Cut To The Chase (Allez à l’essentiel)

Phrase-résumée du livre “Allez à l’essentiel” – Cut to the chase: Notre temps est ce que nous avons de plus précieux ; pour le préserver il est important de savoir aller à l’essentiel en connaissant à un certain nombre de règles ; ce livre nous en présente 100.

De Stuart R. Levine, 206 pages, 2006.

Traduction : Allez à l’Essentiel, et 99 Autres Règles pour Vous Libérer et Retrouver du Temps

Chronique et résumé du livre Cut to the Chase (Allez à l’essentiel)

A l’image de The unwritten laws of Business, ce livre est un court recueil de 100 règles concises dont le but est de nous faire gagner en efficacité pour économiser notre temps – et celui des autres. Je vous les livre sans préambule en les résumant et  en détaillant celles qui m’ont parues le plus pertinentes :

Partie 1 : Commencez maintenant !

1. Allez à l’essentiel

Nous laissons tous les jours le temps nous filer entre les doigts, à cause d’émotions qui ne nous donnent aucun avantage, de personnes qui ne valorisent pas notre temps, et d’habitudes inefficaces. Nous pouvons y remédier en nous concentrant sur 3 principes, qui sont les fondations de cette règle ainsi que des 99 autres :

  1. Définissez votre but. Un but bien défini sera la boussole qui vous permettra de naviguer quand les conditions changeront.
  2. Connaissez votre environnement. Soyez toujours en train d’apprendre et de comprendre le monde autour de vous. Et vous-même.
  3. Concentrez-vous. Arrêtez les distractions, focalisez-vous.

2. Commencez juste

Quelque soit ce que vous pouvez faire ou rêvez que vous pouvez faire, commencez-le. L’audace à du génie, du pouvoir et de la magie en elle !

Goethe

3. Allez-y tôt et rentrez à temps à la maison

Trop de personnes arrivent au travail avec un quart d’heure de retard, en pensant qu’elles resteront plus tard pour rattraper le temps perdu, puis prennent un café, discutent des dernières nouvelles avec leurs collègues, vont surfer sur des sites divers sur Internet, et si elles ont de la chance, arrivent à faire une heure environ de “vrai travail” avant d’aller déjeuner.

Ne soyez pas comme elles, et ne confondez pas le temps passé au bureau avec le temps passé à être productif.

4. J’ai compris

Dès que vous avez compris exactement ce que quelqu’un est en train d’expliquer, dites-lui simplement d’une manière ou d’une autre “j’ai compris”. Cela l’invitera à passer à autre chose. Cette simple phrase pourra vous faire économiser un temps précieux.

5. Les 20 premières minutes

Dès que vous arrivez au travail, avant de vérifier vos emails ou vos messages téléphoniques, prenez 20 minutes pour planifier votre journée : définissez les priorités les plus importantes du jour, mettez à jour votre liste de choses à faire, révisez votre agenda,  etc. Une bonne préparation fait toute la différence.

6. Vous m’achevez

Que faire si quelqu’un à qui vous avez dit “j’ai compris” continue à entrer de plus en plus profondément dans les détails, et que tout le monde commence à être frustré et à s’impatienter ? Au lieu de vous énerver ou d’abandonner la partie, regardez la personne, riez et dites “Vous m’achevez. J’ai bien compris. Passons au point suivant”. En étant ainsi direct et drôle, vous cassez la tension montante et permettez à la conversation d’avancer sans offenser personne.

7. Passez l’éponge

Quand quelqu’un nous coupe la route au volant, nous pouvons ressentir de la colère, qui peut se transformer en rage de la route rapidement si nous n’y prenons pas garde. Quand quelqu’un nous “coupe la route” au travail, cela peut nous occasionner les mêmes sentiments. Mais rester sur un sentiment de colère nous coûte beaucoup en temps, énergie et concentration. Lâchez prise.

8. Ce n’est pas tout le temps à propos de vous

Ce n’est parce que quelqu’un est impatient, énervé ou préoccupé que cela est forcément lié à vous. En fait dans la plupart des cas cela ne l’est pas. Respirez un bon coup et prenez du recul.

9. Qu’est-ce qui vous empêche de dormir la nuit ?

Cette question va droit aux coeurs des problèmes critiques qui affectent votre entreprise ou votre vie. Posez-vous la. Et gardez un papier et un crayon à portée de votre lit : dès que vos pensées commenceront à vous tourmenter, notez les. Bien souvent, cela vous apaisera et vous pourrez dormir tranquille. Et peut-être vous réveillerez-vous le matin avec des idées géniales inscrites sur votre carnet.

10. Ne cachez pas votre passion

Si vous êtes enthousiasmé et passionné par votre travail, ne le cachez pas par pudeur. Montrez le et tirez en partie.

