Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Comment mettre la chance de votre côté !

comment mettre la chance de votre cote richard wiseman

Résumé du livre “Comment mettre la chance de votre côté” : Sur la base d’une recherche impliquant des personnes chanceuses et malchanceuses, Richard Wiseman donne dans ce livre les principes du comportement à adopter pour devenir plus chanceux, exemples à l’appui.

Par Richard Wiseman, 2003, 224 pages

Titre original: « The Luck Factor — Four simple principles that will change your luck and your life »

Note: cette chronique est écrite par Vinciane Lacroix du blog Vinciane Lacroix, un blog dédié à la couleur et à l’harmonie: essayez la beauté, elle vous fera du bien.

Chronique et résumé du livre “Comment mettre la chance de votre côté” :

comment-mettre-la-chance-de-votre-cote-facteur-chance

Le facteur chance illustré par Le Caravage (La Diseuse de Bonne Aventure)

L’auteur

Richard Wiseman a commencé sa vie professionnelle comme magicien avant de poursuivre une carrière scientifique en tant que professeur de psychologie, poste qu’il occupe actuellement à l’université de Hertfordshire. Ses recherches ont été largement publiées dans des revues scientifiques internationales. Il est aussi membre de la commission d’enquête sceptique, une organisation qui critique des disciplines considérées comme pseudo-scientifiques et qui démystifie des phénomènes dits paranormaux.

N.B: Le résumé de ce livre est rédigé sur base de la version originale en anglais. Il existe une version française: “Comment mettre la chance de votre côté” traduite par Marie-Claude Elsen; je ne l’ai pas lue.

Pourquoi lire ce livre (ou ce résumé)?

C’est bien connu, la chance est un phénomène aléatoire, et donc incontrôlable. Alors le premier réflexe du septique serait de passer directement à autre chose. Sauf que le professeur Wiseman conseille ici un comportement qui nous permettrait de détecter, générer, et tirer parti de nouvelles opportunités, en deux mots, d’attirer la chance.

Notre attitude face à la vie pourrait-elle nous attirer plus de chance? Dans ce livre, Wiseman l’affirme et dévoile les principes à la base d’une telle attitude. Il n’a pas tiré ces principes de sa propre expérience seulement, mais les a déduits d’une vaste enquête. En effet, plusieurs centaines de personnes se considérant soit comme très chanceuses soit comme très malchanceuses ont contribué à l’élaboration du profil idéal.

De plus, Wiseman démontre à travers son “École de la chance” que l’on peut transformer sa vie pour devenir plus chanceux en suivant les principes et les exercices qu’il recommande. Des malchanceux de son enquête ont validé ce cursus, alors, pourquoi pas vous? Vous êtes déjà chanceux? Vous le serez plus encore, car même un chanceux n’applique en général pas tous les principes dont le professeur Wiseman fait état.

Structure du livre

Après une brève introduction, on découvre dans la première partie la recherche initiale. La deuxième partie est le coeur de la méthode: Richard Wiseman y présente les quatre principes du comportement chanceux. La troisième partie est consacrée à l’application des principes. Enfin, en appui au texte, six pages de notes reprennent des références scientifiques.

L’introduction

À elle seule, l’introduction vaut la lecture. En soirée, racontez à vos amis ce qui a amené Richard Wiseman, professeur de psychologie et magicien, à mener cette recherche originale sur les chanceux et malchanceux. Attention garantie. Après la lecture du livre, vous comprendrez que Richard Wiseman a réagi comme un chanceux. En effet, déçu qu’un de ses trucs de magie n’ait pas eu l’effet escompté, il saisit l’occasion pour sonder un public, très divisé quant au fait d’être chanceux ou non. Il sent là une opportunité de recherche. Celle-ci contribuera énormément à sa notoriété.

la magie de la chance

Le magicien Illustré par BosH (Le prestigiditateur)

Dans cette introduction vous serez également amenés à répondre à douze questions qui permettront de déterminer votre profil de chanceux (exercice 1). Ce questionnaire est en fait structuré selon les quatre principes du chanceux, avec trois questions par principe. Elles sont reprises respectivement dans les exercices 6, 8, 11 et 14, donnés dans ce résumé.

Première partie: la recherche initiale

Chapitre 1: La puissance de la chance

Wiseman relate ici le rôle de la chance dans la vie de personnalités comme Ronald Reagan, Barnet Helzberg, Warren Buffet, Sir Alexander Fleming, Harry Truman, etc. Il partage aussi sa propre expérience: comment enfant, il s’est trompé de rayon dans une bibliothèque et est tombé sur des livres de magie. Une “erreur” qui lui vaudra de devenir magicien. Il invite le lecteur à s’interroger également sur l’effet du hasard dans sa propre vie (exercice 2).

Aussi dans sa première enquête Wiseman a-t-il interrogé des personnes de tout âge, de toute profession, homme ou femme. Il leur a demandé s’ils se considéraient chanceux ou malchanceux dans huit domaines de vie dont leur carrière, leurs relations, leur vie personnelle, leur santé et leurs finances. Sur l’ensemble des sondés, la moitié se considérait comme chanceux de manière consistante, c’est-à-dire dans plusieurs domaines de leur vie. Par ailleurs, 14% se déclaraient malchanceux sur l’ensemble de ces domaines. Autrement dit une partie significative (64%) estimait que la chance (ou malchance) guidait leur vie.

Or un phénomène aléatoire ne pourrait produire des résultats aussi cohérents. Il devait y avoir une cause à cette chance ou malchance systématique. Wiseman décida alors de concentrer la suite de sa recherche sur ces deux groupes: invariablement chanceux ou malchanceux.

Chapitre 2: Des vies chanceuses et malchanceuses

Wiseman décrit les vies extrêmement chanceuses et malchanceuses de personnes participant à son enquête. On ne peut qu’envier Jodie qui décide de changer de vie à plus de trente ans et pour qui tout semble se mettre en place miraculeusement: rencontres déterminantes, opportunité de conférence, nouveau logement idéal dans une autre ville. À l’opposé, on compatit pour Susan qui collectionne les accidents, jusqu’à en subir huit en une seule journée.

Les chanceux disposeraient-ils d’un don psychique? Une émission radio permettra à Wiseman de trancher la question: à une même tombola, parmi les 700 participants, les chanceux n’ont pas gagné plus que les malchanceux (le formulaire permettant de classer les chanceux, malchanceux et neutres est donné comme exercice 3). Pour les chiffres du tirage pris individuellement, aucune corrélation n’apparut non plus entre des chiffres gagnants et ceux plus fréquemment choisis par le groupe des chanceux ni vice versa. Donc, non, les chanceux ne possèdent pas de don psychique. Amusant cependant: deux fois plus de chanceux que de malchanceux s’attendaient à gagner.

Par ailleurs les chanceux montrent de manière générale une plus grande satisfaction dans leur vie, tous domaines confondus: la vie dans son ensemble, la vie familiale, la vie personnelle, la situation financière, la santé, la carrière. Ce test de satisfaction est donné dans l’exercice 4.

Deuxième partie: Les quatre principes de la chance

Chapitre 3: Maximisez vos opportunités

  • Le principe: les chanceux créent, remarquent et saisissent les occasions

Cette habilité est-elle une question d’état d’esprit ou de personnalité?

Pour y répondre, Wiseman a utilisé le modèle “OCEAN” (Ouverture, Conscience, Extraversion, Amabilité, “Névrosisme”) pour classer les personnalités. Selon les tests réalisés sur les deux groupes (chanceux/malchanceux) trois traits de ce modèle apparaissent déterminants: l’extraversion (+), le “névrosisme”(-) et l‘ouverture (+) . Voici comment ils se manifestent et favorisent l’application de ce principe.

modèle ocean pour classer les opportunités

Le modèle OCEAN Illustré par Hokusaï (Vagues de L’Océan)

  • Sous-principe 1: les chanceux créent et maintiennent un réseau

Les chanceux se révèlent être plus extravertis. Ils s’offrent plus d’occasions en rencontrant un large nombre de personnes, en se comportant comme un “aimant social” et en gardant le contact. Ce troisième point semble le plus important.

Mais comment devient-on “aimant social”? Pourquoi engage-t-on plus volontiers la conversation avec lui? Selon Wiseman, ce type de personne a un langage corporel engageant: elle sourit, maintient un contact visuel et ses gestes sont “ouverts”: elle montre la paume des mains, ne croise pas les bras, s’avance vers son interlocuteur et prête une oreille attentive.

Ainsi, selon l’auteur, un réseau de chance est un réseau de personnes: c’est par lui qu’on aura de nouvelles opportunités. Il illustre ce sous-principe par de nombreux exemples pris parmi les chanceux de son enquête.

  • Sous-principe 2: les chanceux ont une attitude décontractée par rapport à la vie

Les chanceux sont détendus et par conséquent remarquent toutes les bonnes occasions, même étrangères aux problèmes qui les préoccupent momentanément.

Pour démontrer ce point, Wiseman a conçu l’expérience suivante. Il a demandé à ses “cobayes” combien de photographies contenait un journal. Facile: il suffisait de le feuilleter et de compter. Les plus minutieux ont parcouru deux fois le journal pour vérifier si le compte était bon. D’autres ont à peine ouvert le journal; en deuxième page ils ont lu ceci: “arrêtez de compter il y a 43 photos dans ce journal”. Ce message était écrit en grand, mais la plupart, trop concentrés sur leur tâche, ne le voyaient pas. Ils ont aussi raté pour la même raison la possibilité de gagner 100 £; plus loin une annonce occupant la moitié de la page stipulait: “arrêtez de compter, dites à l’expert que vous avez vu ceci et gagnez 100 £”.

Qui a vu ces messages? Des personnes détendues et décontractées. Toutes avaient un score de “névrosisme” très bas, à l’opposé des personnes tendues et anxieuses. Aussi remarquent-elles plus souvent des opportunités même quand elles ne les attendent pas.

Les chanceux de l’enquête confirment en effet avoir trouvé des occasions dans les journaux, magazines, à la radio, sur internet, dans des annonces, etc.

Le 5e exercice est une visualisation. Le lecteur revit une situation où il a manqué une opportunité de bavarder avec une personne apriori intéressante ou attirante. Il doit alors s’imaginer avoir eu l’audace d’entrer en contact avec elle. Quelles conséquences positives en auraient découlé?

  • Sous-principe 3: les chanceux sont ouverts à de nouvelles expériences

Les chanceux sont des personnes ouvertes; elles aiment tenter de nouvelles expériences, goûter toute sorte de cuisines, rencontrer de nouvelles personnes. Elles apprécient l’imprévisible, la surprise.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ces idées qui collent : Pourquoi certaines idées survivent et d'autres meurent

Plusieurs prennent même des décisions au hasard ou en s’imposant une contrainte. Un participant chanceux par exemple, avant de se rendre à des soirées, décidait d’une couleur et s’efforçait de faire la connaissance de personnes portant cette couleur de vêtement. Le hasard offre des chemins inhabituels, et donc de nouvelles possibilités. Cette idée est aussi à la base de la créativité, comme vous le lirez ici.

De mêmes opportunités et des vies différentes

Dans l’expérience suivante, deux personnes, un chanceux (Martin) et une malchanceuse (Brenda), ont été mises dans la même situation. Elles devaient se rendre dans un bar, y prendre une consommation et rentrer chez elles. Les expérimentateurs avaient placé sur le trottoir, juste à l’entrée du bar, un billet de 5 £. Le bar comptait quatre tables; quatre personnes, une à chaque table, avaient été engagées pour l’expérience. L’une d’entre elles était un homme d’affaires passionnant.

Martin fut le premier à rentrer dans le bar. Il remarqua immédiatement le billet. Il s’assit à côté de l’homme d’affaires, se présenta, lui offrit un café et entama la conversation.

Quand il partit, on plaça un nouveau billet à l’entrée. Malheureusement, avant que Brenda n’arrive, une jeune femme remarqua le billet et s’en empara. Les organisateurs placèrent un nouveau billet, mais Brenda entra dans le bar sans le voir. Elle commanda un café au comptoir et s’assit également à côté de l’homme d’affaires, mais se tut.

avoir de la chance anecdote le bar

Le bar illustré par Hopper (les oiseaux de nuit)

On demanda ensuite aux deux participants de décrire leur journée. Celle de Brenda avait été sans évènement marquant. Martin quant à lui raconta avec enthousiasme comment il avait trouvé un billet de 5 £ dans la rue et avait eu une très agréable conversation avec un homme d’affaires dans un bar.

Deux mêmes opportunités, des vies différentes.

Testez votre aptitude à maximiser vos opportunités

Dans l’exercice 6, Wiseman reprend les trois premières questions du profil du chanceux. En attribuant un score de 1 à 5 aux trois affirmations suivantes, on mesure respectivement l’extraversion, la sérénité, et l’ouverture. Le score des chanceux est au minimum 12.

  1. Il m’arrive de bavarder avec des étrangers dans un supermarché ou dans un lieu public.
  2. Je n’ai pas tendance à m’inquiéter et je ne suis pas anxieux par rapport à la vie.
  3. Je suis ouvert à de nouvelles expériences, comme essayer d’autres types de nourriture ou de boisson.

Améliorez cette aptitude

Construisez et maintenez un réseau:

  • Adoptez un langage corporel avenant: souriez, décroisez bras et jambes, les mains éloignées du visage, établissez un contact visuel, connectez-vous à plus de personnes.
  • Chaque semaine, engagez la conversation avec au moins une personne sympathique que vous ne connaissez pas. Soyez naturel. Essayez des questions ouvertes — pas celles où votre interlocuteur pourrait répondre par oui ou par non. Si le contact est bon, suggérez une nouvelle rencontre. Surtout, n’ayez pas peur d’un rejet éventuel.
  • Chaque semaine, contactez une personne que vous avez perdue de vue depuis un certain temps. Passez dix minutes au téléphone avec elle, demandez ce qu’elle devient.

Développez une attitude plus sereine par rapport à la vie:

  • Regardez partout autour de vous: sur le trottoir, dans les journaux, sur internet; écoutez la radio.
  • Regardez la vie avec des yeux d’enfant, sans attentes ni préjugés.
  • Amusez-vous, laissez-vous surprendre.
  • Essayez la relaxation, la méditation, la visualisation.

Soyez plus ouverts:

  • Prenez des chemins différents pour aller au travail, pour votre promenade quotidienne.
  • Faites une liste de six nouvelles expériences qui vous plairaient: pratiquer un sport, apprendre une langue, visiter une ville, etc. Choisissez-en une au hasard, en utilisant un dé.

Chapitre 4: Écoutez votre intuition

  • Le principe: les chanceux s’appuient sur leur intuition

  • Sous-principe 1: les chanceux prennent de bonnes décisions en écoutant leur intuition et en suivant leur instinct

Que ce soit pour des matières financières, un choix de carrière, des décisions d’affaires, ou des relations personnelles, la plupart des chanceux de l’enquête se fient à leur intuition. Quant aux malchanceux, plusieurs reconnaissent qu’avoir ignoré leur voix intérieure les a conduits dans des situations désastreuses.

Comme 7e exercice, vous devrez faire une liste des situations dans lesquelles vous avez été satisfaits d’avoir écouté votre intuition. Décrivez-en toutes les conséquences. Procédez de même pour des situations où vous avez regretté de ne pas avoir fait confiance à votre instinct. Comme beaucoup de personnes, vous constaterez sans doute que les échecs les plus cuisants se sont produits quand vous avez ignoré votre voix intérieure.

Une série d’exemples pris dans la vie des personnes sondées illustrent le rôle fondamental de l’inconscient dans toute une série de décisions cruciales.

  • Sous-principe 2: les chanceux s’attachent à renforcer leur intuition

Pour mieux se connecter à leur intuition, de nombreux chanceux font (1) de la méditation (2) laisse reposer leur problème et y reviennent plus tard, (3) essaient de faire le vide, ou (4) vont dans un endroit calme. Les malchanceux ont systématiquement moins recours à ces techniques; la différence la plus significative concerne la méditation: le groupe des chanceux compte 20% de plus qui la pratiquent.

méditation se connecter à son intuition

La méditation illustrée par Stevens (Méditation)

Testez votre aptitude à vous appuyer sur votre intuition

Dans l’exercice 8, Wiseman reprend la suite du questionnaire relative au profil du chanceux. En attribuant un score de 1 à 5 aux trois affirmations ci-dessous on mesure votre capacité à vous fier à votre intuition. Les chanceux ont un score plus grand que 7.

  • (4) J’écoute souvent mon instinct et mon intuition.
  • (5) J’ai essayé plusieurs techniques pour renforcer mon intuition comme la méditation ou aller dans un endroit calme.

Améliorez cette aptitude

Écoutez votre intuition. Quand vous devez prendre une décision importante, essayez cet exercice de visualisation. Dans un endroit calme, fermez les yeux, respirez profondément. Imaginez-vous aller rendre visite à un sage, dans un endroit reculé. Vous lui parlez de votre problème et des différentes options qui s’offrent à vous. Décrivez-lui comment vous vous sentez en prenant chacune d’elle. Laissez-vous aller, soyez franc et honnête. Quand vous avez terminé votre conversation, ouvrez les yeux.

Vous pourriez aussi imaginer que vous choisissez une option. Écrivez une lettre — à une personne concernée par votre décision, ou non — en expliquant que vous avez pris cette option et pourquoi. Puis arrêtez. Comment vous sentez-vous? Que vous dit votre voix intérieure?

Renforcer votre intuition. Pratiquez trois fois par semaine des exercices de méditation. Par exemple, dans un endroit calme, fermez les yeux, et répétez intérieurement un même mot ou une même phrase, sans arrêt, pendant dix minutes. Cela aura pour effet de nettoyer votre esprit.

Chapitre 5: Attendez-vous à être chanceux

  • Le principe: les attentes des chanceux les aident à réaliser leurs rêves et leurs ambitions

  • Sous-principe 1: les chanceux s’attendent à ce que leur chance perdure

Face à un questionnaire abordant les chances de voir se réaliser des évènements positifs dans leur vie, les chanceux sont très optimistes. Par exemple, le fait qu’on dise qu’ils ont du talent, qu’ils paraîtront plus jeunes que leur âge quand ils seront âgés, qu’ils prendront du bon temps aux prochaines vacances, etc. Wiseman propose dans l’exercice 9 d’estimer la chance que de tels évènements se produisent dans votre vie.

À l’opposé, si le questionnaire se réfère à des évènements négatifs, les chanceux leur attribuent une très faible probabilité, contrairement aux malchanceux. Par exemple avoir des insomnies pendant une semaine, devenir obèse, faire un mauvais choix de carrière, etc. Dans l’exercice 10, vous devez estimer la chance que huit évènements malheureux puissent se produire.

En fait, la plupart des gens s’attendent à ce que leur futur ressemble au passé. Et quand un évènement désagréable se produit dans la vie d’un chanceux, cela n’affecte pas sa perception du futur. À l’opposé, lors d’un coup de chance, les malchanceux sont persuadés que cela ne durera pas.

La puissance de nos attentes

Nos attentes ont un impact énorme sur ce nous pensons, éprouvons et comment nous agissons. Elles ont une tendance à devenir auto-prophétiques. Pour illustrer ce point Wiseman cite deux études étonnantes [1], [2].

Dans la première on dit à des professeurs de lycée que certains étudiants — en fait sélectionnés au hasard — ont été identifiés comme “à maturation tardive”: ils réussiront très probablement dans le futur. Après plusieurs mois, ces étudiants se sont en effet avérés meilleurs aux tests que les autres. Sans le réaliser, les professeurs les avaient plus encouragés, leur avaient posé plus de questions, etc. Les attentes des professeurs avaient transformé ces étudiants; leurs attentes s’étaient réalisées. Il me semble cependant que cette recherche montre plutôt que les attentes des autres peuvent aussi avoir un impact sur nos vies.

la puissance des attentes le professeur et sa classe

Le professeur et sa classe illustrés par de Voltolina

Dans la deuxième étude, on mesure un temps de réaction: les participants doivent pousser sur un bouton quand une lumière s’allume. Au premier groupe on demande aux participants d’essayer d’être aussi rapides que possible. Au deuxième on demande d’imaginer qu’ils sont des pilotes de chasse avec des réactions hyper-rapides. De manière surprenante, ce groupe obtint de meilleurs résultats.

  • Sous-principe 2: Les chanceux essaient de réaliser leurs buts même si leur chance de succès est faible et persévèrent en cas d’échec

Les malchanceux renoncent souvent même avant de commencer; ils ne participent pas à des loteries, des compétitions ni des concours car ils sont persuadés qu’ils échoueront.

Dans une expérience, Wiseman montra deux casse-têtes aux participants, spécifiant que l’un d’eux était insoluble. Il prétendit avoir choisi au hasard celui qu’il leur demandait de résoudre. 60% des malchanceux étaient persuadés avoir reçu le casse-tête insoluble contre 30% des chanceux alors que tous avaient reçu le même. Par ailleurs, dans une autre expérience, l’auteur nota que les chanceux étaient beaucoup plus persévérants à résoudre un casse-tête insoluble que les malchanceux.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment se faire des amis : Les meilleures astuces pour se faire un réseau de contacts

Cette confiance dans le futur n’incite pas nécessairement les chanceux à prendre des risques inconsidérés ni à manquer de bien se préparer. En terme de santé par exemple les malchanceux estiment qu’ils ne peuvent rien faire pour changer la situation. Les chanceux quant à eux feront attention d’avoir un régime adéquat, de faire de l’exercice physique, et veilleront à leur sommeil. Par ailleurs les malchanceux étant plus anxieux, leur système immunitaire est affecté et ils sont plus susceptibles d’avoir des accidents.

  • Sous-principe 3: Les chanceux s’attendent à des interactions positives avec leur entourage

Les chanceux s’attendent à rencontrer des gens intéressants, heureux et amusants. Ils sont persuadés que leurs interactions avec eux seront fantastiques. Au travail, ils s’attendent à trouver des collègues compétents et productifs et à participer à des réunions efficaces et concluantes. Les attentes des malchanceux sont totalement opposées. Et la plupart du temps ces attentes se réalisent.

Pour comprendre ce phénomène il faut réaliser que l’interaction dépend des deux partis. Avoir un apriori favorable met le vis-à-vis plus à l’aise et l’incite à donner le meilleur de lui-même. L’étude suivante corrobore ce fait. On donna à des hommes des photos de deux femmes, l’une très attrayante, l’autre pas du tout. On enregistra leur conversation téléphonique avec l’une des deux. En fait, ils parlaient à la même personne, mais ceux qui parlaient à la femme qu’ils croyaient jolie étaient beaucoup plus avenants. Dès lors, cela influença le comportement de la femme. Quand on demanda à des personnes de juger de l’attirance de la femme sur base de la conversation téléphonique, le résultat alla en faveur de la femme tenue pour jolie.

Comment créer alors le futur dont on rêve? Un chanceux de l’enquête partage sa propre technique; Il s’imagine dans la situation où son rêve est devenu réalité, et il se le répète la nuit, avant de dormir. Souvent le rêve se réalise. Quand il attend un coup de fil important, il se concentre sur la personne et l’imagine dans une attitude positive envers lui, ce qui ne manque pas d’arriver.

Testez votre aptitude à concevoir un avenir chanceux

L’exercice 11 enchaîne sur les trois questions relatives au troisième principe de votre profil de chanceux. Donnez un score de 1 à 5 aux affirmations suivantes. Les chanceux ont un score de plus de 11.

  • Je m’attends presque toujours à ce qu’il m’arrive des choses agréables dans le futur.
  • J’ai tendance à obtenir ce que je souhaite de ma vie, même si mes chances sont minimes.
  • Je m’attends à ce que les gens que je rencontre soient plaisants, amicaux et serviables.

être optimiste concevoir un avenir chanceux

Un futur prospère illustré par Metsys (le prêteur et sa femme)

Améliorez cette aptitude

Affirmez votre chance. Dans les prochaines semaines, commencez votre journée en disant à voix haute: “Je suis une personne chanceuse, aujourd’hui sera un nouveau jour de chance. Je sais que je peux devenir encore plus chanceux dans le futur. Je mérite de la chance et vais en avoir aujourd’hui.”

Planifiez votre chance. Identifiez vos objectifs de vie à court, moyen, et long terme. Faites trois listes pour chaque terme. Pensez à des objectifs dans tous les aspects de votre vie, aussi bien personnels que professionnels. Soyez spécifique; vos objectifs doivent être quantifiables et atteignables. Éventuellement, fixez des dates pour leur accomplissement. Régulièrement regardez vos listes et mettez les à jour. Observez vos progrès.

Soyez persévérant. Faites une pause. Essayez une autre méthode. Si vous êtes sur le point d’abandonner, essayez ceci. Pour un objectif donné, divisez verticalement une page. À gauche notez “bénéfices”, à droite, “coûts”. Imaginez toutes les conséquences positives liées à la réussite de l’objectif, écrivez-les. Dans l’autre colonne notez les efforts et les actions pour y arriver. Prenez du recul. Vous devriez être plus motivés à poursuivre.

Attendez-vous à avoir de belles interactions avec les personnes qui vous entourent. Projetez-vous dans un futur radieux. Essayez cette visualisation. Dans un endroit calme, asseyez-vous confortablement, respirez profondément. Imaginez avec le plus de détails possible la situation future, l’attitude bienveillante de ceux qui vous entourent, les compétences dont vous faites preuve. Anticipez ce qui peut se passer et comment vous y faites face, toujours avec succès. Jouissez de cette situation, amusez-vous. Concentrez-vous sur la réussite de l’évènement et en filigrane, de votre objectif. Ouvrez les yeux et faites de vos attentes la réalité de demain.

Chapitre 6: Transformer votre malchance en chance

  • Le principe: les chanceux sont capables de transformer leur malchance en chance

  • Sous-principe 1: les chanceux voient le bon côté de leur malchance

Une étude montre qu’aux Jeux olympiques ceux qui ont remporté une médaille de bronze sont en général plus heureux que ceux qui ont gagné l’argent. Les médaillés d’argent se reprochent de ne pas avoir fait l’effort supplémentaire pour être en première place. Les médaillés de bronze quant à eux réalisent qu’ils ont été près de rater une place sur le podium.

Notre capacité à imaginer ce qui aurait pu se produire plutôt que ce qui s’est produit est à l’origine de notre sentiment de satisfaction. Comme 12e exercice, Wiseman propose trois scénarios déplaisants où l’on doit évaluer notre chance. Les chanceux imaginent souvent des scénarios pires encore et s’estiment pour la plupart chanceux d’y avoir échappé.

Dans des situations désastreuses, les chanceux regardent toujours du côté de ceux qui ont eu encore plus de malchance. Ils comparent toujours leur situation à une autre moins enviable. Les malchanceux prennent le point de vue opposé.

  • Sous-principe 2: les chanceux sont convaincus que leur malchance aura à long terme un effet positif sur leur vie

Joseph, un participant à l’enquête, fut dans sa jeunesse envoyé quatre mois en prison. Il estime que c’est le plus grand coup de chance de sa vie. Pourtant, il a été pris alors qu’il cambriolait avec deux amis qui ont réussi à s’échapper. Alors que Joseph purgeait sa peine, ses deux amis ont accepté un boulot pour des criminels qui avaient la réputation de porter des armes. La police les a surpris et a tiré: l’un d’eux a perdu la vie, l’autre s’est retrouvé en chaise roulante. Joseph se dit que s’il n’avait pas été en prison, son sort aurait pu ressembler à celui de ses amis.

Wiseman lui-même a souvent expérimenté ce phénomène: un coup de malchance peut rapporter gros! Le vol d’une mallette indispensable pour son dernier tour de magie l’a incité à trouver rapidement un nouveau tour qui s’avéra meilleur encore et lui permit de remporter un prix.

Aussi, si par hasard le chanceux a un coup de malchance, il s’attend à ce que tout s’arrange à long terme.

  • Sous-principe 3: les chanceux ne s’appesantissent pas sur leur malchance

Les chanceux se concentrent sur le futur et laisse le passé au passé. S’ils ne peuvent changer une situation, ils pensent à autre chose. Il peut apparaître à certains que finalement l’échec en question n’est pas si important, ils se concentrent alors sur tout ce qu’ils ont de bien dans leur vie.

Quand on s’attarde sur des évènements négatifs, on a tendance à se sentir triste. Et inversement pour des moments heureux.

La mémoire semble même être affectée par l’humeur. L’expérience suivante est surprenante. On donna deux textes à des personnes: l’un, très sérieux, sur le massacre des dauphins dans la pêche au thon, l’autre, très drôle, de Woody Allen. En forçant astucieusement un groupe de personnes à sourire et un autre à froncer les sourcils, les chercheurs ont noté que ceux qui avaient souri se souvenaient de plus de détails de l’histoire drôle et vice versa.

En proposant aux participants de l’enquête comment ils réagiraient dans trois situations d’échec (exercice 13), Wiseman conclut ceci: Les chanceux auraient persévéré et appris
de leurs échecs; ils auraient exploré d’autres pistes, auraient consulté des experts; les malchanceux quant à eux auraient simplement tenté de vivre avec ces échecs.

la persévérance des chanceux test mémoire

La mémoire illustrée Par Von Werefkin (Mémoire)

  • Sous-principe 4: les chanceux ont une attitude constructive pour éviter plus de malchance dans le futur

Les chanceux voient leur échec comme un défi pour s’améliorer alors que les malchanceux n’en tirent aucune leçon. Si toutes les solutions classiques échouent, ils essaient de penser autrement et sortent des sentiers battus.

Le cas d’Emilie qui eut un accident grave en se faisant renverser par une voiture est édifiant. Malgré le délit de fuite, elle décida d’entamer un procès et réussi à recevoir suffisamment d’argent de l’assurance pour changer de vie, décida de déménager et trouva un travail dans le secteur dont elle rêvait. Dans sa vie les meilleures choses lui sont arrivées par les pires évènements.

Les malchanceux sont également significativement plus superstitieux que les chanceux. Dans son enquête, Wiseman remarqua que pour beaucoup d’entre eux, ce type de pensée a eu un effet très négatif sur leur vie.

Testez votre aptitude à transformer votre malchance en chance

L’exercice 14 pose quatre questions relatives au quatrième principe de votre profil de chanceux, chacune aborde un des sous-principe. Donnez un score de 1 à 5 aux affirmations suivantes. Les chanceux ont un score de plus de 16.

  • J’ai tendance à voir le bon côté de tout ce qui m’arrive.
  • Je crois que même des évènements malheureux s’avèreront positifs à long terme.
  • Je ne m’appesantis pas sur ce qui n’a pas marché pour moi dans le passé.
  • J’essaie d’apprendre des erreurs que j’ai faites.

Améliorez cette aptitude

Face à de la malchance essayez ceci:

  • Imaginez des scénarios pires encore que celui que vous avez vécu.
  • Demandez-vous si cet évènement malheureux a vraiment de l’importance.
  • Comparez-vous à des gens qui ont moins de chance encore.
  • Imaginez comment sur le long terme cet évènement pourrait vous en apporter d’autres positifs cette fois.

Pour mieux surmonter l’effet d’un évènement désagréable, les chanceux préconisent de passer une trentaine de minutes pour évacuer les émotions négatives (crier, pleurer, frapper un punching ball, etc.). Puis, ils conseillent de se distraire. Quelques idées:

  • Faites un exercice physique.
  • Regardez un film drôle.
  • Pensez à un évènement heureux qui s’est produit dans le passé et revivez-le en le visualisant.
  • Écoutez une musique qui vous fait du bien.
  • Voyez des amis et ou prenez de leurs nouvelles.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  16 photos - Que ferais-je si je n'avais plus besoin de travailler pour de l'argent ? Une vie d'aventures, d'écritures, de lectures, de rencontres...

évacuer les émotions négatives pour avoir plus de chance

L’exercice physique illustré par Toulouse-Lautrec (La danse Au moulin rouge)

Pour trouver des solutions constructives en cas d’échec:

  • Ne supposez pas que vous ne pouvez rien y faire. Prenez une décision pour prendre le contrôle plutôt que de vous positionner en victime.
  • Agissez maintenant, pas demain.
  • Faites une liste des options qui s’offrent à vous; regardez la situation sous différents points de vue. Demandez à vos amis ce qu’ils feraient à votre place.
  • Faites un plan pour aller de l’avant.
  • Et surtout, commencez à résoudre le problème qui est à l’origine de l’échec, ou qui en résulte. Concentrez-vous sur les solutions plutôt que sur l’échec.

Troisième partie: Se créer une vie plus chanceuse

Dans cette dernière partie Wiseman décrit son projet de transformer des vies de malchanceux en vie plus chanceuses.

Chaque participant disposait d’un “journal de chance” où il devait répondre à une série de questionnaires et noter ses réflexions.

Le premier questionnaire est l’évaluation du profil de chanceux (les questions des exercices 6, 8, 11 et 14 donnés plus haut). Le deuxième questionnaire revient à quantifier le sentiment selon lequel les évènements iraient systématiquement en faveur ou en défaveur du participant (exercice 3) . Le troisième questionnaire est une évaluation du degré de satisfaction dans les différents domaines de vie (exercice 4).

Les réponses à ces questionnaires en début et fin de formation permettent de quantifier les progrès des participants.

Ensuite, dans des interviews individuelles, Wiseman leur donna les exercices 12 et 13. Enfin, il décrit les quatre principes et les 12 sous-principes utilisés par les chanceux et leur fit un résumé de ce livre.

Une semaine plus tard il rencontra à nouveau chaque participant et leur donna les exercices qui permettent d’améliorer chaque aptitude (proposés dans ce résumé à la fin de chaque chapitre).

La suite du livre vous engage à suivre la formation pour devenir chanceux.

Chapitre 7 : Apprendre à devenir chanceux

Si vous voulez devenir plus chanceux en un mois, voici les étapes à suivre.

Écrivez et signez une déclaration à vous engager à tenter d’incorporer les techniques proposées dans le courant du mois à venir et promettez-vous d’y consacrer suffisamment de temps.

Établissez votre profil de chanceux. Remplissez les deux questionnaires (exercices 6, 8, 11 et 14 et le questionnaire de satisfaction). Les scores respectifs dans les exercices 6, 8, 11 et 14 vous donneront déjà des indications quant aux aptitudes que vous devez développer et par conséquent des exercices à introduire dans votre quotidien.

Incorporez les principes et techniques dans votre vie. Suivant le plan que vous aurez identifié à l’étape précédente, vous vous efforcerez de mettre en pratique les exercices recommandés.

Enfin, tenez un journal. Chaque jour notez les évènements heureux qui sont arrivés. Essayez d’en noter un maximum. Chaque matin, lisez les lignes de la veille.

Chapitre 8 : Diplômés

Dans ce chapitre Wiseman rapporte l’expérience des participants après un mois de “l’école de chance”, selon le programme décrit au chapitre précédent. Si l’on se réfère seulement aux deux questionnaires, après un mois, le profil de chanceuse de Patricia s’est amélioré de 75% et son sentiment d’être chanceuse est passé de -4 à +3. Celui de Carolyn a été amélioré de 85% et son sentiment d’être chanceuse est passé de -3 à +6.

Mais l’école de la chance n’a pas seulement transformé la vie de malchanceux, elle a aussi permis à des chanceux d’augmenter leur score. Le profil de chanceux de Robert a augmenté de 40%; quant à celui de Joseph, il a été de 50% et son sentiment d’être chanceux est passé à +6.

Au total, 80% des personnes ayant suivi les enseignements de “l’école de la chance” ont estimé que leur chance avait augmenté. En moyenne elles ont estimé un accroissement de 40%, mais surtout, et de manière plus fondamentale, elles se sont montrées plus satisfaites de leur vie.

En l’espace d’un mois seulement elles ont été capables de se créer plus d’opportunités, de prendre de meilleures décisions, à transformer leur malchance et à envisager un futur encore plus radieux.

tenir son journal école de la chance

Tenir son journal selon Juan Gris (Guitare et journal)

Chapitre 9 : Après le “Luck Factor”

Après la recherche décrite dans “Comment mettre la chance de votre côté”, Wiseman s’intéressa à des aspects plus spécifiques de la chance. Le premier projet examinait plus spécialement la chance dans les relations amoureuses. Le deuxième, les relations entre la chance et les structures dans la société. Enfin le troisième visait à appliquer le principe de l’école de la chance à une société ou une organisation pour en améliorer le fonctionnement et les revenus.

La chance en amour

En plus des quatre principes des chanceux décrits plus haut, Wiseman constata que les chanceux satisfaits dans leur relation de cœur avaient le don de trouver des personnes dont le profil psychologique était proche du leur.

la chance en amour

La chance en amour illustrée par Klimt (Le baiser)

Quand il compara un à un les scores des exercices conçus pour établir le profil de chanceux (exercices 6, 8, 11 et 14), Il constata que ces différences de score révélaient justement des écarts dans les profils psychologiques. Aussi, d’après les premiers résultats de la recherche, si l’on additionne les écarts pour chaque sous-questionnaire, de faibles valeurs (entre 0 et 10) au sein du couple seraient garantes d’une relation durable.

La chance et le réseau social

Pour Wiseman, le premier principe pour accroître sa chance est de travailler sur son réseau, car selon lui, la chance arrive par son intermédiaire. Dans ce nouveau projet, il se focalise sur cet aspect uniquement et trouve en effet une très forte corrélation entre des personnes qui ont un très vaste réseau et celles qui se considèrent comme chanceuses.

Rendre une organisation plus chanceuse

Wiseman engagea le personnel d’une compagnie dans l’école de la chance. Comme pour les participants de sa formation, chacun individuellement perçut un sentiment d’amélioration de sa chance dans sa vie. Mais de manière plus intéressante encore, 75% estimèrent que la compagnie elle-même avait amélioré sa chance: les clients semblaient plus confiants, le personnel plus ouvert, les ventes plus conséquentes.

Pourquoi acheter le livre après avoir lu ce résumé?

Lisez le livre si des statistiques plus précises vous intéressent, si les exercices plus détaillés vous semblent nécessaires ou encore si des recherches psychologiques plus approfondies vous passionnent.

Vous trouverez dans le livre quantité d’exemples vécus illustrant les différents principes, qu’ils viennent des personnes chanceuses, malchanceuses ou de l’auteur. Les scores à toutes les affirmations relatives au profil du chanceux sont données en détail pour chaque groupe. Des expériences psychologiques et des tours de magie complètent l’enquête.

Conclusion sur “Comment mettre la chance de votre côté” :

Ce livre “Comment mettre la chance de votre côté” a changé ma vie. Je me considérais déjà comme une personne chanceuse sans pour autant avoir un score très élevé au test initial. Le principe de maximiser mes chances en acceptant de nouveaux projets pour lesquels je n’avais pas d’intérêt au départ s’est révélé un formidable levier professionnel. J’essaie aussi plus souvent de recourir à un réseau et cela porte toujours ses fruits. Enfin je me suis mise à la méditation et en mesure tous les jours les bienfaits.

Ces principes n’émanent pas d’un gourou et ne sont pas purement théoriques, ils sont le résultat d’une recherche impliquant plusieurs centaines de chanceux et malchanceux.

Outre une manière objective d’évaluer son propre comportement de chanceux ce livre donne des exercices pour l’améliorer. En fait, notre chance ne changera pas, c’est la satisfaction dans notre propre vie et notre disponibilité à de nouvelles opportunités qui changera si l’on adopte les quatre principes.

Les habitués du développement personnel retrouveront des principes qu’ils connaissent déjà, mais sans doute pas tous. Ceux qui ont lu d’autres livres de Richard Wiseman auront déjà en tête les quatre principes du facteur chance, car il y fait souvent référence.

À vous la chance

Appliquez dès aujourd’hui les principes du livre “The Luck Factor”.

Par où commencer? Et si vous essayiez quelque chose de nouveau? Comme mettre de la couleur dans votre vie? La couleur rend heureux; toutes les personnes dont j’ai fait le portrait sur mon blog le confirment.

Lancez-vous dans ce défi-couleur et laissez-vous inspirer pour votre habillement, votre décoration intérieure et vos créations personnelles. Un peu de couleur chez vous et la monotonie disparaitra au profit de la gaieté.

Et si c’est déjà joyeux chez vous, trouvez-y d’autres idées, car selon Wiseman, le changement apporte chance et satisfaction.

Points forts :

  • Rapide à lire.
  • Principes clairs, faciles à mettre en oeuvre.
  • Principes étayés par une approche scientifique, systématique.
  • Questionnaires pour évaluer son comportement de chanceux et pour mesurer son évolution personnelle.
  • Exercices pour améliorer son comportement et devenir plus chanceux.
  • Beaucoup d’exemples vécus cités bien à propos

Points faibles:

  • Beaucoup de redites : Richard Wiseman annonce ce qu’il va dire, le dit, et rappelle ce qu’il vient de dire.

Ma note :

image image imageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous lu le livre “Comment mettre la chance de votre côté” de Richard Wiseman ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de Richard Wiseman “Comment mettre la chance de votre côté”

Visitez Amazon afin d’acheter le livre de Richard Wiseman “Comment mettre la chance de votre côté”

Références

[1] Rosenthal & Jacobson (1968), « Pygmalion in the Classroom », New York, Holt, Rinehart & Winston.

[2) Snyder (1984), « When Belief Creates Reality », In I. Berkowitz (Ed.), « Advances in experimental Social Psychology » (volume 19!, pp.248-396), New York, Academic Press.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

2 Commentaires pour :

Comment mettre la chance de votre côté !







Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

14 Partages
Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer