Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Millionnaire avec la stratégie du paresseux

Millionnaire avec la stratégie du paresseux"de Christopher Klein

Résumé de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« de Christopher Klein : dans ce livre, vous apprendrez comment vous enrichir grâce à l’investissement passif, et plus particulièrement les ETFs, sans pour autant être un expert de la Bourse.

Par Christopher Klein, 2019, 151 pages.

Table des matières

Chronique et résumé de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » de Christopher Klein

Préambule

– Ne rien faire et courir pour rien

Dans le préambule de son livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , Christopher Klein, l’auteur, commence par nous présenter l’idée suivante : selon lui, beaucoup d’entre nous adoptent une attitude « paresseuse » face à la gestion de nos finances.

Il nous imagine, en effet, confortablement installés dans notre canapé, passifs vis-à-vis des questions d’argent. D’après lui, la plupart des gens manquent d’ambitions pour améliorer leur situation financière, laissant ainsi l’État profiter de leur inaction.

Christopher Klein fait ensuite allusion à ce qu’il appelle « la roue du hamster« . Autrement dit, cette sensation infernale de courir sans fin, travaillant dur et sans cesse, pour réaliser les ambitions et rêves d’autres personnes… et pour, à la fin, ne toucher qu’une maigre retraite.

À ce propos, l’auteur raconte, lui, avoir eu, un jour, un déclic. Il confie avoir compris l’importance d’accumuler des richesses et depuis lors, avoir découvert les avantages des ETFs.

Aussi, avec ce livre, Christopher Klein veut partager cette révélation. Et son message est clair : nous n’avons pas besoin de travailler plus pour être financièrement libre.

– Faire fructifier son argent est pourtant à la portée de tous

Christopher Klein souligne que, grâce aux avancées technologiques, il est désormais à la portée de tous et plus facile que jamais d’investir et de faire fructifier son argent. Pour cela, nous n’avons, précise-t-il, besoin que de trois choses :

  • Une stratégie bien définie,
  • Un peu de temps,
  • Un investissement de départ, même modeste.

Ainsi, le préambule du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » nous invite à sortir de notre zone de confort, à prendre en main notre avenir financier et à ne plus laisser les autres décider de notre sort.

Chapitre 1 – Les 5 raisons principales pour lesquelles la plupart des
investisseurs privés échouent

échecs investisseurs privés les erreurs

Dans le premier chapitre de son livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , Christopher Klein nous alerte sur les pièges courants qui déstabilisent bon nombre d’investisseurs.

Voici donc un aperçu des 5 écueils majeurs des investisseurs privés et 5 façons de les éviter selon l’auteur :

  1. Éviter les paris sur les valeurs montantes : l’auteur explique que miser sur des produits financiers déjà en pleine expansion, dans l’espoir que leur ascension se poursuive, est un leurre. Il suggère plutôt d’opter pour des entreprises singulières, telles que Tesla ou Apple.
  2. Éviter les achats impulsifs : Christopher Klein met en garde contre les acquisitions impulsives, souvent stimulées par les tendances du moment, qui peuvent s’avérer déficitaires. Les ETFs, selon lui, sont un moyen d’atténuer ces risques.
  3. Ne pas penser à court terme : L’investissement nécessite patience et vision à long terme. L’auteur souligne que les bénéfices des intérêts composés ne se révèlent véritablement qu’au fil du temps.
  4. Diversifier : « Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! » écrit Christopher Klein. En effet, investir dans une variété d’ETFs et de fonds indiciels est une stratégie pour minimiser les risques.
  5. N’investissez pas l’argent dont vous avez encore besoin : l’auteur préconise de ne pas investir l’argent dont nous pourrions avoir besoin à court terme. Garder une réserve pour les dépenses inattendues est essentiel.

Enfin, en plus de nous éclairer sur les erreurs fréquentes, le premier chapitre du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » met l’accent sur l’importance d’une approche réfléchie et à long terme pour réussir dans l’investissement passif.

Chapitre 2 – 7 raisons d’investir dans les ETFs

Le deuxième chapitre de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » nous embarque concrètement dans l’univers de l’investissement. Christopher Klein y partage des stratégies simples et passives pour, affirme-t-il, accéder à la richesse.

Introduction – Démystifier le marché financier

Christopher Klein, fort de ses études en sciences économiques et armé d’expériences personnelles, dénonce la méfiance généralisée des gens envers le marché financier.

Il veut briser ce mythe, à savoir l’idée préconçue que le marché financier serait un terrain dangereux et exclusif aux élites financières. Pour lui, c’est une illusion ! Ne pas investir est en réalité bien plus risqué. Il déconstruit l’idée que l’investissement est l’apanage des riches et souligne qu’il est accessible à tous.

2.1 – Si vous n’investissez pas, vous allez vous appauvrir !

Millionnaire avec la stratégie du paresseux : investissement devenir pauvre

Ne pas investir, c’est s’appauvrir ! lance l’auteur de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« .

Pour lui, l’inflation, cette hausse continue des prix, grignote sournoisement notre pouvoir d’achat et ronge notre épargne. Aussi, si nous restons inactif, notre argent se dévalue.

L’auteur calcule avec un exemple : ainsi, 10 000€ aujourd’hui pourraient ne valoir plus que 8 810€ dans cinq ans, simplement à cause de l’inflation.

