Quelle formation ou auto-formation a le plus influencé ma vie ?

Formation ou auto-formation : Des résultats qui surprendront plusieurs

Note : Ce billet analysant la formation ou auto-formation fait partie d’une chaîne de blogs initiée par Laurent Brixius du blog Architecte marketing , et que Michael de Esprit Riche m’a passé via Pierre Morsa. Une chaîne de blogs, c’est tout simplement un thème commun que l’on se passe de blog en blog 😉

Formation ou auto-formation de Olivier Roland
 

Et cette chaîne tombe bien car j’ai beaucoup de choses à dire sur le sujet.

Je vais tout d’abord situer mon parcours pour ceux qui ne me connaissent pas : je suis Olivier Roland, j’ai 27 ans (encore pour deux mois) et j’ai créé mon entreprise de services informatiques à l’âge de 19 ans, un an après avoir quitté le lycée après une première L catastrophique, tant du point de vue des notes que de ma motivation. J’aime ainsi dire que j’ai un bac moins 2 🙂

Je n’ai donc aucun diplôme – hormis le BEPC – et tout ce que j’ai appris pour développer ma vie et mon business provient de quatre sources :

  • Le terrain (ce que j’appelle l’école de la vie)
  • Les livres et autres supports de lecture (web, magazines…)
  • Les formations annexes (formations professionnelles, CNAM…)
  • Les discussions avec les autres, et particulièrement ceux plus expérimentés que moi

Mais derrière ces sources s’en cache une autre, bien plus fondamentale.

Je suis ainsi un autodidacte ou un self-made man, et cela va évidemment colorer ce que je vais dire, tout comme cela a coloré – et de multiples couleurs – ma vie.

Comme de nombreux autodidactes, je me caractérise par une soif d’apprendre intense et viscérale, et je suis de plus très curieux et j’ai toujours envie de comprendre davantage comment le monde – et même l’univers, n’ayons pas peur des mots – fonctionne. Pour moi, le fait même d’apprendre est presque plus important que ce que j’apprend, et je crois que je souffrirai comme un accro à la cocaïne en sevrage si l’on me privait de mes sources d’apprentissage. Apprendre pour développer sa sagesse et la pertinence du regard que l’on jette sur le monde me semble être un effet un des buts les plus nobles que l’homme puisse se donner, et j’en ai fait ma quête. Je crois que j’aurai fait un bon scientifique, mais j’en ai décidé autrement – et j’ai eu la malchance de tomber sur une prof de maths exécrable en quatrième, ce qui m’a fermé de nombreuses portes.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Du vétérinaire au One Man Show : la belle histoire de Théo Duverger

L’apprentissage est donc mon carburant, mon propulseur, qui me pousse vers mes objectifs et dont le but ultime, la compréhension et la connaissance, est un objectif de vie qui ne s’éteindra qu’à ma mort.  Et tant mieux, car cela a de nombreux avantages : en développant mes connaissances, j’étend mon rayon d’action car je peux faire plus de choses et les faire de manière plus efficace (c’est à dire avec un résultat de meilleure qualité et en un minimum de temps), je dispose d’une source d’excitation et d’émerveillement sans cesse renouvelée, je m’ouvre à des horizons dont je ne soupçonnais même pas l’existence, je rencontre des nouvelles personnes passionnantes et je développe mes capacités à discuter de manière intéressante avec elles, je prend conscience de processus inconscients qui m’influencent – ce qui est toujours pour moi l’occasion de vivre des moments “Eurêka !” très stimulants et excitants 😉 – et ainsi j’augmente ma liberté en tant qu’individu car j’augmente ma conscience de moi-même (la façon dont je fonctionne), du monde et de la manière dont nous interagissons mutuellement. Existe t-il, au fond, aventure plus exaltante et plus extraordinaire que cette soif de repousser sans cesse ses limites, d’embrasser son imperfection pour la dépasser encore un peu plus, et que ce sentiment de victoire qui nous étreint quand nous nous disons : “oui, j’ai grandi, je sais à présent que je comprend mieux et que j’agis mieux sur le monde que mon ancien moi, et c’est bien ainsi” ? Et ce sentiment d’exaltation n’est-il pas doublé, quadruplé quand nous pouvons nous dire, aussi : “et j’ai également aidé mes semblables à mieux se comprendre, à mieux comprendre le monde et à agir en fonction de ce savoir, et c’est bien ainsi” ?

J’ai ainsi une profonde admiration pour les scientifiques géniaux et les professeurs passionnants. Les premiers ont su mettre leur quête personnelle de savoir et de compréhension au service de l’humanité, avec un talent et un courage incommensurables – ils ont souvent dû affronter les foudres de leurs contemporains par amour de la vérité – et les deuxièmes ont su rendre leur discipline accessible, attirante et enthousiasmante par leur seul talent et amour de la transmission du savoir. Les uns comme les autres sont extrêmement rares. Combien de professeurs passionnants avez-vous eu dans votre vie, de ces professeurs qui ont su vous enthousiasmer pour une matière peut-être réverbative et vous donner envie d’aller aux cours le sourire aux lèvres ? Pour ma part, je n’en ai pas eu beaucoup. J’ai eu quelques bons professeurs, beaucoup de moyens et quelques exécrables. Mais des profs vraiment passionnants, capables de faire aimer leur matière même à ceux qui la haïsse, alors là… Je pense en avoir eu trois, en tout et pour tout.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 choses à faire pour doubler vos ventes demain

Vous voulez un exemple de professeur réellement passionnant ? Allez donc voir les cours de physique de Walter Lewin, prof – maintenant à la retraite – au MIT, accessibles librement sur sa chaine Youtube – si l’anglais ne vous rebute pas. Ou regardez cette courte vidéo synthétisant son enthousiasme et son sense de l’humour 🙂 :

Au lycée, la physique ce n’était pas trop mon truc. Et peut-être que ce n’était pas trop votre truc à vous non plus. Mais comment auriez-vous abordé cette matière avec un prof comme Walter Lewin ? Un prof qui s’investit corps et âme pour rendre sa matière vivante, amusante, concrète et parlante ?

Si j’estime avoir eu trois professeurs réellement passionnants, des profs comme Walter Lewin, je n’en ai jamais eu, et je pense que c’est la même chose pour nombre d’entre vous. Or, si l’on ne peut trouver la motivation dans les professeurs, alors c’est en nous-même qu’il faut la trouver. Et cette motivation qui naît d’une curiosité initiale peut se transformer en une passion qui sera le meilleur professeur pour votre vie entière. Un bon professeur peut allumer l’étincelle, mais c’est à nous d’entretenir la flamme. Et malheureusement, un mauvais professeur peut aussi éteindre une flamme naissante.

Je pense donc que seules les formations pour lesquelles nous sommes passionnés, et que nous pouvons appliquer concrètement dans notre vie, influencent réellement celle-ci. Un bon professeur aidera, et un mauvais professeur sera un frein, mais sa réussite dépendra de notre motivation et de notre capacité à l’appliquer.

Quelle est, donc, la formation ou auto-formation qui a le plus influencé ma vie ?

Créer mon entreprise

Lorsque j’ai arrêté l’école à 18 ans, j’étais un jeune lycéen sans repères, paumé, peu sociable, avec peu d’amis, qui vivait chez ses parents, n’avais jamais eu de copine et ne comprenait quasiment rien au monde qui l’entourait.

Un an plus tard, je créais mon entreprise, encore naïf et inexpérimenté, mais j’avais quitté mes parents, travaillé deux mois en tant que serveur dans une crêperie, ce qui m’avait permis de me louer mon premier appart – un trou à rats de 15 m² entre la douche commune et les toilettes, mais aaahh, c’était mon univers ! 😉 – , j’avais une copine, davantage d’amis et j’avais travaillé un an sur mon projet, constituant un épais dossier, lisant les livres que l’on m’avait conseillé et ayant rencontré de nombreuses personnes passionnantes qui ont agis comme autant de mentors et de professeurs pour me guider. Je remercie aujourd’hui du fond du coeur toutes ses personnes sans qui je ne serai pas où j’en suis aujourd’hui. J’avais affronté des banquiers, des jurys, des contradicteurs, des partenaires, mes parents, des amis, et les avaient tous à peu près convaincu du bien-fondé de ma démarche, de l’intérêt du marché que je visais, de ma capacité à répondre aux besoins que j’avais détecté, de ma capacité à développer cette entreprise que je voulais créer.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment vous protéger de la mauvaise science

Passer du statut de lycéen à chef d’entreprise n’a pas été facile. Et évidemment, mon apprentissage ne s’est pas arrêté à la création – la boîte a failli se planter au bout de six mois à cause des erreurs que j’ai commis, mais c’est une autre histoire 😉 – mais cette expérience a été comme un passage initiatique me permettant de passer l’adolescent à l’adulte, et celle qui a bouleversé mon existence.

Elle n’est pas venue d’un professeur, mais de l’étincelle qui était en moi, de cette envie violente, débordante, de vivre par et pour moi-même, de créer, de m’émanciper qui faisait rage en moi. Comme le dit Van Damne, j’étais à l’écoute du silence de mon âme plutôt que du bruit du monde 😉 .

Les meilleures formations sont les rêves fous que l’on met en pratique. Ils nous apprennent plus sur nous-même ou les autres que tous les cours ou même les livres du monde. Ils sont nos Walter Lewin intérieurs. Des sources d’apprentissage et de croissance énormes, insoupçonnés jusqu’à ce qu’on les utilise. Ils sont en vous en ce moment même. Des pépites d’or affleurantes qui n’attendent que d’être cueillies. Enfin, n’oubliez pas de consulter mon article “La YES School, une école pour les entrepreneurs“. Il s’agit d’un interview avec Catherine Ramon, directrice du Young Entrepreneur School.

Je continue en passant la chaîne aux blogueurs suivants :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

18 Commentaires pour :

Quelle formation ou auto-formation a le plus influencé ma vie ?

  • Jeremy Salmon

    11 Déc 2008 à 01:26

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ce bel article dans lequel je me retrouve bien. Décidément nous avons apparemment beaucoup de points communs 😉

    Le problème que j’ai rencontré et que je rencontre encore avec l'”autodidactie” c’est que parfois j’ai l’impression de perdre du temps à essayer de trouver toutes les “méthodes” et sélectionner la “bonne” pour résoudre un problème. Mais d’un autre côté je suis content justement de ne pas être “formaté” à un seul mode de pensée et à réussir à garder un esprit ouvert.

    A bientôt,

    Répondre



    • Michael

      11 Déc 2008 à 17:33

      Merci d’avoir pris le relais !

      C’est l’occasion de mieux te connaître et ton parcours est admirable.
      Même si j’ai suivi un cursus bac+5 je me considère comme un autodidacte car j’ai investi mon temps dans ce qui présentait de l’intérêt pour moi.
      Tu le soulignes très bien : il ne faut jamais arrêter d’apprendre.

      Michael

      Répondre



      • David

        13 Déc 2008 à 15:23

        Bonjour Olivier,

        Joli parcours en effet, et beau billet au passage. Merci de m’avoir passé le relai, je tenterai d’être à la hauteur, mais l’exercice est plus compliqué qu’il n’y paraît.

        Tu m’offres là une occasion unique de me poser pour penser à ce qui m’a apporté ou m’apporte… Je suis curieux et impatient de voir ce qui sortira de cette introspection.

        @+

        Répondre




        • […] via Pierre Morsa et Michael de Esprit Riche, pour enfin arriver à Olivier Roland dans son blog Des livres pour changer de vie. Comme Olivier l’a expliqué dans son article, une chaîne de blogs, c’est tout simplement […]

          Répondre



          • pommeliane

            17 Déc 2008 à 02:56

            Bravo pour ce beau billet sur l’auto-formation. Il rejoint mon point de vue, mais ce qui est encore plus formidable, c’est de savoir qu’il existe encore des personnes qui n’attendent rien des autres et qui vont à la pêche aux informations pour grandir. C’est rassurant pour l’avenir des hommes…

            Répondre



            • Boréale

              21 Déc 2008 à 11:26

              Salut ! 🙂

              C’est marrant, nos chemins se croisent, car j’ai été amenée moi aussi à répondre à cette question passionnante…. J’apprécie beaucoup ta réponse, et je suis heureuse de t’entendre aussi enthousiaste au sujet de l’apprentissage personnel, enthousiasme que je partage totalement ! 🙂
              (D’ailleurs, j’avais titré mon billet “Le bonheur de l’auto-formation” 🙂 – pour les curieux : http://www.lafabriquedesidees.com/2008/11/auto-formation/)

              Autrement, 1000 fois d’accord sur les mentors qui savent transmettre leur enthousiasme et leur joie de vivre.
              Ta vidéo m’a fait penser à un gars absolument génial, que j’ai découvert il y a 3 mois, attends que je recherche…
              Randy Pausch, voilà !
              J’en parle en détail ici :
              http://www.lafabriquedesidees.com/2008/08/have-fun-lecon-de-vie-et-de-mort/
              Je te conseille notamment 2 vidéos : l’une intitulée “Réaliser ses rêves d’enfance”, et l’autre sur l’efficacité.

              A mon très humble avis, tu vas adorer !! 😉

              Répondre



              • Olivier Roland (Auteur)

                22 Déc 2008 à 22:22

                Salut Boréale ! 🙂

                Je ne connaissai pas Randy Paush, j’ai regardé les 30 premières minutes de sa vidéo, plus un peu de quelques autres et je les trouve admirables ! Merci de m’avoir fait découvrir cet homme qui nous donne à tous une formidable leçon sur l’art de vivre et d’appréhender la mort 😉 .

                Répondre


                • giviz

                  3 Jan 2009 à 17:55

                  Salut,

                  Très beau récit, je me retrouve complètement dans cette aventure. J’ai également monté ma société à 22 ans (je vais sur mes 26) après avoir passé mon Bac S à la suite d’une succession d’échecs scolaires. Finalement je l’ai eu en prenant des cours seul, par correspondance (avec le CNED, une horreur, pire encore que les cours du système traditionnel mais c’est une autre histoire).

                  Je me suis formé entièrement seul, sans même suivre la moindre formation avec un organisme : le web, les livres et des heures et des heures de mon temps, mais surtout une passion sans limite.

                  Aujourd’hui après quelques ratages dus à mes premières erreurs mon activité professionnelle marche très bien, je peux en vivre très confortablement et je suis 100% autonome, je n’ai pas de patron, pas d’employés et même pas de clients directs (vive Internet ;)).

                  Je pense que le système scolaire n’est pas fait pour les personnes autodidactes, je pense que quand on est une de ces personnes, ce qui nous anime c’est la soif d’apprendre et la passion qui va avec.

                  Le système scolaire c’est un programme qui change légèrement tous les 4 ans et qu’il faut se farcir de A à Z sans prendre le temps de le rendre intéressant, utile ou vivant. Honnêtement je ne vois pas l’intérêt des professeurs qui souvent se contentent de dicter le cours qu’il faut recopier puis apprendre presque par coeur (filez nous une photocopie monsieur, c’est bon on sait déjà écrire…, quelle perte de temps…).

                  Je te rejoins complètement sur le fait qu’apprendre est un besoin vital pour moi, une fois que j’ai le tour d’un sujet il perd en général beaucoup de son attrait, au profit d’un autre 🙂

                  C’est agréable de voir qu’il existe des gens hors normes qui fonctionnent (et bien en plus) sur un modèle similaire au mien 🙂

                  Enfin pour finir, et parce que tout n’est pas rose non plus, il y a tout de même des domaines dans lesquels on a beau faire des efforts, avancer seul n’est pas évident et demande beaucoup d’énergie. La bête noire c’est l’orthographe, je m’améliore au fil du temps (je suis parti de vraiment très bas…), mais ca reste la discipline qui me demande le plus d’efforts !

                  Au plaisir de te lire encore 🙂

                  Répondre



                  • Olivier Roland (Auteur)

                    4 Jan 2009 à 20:12

                    Bonjour Giviz, merci pour ton témoignage, je me demande si on ne devrait pas monter un “club des autodidactes 😉 “.

                    En tout cas je songe sérieusement à mettre un place un forum autour des livres qui font changer de vie et du Personal MBA, et je crois qu’une section sur les autodidactes serait intéressante.

                    A bientôt 🙂 .

                    Répondre


                    • giviz

                      5 Jan 2009 à 08:38

                      Salut 🙂

                      Un forum comme tu le décris me semble effectivement une bonne idée !

                      A bientot 😉

                      Répondre



                      • Dominique

                        10 Jan 2009 à 22:51

                        Bonjour,

                        je lis avec intérêt vos articles depuis deux mois et j’ai utilisé votre liste des 52 des meilleurs livres de business pour piocher des idées de lectures.

                        Mais, je me permets de vous poser une question : tous ces livres ont été écrits par de Américains.

                        Est-ce qu’il n’y aurait aucun auteur Européen en général et Français en particulier qui aurait eu une place dans cette liste ?

                        Ou est-ce un parti pris de votre part ?

                        Merci et encore bravo.

                        Dominique

                        Répondre



                        • Olivier Roland (Auteur)

                          11 Jan 2009 à 13:08

                          Bonjour Dominique,

                          Merci de votre intérêt 🙂 ,

                          Effectivement, je lis des livres d’auteurs anglophones, tout simplement parce que le créateur du Personal MBA est Américain et qu’il a sélectionné des livres d’auteurs quasiment exclusivement anglophones dans sa liste. Il y a sans doute un biais culturel, mais je trouve révélateur qu’aucun ouvrage français ne soit considéré comme une référence dans cette liste.

                          L’influence des Américains et des Anglo-saxons en général sur le business me semble bien plus forte que celle des Français, et c’est en général d’eux que viennent les innovations dans ce domaine. Ceci dit je suis tout à fait prêt à ajouter quelques livres d’auteurs Français ou Européen dans ma liste (quand j’aurai fini mon défi) si on m’en indique quelques-uns excellents.

                          Par ailleurs, il y a tout de même un auteur Français dans la liste du Personal MBA : Renée Mauborgne, qui est co-auteure de Stratégie Océan Bleu, l’honneur est donc sauf 😉 .

                          Répondre


                          • A la croisée des blogs Février - Autodidacte - Comment apprendre par soi-même | Architecte & Marketing

                            2 Fév 2009 à 15:04

                            […] Roland avait déjà partagé son expérience personnelle d’autodidacte dans son article Quelle formation ou auto-formation a le plus influencé ma vie ? à l’occasion d’une chaîne de blog que j’avais lancée il y a quelques mois. Son […]

                            Répondre



                            • Gtn

                              23 Mar 2009 à 21:32

                              WA-Hou

                              Bon à moi de raconter ma petite histoire…

                              Comme certaines personnes, j’était (je le suis peu être encore un peu mais plus pour longtemps) paumé, dans ses rêves, sécheur de cours, timide, solitaire…

                              Me suis toujours dit que le lycée était une perte de temps, que les profs étaient trop longs , qu’on apprenait pas vraiment ce que l’on voulait, que les gens c’étaient tous des cons,un père derrière moi qui arrête pas de me rappeler que je suis un bon a rien etc

                              J’ai depuis bien 5 ans maintenant l’envie de passer ma vie a faire le tour de monde en tant que photographe.

                              Puis il y a 2 ans je me ressaisi, me dit que c’était stupide, que je devrais mieux faire comme les autres et faire de mon mieux.
                              Je pourrais ainsi gagner de l’argent et voyager.

                              Depuis un ans je rêve en me disant qu’en montant une entreprise je pourrais gagner plus, voyager plus et mieux.

                              Depuis 8 mois je me prépare au concours d’école de commerce afin de bosser dans le commerce internationale.

                              Juillet dernier je suis tomber pas vraiment par hasard sur la PNL pour les nuls, la je pense pouvoir dire que c’est le moment ou ma vie à commencer a changer.

                              Ce changement, j’ai commencer une recherche sur le net.
                              Taper dans google “comment changer sa vie” me paraissait quelques choses d’assez pitoyable.

                              La découverte de la PNL, voila ce qui je pense change ma vie.

                              Depuis je suis gangréné par la soif d’apprendre, j’ai télécharger je ne sais combien de Méga octets d’ebook que j’ai pas encore pus lire.

                              Depuis Janvier, mes 19ans, je me dit que monter mon entreprise par moi même rien qu’en lisant des bouquins, en fesant les bonnes rencontres et avec le net est possible.
                              Je laisse donc tomber pour les écoles de commerces, me dit que si j’ai le bac, c’est tip top que si je l’ai pas je m’en fous.

                              Je décide alors de suivre dans quelques mois des formations photographe en parallèle d’un job pour faire assistant photographe de mode au 4coins de la
                              planète pour par la suite monter une entreprise de fringue.

                              Il y a 2 semaines, Un Regal me raconte l’histoire D’Ollivier O_O après lui avoir raconté la mienne.

                              Il y a 20 minutes je tomber par hasard sur ce blog après avoir chercher un bouquins pour lire plus rapidement.

                              Répondre



                              • Olivier Roland, Cet homme qui a réussi (1/2) | Capacite-Riche

                                7 Juin 2010 à 13:09

                                […] Pour voir tout son article : RDV ici […]

                                Répondre



                                • Dominique

                                  5 Juin 2012 à 12:15

                                  Dommage aucun lien pour le voir ton article…

                                  Répondre



                                • Dominique

                                  5 Juin 2012 à 12:14

                                  Bonjour,

                                  C’est absolument enthousiasment… et en même temps tout cela me fait peur… En effet moi qui est 42 ans, je me trouve tout con devant des gens comme toi qui à 27 (bientôt 28 😉 ) ont déjà cette capacité de vivre leur vie… Pas de patron, pas de contrainte, assez d’argent pour ne pas s’inquiéter de l’avenir… Beau rêve.
                                  Moi, j’ai l’impression d’avoir commencé ma vie il y a six mois. Au moment ou j’ai décidé que je voulais être mon propre patron UN POINT C’EST TOUT !! En fait ma vie je la redémarre de temps en temps… Je passe des étapes, qui pour la plupart du temps sont des souffrances…
                                  Depuis ces six mois, j’ai appliqué une partie de ton livre sur “vivre la vie de vos rêves avec votre blog”. Une partie car je ne l’ai pas terminé. D’abord parce que je prends mon temps… mais aussi parce que j’ai cette “peur de réussir” (entre autres peurs d’ailleurs) qui me taraude et m’empêche d’avancer comme je le souhaiterais .
                                  C’est enthousiasment de voir des gens comme toi (ou Sébastien et d’autres…) Mais à mon âge (pas si vieux après tout !!! contrairement à ce que me disent mes chers enfants lol) c’est encore plus difficile je trouve de passer du rêve à la réalité. Ceci m’est bien sur personnel mais bon…….
                                  En tout cas mon prochain objectif est de rassembler assez d’argent pour suivre enfin ta formation (que j’espère tu vas ressortir bientôt… à moins que pour moi, tu veuilles bien exceptionnellement, pourquoi pas, hum !!!???? la sortir en exclusivité pour moi ?????? hi hi).
                                  Je pense (et je suis sincère) que tu as une crédibilité à toute épreuve, que tu fais ce que tu dis et que tu dis aussi ce que tu fais. Pour moi tu fais parti des gens à suivre… comme un mentor en somme…..

                                  Répondre



                                  • Dominique

                                    5 Juin 2012 à 12:17

                                    lol même pas vu les dates des commentaires… donc tu es peut-être plus vieux que ces 28 ans….
                                    En tout cas c’est quand même d’actualité… t’es quelqu’un à suivre…

                                    Répondre









                                    Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                                    Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.