Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Forcez votre destin | Résilience, ambition, passion : Toutes les clés pour réussir

Forcez votre destin Anthony Bourbon

Résumé de « Forcez votre destin – Résilience, ambition, passion : toutes les clés pour réussir » d’Anthony Bourbon : dans ce livre, Anthony Bourbon partage son parcours exceptionnel de la rue et la pauvreté à la création d’une entreprise multimillionnaire ; son témoignage inspirant est une leçon sur la force de l’ambition, de la résilience et de la passion dans la réussite entrepreneuriale.

Par Anthony Bourbon, 2022, 204 pages.

Chronique et résumé de « Forcez votre destin – Résilience, ambition, passion : toutes les clés pour réussir » d’Anthony Bourbon

PROLOGUE

Les épreuves de l’enfance et de l’adolescence

Né dans une famille où la tradition le destinait à être cheminot comme son père, l’auteur, Anthony Bourbon, grandit dans la pauvreté et la violence.

La seule fenêtre sur le monde de sa famille est la télévision, et plus particulièrement le journal télévisé qui dépeint chaque jour une vision sombre de la société.

Sa vie prend un tournant majeur le jour où le jeune Anthony est jeté du domicile familial. Il se retrouve alors dehors, à la rue, sans rien.

Cette épreuve, aussi dure soit-elle, l’éveille à sa propre valeur et le pousse à l’action, raconte l’auteur :

« La rue, la galère, les poches trouées avec votre dernier billet de banque à l’intérieur, la faim, tout ça  m’a fait comprendre très rapidement que je ne pourrais compter que sur moi. […] C’est d’une violence inouïe, mais au moins, ça vous sort de la passivité. Ça vous secoue, ça vous met dans l’action. C’est certain, il faut du temps pour donner du sens à ce qui, à première vue, ressemble à une énorme injustice, une de plus. […] Personne n’est préparé  à se retrouver seul dans ces circonstances. Être à la rue, ce n’est pas uniquement ne plus avoir de toit. C’est ne plus rien avoir. L’expérience ultime de la solitude, de l’humiliation, de la fragilité. La haine vous consume, vous dirige. Elle vous aveugle, vous fait faire les mauvais choix. Vous voulez vous venger tout de suite, alors que la véritable revanche demande des années et beaucoup de patience.« 

Combat et nouveau mindset

Avec le soutien inestimable de Mélanie, sa « sœur de cœur », Anthony parvient à canaliser son énergie. Il change radicalement de mindset.

« Si Dieu existe, Il m’avait vraiment donné les pires cartes possibles. Pas d’argent, aucun contact, rien. Mais malgré tout, je pouvais jouer. Je bluffais, je prenais des risques absurdes, j’échouais, beaucoup, mais je sentais que je pouvais finir par emporter la partie. Et puis, quand vous êtes une sorte d’animal fou qui vient de s’échapper du zoo, vous avez de l’énergie à revendre. Une vendetta à mener. Le tout, c’est de croire en soi. Se dépasser. Sans cesse. Ne jamais perdre espoir. Se projeter.« 

Il réalise que la clé de la réussite n’est ni l’argent ni les diplômes, mais bien la passion, l’ambition et la résilience.

« Le parcours a été long : cinq ans pour changer, me réadapter, reprendre confiance. J’ai finalement trouvé le bon état d’esprit – ce que j’appelle le mindset, ce qui vous anime, ce qui vous fait avancer -, c’est essentiel. Ça vous permet d’oser croire en vous, de décomposer vos rêves en étapes, de les matérialiser par l’acharnement, l’obsession positive, et finalement d’atteindre vos objectifs. […] La misère, quelle qu’elle soit – sentimentale, financière, familiale – vous prépare à prendre des coups. Et réussir, c’est ça, c’est prendre des coups. C’est un combat de boxe avec les autres, et, pire encore, avec vous-même. J’ai toujours gardé cet adage en tête : « Le loup ne court jamais le ventre plein ».« 

La transformation personnelle d’Anthony Bourbon

Aujourd’hui, malgré une origine modeste et sans avoir fréquenté de grandes écoles, Anthony Bourbon valorise la simplicité et l’authenticité, considérant que connaître le manque rend invincible et véritablement libre.

« Quand on a connu le manque, on est capable de se priver de tout pour ne manquer de rien. Alors, on est invincible. Aucune dépendance. Et surtout pas à l’argent. On est libre.« 

Il investit dans de nombreuses start-ups : plus de quarante au moment de l’écriture du livre, portées en majorité par des jeunes « mal nés », sans argent ni codes sociaux, mais ayant tous une envie furieuse de s’extraire de leur condition initiale, sans jamais se considérer comme victime.

Derrière ses réussites financières, Anthony Bourbon est animé par une philosophie de dépassement de soi. Pour lui, l’argent est un moyen pour atteindre un but plus noble : changer le monde, provoquer une révolution. Il veut secouer le système élitiste ambiant et mettre en avant la méritocratie. Car pour l’auteur entrepreneur, « n’importe qui peut réussir ». « La condition, c’est de mettre sa rage au service de la créativité et de se nourrir des valeurs essentielles que sont le travail, la passion, l’ambition, la détermination, la résilience » déclare-t-il.

Anthony Bourbon conclut cet épilogue en partageant une ferme croyance : celle que chacun d’entre nous possède un potentiel immense et que, unis, nous avons le pouvoir de forcer notre destin.

Chapitre 1 – OBJECTIF LUNE

Dans le premier chapitre de son livre « Forcez votre destin« , Anthony Bourbon nous raconte comment il a réussi à bâtir une fortune impressionnante.

Sans diplôme de renom, il le sait : c’est sa passion, son sens de l’innovation et sa détermination, incarnées notamment par son entreprise Feed., qui l’ont propulsé. Tout en valorisant continuellement la simplicité et l’indépendance financière.

1.1 – Panorama

Anthony Bourbon partage ici son parcours atypique, loin des sentiers battus des grandes écoles, et démentant toutes les prédictions.

Avant même d’atteindre ses trente ans, ce dynamique entrepreneur a amassé une fortune colossale. Son secret ? Sa société, Feed., qui a levé un impressionnant montant de 40 millions d’euros.

Mais ce n’est pas tout. Par ailleurs, Anthony Bourbon nous révèle :

  • S’être lancé dans l’aventure de plus de quarante start-ups.
  • Avoir créé le Blast. Club, une plateforme dédiée aux opportunités d’investissement diversifiées.

Cependant, c’est bien Feed., lancé en 2017, qui reste sa réalisation phare.

Son concept ? Proposer des barres nutritives pour ceux qui cherchent une alimentation saine malgré un emploi du temps chargé ou un budget restreint.

Anthony Bourbon confie ici que, pour lui, le véritable succès ne se trouve pas dans la richesse, mais se niche dans la passion, l’innovation et l’aspiration à transformer le quotidien.

1.2 – Feed., une success-story à l’américaine ?

À cette question, Anthony répond : « Pas exactement, non« .

Avant Feed., le jeune homme touche à plusieurs métiers et continue même ses études de droit, alors qu’il vit toujours dans la rue.

Anthony Bourbon explique que l’idée de Feed. est née d’un besoin personnel : manger équilibré malgré un emploi du temps chargé. Il travaille alors sans relâche, lit, écoute, se documente, dévore tout ce qui touche à son sujet : « quand on se met sur une verticale, il faut en devenir un expert. Absorber toutes les informations disponibles. Faire l’éponge ! » lance l’auteur.

Malgré le manque de financement pour avancer sur son projet, Anthony s’accroche.

Après moult essais et ajustements, Feed. finit par voir le jour. Malgré les critiques et les sceptiques, la marque se démarque, gagne en notoriété et réalise un chiffre d’affaires qui force le respect.

Mais, pour le jeune startuppeur, le succès ne se résume pas aux chiffres. C’est aussi un voyage, une quête d’apprentissage, et cette soif de devenir le meilleur dans son domaine. Rêver grand et ne jamais cesser de se surpasser, voilà sa devise !

1.3 – Maîtriser sa verticale… et oser être ambitieux

Anthony Bourbon décrit ensuite comment il s’est toujours passionné pour des tas de choses différentes : de l’horlogerie à la blockchain, en passant par le commerce, les start-ups ou encore les voitures.

Il explique que lorsqu’il se lance dans un domaine, sa curiosité insatiable le pousse à absorber tout ce qu’il peut sur le sujet. Chez lui, cette soif de connaissances ne cesse jamais de grandir.

Pour le fondateur de Feed., la réussite s’ancre avant tout dans la passion et l’expertise. Il s’agit alors de maîtriser parfaitement ce qui nous passionne, notre « verticale », dit-il.

« Maîtriser sa verticale à la perfection est une des clés de la réussite. […] Quand je parle de « verticale », cela ne renvoie pas nécessairement au business. […] L’idée, c’est d’exceller dans le secteur qu’on s’est choisi. Créer de la valeur à l’aide de sa passion.« 

Enfin, l’auteur nous met en garde : plutôt que de se complaire dans une mentalité de victime, (comme Calimero, ce poussin, personnage de dessin animé, qui se sent toujours lésé), Anthony Bourbon prône l’acceptation des échecs. Il encourage à ignorer les détracteurs, dépasser les critiques et à toujours viser plus haut. Car il insiste : c’est bien l’ambition, cette flamme intérieure, qui est le moteur de nos réussites. C’est pourquoi, nous devons croire en nos rêves, quels que soient les obstacles.

« Aussi, n’ayez pas honte d’avoir de l’ambition. C’est une question de survie. Car l’ambition est un des secrets de la réussite : rêver, oser aller au bout, même si cela semble irréalisable.« 

1.4 – Ne pas perdre le fil… rouge

Pour Anthony Bourbon, avoir un objectif à long terme, un « fil rouge« , est essentiel.

L’auteur confie : son « fil rouge » à lui, son rêve ultime est de « mettre la méritocratie au cœur de la société« .

Pour y parvenir, il souligne l’importance de la détermination et de la direction dans la vie, en utilisant l’analogie d’une barque dans un océan agité : il faut savoir où l’on va.

De même, nous devons garder le cap sur notre rêve.

En cela, il est crucial de ne pas se laisser détourner par les opinions extérieures,  les attentes des autres, surtout celles de la famille. Trop souvent, nos ambitions sont bridées par la société. Il est donc primordial de croire en soi et de tracer sa propre route.

1.5 – Se priver de tout pour ne manquer de rien

Anthony Bourbon termine ce chapitre de « Forcez votre destin » en soulignant la valeur de l’indépendance financière et de l’humilité.

Il remet en question la tendance des parents à orienter leurs enfants vers des métiers sûrs, mais souvent dénués de passion.

Partageant son choix de mener une vie simple malgré sa fortune, l’entrepreneur nous rappelle que le véritable luxe réside, selon lui, dans la simplicité et l’autonomie.

Vivre en-dessous de ses moyens, éviter la tentation du consumérisme et se focaliser sur ce qui compte vraiment sont ses maîtres-mots. Car, « plus on s’habitue à n’avoir besoin de rien, plus la vie est simple » assure-t-il.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Stratégies de prospérité

Pour lui, le plus important est de trouver un équilibre et rester fidèle à sa mission de vie.

Chapitre 2 – LE VERRE À MOITIÉ PLEIN

voir le verre à moitié plein

2.1 – Apprendre des moments difficiles

La rude enfance d’Anthony Bourbon

Originaire de Bordeaux et issu d’une famille modeste, Anthony nous raconte avoir passé son enfance à Pessac.

Son père, contrôleur de train, agoraphobe, hérite d’une violence qu’il inflige à lui et sa mère.

Sa mère est VRP. Douce et simple, elle tente, en vain, de maintenir l’équilibre familial.

Dès son plus jeune âge, à l’école primaire, Anthony Bourbon nous explique ressentir les premières injustices. Son potentiel est là, c’est évident, mais les moyens financiers de sa famille limitent ses horizons.

Par ailleurs, Anthony se construit très jeune une carapace pour se protéger de la violence et de l’ombre toxique de son père. Les rares moments de répit d’Anthony et de sa mère sont les absences de ce dernier.

Vient ensuite, pour le jeune garçon, le temps du collège. Malgré ses bons résultats, le système éducatif ne le soutient pas. On l’oriente vers un bac scientifique, bien que les maths le rebutent. Il y voit une nouvelle injustice : son avenir semble encore une fois dicté par son milieu social plutôt que par ses véritables aspirations.

À la maison, la situation ne cesse de se dégrader. Les tensions culminent pour finalement conduire au divorce de ses parents. Les blessures émotionnelles laissées marquent profondément Anthony. Elles le transforment, le rendent méfiant et distant.

La rue

Un jour, rien ne va plus. Anthony, qui vit désormais avec sa mère, ne peut plus vivre sous son toit.

S’en suit une longue période d’errance pendant laquelle l’adolescent se retrouve sans abri, dépendant de la générosité temporaire des autres.

« La  rue, le squat chez les uns et les autres, rien n’est plus épouvantable. Le manque de liberté. La dépendance aux autres. Je suis constamment bringuebalé entre différents appartements. Un soir, celui-là ne peut pas parce qu’il a rendez-vous avec sa copine. Le suivant, celui-ci ne peut pas parce qu’il fait une fête. On est toujours dans du last minute, avec la pression de ne pas savoir où aller. Zéro visibilité sur le lendemain. On est incapable de se projeter parce que le quotidien accapare toute notre énergie. Comment dans ces conditions prendre un peu de hauteur, sortir la tête du guidon, et se dire : « Qu’est-ce que je vais faire dans trois mois ? » Ces questions sont loin de nous, le seul impératif est de se trouver à manger pour le soir, et de l’argent pour le lendemain.« 

Le jeune Anthony se prend alors en pleine figure la dure réalité de la rue et de nouvelles injustices :

« À vivre comme un fantôme errant sur terre, sans savoir pourquoi on est là, on se déshumanise. On essaie de manger, de dormir, on n’est plus qu’un zombi qui vagabonde. Les autres vous fuient. Vous n’avez pratiquement plus de cerveau. Les jeunes de votre âge, pendant ce temps-là, partent en week-end, ont des profs particuliers, profitent des conseils de leurs parents, ou de leurs écoles, découvrent le monde et apprennent des langues étrangères : double, triple, quadruple injustice.« 

Cette période de sa vie lui enseigne toutefois la valeur de la résilience et de l’autonomie, dira le fondateur de Feed..

2.2 – Rebondir : se créer une carapace mais rester à l’écoute

Malgré tous les obstacles, Anthony Bourbon continue ses études de droit, cherchant à comprendre ce système qui semble si souvent être contre lui. Parallèlement, il développe un flair pour les affaires, en investissant dans diverses entreprises et en restant à l’affût d’opportunités.

Sa rencontre avec Mélanie marque un véritable tournant dans la vie d’Anthony.

Elle voit en lui un potentiel immense, l’incitant à poursuivre ses rêves, ses ambitions et à canaliser sa détermination. Et malgré les embûches, la confiance de Mélanie en Anthony reste inébranlable.

Guidé par une résilience infaillible, Anthony Bourbon explique traverser les épreuves et les victoires. Il apprend petit à petit à conjuguer sa carapace émotionnelle avec une profonde empathie.

Ceci lui permettra, à partir de là, de naviguer dans le monde de façon plus sereine tout en restant fidèle à lui-même.

La résilience, pour Anthony Bourbon, est définitivement la clé de la réussite :

« Trouver l’équilibre parfait demande du travail et de la résilience. Mais toutes les réussites que j’observe autour de moi ont ce point commun : la résilience. Qu’elles soient politiques, économiques, écologiques, artistiques, sportives : tous ceux qui ont réussi n’ont pas abandonné. La résilience doit être la valeur cardinale de votre vie.« 

2.3 – Choisir de progresser

Mentalité et résilience face à l’adversité

La réussite, selon l’auteur Anthony Bourbon, repose avant tout sur la mentalité.

Alors que « les lâches » abandonnent face aux obstacles et que « les faibles » commencent mais ne terminent pas, les gagnants, eux, persévèrent. Même dans les moments sombres, pour réussir, il est vital de garder une attitude positive, insiste le chef d’entreprise.

Anthony se souvient ici de sa jeunesse parsemée d’embûches. Il se remémore sa façon de voir toujours le verre à moitié plein, se considérant même privilégié face à des situations bien plus tragiques : il se disait que contrairement à d’autres enfants et adolescents, il n’était, lui, pas sur un lit de mort, ni amputé pour avoir sauté sur une mine.

C’est cette vision des choses qui l’a toujours poussé en avant, confie-t-il :

« À l’époque, je m’efforce de mettre ma situation en perspective – il y a toujours pire. Je suis en bonne santé, je ne suis pas trop bête, je suis jeune, je ne suis pas né au Burkina Faso. Ni dans un pays où mes parents pourraient m’obliger à me prostituer. […] Non, je ne suis pas dans cette situation, alors je ne m’apitoie pas sur mon sort et je vais de l’avant. […] La semaine dernière, je visitais un centre de soins palliatifs pédiatriques. En deux mots, avec des enfants qui vont mourir dans les semaines à venir et qui le savent. Ça remet les idées en place, et ça confirme ma thèse. Quelle que soit notre situation, nous n’avons pas le droit de nous plaindre. Ce serait un manque de respect pour ces destins avortés qui n’ont pas eu la moindre chance de profiter de la vie.« 

Passion, talents et opportunités

Le CEO de Feed. partage ensuite plusieurs idées. Selon lui :

  • Chacun de nous possède des talents uniques. L’essentiel est de les identifier et de les nourrir.
  • Plutôt que de se disperser, mieux vaut briller dans un domaine précis. Autrement dit, au lieu de viser la médiocrité dans plusieurs domaines, il vaut mieux exceller dans un.
  • La pauvreté, aussi surprenant que cela puisse paraître, peut être un tremplin pour la créativité et l’innovation. D’ailleurs, les entreprises prospères ont souvent connu des moments difficiles avant de réussir.
  • Dans un monde en perpétuelle mutation, de nouvelles opportunités se présentent à chaque tournant. Il est crucial de s’adapter et de saisir ces occasions.

2.4 – Se faire seul et se projeter

Voici les points clés que développe ici Anthony Bourbon pour clore le deuxième chapitre de son livre « Forcez votre destin« .

  • En France, l’entrepreneuriat indépendant est un défi, avec seulement 1 % qui réussissent sans soutien extérieur. Ces chiffres révèlent les profondes inégalités de notre société. Toutefois, Anthony Bourbon est persuadé qu’une révolution est en marche, que le principe même d’État va évoluer et que le peuple reprendra ses droits.
  • Pour le chef d’entreprise, il est facile de rentrer dans le moule et de se laisser piéger par un travail qui ne nous satisfait pas. À ce moment-là, il est essentiel de prendre du recul et de réfléchir à ce que l’on veut vraiment. Le fondateur de Feed. rappelle ses jours difficiles et comment il a choisi délibérément de réduire ses besoins pour avoir le temps de réfléchir à ses aspirations. Il explique aussi ici n’avoir jamais suivi le chemin du salariat.
  • Dans les périodes de doute, imaginer un futur meilleur peut être salvateur. Car cette vision d’un avenir réussi agit comme un catalyseur. C’est un puissant moteur de motivation. Il est également primordial de définir des buts à long terme et de s’y consacrer alors avec détermination.

« Quand vous êtes au bord du gouffre, et que vous avez envie de tout abandonner parce que vous n’y arrivez vraiment plus, vous projeter mentalement en dehors de votre situation peut vous sauver la vie. Sortez de votre quotidien, quittez votre souffrance en vous visualisant dans un avenir qui ne peut être que meilleur. […] Avec la projection, plutôt que de sombrer dans la négativité, on décolle, on s’envole, et plus on prend de l’altitude, plus l’horizon s’éclaircit. Imaginez-vous dans dix ans. Pas l’année prochaine, non, mais dans dix ans. » 

Chapitre 3 – SOIF D’APPRENDRE, RAGE DE VAINCRE

soif d'apprendre et rage de vaincre

3.1 – Sortir du cadre

Critique du système éducatif actuel

Anthony Bourbon commence le troisième chapitre de son livre « Forcez votre destin » en pointant du doigt le système éducatif français, qu’il considère comme déconnecté des réalités actuelles.

L’entrepreneur insiste sur le besoin d’une éducation à la fois pratique et civique, essentielle pour préparer efficacement les jeunes à affronter le monde.

« L’Éducation nationale devrait être une école de la vie. Et de la survie. Parce que les gens qui se confrontent à la misère sont de plus en plus nombreux. Si, comme d’autres pays, des cours d’économie leur étaient dispensés, ils auraient appris à faire un bilan, déclarer leurs revenus, économiser leur argent, le placer, ça leur aurait sûrement plus servi que de faire une rosace avec un compas. Ils auraient reçu un kit de survie. À la place, l’Éducation nationale leur a enseigné la liste complète des capétiens et l’accord du participe passé des verbes accidentellement pronominaux. Entendu, je caricature, mais combien de choses enseignées ont une réelle utilité dans la vie d’adulte ?« 

Il continue :

« L’Éducation nationale ne forme pas des leaders. Mais de bons petits soldats à l’instinct grégaire. L’école ne devrait pas faire de nous des subordonnés, à nos familles, à nos employeurs, à notre pays. Elle devrait nous donner les clés de l’indépendance. Qui est d’abord financière. Ce qui nous permettrait de rêver et d’avoir les moyens de nos ambitions. Mais non, on vous oblige à jouer de la flûte. Même quand vous n’avez pas l’oreille musicale. […] Vos talents, vos envies ? Aux oubliettes. C’est tout juste si on ne vous a pas déjà préparé un bleu de travail parce que votre père est ouvrier. »

L’élitisme français et plaidoyer pour une éducation inclusive

Il dénonce également l’élitisme prévalent en France, où une poignée d’écoles prestigieuses produisent la majorité des dirigeants des grandes entreprises. Cette situation contraste avec d’autres pays comme les États-Unis.

Face à cela, l’auteur plaide pour une éducation plus ouverte, prônant l’inclusion et l’égalité.

3.2 – Cultiver son goût de la réussite

L’ambition comme moteur de réussite et d’épanouissement personnel
Ici encore, Anthony Bourbon met en avant l’importance de l’ambition pour réussir et s’épanouir. Il déplore la vision souvent négative de l’ambition en France et encourage chacun à embrasser pleinement ses aspirations.

Poursuivre ses rêves à tout âge

Par ailleurs, le fondateur de Feed. rappelle que l’ambition n’a pas d’âge. Que l’on soit jeune ou plus âgé, il est essentiel de poursuivre ses rêves. L’auteur nous invite alors à une introspection pour nous assurer que nous sommes bien en train de suivre le chemin qui nous correspond vraiment.

« Il n’y a pas d’âge pour l’ambition […]. Un enfant peut émettre le souhait d’être Président avant même d’être en âge de se raser. On réprime bien souvent les aspirations de nos têtes blondes, sous prétexte qu’il va leur falloir composer avec un principe de réalité. Or, un enfant dont on ne bride pas les désirs arrive bien souvent à ses fins. Il apprend à ne pas renoncer et à aller au bout de ce qu’il aime. Même combat pour la retraite et la fin de vie. Ne nous cachons pas derrière notre âge pour devenir des légumes amorphes. Tout ce temps libre est une chance inouïe pour réaliser ce qu’on aurait aimé faire plus tôt.« 

3.3 – Se révolter, pourquoi pas ?

Anthony Bourbon aborde ici le mouvement des Gilets jaunes, qu’il voit comme un signe du mécontentement général face aux inégalités sociales. Il critique les privilèges des élites et appelle à une répartition des richesses plus juste.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Strengths Finder 2.0 : Maintenant, découvrez vos forces

L’auteur envisage un avenir politique différent, plus décentralisé et collaboratif, s’inspirant d’innovations comme la blockchain. Dans cette vision, il imagine un système où le pouvoir est mieux partagé et où les leaders reflètent véritablement la diversité de la société.

3.4 – Vive l’échec !

Anthony Bourbon rappelle que l’échec, bien que souvent associé à l’humiliation et perçu négativement, devrait être vu comme une opportunité d’apprendre.

Il évoque d’abord son parcours, parsemé d’échecs, qui l’a finalement poussé à avancer.

Ensuite, l’entrepreneur explique que l’échec scolaire, par exemple, ne devrait pas être perçu uniquement comme une lacune de l’élève. Il peut être également un indicateur, un signal pour les enseignants à revoir leurs méthodes pédagogiques.

Enfin, l’échec n’est pas une fin en soi, mais une opportunité d’apprendre et de progresser. L’auteur nous confie d’ailleurs comment ses propres échecs ont été des tremplins dans sa vie. Et comment il est utile aussi de suivre son instinct, même si cela va à l’encontre des normes.

Même si en France, l’échec, surtout dans le monde des affaires, est souvent mal perçu, Anthony Bourbon insiste sur l’importance de persévérer. Car, même si de nombreuses start-ups peuvent échouer, la réussite d’une seule peut tout changer. La clé ? La résilience et la persévérance face aux obstacles.

3.5 – Bien choisir ses amis, chouchouter son équipe

L’importance de s’entourer correctement

Anthony Bourbon termine ce chapitre de « Forcez votre destin » en insistant sur la nécessité de s’entourer des bonnes personnes pour réussir. Se distancer des influences négatives et privilégier les relations bienveillantes est primordial, selon lui.

À ce propos, l’entrepreneur évoque sa période de solitude et comment sa rencontre avec Mélanie, devenue sa partenaire et son bras droit, a bouleversé sa trajectoire.

« Mélanie est la première personne à s’être réellement intéressée à moi. Très vite, elle cerne qui je suis vraiment, lit en moi comme dans un livre ouvert, elle semble comprendre le mécanisme de ma pensée. Non seulement elle me tempère, mais elle me donne aussi foi en moi. « Tu es intelligent et tu vas faire de grandes choses. » Quelqu’un qui me valorise ? […] Avec Mélanie, je décolle. Alors que j’ai entendu toute ma vie des gens me dire « C’est impossible », elle me répète « Fonce ». Je réalise que je ne suis pas seul, que j’ai du potentiel, et qu’on compte sur moi pour m’accomplir. À partir de là, tout change : nous n’avons pas le droit de décevoir ceux qui croient en nous. Nous devons leur prouver qu’ils ont eu raison de nous soutenir.« 

Une équipe solide

Sur le plan professionnel également, le choix des collaborateurs est crucial. Il faut des personnes passionnées, en phase avec les valeurs de l’entreprise, indique-t-il. Aussi, pour le chef d’entreprise, partager les gains avec son équipe est essentiel parce que c’est une manière de les motiver.

Après tout, l’entrepreneuriat est un combat, déclare le fondateur de Feed., et ce n’est donc qu’avec une équipe solide et soudée qu’il est possible de gagner.

« Une équipe bien conçue est une équipe cohérente : on ne fait pas rentrer des ronds dans des carrés. Si vous avez un doute sur une personne dès le début, en général ça ne marchera pas.« 

Chapitre 4 – LE BON ÉTAT D’ESPRIT

le bon état d'esprit

4.1 – Être soi

Dans le quatrième chapitre de « Forcez votre destin« , Anthony Bourbon met en avant l’importance d’être fidèle à soi-même, malgré les pressions extérieures. Les gens ont tendance à projeter leurs propres attentes, leurs peurs et désirs sur nous, mais il est essentiel de rester authentique.

Plutôt que de suivre aveuglément les normes sociétales, il faut comprendre et accepter sa propre normalité.

Et pour cela, continue-t-il, il est crucial de se connaître, d’écouter son corps et son esprit. Le startuppeur, par exemple, a choisi de travailler de chez lui, car il préfère éviter les déplacements inutiles. Autre exemple : il privilégie des moments de lecture au lit pour se ressourcer le week-end aux sorties.

4.2 – Respecter ses limites

Anthony Bourbon insiste ensuite sur l’importance de connaître et respecter ses limites, tant physiques que mentales. En étant à l’écoute de soi, nous pouvons, en effet, anticiper et éviter des problèmes de santé.

L’idée est de trouver l’équilibre entre effort et bien-être, en prenant des risques mesurés.

Anthony Bourbon, explique, en ce qui le concerne, avoir notamment appris à reconnaître les signes de stress et d’épuisement et à flirter, parfois, avec le burn-out tout en utilisant cette tension comme levier d’efficacité.

Mais attention, prévient-il, de ne pas pousser trop loin et trop vite. Il faut se tester, connaître ses limites et les repousser progressivement.

Il compare cette approche à celle du ski : si on ne tombe jamais, c’est qu’on n’est pas assez audacieux. Nous devons nous mettre à l’épreuve pour découvrir nos limites, tout en veillant à ne pas nous surmener.

La clé est de toujours chercher à s’améliorer, car la marge d’évolution est infinie pour les passionnés.

4.3 – Ne pas craindre la nouveauté

Face à un système économique qui semblait verrouillé, ne plus offrir d’opportunités, la blockchain est apparue comme une bouffée d’air frais pour la jeunesse.

Cette technologie, parfois déroutante pour les générations précédentes, a ouvert la porte à une économie renouvelée. Elle a permis à une nouvelle génération de créer sa propre économie. Anthony Bourbon confie ici s’être plongé dans cet univers, découvrant les potentialités des cryptomonnaies.

L’entrepreneur est particulièrement captivé par le métaverse, cet espace où le virtuel et le réel se rencontrent. Il envisage déjà des innovations, comme des vêtements NFT adaptés à cet univers. Car, selon lui, le métaverse est bien plus qu’une simple tendance.

L’idée que souligne Anthony Bourbon dans cette partie, est qu’il est crucial de rester en phase avec ces évolutions, d’apprendre sans cesse et de s’adapter à ce monde en perpétuel mouvement.

4.4 – Être une éponge et un caméléon

Anthony Bourbon termine le quatrième chapitre de son livre « Forcez votre destin » en valorisant l’apprentissage continu. Il prône :

  • L’équilibre entre confiance en soi et remise en question constructive pour progresser.
  • La curiosité pour innover et apprendre sans cesse.
  • L’importance de diversifier ses connaissances et de s’adapter à différents interlocuteurs.
  • La nécessité de communiquer clairement.
  • L’intuition comme outil décisionnel ou d’évaluation.
  • L’importance de s’entourer de personnes partageant sa vision.

Chapitre 5 – PROMESSE, MISSION, VALEURS

promesse mission valeur

5.1 – De la nécessité d’une marque forte

Anthony Bourbon nous explique ici que les consommateurs ne se contentent pas d’acheter un simple produit : ils s’attachent à une histoire, à des valeurs, à une marque.

Pour Anthony Bourbon, une marque forte est le prolongement de la personnalité et du message de son créateur. Elle transcende le produit lui-même en véhiculant ce message de façon claire et authentique. Il est donc, pour cela, essentiel de se connaître profondément soi-même.

La plateforme de marque est l’outil central de cette démarche. Elle articule trois piliers :

  • La promesse : l’engagement ultime de la marque.
  • La mission : l’offre concrète faite au consommateur.
  • Les valeurs : les principes qui guident chaque action. 

Ces éléments, pour être efficaces, doivent être le miroir sincère de l’identité de son fondateur.

5.2 – La notoriété organique

Cette partie du livre « Forcez votre destin » aborde deux points :

  • L’authenticité au cœur de la notoriété

Une marque ne se construit pas seulement par sa qualité, mais aussi par son authenticité. Anthony Bourbon souligne l’importance de rester vrai et de ne pas prétendre à une fausse grandeur. Les consommateurs se connectent à des parcours authentiques, des histoires réelles, qui leur ressemblent ou qui ont surmonté des défis similaires.

  • Storytelling et communauté 

Le pouvoir du storytelling est indéniable. Notre marque doit être une extension de nous-même et refléter nos passions et notre parcours.

En effet, en racontant son histoire, en partageant ses expériences et ses valeurs, une marque peut créer une notoriété organique, bien plus puissante que n’importe quelle publicité payante. Là encore, nous dit Anthony Bourbon, c’est en étant sincère et transparent que l’on bâtit une communauté solide, prête à soutenir et à défendre la marque à chaque étape.

5.3 – Trouver sa niche

Anthony Bourbon introduit la courbe de diffusion de l’innovation d’Everett Rogers, un concept qui dépeint comment une nouveauté se répand parmi les consommateurs.

Nous pouvons remarquer que cette courbe se décompose en cinq étapes distinctes :

  • Les Innovateurs (2-3 % de la population) : ces pionniers sont les premiers à sauter le pas. Passionnés par les nouveautés, ils jouent un rôle crucial pour lancer une innovation.
  • Les Premiers adeptes (13,5 %) : ils suivent rapidement les innovateurs. Dotés d’une influence certaine, ils sont souvent regardés pour leurs choix avant-gardistes.
  • La Majorité précoce (un tiers) : plus pragmatiques, ils cherchent des solutions qui ont fait leurs preuves. Ils attendent souvent que les risques soient minimisés avant de se lancer.
  • La Majorité tardive (un tiers) : plus prudents, ils n’adoptent une innovation que lorsque la plupart des gens l’ont déjà fait.
  • Les Retardataires (16 %) : très résistants au changement, ils sont les derniers à adopter une innovation, souvent quand elle est sur le point de devenir obsolète.

Pour Anthony Bourbon, le succès d’une marque réside dans sa capacité à identifier et servir sa niche initiale. C’est en répondant parfaitement aux besoins de cette niche qu’une marque peut ensuite élargir son audience.

5.4 – Toujours se réinventer

Le chapitre 5 de « Forcez votre destin » développe trois éléments à considérer en tant qu’entrepreneur :

  • S’adapter, évoluer avec son temps

L’épopée de Kodak sert ici d’exemple frappant à Anthony Bourbon. Malgré l’invention révolutionnaire de l’appareil photo numérique, Kodak a choisi de s’en tenir à la pellicule. Ce choix a précipité la marque dans sa chute. L’histoire de Kodak rappelle que de grandes entreprises peuvent s’effondrer en négligeant l’évolution.

  • Se réinventer pour survivre 

Pour Anthony Bourbon, se réinventer n’est pas une option, c’est une nécessité. Cela implique d’être à l’écoute des retours, d’accueillir le changement et de viser constamment l’excellence.

  • Inspirer et être inspiré

Dans un monde où les consommateurs valorisent l’authenticité, le storytelling devient primordial. Les marques doivent raconter des histoires qui résonnent, portées par des missions et des valeurs fortes. Inspirer et être inspiré est la clé d’un impact durable.

Chapitre 6 – ORGANISER SON QUOTIDIEN

organiser son quotidien

6.1 – TTC : Travail, Talent, Chance

Dans ce nouveau chapitre de « Forcez votre destin« , Anthony Bourbon nous parle, du triptyque de la réussite : travail, talent et chance.

Il explique que chacun possède un talent unique, mais que sans travail acharné, ce talent reste dormant, s’éteint.

Il évoque les figures emblématiques que sont Michael Jordan et Usain Bolt pour souligner que derrière chaque exploit se cachent des heures et des heures d’entraînement.

La chance, quant à elle, ne doit pas être un plan, elle ne doit pas être attendue.

Enfin, l’entrepreneur souligne que c’est dans la constance et la répétition d’actes apparemment insignifiants que le talent s’épanouit et mène à l’excellence.

6.2 – Devenir une machine d’exécution

Pour Anthony Bourbon, devenir une machine d’exécution nécessite de respecter 6 règles : 

  • Adopter une hygiène de vie saine pour maintenir une énergie optimale.
  • Cultiver son unicité et ne pas se comparer aux autres, c’est totalement inutile.
  • Maitriser son temps en utilisant des méthodes comme le « slot scheduling« .
  • Rester simple et sobre pour éviter les distractions et rester concentré.
  • Ne pas s’endormir sur ses lauriers : toujours chercher à évoluer et à s’améliorer, même après avoir atteint un certain niveau de succès.
  • Rêver chaque jour plus grand, viser toujours plus haut, croire en soi-même et être prêt à faire des sacrifices pour réaliser ses rêves.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Des vidéos pour changer de vie avec le TED

Chapitre 7 – BAISSER LES BRAS ? JAMAIS !

ne jamais baisser les bras

7.1 – État des lieux

Dans l’avant-dernier chapitre de son livre « Forcez votre destin« , Anthony Bourbon dresse un tableau de la société française qui montre combien l’injustice et les inégalités sont omniprésentes et se manifestent dès notre naissance. La trajectoire de vie est souvent prédéterminée par les circonstances familiales.

Le fondateur de Feed. pointe notamment du doigt la disparité dans l’accès à une éducation de qualité. Les prestigieuses écoles parisiennes, telles qu’Henri-IV et Louis-le-Grand, sont des tremplins pour l’élite, offrant à leurs élèves des opportunités inégalées (stages et activités extrascolaires qui renforcent leur avance). Quand, pendant ce temps, d’autres jeunes sont relégués à l’arrière-plan, privés de ces mêmes chances.

Toutefois, malgré ce tableau sombre, Anthony Bourbon encourage à ne pas abandonner face aux obstacles.

7.2 – Reproduction et fracture sociale

Anthony Bourbon met ici en lumière la réalité des entrepreneurs en France :

  • La majorité d’entre eux disposent déjà d’un réseau solide et d’un soutien financier.
  • Les investisseurs, souvent issus d’horizons privilégiés, ont tendance à privilégier des profils similaires au leur.

Cette élite, indique l’auteur, semble vivre dans une bulle, loin des préoccupations quotidiennes du peuple. Le pire, c’est qu’en font partie les politiciens qui édictent des règles, règles qu’ils ne s’appliquent pas à eux-mêmes.

Face à ces inégalités criantes et à ces discriminations persistantes, l’auteur appelle à une prise de conscience collective. Il est temps, selon lui, que le peuple reprenne les rênes de son avenir.

7.3 – La preuve que c’est possible : l’exemple Pap & Pille

Dans le monde compétitif des start-ups, certains parviennent à se démarquer malgré les inégalités. C’est le cas d’Abed et Fatiha, les esprits derrière Pap & Pille.

Issus de milieux modestes, Abed et Fatiha ont dû faire face à de nombreux défis. Mais grâce à leur persévérance et leur ingéniosité, ils ont réussi à se faire remarquer et à obtenir le soutien dont ils avaient besoin. Leur parcours est une preuve vivante que la détermination peut briser les barrières.

C’est pour encourager et soutenir d’autres entrepreneurs dans la même veine que des plateformes comme le Blast.Club ont vu le jour, offrant une diversité d’opportunités d’investissement.

7.4 – La lutte des classes ne fait que commencer

La lutte des classes est une constante historique, rappelle Anthony Bourbon.

Aussi, en s’inspirant du livre « 1984 » de George Orwell, il met en lumière le piège dans lequel les prolétaires se trouvent souvent enfermés.

La tendance est claire : les pauvres ont du mal à s’élever, tandis que ceux qui parviennent à gravir l’échelle sociale adoptent rapidement les privilèges de la classe supérieure, sans chercher à les redistribuer.

Et malgré leurs beaux discours, de nombreux politiciens semblent loin de ces réalités.

Dès lors, dans cette partie de son livre « Forcez votre destin« , le fondateur de Feed. appelle à une société où la méritocratie prévaut, où ce sont le mérite et l’effort qui sont valorisés, et non simplement l’héritage ou l’accumulation de richesses.

7.5 – Oui à la méritocratie

Si des figures comme Lewis Hamilton démontrent qu’il est possible de briser les barrières des inégalités, elles restent malheureusement l’exception plutôt que la norme.

L’auteur pointe du doigt un système où l’argent, devenu souvent une simple abstraction, creuse davantage les écarts sociaux.

Face à ces inégalités amplifiées par des mécanismes financiers complexes, une solution audacieuse est évoquée : la « monnaie hélicoptère« . Cette approche envisage une distribution équitable de l’argent pour dynamiser l’économie tout en réduisant les disparités.

« Un joli mot pour une belle idée de Milton Friedman, le prix Nobel d’économie 1976. Le principe est de créer ponctuellement de la monnaie pour la distribuer. C’est un système beaucoup plus juste : inutile de se soucier des taux d’intérêt, on régule en fonction de l’inflation et des besoins. L’inflation monte ? On distribue aléatoirement des centaines de millions de monnaie hélicoptère aux citoyens. Ce serait le rôle de la Banque centrale européenne. Résultat, le pouvoir d’achat augmente de manière égalitaire : tout le monde bénéficie de cet argent frais. Les gens vont pouvoir acheter plus, économiser plus, c’est un cercle vertueux qui crée une égalité dans la distribution des richesses. Cette idée n’a pas été prise au sérieux. Partager de l’argent avec n’importe qui et au hasard ? Une hérésie… C’est pourtant la solution la plus intelligente pour utiliser l’argent comme un levier d’égalité.« 

7.6 – Surtout garder l’espoir

Face à un tableau souvent sombre d’inégalités, l’auteur de « Forcez votre destin » rappelle l’importance de l’espoir.

S’appuyant sur l’ouvrage « Enfances de classe » de Bernard Lahire, il met en lumière les défis monumentaux auxquels les familles défavorisées sont confrontées.

Toutefois, loin de se résigner, il souligne que le changement est à portée de main. Chaque individu, par sa résilience et sa détermination, a le pouvoir d’inspirer autrui et d’initier une véritable transformation. Face aux obstacles, il faut persévérer, ne pas se laisser submerger par le découragement, et garder une foi inébranlable en ses capacités.

Chapitre 8 – VOUS AVEZ RÉUSSI… RENVOYEZ L’ASCENSEUR

renvoyer l'ascenseur réussite

8.1 – Réussir, quelques secrets

La route vers la réussite est loin d’être linéaire, elle est jonchée d’embûches. Mais pour Anthony Bourbon, une fois au sommet, l’humilité et la gratitude sont essentielles pour rester équilibré. Se remémorer les épreuves traversées permet de garder les pieds sur terre.

Cette partie du livre « Forcez votre destin » partage les 10 ingrédients essentiels à la réussite selon son auteur :

  • Passion,
  • Patience,
  • Travail,
  • Ambition,
  • Curiosité,
  • Obsession,
  • Sacrifice,
  • Résilience,
  • Reconnaissance,
  • Solidarité.

La réussite financière, elle, implique trois fondements :

  • Créer de la valeur,
  • Épargner,
  • Investir judicieusement.

La quête de réussite exige un dévouement sans faille, parfois au détriment de la sphère privée. Mais par ailleurs, elle offre l’opportunité de se positionner en tant que leader, d’innover et de servir de source d’inspiration pour les autres.

8.2 – Renvoyer l’ascenseur

Pour Anthony Bourbon, la réussite apporte une responsabilité morale : aider les autres. C’est pourquoi, dit-il, après avoir atteint le sommet, il est essentiel de tendre la main à ceux qui sont encore en chemin.

Le chef d’entreprise, ayant lui-même connu la précarité, a créé Feed.back, une initiative destinée à aider les jeunes en situation précaire. À ce propos, il reconnaît :

« Jamais je n’aurais imaginé faire du caritatif quand j’étais jeune. Lorsque j’étais dans la précarité la plus totale, ma colère m’inspirait plutôt des idées de vengeance. Personne ne m’ayant rien donné, je me projetais égoïste et non altruiste. Mon esprit était empoisonné par des idées de destruction. J’étais du côté obscur de la force… Je voulais me venger. Mais en réalité, la vraie revanche, c’est de s’émanciper et d’aider les autres à s’extraire de la vie qu’on leur impose. Chaque personne sauvée, inspirée, motivée est une réussite qui donne du sens à mon existence.« 

Le CEO de Feed. met en avant la puissance de la générosité, qui enrichit autant le donateur que le bénéficiaire.

Il précise enfin que, pour une entreprise comme Feed., l’engagement va bien au-delà de la commercialisation de produits. Il s’agit de s’investir dans une mission plus vaste, celle de changer des destins. En renvoyant l’ascenseur, autrement dit en aidant les autres, non seulement la marque renforce son image, mais elle tisse également des liens solides avec sa communauté.

L’objectif ultime ? Collaborer avec la société pour changer le système positivement.

ÉPILOGUE – Et maintenant, changeons le monde

changer le monde

L’épilogue de « Forcez votre destin » est un appel à l’éveil collectif. Inspiré par le film « Matrix« , Anthony Bourbon nous motive à une transformation profonde.

Il est convaincu que les « gens d’en bas » ont le pouvoir de remodeler le monde, malgré les défis qui se dressent devant eux. Et la réussite matérielle n’est pas le seul moyen d’atteindre ce rêve. Il faut aussi des penseurs, des artistes et des rêveurs, lance l’auteur.

L’illusion du libre arbitre maintient les masses enchaînées, mais des exemples de réussite peuvent inspirer le soulèvement.

Le CEO de Feed. croit que l’humanité est à un tournant, prête pour une révolution des esprits et des systèmes. Il exhorte à la détermination, la conviction et la résilience pour renverser le système, l’ordre établi.

Conclusion de « Forcez votre destin – Résilience, ambition, passion : toutes les clés pour réussir » d’Anthony Bourbon

1. Les piliers d’un parcours entrepreneurial selon « Forcez votre destin« 

La résilience et le travail

L’histoire d’Anthony Bourbon, racontée dans « Forcez votre destin« , est une démonstration vivante de la résilience.

Partant de ses débuts modestes, le fondateur de Feed. nous montre comment, face à l’adversité, le travail, la persévérance et la détermination peuvent mener à des sommets insoupçonnés.

Pour Anthony Bourbon, la résilience n’est pas seulement une capacité à rebondir, c’est cette force qui l’a propulsé vers l’avant.

La passion et l’ambition

La création de Feed. par Anthony Bourbon est un exemple éloquent de ce que la passion et l’ambition peuvent accomplir.

Dans « Forcez votre destin« , le célèbre entrepreneur insiste sur le rôle central de ces deux éléments dans la réussite entrepreneuriale. Sans passion, l’entreprise manque d’âme ; sans ambition, elle manque de direction.

La solidarité et l’importance de donner en retour

Au-delà de la réussite personnelle, Anthony Bourbon met en avant l’importance de la solidarité et du partage.

Réussir, c’est bien, mais aider les autres à réussir, c’est encore mieux.

Il nous rappelle que la vraie richesse ne se mesure pas seulement à ce que l’on a, mais aussi à ce que l’on donne : donner pour recevoir.

2. Ce que « Forcez votre destin » vous apportera

« Forcez votre destin » est bien plus qu’une simple autobiographie.

C’est une source d’inspiration pour tous ceux qui cherchent à briser les chaînes de leur condition et à réaliser leurs rêves. Anthony Bourbon y partage des conseils pratiques, des leçons de vie inestimables et une vision claire de ce que signifie entreprendre avec cœur et détermination.

« Forcez votre destin » est aussi une invitation à défier le système. Le créateur de Feed. ne se contente pas de partager son histoire de succès. Il encourage aussi chaque lecteur à secouer l’ordre établi et à ancrer la méritocratie au cœur de la société. Un ouvrage essentiel pour tous ceux qui aspirent à changer le monde.

3. Pourquoi je recommande cette lecture

« Forcez votre destin » est une lecture incontournable pour tous ceux qui cherchent à s’inspirer et à apprendre des expériences d’un entrepreneur accompli.

Anthony Bourbon partage ses hauts et ses bas, ses succès et ses échecs, tout en nous offrant des leçons de vie et des leçons entrepreneuriales précieuses. Le fondateur de Feed. y expose sa vision profonde du partage, du travail acharné, de la passion, de l’ambition, de la détermination et de la résilience.

Ces valeurs sont le socle de sa réussite et peuvent devenir le vôtre également.

Pour ceux qui cherchent à changer leur vie, à entreprendre et à laisser une marque, ce livre est une source d’inspiration sans fin.

Points forts et points faibles du livre « Forcez votre destin – Résilience, ambition, passion : toutes les clés pour réussir » d’Anthony Bourbon

Points forts de Forcez votre destin

  • Un récit inspirant qui donne espoir et motivation : l’histoire d’Anthony Bourbon est une démonstration vivante de la résilience face à l’adversité.
  • Les conseils pratiques et éclairés pour ceux qui cherchent à entreprendre avec passion et ambition.
  • Les leçons de vie précieuses d’un entrepreneur qui a réussi en partant de rien.
  • Le message de solidarité : au-delà de la réussite personnelle, le livre met en avant l’importance de donner en retour et d’aider les autres.
  • L’appel à l’action pour changer le système et promouvoir la méritocratie.
  • Un livre facile à lire et accessible à tous.

Points faibles de Forcez votre destin

  • Le ton parfois militant (qui défie l’ordre établi) peut ne pas plaire à tout le monde ou certains lecteurs pourraient ne pas s’identifier aux propos, à l’histoire de l’auteur.
  • Le lecteur qui s’attend à des conseils purement techniques sur l’entrepreneuriat ne s’y retrouvera pas.

Ma note :

★★★★★

Avez-vous lu « Forcez votre destin » d’Anthony Bourbon ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre d’Anthony Bourbon « Forcez votre destin

Visitez Amazon afin d’acheter le livre d’Anthony Bourbon « Forcez votre destin »

un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer