A la découverte du Lean Six Sigma

Une fois n’est pas coutume, je donne ici la parole à un écrivain pour qu’il nous parle de son nouveau livre 😉 : il s’agit de Florent Fouque qui va nous parler de  “A la découverte du Lean Six Sigma”, un livre écrit comme un roman qui nous détaille une méthode pour accroître les performances d’une entreprise. Si vous êtes intéressés par le livre, vous pouvez en tant que lecteur de Des Livres Pour Changer de Vie bénéficier d’une réduction de 4 € en utilisant le code AFFOLIVIER.

Tout d’abord, un grand MERCI à Olivier pour me laisser une petite tribune sur son blog de grande qualité et ainsi me permettre de vous présenter mon livre « A la découverte du Lean Six Sigma ».

A la découverte du Lean Six Sigma - Florent Fouque

Commençons par une petite définition… Le Lean Six Sigma est une méthodologie qui permet d’accroître la performance des entreprises en activant les 3 principaux leviers de satisfaction des clients que sont la qualité, le coût et le délai. Et pour rester aussi concret que concis, le Lean Six Sigma permet d’améliorer n’importe quel indicateur chiffré !

Avec ça, qu’est-ce que vous gagneriez à connaître le LSS ? ;-P

Aujourd’hui, n’importe quel cadre doit rendre des comptes sur les indicateurs de performance de son service ou de son périmètre d’action. En ce sens, le Lean Six Sigma, est un outil qui devrait être maitrisé par n’importe quel manager puisqu’il permet d’atteindre les résultats attendus en se focalisant sur les causes profondes et non sur les symptômes comme nous avons souvent tendance à le faire.

Mais au-delà de l’amélioration des indicateurs de performance dont le manager est déjà responsable, le LSS permet d’améliorer la qualité de service apportée aux différents clients. Le mot client peut désigner les clients de l’entreprise, mais il peut également indiquer les clients en interne. Par exemple lorsque vous travaillez dans un service informatique, vos clients, ce sont les utilisateurs du système d’information. De la même façon, si vous êtes contrôleur de gestion, vos clients ce sont les directeurs de service. Enfin, votre client peut également être votre supérieur hiérarchique.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  The Path of Least Resistance - Apprendre à Devenir la Force Créative de Votre Propre Vie -2

Le LSS vous permet donc d’améliorer les indicateurs sur lesquels la qualité de votre travail est jugée. Il permet également de vous améliorer et de délivrer un meilleur service auprès de vos clients, que ce soit les clients finaux de l’entreprise, ou que ce soient vos clients en interne (c’est-à-dire vos collègues de travail).

Et comme, le LSS repose sur l’amélioration d’un indicateur chiffré, vous serez en mesure de vanter l’amélioration de vos performances par des résultats très concrets qui pourront être valorisés en gains apportés sur le compte de résultat de votre entreprise ! 🙂

Apprendre le LSS c’est donc se donner les moyens d’améliorer ses performances. Dans les entreprises qui connaissent la méthode, la maitrise du LSS est souvent une compétence nécessaire (même si insuffisante) pour évoluer vers des postes plus stratégiques. A moyen ou long terme, cela peut également améliorer votre employabilité, car la méthode, connue des recruteurs pour son efficacité, apportera une crédibilité supplémentaire à la maitrise de vos compétences fonctionnelles.

Maintenant que vous êtes convaincus de l’intérêt de maitriser le LSS (si si, j’en suis sûr !) ;-P , comment mon livre peut-il vous aider dans cet apprentissage ?

Comme vous l’aurez remarqué, la terminologie même de cette méthode « Lean Six Sigma » ne donne pas très envie de s’intéresser à la question. À côté de ça, ceux qui maitrisent la méthode entretiennent ce côté élitiste pour valoriser leur image d’expert. Personnellement, je pense que la méthode est assez accessible pour être utilisé par n’importe quel cadre d’entreprise. Voilà pourquoi je me suis lancé dans une démarche d’évangélisation avec mon blog http://leansixsigma.free.fr et la rédaction d’un livre d’initiation.

Mon livre écrit sous forme de roman vous permettra de suivre pas à pas comment mettre en œuvre un projet Lean Six Sigma. Une fois que vous aurez lu l’intégralité du récit, vous pourrez vous lancer à votre tour sur un projet en vous servant des fichiers du CD-Rom comme modèle. Chaque étape contient une liste de livrables (c’est-à-dire d’outils à mettre en œuvre avec des résultats à obtenir), ce qui vous permet de savoir concrètement ce que vous avez à faire dans la continuité du projet.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  La Méthode GTD - S'organiser pour réussir

Par exemple, un des tout premiers livrables est la charte de projet où vous devrez décrire l’objectif et le périmètre de votre projet. Ensuite après la formalisation de vos processus (c’est-à-dire la description des tâches liées à votre problématique), vous devrez définir un indicateur. Par exemple si vous êtes responsable d’un service informatique, un projet LSS pourrait vous aider à améliorer le nombre de demandes d’intervention réalisées dans un délai inférieur à 24h. Une fois l’indicateur validé, la phase d’analyse pourra commencer avec une analyse Pareto qui vous aidera à trouver les 20% des causes qui déclenchent 80% des retards d’intervention.

Après ce premier niveau d’analyse, il conviendra de remonter aux causes initiales avec l’outil des 5 why (5 pourquoi). Si la première cause de retard c’est la mauvaise description du problème alors la question serait « pourquoi les problèmes rencontrés sont mal définit ? », si une des réponses possibles est le manque d’information, alors la nouvelle question sera : pourquoi nous manque-t-il des informations lorsqu’une demande d’intervention est faite ? Dans ce cas la réponse pourra être, car les demandes d’intervention sont envoyées par mail et que les utilisateurs ne savent pas préciser la nature du problème qu’ils rencontrent.

Nous arrivons ici à une cause racine qu’il conviendra de corriger en essayant de trouver des idées innovantes lors de la phase de brainstorming, avec des techniques de créativité qui là encore, sont présentées dans le livre. La phase suivante consiste à mettre en œuvre toutes les idées trouvées, suite à l’évaluation de leur faisabilité et de leur efficacité dans une matrice spécifique. Il faut savoir que la plupart des projets LSS ne coûtent absolument rien, car la méthode se base sur le bon sens et la simplicité.

La dernière phase consiste à suivre l’impact des améliorations sur l’indicateur défini en amont. Vous pourrez alors voir très précisément comment vous aurez amélioré votre indicateur et à quel point vous aurez stabilisé la qualité de votre service.

Mise en place du Lean Six Sigma et améliorations apportées

Je n’ai fait ici qu’un bref aperçu. La méthode est beaucoup plus riche et le livre présente dans le détail, l’ensemble des outils utilisés. Pour vous mettre en appétit et vous donner une idée plus concrète du contenu du livre, je vous invite à lire le premier chapitre que je laisse à votre disposition gratuitement ! 😉

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Interview : Comment Florent Fouque a délocalisé l'auto-édition de son livre en Chine

Vous pouvez le télécharger en faisant un clic droit ici puis en choisissant “Enregistrer sous”.

Pour ceux qui auraient des questions sur ce qu’est le Lean Six Sigma et en quoi il peut être utile dans une situation précise, n’hésitez pas à les poser en commentaire, je me ferai un réel plaisir d’y répondre ! 🙂

Si vous êtes intéressé par l’acquisition de mon livre, je vous invite à utiliser le code de réduction d’Olivier « AFFOLIVIER » pour bénéficier de 4€ de réduction. Jusqu’à fin Avril les frais de port sont offerts ce qui vous fait une économie de 9 euros ! 😉

Recherches utilisées pour trouver cet article :

lean six sigma pour les nuls, lean six sigma definition, six sigma pour les nuls, lean pour les nuls, a la découverte du lean six sigma, définition lean six sigma, 6 sigma pour les nuls, le lean pour les nuls
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

10 Commentaires pour :

A la découverte du Lean Six Sigma

  • Jérôme

    13 Avr 2010 à 22:19

    Article intéressant, je crois que je vais me laisser tenter par la réduction proposé, pour une fois que le copinage avec un autre blog à du bon. :=)

    Par contre j’ai bien peur que certaines parties sont un peu “redondante” avec les best practice proposé par l’ITIL, non ?

    Répondre



    • Florent F.

      15 Avr 2010 à 09:06

      Bonjour Jérome,

      Merci de votre intéret pour l’article et mon livre ! 😉
      Je ne connais pas les best practices proposées par l’Itil… J’ai cherché sur internet mais je n’ai pas trouvé grand chose… 🙁 Auriez vous un lien que je puisse creuser la question et vous répondre avec plus de précision ? 😉

      Au plaisir.

      Répondre



      • Jérôme

        16 Avr 2010 à 19:05

        Si je peux me permettre, voici un site qui regroupe pas mal d’explications sur les différentes certifications / best practices :

        http://itil.fr/

        Bien entendu, chacune est différente, mais je crois avoir identifier quelques noyaux en commun entre ITIL et LSS 🙂

        Répondre



        • Florent F.

          16 Avr 2010 à 19:12

          Merci Jerome pour cette belle ressource. En fait l’Itil ne fait que référencer des méthodes existantes… Il n’invente rien ! 😉
          D’ailleurs dans la rubrique autre, on peut voir le LSS… ;-P

          Répondre



          • loic

            17 Juin 2010 à 21:24

            “En fait l’Itil ne fait que référencer des méthodes existantes… Il n’invente rien ! ”

            je ne comprend pas bien cette remarque …

            => sans faire de provocation, vous non plus bous n’inventer rien …
            Le Lean Manufacturing et le 6 sigma existent depuis de longues années … La combinaison des 2 aussi …

            Répondre



            • Florent F.

              17 Juin 2010 à 22:30

              Oulah… Non je n’ai pas la prétention d’avoir inventé quoi que ce soit… Mon propos n’était pas là !
              C’est juste que comparer le LSS et un référenciel des bonnes pratiques c’est un peu comparer des choux et des raves… C’est juste qu’on ne parle pas de la même chose. C’est simplement ce que je voulais dire. Mais j’imagine que mon intervention devait porter à confusion… 😉

              Répondre



              • Youness

                10 Juil 2010 à 11:12

                Bonjour,
                Je suis étudiant en DESS Assurance Qualité et actuellement je suis en stage afin de préparer mon projet de fin d’études, on travaille actuellement sur l’application du lean six sigma dans la société pour réduire le taux de gâche qui est assez élevé, j’aimerai bien savoir si votre livre consacre une partie à la démarche et les étapes de la méthode ( partie théorique )?

                Répondre



                • fedoua

                  21 Sep 2010 à 15:15

                  bonjour,
                  je travail sur un projet 6 sigma au sein de mon entreprise, je connais bien les différentes étapes de définition, j’aimerai bien échangé avec des pro pour des exemples pratiques et théoriques pour cette méthode pour réduire les problémes et notament améliorer les délais de livraison merci d’avance

                  Répondre



                  • hichem

                    3 Fév 2012 à 18:32

                    Article intéressant, svp envoi moi le document complet

                    Répondre



                    • Mark le Net

                      23 Avr 2012 à 18:40

                      Bonjour,
                      merci pour cet article certes court mais initiatique pour ceux qui ne connaissent pas.
                      Certifié PMI et ITIL V2 depuis plusieurs années, connaissant évidemment les principes du 6-sigma (référence à l’écart type d’une proba/stat), je confirme que cette méthode (parmi bien d’autres! ) est efficace pour améliorer la productivité globale, en tout cas par la diminution des défectuosités, mais ce n’est pas son seul domaine d’application.

                      P.S. ITIL “n’invente” rien (encore que) mais il formalise et permet à toutes personnes certifiées de mieux se comprendre et de pratiquer les mêmes (bonnes) méthodes. Le bon sens devrait suffire en théorie (la plupart des bonnes pratiques en relèvent) mais l’expérience montre que ce n’est généralement pas le cas…

                      N’hésitez donc pas aller voir les références données ici!

                      M.

                      Répondre









                      Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                      Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.