancaire offshore.

                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                      • Benoit

                                                                                                                                                                                                                                                                        23 Nov 2013 à 23:11

                                                                                                                                                                                                                                                                        Merci pour cet article.

                                                                                                                                                                                                                                                                        La France c’est quand même le seul pays où il fait bon vieillir, le seul problème c’est que pour ça faut bien payer plus que les autres.

                                                                                                                                                                                                                                                                        C’est normal de payer plus cher que les autres (impôts) un service meilleur (soins, social, éducation).

                                                                                                                                                                                                                                                                        Le mieux est d’acheter l’expertise d’un expert financier pour te conseiller. Mais si ton activité se limite au web, c’est assez simple d’aller en Belgique ou ailleurs, je vois pas trop le souci.

                                                                                                                                                                                                                                                                        Moi je vois un gros avantage à s’expatrier aux USA ou Hong Kong plutôt qu’à rester en europe: le marché n’est pas le même et tu apprendras plus qu’en restant dans la vieille europe. Ceci dit, je crois fermement que notre pays a des atouts sociaux indéniables, même si les pays nordiques sont plus en avance dans ces domaines-là…

                                                                                                                                                                                                                                                                        Vaste sujet passionnant. Bonnes réflexions en tout cas pour ta décision!

                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                        • Patricia

                                                                                                                                                                                                                                                                          23 Nov 2013 à 23:21

                                                                                                                                                                                                                                                                          Indépendante depuis 10 ans, et oui les charges sont de plus en plus lourdes, voir colossales, ça fait mal au coeur de travailler et de donner plus de la moitié de nos revenus.
                                                                                                                                                                                                                                                                          Et plus on gagne, plus on est pénalisé.
                                                                                                                                                                                                                                                                          J’ai vraiment l’impression d’être pressée comme un citron et de ne pas pouvoir bénéficier des fruits de mon travail.
                                                                                                                                                                                                                                                                          Participer d’accord, se faire “dépouiller”, non !

                                                                                                                                                                                                                                                                          Partir, je ne sais pas, mais ça se comprend ! Le patriotisme à des limites.
                                                                                                                                                                                                                                                                          Je ne comprends pas ce que le gouvernement cherche à faire !…Chasser tous les talents l’air de rien ? Est-ce délibéré ou sommes nous sous la coupe d’irresponsables ?
                                                                                                                                                                                                                                                                          Dommage, il y a tellement de bonnes et belles choses en France…
                                                                                                                                                                                                                                                                          Mais ailleurs aussi !

                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                          • Luc

                                                                                                                                                                                                                                                                            23 Nov 2013 à 23:24

                                                                                                                                                                                                                                                                            Ce sont des idéologies, des dogmes qui amènent des prises de positions insensées et même mortifères.

                                                                                                                                                                                                                                                                            C’est à l’image de la France. Un pays cloisonné sur lui-même. Quand on voyage on prend conscience du sectarisme qui emprisonne la société Française. On a peur de l’autre, de l’étranger, de la religion, des jeunes, des vieux…

                                                                                                                                                                                                                                                                            C’est comme la taxe à 75 % c’est une folie sans nom. Les politiques veulent tuer le système alors que le système est financier et on a besoin d’investisseurs, de l’argent pour faire tourner la machine. Le procès de Depardieu était une honte. On peut ne pas aimer le personnage mais l’acteur-entrepreneur fait vivre du monde en France.

                                                                                                                                                                                                                                                                            En France, ceux qui s’en sortent bien : la cohorte de politique et leur nombreux avantages. Quand on considère la paye d’un ministre : combien faut il gagner en tant qu’entrepreneur pour toucher un tel salaire ?!? C’est mission impossible et l’entrepreneur prend tous les risques. Eux ont fait de la politique un métier mais surtout une rente. A quand la révolution ?
                                                                                                                                                                                                                                                                            Vous avez aussi les patrons du CAC 40: intouchables, des salaires inhumains.

                                                                                                                                                                                                                                                                            En France, pour réussir c’est piston + la grande école. En dehors de cela, ce sera petit boulot et un salaire moyen plafonné. C’est un pays ou l’on n’aura pas des Bill Gates ou des mark zuckerberg, on n’en veut pas.

                                                                                                                                                                                                                                                                            Il faudrait pour cela un vrai changement mais véritable celui là. Le précédent président s’agitait partout celui là semble endormi mais aucun n’a renversé la table.
                                                                                                                                                                                                                                                                            Il n’y a pas de créativité, de véritable réflexions, les politiques se contentent de gérer en regardant le bateau coulé. Et c’est à peu près vrai dans tous les domaines.

                                                                                                                                                                                                                                                                            Ensuite Olivier il faudrait passer par un avocat fiscaliste. Ce n’est pas si simple de partir. Le fisc a vite fait de te considérer comme un exilé fiscal. Il faut faire les choses dans les règles de l’art et éviter les décisions hâtives.

                                                                                                                                                                                                                                                                            Avec ma femme, on est très intéressé par le Canada. Un tout autre esprit. Il n’y a pas de barrières, de grilles, de bornes pour délimiter les terrains sur lesquels sont construits les maisons. Oui je vous le dis, là-bas, c’est : ouvert, tout simplement.

                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                            • GLADYS

                                                                                                                                                                                                                                                                              24 Nov 2013 à 01:10

                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                              Je n’ai rien contre le fait de payer des impôts car comme tu le dis, c’est participer à la solidarité nationale par le financement des routes, de la recherche et autres; mais trop c’est trop. Je trouve qu’on est trop taxé en France. Néanmoins, je pense que quitter la France juste pour ne pas payer trop d’impôts n’est pas une raison suffisante si on s’y plaît et qu’on y a ses proches. Je préfèrerais m’expatrier dans un pays étranger parce qu’avant tout j’aime ce pays, sa culture et que je sais que le m’y plairais. En d’autres termes, je ne voudrais pas m’expatrier “contrainte et forcée”.

                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                              • Yves(Luis)

                                                                                                                                                                                                                                                                                24 Nov 2013 à 01:34

                                                                                                                                                                                                                                                                                Bonjour,Olivier
                                                                                                                                                                                                                                                                                Je te remercie du sujet, que nous expose.
                                                                                                                                                                                                                                                                                Privilégié d’être Suisse.(Je remercie mes parents adoptifs).

                                                                                                                                                                                                                                                                                Je te conseil de venir ici, pour des raisons fiscaux(6 mois pendant l’année) ET NOUS AVONS AUSSI BESOIN DE TALENT COMME TOI EN SUISSE et le reste tu peux revenir en France.

                                                                                                                                                                                                                                                                                Nous avons beaucoup de talent étranger qui viennent chez nous, non pas parce qu’il n’aime pas leur pays, mais pour des raisons financière et qualité universitaire:EPFL-EPFZ-HEC.
                                                                                                                                                                                                                                                                                très bonne formation et coût peut élever.

                                                                                                                                                                                                                                                                                La Faute à la SUISSE, NON.

                                                                                                                                                                                                                                                                                L’Europe ne joue pas franc-jeux avec elle-même, nous voyions des pays, beaucoup plus puissant économiquement,Comme l’Allemagne, qui n’aide absolument pas la majorité des pays européens, alors qu’elle pourrait amplement vous aider.

                                                                                                                                                                                                                                                                                L’Allemagne(une partie du gouvernement) sa ne lui dérange pas de ponctionner en suisse et dire que nous sommes les vilains petit canard (NOIR).Nous sommes pas parfait, mais il existe aussi des pauvres et très pauvres en Suisse et nous faisons le maximum, pour la majorité de finisse pas à la rue.

                                                                                                                                                                                                                                                                                Quand Nous trouvons des Niches commerciales, bien souvent nous sommes énormément jalousés et souvent par le manque de connaissances du terrain, certains citoyens ne comprennent pas comment nous aussi petit pays, nous arrivons à faire des richesse et d’avoir des égalité dans la mesure du possible pour chaque citoyens.

                                                                                                                                                                                                                                                                                La Réussite, c’est la collaboration entre chaque Canton, les meilleurs aident les plus faibles. Nous avons par exemple: Zurichois, qui est un moteur pour chaque canton dans l’économie, nous avons Genève pour l’Onu, et Lausanne:Technologie et j’en passe.

                                                                                                                                                                                                                                                                                Nous avons la possibilité de voter et de pas forcement laisser que les députés décidés à notre place.
                                                                                                                                                                                                                                                                                Voter -. Le Référendum, une force énorme qui aident à donner un privilège de démocratie, à chaque citoyens.

                                                                                                                                                                                                                                                                                – Nous ne voulons pas d’un gouvernement qui nous assiste, nous voulons l’ouverture au de-là de nos Frontière et nous nous inspirons de chaque peuples pour nous améliorer.

                                                                                                                                                                                                                                                                                Nous voulons simplement plus de souplesse pour les start-up et les moyennes entreprises et indépendants et nous offrons des soutiens financier et formations que se soit par le chômage et d’autres filiales.

                                                                                                                                                                                                                                                                                Pour la politique, je te trouve très courageux de rester dans ton pays natal, c’est très exemplaire. Après tous les conseils que tu nous donne pour la création d’entreprise et de la viabilité, (les marges).Je préfère avoir des fonds pour faire vivre mon entreprise et les investir ailleurs quand la France,si elle ne m’aide pas à vivre que de couler avec.

                                                                                                                                                                                                                                                                                J’aimerais que ton entreprise perdure, rien ne t’empêche de payer tes impôts à l’étranger et de continuer à former de nouveaux entrepreneurs et pourquoi pas t’impliquer politiquement avec les moyens que tu as et d’impliquer d’autres entrepreneurs à prendre des nouvelles mesures de réformes, même si elles vont prendre des années à être engagé.
                                                                                                                                                                                                                                                                                C’est un combat de longue haleine. Ps: si tu as besoin d’avocat ou banquier dans le système suisse.(Tu connais mon mail)Et pardon pour les fautes de grammaires et orthographes.!!!Pas suisse d’origine):-)

                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                • luce

                                                                                                                                                                                                                                                                                  24 Nov 2013 à 01:35

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Bonsoir Olivier

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Ton article est très interessant je voudrai juste y apporter quelques précisions
                                                                                                                                                                                                                                                                                  Les 64.7 cumulent l’impÖt sur les sociétés et les charges sociales
                                                                                                                                                                                                                                                                                  L’impÖt sur les sociétés en France est actuellement de 15% Pour une société dont le bénéfice fiscal est inférieur ou égal à 38120 Euros et à 33,33% pour un bénéfice fiscal supérieur à 38120 Euros.

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Au niveau des charges sociales elles sont à la fois à la charge du salarié et de la société.
                                                                                                                                                                                                                                                                                  mais elles ne sont pas calculées sur le bénéfice de l’entreprise mais sur le montant brut octroyé au salarié.
                                                                                                                                                                                                                                                                                  effectivement elles sont importantes elles peuvent représenter 45% du salaire brut du salarié pour l’entreprise.
                                                                                                                                                                                                                                                                                  la partie salariale qui est déduite de la paie du salarié est reversée par l’entreprise à l’état mais en fait elle est due par le salarié.
                                                                                                                                                                                                                                                                                  Cela fonctionne en fait comme pour la TVA
                                                                                                                                                                                                                                                                                  le client paie la TVA et c’est l’entreprise qui la reverse à l’état.

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Certaines entreprises se sont installées en
                                                                                                                                                                                                                                                                                  ZONES FRANCHES (ZFU)
                                                                                                                                                                                                                                                                                  elles représentent des zones urbaines sensibles
                                                                                                                                                                                                                                                                                  En s’installant dans ces zones elles sont exonérées de
                                                                                                                                                                                                                                                                                  *l’impot société
                                                                                                                                                                                                                                                                                  *des charges sociales sur certains limites en employant des personnes domiciliées dans ces zones
                                                                                                                                                                                                                                                                                  Pendant :

                                                                                                                                                                                                                                                                                  * 5 ans au taux plein
                                                                                                                                                                                                                                                                                  * 5 ans à 60 %
                                                                                                                                                                                                                                                                                  etc….

                                                                                                                                                                                                                                                                                  AUTO ENTREPRENEUR : sur le CA il est versé à l’état entre 15 et 27 % selon l’activité
                                                                                                                                                                                                                                                                                  MAIS il n’est tenu compte d’aucune dépense et le montant du chiffre d’affaires est limité.

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Malheureusement beaucoup d’entrepreneurs s’expatrient….

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Dominique

                                                                                                                                                                                                                                                                                    24 Nov 2013 à 08:36

                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                    La France est un beau pays mais dont les gouvernants de quelque bord que ce soit n’ont rien compris (ou font mine de ne rien comprendre).
                                                                                                                                                                                                                                                                                    Les entreprises sont tellement taxées que pour toutes (ou presque) ces petites entreprises (genre une boulangerie, une boucherie, une entreprise artisanale (genre poseur de cuisine), il serait nécessaire d’embaucher du monde pour alléger un peu le travail du patron… Mais elles ne peuvent pas : Prendre un ouvrier, c’est payer le salaire plus la moitié de celui-ci pour les taxes, plus encore différents impôts se rajoutant…
                                                                                                                                                                                                                                                                                    Si ces entreprises embauchaient, elle créeraient plus d’un million d’emplois… de vrais emplois, pas des substituts inventés par des gouvernements en mal d’idée ou ayant peur que l’argent ne rentre pas…
                                                                                                                                                                                                                                                                                    Ceci dit, partir pour l’étranger à cause de ce genre de chose n’est pas une bonne idée. Il vaut mieux que nous soyons le plus nombreux possible à acquérir le plus de pouvoir possible pour aller leur dire notre façon de penser… Nous sommes tous de jeunes entrepreneurs (je n’ai que 43 ans mais 2 mois d’entreprise…lol )
                                                                                                                                                                                                                                                                                    et nous sommes très nombreux à penser ce que tu penses… Mais il vaut mieux se battre que de fuir perpétuellement…
                                                                                                                                                                                                                                                                                    C’est mon avis et je le partage !! hé hé

                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Christine

                                                                                                                                                                                                                                                                                      24 Nov 2013 à 10:27

                                                                                                                                                                                                                                                                                      Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                                                                      Réflexion fort justifiée et très intéressante.

                                                                                                                                                                                                                                                                                      Partir ou pas, je pense qu’il faut plutôt se poser la question de savoir où va cet argent ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                      Je vous conseille un article paru au Canada :
                                                                                                                                                                                                                                                                                      http://www.legrandsoir.info/l-article-63-un-article-qui-merite-l-attention.html

                                                                                                                                                                                                                                                                                      et de regarder la conférence de Mr Asselineau qui explique très concrètement pourquoi nous en sommes là aujourd’hui :

                                                                                                                                                                                                                                                                                      https://www.youtube.com/watch?v=ycfOvIZC3Rc

                                                                                                                                                                                                                                                                                      La conférence est un peu longue mais mérite de s’y attarder.

                                                                                                                                                                                                                                                                                      Bien cordialement !

                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                      • jerome

                                                                                                                                                                                                                                                                                        24 Nov 2013 à 10:47

                                                                                                                                                                                                                                                                                        salut olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                        je dis une chose trop d’impôt tue l’impôt.
                                                                                                                                                                                                                                                                                        c’et vrai tu as raison les impôt c’est normal dans payer.
                                                                                                                                                                                                                                                                                        mais je trouve que aujourd’hui les entrepreneur son tondu comme des moutons.
                                                                                                                                                                                                                                                                                        le droit du travail prime sur le droit d’entreprendre!
                                                                                                                                                                                                                                                                                        allez dans un pays européen ,c’est légale!
                                                                                                                                                                                                                                                                                        tu as plus d’argent que tu peux investir dans des entreprises française alors je dis vas y!

                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Emmanuelle

                                                                                                                                                                                                                                                                                          24 Nov 2013 à 11:24

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Je suis ravie de voir qu’une partie de la population est en train d’ouvrir les yeux. Ce que vous voyez là n’est que la partie haute de l’Iceberg.

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Pour répondre à tes interrogations sur où va ton argent, voici le lien vers un article d’un de mes blogs http://centrescio.com/systeme-medical-chimique/. Tu comprendras où vont les charges RSI que tu payes.

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Tu te demandes ce que tu dois faire. Voici ma suggestion. Tu as maintenant de la surface financière, tu as de la crédibilité, tu es leader dans une branche, dans laquelle il y a beaucoup de jeunes (je suis une senior et j’apprécie ta formation, si ce n’est le fait que cela me fait mal au cœur à chaque fois que tu envoies “au casse pipe” de jeunes blogeurs par rapport au statut juridique d’entrepreneur). Il serait profitable pour tous, à court terme, que tu explores la voie de l’offshore (attention je ne parle pas d’évasion fiscale) en étant résident en France, et en continuant de déclarer tes impôts sur le revenu en France et ayant une structure juridique de business à l’offshore, avec modalités ultra simples. C’est une solution d’attente, le temps que tout le monde arrive à se réveiller, à ouvrir grand les yeux sur la réalité, se mobiliser et bousculer enfin les pouvoirs publics. Si ce n’est pas toi qui ouvre la voie de façon collective, avec tes clients entrepreneurs et futurs entrepreneurs, d’autres vont le faire.

                                                                                                                                                                                                                                                                                          En prime pour se détendre un peu, un film court (trente minutes) http://formationquantique.com/monde-invisible-multicolore/ qui a été primé dans le monde entier. En vous souhaitant de comprendre les messages.

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bon dimanche à tout le monde.

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Emmanuelle, une citoyenne avertie.

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                          • xavier

                                                                                                                                                                                                                                                                                            24 Nov 2013 à 13:01

                                                                                                                                                                                                                                                                                            Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                            Pour répondre à ta question, tu devrais faire un bilan patrimonial auprès d’un conseiller de gestion de patrimoine indépendant. Tu feras un heureux. Tu pourrais même investir dans l’immobilier aux usa avec victor pagès aussi.

                                                                                                                                                                                                                                                                                            @ + Xavier

                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                            • adeline

                                                                                                                                                                                                                                                                                              24 Nov 2013 à 13:04

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Si vous posez la question c’est que vous n’avez pas envie de partir n’est ce pas? Moi aussi j’ai voulu partir pendant longtemps pour d’autres raisons(20 ans de ma vie!), j’ai essayé mais en vain, c’est quand même chouette la France.:-)

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Alors moi je ne suis pas entrepreneur du moins pas encore mais c’est mon souhait. Par contre, les pauvres et les gens humbles, je connais, et je sais que les impôts ne vont pas dans leurs poches (ça c’est ce qu’on veut nous faire croire dans les médias)ou parfois dans des actions sociales complètement inadéquates qui les maintiennent dans des situations de dépendance et d’échec. L’argent ne va pas non plus chez les fonctionnaires qui gagnent pour la majorité (ceux que l’on voit derrière les guichets et qui prennent toute la violence du monde par le public et leur hiérarchie) à peine plus que le smic. Et on pourrait avoir de belles routes, de beaux hôpitaux avec des gens bien payés et respectés, de belles infrastructures et de super écoles avec beaucoup moins d’argent. Il y a des gens qui ont des idées dans tous les domaines pour faire changer la société (et d’ailleurs beaucoup le font), ce n’est vraiment pas une question d’argent.
                                                                                                                                                                                                                                                                                              Les hommes politiques ne sont pas libres et sont manipulés par les financiers, ce n’est un secret pour personne j’espère. Leur boulot principal est de rendre compliquées des choses simples et ils y arrivent très bien ce qui fait que tout le monde pense que la politique c’est compliqué et les gens biens ne s’y intéressent pas. On laisse le pouvoir à des gens médiocres et lâches.

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Quelle est la solution? L’analyse de la situation et l’action !! Que les “petits” se regroupent car à plusieurs on est très fort! Pour cela il faut un leader, internet, des propositions claires et du courage. Olivier vous avez les compétences et le courage, s’il vous faut un coup de pouce je vous le donne :-). Pensez à tous ceux que nous côtoyons chaque jour et sans qui notre vie serait très fade: le bon boulanger, le pâtissier, l’horticulteur, le producteur de légumes..(attention je ne parle pas des chaînes et des opportunistes) je discute souvent avec eux et ces “petits” entrepreneurs honnêtes qui mettent beaucoup d’amour dans leur travail n’ont pas vos compétences et le temps de faire entendre leur voix. L’horticuleur et le boulanger me disaient cette semaine que ça fait longtemps qu’ils ont abandonné l’idée de vivre bien de leur travail, ils se concentrent sur la satisfaction du client, le plaisir qu’ils peuvent donner autour d’eux par leur travail et leur manière d’être. Moi j’ai besoin des gens comme ça, pas vous?

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Alors arrêtons de nous plaindre, agissons !!

                                                                                                                                                                                                                                                                                              C’est clair ce que je dis? 🙂 C’est la première fois que j’interviens et en plus je choisis un sujet (les taxes et impôts des entrepreneurs) que je ne connais pas du tout mais ça m’inspire d’un coup 😀

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                              • adeline

                                                                                                                                                                                                                                                                                                25 Nov 2013 à 22:08

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Je me réponds à moi même pour dire que je me désolidarise complètement de tous ces commentaires racistes envers les fonctionnaires, les assistés et les hommes politiques. Il y a vraiment beaucoup de fonctionnaires? A La Poste ils ne le sont plus, chez EDF non plus, Pôle Emploi non plus.. Il y a tellement de haine dans certains propos que l’on pourrait très facilement basculer dans la violence , une sorte de guerre civile!! Evidemment c’est plus facile de trouver des boucs émissaires que de s’impliquer et d’agir.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                Les hommes politiques ont des gros salaires mais qui voudrait être à leur place? Réveillez vous, les vrais responsables de cette situation sont bien cachés et gagnent beaucoup beaucoup plus grâce à des tours de passe passe fiscaux.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                D’abord nous sommes éduqués pour être des petits moutons, ensuite on développe notre manque de solidarité, notre égoisme et notre individualisme par les médias (je viens de lire que bientôt il ne faudra plus se serrer la main parce que c’est sale :-)) et ensuite on développe nos instincts les plus primaires de violence. Trop fort mais effrayant à la fois. Allez, prenons nous tous la main et chantons tous “Jésus revient!!” 🙂 Je plaisante !! On peut rigoler quand même, la vie c’est pas si sérieux que ça !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                PS: c’est très intéressant tous ces gens qui ont plein d’infos sur la fiscalité, c’est vraiment une mine d’informations internet

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Yves(Luis)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                24 Nov 2013 à 13:47

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Avec tous ces points de vue , tu peux offrir des conseils fiscaux pour les entreprises.:-)et études des marchés de business-plan.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                Une nouvelle prestation.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Qu’elle crédibilité tu auras si tu quittes la France? en tant qu’entrepreneur?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                J’ aimerais bien en voyant la plus part des sites qui offre des prestations Online . Un service d’abonnement pour déjà commencer tes cours, le temps de recevoir ton lancement de produit.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                SA MANQUE. As-tu Un Facebook Privé, comme Sébastien, pour se parler entre futurs entrepreneurs ou entrepreneur professionnel, pour le réseautage Pro. A quand le prochain séminaire?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Je suis prêts à payer chaque mois dans l’abonnement pendant une année entre 100 euro ou plus, le savoir-connaissance que tu apprends par tes coachs ou mentor,(NEWLETTER-Payant) .Quand tu vas chaque années au États-Unis, tu es en avance sur nous et tu dois en savoir des choses.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Merci encore d’avoir pris le temps de me lire:-)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Yves

                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  24 Nov 2013 à 15:16

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Bonjour à tous,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  On peut comprendre votre réaction par rapport à cette enquête.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Cependant, il faut se demander si un journal ne surf pas sur le mécontentement actuel (bonnets roues par exemple).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Réagir en tant qu’entrepreneur et donc comparer simplement des coûts, comme on le ferait pour un bilan, semble la meilleure réaction d’un bon gestionnaire ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Les impôts ne sont pas de simples coûts, ils représentent la capacité d’un pays, et donc, de ses citoyens à influencer les choix politiques d’un pays.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Si nos finances publiques se trouvent dans cet l’état où il faut bien rembourser les emprunts réalisés les années précédentes (tous gouvernements confondus), c’est sans doute parce que nous n’avons pas été vigilants en tant que citoyens.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Nous sommes nous intéressés au bon emploi de l’argent par nos dirigeants et avons-nous réagis quand des coûts n’étaient pas normaux.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Comme par exemple, les gains de productivité dans l’administration par rapport aux NTIC et comparé au privé.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  On entend jamais personne dans ces cas. Nous ne faisons que râler, au lieu d’agir de manière préventive !!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Nous sommes tous responsables des orientations prises par les politiques. Nous ne devons pas reporter l’entièreté des erreurs sur nos dirigeants politiques, nous devrions plutôt réfléchir à la manière de changer les choses, sans fuir dès qu’un problème advient.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Est-ce que fuir à l’étranger est une attitude responsable pour un entrepreneur ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Si c’était le cas, à chaque fois qu’un problème se présenterait, j’essaierai de ne pas le résoudre et de simplement me mettre en colère, sans pour autant aller de l’avant.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Michel Watrin

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    24 Nov 2013 à 21:34

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Michel, les citoyens ne sont pas responsables. Les politiques font du clientélisme pour être réélus. C’est comme en entreprise : pour progresser il ne faut pas faire de vague et suivre la politique générale même si elle mène droit dans le gouffre.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Aucun politique ne prendra les bonnes décisions. IL y a trop d’enjeux électoraux.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • BEn

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    24 Nov 2013 à 16:38

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    chacun décide en fonction de ses convictions

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Françoise

                                                                                                                                                                                                                                                                                                      24 Nov 2013 à 17:06

                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                      ces comparaisons entre pays m’ont toujours laissée sceptique. Qu’est ce qu’on y met ? Car trouver un taux d’imposition des entreprises faibles dans des pays pauvres (Roumanie par ex.) ne me surprend pas mais c’est étonnant pour les Pays Bas ou la Suisse. D’autre part, il ne faut pas oublier deux autres aspects : la fiscalité sur la personne elle même (par exemple, en Belgique, l’impôt sur le revenu est plus élevé qu’en France, mais il n’y a pas d’ISF) et la qualité des services publics fournis (exemple Londres : si vous voulez que vos enfants y fassent une scolarité de qualité, ça va vous côuter cher !! donc quel est le gain pour la famille au final ?)).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Simon

                                                                                                                                                                                                                                                                                                        24 Nov 2013 à 18:29

                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Je viens du Canada et ici aussi, nous faisons face à genre de problèmes de taxes et d’impôts tant pour les entreprises que les particuliers. Je sais qu’il faut payer ses charges sociales, mais quand plus de la moitié du fruit de tes efforts s’envolent pour les gouvernements, je pense qu’on atteint un point très risqué qui engendre des effets pervers. Par exemple, on blâme ici beaucoup les “paradis fiscaux“. En effet, en 2012, c’est plus de 155 000 000 000 $ que les Canadiens ont caché à l’étranger. Je considère que si les impôts étaient moins élevés, probablement que beaucoup de Canadiens seraient moins tentés de délocaliser leur argent. L’autre effet pervers d’une surtaxation est la délocalisation des personnes et des entreprises qui en ont les moyens. Ici, ce sont les États-Unis qui attirent les personnes fortunés ou avec un haut niveau de savoir. Idem pour les entreprises. Or, une fois partie, ces personnes et entreprises ne créé plus de richesse au Canada et ne paient plus aucun impôt. Finalement, je crois que la surtaxation tue l’initiative d’entreprise, le désir de vouloir en faire plus, de travailler plus et même la motivation. Si je prends mon exemple, il m’arrive souvent de me demander si ça vaut la peine de faire plus d’heures de travail, quand je sais qu’il ne me restera moins de la moitié de ma paie.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Donc si la France veut tuer la création de richesse, tu n’es pas obligé de mourir avec cette vision et je t’encourage à partir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Cordiales salutations,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                        I.-Simon

                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Manuel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          24 Nov 2013 à 20:21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          C’est très bien dit et l’analyse est juste.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Jean Luc

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          24 Nov 2013 à 19:27

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Je crois que tous les arguments ont été dits, y compris les plus néolibéraux ; vous les connaissiez, je pense, lors de l’écriture ce cet article. Peut-être vouliez-vous vous faire une idée de votre lectorat et affiner votre ligne éditoriale.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Pour en revenir au sujet de votre article, comme dans toute décision, c’est un sentiment qui vous entraînera plus qu’une stricte rationalité.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Je ne sais pas si ce mot peut avoir de l’influence, si oui ce sera celle d’un colibri.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Restez !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Victor

                                                                                                                                                                                                                                                                                                            24 Nov 2013 à 20:16

                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                            La question mérite en effet d’être posée étant donné le contexte actuel !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Actuellement salarié, mais futur entrepreneur, je me pose déjà cette question. Alors qu’à ce stade c’est illogique, je ne devrais même pas avoir à y penser.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Beaucoup de choses ont déjà été dites, ce n’est pas de la paresse, mais on va éviter la redondance des propos…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                            J’aimerais surtout connaître ta décision à la suite de cette réflexion.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                            N’hésite pas à nous faire part de la suite des événements.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Cordialement,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Victor

                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • patrick

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              24 Nov 2013 à 21:37

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              bonjour Olivier

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              tout a été dit par les communiquant , il me semble que tu as connu Christian Godefroy, un de tes mentors,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                              ce monsieur parisien a décidé de vivre en suisse, et avait des maisons partout, est ce pour ne pas être trop taxé?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              on peut supposer que oui, j’ai donc envie de te dire, choix et décision t’appartient.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              tu sembles quelqu’un d’honnête, qui a du bon sens en disant que c’est normal de payer des impôts, je le pense aussi, mais personne ici a écris comment les élites gèrent ces impôts.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              on parle d’autoroute, mais personne ne dis que cela a été vendu par l’état a une société privé, alors qu’elle devraient être gratuite, les automobilistes continent a être la vache a lait.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              en France , tant que le peuple ne décident pas a s’inspirer des islandais qui ont refusé de payer la dette, et virer ceux qui étaient a la tête de l’élite bancaire, je pense que cela risque de durer, en même temps, y a toujours de l’espoir tant que l’on est en vie, après vouloir changer la société est un leurre,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              autant toi a raison qu’il est peut être temps de partir, mais Vincent de Lourmel aussi, quand on voit d’où il vient. peut être tu devrais te concerter avec un OLivier SEBAB, qui richissime vis en France, il connait peut les rouages juridiques pour pas se poser ce type de questions, doit on payer ses impôts en France ou pas.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              peut on parler de fibre patriotique en 2013, je ne veux pas parler de politique, mais certains savent comment l’état français s’est enrichis après guerre, le peuple est souvent ignorant sur ces sujets là, mais est il responsable , et les auto entrepreneurs doivent ils rester naÎF en payant des impôts aveuglément sans demander des comptes pour savoir comment cela est géré, mon envie est d’être indépendant, vu que salarié ne veut plus rien dire chez nous.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                              alors je me pose la question, devenir comme Olivier roland, et aurélien amécker et se dire si je dois aller ailleurs….

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              a toi de voir ton degré d’égoisme nécessaire , voir d’empathie et de prendre une décision.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              après se sentir bien s’arrête il a un pays? , a chacun de voir, j’ai un peu voyagé, mais après un certain temps, j’ai envie de rentrer en France malgré l’incertitude de l’économie fragile, mais il l’es pareil partout, une île s’appelant Madagascar est l’un des 4 pays les plus pauvres du monde, y vit beaucoup de français, qui savent qu’avec 1000 euros, peuvent vivre comme des nababs, j’avoue que de voir ces personnes , profiter avec leurs bonnes et des jeunes filles servant de compagne me choquait de, peu considération apparent pour le peuple existant , , mais une personne de l’ile m’a bien dis que c’est ma vision des choses, car c’est un libre échange consentis entre personnes après tout , c’est toujours une aide pour quelqu’un qui vit dans le seuil de pauvreté, étant aller jusque en brousse, les habitants y vivent mieux que dans les villes, ont pas de soucis existentielles, et semble plus heureux, que ceux qui cherchent de l’argent dans les villes.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              a toi de prendre de la hauteur et du recul, pour décider si tu acceptes de payer a l’état qui exagère, ou de le redistribuer ailleurs, ou trouver les moyens juridiques qu’utilisent des milliardaires pour ne pas avoir ce type de soucis

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              bien amicalement

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Patrick

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Camille

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                24 Nov 2013 à 21:45

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bon si je comprends vous voulez devenir investisseur professionnel pour les entrepreneurs et non investisseur personnel après impôts.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                http://www.afic.asso.fr/Website/site/fra_rubriques_espaceinvestisseurs_cadrejuridiqueetfiscal.htm

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Sinon, Marc Simoncini disait dans un article de cette semaine, qu’il cherchait des gens prêt à investir sur des entrepreneurs.A mon avis en fiscalité il doit en connaitre un rayon.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Nicolas

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  24 Nov 2013 à 22:03

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Ton questionnement est légitime. Rien n’interdit effectivement d’installer ton entreprise dans un autre pays où les prélèvements et surtout l’utilisation des impôts est différente de la France. Une solutionnalternative consiste à aller voir un aocat fiscaliste et clairement lui expliquer la situation: si tu souhaites rester fiscalement en France, mais que tu souhaites que tes impôtssoient mieux alloués, quelles solutions s’offrent à toi pour à la fois financer des startups, et payer moins d’impôts ? Je ne peux pas concevoir que notre droit fiscal ne dispose pas de possibilités dans ce sens…Si tel n’était pas le cas, alors, le dernier recours est effectivement le départ pour un autre pays, où les impôts sont à la fois moindres et mieux gérés.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je te souhaite de faire les bons choix,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Nicolas

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • denise

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    24 Nov 2013 à 22:20

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bien sur, fait comme tout ceux qui gagnent trop d’argent, quitte ton pays pour ne pas participer à l’effort de tous.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    C’est vrai qu’en France les impôts et les taxes sont élevés, mais peut être que la protection sociale est meilleure aussi.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Mais ce n’est pas en désertant que les choses vont s’améliorer

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Dominique

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      25 Nov 2013 à 12:20

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Lol… bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Faut pas s’énerver… il ne fait que poser une question… Même si je ne suis pas pour fuir(comme je l’ai mis sur mon com plus haut), il a raison de dire qu’il vaut mieux investir son argent intelligemment plutôt que de donner à un état qui gaspille. Malheureusement, peut-être êtes-vous aussi de celle qui regarde et croit trop tout ce que donnent les informations “officielles”. Nous sommes de plus en plus dans cette même France de De Gaule où les médias sont à la solde de l’état et où les infos que l’on nous donne sont tronquées…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Je ne suis pas pour que des milliardaires fuient la France pour aller en Belgique parce que eux, même s’ils perdent 100.000.000 d’euros en impôts, ils auront toujours assez de quoi (largement) vivre et donner en plus pour investir ailleurs. Mais ceux qui ont de quoi vivre, pour juste profiter de la vie et qui ont aussi à coeur de vouloir aider, ils aimeraient juste pouvoir investir leur argent dans des causes justes…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Christophe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      25 Nov 2013 à 01:17

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Je pense qu’il faut rester en France ,continuer a se battre,il y a pas mal d’aberration de toute façon on est confronter a une dette colossale et impayable.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      C’est au politique de voir la réalité,dans un telle système on ne peu pas produire de richesse et crée des emplois,les 64.7 provoque un étouffement
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      un véritable tonneau des Danaïdes

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Hans

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        25 Nov 2013 à 08:15

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour Olivier
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Je vous écris de Tahiti (Polynésie Française). Cette semaine, nous allons recevoir le ministre des Outre mers Victorin LUREL. Il sera en déplacement pour 3 jours pour rencontrer les autorités du pays et aussi pour signer le déblocage de prêt d’un montant de 6 milliards fcfp soit 50 millions €. Malheureusement, étant au courant de la situation financière du territoire, et aussi de la situation judiciaire de l’autorité à qui la France remet cette somme, je trouve inadmissible qu’on prête de l’argent à un Président qui est déjà condamné par la justice française et que l’état français ferme les yeux sur ça. Et de plus la pression fiscale sur notre territoire pousse beaucoup de commerçants et entreprises à mettre la clé sous le paillasson; et aussi avec toutes les nouvelles taxes et augmentations envisagées par les autorités de notre pays n’augurent pas un avenir meilleur.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Je comprends que ça vous met en rogne, tous ces impôts ou taxes qui ont été mis en place par votre gouvernement et c’est pour cela que j’ai commencé par écrire ce qui se passe dans notre pays. Pour moi personnellement, je ne quitterai pas mon pays, car j’aime mon pays et ceux et celles qui y habitent, mais je ne cautionne pas des condamnés au pouvoir et ceux qui soutiennent (le gouvernement français). Où est la justice et pour qui est la justice. BASTA LA MAFIA.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        C’est pourquoi dès que je réussis dans mon marketing de réseau sur internet, je conseillerai aux maximum de polynésiens de faire autant, et lorsqu’ils gagneront un max des revenus, de garder leur compte à l’étranger, s’ils en ont, de retirer leur argent dès qu’ils en ont besoin, et d’investir soit ici en Polynésie soit ailleurs; libre à chacun.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Catherine

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          25 Nov 2013 à 08:29

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Je pense qu’il faut réduire les taxes, augmenter les économies (il y en a beaucoup à faire, à tous les niveaux). Une France qui paye trop est une France qui ne consomme pas. On tourne en rond.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Aimer son pays sans pour autant le fuir des que quelque chose ne nous convient pas.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Battons nous pour un vrai changement.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            25 Nov 2013 à 10:11

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Salut Olivier.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            A la différence des différents intervenants sur ce fil de discussions, je pense que la France est un formidable paradis fiscal ou il est possible et tout à fait légal sur par exemple 100000€ de bénéfices de ne payer aucun impôt sur les sociétés et ensuite de profiter sur les dividendes d’un abattement de 40% avant impôts sur le revenu. Car ce qui est important et ce que ne montre pas le tableau du Figaro c’est combien d’argent il te reste vraiment tout prélèvement confondu . Exemple, les pays bas ont un taux de prélèvement moyen sur l’entreprise de 39,3% mais l’impôt sur le revenu qui vient ensuite est de 50%.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Les questions que tu dois te poser sont :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Comment la France peut-elle avoir un taux d’imposition moyen de 8,7% alors que le taux officiel est de 33,1% ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Comment la France peut-elle avoir un taux moyen de charge sociale de 51,7% alors que le taux officiel varie de 64% à 80% suivant le statut du salarié ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Pour 258 068 €, en France tu pourrais payer pas plus de 9000€ d’IS dès l’année prochaine en prenant simplement 2 décisions.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Ce ne sont pas des paroles en l’air. C’est ce que je fais dans mon entreprise depuis plusieurs années après avoir créé puis fermer une société offshore et avoir été m’installer puis être revenu de Suisse !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            A bientôt.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • enrique

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              25 Nov 2013 à 11:11

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Je confirme ces dires. La France est un véritable paradis fiscal. Certaines régions sont complètements exonérées d’impôts et de taxes. Voir de charges sociales…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Je suis expert-comptable…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Marjorie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                25 Nov 2013 à 11:19

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Eh bien, première nouvelle…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                On n’est pas informés, alors…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Je vis en Haute-Savoie, région riche et chère…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Peut-être devriez-vous éditer un petit guide là-dessus…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bien à vous
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Marjorie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  25 Nov 2013 à 11:57

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Salut Majorie,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  J’ai suivi la formation Blogueur Pro pour faire un blog sur ces sujets. Pas un blog de spécialistes, mais simplement mon retour d’expériences d’entrepreneur… mais le temps me manque… Pourtant, il y a tant de choses à dire et à faire.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Par exemple, je connais plusieurs blogueurs qui se sont mis en auto-entrepreneur pour encaisser les recettes issues de leurs blogs. Ils payent donc de 21 à 23% de charges. Or, avec un statut différent, mais tout aussi intéressant socialement, il pourrait ne payer que 16,5% et en plus récupérer 5,1% de CSG sur son IR de l’année suivante. Mais, avec un peu de chiffres d’affaires, un statut comme celui-là ou même celui d’auto-entrepreneur est incomplet si vous ne lui ajoutez pas une société. Par exemple une SASU pour accumuler les pertes générées par vos frais.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  En résumé, l’idéal en France c’est de bien choisir son implantation, multiplier les statuts pour optimiser légalement sa fiscalité et ses charges ET ne rien détenir personnellement.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  ++



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Dominique

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              25 Nov 2013 à 12:03

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Ce que tu dis n’est ce pas pour des gens qui gagnent vraiment beaucoup d’argent ? Parce que pour des petits entrepreneur, ce n’est vraiment pas le cas. Où alors, va falloir nous dire quoi faire !!!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Camille

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                25 Nov 2013 à 17:37

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Intéressant Stéphane , peux-tu nous en dire plus sur les 2 décisions ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  25 Nov 2013 à 18:28

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  @Dominique : Ce n’est pas une question de “gagner beaucoup d’argent”. C’est surtout comment tu décides d’affecter l’argent que tu gagnes. Dès que tu fais des bénéfices, tu peux mettre en place des solutions te permettant d’éviter de payer l’IS et de payer bcp moins de charges. Les PME, ETI,… ont d’autres moyens d’éviter l’impôt, mais moi je ne parle que de ce que je connais pour l’avoir mis en place dans ma TPE.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  @Camille : J’aurai préféré attiser la curiosité de notre hôte. Pourtant, je pense que j’avais bien teasé mes propos… Dommage. Je vais donc te répondre.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  1) Déménager le siège de son entreprise (prendre un bureau) dans la ZFU de Lille : http://www.lille.fr/cms/accueil/economie-emploi/entreprendre_a_lille/zone_franche_urbaine;jsessionid=4D3FE34590F63637CEBB8F9F14DCE5BA

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  2) Segmenter ses activités sur 2 structures pour partager son résultat NET et ainsi profiter pleinement de la tranche des 100 K€ de bénéfices exonérés par an.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Et je vais faire un nouveau teaser pour finir… En segmentant une troisième fois son activité, il pourrait se verser un salaire chaque mois en ne payant que 11,4% de charges en récupérant la CSG et en cotisant pour sa retraite et pour la sécurité sociale + environ 200K€ en dividendes avant de payer l’impôt sur le revenu qui sera facilité par un abattement de 40% sur cette dernière somme.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  En faisant un calcul rapide. En prenant un salaire de 2000€ NET/mois + 200K€ de dividendes, Il devrait lui rester au final NET NET plus de 185K€ toutes charges et impôts (IS et IR) payés.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je vous le redis, la France est un paradis fiscal… mais les Français ont une telle défiance de leur propre système qu’ils rejettent tout ce qui est administratif. Depuis que j’ai pris conscience des gains ÉNORMES que je pouvais faire en m’intéressant à ces sujets, j’ai multiplié par 5 mon bénéfice, diminué 100% de mon IS et diminué par 5 mon imposition personnelle. Tout cela sans utiliser les faux moyens de défiscalisation qui en réalité vous enrichissent pour mieux vous essorer plus tard.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Rappelez-vous : “l’idéal en France c’est de bien choisir son implantation, multiplier les statuts pour optimiser légalement sa fiscalité et ses charges ET NE RIEN DÉTENIR PERSONNELLEMENT.”

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je vais peut-être bien finir par le sortir mon blog…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Yves(Luis)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    27 Nov 2013 à 11:23

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    salut, Stéphane:

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Tu viens de parler d’une niche, et si tu as pris le temps, de lire tous les commentaire, j’ai un mal de crâne,mnt:-)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Oui, il y a une forte demande, je vais faire de même, en suisse. Nous avons besoin, d’un aide d’outil complémentaire, service d’avocat et service fiscaux.



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Camille

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    27 Nov 2013 à 23:46

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Merci Stéphane, effectivement en plongeant ce matin dans mes tableurs Exel préférés, et en segmentant comme tu le suggères sur 2 structures : c’est époustouflant de différence.Là franchement pas mal l’astuce. Mais pourquoi insistes tu autant sur le fait de ne rien posséder, que veux tu dire par détenir personnellement ?



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • patrick

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    28 Nov 2013 à 01:45

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    bonjour Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    tu sembles le plus positif pour ceux qui vont entreprendre en France, peut être devrais tu partager ton savoir en la matière, afin de pas véhiculer cette croyance que cela s’arrangera pas chez nous, au fait tu es le Stéphane colle auquel je pense ou Stéphane Bride bonnot ?, 2 personnes que je pense honnête et clair

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    cordialement Patrick



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    28 Nov 2013 à 10:54

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    @Camille : En réalité, pour comprendre mon propos, il faut changer de paradigme. À quel moment tu dois payer le plus d’impôts, le plus de charges ? Lorsque tu veux percevoir ton argent sur ton compte personnel. Or c’est ce passage qui est le plus exploité par l’État, car c’est la voie obligatoire de plus de 95% de la population active.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    – si tu ne veux pas (ou peu) payer d’impôts sur le revenu, il ne faut pas (ou peu) avoir de revenu imposable.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    – si tu ne veux pas (ou peu) payer de charges sociales, il ne faut pas (ou peu) avoir de salaire ou de salariés à payer.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Pour atteindre cet objectif, tes gains, tes actifs doivent être capitalisés non pas sur ton compte personnel, mais dans des structures dont tu es l’actionnaire principal. Ton enrichissement, ta liberté, ta retraite, ta transmission, tu les crées sur des structures qui vont fonctionner comme une sorte de banque.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Lorsque tu intègres ce paradigme, tu vas donc sortir de ton (tes) entreprise(s) le nécessaire pour vivre normalement en pensant bien à segmenter tes “rémunérations” de manière à limiter tes charges et ton imposition personnelles tout en bénéficiant des avantages sociaux. Le reste, c’est-à-dire tout ce qui concerne l’enrichissement par la création d’actif et le complément de retraite, tu le fais sur des structures en utilisant toutes les possibilités d’une entreprise.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Ce qui est le plus difficile, ce n’est pas de mettre en place ces solutions, c’est de tenir son cap, car tout le système (privé et public) est fait pour t’inciter à détenir personnellement en te faisant miroiter par exemple des solutions de défiscalisation qui finissent par t’enrichir et donc te faire payer tôt ou tard.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Il faut donc non seulement s’informer, se former, mais surtout développer son esprit critique et savoir anticiper.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    @patrick : Oui je suis positif. Car je donne, au niveau que je le souhaite, une partie de mes gains à mon pays et je profite légalement et sans abuser de ce que me donne la France, ce beau pays. Je ne suis pas Stéphane Colle, ni Stéphane Bride Bonnot.




                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Bonjour Stéphane,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Merci pour ton commentaire, c’est intéressant. Cela dit, comment segmenter ton activité si la très grande majorité de ton chiffre d’affaires provient d’un même produit ? J’imagine que dans ce cas, c’est sévèrement difficile à justifier pour le fisc, non ?



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    29 Nov 2013 à 16:03

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour Laurent,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    En réalité ce n’est pas si compliqué. Prenons par exemple ton cas avec ce que je sais de ton aventure sur ton blog. Tu pourrais très simplement vendre ton savoir, ton expérience sous forme d’une formation en ligne sur un support vidéo facturée comme “formation” par ton entreprise (une SASU par exemple) et vendre un contenu d’information sous forme d’e-book avec un statut d’auteur. Tu bénéficies ainsi de tous les avantages (charges très faibles, pas ou peu d’IS, frais pris en charge sur la SASU).



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Dominique

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    1 Déc 2013 à 19:45

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Mais est ce normal qu’il faille à ce point chercher (et trouver) des solutions en passant par des zig-zag pour payer moins d’impôt… Nous sommes dans une manière de faire où tout est tellement compliqué que pour être entrepreneur, il faut sortir d’une haute école sinon, on se fait taxer à mort… Où est la justice la dedans ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    De plus,il ne faut pas oublier que toutes les dettes de tous les pays sont dues à des banquiers et des financiers indélicats mais qui eux ne remboursent rien ou presque.. Car c’est nous avec nos impôts qui devront rembourser (ce qu’on ne pourra pas faire d’ailleurs faut pas déconner !!).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Il faudrait (mais bon ce n’est qu’utopie) revenir à système simple, effacer les dettes ou bien prendre l’argent ou il est, arrêter d’emprunter aux banques privées mais emprunter aux banques d’état (sans taux d’intérêt…) etc
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    La France n’est un paradis fiscale que pour les juristes et hommes de loi qui ont parcouru les milliers et milliers de pages de livres juridique pour faire garder à leurs clients fortunés le moindre centimes… pour les autres : payés !!!!



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    2 Déc 2013 à 12:43

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Salut Dominique,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    En ce qui me concerne, je suis autodidacte et je pense que la gestion administrative d’une entreprise fait partie intégrante de l’activité du chef d’entreprise. Bon ça c’est ce que je dis aujourd’hui, car lorsque j’ai lancé mon activité, il y a 15 ans, je ne voulais pas entendre parlé de tout cela. A l’époque je ne savais même pas qu’il fallait payer la TVA 🙂

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Avec le temps, je me suis aperçu que je gagnais personnellement autant d’argent en me préoccupant de ces aspects qu’en allant chercher continuellement de nouveaux clients qui certe, faisaient augmenter mon chiffre d’affaires, mais pas mon résultat net après impôts et encore moins mon niveau et qualité de vie.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Le problème c’est que beaucoup d’entrepreneurs confondent “travailler dans son entreprise” de “travailler sur son entreprise”. La gestion administrative (comptable, sociale, fiscale) fait partie intégrante de l’activité d’un dirigeant qui a une vision globale de son activité. Je sais c’est chiant, c’est complexe, ça change souvent, mais les gains sont vraiment important.



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Dominique

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    3 Déc 2013 à 17:51

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Stéphane,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    C’est bien là que le bas blesse… Pour moi le fait de créer une entreprise, c’est pour pouvoir rendre un service. Que je sois paysan et planter des patates, c’est un service que je rends aux gens parce que ça permet qu’ils mangent. Que je sois journaliste, je donne de l’information, cça permet d’informer les gens. Que je sois fabriquant de fourchette, ça donne aussi un service…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Mais si parce que je construis une entreprise, je dois passer plus de temps à satisfaire le fisc (ou à éviter justement de le satisfaire…) que de satisfaire mes clients, où est l’intérêt ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Juste de gagner de l’argent ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Alors, je préfère (presque) rester salarié…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    D’où ce que j’ai écrit… Il est temps qu’on en arrive à quelque chose de plus simple, que les entrepreneurs passent plus de temps à satisfaire leurs clients qu’à brasser des tonnes de papiers, de lignes de textes de lois, et autres fariboles qui nous font perdre du temps…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Quand au problème qu’évoque Olivier.. je pense qu’effectivement, on a autre chose à faire de notre argent (comme l’investir dans des starts-up) que le donner à un état qui préfère se le garder ou le donner à des banques… En tout cas tant qu’on n’aura pas d’état honnête et non corrompu… mais ça ce n’est pas demain la veille…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    “Et je sais on n’est pas entrepreneur pour être journaliste…”



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Stéphane

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    3 Déc 2013 à 18:59

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Tu abordes un autre sujet, chacun a ses raisons de créer son entreprise. Je respecte la tienne même si je ne peux m’empêcher de penser que pour simplement rendre un service…. pas besoin de créer ton entreprise. Pour reprendre ton exemple quelque peu caricatural, le salarié qui vend les patates sur le marché à autant, voir plus, de reconnaissance des clients que son patron à suer dans sa ferme.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Pour ma part, j’ai créé mon entreprise pour être libre. La liberté à laquelle j’aspire n’est possible qu’en dissociant le temps passé, du gain obtenu. Je recherche donc toutes les solutions afin de maximiser le gain en un minimum de temps de travail. Seule une vision globale de la gestion de mon entreprise peut me permettre d’atteindre cet objectif.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Après, ce que je ferai de ma liberté… je pourrais aider, rendre des services gratuitement,…



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Marjorie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              25 Nov 2013 à 10:51

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Eh bien cher Olivier, justement je me demandais depuis des mois pourquoi les entrepreneurs nomades, comme toi, continuaient à être déclarés en France… Trop c’est trop ! La France tue les entrepreneurs, et je ne comprends pas pourquoi. Elle préfère les assistés !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Je connais ce sujet depuis longtemps, d’autant plus que j’ai été le bras droit durant deux ans d’un patron très à droite, et qui, même dans ses extrêmes et sa propre vision, comprend beaucoup de choses auxquelles on ne pense pas, dévoile des calculs incroyables (comme le fait qu’il y ait par exemple trop de fonctionnaires et que ça plombe l’économie, et que du coup il faut bien taxer les gens pour les payer, et une foultitude de choses passionnantes.) Il donne aussi un plan économique qui s’inspire de lois qui marchent ailleurs comme les USA, l’Allemagne. J’étais la correctrice de ses livres (sauf le dernier qui a d’ailleurs une mauvaise critique car je ne l’ai pas corrigé, je ne bosse plus pour lui) et j’ai appris beaucoup de choses.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Les dirigeants font tout à l’envers, comme je l’ai lu plus haut. Ils ne connaissent visiblement pas l’adage “Trop d’impôt tue l’impôt” : c’est démotivant au-delà d’environ 35 % de son revenu. Tous les créateurs, les cerveaux, les riches fuient notre pays, et je comprends tout à fait ! Sauf Bettencourt de L’Oréal, une héroïne…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Quand je gagnerai bien avec mon entreprise et que je passerai en société, je suis au regret de dire que je me déclarerai ailleurs, certainement en Suisse dont j’ai la nationalité et qui est à 1 h de chez moi…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Voici les réf des livres de mon ex patron, Yves Bontaz, pour les curieux : http://www.amazon.fr/Cours-croissance-N-Sarkozy-mesures-concrètes-ebook/dp/B007AGAYBM/

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Xavier

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                25 Nov 2013 à 13:05

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Je me suis posé la même question que toi, mais pour des raisons différentes. Ce n’était pas l’ambiance fiscale qui me fait fuir, mais l’ambiance sociale !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                En ce moment, j’ai l’impression que nous sommes en pleine application des résultats de l’expérience de Robbers Cave. En quelques mots, c’est une expérience qui explique, qu’en cas de crise, l’individualisme prime, et que l’on se rattache à son groupe d’origine tout en attaquant un groupe étranger. La psychologie sociale venait d’expliquer en partie le racisme.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Aujourd’hui, je vois cette montée du racisme chez certaines personnes, un racisme plus décomplexé qu’auparavant : c’est devenu plus facile de pointer du doigt l’immigration, et être pour l’ouverture, c’est n’être qu’un naïf ou un bobo de gauche. Des gens pas forcément raciste au premier abord, mais dont la crise (que nous rabache les médias) amène à penser simplement que l’ennemi, c’est l’autre.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Pour ma part j’ai beaucoup d’amis en Belgique (dont certains sont des français “exilés), qui me vantent la sympathie belge, de même au Québec. Tout n’est pas rose là bas, mais on y est déjà plus optimiste.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                J’aime beaucoup la France, mais je ne la reconnais plus.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Axel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  25 Nov 2013 à 13:28

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je fais une remarque brève car je crois que mon opinion personnelle ou mes ressentis sur le sujet n’intéressent personne.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je constate que le poste de contributions le plus élevé est celui des charges sociales qui dépend essentiellement du nombre d’employés salariés et de la masse salariale de l’entreprise.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Par conséquent une petite entreprise d’édition ou start up web recourrant à des services de tiers et comprenant peu de salariés ne serait pas frappée, d’après moi par les impressionnants 51,7% de charges sociales.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Chiffres à relativiser donc.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre




                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Bonjour Axel,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    C’est inexact. Les charges sociales sont dues (à des taux divers certes) non seulement sur les salaires, mais aussi sur la rémunération du gérant et maintenant sur les dividendes (tout au moins pour le gérant majoritaire de SARL).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Autrement dit, dans une société sans salariés et avec peu de frais, ces charges peuvent être très élevées quand même, puisque le gérant majoritaire et associé unique voudra forcément se payer beaucoup (aucun intérêt de laisser des dizaines de milliers d’euros dans l’entreprise sans en profiter).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre




                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • […] à l’article d’Olivier Roland ayant pour thème : 64,7% d’impôts: quelqu’un peut-il m’aider?, j’ai décidé de participer au débat et de répondre en donnant mon avis complet sur le […]

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Leontine Nguessan

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      25 Nov 2013 à 14:26

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Bonjour Olivier, il y a un adage qui dit : qu’on ait jamais Heureux que chez soi’ Je suis d’origine African e (Cote d’Ivoire) Je vis desormais aux USA . Mon 1er constat la majorite des entreprises ont delocalisees ca voit sur les produits vendus, et les entrepreneurs ici ont demande une reduction des Impôts , ils ont meme plusieurs rencontre le President pour cela parcequ’Il a promi pendant sa champagne pour la reelection. C’est pour te dire le probleme de la taxation des Impôts est preoccupant cela me rappele d’ailleurs ce qu’un fonctionnaire de mon pays a dit : l’Administration ou l’Etat est un monstre’ Donc ce n ‘est pas delocalise pour un autre qui sera une solution, Olivier peut être connais tu ce pays USA que moi mais les entreprises sur place font beaucoup de donations ce qui reduit au maximum les Impôts et J’ai Lu une suggestion avoir un succursale en France et vous en UK il faudrait reflechir a cela. Olivier c’est vraiment un projet louable que tu pourrais utiliser ces 80000 Euros a cette fin. UK a aussi ses realities une fois sur place tu vas t’en rendre compte une suggestion pourquoi ne pas aller pour 3 ou 6 mois UK ce qui te permettra de juger par toi meme et ensuite prendre une decision final. Olivier tu l’a dit tu es du genre frugale Donc l’argent n’est pas le priorite Je suis de tv on avis et aussi qu’on ne peut rien changer de l’Admnistration mais peut l’ameliorer . J’y pense actuellement car J’ai une petite entreprise d’argence de Voyage voici le lien wwww.htt://kauet91-mycashbackbooking.com. Pour ceux qui cela interesse bonne journee toi .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • yolande

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        25 Nov 2013 à 14:37

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour à tous,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Nombre d’entre vous sont en France, soyez rassuré, en Belgique c’est copier-coller. Trop d’individus sont dépendants du système et trop peu osent entreprendre pour des motifs divers. Oui la solution pourrait-être de s’installer ailleurs mais à l’heure de l’internet mondial nous deviendrons tous des nomades, enfin vous, car je suis en fin d’activités. Soyez rassurés aussi que nos pensions sont également rognées tous les jours. De plus, nous sommes considérés comme des parasites gloutons et encombrant. La seule chose qui nous différentie, est que nous sommes une “masse” silencieuse et pas organisée, donc corvéable à merci. Et, au jour de la perte de notre conjoint, le fruit de notre travail collectif d’une vie à deux, alors que certains ont tout dépensé, nous devons repasser à la caisse TRES largement, et voir nos biens divisés à des gens qui n’attendent que votre départ.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Pour ceux qui sont “indépendants déclarés” vous avez le droit de démontrer vos frais de fonctionnement, à vous de les développer en fonction de vos rentrées.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        C’est une goutte dans la mer mais qui peut empêcher l’océan de déborder.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Bravo Olivier pour ton courage devant un cheval de Troye qui nous atteint tous et pour lequel aucun antivirus n’a encore été trouvé.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        à plus pour d’autres aventures
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        yolande

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Alain CHOLLET

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          25 Nov 2013 à 16:38

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Et merci pour cet article. C’est vrai qu’on peut se poser la question, la vie des entreprises devenant de plus en plus difficile en France. Pourtant, elles sont à la base de toute la richesse produite et ils devraient relire La fontaine : la poule aux œufs d’or…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Schématiquement, mon analyse pour la situation en France.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Le problème provient que nous sommes toujours dans un état fonctionnant sur le modèle monarchique, avec non plus le droit divin, mais le détournement de la loi pour se cacher derrière. Il ne faut pas oublier la loi d’amnistie qu’ils se sont votés, quand un juge d’instruction a eu le courage de pousser ses investigations.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Par conséquence, le problème ne provient pas vraiment de leurs rémunérations, mais du nombre énorme de politiques et du nombre énormes fonctionnaires pour les servir, pour des résultats très mauvais. Le nombre des inactifs est trop important par rapport à celui des productifs. Compte le nombre de ministres, le nombre de députés et de sénateurs, le mille-feuilles politiques français avec des tas d’élus pour les servir, tous les petits copains embauchés à droite et à gauche (le record, c’est 42 vices-présidents pour un groupement de communes), le nombre de fonctionnaires (mille pour ce fameux groupement de commune), etc…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Ils pillent la richesse française.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Et détruisent sa source, les entreprises.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Il est certain que cette analyse succincte, ils l’ont faite également. Mais ils leur est difficile de régler le problème, car il faudrait un politique qui divise le nombre de ministres par deux, le nombre de députés et de sénateurs par 3, et le reste… Impensable, au niveau politique. Ça ne se fera pas sans une très forte poussée populaire. Le danger est qu’il faudrait une évolution, pas une révolution qui casse et n’apporte pas grand’ chose.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Il y a pire que ton exil volontaire : j’ai découvert un processus simple pour arranger les choses, “le comportement suivant l’axe de l’augmentation du potentiel de Vie”. Ça permet de faire des choix cohérents, qui sont forcément bons, puisque cela consiste à servir ses intérêts, tout en servant les intérêts des autres et ceux de la planète. C’est ainsi que la vie s’est développée sur Terre.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          J’ai voulu faire deux blogs sur le sujet mais n’ai pas encore eu le temps de les développer, car j’ai préféré monter une application pratique de ce mode de comportement, avec un site qui permet d’augmenter ses moyens financiers, d’augmenter ceux des autres, de financer des actions humanitaires et de faire venir ceux qui sont défavorisés vers l’abondance. Une application pratique de cet axe de comportement, pour montrer que c’est possible, que ça règle pas mal de problèmes et de pouvoir constater des résultats. On n’est pas très vieux, pas très développés, nous n’avons que 1.300 adhérents, mais nous avons déjà en parrainage 750 enfants et nous allons commencer la lutte contre la malnutrition. Sans recevoir un don ou une subvention, mais en gagnant de l’argent, ce qui assure la fiabilité du système.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Et bien ça gêne !!! Je risque de devoir m’expatrier parce qu’ils ont trouvé un point de règlement qui ne convient pas à notre action. Je suis passé deux fois devant les services du Procureur de la République et 4 fois devant ceux des fraudes. Pour l’instant, ils n’ont pas encore poussé plus loin, mais j’en ai le risque. Et je vous le donne en mille, d’autres font la même chose, mais d’après le service des fraudes, ils ne peuvent rien faire car leur site est à l’étranger !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Mon problème ne provient donc pas des impôts, car étant à la retraite et n’ayant plus totalement besoin d’assurer des revenus, je suis en association. Mais il montre lui aussi le niveau de fonctionnement de nos dirigeants.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Désolé d’être sorti un peu du sujet, mais il me semble que c’est aussi significatif.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bien amicalement à tous.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • rachid

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            25 Nov 2013 à 16:50

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Bonjour olivier
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Le calcul a base de 100000 euros de benifice est erroné…au fait d’après ton tableau on est a 8.2% alors je veux bien m expliquer le fait de trouver ~65% les charges salariales sont fixe ou pas? Je me trompe peut être mais les chiffres m embrouille un peu. Quand on dit benifice ça veut dire su on a payé les charges non?? Merci de votre réponse

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Master

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              25 Nov 2013 à 17:46

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              J’aime bien ton blog et j’ai lu beaucoup de tes résumés de livres.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Le débat est très intéressant et vif sur le sujet des impôts. Et tout le monde peut y tergiverser des heures. Je pense que l’argent est très important pour construire une société d’abondance et de prospérité.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Cependant, je tiens à rappeler que dans la vie ce qui compte c’est le voyage.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bon à toi.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Yves(Luis)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                25 Nov 2013 à 19:38

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bonjour, olivier, je laisse un message pour:

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                salut, Stéphane:

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Tu viens de parler d’une niche, et si tu as pris le temps, de lire tous les commentaire, j’ai un mal de crâne,mnt:-)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Oui, il y a une forte demande, je vais faire de même, en suisse. Nous avons besoin, d’un aide d’outil complémentaire, service d’avocat et service fiscaux.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  25 Nov 2013 à 20:24

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Merci à tous pour vos commentaires, je vois que c’est un sujet sensible qui touche beaucoup d’entre vous !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je vais lire tous les commentaires et répondre à un maximum d’entre eux au fur et à mesure, ne m’en voulez juste pas si cela me prend quelques jours, je suis en pleine création des cours Webinar Pro et je prépare une conférence que l’on m’a invité à faire à Moscou !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  (D’ailleurs les impôts en Russie sont très faibles et très simples, suite à des réformes mises en place pour réduire les fraudes)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Alain

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    25 Nov 2013 à 22:21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonsoir
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Oui cet article est sympa de votre point de vu, mais il est limité dans son analyse. Je suis moi même entrepreneur et entreprenant, alors regardez le de plus haut.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Interrogez-vous.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Etes-vous certain que votre couverture sociale serait la même dans tous ces pays, Etes-vous certain que si vous étiez résident à Londres avec votre entreprise, vous ne serez pas tenté de venir soigner vous cancer à l’APH de Paris, êtes-vous certain de … ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Le savez-vous.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Que les entreprises en France reçoivent plus de subventions qu’elles paient d’impôts.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    La France est un pays fantastique où nous sommes libre de faire tout ce que vous voulons où la vie est belle et agréable pour la grande majorité des entrepreneurs.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Alors Interrogez-vous et cherche au-delà des apparences.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonnes réflexions.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Entreprisement votre.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Alain

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Bob

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      26 Nov 2013 à 01:48

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Salut,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      A mon avis tu devrais essayer de monter une boite à l’étranger, ne serait-ce que pour l’expérience que ça pourra t’apporter 🙂

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • mickael

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        26 Nov 2013 à 04:41

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Trop de commentaire, pas suffisamment d’action… perso, je suis entrepreneur et j’ai déjà trop de chose à regarder pour critiquer le travail de mes chère politiques.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Tout homme à le droit d’être aimer, et tout peut s’expliquer. Maintenant, arrivez vous à expliquer pourquoi vous ne FAITE pas ce qu’il vous plait avec les outils qui vous sont donnés ??

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        J’ai juste lu 3 commentaire, et je n’ai vu que des gens qui crachent sur la France, le pays ou je vie… mais ou vas t on avec cette mentalité ?? Oui on n’est pas parfait, mais au lieu de jeter des pierres, il serai peut être temps de les empiler pour se montrer à soit même que l’on aime ce que l’on vit et que le pouvoir de notre imagination ne peut être arrêté par l’argent, ou le système, qui au final n’est qu’un moyen. Gardon la pêche ! bises

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Marjorie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          26 Nov 2013 à 15:59

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Hello Mickael,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Pour te répondre, perso je ne crache pas sur mon pays car tous ont des avantages et inconvénients, je me contente d’analyser ce qui ne va pas (selon moi), et je trouve que les entrepreneurs, les créateurs d’entreprises, voire d’emplois, sont trop dénigrés dans notre pays, c’est tout. La question que se pose Olivier est tout à fait logique, au vu des taxes que nous avons. Après, s’il y a comme j’ai lu des régions où la fiscalité est intéressante, si on est bien informés, tant mieux 😀

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Emmanuelle

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            28 Nov 2013 à 13:27

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Mickael Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Je ne crache pas sur mon pays, c’est mon pays qui a craché sur moi en me forcant à envisager l’expatriation. Je n’ai pas écouter mes ainés il y a dix ans quand je préparais mon projet de création d’entreprise. Aujourd’hui je fais partie des aînés, et j’informe les suivants de ce que j’ai vu, je vis etc (pas le droit de témoigner publiquement encore). Je suis aussi leader dans ma branche, sur un terrain très sensible, celui de la santé des gens. De nombreux jeunes veulent s’installer, donc j’envisage des solutions qui ne les mettent pas à mal dans les années qui viennent. Depuis 2001 que je me bats pour un choix thérapeutique libre et une éducation libre, 80 % des Français rencontrés m’ont craché dessus. Donc un jour on dit au revoir à tout le monde. On ne veut plus payer pour celles et ceux qui ne veulent pas ouvrir les yeux sur la vie et le sens de la vie. et mes amis qui n’ont pas les moyens intellectuels et autres de quitter le pays, m’encouragent à le faire. (ils m’y rejoindront).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Je vous bise aussi au nom de la fraternité!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Claudia

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            26 Nov 2013 à 08:00

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Si vous parlez de taxes et de situation difficile, vous devriez faire un petit tour ici, en Italie.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Non seulement nous payons énormément de taxes, mais en plus nous payons le reste aussi. Nous avons des politiciens véreux qui nous tuent et il faudra encore du temps avant de les envoyer paître tous.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            En attendant, si vous voulez vous faire soigner, il faut attendre des mois et des mois pour un scanner, par exemple. Alors on va chez le privé et on paye…et nos taxes, alors? Bref, il y a pire que la France, mais certes, si on a l’occasion, mieux vaudrait partir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Pascal

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              26 Nov 2013 à 09:36

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              La présentation de cet article du Figaro à propos de l’imposition des entreprises amène à une vue simplificatrice.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Les 3 “impôts” cités ne se cumulent pas de la façon signalée.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              JE mets “impôts” entre guillemets car les charges sociales ne sont pas vraiment un impôt.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              D’autre part, le sujet étant les impôts des entreprises, il me semble que le taux indiqué est l’addition de la part salariale et de la part patronale.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Stricto sensu, seule la part patronale aurait due être considérée compte tenu du sujet.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Ensuite comment ces chiffres sont-ils établis ? S’agit-il du résultat de l’ensemble des versements rapportés à la masse salariale versée ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Car les % bruts sont à rapporter aux plafonds …
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Je ne vois pas ces explications ici.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Ensuite, l’impôt sur les bénéfice est payé comme le nom l’indique sur les bénéfices, donc après paiement des charges sociales.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              L’impact des deux ne s’apprécie donc pas par addition.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Si on ne fait pas de bénéfices, où si on n’a pas de salarié, on n’est pas concerné par l’un ou l’autre des postes d’imposition.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Les choses me paraissent donc abusivement simplifiées dans cette présentation et font poser beaucoup de questions quant à la signification réelle de ces chiffres.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Ensuite, il y a l’impact de l’imposition sur les personnes qui compte beaucoup dans le cas de société individuelle et c’est le mix impôt sur ma société et impôt sur mes revenus qui va m’intéresser en tant qu’entrepreneur individuel par exemple.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Enfin, ces chiffres sont-ils des valeurs théoriques où des constats d’après les décaissement des entreprises ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Par exemple, il est bien connu que toutes nos grandes entreprises du CAC 40 paient un montant d’impôts ridicule sur leurs bénéfices.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Comment sont-elles comptabilisée ici ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bref, pour moi cet article apparaît pauvre, assez incohérent, non argumenté vis-à-vis de la signification exacte des chiffres présentés et orienté vers le sensationnalisme.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • PIERRE

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                28 Nov 2013 à 20:16

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                exact Pascal ,on ne peut additionner les taux de cette facon ,et le pourcentage preleve en france doit etre inferieur à64.7%
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Par contre ,si on prend en compte encore les taxes à la consomation ,tva,les taxes foncieres
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                d habitation…. ,sommes nous pas au dessus ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                26 Nov 2013 à 11:28

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Sans chercher à enfoncer les gens qui travaillent dans la fonction publique (loin de la,la situation serait la même sur le secteur privé en ponctionnant plus sur les charges sociales globales) c’est bien la situation publique générale qui pose question. Un des nombreux reflets de notre système en perdition qui fait que l’impôsition devient l’unique solution face à un endettement qui ne peut plus s’arrêter dans une répartition de l’économie qui elle est mondiale.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Lire ce jour

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/11/25/20002-20131125ARTFIG00560-plus-de-37-milliards-de-subventions-pour-les-retraites-des-fonctionnaires.php?m_i=YBXYvyhyzHJhj%2B30jCEVNzjllo5ZOXvcD2wciKRkijB74nIYe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                INFOGRAPHIE – Seul un quart des pensions de la fonction publique est financé par les cotisations des agents de l’État. Les contribuables doivent payer la différence : 37,3 milliards en 2013.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Un bateau qui coule peut-il alors trouver la ressource pour se remettre à flot, la est la question, valable pas seulement en france… et quand un bateau coule les passagers Français sautent à l’eau pour rejoindre d’autres côtes plus clémentes individuellement.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  26 Nov 2013 à 13:29

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Pour Olivier et tous les autres…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  La question au déla de savoir s’il faut ou non partir à l’étranger pour payer moins d’impôts ou user de stratéges légaux en France bien connus des spécialistes pour en payer moins qu’un ouvrier parfois… mais reste la réalité politico-financière et bancaires ou ce grand jeu de dupes dans lequel nous sommes des pions sur un grand échiquier. Fait-il partir ailleurs uniquement pour des raisons fiscales ou la problématique engendrée désormais est-elle bien plus importante sur le terrain de la réalité et de l’analyse de la situation présente ? Je vous dirais oui, partir vous éviterait éventuellement de perdre plus demain voir tout, selon en quelle monnaie ou valeur seraient vos acquis… je vous invite à écoutrer ceci :

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Tous les apports laissés sur cette page suite votre sujet y trouvent leur raison ou les coupables, les états ne savent pas plus que vous ce qu’il faut faire désormais… et ils avancent dans le mur avec certitude…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Cecile

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    26 Nov 2013 à 14:56

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Tu lances aujourd’hui un vaste débat et je pense que nos commentaires n’ont pas finit de te donner des éclairages bien différents. Décider de partir à l’étranger ne doit pas se prendre à la légère et en dehors des questions fiscales (sur lesquelles tu devrais je pense te faire conseiller par un spécialiste), il y a bien d’autres paramètres à mettre en ligne de compte : qualité de vie, habitudes culturelles, climat, langue, facilités d’installation, scolarité des enfants (ça viendra…), qualité des soins médicaux… Bref, il n’y a pas de pays parfait qui remplisse toutes les conditions. Il faudra faire des choix. Je crois seulement que sachant que tu es jeune, sans obligation familiale et que tu as l’immense chance de travailler depuis là où tu veux, tu devrais foncer : une vraie expérience de vie à l’étranger ne peut être que bénéfique (si tu en as envie) et pas simplement d’un point de vue financier : en terme d’enrichissement culturel, d’ouverture d’esprit, d’échanges … Par ailleurs, si j’en crois mon expérience personnelle – après avoir été salariée, je suis à mon compte depuis 20 ans maintenant – une chose est sûre, la France n’est pas un pays favorable à l’entrepreunariat. Ce n’est pas qu’un problème de gouvernement. C’est culturel, ancré très profondemment dans les mentalités. Si tu fait un peu attention autour de toi (médias, discours politiques…)ça ne change pas : les patrons (c’est à dire toi et moi, même si on n’a pas de salarié), on est des nantis, des salauds voire des tricheurs… Un point c’est tout, on est juste bons à payer pour les autres, ceux qui n’ont pas eu la chance comme nous d’avoir le courage prendre des risques et de se lancer ! Bref, quoiqu’en disent les politiques, quelles que soient les réformes, tout est fait pour compliquer la vie des entrepreneurs et leur prendre le plus de sous possible (ben oui faut être solidaire avec tous ces pauvres fonctionnaires qui partiront à la retraite 10 ans avant nous !). Si tu peux le faire, n’hésite pas, pars t’installer ailleurs. Tu pourra toujours investir dans les start-up (françaises) de ton choix, d’où que tu soit !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Olivier

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      27 Nov 2013 à 18:02

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      A la lecture de cet article, j’ai été très scandalisé par les charges sociales payées par les
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      entreprises en France. Ces conséquences sont dramatiques pour l’emploi et la création d’entreprise. Comme le dit un vieil adage, trop d’impôts tue l’impôt. Je le vis très mal dans ma
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      situation personnel. En ce moment, je suis surement au chômage à cause de ces charges trop
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      élevé, alors que j’ai une expérience professionnelle potentiellement très intéressante
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      dans ma partie. Je ressent que les employeurs sont
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      très réticents pour embaucher. Le marché du travail en France est très figé. Si on n’a pas la
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      chance de correspondre exactement à ce qu’attend un employeur on se retrouve vite sur le carreau.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Ces données le confirment l’entré sur le marché
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      du travail pour les jeunes est laborieuse et pour
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      les personnes de plus de 45 ans aussi. Et encore,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      j’ai la chance relative d’habiter une région de
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      France avec un bassin d’emploi important.Si j’avais habité dans d’autres régions, j’aurais eu
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      le sentiment que trouver un emploi prendrait les
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      allures d’une mission impossible. Je suis d’autant
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      plus attristé que la France a un potentiel économique important. C’est toujours avec grand
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      que je lis Olivier ton blog, des livres pour changer de vie. Salutation.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Olivier

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        28 Nov 2013 à 09:04

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Les charges patronales ET salariales sont trop importantes !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Mais il y a bien plus grave : la protection des salariés.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Les employeurs potentiels (et cela ne date pas d’aujourd’hui) rechignent à embaucher des salariés car une fois embauché, si un salarié ne fait pas l’affaire (tire au flanc, non qualifié, …) on peut difficilement s’en débarrasser.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Les petits employeurs (artisans, petits commerçants) sont ceux qui pourraient créer beaucoup d’emplois, mais parfois il préfèrent la non croissance de leur entreprise plutôt que d’embaucher.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Il y a aussi un autre problème : on paie des impôts avant d’avoir gagné de l’argent !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        L’État est tellement à l’agonie, que plutôt que de se mettre ses électeurs sur le dos, préfère tuer le tissu industriel.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Et on s’endette. Hélas il n’y a plus d’ordre des Templiers, de banquiers d’une autre confession religieuse à spolier. Il n’y a que le portefeuille des honnêtes gens. Nous.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        27 Nov 2013 à 18:25

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        244 commentaires, 559 partages et “j’aime” sur Facebook… WOW ! Le moins que l’on puisse dire est que ce sujet vous tient à coeur.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        L’article s’est propulsé en 2 jours en tête des articles les plus partagés et les plus commentés de ce blog !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        On a même explosé le score de l’article du Figaro qui n’a “que” 139 commentaires ! 🙂

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        MERCI pour votre participation si constructive où les arguments sont (beaucoup) plus nombreux que les attaques personnelles !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Je continue de répondre à tous vos commentaires au fur et à mesure.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        En attendant n’oublions pas que le plus important est de vivre une vie passionnante et passionnée et d’avoir le temps libre pour le faire, donc pour contrebalancer cet article sur l’argent je viens d’en publier un nouveau sur l’art de travailler moins et de profiter de la vie :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        https://www.des-livres-pour-changer-de-vie.com/bill-ohanlon-comment-travailler-moins-et-profiter-de-la-vie/

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • serge

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          28 Nov 2013 à 07:57

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          bonjour,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          les difficultés que la France votre pays est entrain de vivre est liées au simple fait qu’elle s’engagent dans plusieurs conflits à travers le monde sans objectif précis.elle s’y engage sans généralement l’ambition d’y tirer profit. elle s’y engage pour des raisons de prestige.quitter la France et venez en Katanga où les conditions sont admirables.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Jean-Luc

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            28 Nov 2013 à 10:35

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            De mon point de vue, aller à l’étranger pour économiser des impôts, mais en investissant dans des start-up, me paraît tout à fait éthique.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Nos impôts en revanche ne sont pas, toujours de mon point de vue, utilisés de façon éthique.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Cordialement

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Laurent

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              28 Nov 2013 à 11:32

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Merci pour cet article très intéressant. Ce qui me surprend le plus est la position de la Belgique qui est la 4ème plus taxée. Pourquoi donc de grands patrons ou G.Depardieu veulent-ils aller en Belgique ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              merci

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                28 Nov 2013 à 13:25

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Pour Laurent
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                La fiscalisation n’est pas la même dans un pays pour les locaux et pour les étrangers.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Il faut attirer soit les investisseurs soit les rentiers ou les stars (qui au delà de leur argent sont parfois une image qui attire…) ou les gens connus arrivent la foule suit…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Les pays émergeants font des ponts d’avantages depuis des années aux investisseurs ou aux retraités, exemple le Maroc…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                – 80 % d’impots en moins pour un retraité Français moyen qui vient vivre au Maroc (+ niveau de vie qui fait un sacré bond)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                – Exonération d’impôts pendant 5 ans pour les Sté Etrangères ou françaises qui créeent (bien plus failement en plus) leur entreprise (de la TPE à la plus grosse), puis 50% seulement pour certaines selon si vous exportez les produits (exemple Renault avec Dacia et Nissan, et Peugeot qui arrivent aprés avoir voulu jouer la carte “made in France” jusqu’a ses propres limites… (12000 postes et une usine de perdus et 21 millions de parachute pour son directeur… voir actu du moment…)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Foncier offert au Maroc ou pour l’euros symbolique ou diverses conditions si vous venez avec un gros projet…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Air france fait faire vérifier ses avions au Maroc maintenant… trop cher à Toulouse ou paris en ses propres ateliers…!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                700 enseignes Françaises des plus connues sont au Maroc…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Et quand Mr Sarkosy ou Mr Hollande viennent en voyage officiel c’est pour encourager la délocalisation française, en parlant sous couvert de la Co-délocalisation plutôt… (pendant que Mr montebourg remue des faux espoirs de son côté…)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le marché est ailleurs pour les Sté françaises depuis de nombreuses décennies, le marché Français tient par ses exportations (commes tous économiquement) donc penser revenir à un fonctionnement de travail limité aux frontières exagonales, il faut être aveugle ou trés naïf et écouter uniquement le double discours politique.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                La situation est la même au niveau de l’UE, créée pour rappel sur des bases économiques aprés guerre 1945… (sidérurgie et ensuite marché commun agricole), puis le reste par le libéralisme (obligé pour étendre le CA par l’exportation…)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Désormais c’est la liberté d’entreprendre partout qu’il faut comprendre (ce que voulait la génération de vos parents et qu’ils n’avaneitn pas par la supprématies du systèmes et de la connaissance avant Internet), la vision France de certains rappelle la vision locale régionale ou départementale pour ne pas dire celle des villages il y a 40 ans ou La capitale Paris était un autre monde pour eux…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Chaque homme à le droit de se développer dans tous les pays, y aller c’est aussi les aider en ce sens, sachez-le, et à chacun de faire ses comptes, puisque quand c’est l’état qui le fait l’individu est perdant…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Rien n’a changé sur le fond depuis 50 ans, si ce n’est qu’aujourd’hui les jeunes avec les moyens en mains se posent encore la question de leur propre liberté d’entreprendre…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Si nous avions eu Internet il y a 30/40 ans nous aurions fait le tour du monde pour voir ailleurs, certains avec une poignée de francs ou de dollars y allaient déja…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Vous franchissez les frontières pour voyager via votre PC à chaque instant ou pour vos vacances, allez au bout de vous-même et soyez cohérents, librement…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Salutations

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  28 Nov 2013 à 23:26

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Les consommateurs veulent consommer moins cher. Il faut donc produire pour moins cher.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Arrêtons d’acheter des produits bas de gamme (notamment l’alimentation) ! Achetez bio et français !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • mickael

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                28 Nov 2013 à 16:41

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bonjour, Olivier
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                c’est vrai, l’article est excellent.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Je n’ai pas lus tous les commentaires, mais voici ce que je pense, c’est simple .
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Une chose qui me fait rire…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Si, je dit bien si , toutes les entreprises partent à l’étranger avec leurs ouvriers, que restent_il ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                des étranger, qui feront de même, car ils en auront marre d’être payé à coup de trique, permettez l’expression, ils nous reste donc nos petit et grand bonhomme en costar cravates et petit col blanc…Eux pour retaper les routes et les écoles, qu’ils soient ainsi…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Mais là j’en doute fortement…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Cela dit pourquoi pas créer une entreprise en angleterre et continuer à vivre en france …
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                C’est possible ça ?!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • mickael

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  28 Nov 2013 à 16:43

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  ….mais , ils n’auront rien à faire , il n’y aura personnes sur les routes et dans les écoles …
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Pas grave, ils continueront à ne rien faire….

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  28 Nov 2013 à 19:33

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  La France c’était 45 millions de personnes aprés la seconde guerre mondiale, 65 millions maintenant et avec une productivité qui s’est accrue…donc plus besoin de main d’oeuvre en masse… sans parler des pays européens inclus qui produisent moins chers à nos portes Françaises.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  (même produits que chez nous 30/40% moins chers en passant les frontières vosines, posez-vous les bonne questions et ne cherchez pas un coupable dans l’étranger surtout…)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Le monde n’est plus dominé par la production du Nord mais par la production mondiale voulue par ceux du nord pour rappel. L’europe est économique en sa conception depuis bientôt 50 ans, et la Chine s’est éveillée à la demande de l’occident… (Mr Peyrefite l’avait écrit dans les années 70) le marché qui sera dominant est annoncé comme l’Afrique indéniablement maintenant.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Le marché économique donc de la production et du travail est international depuis un bon moment et plus de 50% de vos produits consommés chaque jour pour votre propre fonctionnement habituel l’est par cela, ne voyez donc pas que vos vacances ou vos plaisirs propres moins chers à l’étranger mais soyez objectif sur l’ensemble de vos approches et de vos besoins.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  En occident pour les plus analystes, ce ne sont pas les autres pays qui sont responsables de l’état actuel des peuples, mais le système occidental qui n’a que faire de vos cas de consience.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  A un moment dans les affaires il faut éventuellement retourner à l’école pour se former à la sociologie du travail et en sciences humaines, pour poursuivre sa carrière, et arrêter de penser que les trente glorieuses reviendront en france… il suffit de suivre les infos pour cela…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Ce ne sont pas les étrangers qui resteront en france, ce sont les Français et les européens qui arrivent en masse plus au sud…, beaucoup de jeunes issus de l’immigration en europe (seconde et troisième générations) reviennent au pays de leur parents car le marché est ouvert désormais… et pas de choix au faciés mais bien au regard de leur formation réelle. En Afrique seuls les plus pauvres encore rèvent de l’europe “malheureusement” alors que les chiffres du développement en ces pays sont positifs au points de faire rêver les jeunes européens…. qui sont donc présents sur ces marchés.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  le monde ne fonctionne plus sur la production uniquement des pays du nord mais de l’ensemble des pays désormais, “volonté du système occidental pour rappel aux plus jeunes présents ici…”

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  La problématique en europe est que l’europe est faite sans égalité, le pain reste encore trés différent en prix selon le pays, alors de la à ce que certains comprennent que d’autres plus au sud sont capables de produire aussi bien désormais à moins 30/40% des prix au Nord… il va se passer quelques désillussions en europe et en France. (et la France se protège encore avec des lois économiques pour le moment, mais les pays en développement restent la vision de ceux qui avancent sans frontières en eux.)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Les entreprises Françaises ne peuvent plus tenir un discours nationaliste, elles sont toutes viables par leur présences sur les marchés étrangers, ceci n’est qu’une vision réduite électoraliste que les anciens entendent depuis 50 ans. Les plus grosses Stés Françaises ne tiendraient pas sans leur présence à l’étranger, et la majorités des employés français oeuvrent au quotidien pour cela sans le savoir apparemment…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Bougez les jeunes, n’attendez pas comme certains hier, et n’écoutez pas vos politiques. malheureusement ils ne servent plus la masse électoraliste.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Olivier…. vous êtes de Lille…. payez-vous une formation à l’IAE de Lille (Institut d’administration des entreprises en formation continue) si vous voulez continuer sur le même cheminement…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • PIERRE

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    28 Nov 2013 à 19:58

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    ….bravo pour ton article ,en plus des 64.7% preleves ne faut il pas aussi rajouter 20% de tva sur les produits consommes ,la taxe fonciere ,la taxe d habitation ,les amendes routieres ,plus plus si on cherche encore à approfondir
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Comme tu dis c est deconcertant

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • hubert

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      28 Nov 2013 à 21:12

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      bonsoir,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      tu arrêtes ta diète médiatique pour un sujet qui… renforce la mienne ! nous sommes inversé tous les 2, olivier !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Je me suis bcp intéressé à la politique internationale, nationale, locale… autant à droite, qu’au centre, qu’à gauche on me veut sur une liste pour les prochaines municipales, original n’est-il pas.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Et ce qui se passe, et comment c’est traité, me fait décrocher complet.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Je suis français, chauvin, longtemps les France/Angleterre en rugby du Tournoi me faisait monter le palpitant… Maintenant ce pays et l’évolution de sa mentalité me rend indifférent envers lui.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Sa fiscalité n’est que la traduction de toute cette évolution/régression de mentalité.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Je suis là parce que… je suis là, par habitude. Je pousse tous les “nouvelles générations” qui ont un certain potentiel de tâcher de le développer à l’étranger d’abord, et à revenir que si ils le sentent.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Donc, Olivier, ne le prend pas mal mais… dégage !!! 🙂

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Hubert

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        28 Nov 2013 à 23:29

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Il faut fermer l’ENA (et l’X aussi) et dégager tous ces politiques qui n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • sangoku

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        28 Nov 2013 à 22:02

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        je souhaite quitté la France début septembre et tenter l’aventure au canada ou en suisse les raisons ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        ancien dirigeant d’entreprise j’ai subi la haine du RSI et du centre des impôts

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        être obligé de remplir des formulaires inutiles qui ne servent à rien rabâchant les mêmes informations

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        des taxes sur tout sans aucune raison et tous sa pour quoi ? un pays ou ils existent 10 millions de pauvres avec un gros problème de logements, de sécurités, d’éducations, et avec des fonctionnaires incompétents et démunis de moyens d’où ma question ou va les milliards que gagnent chaque années la France ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          28 Nov 2013 à 23:36

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          @sangoku, les pauvres en France ne sont pas si malheureux que cela. Je préférerais être pauvre en France que dans certains pays.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Tu dis où passent les milliards ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          J’ai ma théorie sur cela. Il y a tellement d’administrations, de commissions, de comités d’étude, etc. C’est comme dans les réseaux d’alimentation d’eau. À l’entrée il y a 1000 m3. À la sortie il ne reste plus que la moitié.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Il y a plein de gens inutiles qui se servent au passage.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Pourquoi un tournevis vendu à une mairie ou à un ministère vaut 10 fois plus cher que dans le commerce ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          On critique souvent l’Allemagne ou l’Angleterre, mais leur culture rigoriste font qu’au lieu de parler, ils bossent. Au lieu de se plaindre ils agissent.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          La réaction d’une femme de ménage de couleur évacuée lors du passage de l’ouragan Katrina m’a étonnée. Elle disait, alors qu’elle était évacuée dans une ville d’un autre état, qu’elle allait créer son activité et faire des ménages à son compte.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Quel esprit d’entreprise !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          En France la personne se serait plainte et aurait demandé ce que l’État allait faire.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • flopom

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          30 Nov 2013 à 22:36

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Question on ne peut plus centrale qui provient de 2 constats partagés par beaucoup de nos concitoyens:
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          – la France est une grande nation dont on peut être fier, mère d’un rayonnement culturel et d’une pensée et vision du monde singulière.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          – la France va droit au mur. Les moyens sont divers (corruption, dette, UE…) mais au fond c’est surtout l’histoire d’un projet réfléchis de détruire cette nation pour les causes déjà citées qui dérangent beaucoup de projet mondialistes marchands. Je te recommande chaudement le livre de Soral, comprendre l’empire, pour aborder la chose, puis son site Egalité et Réconciliation, mine d’informations.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          De ce constat, 2 lignes directrices pour excercer ton sentiment patriotique au mieux (et vivre en harmonie): au plus vite arrêter d’alimenter ce système idiot (ne paye plus d’impôt) et surtout ensuite soutenir des actions de dissidence de ton choix (vote, association, base autonomes durables, presse dissidence…).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          J’en profite pour saluer ton travail et te souhaiter bonne chance.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • jerry

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            1 Déc 2013 à 23:56

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            bonjour olivier
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            pour ton article poster sur ce blog il est vrai que parfois quand on vois les montants d’impositions demandé et la différence dans d’autres pays il y a de quoi de se poser des questions…. mais néanmoins si tu doit prendre une décision il faut que tu la prenne a tête reposer car changer d’environnement n’est pas si simple et je sait de quoi je parle…. j’ai quitté mon pays 10 ans avant parce que je voyais bien ce qui allais se passé (portugal). je peut te garantir que je suis fier d’être un citoyen mais pas un malade qui doit avoir l’orgueil d’y rester absolument coute que coute histoire de sauver peut être quelque choses…. je dit NON a ça et je dit NON pour les avoir côtoyés ces politiciens…. ce sont des personnes que même si ils veulent réellement faire quelques choses pour leurs pays ils se retrouvent coincés dans un système qui a été savamment étudier et mis en place de façon tellement discrète que cela dépasse le commun des mortels….. tu veut participer au développement de ton pays? alors fait le avec les moyens que tu a!ce n’est pas parce que en croyant que payant nos impôts que l’ont participe a ce que pensons…. l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs, mais si ont peut voir un peu plus de verdures par çi par là… alors why not?! en tout cas moi, je n’ai pas l’intention d’être le dindon de la farce et le cochon payeur! il ne faut pas se leurrer, les banques font du bénéfices avec notre argent ils nous communiques ce qu’ils veulent nous dire et les gouvernements soit disant européens,compose des règles compliquer pour nous faire croire que tout le monde parle d’une même voix mais en réalité ils signent un accord de principe mais pas de contrat! cela permet ainsi de laisser le champ libre a leurs investisseurs de pouvoir, qui financie de manière tellement discrète le politicien dont ils ont besoin afin de rendre leur projets viables. c’est la cour de récré des grands. alors pour y jouer il ne faut avoir état d’âme, foncer ce qui le peuvent mais ne croyez pas au miracle économique pour tous, ce n’est que du marketing comme si on vous vantait les mérites d’un yaourt pour le transit….
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Bonne réflexion

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Arnaud

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              6 Déc 2013 à 13:55

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Tout d abord, félicitation pour votre parcours!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              L extrapolation des gains que vous faites est à mon sens un raccourci trop rapide. En effet, pour rester uniquement sur l aspect financier du sujet :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              1 – Les charges sociales ne sont pas dépendantes des bénéfices mais des coûts de main d oeuvre internes à l entreprise ; ce qui peut fortement influencer le résultat global si vous vous versez un petit salaire.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              2 – Le choix de vie est à prendre en compte : si vous souhaitez revenir en France tous les x jours, il faut prendre en compte notamment le cout des transports et le temps perdu associé, le double logement…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              3 – Le coût global équivalent de l activité dans l autre pays est également à prendre en compte : coûts de transports supplémentaires(pour rdv pro par exemple), assurance santé et système de retraite équivalent, coût de l infrastructure professionnelle…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Le sujet est très intéressant mais la réponse n est aussi simple qu un histogramme non adapté à son business modèle. Un bon exemple de raisonnement similaire sont les entreprises industrielles qui ont délocalisés uniquement sur la base du gain main d oeuvre et qui désormais relocalisent car les résultats in fine ne sont pas présent (en intégrant les cycles et ses coûts inhérents, les coûts de couverture du risque, la non qualité, la productivité… ). Je suis néanmoins convaincu que la question se pose et des solutions favorables existent dans beaucoup de cas.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonne continuation

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Etienne

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                13 Déc 2013 à 17:59

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Je passe sur le blog de temps en temps pour jeter un oeil aux nouveautés et voir les nouveaux commentaires sur l’article strenghtfinder, et je suis assez étonné de voir cet article.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Il est statistiquement démontré qu’il n’y a aucune corrélation entre la taxation et la croissance en France. Exit donc les “trop d’impôts tue l’impôt”. Source : un La Recherche, lequel je ne sais plus, mais un rapide tour sur google informe que c’est le pas le seul article dans la même lignée.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Je suis assez étonné de “la dette commence avec VGE” que j’ai pu lire de si de là. Louis XVI avait eu des problème de dettes, et napoléon en succédant au directoire aussi (solutionné via des impôts ;p).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bon, je m’étalerais pas trop, il y aurais beaucoup à dire mais je suis surtout blasé de la provenance de l’infographie. Le Figaro est une presse d’opinions, qui sert à conforter ceux qui pense dans la même veine. A l’instar de tant d’autres comme libé.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Donc pour en faire une source de réflexion c’est plutôt osé, surtout pour quelqu’un qui a eu le loisir de lire des livres de grandes qualités à côté de ça. D’ailleurs le format quotidien est à vomir. A coté de ça, Challenge, Marianne, même non objectis sont d’une plus grande qualité. Ou la quantité de livre de qualité qui abonde ^^

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Que la presse quotidienne se dépêche de mourir. Elle est plus endetté que la France pourtant x-)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Louis

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  22 Déc 2013 à 00:15

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Si Etienne, ça a été largement démontré:Globalement, le taux des prélèvements obligatoires doit être égal à un tiers du PIB : c’est l’optimum fiscal qui résulte de la combinaison des courbes d’Armey et de Laffer. En effet, d’une part, les structures de l’Etat doivent être suffisamment importantes pour garantir durablement la liberté et la sécurité, sinon, le désordre est tel que l’activité économique ne peut pas se dérouler normalement. Le Liban en est malheureusement un bon exemple : les carences d’un Etat trop faible permettent à des milices agressives de se développer, ce qui paralyse toutes les activités économiques. La population s’appauvrit alors que le pays est potentiellement riche. A l’opposé, l’Etat est omniprésent dans les pays communistes. Le marché n’existe pas. Le niveau de vie est très bas.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  L’optimum fiscal se trouve donc entre ces deux extrêmes : aux alentours du tiers du PIB, et pas 70% comme en France , selon les chiffres dont fait très justement état Olivier. L’observation de quelques situations caractéristiques permet d’affiner l’analyse : quand le taux des prélèvements obligatoires aux Etats-Unis (et dans d’autres pays comme la Suisse) augmente au dessus de 34 %, la croissance du PIB ne peut pas atteindre son potentiel optimal. Inversement, quand, à la suite de l’intervention énergique d’un président qui applique une politique résolument libérale comme le fit Reagan, le taux des prélèvements obligatoires revient vers 33 % du PIB, la croissance du PIB retrouve alors durablement son potentiel optimal.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Etienne

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    12 Jan 2014 à 14:26

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Ah sympas ! Je connaissais pas. Mais c’est des occurences positives, pas une démonstration ^^ je préfères les études statistiques robustes sur un temps long aux “sciences” économiques aux variables multiples et impondérables, a l’incertitude élevé (et avec un biais culturel prononcé surtout !).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Puis bon le Liban, son problème est quand même plus complexe, Israel en tête.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    J’arrive pas a retrouver sur le site de la recherche cet article, c’est trop vieux sans doutes … dommage.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Enfin y a d’autres études qui vont dans ce sens.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Les phases de croissances et de crises économiques semble arriver dans le temps d’une manière log périodique, avec des durées symétriques, depuis le néolithiques (source : l’économiste du livre “les arbres de l’évolution : trois parties, dont une de paléontologie avec la même loi “loi de sornette” il me semble) (oui la partie physique est une blague par un chercheur fumeux, mais le reste du livre est valable ^^).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Si une crise c’est une restructuration de l’économie, ça implique a mon sens un impôts qui taxe justement les nouvelles structures (y a qu’a voir les stupides “optimisation fiscales” qui permet aux grosses concentration d’argent d’alléger leurs impôts, ou encore amazon qui ne paie rien).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Après j’avoue que ça doit jouer l’imposition. Mais je prend ça pour un soucis à la marge, qui cache des problème de lourdeur administrative par exemple.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Par contre 33 % ? L’allemagne tourne correctement malgré ses 50 %, et ce que j’ai lu sur wiki l’optimal c’est de pas dépasser 50 % – 80 % économique.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    En tout cas merci pour le concept que je connaissais pas !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    En tout cas, je finirais sur le fait que, ce qui me dérange le plus, c’est que beaucoup de ceux qui proteste contre les impôts trop lourd se vantent d’avoir “créé des emplois”. Or, quelqu’un qui créé par exemple une entreprise de transport investi une niche économique créé par le tissus d’entreprise, le réseau routier … une niche qui aurait fini par être occupée, avec ou sans eux.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Si on remonte le temps et qu’on tue bill gates, certes l’informatiques aurait un visage différents, avec peut être plus d’entreprises, ou un autre monopole qui sait. Mais l’informatique se serais certainement développé deouis la silicon valey.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Xavier

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    23 Déc 2013 à 13:54

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Je suis content que quelqu’un ait soulevé la question de la charge fiscale dans nos belles contrées.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Je suis belge, mais la situation est en fait très comparable (la belgique ressort chaque année dans le top 3 mondial des pays les plus taxés, une fois qu’on a compté les impôts directs, indirects et les charges sociales).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    On voit trop souvent des blogeurs présenter fièrement leurs résultats bruts. “J’ai fait 3000 EUR ce mois ci!”. Super, oui. Sauf qu’avec 3000 EUR de revenus, il reste en principe 1000 EUR nets (pour un entrepreneur qui se situerait en Belgique) une fois déduits les impôts que j’évoquais. Dur d’en vivre.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bref, c’est bien qu’on en parle. Puis de temps en temps, on vote. Ne l’oublions pas.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • bababiz

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      26 Déc 2013 à 15:41

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Lorsque j’ai quitté la Belgique, j’ai mis ma jeune société en liquidation ( 3 ans d’activité ) et tous mes bénéfices sont partis aux impôts… France et Belgique, la situation est assez similaire, sauf que la Belgique est plus attractive pour les très riches français ( pas d’impôts sur la fortune ) qui viennent en masse en Belgique.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Durant 7 ans j’ai travaillé dans le domaine de la création de sociétés en Angleterre pour des français qui cherchaient “des solutions d’optimisation fiscale”. On peut créer une société en 1 jour en Angleterre et lorsque l’administration fiscale anglaise vous contacte pour éclaircir certains points, elle s’excuse de le faire et de vous déranger….
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Là au moins ils respectent le travail des entrepreneurs.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Pour vouloir créer une société ou même travailler à son compte de nos jours en France et en Belgique sans avoir la possibilité de “faire du black”, il faut une grande dose d’inconscience et d’illusions et être d’accord de se faire tondre.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Moi j’ai déjà donné, merci.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Olivier Roland (Auteur)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        27 Déc 2013 à 18:57

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Hello Serge,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Ton témoignage est intéressant car si j’ai bien compris tu vis à Ténérife (je viens d’ailleurs de passer 15 jours à Grande Canarie et c’était génial 😉 ).
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Or il ne me semble pas qu’en Espagne les impôts sont foncièrement moins hauts qu’en France ou en Belgique… Quel est ton retour là-dessus ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • bababiz

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          27 Déc 2013 à 19:30

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Hello Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Effectivement, je vis depuis 18 ans à Ténérife. L’imposition est de l’ordre de 35% comme en Espagne, mais surtout c’est une autre mentalité et une autre qualité de vie (beaucoup de soleil ici ).
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Il y a beaucoup de chômage en Espagne en ce moment mais il y a aussi une forte économie souterraine qui sauve la vie de beaucoup d’espagnols. Quand je suis arrivé de Belgique il y a 18 ans où toute la comptabilité y était tenue de manière très stricte et quand arrivé ici j’ai demandé des factures pour mes achats et qu’on m’a regardé bizarrement, j’ai compris que beaucoup de choses seraient différentes ici…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          L’Angleterre, c’est bien pour le business et les impôts, mais il faut aimer y vivre toute l’année…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Ici c’est très cool… Parfois trop 😉

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Didier

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          21 Jan 2014 à 23:08

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          hello Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Si tu restes dans ce système, tu lui permets de continuer à exister.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          La soi-disant dette, c’est le moyen mis en place par les grandes banques pour contrôler les peuples soumis au pseudo-pouvoir en place. La fédérale américaine peut sortir la planche à billets quand elle le souhaite, elle appartient à des privés, l’état doit emprunter chez elle pour ses finances…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Est-ce normal que des gens n’ont rien à manger alors qu’il y a d’immenses territoires à cultiver?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Avant de se dire, je suis français, anglais, espagnol, blanc, black, beurre ou n’importe quelles autres cultures, on est tous des humains, comment puis-je permettre à notre espèce de vivre dans l’harmonie et le bien-être pour que tous puissent exprimer son potentiel et le mettre au service de tous?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Les piliers essentiels à la poursuite de notre expérience ici sur terre sont: l’éducation, la santé, l’habitat, l’alimentation,l’environnement et l’énergie.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Chaque humain a en lui un formidable potentiel à exprimer, mais le troupeau est sous contrôle.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Exemple: un seul pays d’Afrique peut fournir en électricité toute l’Europe, mais on continue à croire que l’on ne peut se passer du nucléaire!!! La PAC finance une agriculture intensive qui produit des cultures toxiques pour notre santé et l’environnement !!!
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Si tu veux participer à la survie de notre espèce, tu dois investir dans l’économie réelle, durable, et recyclable qui est alignée sur les piliers essentiels.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          On doit exprimer notre pouvoir, choisir de manger des légumes produits localement avec respect de la vie et de la terre qui les portent.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Refuser de manger des clones toxiques, c’est supprimer le pouvoir à cette économie virtuelle.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Tu as le pouvoir de choisir, UTILISE-LE MAINTENANT, offre-toi cette liberté…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Tu es riche, transmets ton savoir aux autres, plus il y aura de riches, plus les idées se concrétiseront dans des projets essentiels pour que l’on puisse vivre sur notre merveilleuse planète dans l’abondance et le bien-être.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bonne réflexion et bravo pour ton parcours,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Richard

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            5 Fév 2014 à 05:04

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Dans n’importe quelle entreprise (PRIVEE) de France, d’Europe ou du Monde, les dirigeants établissent des prévisions de chiffre d’affaire, PUIS établissent le budget prévisionnel.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            La différence (sauf les 2 à 3 premières années) montre la rentabilité de l’entreprise. Si la rentabilité n’est pas au rendez-vous, il faut alors réduire le budget de l’entreprise ou/et augmenter le chiffre d’affaire….

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Hollande et son gouvernement ignorent ce principe de base. Mais pour eux c’est simple: si les dépenses excédent le déficit autorisé/toléré par Bruxelles, ils créent de nouvelles taxes ou impôts ou augmentent les existants. Les politiques ne rendent de comptes à personne puisque les députés et sénateurs marchent au pas,et les médias sont achetés. Seul internet et la rue permettraient de réagir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              6 Mar 2014 à 18:35

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              La démocratie avec des élections chaque année veut que le clientélisme triomphe. Aucun homme politique n’a osé sur ces 40 dernières années de déficit chronique réduire les déficits. Cela voudrait dire moins de social.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Luismi

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              4 Mar 2014 à 19:28

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Hi,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Great article. I used Google Translate to understand medium. I found it very good discussion, and I created a Spanish version of the article: http://tunegocioenlanube.net/advertencia-estas-perdiendo-16-300e-si-tu-negocio-esta-en-espana/

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              A big greeting.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              PS. I would go to a country that I liked and low taxes.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Jean-Marc

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                6 Mar 2014 à 15:16

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Les entreprises sont plus qu’indispensable à une société. C’est même un standard pour la nature humaine. Contrairement à ce que tout le monde croient, les impôts ne sont pas collectés pour les routes, les écoles etc… C’est la dette qui finance le tout. Ils sont là pour diminuer les gens, surtout les entreprises. Si les impôts sont élevés cela signifie donc que dans une situation de crise que ceux-ci vont tendre à disparaître. Trop d’impôts tue l’impôts.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bon courage et un excellent succès à tous

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  6 Mar 2014 à 18:38

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je ne suis pas sûr que les entreprises soient nécessaires à la société. Le compagnonnage, l’artisanat pourrait suffire. Mais on n’aurait pas eu autant de progrès mécanique sans des entreprises et la concentration du capital.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Moi cela ne me gênerait pas de revenir quelques siècles en arrière techniquement, mais il faudrait garder les idées et les valeurs de l’occident d’aujourd’hui (le consumérisme en moins). Et ne pas redonner le pouvoir à la religion.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    28 Avr 2014 à 11:39

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjouir
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Le compagnonage était la transmission du savoir, trés bonne chose, ce qui permit d’inventer les techniques au même titre qu’ensuite les industriels, qui ne différent que des moyens financiers. maintenant la technique poussée est une évolution à partir du moment ou la recherche est utilisabble par tous et non seulement les plus nantis. Le notion de partage du compagnon à été élaguée par les grosses entreprises, soit la bnotion humaine des rapports professionnels. pour rappel il existe de nombreux particuliers qui développent des choses nouvelles et utiles à tous et sans leur soutirer plus d’argent, mais qui sont éttouffés par les grosses industries. Nous savons tous ou sont les problémes par les analyses des conséquences actuelles diverses que vous soulevez à la suite,, et nous savons tous que nous avançons néanmoins massivement dans le mur. D’ailleurs les communautés plus réduites d’entraide reviennent en ce moment et ne sont pas sans idées profitables collectivement, ce qui commence à évéiller les inquiétudes des plus gros comme des politiques… L’esprit du compagnon, celui qui partageait son pain, devrait se revoir déja dans le partage du reste et du travail pour le bien commun. Salutations.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Cédric

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  20 Mar 2014 à 00:26

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Hello! Bravo pour ce blog bien foutu, synthétique et sincère. J’ai envie d’apporter un autre point de vue à la question et de pointer du doigt les vrais responsables de ce fléau qui étrangle les entrepreneurs TPE PME Français, seuls vrais créateurs d’emplois aujourd’hui. Voir l’article ici, vos points de vue m’intéressent 🙂 Bonne continuation! http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20101220trib000584654/malgre-ses-profits-records-total-ne-paie-pas-d-impots-en-france.html

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • PHILIPPE

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    16 Avr 2014 à 10:16

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    bonjour Olivier,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Ton article m’interpelle car en qualité de fiscaliste, spécialisé dans l’optimisation des revenus, j’ai été amené à de nombreuse reprises à aider de chefs d’entreprise à délocaliser leur activité.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Mon cahier des charges est simple : le faire sans s’attirer les foudres de l’administration fiscale, en lui coupant l’herbe sous les pieds.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Les stratégies de l’administration fiscale relèvent de pratiques plus que douteuses, notamment pour ce qui est de recouper les fichiers, et ses méthodes d’inquisition rappellent le moyen âge du temps ou l’église se prenait pour dieu tout puissant.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Dans ce cadre, tu dois utiliser la législation Européenne, laquelle sur le plan du droit, est plus puissante que la législation Française. Concrètement, les accords de Schengen et les accords de Maastricht, prévoient une libre circulation des capitaux et personnes dans l’espace Européen, et ton analyse doit être double :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Optimisation de l’impôt pris au sens large du terme : IR et CSG CRDS
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Optimisation de ton régime social, car il ne t’a pas échappé que les charges sociales sont notre principal ennemi !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    En synthèse, ce que l’on peut dire, c’est que tu peux créer une ou plusieurs nouvelles sociétés, dans l’espace Européen, et dans des pays à Fisalité ou « Socialité » avantageux, et tes économies peuvent être considérables. Le système est simple : ces sociétés peuvent facturer de la sous traitance à ta société Française, voire facturer directement les prestations (je pense notamment à des commission versées par Amazon)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    bon courage pour la suite, et n’oublie pas de payer ton impôt (le moins possible)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Alan

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      27 Avr 2014 à 00:34

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Ahhh nos vieilles bonnes routes ! Elles ont bon dos ! Si la collecte des impôts allait dans les routes, celles-ci seraient en or massif !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      La vérité, c’est que notre pays (et donc la société) préfère faire du social que de développer et soutenir ses entreprises. Donc il n’a pas le choix, que de pomper la ou il y a de l’argent et de le redistribuer aux oisillons qui attendent le bec ouvert. Ajoutez a cela 8 millions de fonctionnaires qui sont payés entre 1100 et 100000 euros par mois ( c’est le serpent qui se bouffe la queue, puisqu’ils payent eux aussi les cotisation s et impots.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Et c’est un cercle vicieux, les entreprises coulent, donc plus de chômeurs, donc il faut augmenter les impôts pour combler.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Pour s’en sortir c’est très simple : il faut appliquer la politique social de l’Angleterre, la politique d’entreprise Allemande ( et la re-industrialisation) et la politique d’immigration de l’Australie.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Et vous verrez, ça ira beaucoup mieux ! Mais les petits oisillons risque de piailler très fort !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Un compatriote Lillois (qui réussi en Australie)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Philippe

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        28 Avr 2014 à 11:28

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Bonjour
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        @alan
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Vous avez raison sur le fondement que l’entreprise dans notre système est le coeur de l’économie, mais na pas oublier que ce sont justement ces entreprises depuis longtemps qui par le comportement humain laisse ces oisillons le bec ouvert pour des miettes. Se rendre ailleurs pour profiter encore de cela c’est aussi reproduire bien souvent le même schéma ailleurs. Vous parlez d’Australie mais allez voir dans les pays émergeants ou si certe développement rime avec emplois pour les masses, l’on développe la aussi la classe riche et la classe “toujours” pauvre ou récupératrice des miettes. La problématique reste bien le fondement humain, le pauvre qui en a plus se comporte pour en avoir toujours plus et non sur la recherche de solution de partage, qui éviterait ces politiques d’assistances plus socialiste que sociales ou plus capitaliste pour conserver à bas prix sa main d’oeuvre. La plupart des gens s’expatrient pour avoir plus ou perdre moins pas pour aider ses semblables. la problématique reste humaine donc mondiale. la politique de nos voisins en Europe ne rend pas plus souriantes les classes sociales les plus basses par des formes différentes d’approches qui laissent le même fondement financier d’intérêt pour les mêmes derrières. la créativité de chacun est éttouffée par cela partout ou le modèle occidental se copie par force. La notion de réussite est à revoir et n’est pas que matérielle, les populations dites primaires d’Australie en sont un exemple ou une leçon de terrain…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Salutation d’un autre Lillois d’ailleurs depuis 16 ans, qui vous dira ailleurs “oui” mais pour faire quoi de différent d’avant ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Jerome

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          10 Mai 2014 à 16:00

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Salut à tous,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          excusez mon esprit brouillon.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Si les entreprises peuvent être innovantes, pourquoi pas les états ? Si l’entreprise doit réussir pourquoi pas l’état ? A lire vos contenus, ceux de Sébastien le marketeur français et les tiens, quand on parle de gestion de projets, le projet, après tout, il peut être politique aussi, n’est-ce pas ? Un projet, que ce soit une assoce, une société, un loisir ou un parti qui prend le pouvoir pour gérer un pays, c’est pareil ! Si une entreprise propose “je vous rembourse 2 fois la différence si vous trouvez moins cher ailleurs”, ce qui n’est pas rare, pourquoi l’état français ne ferait-il pas pareil ? Enfin, juste rembourser la différence. Alors j’ai une idée complètement folle : faire un site internet pour gérer la France, un peu un super “mon service public.fr”, que les lois soient votées par les citoyens en direct, plus besoin d’élection, que les politiques servent juste à alimenter le débat à travers leur autorité mais aussi en représentant leurs électeurs, adhérents, qui , ne vous détrompez pas, sont très peu nombreux, bien moins nombreux que nous : 170 000 adhérents au PS parti créé en – bon il faut que j’aille voir sur wiki – non, allez de mémoire 1907.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Il est temps de changer la façon dont la France est gérée, tout simplement. Les politique doivent le reconnaître, et redonner leur mandat, ils doivent démissionner, ou donner tout leur mandat à créer une nouvelle interface de gestion internet de ce pays. Et nous tous, nous devons être demandeur de devoir et de pouvoir représenter nos avis de citoyens dans la gestion de notre pays. La politique n’a plus de sens, car déjà a-t-on compris le sens d’essayistes de leur époque (Keynes, James, Marx, etc.) , il a y plusieurs siècles, au lieu de faire d’eux les piliers d’oppositions spirituelles, culturelles, économiques, etc. et la politique d’aujourd’hui ?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          C’est aberrant. C’est à nous non pas d’inventer le réel, l’aujourd’hui tel qu’il est, mais c’est à nous , citoyens, de demander nos droits de participation aux prises de décision de notre pays. La méthode de lancement orchestrée pourrait tout à fait être utile dans un tel projet. 2 nouveaux partis ont mobilisés 20 000 adhérents en quelques mois mais ce n’est pas assez. Il faut créer plusieurs partis qui dépassent les partis existants : donc trouver des thèmes disons “vitaux” ou très forts “spirituellement”. Ces partis n’auraient aucun but individuellement, mais ils auraient pour objectif de prendre le pouvoir pour re créer une démocratie participative sur un modèle économique qui marche. Donc en laissant intervenir des personnalités comme Sebastien le marketeur français, Olivier Roland et d’autres. Par exemple, le parti des blogueurs, 200 000 adhérents bim ! Voilà, je pense que la politique telle qu’on l’entend par “droite, gauche, FN” est aujourd’hui un poids pour gérer un pays et qu’il faut en sortir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Jerome

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            10 Mai 2014 à 16:11

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            idées/estimations
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Le parti des amateurs de rap , 1 million d’adhérents
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti des amateurs de reggae, 500 000 adhérents
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti des végétariens, mmm, 300 000 adhérents
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti des bloggers/entrepreneurs/etc. 200 000 adhérents
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti les mais de Marie Jeanne 1 million d’adhérents !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti des antillais, 200 000 adhérents
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti des jeunes de banlieues, 1 million d’adhérents,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti des jeunes de campagnes, 500 000 adhérents
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le parti des handicapés, 200 000 membres
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            etc. etc.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            le tout fédéré par une équipe qui contient de tout : rappers, rastas, bloggers, entrepreneurs, retraités, salariés, fonctionnaires, etc.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            vous voyez l’idée

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • arnaud

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            4 Juin 2014 à 01:21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Bonjour Roland, merci pour ton blog et ta question. Pour t’aider à avancer dans ta décision, au-delà des manifestations d’humeur ou des théories que j’ai pu lire : les arguments pour le départ à l’étranger (1)parce que c’est plus efficace si tu gères l’argent toi-même (2) parce que l’état ne fonctionne pas bien en France et que tu ne veux pas le soutenir.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Concernant la recherche d’efficacité, je pense que c’est plutôt compréhensible, toutefois ce n’est pas vraiment la question: l’impôt finance des décisions collectives (qui ne sont pas forcément les meilleures à un instant T mais qui s’appuient sur les avis de la majorité en théorie ) et qui peuvent parfois te sembler incompréhensibles mais avoir des raisons valables (qui t’échappent).
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            La question est de savoir si tu acceptes le jeu de la démocratie avec son inefficience structurelle ou si tu le pars (fuis?)dans l’individualisme (qui a évidemment lui aussi sa limite d’efficience).
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Concernant la “fuite loin de l’Etat Français et du système qui n’a plus notre confiance”, le terme boycott me paraît faux puisqu’un boycott suppose d’avoir un objectif précis, une lutte et de faire une campagne envers l’opinion publique (et donc d’être capable d’arrêter le boycott quand l’objectif est atteint). Partir est donc simplement un intérêt matériel bien compris, non politisé et respectable (mais est-il inspirant?).
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Bref, plutôt une question de choix intime de mode de société (qui implique notamment d’accepter les limites pour pouvoir les repousser peut-être).
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            merci de ta réponse si tu as le temps!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              4 Juin 2014 à 20:38

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Si Roland (ou son community manager) ne répond pas, je le fait.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              D’une part, ceci n’est qu’un article avec une partie exercice de style…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Ensuite, pour ma part, je ne quitterai pas le pays parce que j’y ai des attaches. C’est sûr que quand on n’a pas de femme, d’enfants ou de famille, c’est plus facile de partir. Mais se sentir étranger à l’étranger, ce n’est pas génial, surtout en des temps de crise.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Je suis par contre tout à fait d’accord sur l’état (et l’État) de la France. Que ce soit à gauche ou à droite les politicards et les technocrates sont des incapables quand ce ne sont pas des escrocs.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              La démocratie n’est pas une bonne solution, mais il y n’y en a pas d’autres !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Serge

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              7 Juin 2014 à 16:24

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Bonjour, je suis d’accord avec Michel, partir n’est pas facile, je l’ai fait il y a 19 ans en quittant la Belgique avec ma femme et en laissants 2 enfants sur place et toutes nos familles. Mais vouloir changer quelque chose à un prix… Nous ne regrettons pas notre décision. Les taxations en France et Belgique sont tout simplement scandaleuses, on travaille dans ces pays pour payer une multitude de fonctionnaires et de politiciens incompétents qui entretiennent ce système. Il y a de bon fonctionnaires très compétents qui font bien leur travail, mais il y en a trop…. Et on n’encourage pas les entrepreneurs qui prennent eux des risques. On est trop habitué à l’Etat providence qui est si confortable… Si les Etats étaient des entreprises, elles seraient en faillite et les dirigeants interdits de gestion. Mais les choses sont ainsi et la démocratie et le moins pire des systèmes. Il faut arriver à tirer son épingle du jeu, se battre et ne pas subir les choses. Bonne chance et bon courage à tous !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Romy

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                9 Juil 2014 à 04:20

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                C’est très vrai. Mais il faut dire que plus de 50% des français en sont responsables. Ils ont voté François Hollande et savaient d’avance ce qui allait se passer. A présent il faut accepter.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Nicolas

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  22 Juil 2014 à 05:37

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Impressionant en effet

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Kitchouka

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    2 Déc 2014 à 07:45

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Bonjour à tous,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Mon commentaire s’adresse à Olivier car dès que l’on aborde les thèmes d’argent, imposition et politique , les enseignements disponible sur ton Blog sont vite bannis.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Je pense que se qui te motive est la Liberté et l’envie d’aider les entrepreneurs français. L’argent est loin d’être ta motivation première et ta gestion financière est suffisamment maîtrisée pour vivre selon tes envies sans en utiliser la totalité.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Je reformulerais ta question ainsi
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Quel stratégie peut au mieux te faire atteindre tes objectives. Rester en France et payer des taxes (et vivre exactement les meme contraintes que tes homologues) ou t’expatrier et avoir plus de moyen financier pour en faire bénéficier d’autres.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Pour finir je rappellerais quelque choses disponible sur ton site

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Stratégies de prospérité

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    7ème stratégie : Apprendre l’art de bien vivre.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Pour enrichir sa vie, il faut déjà privilégier la qualité à la quantité. Il ne faut pas accorder plus de pouvoir à l’argent qu’il n’en possède. Il faut savoir que l’argent amplifie. Par exemple quelqu’un qui boit, s’il possède plus d’argent se noiera dans l’alcool, pour quelqu’un qui est heureux, plus d’argent lui permettra d’amplifier son bonheur

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    1. Le dégoût : il peut changer une vie s’il est bien orienté. Dès que nous atteignons un point de non retour, nous pouvons vouloir tout changer et trouver la motivation pour.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    2. La décision : une décision qui peut changer le cours de notre vie peut se vivre comme une guerre civile intérieure. Quoi que vous fassiez, nous vous arrêtez jamais à la croisée de deux chemins. Décidez : mieux vaut faire un mauvais choix que aucun.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    3. Le désir : il vient de l’intérieur de nous, et non pas de l’extérieur, mais il peut être activé par des éléments venus de l’extérieur. N’importe quoi peut déclencher le désir, donc il ne faut pas ériger des murs pour se protéger, mais se laisser envelopper par sa vie.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    4. La détermination : vous devez être capable de dire “Je veux”, “Rien ne peut résister à la volonté humaine prête à mettre en jeu sa propre existence pour atteindre son but” – B. Disraeli.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    J’aurais plaisir de connaitre la réponse à tes questions, bonne journée
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Kitchouka

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Seb

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      31 Jan 2015 à 12:43

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Les français sont dans un méchant petit piège politique .De l’extrême droite à l’extrême gauche , ils seront embarqués dans une structure communisante sous influence américaine .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Selon moi , l’europe est communisante par le simple fait que cela force les français à surpayer des technocrates et fonctionnaires étrangers .
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      LA souveraineté d’un état , c’est avoir le contrôle de sa devise et de son armée .C’est le minimum . La France n’a ni l’un ni l’autre .
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      UNe devise trop forte pénalise notre commerce extérieur , nous paralyse , nous empêche de vendre .Nous force à faire des alliances contre nature .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Pour résumé , nous n’avons pas le contrôle de notre armée , pas le controle de notre devise , pas le contrôle de notre politique extérieure car l’Europe décide à notre place .Et cette dernière est sous influence américaine en premier lieu puis germanique en second lieu par le volet économique .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      NOus sommes trop taxés ? IL faut faire des économies ? Ok et bien déjà économisons sur les fonctionnaires étrangers virons les !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      ( http://www.upr.fr)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Petit rappel historique : les français , les hollandais et les irlandais ont rejeté la construction européenne .Conclusion : le bulletin de vote a été vidé de son pouvoir .En partant de cette conlusion que les français votent à droite ou à gauche , leur vote n’aura aucun impact parce qu’il n’y pas de pouvoir dedans .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Charly hebdo ? C’est l’importation de la politique extérieure USA – Israel sur notre sol cad des attentats à la sauce islamique .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Une petit peu de quantitative easing pour 2015 ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      L’Europe économique sous influence germanique s’y est opposé pendant des années .UN coup de télephone de Barak Obama et Angela s’execute puis cède .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Et la France la dedans ? Rien ta gueule et obéis !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Une souveraineté en lambeau … Perdre sa souveraineté un critère communiste de plus .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Nous n’avons plus le droit de faire du commerce extérieur là ou cela ne plaît pas aux américains .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Nous aidions Sadam Hussein en échange de pétrol (projet osirak) .Après 2003 chassés d’Irak par qui nous savons . Peugeot chassé d’Iran qui s’installe à notre place devenez qui ?UNe vente d’arme à la Russie et un missile financier qui atterit direct chez nous …Toujours les même .
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Chassez du Rwanda …
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Je pense que nous autres français nous reculons de partout .

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Et si c’est la politique extérieure prend le pas sur la politique intérieure d’un pays ? Et que ce dernier n’a plus le contrôle de sa politique extérieur ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Isabelle

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        22 Fév 2015 à 11:56

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Hello,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        notre système a bien fonctionné pendant longtemps et en tant que future ex fonctionnaire (le plus vite possible) je vois une intense dégradation du service public et de notre société en général.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Rousseau parlait du contrat social, et j’ai eu la faiblesse d’y croire pendant longtemps. Aujourd’hui chacun veut les avantages mais bien peu se souviennent de la contrepartie des responsabilités.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Force est de constater que ce qui est gratuit, que ce soit la CMU ou le travail quotidien des fonctionnaires (qui ne sont pas tous des feignasses), est ressenti comme n’ayant aucune valeur. Alors on en abuse.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        On va chez le médecin tous les 4 matins et on se bourre d médicaments, voire on fait soigner toute sa famille : normal ça ne coûte rien.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        On vient en mairie poser les questions les plus stupides et faire remplir ses papiers par des gens qui ne sont pas payés pour ça, plutôt que de se sortir les doigts du c… et de faire ce qu’on a à faire (et en plus on râle).
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Du coup, on se retrouve avec un système, non plus à 2 vitesses, mais à 3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Les riches s’en sortent bien : ils ont de bonnes mutuelles, payent des gens pour faire certaines corvées. En même temps, il payent des impôts (enfin, ceux qui ne trichent pas) consomment, entreprennent et font tourner l’économie. Ça ne me choque pas plus que ça. Il y a une logique.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        J’ai un pote entrepreneur qui roule dans une super Audi qu’il a payé de son travail. Tant mieux pour lui et j’applaudis !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        A côté, il y a ceux qui profitent du système : j’ai vécu longtemps dans des quartiers difficiles, et tant pis si je ne suis pas politiquement correcte mais des abus j’en ai vu de mes yeux. Des gens qui vivent du RSA, font du black à côté et se payent des bagnoles et des écrans plats dont je ne peux que rêver. Pire, leurs dents sont en parfait état.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Et puis il y a la 3ème voie : les pauvres crétins qui bossent, payent la sécu, payent la mutuelle, payent des impôts, taxes etc. Quand ils tentent d’entreprendre, on les assome de prélèvements à tel point que beaucoup laissent tomber.Ceux là sont ponctionnés de toute part et se sentent vaches à lait.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        C’est vrai que je songe de plus en plus à échapper à ce système qui me ponctionne sans me redonner quoi que ce soit. Je fais partie des fameux “sans dents” parce que comme je n’ai pas la CMU, je dois payer une fortune de ma poche pour un bridge pour lequel sécu et mutuelle me redonnent des cacahuètes.Mon dentiste m’a même avoué qu’avec la CMU je serai soignée correctement.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Ce sont les abus et le profiteurs qui font s’écrouler le système. Du coup les travailleurs et les entrepreneurs se sentent les dindons de la farce. Combien d’artisans vivent chichement en travaillant comme des forcenés ? Combien de travailleurs vivotent et voir leur pouvoir d’achat dégringoler.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Pourtant ce sont les forces vives du pays !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Comment garder l’envie d’entreprendre quand on vous annonce ce que va vous piquer le RSI ? Garder à peine 30€ sur 100€ gagnés, ce n’est pas raisonnable.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Alors je suis OK pour payer des impôts mais pas pour payer des soins à des gens qui ne donnent rien alors que nos étudiants sont les moins bien soignés d’europe. Pas pour payer de grandes entreprises privées qui se gavent sur le dos des collectivités.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Oui on externalise pour ne pas payer de fonctionnaire “inutiles” mais du coup les marchés publics sont biaisés et les boites de TP se remplissent les poches : le mètre linéaire de route coûte une vraie fortune, du coup les collectivités assurent les réfections a minima. Dans quelques années, nous aurons un réseau routier digne d’un pays en voie de développement.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Quand j’étais à Prague, j’ai lu un bouquin passionnant, dont j’ai hélas oublié le nom, sur les Chicago boys et comment ils ont fait couler le Chili et bien d’autres pays, en forçant des gouvernement à privatiser au maximum, prétendument pour relancer l’économie. Il s’en est suivi une situation désastreuse pour les populations qui payent encore la note aujourd’hui.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        La France y va à grands pas.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Notre façon d’étouffer l’entreprise et le travail sont en fait une volonté politique d’avoir une population de moutons à la limite de la pauvreté qui ne peuvent que survivre et n’ont ni le temps ni les moyens de se former, s’informer et chercher d’autres moyens de s’en sortir.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Si chacun est dans une situation précaire, ou en a l’illussion, il aura moins tendance à chercher à s’associer, moins de temps pour s’éduquer et risque de donner à ses enfants l’idée que le monde est difficile, qu’il n’y a pas assez pour tout le monde.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        La “crise” que nous connaissons est un excellent moyen pour les politiques et les grands groupes de nous donner à penser qu’il faut se contenter de ce qu’on a.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Il y a toujours autant d’argent, toujours autant de billet : les stocks de billet et d’or n’ont pas été détruit. Cet argent, ces ressources existent et on en invente de nouvelles.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Merci à Olivier de nous rappeler que nous vivons dans un Univers d’abondance et de possibilités. Elles sont juste à un autre endroit que celui qu’on veut bien nous montrer.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Aujourd’hui, si j’avais le choix, je payerai un minimum d’impôts et je donnerai une partie de ce que j’ai économisé pour des actions utiles comme financer un appareil pour un hôpital plutôt que de me faire piquer mon argent pour payer un énième stade de foot dont je me moque totalement.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Anonyme

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          23 Fév 2015 à 12:35

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Merci Isabelle, je plussoie totalement !!!!!!!!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            23 Fév 2015 à 15:34

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Excellent commentaire, que j’approuve a 2000 %.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Michel

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              23 Fév 2015 à 22:27

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Je suis tout à fait d’accord, Isabelle. Entre l’Europe, l’Euro, le communautarisme, le social à tire d’ailes, les surtaxes et les lois anti économie, la France est foutue.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              La révolution de 1789 ça a servi à quoi ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Isabelle

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              22 Fév 2015 à 11:57

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Re hello,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              je fais très court
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              le livre dont je parlais c’est The Shock Doctrine de Naomi Klein.Vraiment à lire.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Sébastien

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                17 Mai 2015 à 18:37

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Bonjour Olivier,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                D’habitude j’aime bien ce que vous faites, mais là je trouve cette réaction très moyenne.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Vous êtes un garçon intelligent, et donc on est en droit d’attendre un peu d’honnêteté intellectuelle sur des sujets de ce genre. Titrer “64,7% d’impôts…etc”, alors que l’on parle de pourcentages qui ne portent pas sur les mêmes assiettes, et qui ne peuvent donc s’ajouter, c’est un peu démagogique. Ce qui m’étonne en lisant les réactions c’est que personne n’y fasse attention d’ailleurs. L’impôt sur les bénéfices, est calculé au % des bénéfices. Les charges sociales sur le montant des salaires. etc… alors on parle de pourcentage de quoi??? Qu’importe, c’est bien joué puisque vous emportez l’adhésion à votre opinion sur cette “tromperie”. Preuve que lorsque l’on sort un chiffre qui ne veut rien dire pour illustrer son propos hé bien, on peut duper le badaud. C’est un peu comme si on déformait les échelles des courbes du chômage et celle de l’immigration pour les mettre l’une a coté de l’autre. Oups, comment ça il y en a qui ont déjà fait ca??? Bref, il est possible que l’on paye trop d’impôts en France, je ne sais pas. Ca se discute. Vivant en Espagne, je pense que la situation est plus tendue ici. L’économie au noir faisant que la pression fiscale s’accentue sur ceux qui font honnêtement leur job de citoyen. Mais quoi qu’il en soit, venant d’une personne qui essaye de nous apprendre a penser par nous même, je trouve un peu décevant la méthode utilisée (vous auriez pu regarder par exemple le % de la masse fiscale sur le PIB par exemple, ou bien comparer le % par type de fiscalité,etc…). Bien cordialement quand même, Sébastien

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • fabrice

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  21 Juil 2015 à 21:49

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Tiens, Olivier, cela faisait longtemps.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Certes, beaucoup d’impôts, je me suis posé la question aussi, qui est encore plus légitime pour moi en tant que digital nomade.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Mais voilà, c’est plus compliqué, il n’y a pas que l’argent. Mes amis sont en France et mes parents (qui deviennent vieux) aussi.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  D’autre part, si tu veux investir dans l’immobilier en profitant de l’effet de levier, si tu es à l’étranger, c’est quasi impossible il me semble ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • jean-marie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    28 Juil 2015 à 17:59

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    bonjour , trouver vous normal q’un auto-entrepreneur et commerçant ambulant français voulant travailler occasionnellement en Belgique doive payer une carte d’indépendant (environs 350 EUROS pour des marchés bien définis) alors qu’un belge venant en France présente ses papiers est peut faire tous les marchés qu’il veut sans ne rien déboursés VIVE L’EUROPE

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Serge

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      29 Juil 2015 à 11:13

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      @Jean-Marie, en Belgique on paye plus d’impôts qu’en France ça compense peut-être un peu. De toute façon l’Europe, l’ouverture des frontières…. est un grand bordel qui ne fonctionne pas, sur ce point on est d’accord. 😉

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • marie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      15 Août 2015 à 15:55

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Un mot à propos du coût des soins comparés en France et dans d’autres pays :
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Des chiffres très concrets sur ce site :

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      http://www.prevention-medicale.org/actualite-qualite-et-securite-des-soins/cout-systeme-sante-usa.html

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Quelques réflexions ont porté sur la comparaison entre cotiser à la sécurité sociale ou payer soi même ses frais de santé : les calculs sont simples lorsqu’on est en bonne santé, mais en cas de chirurgie ou de maladie grave comment faites vous pour payer ? (c’est d’ailleurs le principe de la mutualisation des risques : prendriez vous le pari de ne pas assurer votre voiture ? votre maison ? que faites vous dans ce cas si vous êtes à l’origine (involontaire, bien sûr) d’un carambolage ou de l’incendie de votre quartier ou de votre immeuble.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Pour la santé : idem,
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Si la sécu est un gouffre, c’est parce-que les examens paracliniques sont de plus en plus onéreux : IRM, scanner…Les médicaments pour les maladies graves nécessitent une longue recherche et coûtent cher (une seule dose de traitement anti-cancéreux peut facilement dépasser les 1000 euros)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Ce qui explique pourquoi les retraités reviennent en France au lieu de rester expatriés aux USA (le risque de maladie augmente avec l’âge)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Or, 50% de la population française a plus de 35 ans (voir statistiques insee)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Nos impôts servent aussi à cela, et quand les plus jeunes quittent le pays pour éviter les impôts, ils condamnent leurs parents, grands-parents…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Les pays comme le Canada l’ont bien compris : ils favorisent l’immigration choisie avant que la population ne soit trop vieille et se trouve en difficulté pour payer ce qui est nécessaire aux plus âgés ou dépendants comme les retraites ou les soins.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Ils choisissent donc des couples jeunes avec des enfants en priorité (qu’ils chouchoutent), ayant des diplômes (acquis et donc payés ailleurs)qui les intéressent.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Comme la France a besoin elle aussi de ce sang neuf pour travailler et payer des impôts mais que les “bien pensants” ne veulent ni tri, ni ségrégation et comble du comble : ni immigration, les gouvernements laissent entrer “malgré eux” et bien logiquement, toute tendance politique confondue, à peu près toujours le même flot (mauvaise blague, je sais) migratoire (environ 200000 par an dont 50% d’européens) .Pas de tri, mais la non officialisation “publique” de cette politique, permet de laisser un filtre naturel se faire seul, (qui peut résister à des conditions de voyage dignes des débuts de la colonisation américaine si ce n’est des jeunes, en bonne santé, prêts à accepter n’importe quel travail même sous qualifié, sous payé et ayant un niveau de vie assez bas pour avoir envie d’avoir des enfants(statistiques internationales : plus on est riche, moins on a d’enfant)?)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Cependant personne parmi les politiques ne le dira tout haut au risque de déplaire à son électorat vieillissant qui a peur des jeunes et des étrangers!!!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      A ceux qui bouent à la lecture de ces propos, je précise que les étrangers sur le territoire travaillent, paient des impôts et rapportent globalement plus à notre société qu’ils ne coûtent (voir à nouveau les statistiques insee), n’en déplaise aux quelques cas de voisins, de propagande de partis ou de presse à sensation.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Ceux qui sont employés chez eux, à distance, augmentent certes notre chômage national, à priori, et ne paient pas d’impôts en France, mais ils permettent de limiter l’immigration massive en se stabilisant dans leur pays d’origine. Et combien parmi vous (qui bouillez) font le choix de toujours acheter le plus cher pour sauvegarder l’emploi français? combien choisissent systématiquement la viande, le fruit ou le vêtement produit ou fabriqué en France?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Passé ce coup de gueule, je dirai que l’idéal serait de rester en France, de payer des impôts en utilisant toutes les astuces légales pour les diminuer, d’avoir beaucoup d’enfants et de suivre l’exemple d’Olivier pour que de plus en plus de personnes se prennent en charge et deviennent assez conscientes pour faire évoluer le pays.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Mais au final, le choix est simple : à chaque fois que des personnes quittent le pays, il faut en trouver d’autres pour payer des impôts à leur place ou faire en sorte que la population française soit si dynamique qu’elle s’autosuffise.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Et donc, merci à toi Olivier pour ta contribution à la démarche pour faire bouger les esprits et les mentalités.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      MARIE

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • Laurent

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        17 Mar 2016 à 19:01

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        80% d’électeurs français votent depuis plus de 40 ans pour ça.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Les 80% de 2002 et de 2012, je suis sûr que beaucoup se reconnaitront et diront que ça n’a aucun rapport et préfèreront accuser les politiciens pour lesquels ils votent (quand ils votent)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Laurent

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          17 Mar 2016 à 19:03

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Je dois aussi signaler que cet article est sorti en 2013 et que depuis Olivier Roland a déménagé sa société en Angleterre.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Il a bien fait, mais qu’il ne donne pas de leçon de politique car il me semble qu’il est dans les 80% s’il vote encore.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          • Jb

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            29 Mai 2016 à 15:11

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            D’où vient ce problème? Et où passe ces milliards?
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Et bien assez facile à voir..
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            En 73 notre pompidou favoris sous l’ordre des 13 familles les + riches du monde (Rostchild, Rockefeller & CO) a décidé de privatiser l’emprunt de l’état.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            L’état a dû commencer à emprunter sur les marchés privés au lieu de créer sa popre monnaie qui s’équilibrait plus tard via la création de richesses et productivité, et couplé à une mauvaise gestion VOLONTAIRE des différentes marionnettes, a commencer à creuser la DETTE au point qu’aujourd’hui, quasiment 100% du PIB produit par les travailleurs et les entreprises est capté pour aller dans la poche de “grands de ce monde” qui possèdent la planète. Ils possèdent la planète car ils possèdent toutes les institutions bancaires, que ce soit via leurs fonds propres ou via les holdings et autres montages.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Ajoutez à cela tout un tas de paramètres, et aussi que le Français est flemmard, un mal pour un bien (plus de temps pour soi parfois, mais ne pas rester inactif à profiter non-plus), et on arrive à notre système en bout de course.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Donc je pense que le vrai challenge c’est d’arriver à fédérer tous les entrepreneurs et salariés sur la même voie: Annulation de la dette simplement, mettre en prison les politiques et créer un mouvement entrepreuneur citoyen démocratique, baisser ces impôts divers qui n’ont qu’un but: Ruiner la France pour mieux l’asservir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Qui se lance?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            • Jérome

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              19 Juin 2016 à 10:37

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Honnêtement,

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Pas sûr que cela soit plus rentable de vivre à Londres par rapport à Lille avec sa famille ..

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              – Entre le logement 3-4 fois plus cher
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              – Le coût de la vie global 1,5 à 2 fois plus cher.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              – Le médecin et les médocs plus chers.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              – sans compter l’éducation de tes enfants…(toutes les universités sont relativement onéreuses), si tu as 2 ou 3 enfants et que tu dois lâcher 30k£ /an /enfant, croit moi les 80 k€ économisés ne le seront pas longtemps :s
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              – Bon, puis après, même en étant bilingue, .. culturellement parlant et culinairement parlant je préfère la France (les tourtes londoniennes et le fish and chips, ça va bien deux secondes)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              – sans compter l’éloignement familial.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              • Vincent

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                30 Juin 2016 à 18:40

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Quand on sait que Starbuck qui s’est implanté en France paye zéro impôts, ça tient à réfléchir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Tu as tes propres volontés, aider les gens c’est ce que tu fais le mieux, mais si tu quittes la France il ne faut pas que ai le sentiment de trahir ton pays d’origine, certaines choses en France doivent changer et malheureusement ne changent pas.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                • Adam Fartassi

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  25 Jan 2017 à 13:54

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Je pense qu’il faut bien vivre comme on peut. Ne pas payer d’impôts n’est pas viable pour le pays.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Cela dit il faudrait que l’imposition soit plus juste, comme on voit que Google doit 1,6 milliard à la France c’est assez étonnant que le gouvernement ferment les yeux là-desssus.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • xavier

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    25 Jan 2017 à 16:30

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Je pense qu’il faudrait un même taux d’imposition unique en Europe.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  • Thierry HENRY

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    21 Mar 2018 à 20:07

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Il faudrait refaire un article actualise. Quand est il de cette disparité en Europe en 2018. Je ne suis pas les infos donc je ne suis pas au courant malgré que je sois entrepreneur en France. Il me semblait qu il n y avait pas d impôts a Malte ou est ce que pour les Maltais ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    • Raphaël

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      10 Sep 2018 à 22:10

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Bonsoir Olivier….Il n’y a que deux solutions face au problème posé… Ou nous partons ou nous nous restons!(dixit mr de Lapalisse) Si nous restons compte tenu de ce que nous savons et subissons il faut impérativement modifier la société française….Ce sont les hommes qui sont au pouvoir et pas qu’à l’Elysée et dans les assemblées mais dans les hautes sphères financiéres ,économiques et dans la fonction publique…Nous avons à faire à des gens qui sont guidés par l’argent,le pouvoir…uniquement ,tout le reste n’est que baratin pour endormir les gens….Il faut changer cela…en nommant des gens compétents et honnêtes(il y en a sûrement…) qui connaissent bien l’entreprise et la vie sociale…et veulent que le pays sorte de l’ornière sans que pour cela ils taxent à tout va les moins riches notamment .ceux à qui on demande toujours plus d’efforts….Faire que la justice soit bien rendue et que la fiscalité soit revue de fond en comble entre autre ….la tâche est immense…et il y aurait beaucoup moins de candidate=s députés ,sénateurs et ministres pour assumer ces responsabilités n’en doutez pas…surtout si leurs salaires sont revus et corrigés pour une plus grande compréhension générale….Mais là nous sommes en train de nous opposer a des forces qui sont difficiles à contrôler, sauf à provoquer une révolution ce qui est la solution extrême… ..Dès lors si l’on pense que devant l’ampleur de la tâche ,les hommes ne changeant pas bien au contraire ,il faudra beaucoup de temps et en arriver à des extrémités pour changer le cours des évènements… mieux vaut partir de suite dans un autre pays pour y réaliser ce que l’on souhaite.Ce ne sont pas des incantations ou des discours qui résoudront nos problèmes mais des hommes et des femmes résolus et compétents qui sauront faire basculer l’histoire..car au train ou vont les choses nous allons devenir un pays bien peu enviable et perdrons la chose essentielle à terme ..notre liberté! Car elle est déjà menacée de façon insidieuse mais réelle.;et notre cécité fait peine à voir.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Alea jacta est!

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      • moussa

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        11 Déc 2018 à 15:43

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Bonsoir Olivier merci beaucoup pour les détailles que vous nous avez donné. C’est très triste la réalité de ce qui se passe en France, je ne suis pas français, je suis nigérien, et mon pays de rêve c’est la France. Tout ce que la France impose aujourd’hui pour les français avait déjà été imposé pour ses colonies africaines depuis l’année, elle a fait l’essaie sur ses colonies, l’année passée on a marché cassé, tout fait, pour la loi de finance.. Mais sincèrement les politiciens français sont tellement fou de l’argent qu’ils sont prés à faire, surtout en Afrique, guerre, terrorisme, pillage, coup d’état, uniquement pour leur intérêt et surtout la monnaie FCFA..

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Répondre



                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Blacksheep

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          2 Mar 2019 à 10:40

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          La situation ne s’est pas améliorée avec le temps…
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          https://theblacksheepleblog.blogspot.com/2019/02/la-france-et-largent.html

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Répondre









                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.