Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Side business de Chris Guillebeau : Préface

Side Busness Chris Guillebeau

Chers lecteurs, on me sollicite de temps en temps pour écrire des préfaces pour des livres dans des thématiques proches de celles que j’affectionne.

Aujourd’hui je vous propose ma préface de “Side Business” du blogueur américain Chris Guillebeau, qui partage dans son livre comment créer un business à temps partiel qui vous génère un complément de revenus.

Préface à “Side Business” de Chris Guillebeau

Alors que, depuis des décennies, nous voyons régulièrement des gens défiler dans les rues pour réclamer davantage de pouvoir d’achat, il faut se rendre à l’évidence : il n’augmente guère[1].

A coté de cela, les prestations maladies en France sont de moins en moins remboursées[2], le système de financement des retraites est de plus en plus menacé[3], et l’idée de travailler toute sa vie pour une même entreprise est devenue une curiosité parmi les jeunes générations.

C’est peut-être en partie pour ces raisons que de plus en plus de Français veulent créer leur entreprise[4] : ils réalisent que, dans une forme moderne du pari de Pascal, il est préférable de compter d’abord sur eux-mêmes, et sur le gouvernement ensuite, car dans tous les cas ils seront gagnant.

Car s’ils se bougent pour créer une entreprise pour améliorer leur situation et apporter de la valeur au monde, et que derrière le gouvernement met en place des mesures favorables, tant mieux !

Et si le gouvernement ne fait rien, alors au moins ils auront tenté quelque chose par eux-mêmes, ce qui augmentera mécaniquement leurs chances de réussir.

Cependant, si créer une entreprise en tente beaucoup, cela fait aussi peur, ce qui explique sans doute que si peu de Français qui en rêvent passent à l’action[5].

Pour dépasser cette crainte, il y a 2 grandes écoles en entrepreneuriat.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  16 photos - Que ferais-je si je n'avais plus besoin de travailler pour de l'argent ? Une vie d'aventures, d'écritures, de lectures, de rencontres...

Tout d’abord ceux qui vous disent que vous devez vous mettre dans une situation dangereuse, qu’en brûlant vos navires derrière vous, vous n’aurez que 2 options : vaincre ou mourir, et que cela vous donnera une motivation immense.

Puis ceux qui préfèrent prendre des risques mesurés, en adoptant une démarche relevant du Lean Startup[6], c’est-à-dire qui testent un produit minimum viable dans les conditions réelles du marché, avec un investissement en temps, en énergie et en ressources minimes. Et si possible en gardant a côté une source de revenus stable le temps que l’idée soit prouvée.

De ces 2 approches, c’est clairement la dernière que je recommande : c’est sur elle que je me suis appuyé pour arrêter l’école à 18 ans afin de créer ma 1ère entreprise, et pour ensuite créer une 2ème entreprise sur le web et vendre l’originale.

Il y a aussi une stratégie rendue possible par cette approche et dont on parle peu : l’utiliser non pas pour créer une entreprise « complète », mais simplement un « business loisir », c’est-à-dire une activité qui génère un complément de revenu, et qui n’a pas l’ambition de remplacer notre source de revenu principale.

Avoir cette approche a 2 avantages importants

  1. Tout d’abord, il efface en grande partie les craintes de créer son entreprise : il ne s’agit pas de « devenir patron », mais de « lancer un projet rentable à temps partiel ». Cela semble tout de suite plus accessible et intrinsèquement moins risqué.
  2. Si cette activité fonctionne bien, elle peut très bien vous donner la confiance nécessaire pour abandonner votre travail afin de vous consacrer à elle, ce qui en fera un parfait « prototype Lean Startup », et vous amènera à une transition que vous n’auriez jamais effectué sans ce projet initial.

C’est exactement ce qui m’a donné la confiance nécessaire pour arrêter l’école à 18 ans : c’était certes téméraire, mais je m’appuyais sur une expérience faite sur le terrain. Étant très à l’aise avec les ordinateurs, un ami et moi nous étions rendus compte qu’on nous sollicitait régulièrement pour des problèmes qui semblaient insurmontables aux gens, mais que nous résolvions d’un claquement de doigts.

Constatant le peu de services proposés et la piètre qualité des SAV des magasins, nous nous sommes donc dit « et si nous gagnions de l’argent avec cela, en proposant un service de dépannage informatique à domicile ? »

Les lecteurs de cet article ont également lu :  La Crise : Pourquoi Elle ne me Touche PAS - Et Pourquoi Elle VOUS Affecte

Nous aurions pu emprunter la voie « classique », travailler avec un organisme d’accompagnement et faire un bilan prévisionnel sur 3 ans, puis demander un financement à la banque et nous lancer. Mais c’était trop lourd : nous ne savions pas si notre idée allait marcher, nous avions encore nos études à effectuer (et notre bac à passer !) et nous n’avions aucune envie de nous embarquer dans une épopée administrative lourde et complexe.

Nous avons donc décidé de faire un test simple sur le terrain : passer une petite annonce dans un journal d’annonces locales, et voir ce qui allait se passer. Dans le pire des cas, nous aurions perdu l’équivalent de 5 € chacun, pas de quoi fouetter un chat.

Le résultat a dépassé toutes nos espérances : pour un investissement initial de 10 €, nous avons réalisés 760 € de ventes en un mois !

Pour des adolescents habitués à avoir 8€ d’argent de poche par semaine, c’était incroyable.

Et j’étais allé chez les clients, j’avais vu que je pouvais vraiment les aider, qu’ils étaient satisfaits et qu’ils m’avaient donné l’argent directement dans mes mains.

C’est cela qui m’a donné la confiance nécessaire pour arrêter l’école si jeune, et créer une entreprise qui dura 10 ans et que je revendis pour une somme rondelette afin de me consacrer à une entreprise encore plus rentable et excitante.

Et c’est exactement l’approche que Chris Guillebeau, célèbre blogueur américain, vous propose dans ce livre : créer un « business loisir » à temps partiel, à coté de ce que vous faites déjà, avec des risques minimes et un potentiel de faire quelque chose qui vous plaît énorme !

Je me rappelle quand j’ai découvert The Art of Non Conformity, le blog de Chris, il y a de nombreuses années : j’ai immédiatement adoré le ton franc et naturel de l’auteur, la qualité de ses articles et le design de son blog.

J’y ai même puisé une citation, que j’ai utilisé à de maintes reprises ensuite avec mes lecteurs et mes élèves, et que je vous partage à nouveau ici :

« Il y a un gouffre bien moindre entre l’ignorance et la connaissance, qu’entre la connaissance et l’action » – Chris Guillebeau

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Erika Andersen m'envoie son livre dédicacé

En lisant ce livre, vous allez combler le gouffre entre l’ignorance et la connaissance. A vous ensuite d’agir pour franchir l’autre gouffre, à l’aide des nombreuses tactiques et stratégies de la méthode pas-à-pas de Chris.

Bonne lecture !

Olivier Roland, auteur de Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études, et entrepreneur dans l’âme

Acheter le livre sur Amazon :

 

 

[1] « L’économie française – Comptes et dossiers – Insee », 2018, et « Hausse du pouvoir d’achat : l’éternelle nuance entre les chiffres et le ressenti des Français », Le Monde, 2019

[2] Mise en place du parcours de soin en 2004 avec diminution de la prise en charge en cas de non respect, participation forfaitaire d’un euro instaurée en 2005 et de 50 centimes sur les médicaments en 2008, forfait de 18 € pour les actes d’un montant de 120 € ou plus en 2015, mutuelle santé obligatoire pour les salariés en 2016, etc.

[3] Le système de retraite principal, qui jusqu’à récemment était à l’équilibre, aura besoin d’un apport externe représentant 0,7 % du PIB annuel en 2020 et 1,7 % en 2050 (source : Observatoire des Retraites, « Le financement de la retraite »). En se basant sur le PIB de 2019 cela représente respectivement 17 et 41 milliards d’euros par an (et ces chiffres ne prennent pas en compte l’impact du coronavirus). Qui va les payer ? Aussi, les deux caisses des retraites complémentaires (Agirc et Arcco) ont été fusionnées en 2019 pour sauver l’une de la faillite, et le nouvel organisme a réalisé 1,9 milliards d’euros de perte dès la 1ère année (source : Capital).

[4] 42.5% des 18-30 ans d’après un sondage d’Opinion Way pour France Active, 2019

[5] « L’entrepreneuriat, faits et chiffres », Direction générale des entreprises, 2017

[6] Méthode de développement d’entreprise et de produits crée dans la Silicon Valley

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

2 Commentaires pour :

Side business de Chris Guillebeau : Préface

  • Pascal Quionquion

    26 Oct 2020 à 09:15

    Merci pour cet article mais, plus encore, pour ces outils qui incitent les personnes à dépasser le cadre dans lequel elles se sont inscrites depuis tant d’années.
    En réalité, cette aventure de création d’un business apporte tellement, sur le plan de l’enrichissement personnel, que le revenu généré peut se retrouver relégué au second plan. C’est ce que je souhaite vivement en encourageant moi-même à tout faire pour vivre sa propre vie en mieux, à travers mon blog « heureux au présent ».
    Le bonheur se décuple dans l’acte de création. La création d’un business entre dans le droit fil de cette réalité. Elle allie création et liberté, deux alliés toppissimes du bonheur.
    Merci, bravo et continue. C’est top !

    Répondre



    • David

      28 Oct 2020 à 19:41

      Merci Olivier pour cet article et tes autres conseils que j’essaie de suivre.
      Personnellement, j’ai adopté la voie du business loisirs en développant mon blog “Objectif-Running.com” et avec un livre en projet d’ici la fin de l’année : “Toutes les erreurs en course à pied, je les ai faites… mais toujours Finisher!”.
      Le chemin est long mais enrichissant et l’important est d’avoir un but.
      Encore merci Olivier pour avoir créé l’étincelle chez moi il y a quelques années.

      Répondre









      Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

      Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

      Partagez
      WhatsApp
      Partagez
      Tweetez
      Enregistrer