Mais, bonne nouvelle, déclare Christopher Klein : il est possible de contrer cet effet en investissant dans des fonds indiciels et des ETFs.

2.2 – L’afflux monétaire des banques centrales génère une « inflation des prix des actifs »

Dans cette partie de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , Christopher Klein nous éclaire sur le fonctionnement du système monétaire moderne.

Il nous explique notamment que depuis la fin de la convertibilité du dollar en or en 1971, la quantité d’argent a littéralement explosé.

Cette inflation, bien que souvent perçue négativement, a le mérite de booster les marchés boursiers. Ainsi, investir en bourse, et particulièrement dans des entreprises technologiques en plein essor, peut se révéler extrêmement lucratif.

Bien sûr, le marché boursier connaît des hauts et des bas, mais sur le long terme, la tendance est à la hausse.

C’est pourquoi, l’investissement passif, en particulier via les ETFs, s’affirme comme une stratégie fructueuse sur la durée. Les crises financières, loin d’être uniquement des barrières, peuvent se transformer en opportunités pour acheter à bas prix. Avec « la stratégie du paresseux », chacun d’entre nous peut tirer parti de la croissance économique mondiale et, qui sait lâche l’auteur, pourquoi pas devenir millionnaire.

2.3 – Investir n’est pas facile, mais simple !

Cette partie de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » commence en citant Warren Buffett, investisseur légendaire, qui affirme que l’investissement passif, bien que parfois perçu comme complexe, est en réalité très simple.

Bien sûr, consacrer du temps à l’investissement peut s’avérer utile. Toutefois, il est souvent plus judicieux d’investir dans des fonds indiciels sans y dédier ce temps .

En effet, précise l’auteur, la majorité des investisseurs débutants commettent une erreur : celle de réagir impulsivement aux fluctuations du marché. Avec cette attitude, nombreux subissent des pertes. Warren Buffett, lui, préconise une vision à long terme, sans se laisser submerger par les émotions. Et en cela, l’option des fonds indiciels est tout indiquée. Elle est la plus stratégique car elle permet de maintenir une distance émotionnelle et de ne pas financièrement dépendre de ses investissements.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pourquoi vous n'appliquez pas ce que vous lisez (et comment y remédier)

2.4 – L’argent est automatisable et évolutif

Par ailleurs, l’automatisation financière, que permet l’investissement dans des ETFs, accroît les revenus sans effort démesuré.

Contrairement à une idée répandue, l’argent ne « travaille » pas de lui-même pour nous. En investissant dans des ETFs et des fonds indiciels, nous capitalisons en fait sur le travail d’autrui. Et l’argent, dans ce contexte, agit comme un multiplicateur, œuvrant inlassablement pour nous.

2.5 – Le jeu du temps : l’effet des intérêts composés

Albert Einstein a un jour qualifié l’intérêt composé de « huitième merveille du monde ». Et pour cause, l’investissement boursier n’est pas l’apanage des experts ou des chanceux mais bien de qui veut l’exploiter.

Christopher Klein met alors l’accent sur la puissance de ces intérêts composés. Ce mécanisme redoutable, explique-t-il, dépend essentiellement de deux éléments : le temps et le taux d’intérêt.

Ainsi, plus on commence tôt et plus le taux d’intérêt est élevé, plus l’effet est impressionnant.

En somme, pour en profiter pleinement et maximiser les bénéfices, l’auteur nous conseille de nous lancer tôt, de viser un rendement élevé tout en maîtrisant les risques, et d’opter pour des ETFs qui réinvestissent les gains ou génèrent des revenus passifs.

Dans cette partie du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , un tableau et des graphiques nous montrent de façon intéressante la puissance de l’intérêt cumulé.

2.6 – L’art d’être un investisseur passif

L’investissement passif, c’est un peu l’art de devenir riche en douceur, note ensuite Christopher Klein.

Exit l’image du trader, les yeux rivés sur ses écrans. Bonjour sérénité et patience. En investissant dans les ETFs et les fonds indiciels, on joue la carte du long terme et on laisse les intérêts composés faire leur magie.

Les avantages ? Une richesse qui s’accumule quasiment sans effort, une tranquillité face aux aléas du marché et moins de pression sur le timing d’achat.

En somme, un investissement passif avec les ETFs, c’est comme nager avec les gros poissons, sans se fatiguer. Une stratégie simple, efficace et… paresseuse !

Chapitre 3 – D’abord le travail, ensuite le plaisir : comprendre les fonds indiciels et les ETFs

Comprendre les ETFs et Fonds indiciels

Le troisième chapitre du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » nous encourage à d’abord comprendre et explorer ce que sont les ETFs et fonds indiciels, et ensuite seulement se lancer et investir. Pour cela, il nous plonge dans le B.A.-BA de l’investissement passif. Christopher Klein y démystifie des termes parfois intimidants et nébuleux pour les lecteurs novices en investissement financier.

3.1 – Fonds indiciels classiques ou plutôt ETFs ?

Tout d’abord, l’auteur nous explique la distinction essentielle à connaître entre fonds indiciels classiques et ETFs. À savoir : les ETFs sont négociés en bourse, alors que les fonds indiciels ne le sont pas.

Chacun présente ses propres avantages : les ETFs procurent une flexibilité et une transparence en raison de leur négociation en bourse, tandis que les fonds indiciels se démarquent souvent par des frais plus bas, se révélant ainsi séduisants pour l’investisseur passif.

Puis, Christopher Klein nous rassure encore : bien que l’investissement puisse sembler complexe au premier abord, avec des connaissances de base et une approche méthodique, nous pouvons tous planter notre propre « arbre à argent » et observer notre investissement grandir au fil du temps.

Et, en informant les débutants, ce chapitre de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » sert de point de départ vers une pratique d’investissement à la fois éclairée et sereine.

3.2 – Les ETFs et leurs propriétés

Les ETFs : une révolution silencieuse

Le premier point développé ici par Christopher Klein concerne la révolution discrète mais puissante que représentent les fonds indiciels.

En effet, les ETFS ont silencieusement bouleversé le monde de l’investissement passif, assure l’auteur. Depuis leur introduction en France au début du millénaire, ils ont pris une ampleur considérable, pesant aujourd’hui plus de 6 000 milliards de dollars américains sur la scène financière mondiale.

C’est leur simplicité, leur transparence et leurs performances exceptionnelles à long terme qui les rendent particulièrement attractifs pour les investisseurs privés. De plus, les ETFs suivent divers indices, qu’ils soient liés aux marchés boursiers, immobiliers, monétaires, ou autres, offrant ainsi un éventail de choix aux investisseurs.

La démocratisation de l’investissement passif

L’auteur de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » nous explique également ici comment les ETFs ont démocratisé l’investissement financier.

Ils ont permis aux investisseurs privés d’accéder à un portefeuille diversifié, autrefois l’apanage des plus fortunés, avec un investissement minimal.

En outre, les ETFs, gérés par des systèmes informatiques plutôt que des gestionnaires de fonds humains, offrent des coûts attrayants et donc intéressants pour les petits investisseurs.

Les terminologies à comprendre
  • ETF physique Vs ETF synthétique

Christopher Klein précise ensuite ce qu’est une ETF physique et une ETF synthétique.

En fait, chacun a ses propres mécanismes de réplication des indices. Et chacun possède ses avantages et inconvénients respectifs, informe l’auteur.

Les ETFs physiques, par exemple, achètent réellement les actifs de l’indice qu’ils suivent. Les ETFs synthétiques, pour leur part, utilisent des opérations de swap pour reproduire l’indice, offrant une réplication plus précise de l’indice, mais avec un risque contractuel supplémentaire.

Dans cette partie du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , un tableau synthétise plus précisément les différences entre ces deux types d’ETFs.

  • Indice de performance Vs indice de cours

Nous apprenons ici comment distinguer les ETFs qui suivent un indice de cours et ETFs qui suivent un indice de performance. Cette différence qui influence directement la sélection que nous ferons des ETFs.

Les ETFs d’indice de cours se concentrent sur l’évolution des prix des actifs, sans prendre en compte les dividendes et intérêts. Les ETFs d’indice de performance, quant à eux, intègrent ces revenus dans le calcul de la performance du cours de l’action.

  • Capitalisation ou distribution

Enfin, Christopher Klein nous aiguille entre les ETFs de capitalisation et les ETFs de distribution : les premiers réinvestissent les bénéfices, exploitant l’effet des intérêts composés, tandis que les seconds versent des revenus, permettant aux investisseurs de générer un revenu passif supplémentaire.

3.3 – Les ETFs et leurs coûts

Les ETFs et leurs coûts

Cette section du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » partage une analyse détaillée des coûts associés aux ETFs.

Les coûts et frais liés aux investissements dans les ETFs sont d’une importance cruciale car ils réduisent le rendement net de l’investissement.

Ainsi, l’auteur décortique et décrit, un à un, tous les frais qui peuvent être compris dans les ETFs, à savoir :

  • Les frais de garde,
  • Les coûts de transaction,
  • Les frais administratifs (TER),
  • Les frais d’entrée (Agio),
  • La marge brute (le spread),
  • Les frais de propriété (TCO),
  • Les coûts d’information.

Chaque type de frais possède ses propres caractéristiques et implications pour l’investisseur.

Par exemple, nous apprenons que le TER (Total Expense Ratio) englobe tous les coûts annuels associés à la gestion passive du portefeuille et est déduit de la valeur du fonds. Ou encore que le TCO (Total Costs of Ownership) inclut tous les coûts liés à la possession d’un ETF qui ne sont pas couverts par le TER.

3.4 – Pourquoi ne pas privilégier un fonds géré activement ?

L’auteur de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » compare ensuite les ETFs et les fonds gérés activement.

Les ETFs, c’est quoi exactement ?

Pour comprendre ce qu’est un ETF, imaginez un panier d’actions, accessible en un seul achat. Ce lot d’action vous permet de diversifier vos investissements sans avoir à acheter chaque action individuellement.

Les fonds gérés activement, quant à eux, impliquent des experts financiers. Armés de leurs analyses et prédictions, ces derniers achètent et vendent activement des actions dans le but de surpasser le marché.

Les ETFs sont plus rentables que les fonds gérés activement à long terme

Il peut nous sembler rassurant et plus judicieux d’avoir un expert aux commandes des opérations pour faire croître notre argent, comme c’est le cas avec des fonds gérés activement. Pourtant, l’auteur nous révèle une réalité souvent méconnue du grand public : les ETFs, malgré leurs frais inférieurs, ont tendance, sur le long terme, à surpasser les fonds gérés activement.

Pourquoi ?

Simplement parce que, bien que les fonds gérés activement puissent parfois exceller à court terme, notamment dans des contextes de crise, ces derniers peinent souvent à maintenir cette performance sur la durée, tout en imposant des frais plus conséquents.

Les ETFs, en revanche, proposent une alternative moins coûteuse et potentiellement plus rentable à long terme. Et ceci, même en tenant compte des controverses qui agitent parfois le monde financier (comme la théorie de l’Efficient Market Theory, dite EMT).

Christopher Klein partage un exemple pour illustrer ses propos et montrer notamment l’importance des gains liés aux frais de gestion avec un ETF :

« Anne Active et Pierre Passif sont un couple. Tous deux poursuivent le rêve de prendre leur retraite beaucoup plus tôt. Ils décident d’investir dès aujourd’hui 500 euros par mois pendant 25 ans. Anna Activa opte pour un fonds géré activement. Pierre Passif pour un ETF géré passivement. Les deux génèrent le même rendement de 8 %. Cependant, le fonds d’Anne coûte 1,5 %, alors que celui de Pierre ne coûte que 0,17 %. Le résultat après 25 ans ? Pierre Passif : 462 583 €, Anne Active : 374 417 €. Pierre Passif a gagné 88 165 € de plus qu’Anne. De l’argent qu’Anne a dépensé uniquement pour la gestion du fonds !« 

3.5 – Les avantages et inconvénients des ETFs

Grâce notamment à un tableau récapitulatif, l’auteur dresse ici une analyse comparative des atouts et désavantages des ETFs.

Si l’on résume, voici globalement les principaux éléments de comparaison entre ETFs et fonds gérés activement :

Les ETFs :

  • Coûts plus bas,
  • Performance souvent supérieure sur le long terme,
  • Simplicité et accessibilité.

Les fonds gérés activement :

  • Coûts plus élevés,
  • Performance variable,
  • Gestion experte, mais pas toujours gagnante.

Christopher Klein interroge alors : est-il plus judicieux de miser sur la constance des ETFs ou de se laisser séduire par l’expertise active, mais parfois décevante, des fonds gérés activement ? C’est une question qui mérite réflexion, surtout pour les novices en investissement passif.

Mais selon lui, les bénéfices des ETFs tels que la liquidité élevée, la transparence, et une structure de coûts avantageuse, semblent l’emporter sur les désavantages, tels que le risque de contrepartie avec les ETFs synthétiques et la nécessité d’un horizon de placement à long terme.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Vidéo : Crème Solaire

3.6 – Toutes les catégories d’ETF en un coup d’œil

Le chapitre 3 de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » explore les diverses catégories d’ETFs.

Dans un tableau, l’auteur partage un panorama des différents types d’ETF. Nous y retrouvons alors les ETFs :

  • D’action,
  • De matières premières,
  • À court terme,
  • Immobiliers,
  • De portefeuille,
  • Obligataires,
  • À effet de levier,
  • Couverts contre le risque de change,
  • De fonds hedge.

Voici quelques idées clés qui ressortent de ce tableau comparatif. Les ETFs :

  • D’actions, courants et offrant des rendements élevés, contrastent avec les ETFs de matières premières, qui permettent d’investir dans des secteurs spécifiques comme l’agriculture ou l’énergie.
  • À court terme et les ETFs immobiliers offrent des options de diversification, tandis que les ETFs de portefeuille et obligataires présentent des alternatives pour une stratégie d’investissement équilibrée.
  • À effet de levier et les ETFs couverts contre le risque de change introduisent des éléments de spéculation et de protection, respectivement, et les ETFs de fonds hedge combinent rendements élevés et liquidité.

En somme, ce chapitre de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » est une belle introduction à une réflexion plus profonde sur notre stratégie d’investissement passif. Il met particulièrement en balance simplicité et expertise, coût et rendement.

Chapitre 4 – Le départ parfait pour les paresseux

Millionnaire avec la stratégie du paresseux : départ parfait, se lancer investissement passif paresseux

4.1 – Déchiffrer les ETFs avec succès

Le chapitre 4 du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » guide les investisseurs à travers le déchiffrage des noms d’ETF, souvent perçus comme complexes.

Christopher Klein décompose les noms d’ETFs en quatre éléments clés :

  • Le fournisseur,
  • L’index de référence,
  • L’indication de protection de l’investisseur,
  • Les spécificités des ETFs.

Pour mieux comprendre, un exemple concret est disséqué : « db x-trackers MSCI World Index UCITS ETF (DR) 1D ». Cette explication facilite ainsi la sélection d’ETFs en fonction de nos préférences personnelles.

4.2 – « L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître« 

Ici, Christopher Klein met l’accent sur la nécessité de dépasser les idées préconçues et les mythes autour de l’investissement.

Il nous encourage à investir plutôt qu’à consommer immédiatement :

« Nous préférons dépenser notre argent aujourd’hui plutôt que d’en faire notre propre arbre, de le planter, d’en prendre soin de temps en temps et de récolter d’énormes fruits quelques années plus tard. Tant que vous n’êtes pas disposé à épargner une partie de votre revenu mensuel ou à investir dans des flux de revenus passifs futurs, vous continuerez à vous éloigner de la liberté financière.« 

4.3 – Le montant que vous devriez investir

Pour atteindre la liberté financière, il est indispensable d’épargner, soutient Christopher Klein. La clé, selon lui, est alors de mettre en place une stratégie d’épargne bien définie qu’il expose ici.

La méthode du 20 %

Ainsi, pour déterminer le montant que nous devrions investir, l’auteur se base sur la théorie financière de Wade D.Pfau, professeur et expert en rentes et planification financière.

Il recommande un taux d’épargne de 20 % et l’explique ainsi :

« 20 % n’est pas un chiffre aléatoire, mais un taux d’épargne basé sur la théorie financière. […] En moyenne, une personne devrait épargner 16,62 % de son salaire pour pouvoir partir à la retraire 30 ans plus tard. Cette dernière aurait alors accumulé suffisamment d’argent grâce à son épargne pour pouvoir se verser une pension mensuelle correspondant à 50 % de son revenu net et tout cela sans compter la pension légale ou d’entreprise ! Cependant, parce que vous souhaiteriez être libres financièrement avant de devoir attendre 30 années, j’ai arrondi le taux d’épargne à 20 %. Chaque pourcentage supplémentaire, vous rapproche toujours un peu plus de l’indépendance financière. Plus vous commencez tôt, plus l’effet est important. Cet état de fait a été ma motivation principale !« 

Divers scénarios sont ensuite présentés, reliant le taux d’épargne à la durée nécessaire pour atteindre l’indépendance financière.

La méthode du 1 %

La méthode du 1 % est introduite comme alternative progressive pour ceux qui trouvent le taux de 20 % inatteignable.

Elle permet une transition en douceur : augmenter lentement son épargne tout en réduisant parallèlement ses dépenses.

Et finalement, que l’on opte pour le chemin direct du 20 % ou pour la voie progressive du 1 %, l’important, souligne l’auteur, est de commencer quelque part. Après tout, chaque pas, même le plus petit, nous rapproche un peu plus de notre objectif de liberté financière.

4.4 – La structure de compte parfaite pour l’ETF de paresseux

Pour l’auteur du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , il est capital, quand nous nous lançons dans l’investissement passif, de bien structurer et automatiser nos comptes.

Ce sont des éléments clés, surtout pour ceux d’entre nous qui préfèrent une approche d’investissement plus disciplinée mais « paresseuse ».

Trois comptes, trois objectifs

Christopher Klein mentionne trois types de comptes, chacun ayant son propre rôle et sa propre importance dans notre parcours de l’investisseur :

  1. Le compte courant : pour gérer nos dépenses quotidiennes et nos plans d’épargne réguliers.
  2. Le compte au jour le jour (compte épargne, livret A, etc.) : il nous sert de coussin de sécurité financière, de réserve de liquidités pour les jours de pluie.
  3. Le compte-titres : pour investir dans les ETFs et faire fructifier nos investissements.
L’automatisation, clé d’une gestion financière sereine

L’automatisation des comptes n’est pas seulement une question de commodité. C’est aussi un moyen d’assurer une gestion financière disciplinée et cohérente.

En automatisant les transferts entre nos comptes, nous n’avons plus à nous souvenir de faire des virements réguliers et nous sommes sûr que l’argent est toujours là où il doit être, quand il doit y être.

En résumé, Christopher Klein nous assure que, même si investir peut paraître complexe, avec une organisation de compte bien structurée et une stratégie d’automatisation en place, même l’investisseur le plus « paresseux » peut garantir que son argent travaille efficacement pour lui. Et cela lui permet de se détendre et d’observer sereinement la croissance de ses investissements au fil du temps.

4.5 – Risque, rendement ou Markowitz ?

Christopher Klein évoque ici la théorie du portefeuille de Markowitz.

Cette théorie nous explique l’équilibre subtil entre rendement et risque, et souligne l’importance de la diversification.

Par diversification, l’auteur entend : répartir les investissements à travers différents ETFs et classes d’actifs, dans le but de minimiser les pertes potentielles et ainsi d’optimiser les rendements.

Christopher Klein nous assure que, même si ces concepts peuvent sembler complexes au premier abord, avec une compréhension de base et une stratégie d’investissement solide, nous pourrons évoluer sans problèmes dans le monde des investissements et voir notre argent fructifier avec le temps.

4.6 – Quel est votre objectif ?

Millionnaire avec la stratégie du paresseux : Quel est votre objectif ? Investissement

Pour Christopher Klein, définir des objectifs clairs est fondamental dans l’investissement passif.

Les investisseurs peuvent :

  • Soit viser l’accumulation de capital avec des ETFs de capitalisation,
  • Soit chercher à générer un revenu passif avec des ETFs de distribution.

La durée de l’investissement et le niveau de risque acceptable doivent être déterminés en fonction des objectifs financiers.

Enfin, une stratégie d’investissement à long terme est généralement recommandée pour maximiser les rendements via l’effet des intérêts composés.

4.7 – Comment et quand les paresseux doivent investir dans les ETFs ?

L’investissement dans les ETFs est souvent salué pour sa simplicité et son efficacité, particulièrement pour ceux qui préfèrent une approche « paresseuse » ou passive.

Quand l’auteur parle de « paresseux » ici, ils n’est pas question de personnes indolentes ou indifférentes, précise-t-il. Christopher Klein parle plutôt de ceux qui cherchent à éviter la complexité et la gestion active dans leurs investissements.

Quand investir ?

Pour les investisseurs « paresseux », il n’y a pas de « timing ». L’approche préconisée est souvent d’investir de manière régulière et systématique, sans égard aux conditions du marché. Cette stratégie, appelée « dollar cost averaging« , implique d’investir un montant fixe dans un ETF ou un ensemble d’ETFs à des intervalles réguliers, que le marché monte ou descende.

Comment investir ?

D’après Christopher Klein, les ETFs sont parfaits pour les investisseurs « paresseux » pour diverses raisons : d’abord, parce qu’ils offrent une diversification instantanée, ensuite parce qu’ils ont généralement des frais de gestion bas, et enfin, parce qu’ils peuvent être achetés ou vendus comme des actions individuelles.

Voici donc les étapes simples à suivre pour investir dans les ETFs :

  1. Choisir une plateforme d’investissement : l’auteur nous conseille d’opter pour un courtier ou une plateforme qui offre une vaste gamme d’ETFs et des frais de transaction minimes ou nuls.
  2. Sélectionner des ETFs : Christopher Klein nous invite ensuite à choisir des ETFs qui correspondent à notre tolérance au risque et à nos objectifs d’investissement. Les ETFs suivant des indices larges et reconnus, comme le S&P 500 ou le MSCI World, sont souvent recommandés pour les investisseurs passifs.
  3. Investir régulièrement : nous pouvons configurer des virements automatiques pour investir régulièrement dans les ETFs choisis, indépendamment des mouvements du marché.
  4. Rééquilibrer : bien que les investisseurs paresseux préfèrent une approche « mettre en place et oublier » (« set and forget« ), un rééquilibrage annuel ou biennal peut être judicieux pour nous assurer que notre portefeuille reste aligné sur nos objectifs.
  5. Réinvestir les dividendes : l’auteur nous encourage à réinvestir automatiquement nos dividendes pour maximiser l’effet de la capitalisation des intérêts.
Investissement direct Vs PEA

En France, le Plan d’Épargne en Actions (PEA) est une enveloppe fiscale avantageuse qui peut être une option attrayante pour les investisseurs « paresseux ». Les ETFs éligibles au PEA sont généralement ceux qui sont basés et réglementés dans l’Union Européenne. Le PEA permet une croissance du capital à l’abri de l’impôt, à condition que les retraits ne soient pas effectués pendant au moins cinq ans.

En revanche, l’investissement direct dans les ETFs, hors PEA, offre une plus grande flexibilité en termes de choix d’ETFs, mais sans les avantages fiscaux.

Dans cette partie de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , Christopher Klein partage plusieurs simulations intéressantes. Voici la conclusion d’une de ces simulations en cas d’investissement dans un ETF de capitalisation :

« Un investissement d’un kebab par jour suffit donc pour constituer une fortune de 100 000 euros sur une période d’environ 25 ans. Alors que vous avez vous-même investi 30 845,89 euros durant cette période, vous avez généré un rendement total de 69 154,11 euros en intérêts et intérêts composés.« 

Au final, ce qu’il faut surtout retenir de cette section du chapitre 4, c’est qu’investir dans les ETFs est une stratégie idéale pour les investisseurs dits « paresseux » car elle est simple tout en étant très efficace.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Personal Development for Smart People (Le Développement Personnel pour les gens intelligents)

La clé : investir régulièrement et à long terme dans les ETFs, tout en gardant un œil sur la minimisation des frais et l’optimisation des avantages fiscaux. Cela permet de tirer parti de la croissance du marché au fil du temps, en évitant les pièges du timing du marché et de la sélection des actions.

4.8 – Versions de portefeuille pour les paresseux

Millionnaire avec la stratégie du paresseux : gestion portefeuille paresseux passif

Christopher Klein nous invite ici à réfléchir à la construction d’un portefeuille d’investissement. Il nous rappelle une citation de Confucius : « Les gens ne trébuchent pas sur les montagnes, mais sur les taupinières ». Cela met en lumière l’importance de prêter attention aux détails dans notre quête financière.

L’investisseur actif Vs l’investisseur passif

L’investisseur actif dans les ETFs :

  • Nécessite beaucoup de connaissances et une veille constante de l’actualité.
  • Implique des décisions fréquentes et un travail plus actif.
  • Peut potentiellement offrir un rendement plus élevé, mais avec un risque et des coûts accrus.
  • Est souvent guidé par une passion pour l’investissement et une implication émotionnelle.

L’investisseur passif (ou « paresseux ») dans les ETFs :

  • Requiert moins de connaissances de base.
  • Ne nécessite pas de suivre constamment la performance boursière.
  • Implique moins de décisions et donc moins de travail.
  • Offre un revenu véritablement passif avec un risque généralement plus faible.
Les paramètres clés pour construire un portefeuille

Christopher Klein nous aide à considérer certains paramètres essentiels pour structurer notre portefeuille, notamment l’âge et la propension au risque :

  • L’âge : plus on est jeune, plus on peut se permettre de prendre des risques, car les pertes potentielles ont moins d’impact à long terme.
  • La propension au risque : notre tolérance au risque influencera la répartition entre nos actifs à risque élevé et faible.

Il partage également des exemples concrets de répartition de portefeuille en fonction de notre appétence pour le risque, et insiste sur le fait que personne ne peut prédire l’avenir. Ainsi, les ETFs qui semblent prometteurs aujourd’hui peuvent ne pas l’être demain, et vice versa.

La diversification et le rééquilibrage : des piliers essentiels

Christopher Klein souligne que la diversification et un rééquilibrage régulier sont des stratégies efficaces contre l’incertitude du marché. Il nous rappelle que les pertes ne sont réelles que lorsque l’on vend nos parts d’ETF et encourage une vision à long terme.

4.9 – Rééquilibrage

Christopher Klein nous explique ici le concept de rééquilibrage de portefeuille d’ETF, en nous rassurant sur sa simplicité.

Le rééquilibrage, c’est ajuster notre portefeuille lorsque les poids de nos actifs varient avec les fluctuations du marché.

Par exemple, si notre stratégie conservatrice se retrouve bouleversée par des variations de cours, nous devons acheter ou vendre certains actifs pour retrouver notre équilibre initial.

Christopher Klein suggère un rééquilibrage annuel, pour minimiser le temps de travail et les frais de transaction, tout en préservant un rendement global optimal.

4.10 – Ma stratégie ultime du paresseux en 6 étapes

L’auteur du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » nous dévoile sa stratégie personnelle en 6 étapes. Celle-ci vise, annonce-t-il, à construire un portefeuille d’ETF à la fois éthique, durable et largement diversifié.

Ces 6 étapes comprennent des réflexions sur :

  • Le type d’investisseur que nous souhaitons être : actif ou passif,
  • Le mode d’investissement : placements directs ou PEA,
  • Le montant à investir,
  • L’objectif : revenu passif ou capital,
  • Le choix de l’émetteur d’ETF,
  • Les stratégies de diversification.

Christopher Klein termine le quatrième chapitre de son ouvrage en parlant de lui et de sa propre façon d’investir.

Dès lors, il se décrit comme un « paresseux », un investisseur passif. Il dit privilégier les PEA, investir plusieurs centaines d’euros par mois et réinjecter ses augmentations de salaire ou primes dans des investissements directs supplémentaires.

L’auteur ajoute utiliser à la fois les ETFs de capitalisation et de distribution, assurant ainsi à la fois une croissance du patrimoine et des revenus passifs complémentaires. Il s’engage également dans des ETFs éthiques et respectueux de l’environnement, et pratique un rééquilibrage annuel de son portefeuille.

Christopher Klein conclut en nous assurant que nous sommes désormais bien armés pour naviguer dans l’univers des ETFs. Il nous invite à découvrir une liste de « 7 courtiers géniaux et gratuits » en s’inscrivant à sa newsletter, et annonce, dans le chapitre suivant, partager 60 ETFs performants, validés par ses recherches et expérimentations approfondies.

Chapitre 5 – 60 ETFs ingénieux pour les débutants et les niveaux avancés

60 etf pour les débutants

5.1 – Un grand choix d’ETF

Dans le chapitre 5 de son livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« , Christopher Klein explore 60 ETFs « intéressants et prometteurs » pour nous aider à démarrer, indique-t-il.

Ces ETFs conviennent à tous les niveaux d’investisseurs, tant pour les débutants que les investisseurs avancés.

L’auteur ne se contente pas de survoler le sujet, il partage une étude détaillée du marché boursier, en présentant une matrice de paramètres clés : fournisseur, indice de référence, type de réplication, et autres critères essentiels et pertinents, afin de décrypter, évaluer et choisir un ETF.

Christopher Klein nous fait également réfléchir sur l’évolution des ETFs. Il souligne à quel point la patience et la stratégie sont nécessaires, surtout lors des fluctuations du marché.

Ce chapitre présente et détaille surtout divers types ETFs. De cette façon, il expose un panorama diversifié et un éventail d’options stratégiques pour les investisseurs :

– Des ETFs axés sur la croissance, la valeur, les dividendes, la stratégie fondamentale, les obligations, le portefeuille mixte, l’immobilier et les matières premières

L’auteur de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » partage ici une mine d’informations pour nous guider à travers les méandres du monde financier.

– Les ETF éco-durables, éthiques, sociaux, anti-inflation, pour se constituer des revenus passifs et ceux centrés sur diverses régions du globe

L’investissement dans les ETFs se révèle être une voie prisée pour ceux qui aspirent à enrichir leur portefeuille tout en imprimant une empreinte positive sur l’environnement et la société. Il existe, en effet, un éventail d’options avec les ETFs.

Les ETFs éco-durables, par exemple, suivent les indices des entreprises vertes, tandis que les ETFs éthiques et sociaux écartent les firmes ne répondant pas à certains critères moraux ou religieux. D’autre part, les ETFs qui protègent contre l’inflation et ceux axés sur des zones spécifiques, comme les États-Unis ou le Japon, ouvrent des fenêtres de diversification tant géographique que sectorielle.

Pour Christopher Klein, choisir des ETFs en adéquation avec nos valeurs et objectifs financiers s’avère essentiel pour bâtir un portefeuille robuste et aligné sur nos convictions.

Chapitre 6 – Impôts : un sujet fastidieux rendu facile !

L’avant-dernier chapitre du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » nous plonge dans le dédale fiscal français.

Christopher Klein y explore, en effet, la complexité des impôts en France, notamment en ce qui concerne les plus-values et les prélèvements sociaux.

Il insiste sur la nécessité de maîtriser les subtilités des impôts dans le contexte des investissements, mais encore davantage lorsqu’on investit dans les ETFs et fonds indiciels.

L’auteur esquisse des stratégies pour atténuer l’impact fiscal tout en boostant le rendement des investissements.

Le chapitre est court mais il offre un zoom pertinent et utile sur la fiscalité, élément clé de toute stratégie d’investissement réussie.

Chapitre 7 – Bonus

Le Chapitre 7 du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » apporte une série de conseils et d’outils pour les investisseurs. Il est divisé en plusieurs sections :

  • « La check-list du paresseux en 9 points » : Christopher Klein propose ici un guide pratique pour établir et maintenir un portefeuille d’investissement. Concrètement, il dresse ici une liste de points essentiels à cocher à chaque étape clé.
  • « Mon portefeuille d’ETF » : dans cette section, l’auteur partage un exemple de portefeuille d’ETF, qui offre une approche diversifiée et rentable pour les investisseurs débutants.
  • « Les 7 plus grosses erreurs que vous devez absolument éviter » : cette partie du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » énumère les erreurs courantes des investisseurs et propose des stratégies pour les éviter.
  • « Le style de vie de l’investisseur paresseux » : l’auteur encourage les investisseurs à utiliser leur prospérité pour soutenir des projets durables et éthiques.

Conclusion de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » de Christopher Klein

conclusion millionnaire avec la stratégie du paresseux

Les idées maîtresses du livre « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« 

1. Les ETFs : l’art de simplifier l’investissement passif

Christopher Klein, dans « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » démystifie l’investissement passif et met en évidence la simplicité des ETFs.

Il démontre, en effet, que l’investissement n’est pas nécessairement complexe ou chronophage. En adoptant une approche simplifiée et en comprenant les mécanismes de base des ETFs, tout individu peut bâtir un portefeuille solide et rentable. Et ceci, sans se perdre dans le labyrinthe que représente la finance pour beaucoup d’entre nous.

Le livre de Christopher Klein détaille les stratégies d’investissement passif, en rendant les concepts complexes digestes même pour les novices en finance.

2. Les erreurs d’investissement à éviter

Christopher Klein partage également des enseignements précieux sur les erreurs courantes en investissement et comment les éviter.

Il insiste sur l’importance de la patience, de la constance et d’une stratégie bien définie pour réussir dans le domaine de l’investissement, en particulier lorsqu’on adopte une approche passive.

3. Un guide calculé vers la connaissance et la liberté financières

« Millionnaire avec la stratégie du paresseux » est plus qu’un simple guide d’investissement, c’est un investissement en soi dans la connaissance et la compréhension financières.

Ce livre se présente, en effet, comme une opportunité de s’armer de connaissances, de stratégies et de perspectives qui non seulement enrichiront notre portefeuille d’investissement, mais aussi notre approche de la vie et de la liberté financière.

Un must-read pour quiconque aspire à se lancer avec succès sur le chemin de l’investissement et de la prospérité financière.

Ce que la lecture « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » vous apportera

« Millionnaire avec la stratégie du paresseux » est un véritable guide pratique pour quiconque s’intéresse à l’investissement passif en ETFs.

L’auteur déboulonne les mythes financiers et partage des stratégies d’investissement simplifiées, particulièrement dans les ETFs, qui sont non seulement applicables mais également durables sur le long terme.

Le livre explique des principes fondamentaux des ETFs jusqu’à la mise en œuvre de ces stratégies d’investissement et de gestion fiscale, le tout dans un langage clair et accessible.

Mais, nous l’avons dit, Christopher Klein ne se contente pas de fournir des stratégies d’investissement. Il nous éduque également sur la mentalité et la discipline nécessaires pour réussir financièrement.

Deux raisons de lire « Millionnaire avec la stratégie du paresseux« 

Je recommande la lecture de « Millionnaire avec la stratégie du paresseux » de Christopher Klein pour deux raisons majeures.

Premièrement, le livre démystifie l’univers souvent complexe de la finance et le rend accessible à tous, quel que soit leur niveau de connaissance préalable. Deuxièmement, au-delà des stratégies d’investissement, Christopher Klein partage une vision réaliste et concrète sur la liberté financière et la gestion de la richesse.

Points forts :

  • L’intention de l’auteur de rendre la finance et l’investissement en ETFs compréhensibles pour tous.
  • La valeur éducative du livre : l’auteur partage des conseils, des informations illustrées de graphiques et des tableaux synthétiques très concrets.
  • Le contenu est très pratique, du début à la fin, et accessible à l’investisseur débutant ou intermédiaire.

Points faibles :

  • Bien que le livre couvre de nombreux aspects, certains lecteurs pourraient souhaiter une exploration plus approfondie de certains sujets financiers complexes.
  • Le découpage des parties et la structure du livre ne sont pas toujours très pertinents à mes yeux.

Ma note :

★★★★☆

Avez-vous lu « Millionnaire avec la stratégie du paresseux « de Christopher Klein ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de Christopher Klein « Millionnaire avec la stratégie du paresseux »

Visitez Amazon afin d’acheter le livre de Christopher Klein « Millionnaire avec la stratégie du paresseux »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer