Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Comment PARTICIPER à mon livre – et sa DATE de PUBLICATION ! :)

Une fois que vous avez vu la vidéo de mon livre, cliquez ici pour rejoindre gratuitement des milliers d’entrepreneurs passionés de développement personnel en vous abonnant à la chaîne Youtube !

Ressources de la vidéo :

Transcription texte :

Bonjour, je suis toujours en direct de la petite île brésilienne de Fernando de Noronha.

Vous êtes très nombreux à m’avoir posé la question : où en est mon livre ? Parce que cela fait un moment que je ne vous ai pas parlé de mon bouquin.

Aujourd’hui, je vais même vous révéler la date de publication puisque mon éditeur et moi l’avons choisi.

Je vais aussi partager comment vous allez pouvoir participer à l’étape finale du livre et peut-être vous retrouver carrément dedans.

C’est un gros livre. Cela fait trois ans que je me suis mis à travailler dessus.

Il va à trois grosses parties majeures. Mais le sujet du bouquin, c’est de montrer aux jeunes et aux moins jeunes qu’il y a d’autres manières de s’en sortir que de passer par le système et de faire métro-boulot-dodo toute sa vie après avoir passé ses études.

La première partie, c’est les limites du système éducatif. Je vous montre vraiment à quel point il pose problème.

Cela ne veut pas dire qu’il faut tout jeter, mais je vous montre notamment que le système éducatif a été conçu au XIXème siècle pour créer des bons ouvriers et des bons employés. Il n’est pas du tout conçu pour favoriser l’autonomie, l’entreprenariat, la créativité. Au contraire, ils les étouffent.

La deuxième partie, c’est comment contourner ses limitations pour hacker son éducation et devenir plus intelligent, apprendre à apprendre, et de manière globale, savoir apprendre tout au long de sa vie parce que ça nous donne un atout énorme.

Et la troisième partie, c’est comment ensuite créer son entreprise en minimisant au maximum ses risques et en maximisant ses chances de succès tout en faisant cela à temps partiel avec très peu d’investissement.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Défi Livre 2013 : un nouveau challenge

Le but, c’est de donner un peu le manuel du XXIème siècle pour les jeunes et moins jeunes qui ne se sentent pas à l’aise dans le système, qui comme moi se sentent rebelles et qui aimeraient réussir autrement.

Je m’adresse beaucoup dans ce livre à ce que j’appelle « les rebelles intelligents ». Et c’est aussi pour eux que je fais ma chaîne, pour les gens qui ont envie de réussir autrement et de ne pas être rebelle juste pour le plaisir, c’est-à-dire de ne pas s’opposer à tout et n’importe quoi juste pour le plaisir de s’opposer, mais simplement qui sont intelligents, qui sont capables de trouver des moyens et des méthodes alternatives qui fonctionnent d’ailleurs parfois plus efficacement que les méthodes traditionnelles.

Le livre sera publié le 16 septembre 2016.

Vous aurez bien sûr d’autres détails sur ce lancement. Et vous pourrez me faire confiance, je ferai en sorte que ce soit un lancement qui marque les esprits parce que je me sens vraiment investi d’une mission avec ce livre : c’est de montrer qu’il y a d’autres voies que de passer son diplôme et le métro-boulot-dodo, qu’on peut faire autre chose.

Je ne dis pas que c’est facile, mais je dis que c’est possible. Vous allez peut-être pouvoir aussi participer à ce projet.

Donc, la publication a lieu en Septembre. Je dois rendre le manuscrit final à l’éditeur en Avril.

Là, on est début janvier. Je suis en train de mettre la touche finale au manuscrit 1.0 que j’enverrai ensuite à quelques beta testeurs triés sur le volet.

Ces beta testeurs vont lire un maximum du livre et ils vont me donner leurs feedbacks.

Avec ces feedbacks-là et selon l’éditeur et d’autres personnes, je vais changer, modifier, couper, rajouter des choses pour finaliser le manuscrit de manière à ce qu’il soit le plus top possible au moment où je le rends à mon éditeur en Avril.

Ensuite, je vais inclure beaucoup d’études de cas. Donc, je vais vous solliciter très bientôt sur le type d’étude de cas que je recherche. Typiquement, je vais chercher des études de cas dans l’entreprenariat, l’éducation : comment hacker son éducation, etc.

Juste une parenthèse. Merci d’avance si vous voulez faire passer des beta testeurs, mais là, j’ai suffisamment de personnes parce qu’après, si j’ai trop de feedbacks, je ne vais pas m’en sortir. Donc, c’est inutile de m’écrire par rapport à cela.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  [Vidéo]Etude de cas : Comment Jérémie a créé son entreprise en étant papa

Par contre, vous allez pouvoir participer au livre et peut-être en faire partie parce que je vais vous solliciter bientôt en vous disant : j’ai besoin de telle étude de cas, est-ce que vous avez fait ça, ou ça, ou ça. Si votre cas correspond aux choses que je recherche, vous avez des chances de pouvoir vous retrouver dans mon livre.

Puis, bientôt, on va choisir le titre et la couverture ensemble. Vous allez pouvoir apporter votre pierre à tout cela. Et je vais sans doute vous solliciter pour pas mal d’autres choses, des petits détails et peut-être des feedbacks sur des choses spécifiques si vous voulez embarquer avec moi dans cette aventure, si vous voulez avoir une chance aussi d’être inclus dans le livre, et si comme moi vous trouvez qu’il y a des choses à faire, qu’il y a un combat à mener notamment dans le système éducatif puisqu’il devient de plus en plus obsolète.

Encore une fois, il n’est pas complètement imparfait.

Bien sûr, il y a des tas de bonnes choses à prendre dedans, mais il y a aussi des tas de choses qu’il faut compenser, qu’il faut bien identifier pour donner aux jeunes d’aujourd’hui le maximum de chance de réussir dans la vie.

Vous avez peut-être vu cette présentation au TED qui est la présentation la plus vue du monde, je crois qu’elle a 40 millions de vues, de Sir Ken Robinson qui dit que l’école tue la créativité. Je pense que dans ce livre, il démontre bien ce problème-là parmi tout un tas d’autres problèmes du système éducatif.

Et j’essaie de montrer au maximum comment on peut essayer de contourner cela pour se faire sa propre éducation et être le plus autonome possible, le plus créatif possible.

Si ça vous parle, si vous pensez qu’il y a quelque chose à faire auprès des jeunes et les moins jeunes là-dessus, vous allez pouvoir embarquer dans l’aventure avec moi.

En tout cas, ça me fait plaisir d’être arrivé à cette étape finalisatrice du livre parce que quand même trois ans de travail, c’est vraiment beaucoup. Ça fera trois ans et demi quand j’aurai rendu le manuscrit en Avril.

Je suis en train de le relire. Il y a des parties dont je suis très content, d’autres moins où je me dis qu’il faut que je travaille un peu, etc.

J’ai vraiment une démarche un petit peu artistique avec ce livre. J’essaie de créer mon chef d’œuvre, mais pas seulement pour moi, je veux vraiment que ce soit un livre qui parle aux autres.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment Sylvain Jeuland a laissé tomber son doctorat pour créer sa petite entreprise

Aujourd’hui, c’est un livre qui est absolument énorme. Il fait 620 pages A4, 220 000 mots. Donc, il est long.

Mon éditeur m’a dit qu’il est super intéressant, mais il est vraiment long. Je suis en train de réfléchir à la possibilité de couper en deux livres : une, sur les limites du système éducatif et comment hacker son éducation, et l’autre sur l’entreprenariat.

Mais très honnêtement, j’hésite parce que dans mon esprit, c’est un tout. C’est un système pour donner un maximum d’autonomie aux gens pour faire en sorte qu’ils soient libres et heureux un maximum. Dès le début, j’ai écrit toutes les parties en cohérence l’une avec les autres.

Donc, je me pose la question. Mais c’est vrai que c’est long, et ça peut décourager les gens.

Je prends toujours l’exemple du livre « Pouvoir illimité » de Tony Robbins qui est un livre énorme. Et c’est vrai qu’il y a beaucoup de gens qui l’ont commencé et qui ne l’ont pas fini, mais qui ont quand même eu de la valeur dessus.

Franchement, j’hésite encore par rapport à cela. Je verrais.

N’hésitez pas à me donner votre avis d’ailleurs sur ce sujet. D’après vous, est-ce qu’un livre long, c’est un handicap ou pas ?

Mon éditeur Les Editions Leduc m’a dit que le seul bouquin qui a à peu près la même taille qu’ils ont édité, c’est « Les 48 lois du pouvoir » de Robert Greene qui est aussi un best-seller. Mais c’est très rare d’avoir des livres de cette taille.

Donc, je me pose vraiment la question. Il y a des tas de choses un peu en suspens, en germination qui sont en train de murir dans ma tête. Et je pense que l’avis des beta testeurs va être très important.

En tout cas, merci beaucoup de me suivre dans cette aventure. Certains me suivent depuis trois ans et me demandaient ça en est où.

On arrive vers la fin. On a la ligne d’arrivée qui est visible et il n’y a plus qu’à foncer, donner toute l’énergie qui nous reste, qui vous reste.

Je vais vraiment tout donner pour faire de ce livre un livre génial qui puisse influencer, aider les gens à avoir plus d’autonomie, plus de créativité, plus de liberté dans leurs vies.

10 commentaires
  1. Génial Olivier! Petite idée, pourquoi ne pas couper le livre en chapitre avec des thèmes? Ça permet aux personnes qui le lisent de cibler les parties qui les intéressent.
    Ainsi les gens ne liront peut-être pas le livre en entier, mais ils pourront comprendre les différentes parties et lire ce qui les intéressent le plus.
    Voilà, c’est juste une proposition! 🙂
    Au plaisir,
    Anthony

  2. Bonjour Olivier.
    Tres belle News. il me semble que vous avez déjà la réponse à la question posée à savoir 1 gros ouvrage ou plusieurs tome. Qu en pensez vous ? Vous nous la livrer dans votre message. Une suggestion complémentaire : chaque chapitre téléchargeant indépendant au format e book avec la question suivante : quid pour l éditeur ? Bonne finalisation à vous.

  3. Olivier, je suis très impatiente de découvrir ton livre !!!
    D’autant plus qu’il semble tomber à point nommé pour mon fils de 16 ans, qui s’interroge beaucoup sur son avenir, n’aime pas l’école ni même vraiment le boulot qu’il apprend (il est en bac pro donc mêle la pratique en entreprise à l’école). Bien qu’il n’aime pas lire, je compte bien que ton livre l’aide à comprendre des choses et comment marche la société aujourd’hui.
    Un gros livre regroupe en effet toutes tes parties soigneusement préparées, et tu pourrais peut-être, comme suggéré par Anthony juste avant moi, le découper en parties bien distinctes pour qu’on puisse s’y reporter facilement.
    Bon week-end à toi

  4. Olivier,
    Tu parles du livre de Antony Robbins pouvoir illimité, justement je viens tout juste de finir en un seul trait. Pour moi du moment que c’est intéressant on ne se lasse pas. Par contre si les livres sont médiocre même très court les personnes finirions pas. Je suis impatiens de lire ton livre, je pense que avec tout ce que tu nous as déjà partagé ça va être un très bon livre.

  5. Salut Philippe !je copie car j’aurai répondu exactement comme toi! c’est incroyable ! Ah les Philippe

    sinon ! j’attends impatiemment les demandes d’olivier! j’aimerai tellement être dans son livre
    A+

  6. Coucou Olivier,
    superbe initiative car il est vrai que le système scolaire n’est pas vraiment adapté pour tout le monde déjà et ensuite il y manque une éducation financière que seuls nos parents nous donne mais qui est peu face à notre monde qui évolue si vite.

    Pour ce qui est du nombre de page, je trouve ça gros 620 pages. Tu pensais le couper en 2 et faire 2 livres distinct, pourquoi ne pas le diviser en 2 tomes ? Genre tome 1 l’éducation aujourd’hui et tome 2 le manque d’éducation et le monde du business. Les gens qui auront aimé le tome 1, achèteront le tome 2. Je pense par exemple à « Père riche, père pauvre ».

    Personnellement, 300 pages je trouve ça bien pour un livre, mais dès que je vois un gros bouquin je suis épuisé avant de l’avoir commencé et du coup je ne lis que ce qui m’intéresse.

    Bon courage et bonne chance pour la suite 🙂

  7. Salut Olivier,

    Il est vrai que 620 pages c’est long ! Les livres sur le self-developpement ne dépassent en général jamais les 200 pages.

    Après tout dépend de la manière dont tu répartis ces pages. Un gros focus sur les études de cas expliquant comment telle personne a reussi à devenir financièrement indépendante pourrait par exemple apporter une vraie valeur ajoutée.

    Je te laisse juger 🙂

    David

  8. Bonjour Olivier, vraiment j’ai hâte de voir ça! Tu es une des sources principales d’inspiration qui me motive depuis un an à me bouger les fesses (et ça marche au-delà de mes espérances!).. Alors tes idées, structurées, dans un bouquin – même énorme – je vais le dévorer:-) Dur de te conseiller quant à la taille de ton livre… retirer des parties? le diviser en plusieurs ouvrages (sans forcément faire éducation d’un côté / entreprise de l’autre, mais peut-être un partage transverse?)? le garder en l’état? Sans en savoir plus, c’est compliqué. Bon courage, à très bientôt!

  9. Bonjour Olivier, c’est une très bonne idée de vouloir aider les gens perdu dans le désespoir.je pense que si tu veux vraiment aider les personnes pour sortir de la misère, d’incertitude, de peu et d’optimisme, le mieux est en un seule ouvrage permettrait à la personne d’aller jusqu’au bout du raisonnement en donnant vraiment de la valeur ajouter. A moins que c’est l’aspect commerciale qui prime c’est autre chose. j’ai vraiment hâte de lire déjà. Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer