Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Notre voisin millionnaire – The Millionaire Next Door : Les secrets surprenants des gens riches

Transcription texte (littérale) de la vidéo sur le livre Notre voisin millionnaire / The Millionaire Next Door:

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog « Des livres pour changer de vie ».

Alors dans cette troisième partie de notre série consacrée aux livres sur l’éducation financière, un livre extrêmement intéressant qui, malheureusement, n’a jamais été traduit en français. Mais ce n’est pas grave puisque je vais vous faire le résumé des idées principales de ce livre dans cette vidéo.

Donc, ce livre s’appelle « The millionaire next door ». On peut traduire littéralement par « Le millionnaire de la porte d’à côté » ou « Le millionnaire du palier » pour que ça rende un petit peu mieux en français, mais je préfère Notre voisin millionnaire.

Et quel est ce livre ? De quoi parle The Millionaire Next Door ?

C’est un livre vraiment remarquable puisqu’en fait, les auteurs qui sont Thomas J. Stanley et William Danko, qui sont tous les deux des chercheurs, ont fait une étude sociologique pour aller rencontrer les millionnaires aux États-Unis. Et ils ont fait une découverte vraiment très intéressante, dont on peut deviner la teneur en lisant le titre : « Le millionnaire de la porte d’à côté », « Notre voisin millionnaire ».

Cette découverte est la suivante : il y a énormément de personnes aux États-Unis et c’est a priori pareil dans l’ensemble de l’Occident qui sont millionnaires. Donc, ils sont millionnaires en dollars ou en euros, donc ils ont quand même atteint un certain niveau de patrimoine et de revenu assez confortable, mais dont on ne pourrait pas dire qu’ils sont millionnaires. C’est-à-dire qu’extérieurement, ils n’ont pas de grosses voitures, ils n’ont pas de maisons extraordinaires. Ils vivent juste comme Monsieur et Madame tout le monde, on va dire comme des cadres supérieurs peut-être, ou en tout cas, des gens de la classe moyenne haute peut-être, mais ils n’ont pas de signes distinctifs de richesse vraiment importants.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  64.7% d’impôts… Quelqu’un peut m’expliquer ?

« Une bonne santé, la longévité, le bonheur, une famille aimante, l’autonomie, bons amis… si vous en avez cinq, vous êtes un homme riche…» Thomas J. Stanley, The Millionaire Next Door

Et dans ce livre, ils vont à la rencontre de ces millionnaires-là et ils s’attachent à découvrir toutes leurs habitudes, tout ce qui a fait qu’ils ont atteint cette richesse qu’ils ont aujourd’hui au moment de l’étude. Cette indépendance financière qui fait que souvent, ils ne sont pas obligés de travailler. Ils ont de quoi voir venir, ils n’ont pas peur de l’avenir, etc.

Notre voisin millionnaire - The Millionaire Next Door
La couverture du livre Notre Voisin Millionnaire – The Millionaire Next Door

Il y a quelque chose d’intéressant justement là-dedans, c’est que beaucoup de millionnaires sont frugaux, c’est-à-dire que dans la grande majorité des cas, ils dépensent beaucoup moins que ce qu’ils gagnent. Et aussi une autre découverte très intéressante, une grande majorité d’entre eux sont des entrepreneurs.

Et ça, ça fait partie des deux découvertes majeures du livre, c’est que la plupart des gens qui ont une certaine aisance financière finalement, ceux qui n’ont pas hérité, ont gagné cette indépendance financière grâce à leur entreprise. Clairement l’entrepreneuriat, malgré les risques que ça implique, c’est sans doute l’un des meilleurs moyens d’atteindre l’indépendance financière. Non seulement ils ont une entreprise qui leur permet de gagner confortablement leur vie, mais surtout derrière, au fur et à mesure que leurs revenus augmentent, leurs dépenses n’augmentent pas de la même manière. C’est-à-dire qu’à partir d’un certain seuil, ils arrêtent de dépenser dans des choses qui ne servent à rien.

Il y avait une étude qui est sortie récemment, alors je vais vous dire ça vraiment de mémoire, qui disait qu’autour de 6 500 € par mois ou de 6 000 € par mois, ça ne sert à rien de gagner de l’argent parce que ça n’augmente pas notre bonheur.

« La richesse est le plus souvent le résultat d’un style de vie de travail acharné, de persévérance, de planification et, surtout, d’autodiscipline» Thomas J. Stanley, The Millionaire Next Door

Je pense qu’il y a une certaine vérité là-dedans. Je pense qu’il y a vraiment une distinction à faire entre le fait d’apprécier l’argent en tant qu’outil pour se créer plus de liberté et le fait d’être entiché de l’argent, d’être amoureux de l’argent. Moi personnellement, je ne suis pas amoureux de l’argent, je suis amoureux de la liberté. Et je vois l’argent comme un outil pour augmenter ma liberté, mais je ne suis pas du tout amoureux de l’argent en tant que tel, et je pense que c’est une distinction importante à faire. Et ce que montrent les auteurs dans ce livre, c’est que finalement, une bonne partie de ces millionnaires frugaux ont exactement cette approche-là. Ce qu’ils veulent avant tout, c’est plus de liberté, plus de bonheur et ils voient l’argent comme un moyen d’avoir plus de ça, plus de bonheur, plus d’indépendance, plus de liberté et certainement pas l’argent comme une fin en soi. Du coup, ils ne sont pas obligés d’afficher leur fortune en achetant des grosses voitures, en achetant des villas, des piscines en s’endettant jusqu’au cou.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 4 habitudes des personnes indépendantes financièrement

Et il y a aussi donc, puisque les chercheurs font vraiment une étude psychologique vraiment passionnante, très intéressante, ils s’attardent sur des catégories de population qui traditionnellement sont associées à un revenu élevé et aussi un train de vie un petit peu dispendieux. Par exemple, ils analysent les docteurs, les médecins qui, en général, gagnent bien leur vie. Ils disent : voilà, nous, on a étudié un petit peu les médecins, on peut voir qu’en général, ils n’arrivent pas à épargner, ils n’arrivent pas à investir, ils n’arrivent pas à se créer une source de richesse qui leur permette d’être indépendants financièrement, c’est-à-dire ne plus avoir besoin de travailler.

Si le parcours des gens normaux qui s’enrichissent vous intéressent, je vous recommande fortement Père Riche Père Pauvre de Robert Kiyosaki.

Pourquoi ? Parce que les médecins se sentent obligés, c’est une pression sociale, de montrer qu’ils ont réussi. Donc souvent, les médecins vont rouler dans des belles voitures, vont acheter de belles maisons, vont acheter des tas de gadgets plus ou moins utiles, souvent plus inutiles qu’utiles pour montrer qu’ils ont réussi parce que ça fait partie du statut qu’on attache généralement à l’image du médecin. Et un médecin qui roule dans une voiture normale, on pourrait se dire… Voilà, il y a cette pression sociale chez les médecins qui fait que, plus ou moins, la société leur demande d’afficher leur réussite.

Pareil pour les avocats, pareil pour les notaires. Voilà. Ils étudient plusieurs professions comme ça et ils montrent clairement qu’à chaque fois que nos revenus augmentent, on augmente les dépenses de la même manière. Au final, on se retrouve toujours avec moins d’options parce que si un jour, on en a marre de notre métier, on ne peut pas l’arrêter du jour au lendemain, on doit toujours avoir besoin d’une source de revenus pour continuer.

Tandis que si à l’inverse, on est resté frugal et qu’au fur et à mesure que nos revenus augmentaient, on a maintenu nos dépenses à un niveau standard. C’est-à-dire que si par exemple au début, on gagne 2 000 € par mois, et puis après on gagne 3 000, puis 4 000, et puis 5 000 et qu’on dépense comme si on gagnait toujours 2 000 € par mois, du coup, avec la différence, on peut toujours investir dans des sources de revenus qui sont indépendantes de notre métier, de notre entreprise qui fait que si un jour, on en a assez, si un jour on veut faire autre chose et bien on a la liberté de le faire. On n’est pas esclave de notre métier, de notre situation. On a cette liberté de faire ce qu’on veut. Et je vais dire que c’est quand même quelque chose d’irremplaçable. C’est à ça que doit servir l’argent, à se créer des sources d’indépendance financière qui font que si un jour on veut faire autre chose, on a la possibilité de le faire.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Prenez la responsabilité de vos finances

Je veux dire, qu’est-ce qui peut nous rendre plus heureux que d’avoir la possibilité de faire toujours ce qui nous tient à cœur le plus.

« Soyez dur… la vie l’est. En d’autres termes, il n’est pas promis que vous aurez un jardin de roses » Thomas J. Stanley, The Millionaire Next Door

Voilà un des enseignements vraiment intéressants de ce livre. Donc, je vous ai donné l’essentiel. Après, il est vraiment passionnant. Je vous le recommande, si vous lisez l’anglais, vraiment de l’acquérir et de lire Notre voisin millionnaire – The Millionaire Next Door, un livre du Personal MBA, très intéressant, qui en plus chamboule pas mal de préjugés qu’on peut avoir sur les gens riches, et qui en plus donne des pistes concrètes pour soi-même devenir indépendant financièrement puisqu’en étudiant les gens qui y arrivent bien, on voit cette habitude, cet état d’esprit qui se dégage. Du coup, il suffit d’en adopter quelques-unes pour que ça nous donne un avantage. Voilà.

Merci d’avoir regardé cette vidéo et à très bientôt pour de nouvelles aventures.

Acheter la version anglais du livre Notre voisin millionnaire « The millionaire next door » de Thomas J. Stanley et William Danko sur Amazon.

10 commentaires
  1. Bonjour Olivier, je reconnais dans cet article les valeurs que j’associe à la valeur argent. Car l’argent n’a pas (de mon point de vue) de valeur si ce n’est de circuler librement. la liberté de circuler (sans artifice)= le bonheur presque absolu !!!

  2. c’est effectivement très instructif, dans une société où l’argent, et la manière d’en gagner prévaut sur de nombreuses valeurs. Etre enrepreneur de nos jours, et une chose facile. Subsister en tant qu’entrepreneur, est plus difficile. Avant de pouvoir profiter réellement, de cet argent, le travail, et la volonté de tout faire pour justement, se maintenir et se développer, a du être très important.
    Merci pour toutes ces infos, je mettrais seulement un bémol. En parlant de bonheur, je l’associerais plutôt comme des plaisirs. Le bonheur est plus un état d’être à mon sens.

    cordialement

    David Duprat

  3. Moi aussi j’adore la liberté ! Tout a fait d’accord avec toi que l’argent est un outil. Je suis une grande grande fan de Tim Ferriss 😉 As-tu vu sa nouvelle boîte trimestrielle ?

    Les découvertes partagées dans ce livre ne me surprennent pas. Les entrepreneurs savent mieux garder l’argent qu’ils gagnent. Est ce que le livre parle des stratégies des entrepreneurs pour justement rester frugaux dans leurs dépenses hormis la moindre pression sociale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

15 Partages
Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer