Du vétérinaire au One Man Show : la belle histoire de Théo Duverger

théo sur scène

Note d’Olivier : cet articlé invité a été rédigé par Théo du blog Santé Animale. Il a une belle histoire qui nous montre qu’il est toujours possible de réaliser ses rêves, même si Théo est toujours en chemin pour le réaliser, et c’est pour cela que je l’ai invité à publier cet article ici.

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’aimerais apporter un témoignage. Non pas sur mon activité en tant que telle, mais surtout sur la motivation et les outils mis en place pour pouvoir réaliser mes deux passions. Vous verrez qu’avec de la méthode et en suivant scrupuleusement les conseils des références dans le domaine du développement personnel, on peut aller au bout de ses rêves.

Je suis vétérinaire depuis 7 ans maintenant. Je sais que c’est le rêve de beaucoup d’enfants et à force de persévérance et de sacrifices, j’ai réussi à obtenir mon diplôme. Mais à quoi bon ? Après tout, mon rêve à moi, c’était de monter sur scène pour devenir comédien. Et encore, pas n’importe comment. J’aimerais vivre de ce métier ! Voilà où commence l’aventure.

Le métier de vétérinaire est très prenant. On fait un nombre d’heures incalculables et l’on est confronté au stress du vivant, à la mauvaise humeur des propriétaires d’animaux et aux patrons parfois pas toujours très sympa. Par-dessus le marché, je vais faire tomber un mythe : Ce n’est pas un métier bien payé…du tout ! Pour vous donner un exemple, sachez qu’en ce moment, après 7 années d’expérience, je tourne autour de 11 euros nets de l’heure…Bref…c’est plus un sacerdoce qu’autre chose.

Seulement voilà, moi ce métier je l’aime bien, mais j’ai toujours mon vieux rêve qui me trotte dans la tête. Il faut que je tente ma chance dans le milieu artistique. Oui mais comment ? Que faire ? Je n’ai pas le temps je n’ai pas les connaissances pour, je ne suis pas « fils de »…alors j’angoisse, je tourne en rond, le stress me ronge et finalement je n’avance pas.

Un jour en me promenant dans les rayons d’une grande librairie je tombe sur un premier livre de développement personnel. La semaine de quatre heures. Et c’est là ma première révélation. Qui est ce mec qui arrive à se dégager autant de temps pour gagner un concours de tango, un tournoi de boxe, pour devenir comédien…et gagner aussi bien sa vie? Comment fait-il ? Et surtout comment pourrais-je moi appliquer tous ces concepts dans mon cas à moi ? C’est vrai, vétérinaire est un métier beaucoup trop étroit pour pouvoir m’ouvrir le portes du conseil, du marketing, de la vente…qu’est ce que je vais bien pouvoir inventer comme « muse » moi ?

Très inspiré par la lecture du livre de Tim Ferriss, je me mets à la recherche d’autres ouvrages dans la même veine. Peut-être vais-je enfin trouver une solution à mon problème ? Je vais trouver un moyen de gagner suffisamment d’argent et de dégager assez de temps pour me consacrer un peu à la scène ?

Je continue à lire des livres de développement personnel ainsi que des blogs de motivation. Je découvre maintenant des hommes comme Olivier Roland ou Olivier Seban qui réussissent à vivre très bien en travaillant peu. Mais oui, c’est ça que je dois faire. J’aimerais avoir le temps de passer des castings, de prendre des cours de théâtre, d’écrire un spectacle.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Réfléchissez et devenez riche

Alors je lis, je lis et lis encore. La majorité des livres tirés du Personal MBA trouvés dans « des livres pour changer de vie » et je change de façon de penser. Un peu de PNL par-ci un peu de self-motivation par là et je fais sauter une à une mes peurs. Ces peurs qui me paralysaient et à qui je donnais d’autres noms. Je me voilais la face et tout était prétexte à ne pas me lancer !

Je ne suis pas fils de ? Et alors !

Je ne prends pas de cours ? Et alors, j’ai eu l’un des meilleurs professeurs de théâtre en la personne de Jean Laurent Cochet il y a 6 ans, je n’ai plus besoin de cours !

Je n’ai pas d’amis dans le milieu du spectacle ? Et bien qu’à cela ne tienne, je vais m’en faire !

Personne ne me connaît et ne viendra donc me chercher pour me proposer un rôle ? Soit, je vais alors m’en écrire un. Pendant un an je sors pratiquement tous les soirs dans les salles parisiennes où se produisent les humoristes de demain. Je repère ce qui fait rire, ou au contraire, ce qui ne fait pas rire. Les gestes, la rythmique, le phrasé. Et je me mets moi aussi à l’écriture de mon premier spectacle.

théoduvergerAllez hop, je me lance , je monte sur scène pour la première fois comme humoriste, plein d’enthousiasme, avec mes textes et….c’est le bide intégral ! Je suis excessivement mal à l’aise, je regarde mes pieds, je parle vite…bref, c’est la catastrophe.

Le vrai problème en fait c’est que je ne me sens pas légitime. Il y a 10 ans de cela j’étais animateur en village vacances, mais aujourd’hui je suis vétérinaire. Je ne suis plus un humoriste, encore moins un comédien. Encore une belle croyance limitante non ?

Tout aurait pu s’arrêter là, ce fameux soir où je me suis senti définitivement seul sur scène. J’aurais pu décider de mettre une croix définitive sur mon rêve…

Bien heureusement ce soir-là, dans le public, il y a un artiste dont je suis fan depuis de nombreuses années qui vient me voir à la fin de ma prestation pour me dire…qu’il a aimé ma présence scénique et mon jeu. Il aimerait travailler avec moi pou améliorer son jeu à lui !

Je n’ose y croire. Moi qui l’admire tant…

Et puis désormais je ne suis plus seul. À force de sortir voir des humoristes sur scène, on finit par se faire des contacts. Et l’un d’eux me propose de devenir mon coauteur et metteur en scène. OK, on fonce.

Et je continue à lire des livres de développement personnel. A la fois des ouvrages orientés business et d’autres plus spirituels tel « le livre des coïncidences » de Deepak Choprah . Et je commence à comprendre ce qu’il faut mettre en place pour faire sauter ses barrières mentales, ses peurs, ses croyances.

Je découvre la fameuse méthode SMART et je décide de l’appliquer à ma vie d’artiste. Je vais me fixer des objectifs atteignables dans un délai donné. Je vais me donner une rigueur de travail et surtout réorganiser mon temps. Ce temps qui me manque tellement ! Je vais consacrer la moindre minute autrefois perdue à travailler à mon spectacle. Chaque jour je prenais le métro pour me rendre à la clinique et j’ai décidé de mettre ces presque deux heures de temps mort à profit. Je me couche chaque soir en écrivant au moins dix lignes sur n’importe lequel des sujets qui me passe par là tête.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Des vidéos pour changer de vie avec le TED

Drôle où pas qui sait ? C’est à force d’écrire qu’on s’améliore…mais…mais oui c’est exactement ça. Il n’y a pas d’autre secret. C’est aussi à force de jouer que je vais m’améliorer. Je ne prends plus les « bides » comme des punitions mais bien au contraire comme des leçons que je vais tirer pour m’améliorer. Tout cela est un processus normal d’apprentissage. Tomer Sisley lui-même me raconte ses plus grandes solitudes scéniques après des vannes qui « ne passaient pas »

Je comprends aussi pourquoi je ne me sens pas légitime sur scène. C’est simplement parce que je me sens trop vétérinaire. Je décide alors de prendre un nom de scène. A chaque fois que j’entre en scène avec ce nouveau patronyme, je suis humoriste, plus du tout véto. C’est ce qu’on pourrait appeler un « ancrage ».

Oui mais :

Malheureusement mon métier est toujours très prenant , alors je n’arrive pas à monter autant de fois que je le voudrais sur scène. Il me faut donc trouver une solution.

Je repense alors à Olivier Roland qui propose une excellente formation sur le blogging. D’après lui on peut gagner sa vie en bloguant. Je vois des témoignages de gens qui ont fait cette formation et qui ont déjà gagné des milliers d’euros ! Mais voilà c’est sûrement ça la solution ! Alors je m’inscris. J’en suis encore au début de ma formation, mais je dois avouer que je suis très impressionné par la qualité de son contenu. Je suis persuadé qu’en fournissant ce qu’il faut comme travail, je réussirai à avoir un blog qui rapporte. Ce qui me permettra de travailler un peu moins comme véto pour me consacrer de plus en plus à mon nouveau métier d’humoriste.

théo au comedy strip

Théo avec ses amis comédiens

En mettant en place des méthodes, en lisant énormément et notamment des blogs comme « des livres pour changer de vie », en m’entourant de personnes compétentes, je suis passé de l’homme frustré de voir passer son rêve loin de lui à celui qui réussit maintenant à le toucher du bout des doigts.

Depuis que je me suis mis en marche, j’ai eu l’opportunité de passer régulièrement sur scène, avec des sketchs qui tiennent vraiment la route.

On m’a demandé de parrainer un festival d’humour et l’un de mes sketchs a été sélectionné pour participer au concours pour le festival d’humour de Montreux, qui est le plus grand festival d’humour d’Europe.

Alors la suite ? Et bien il faut que je persévère dans cette voie si éloignée de ma formation scientifique initiale. Je dois trouver le moyen de dégager suffisamment de revenus alternatifs pour avoir le temps de me consacrer exclusivement à la comédie. Pour le moment on ne peut pas vraiment dire que j’ai la semaine de quatre heures. Si déjà il me restait quatre heures de liberté dans la semaine ça serait génial ! Seulement aujourd’hui je sais que je mets en place un système qui je l’espère donnera des résultats assez satisfaisants pour ne plus avoir à fournir autant d’efforts à moyen terme.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'éveil de votre Puissance Intérieure

Grâce à des mentors (concept retrouvé un peu partout dans les livres de développement personnel) comme Olivier Roland, Olivier Seban et d’autres amis artistes à qui j’ai demandé d’avoir un regard bienveillant sur moi, je garde le cap et la motivation.

Pour le moment j’ai créé un blog sur la santé animale depuis quelques mois et je pense en ouvrir un deuxième d’ici peu.

Je continue quoiqu’il arrive à monter sur scène, même si je ne le fais pas aussi souvent que je l’aimerais. J’écris toujours et je réfléchis toujours à ce qui pourrait améliorer mes textes et mon jeu. Je réfléchis aussi aux actions à mettre en place pour « sortir du lot » de tous les humoristes qui existent aujourd’hui (d’ailleurs si vous avez des propositions n’hésitez pas 😉 ).

Le chemin est long et difficile, parfois on se trompe, parfois on tombe, mais c’est la détermination à se relever et aller jusqu’au bout qui, je pense, fera la différence.

Quand quelque passion vous brûle ainsi de l’intérieur depuis des années, il est vital de l’assouvir.

J’ai transformé totalement ma façon de penser. Ce que je croyais impossible et pour lequel je me mettais tant de barrières est devenu un challenge, un parcours semé d’embûches que je surmonte petit à petit. Le chemin à parcourir me paraît très long mais en le fractionnant ainsi en petits objectifs, j’arrive à le rendre moins effrayant. Et chaque fois que je monte sur scène, que je fais rire mon public, c’est une motivation supplémentaire qui me force à continuer. Ca me renforce dans l’idée que c’est dans cette direction que je dois aller.

Avec une méthode, tirée de mes différentes lectures, j’arrive à consacrer le peu de temps qu’il me reste en dehors de la clinique à l’écriture, l’apprentissage de mes textes, les répétitions et enfin les représentations. Je ne perds plus de temps à chercher ce que je dois faire et à quel moment, tout est déjà planifié à l’avance (merci la méthode des grosses pierres )

L’idée aujourd’hui est de réussir à gagner progressivement ma vie avec mon spectacle. Pour ça il me faut encore progresser, rencontrer les bonnes personnes comme des producteurs o des directeurs de salle qui voudront bien me programmer. Ce qu’il faut surtout aujourd’hui c’est ne plus arrêter. Car il est très facile de retomber dans ses anciens travers, ses anciennes peurs pour le confort douillet de son cercle de confiance. Mais à quoi bon tous ces efforts ? Aurais-je vraiment un jour envie de me regarder dans la glace en me disant : mec, tu as laissé passé ta chance alors que, qui sait aujourd’hui tu aurais peut-être pu vivre tes rêves ?

Recherches utilisées pour trouver cet article :

theo duverger, le succès selon jack canfield pdf
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

14 Commentaires pour :

Du vétérinaire au One Man Show : la belle histoire de Théo Duverger

  • Maxime

    26 Oct 2012 à 22:04

    Une belle histoire inspirante ^^
    Bon courage à toi pour la suite, je te souhaite plein de bonnes choses 😉

    Répondre



    • Théo

      28 Oct 2012 à 17:59

      Merci!
      Pas facile de s’en sortir avec des journées qui ne font que 24 heures, mais avec un peu de méthode, on y arrive 😉

      Répondre



      • Marie

        28 Oct 2012 à 18:05

        J’aime bien ce texte, il est extrêmement stimulant. Moi aussi je trouve mes motivations à travers mes lectures. J’espère vraiment qu’il va réussir à faire de son rêve une réalité. Il a bien expliqué que le plus difficile à faire c’est de faire tomber les croyances. Ce qui serait bien c’est que régulièrement Théo vienne nous informer de son évolution, pour deux raisons, la première un peu égoïstement parce que après avoir lu cela on a envie de savoir comment cela évolue. La deuxième parce que cela lui donnera une motivation supplémentaire de savoir qu’on suit son actualité.

        Bravo.

        Marie

        Répondre



        • Nicolas

          28 Oct 2012 à 20:24

          Je dirais la même chose que maxime et j’espère également que tu as eu de bon résultats pour le festival de Montreux 🙂
          Quand on voit ta vidéo, t’a un talent certain !

          Pour te démarquer des autres humoristes, je me suis toujours dis, pourquoi ne pas faire des sketches différents lors de spectacle au lieu de faire chaque fois les même 🙂 ça pourrait être un coté assez unique mais dans l’autres ca demanderais beaucoup plus de travail je te l’accorde 🙂

          Excellente continuation dans ce que tu entreprends 😉

          Répondre



          • chrystele Bourély

            28 Oct 2012 à 23:29

            Moi je me demandais pourquoi tu n’avais pas eu l’idée de concevoir un blog sur ta passion pour la scène !! Et pouvoir y présenter des extraits de tes représentations en vidéos …
            Regarde pour moi : je viens de créer un tout nouveau blog TV afin de répondre à la demande de mes fans sur facebook qui souffrent de la même maladie auto immune que moi. La présidente d’une association de lutte contre la sclérose en plaques était super ravie de mon initiative et m’a écris pour me faire part qu’elle allait m’envoyer des tas de visiteurs ! Je comprends ta passion pour la scène, pour avoir eu la chance d’avoir été invitée à TF1 pour recevoir la mention spéciale du jury lors d’un concours de vidéo organisé par une association (vidéo lauréate sur laquelle je jouais moi-même !).
            Franchement, lance-toi ! Moi aussi j’aime les animaux (j’ai été éleveuse de chats persans pendant 12 ans et ma thèse éditée en livre broché porte sur une problématiqur liée au médicament vétérinaire) et je me suis intéressée à la santé animale, mais si ta passion number one est la scène, peut-être pourrais-tu t’arrêter de bosser un an pour tenter l’expérience de la scène à 100% !
            Je croise les doigts pour toi ..
            PS : je cherchais sur quel blog m’investir (olivier en est témoin !) .. j’ai trouvé enfin trouvé ma “niche” !! 9 membres sur ma liste en une seule journée !! (mon blog est lancé depuis hier !)
            c’est autant que sur mon 1er blog qui date de plusieurs mois !

            Répondre



            • Jeremy Goldyn

              29 Oct 2012 à 22:55

              Bonjour,

              Super ce témoignage. J’espère que tu arrivera au bout de ton rêve et de ton projet. Je pense également qu’avec de la méthode et de la volonté on peu tout faire. Tout commence par prendre conscience qu’on à tous besoin d’instruction pour accomplir quelque chose.

              Ta phrase concernant la différenciation : se différencier des autres est à mon sens vraiment important. J’en reviens encore à ce qu’on appelle la proposition de valeur. Autrement dit, la valeur qu’on a apporter. Si vous apporter la même valeur que votre voisin et qu’il l’a déjà montré, vous n’avez pas beaucoup de valeur. Ainsi, il ne suffit pas nécessairement de faire plus que les autres mais de le faire différemment. À BON ENTENDEUR 🙂

              Voilà ce que ton récit m’a inspiré 😉

              À bientôt,
              Jérémy

              Répondre



              • Théo

                30 Oct 2012 à 00:12

                Hello à tous,
                Merci pour vos commentaires, ça m’encourage beaucoup.
                Pour répondre à Chrystèle, oui le blog sur ma passion pour la scène arrive 😉 bien vu! Je me fais la main avec celui-ci et je m’amuse déjà follement! Mais effectivement ça prend du temps.
                Pour Montreux? je n’ai malheureusement pas eu assez de votes des internautes. Les artistes plus médiatiques on remporté le concours. Mais il me reste une chance d’être sélectionné par le jury.
                Jeremy tu as entièrement raison. Actuellement on voit sur la scène de l’humour, à peu près toujours la même chose. Du stand up avec une accumulation de vannes qui se ressemblent toutes à peu près. Je tente de me différencier avec de l’humour transgressif.
                Pour ce qui est de m’arrêter un an pour me lancer à fond…si j’avais le budget, ça serait déjà fait! 😉 C’est pour ça que je place beaucoup d’espoir dans mon blog!
                Merci encore à tous pour vos encouragements.
                Je vous tiendrai au courant.

                Répondre



                • Alexandra

                  1 Nov 2012 à 15:33

                  J’ai eu à faire au vétérinaire qui a une approche très pro face à l’animal et au maître.
                  Les blogs que dire … Vraiment pas mal du tout! Je les découvre depuis peu et je vais devenir accroc LoL.
                  J’ai vu le sketch et beaucoup de professionnalisme également.
                  Certainement pas facile d’allier tout ça mais je t’encourage à continuer car le talent y est vraiment présent. On aimerait juste te voir un peu plus souvent en mode je suis là pour vous faire rire que je vais vous annoncer une mauvaise nouvelle 🙂 Je répondrais présente si un one-man-show arrive sur les planches.

                  Bon courage pour la suite et longueS carrièreS

                  Répondre



                  • Marie-Noëlle

                    2 Nov 2012 à 10:58

                    Je suis arrivée sur ce blog par hasard ce matin avec le moral dans les chaussettes. Après avoir lu votre parcours et vos rêves, ainsi que les réactions des internautes je me sens à nouveau pleine d’énergie.
                    Merci pour ce témoignage positif et engagé. Je vous souhaite le meilleur.

                    Répondre



                    • Marie-Anne

                      2 Nov 2012 à 19:27

                      ah lala, Théo! je vais garder ton article en post-it pour le lire et le relire: c’est exactement ce qu’il me faut pour continuer à me motiver.
                      j’en suis au stade où j’ingurgite toute prose susceptible de m’aider à progresser, et j’avais peur de devenir comme ces accros à l’info…qui ne font jamais rien au final.
                      Mais ton exemple est la preuve qu’il faut un moment pour décanter tout cela et trouver sa voie.
                      Merci pour ton témoignage qui me touche vraiment!

                      …et bonne réussite! 🙂

                      Répondre



                      • Elmokhtar

                        3 Nov 2012 à 12:02

                        Salut Théo,

                        Votre histoire me rappelle de la mienne, moi aussi je suis vétérinaire depuis 2 ans maintenant, je travail dans mon petit cabinet, j’aime mon métier mais comme toi j’avais toujours un rêve qui me laissait pas dormir.
                        Mon rêve était devenir expert marketeur, étudier le marketing, apprendre comment vendre, devenir un expert de marketing quoi.
                        Quand j’étais jeune je passais mon temps à regarder les affiches publicitaires pour découvrir comment la personne qui l’a conçu voulait nous passer un message et nous “manipuler” pour faire un achat.
                        En Avril 2012 grâce a Tim Ferris et sont fameux livre de la semaine des 4 heures ainsi que les blogueurs comme Olivier Roland et Aurelien Amacker et Cedric Vimeux et autres, j’ai décidé enfin de me lancer dans la réalisation de mon rêve.
                        Comme toi, ayant peu de temps pour faire des formations ou de travailler en parallèle en marketing, j’ai lancer un blog sur le marketing et le webmarketing.

                        Merci Théo et bon courage dans tes défis.

                        Répondre



                        • andy

                          6 Nov 2012 à 10:20

                          Bonjour à Tous

                          Magnifique histoire et émouvante je trouve,se battre pour sa vrai passion , son rêve.

                          Répondre



                          • slim

                            6 Nov 2012 à 15:43

                            bonjour,

                            je n’ai lu que le titre et déjà les idées me viennent à l’esprit. Je suis en train de changer de vie professionnelle et je vais donc me plonger dans la lecture de l’article et peut être du livre

                            Répondre



                            • cathy

                              20 Déc 2012 à 08:59

                              Bonjour Théo,
                              Ton article est motivant. Tout comme toi je poursuis la même formation. J’ai aussi déjà lu quelques-uns des livres du personnal MBA. J’ai particulièrement appréciée ton paragraphe sur les barrières mentales. Cela me parle tout particulièrement, et me rebooste. Merci et passe une belle journée

                              Répondre









                              Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                              Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.