Partie 2 : Pensez clairement

11. Commencez avec la fin à l’esprit

Sachez ce que vous voulez obtenir avant de commencer.

12. Concentrez-vous sur une chose à la fois

Quand vous ne cessez pas de passer d’une tâche à l’autre sans les terminer, vous perdez en efficacité car il faut toujours un temps pour se “désadapter” de son ancienne tâche et se réadapter à la nouvelle. Lisez cet article sur comment ne pas être multitâches pour approfondir.

13. Organisez-vous d’abord

L’efficacité commence par un environnement de travail clair et rangé. Voici un article pour ranger son bureau en 3 étapes.

14. Les présomptions tuent

Ne présumez pas que les personnes autour de vous comprennent ce que vous voulez, où comment vous passez votre temps. Communiquez et dissipez tout malentendu éventuel.

15. Pensez en listes de points

Nous aimons les points.

  • Ils donnent du punch à une présentation
  • Ils sont faciles à lire
  • Et aussi, ils vont droit à l’essentiel

Faites pareil lorsque vous pensez et parlez.

16. Croyez en votre instinct

Parfois, l’intuition est votre meilleure conseillère. Écoutez la.

17. Prédisez combien de temps les choses vont prendre

Vous ne pouvez pas contrôler le temps, mais vous pouvez contrôler comment vous planifiez et budgétisez le temps en prédisant avec précision combien de temps vont prendre les choses. Lorsque vous passez en revue votre liste de choses à faire de la semaine, indiquez le temps que vous estimez devoir prendre pour les faire, en prenant en compte les interruptions.

18. Adaptez le message à votre audience

Que vous écriviez un rapport, une lettre ou une présentation, demandez-vous :

  1. Qui est l’audience ?
  2. Qu’est-ce qu’ils recherchent ?
  3. Quel niveau de détail désirent-ils ?
  4. Comment l’information que je détiens peut-elle les aider ?
  5. De combien d’informations sur le contexte ont-ils besoin ?
  6. Est-ce que quelqu’un est susceptible d’être hostile à ce que j’ai à dire ?
  7. Sont-ils familiers avec le jargon que j’utilise ?
  8. Quels types d’exemples et d’analogies seront les plus utiles pour eux ?

19. Qu’est-ce qui s’est amélioré récemment – et pourquoi ?

La plupart des personnes prennent en général du temps pour analyser leurs erreurs. Faites la même chose avec vos succès.

Partie 3 : Accélérez

20. Démarrez comme une bombe

Un excellent départ vous aidera à conserver de l’élan et à vous mettre en piste pour une course gagnante. Commencez tôt, et donnez-vous de l’énergie le matin avant d’arriver au travail.

21. Chaque seconde compte

Afin de mieux apprécier à quel point est précieux et limité le temps qui vous est imparti, prévoyez une heure pendant le prochain week-end et trouvez un coin tranquille où vous pourrez travailler sans être interrompu. Écrivez cette question : Quel est le but de ma vie ? Puis écrivez. La réponse peut venir tôt ou plus tard, mais n’abandonnez pas avant d’avoir plusieurs phrases décrivant le but de votre vie.

22. Sachez comment les choses se passent réellement

Ne vous fiez pas aux procédures, et autres rapports pour savoir comment les choses se passent sur le terrain. Souvent, la pratique diffère de la théorie. Allez voir par vous-même.

23. Créez de l’élan

Découpez un project en mini-objectifs qui vous permettront de créer de l’élan pour vous et votre équipe en gardant intact votre enthousiasme grâce aux victoires régulières qui jalonneront votre parcours.

24. Soyez sûr que vos relais soient sûrs

Dans une course de relais, si un bâton est lâché au moment où un coureur le passe à son collègue, il est quasiment impossible de regagner le temps perdu et tous les autres coureurs devront batailler ferme pour tenter de regagner quelques secondes. C’est la même chose dans les projets à intervenants multiples. Vérifiez vos relais.

25. Trouvez des consensus efficaces

Il est inutile d’essayer de satisfaire tout le monde lorsque vous devez prendre une décision. Mais demandez l’avis des autres en leur indiquant comment et quand vous allez prendre votre décision. Ainsi vous n’aurez pas à reporter votre choix s’ils ne répondent pas dans les temps.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  GTD, Mise en pratique - 1

26. Cassez les cloisonnements

Le fonctionnement en silos – où chaque part importante de l’entreprise fonctionne de manière indépendante sans se soucier des autres ni de l’entreprise globale – est une énorme perte de temps et d’énergie. Cassez les en ouvrant les lignes de communications entre les parties.

27. Faites appel à leurs intérêts bien compris

Quand vous essayez de vendre quelque chose – un produit, un service, une idée, vous – ne leur parlez pas juste de cette chose. Dites leur comment cela bénéficiera à leur vie.

28. Mesurez deux fois, coupez une fois

Cette vieille maxime de charpentier ne s’applique pas qu’au découpage du bois. En fait contrairement au bois, il est impossible de regagner le temps perdu. Avant de vous lancer dans un projet ou une tâche, analysez les coûts et les bénéfices, et décidez si cela vaut le coup ou pas.

29. Fermez la boucle

Avez-vous déjà eu affaire à quelqu’un qui vous a dit “Nous vous rappellerons en cas de problème ?”. Deux semaines passent et toujours pas d’appel et vous commencez à vous demander si vraiment tout va bien.

Quand les personnes ne ferment pas la boucle, elles laissent les autres dans l’attente, ce qui les distrait et peut même altérer subtilement les relations.

Ne faites pas comme elles. Tenez les autres au courant.

30. Décidez quoi faire à la dernière seconde après avoir envisagé toutes les possibilités

Souvent dans le business, afin de garder une tête d’avance sur la concurrence, il est important d’anticiper les changements avant qu’ils n’arrivent. Envisagez toutes les possibilités, puis soyez à l’affût de tous les signes annonçant ces possibilités – et agissez.

31. Coiffez les changements au poteau

Anticipez les changements et accompagnez les. Rien ne peut vous nuire plus que de résister à des changements inéluctables.

32. Pour accélérer, ralentissez

Parfois quand vous allez trop vite vous ne faites pas les choses suffisamment bien et cela coûte du temps ou de l’argent ensuite. Faites attention à tout ce qui semble être une redondance – souvent elles ne sont là que pour pallier un processus vite fait mal fait.

 

« Take the time to understand what’s behind your success. It’s the best way to ensure it will continue. » – Stuart R. Levine

Partie 4 : Soyez direct

33. Enseignez aux personnes comment utiliser leur temps

Dites à votre équipe exactement comment vous attendez qu’ils utilisent leur temps – et le vôtre.

34. Traitez le temps des autres comme vous le feriez du vôtre

Pensez à cela comme la Règle d’Or du fait d’Aller à l’Essentiel. Préparez chaque RV avec vos collègues comme si vous aviez rendez-vous avec votre PDG. Et si vous avez rendez-vous avec le PDG, préparez-le deux fois plus 😉 .

35. Sachez ce que l’on attend de vous

Avant de commencer un projet, sachez exactement ce que l’on en attend. C’est une perte de temps énorme que d’avancer sans un sens clair de où nous allons.

36. Si vous voulez quelque chose, demandez le

Ne tournez pas autour du pot et ne croyez pas que les personnes sauront ce que vous voulez. Demandez.

37. Dites leur si le bébé est moche

Quand on vous demande votre avis, donnez le honnêtement. Commentez d’abord ce que vous trouvez positif chez l’idée de l’autre avant de dire ce que vous pensez qui ne va pas, cela permettra à la personne d’être plus ouverte à vos suggestions.

38. Allez à l’essentiel sans répandre le sang

Si vous passez vos collègues au rouleau compresseur, vous allez vous les aliéner. Vous pouvez penser que vous allez à l’essentiel, alors que vous vous coupez simplement d’eux. Faites-y attention.

39. Soyez sûr que chacun ait le plan

Chaque entreprise devrait avoir un plan général détaillant ses principaux objectifs.

40. Dites leur ce qui est à l’examen

Il y a deux types de professeurs : ceux qui disent à leurs élèves les sujets qui seront abordés à l’examen, leur permettant de se focaliser sur les éléments essentiels, et ceux qui ne leur dise rien, afin qu’ils révisent tout. Dans le monde du business, la première solution est certainement la meilleure : dire aux personnes comment leurs performances seront mesurées les aidera à se focaliser sur les choses les plus importantes.

41. Connaissez votre style de travail – et le leur

Demandez-vous “Comment est-ce que j’aime travailler ?”. Observez-vous. La prochaine fois que vous serez “dedans”, notez les circonstances. Puis posez la question à vos collègues ou employés.

42. Mettez les choses à plat

Quand vous sentez qu’un collègue est énervé par rapport à vous, mettez les choses à plat. Bien qu’il soit tentant d’éviter les conversations inconfortables, ces situations ne se résolvent jamais par elles-mêmes. Même si les relations paraissent rester normales, la frustration engendrée par ces problèmes non mis sur le tapis affectera vos relations et peut-être même votre travail.

43. Arrêtez le baratin

Trop de conversations dans le monde du business ne vont nulle part parce que quelqu’un a peur d’offenser l’autre. Mais il ne sert à rien de tourner autour du pot. Arrêtez le baratin.

44. Créez une zone “Défense de flâner”

Nous connaissons tous des empêcheurs de travailler en rond qui nous prennent un temps précieux avec leur bavardage. Pour empêcher cela, transformer votre zone de travail en zone “défense de flâner”, en commençant par y poster une affiche.

45. Vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde

Quand quelqu’un vous fait une demande déraisonnable, il est OK de dire non. Vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde.

Partie 5 : Rencontrez plus intelligemment

46. Les gens haïssent les réunions pour de bonnes raisons

Les personnes n’aiment pas perdre leur temps dans les discussions futiles qui se tiennent souvent dans les réunions. Pour faire des réunions des moments de travail efficace, il faut 1) commencer en énonçant l’objectif et un moment précis pour la terminer, 2) résumer la situation et 3) demander des idées.

47. Chaque conversation devrait avoir un but

Ne laisser pas votre temps se faire dévorer par des repas d’affaires à rallonge ou des conversations qui n’ont pas lieu d’être. Demandez-vous 1) ce que vous voulez accomplir, 2) ce que vous avez besoin de la part de cette personne, 3) quelles informations vous voulez partager avec cette personne et 4) qu’est-ce que vous pouvez faire pour ajouter de la valeur à cette personne.

48. 120 secondes et c’est fini

Beaucoup de personnes pensent qu’il n’est pas très poli de juste faire une demande rapide et précise et s’embarquent dans de longues conversations par politesse. Ironiquement, la personne en face espère souvent que vous en viendrez vite au fait. Faites le.

49. Sachez quand on n’a pas besoin de vous

Avant de participer à quoi que ce soit, demandez-vous s’il est réellement important que vous soyez impliqué.

50. Maîtrisez la réunion de 10 minutes

Quand c’est possible, faites des réunions de 10 minutes. Préparez-les.

51. Comptez les points

Lorsque vous êtes sur le point de faire une proposition cruciale, connaissez la position de chaque personne ayant une voix au chapitre et la majorité sur laquelle vous pouvez compter.

52. Restez sur la piste

Rien n’est plus frustrant que d’atteindre la ligne d’arrivée d’un projet et de découvrir qu’à un moment, vous avez tournée à gauche au lieu de tourner à droite. Tout est à refaire depuis ce point. Pour éviter cela, veillez à ce que toutes les personnes impliquées restent en cohésion, sur la piste.

53. Ne vous écoutez pas parler

Nous connaissons tout des personnes qui adorent s’écouter parler. Ne le faites pas. Cela fait perdre du temps à tout le monde, y compris vous.

54. Ayez une réunion avant la réunion

En moins de 10 ou 15 minutes, faites une pré-réunion avant une importante réunion, pour être sûr que toute votre équipe est synchronisée et préparée.

55. Débriefez

Après chaque présentation ou réunion majeure, faites un débriefing avec votre équipe pour discuter des choses qui se sont passées. Demandez-vous “Avons-nous accompli tout ce que nous avions prévu de faire ? Est-ce que tout le monde sait clairement quelles sont les prochaines étapes ?”

56. Restez en contact

Que vous soyez un PDG ou un adjoint à un manager, si vous ne discutez pas régulièrement avec des clients, vous êtes sur la touche. Restez en contact avec le terrain.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  The Creative Habit (Devenir Créatif)

57. Maîtrisez l’art des belles sorties

Évitez de tomber dans le piège des discussions futiles à la fin d’un rendez-vous avec un client. Demandez s’il a besoin de quelque chose de plus, et si non, récapitulez ce que vous avez dit et dites lui quand il entendra à nouveau parler de vous.

58. Reconnaissez quand tout à été dit

Partie 6 : Avancez

59. Voyez la figure globale

Avant de définir n’importe quel objectif important, cela aide de regarder l’image globale. Déterminez vos Forces, vos Faiblesses, vos Opportunités et vos Menaces avec l’analyse SWOT.

60. Connaissez vos faiblesses, mais comptez sur vos forces

Se concentrer sur ses faiblesses pour tenter de les améliorer est une perte de temps. Soyez en conscient, essayez de les mettre au strict minimum acceptable si elles sont en dessous et concentrez-vous sur vos forces. Et sachez les identifier : ne pensez pas que parce que quelque chose vous est terriblement facile que cela n’a aucune valeur aux yeux des autres.

61. Prévoyez 3 coups en avance

Prévoyez la succession de votre poste. Cela vous permettra de savoir si vous pouvez facilement partir ou évoluer et d’identifier les étoiles montantes de votre entreprise pour les aider à atteindre les sommets.

62. Sachez quand votre carrière est dans un cul-de-sac

Soyez attentif aux rôles et aux engagements qui peuvent brûler des années de votre carrière sans vous aider à grandir et à avancer.

63. Faites en sorte que les opportunités arrivent

Une opportunité saisie judicieusement peut vous amener plus loin en quelques minutes que plusieurs mois de planning et de travail. Mettez-vous vous-même sur le chemin des opportunités. Soyez proches des personnes à qui de bonnes choses arrivent. Apprenez d’eux. Si vous voyez un problème, soyez une partie de la solution.

cut to the chase - allez à l'essentiel

64. Déléguez

Ne soyez pas dans un cercle vicieux où vous n’avez pas le temps d’engager de nouvelles recrues ou de les former ou de leur déléguer des tâches. Si vous voyez que vous êtes dans un tel cercle, cassez-le. Recherchez en particulier les tâches répétitives qui vous donneront un retour sur investissement à moyen terme si vous prenez le temps de former quelqu’un à les faire.

65. La vie est une négociation

Si vous respirez, vous négociez. Nous négocions tout le temps sur un nombre incroyable de choses. Rendez chacune de ces négociations plus faciles en limitant vos souhaits aux deux ou trois éléments qui comptent le plus.

66. Sachez quand attendre

Si le timing n’est pas bon, peu importe à quel point vos idées sont géniales ou à quel point vous les présentez bien. Sachez identifier le bon – et le mauvais – moment.

67. Sachez quand ne pas attendre

Attendre l’approbation de quelqu’un quand ce n’est pas nécessaire est un gaspillage de temps pour tout le monde. Soyez autonome, et faites en sorte que vos collaborateurs le soient.

68. Si vous avez besoin d’un batteur, engagez un batteur

Si vous essayez de monter un groupe de musique et que vous avez tout le monde, sauf un batteur, n’engagez pas un pianiste qui sait faire un peu de batterie. Et si vous avez besoin d’un VRP pour booster vos ventes, engagez-en un vrai, avec de l’expérience et un palmarès, pas un étudiant en sociologie qui a de brillantes idées sur tout.

69. N’ayez pas peur d’engager des personnes que vous allez perdre

N’engagez pas quelqu’un de médiocre juste pour pouvoir le garder sur le long terme. Engagez quelqu’un dont vous êtes sûr qu’il partira un jour ou l’autre à cause de son ambition et de ses talents. Si vous développez une véritable synergie avec lui, il pourra vous apporter bien plus pendant qu’il sera là que des décennies de travail avec une personne moins talentueuse.

Partie 7 : Supprimez l’inutile

70. Décidez ce qu’il ne faut pas faire

N’hésitez pas à supprimer des choses de votre liste de choses à faire. Demandez-vous pour chaque tâche est-ce que cela :

  • Apporte de la valeur à l’organisation ?
  • Est directement lié à un objectif stratégique ?
  • Représente un élément critique pour que moi ou mon équipe puissent travailler efficacement ?
  • Affecte directement mes clients ?
  • M’apprend quelque chose de nouveau et d’important ?

Si la réponse à toutes ces questions est non, alors supprimez-la ou déléguez-la.

71. L’addition par la soustraction

Nous avons tous des personnes qui nous prennent plus que ce que nous donnons, que ce soit un ami, un collègue ou quelqu’un d’autre. Évitez les dans la mesure du possible. Les amis doivent enrichir votre vie en vous challengeant pour que vous donniez le meilleur de vous-même, doivent vous donner des feedbacks honnêtes, vous aider dans vos efforts pour vous développer et être là quand vous avez besoin d’eux. Si vous n’avez pas ce genre d’aide de la part des personnes que vous fréquentez, faites quelque chose pour changer cela.

72. Coupez-le en deux

Je crois plus dans les ciseaux que je ne crois dans le crayon.

Truman Capote

Quelle que soit la tâche, vous en faites probablement trop. Réduisez la en enlevant tous les éléments inutiles.

73. Le surligneur est plus fort que l’épée

Surlignez les points importants de ce que vous dites, que ce soit à l’oral ou l’écrit, afin de mieux faire passer votre message.

74. Une image vaut mille mots

75. Racontez une histoire

Les nombres peuvent vous aider à construire une maison, mais les histoires véhiculent vos messages dans la maison. Le hommes sont friands d’histoires, d’images et de métaphores. Utilisez les.

76. Dessus. En attente. Fini.

Créez des raccourcis avec vos collègues. Par exemple, vous pouvez convenir du code “Dessus. En attente. Fini.” Dès que vous leur demandez quelque chose, ils vous envoient un mail “Dessus” pour vous dire qu’ils travaillent dessus. S’ils rencontrent un obstacle et que la tâche va prendre plus de temps que prévu, ils vous envoient un email “En attente” en vous expliquant succinctement le problème et éventuellement en vous demandant de l’aide. Une fois que c’est terminé, ils vous envoient un mail “Fini”.

77. … Pour arriver de l’autre coté

Nous avons appris à l’école cette mauvaise habitude de donner la conclusion après une longue argumentation. Cela fait perdre du temps à tout le monde. Donnez votre conclusion tout de suite, et argumentez après.

78. Taillez dans votre liste de lecture

Vous ne pouvez pas tout lire, mais vous devez vous tenir au courant de ce qui se passe dans votre branche. Choisissez avec discernement ce que vous lisez et n’hésitez pas à éliminer des éléments inutiles dans votre pile actuelle.

79. BTI (Beaucoup Trop d’Information)

Parfois l’on peut crouler sous les informations qui nous viennent de toutes les parties de l’entreprise et qui sont censées être indispensables. Pour chaque rapport que vous recevez régulièrement, demandez-vous 1) quel est son but et si le rapport est pertinent par rapport à lui, 2) combien de temps il prend à être écrit et à être lu, et 3) est-ce que vous pourriez atteindre votre objectif avec moins d’information et quel type d’information est vital.

80. Bien c’est bien

Il n’y a rien d’intrinsèquement mauvais dans le fait de vouloir faire de son mieux. Mais il faut savoir s’arrêter pour ne pas s’enfoncer dans un perfectionnisme stérile. Sachez vous arrêtez quand vous pouvez être globalement satisfait du résultat.

« Nous donnons notre temps tout au long de la journée à des émotions qui ne nous apportent aucun avantage, à des personnes qui n’apprécient pas notre temps et à des habitudes inefficaces. Si vous voulez sauvez ce temps, vous devez aller droit au but. » – Stuart R. Levine

Partie 8: Faites attention

81. Votre temps est votre vie

Valorisez votre temps et ne le laissez pas se faire piller par n’importe qui. Ne refusez pas d’aider les personnes mais définissez des standards en dessous desquels vous n’interviendrez pas. Privilégiez les personnes qui ont envies d’apprendre, ceux qui veulent clairement aller de l’avant, les personnes passionnées et celles qui respectent votre temps.

82. Ne laissez pas votre Blackberry devenir votre maître

Vous ne donneriez pas à un marteau ou une clé à molette le pouvoir de décider quand il doit être utilisé. Ne donnez pas ce pouvoir à votre téléphone ou votre PDA. Définissez des plages horaires et des limites pour leur utilisation.

83. Évitez les personnes toxiques

Vous trouverez dans toute organisation des personnes toxiques – qui ont un tel besoin d’attention que cela distrait tout le monde autour d’eux. Évitez les. Ce sont des pièges anti-productivité.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  The Path of Least Resistance - Apprendre à Devenir la Force Créative de Votre Propre Vie -2

84. Ne laissez pas les distractions vous faire dérailler

Concentrez-vous sur ce que vous faites. Rien n’est plus nuisible à la productivité que toutes ces distractions – souvent volontaires – qui vous empêchent de vous concentrer sur ce que vous faites.

85. Ne vous attardez pas aux portes pour bavarder

Soyez respectueux du temps des autres – et du vôtre. La prochaine fois que vous arrivez dans le bureau d’un collègue, sachez que s’il a les mains sur le clavier ou un téléphone dans une main ou qu’il est train de lire un document, vous l’interrompez. S’il ne vous invite pas spécifiquement, partez pour revenir plus tard ou envoyez lui un email.

86. Arrêtez avec les alertes au feu

Si tout est une urgence, rien ne l’est. Respectez-vous et respectez les personnes autour de vous en planifiant et en éliminant toutes les alertes au feu non nécessaires.

87. Sachez quand vous êtes bloqué

Quand vous êtes bloqué vous êtes bloqué. Il ne sert à rien de faire patiner vos roues. Demandez-vous : ai-je assez d’informations ? Quelqu’un peut-il m’aider à avancer rapidement ? Est-que j’ai l’autorité suffisante pour avancer ? Est-ce que je peux l’approcher d’une manière différente ? Est-ce que j’ai simplement peur de prendre une décision ?

88. Quand vous entendez quelque chose une fois, faites-y attention. Quand vous l’entendez deux fois, agissez

Nous perdons beaucoup de temps en ignorant les critiques et les alertes car elles nous mettent mal à l’aise. Mais si vous recevez deux fois la même plainte pour la même chose, tendez l’oreille et agissez. C’est souvent le signe d’un vrai problème qu’il faut régler.

89. Si vous sentez un malaise, faites quelque chose

Même les plus petites incompréhensions peuvent faire effet boule de neige et se transformer en conflits. C’est à vous de décider si vous laissez ces boules de neige se transformer en avalanche. A la minute même où vous percevez de la confusion ou un conflit naissant, agissez pour le tuer dans l’oeuf.

90. La procrastination vous enlève des années de votre vie

Dans une récente intervention télévisée, les docteurs spécialistes de la médecine anti-âge Michael Roizen et Mehmet Oz – coauteurs du best-seller YOU: The Owner’s Manual (VOUS : Le Manuel du Propriétaire) – ont révélés que certains types de stress étaient beaucoup plus susceptibles de causer un vieillissement prématuré que d’autres. Notamment, le fait de remettre les choses au lendemain et de les laisser non terminées, c’est à dire la procrastination.

91. Ne confondez pas l’activité avec l’accomplissement

Si vous et votre équipe passez la journée à pousser contre l’Empire State Building ou la Tour Eiffel en espérant les déplacer, vous aurez été très occupé mais pas très productif. Ne confondez pas les deux.

92. Ne faites pas la même erreur deux fois

Si vous faites beaucoup d’erreurs, vous apprenez. Si vous faites la même erreur deux fois, vous perdez du temps.

93. Faites attention aux petites choses

Quand vous allez à l’essentiel, n’oubliez pas les petits détails. Quand elles sont ignorées, les “petites choses” ont l’habitude de se transformer en gros problèmes.

94. Ne laissez pas un collègue difficile dicter votre vie

L’enfer, c’est les autres

Jean-Paul Sartre

Quand vous travaillez avec un collègue prompt à se mettre en colère, difficile à satisfaire et rapide à critiquer, la moindre demande peut vous faire grincer des dents. Surtout, continuez à faire un excellent travail mais trouvez une solution. Parlez-lui en. Quittez votre boulot. Minimisez au maximum le temps passé avec cette personne. Acceptez son style. Ne le prenez pas personnellement.

95. Gérez votre vie personnelle comme votre vie professionnelle

Quel est l’intérêt de garder un compte détaillé de vos dépenses au bureau si vous devez retourner votre maison juste pour retrouver votre relevé bancaire ? Pourquoi s’ennuyer à planifier des rendez-vous toute la semaine si vous oubliez d’acheter des billets pour le théatre de vos filles qui jouent samedi ? Pourquoi travailler si dur la semaine si vous ignorez tout ce pourquoi vous travaillez ?

96. Renouvelez votre vie chaque jour

Une personne devrait écouter un peu de musique, lire un peu de poésie, et voir une belle image chaque jour afin que les nécessités du quotidien n’oblitèrent pas le sens de la beauté que Dieu a implanté dans l’âme humaine.

Goethe

97. Rendez vous vos week-ends

Ne partez pas le vendredi en emportant du travail à la maison. Finissez toutes les petites choses en suspens afin de ne pas avoir l’esprit encombré par elles et de pouvoir profiter de votre week-end complètement.

98. Tournez la page

A la fin de la journée, prenez 5 à 10 minutes pour ranger votre bureau et le mettre en ordre pour le lendemain, puis détachez-vous de votre travail. Tournez la page pour ce soir.

99. Sachez quand lâcher prise

Quand vous devenez irritable, que vous êtes fatigués et ne pouvez pas vous concentrer ou que vous vous levez au milieu de la nuit, faites un pas en arrière. Il est temps de faire plus que de simplement “tourner la page” d’une journée de travail. Que ce soit d’un long week-end ou de vraies vacances, vous avez besoin d’un break. Prenez-le.

100. Une bouteille de vin, une fleur coupée

La discipline intense nécessaire pour rester concentrer sur vos objectifs dans votre vie et votre carrière résultera en plus de temps pour vous-même, votre famille et les choses que vous appréciez. C’est la récompense du fait d’aller à l’essentiel. Soyez conscient de ces moments. Chérissez les. Ils vous revigoreront et vous aideront à maintenir cette discipline intense nécessaire faire grandir votre carrière – et vous même.

Conclusion sur le livre “Allez à l’essentiel” (Cut to the Chase) :

J’irai droit à l’essentiel et vous dirait que Cut to the Chase est un excellent recueil de règles dont plusieurs m’ont parues absolument excellentes et m’ont fait beaucoup réfléchir. Comme pour The unwritten laws of Business, je pense toutefois que beaucoup d’entres elles seront du type j’y pense et puis j’oublie.

Je commence à m’interroger sur la pertinence des recueils de règles. Ce sont avant tout des collections de courts textes reliés entre eux par un thème commun, et cette forme empêche souvent ces livres d’entrer vraiment en profondeur dans le sujet. Je pense presque chaque jour au contenu de The Path of Least Resistance tant ce livre est profond, mais honnêtement je n’ai plus guère pensé à The unwritten laws of Business depuis que je l’ai lu.

Je crois que le meilleur usage que l’on puisse avoir de ces recueils est de les poser sur son bureau et de relire une règle chaque jour, puis d’essayer de l’appliquer durant cette journée. Ainsi, nous pourrons commencer à prendre possession des règles et astuces qui nous sont le plus utiles. Ces livres sont aussi pertinents si nous rencontrons un problème spécifiquement traité par une de ces règles – à condition de s’en rappeler le moment venu.

Le livre en lui-même est bon. Rempli d’images, d’humour et même d’un peu de poésie. L’auteur est visiblement un fana de foot américain et utilise ce sport pour plusieurs de ses images, ce qui pourra rebuter certains lecteurs – et pas d’autres. Les règles oscillent pour la plupart entre le très bon et l’excellent.

Points forts :

  • Court et concis
  • De nombreuses règles excellentes, la plupart très bonnes
  • Imagé, avec un brin d’humour et un zeste de poésie

Points faibles :

  • Ne traite pas le sujet en profondeur
  • Beaucoup d’images tirées du sport et notamment du football américain, ce qui peut rebuter – ou pas – certains lecteurs

Ma note : imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous lu le livre Cut to the Chase? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (1 votes, moyenne: 1,00 out of 5)

Loading...

Visitez Amazon et lisez plus de commentaires sur le livre Cut to The Chase

Défi PMBA :

Coût du livre :14,17 €
Coût total du projet :143,65€
Nombre de pages :296
Nombre de pages totales :1966
Temps pour le lire :3H
Temps pour écrire cet article :4H
Temps total du projet :78H

Visitez Amazon afin d’acheter le livre “Allez à l’essentiel” (Cut to the Chase) :

Je vous invite aussi à visionner ma vidéo intitulée “10 actions à faire aujourd’hui pour booster votre productivité” qui accompagne très bien cette chronique 🙂:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

8 Commentaires pour :

Cut To The Chase (Allez à l’essentiel)


  • […] ma récente chronique de Cut to The Chase, je m’interrogeai sur la pertinence des recueils de règles, étant donné que la […]

    Répondre




    • […] 8. Ne laissez pas votre Blackberry devenir votre maître. Ce n’est pas parce que la technologie vous permet de rester connecté 24 heures par jour que vous devriez le permettre.Vous ne donneriez pas à un marteau ou une clé à molette le pouvoir de décider quand il doit être utilisé. Ne donnez pas ce pouvoir à votre téléphone ou votre PDA. Définissez des plages horaires et des limites pour leur utilisation. Éteignez-les lorsque vous assistez à des réunions ou travaillez sur quelque chose qui impliquent d’autres personnes ou demandent de la concentration. Faites savoir que vous ne vérifiez plus vos emails ou vos messages téléphoniques après une certaine heure ou le week-end. Ainsi vous définirez une frontière plus nette entre les moments où vous travaillez et les autres, ce qui vous permettra notamment d’être plus concentré sur ce que vous faites.Pour approfondir ces trois conseils, lisez la chronique de Cut to the Chase. […]

      Répondre



      • MIMI

        6 Août 2015 à 14:01

        Salut Olivier,

        Je viens de recevoir votre livre ZEN ET HEUREUX cosigné avec Leo Babauta.

        En le survolalant, je vois que vous vous exprimez à la première personne du singulier (JE). Qui parle? Olivier? Leo?

        J’en viens à me demander si Leo a vraiment cosigné ce texte vore s’il est informé de l’usage fait de son nom.

        Si ce n’est pas le cas… ce n’est pas très ZEN de votre part.

        Si c’est une traduction… vous êtes traducteur et non co-auteur.

        Si vous êtes coauteurs tous les deux, alors oubliez mes remarques s’il vous plait.

        Cordialement,
        Mimi

        Répondre




        • […] 8. Ne laissez pas votre smartphone devenir votre maître. Ce n’est pas parce que la technologie vous permet de rester connecté 24 heures par jour que vous devriez le permettre.Vous ne donneriez pas à un marteau ou une clé à molette le pouvoir de décider quand il doit être utilisé. Ne donnez pas ce pouvoir à votre téléphone ou votre dernier gadget connecté. Définissez des plages horaires et des limites pour leur utilisation. Éteignez-les lorsque vous assistez à des réunions ou travaillez sur quelque chose qui impliquent d’autres personnes ou demandent de la concentration. Faites savoir que vous ne vérifiez plus vos emails ou vos messages téléphoniques après une certaine heure ou le week-end. Ainsi vous définirez une frontière plus nette entre les moments où vous travaillez et les autres, ce qui vous permettra notamment d’être plus concentré sur ce que vous faites. Pour approfondir ces trois conseils, lisez la chronique de Cut to the Chase. […]

          Répondre




          • […] nous. Et être occupé et productif n’ont rien de commun : comme le dit Stuart R. Levine dans Cut to the Chase, si vous et votre équipe passez la journée à pousser contre la Tour Eiffel en espérant les […]

            Répondre




            • […] ma récente chronique de Cut to The Chase, je m’interrogeai sur la pertinence des recueils de règles, étant donné que la majorité […]

              Répondre




              • […] le nom de S’organiser pour réussir ou simplement la méthode GTD) et Cut to the Chase de Stuart Levine […]

                Répondre




                • […] Cut to the Chase […]

                  Répondre









                  Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                  Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.