Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Integral Relationships : Un Manuel pour les Hommes

Couverture de Integral Relationships

Résumé de « Integral Relationships : un manuel pour les hommes » de Martin Ucik : un manuel à destination de tous les hommes qui souhaitent maîtriser les bases de l’approche intégrale en matière de relations amoureuses.

Par Martin Ucik, 2010, 477 pages.

Titre original : « Integral Relationships : A Manual for Men ».

Table des matières

Chronique et résumé de « Integral Relationships » de Martin Ucik

Un mot préliminaire sur l’auteur et le livre

Martin Ucik est auteur, formateur et consultant. Il a suivi une formation d’animateur de groupe avec Eckart Tolle, avant de devenir un étudiant passionné de l’approche intégrale de Ken Wilber. Depuis quelques années, il applique la théorie des niveaux de conscience de ce dernier (théorie du tout ou intégrale, plus connue en France sous le nom de la Spirale Dynamique) dans le domaine des relations amoureuses.

Il compte, parmi ses ouvrages :

  • Integral Relationships : A Manual for Men (objet de cette chronique) ;
  • Sex Purpose Love : Couples in Integral Relationships Creating a Better World.

Integral Relationships a été traduit en plusieurs langues et lu dans plus de 30 pays.

Voici ce que dit Ken Wilber de son travail :

« Martin a poursuivi son travail novateur en appliquant la théorie intégrale à la question complexe des relations. Comme son premier livre dans ce domaine : Integral Relationships : A Manual for Men, son deuxième livre : Sex Purpose Love est entièrement fondé sur la Théorie Intégrale. Il continue d’y ajouter des éléments nouveaux, intéressants et pertinents, afin d’offrir une vue d’ensemble véritablement actualisée des relations d’aujourd’hui et de la manière de les faire fonctionner à partir des plus hauts potentiels possibles. Certains éléments sont controversés, mais c’est ce que l’on attend de toute approche pionnière vraiment importante, et c’est certainement le cas ici. Compte tenu de la fragmentation des relations aujourd’hui, rien n’est plus important qu’un guide vraiment complet et inclusif […]. Consultez-le, vous serez très heureux de l’avoir fait ! »

Introduction

La plupart des livres de conseil sur les relations amoureuses sont rédigés pour les femmes et, tout particulièrement, pour les femmes « modernes » et « postmodernes » qui ne veulent plus soutenir des relations où elles se sentent en infériorité.

À l’inverse, ce manuel est « seulement pour les hommes » :

« Il apporte une solution pour les hommes qui veulent cocréer une relation amoureuse saine et durable avec une femme » (Integral Relationships, Introduction).

Quelques faits et graphiques

Voici quelques chiffres fournis par Martin Ucik :

  • 84 000 000 d’Étatsuniens vivent seuls, soit 44 % de la population ;
  • Environ 30 000 000 d’adultes cherchent un partenaire en ligne ;
  • Un peu moins de la moitié des mariages aux États-Unis finissent par un divorce.

Le célibat engendre des effets négatifs sur la santé physique et émotionnelle des personnes. Autre point important : ni les femmes ni les hommes ne semblent savoir véritablement comment s’y prendre, malgré la recrudescence des sites et des livres dédiés au sujet.

L’approche intégrale

C’est peut-être parce qu’on ne se situe pas au bon niveau d’analyse. Et c’est pourquoi une approche intégrale, dans la foulée des travaux de Ken Wilber, pourrait être utile. Pour rappel, l’adjectif « intégral » signifie une approche totale, complète ou compréhensive (on dit aussi parfois holistique).

Le modèle de la relation intégrale

Sur cette base, le manuel étudie les relations amoureuses en prenant en compte les différents besoins et dimensions des êtres humains.

  1. La partie 1 étudie la constitution de l’homme et de la femme d’un point de vue physique (corps) et mental (esprit), mais aussi les polarités masculin/féminin, les types d’intelligence et les niveaux de croissance des individus.
  2. Dans cette partie, l’auteur se concentre plus particulièrement sur les formes d’amour qui peuvent naître entre hommes et femmes à partir des traits généraux étudiés dans la partie 1. Différents triangles amoureux sont présentés.
  3. La partie 3 explore les notions originales d’« adresse cosmique » et de « matrice de comptabilité », deux outils conceptuels pour vous aider à trouver l’âme sœur.

Notes sur ce manuel

L’auteur indique quatre principes de base (prémisses) de son approche :

  1. « Nous sommes seulement conscients de nous-mêmes à travers nos relations ;

  2. Nous sommes ici pour procréer ;

  3. Le sens de la vie est de croître en conscience par l’éveil à une vie authentique et la capacité à aimer inconditionnellement ;

  4. L’amour peut être inconditionnel mais les relations ne le sont pas. » (Integral Relationships, Introduction)

Si ces prémisses sont vraies, alors les relations amoureuses déterminent notre passé, notre présent et notre avenir. Nous devons donc en prendre grand soin.

Mais attention : la carte n’est pas le territoire. Entre les deux, il y a un fossé. C’est à vous de le passer en allant de la parole aux actes. Il vous faut donc aussi être prudent quand vous lisez ce livre. Prenez les informations scientifiques qui sont utilisées ici comme des orientations qui vous invitent au questionnement, plutôt que comme de simples évidences.

Une dernière suggestion

Lors de vos rencontres, n’utilisez pas ce livre comme une source théorique à répéter par cœur à votre partenaire du jour. Cela serait catastrophique ! Ce qu’une femme veut voir lorsqu’elle commence à vous connaître, c’est qui vous êtes, vous. Ne lui parlez pas de la carte ; explorez avec elle le territoire !

Suivez le guide de la relation intégrale

Chapitre 1. Comprendre les dimensions de l’amour

Les dimensions spirituelles de l’amour

L’unité des contraires prime sur les divisions du type :

  • Passé et futur ;
  • Vide et plein ;
  • Lumière et ténèbres ;
  • Mâle et femelle ;
  • Féminin et masculin ;
  • Etc.

Il y a une unité (oneness) du monde qui précède logiquement toute séparation, toute dichotomie. Mais le cerveau ne peut pas l’atteindre, du moins pas dans la vie courante. En parler revient donc à parler de l’inexprimable ! Et pourtant, c’est capital d’avoir cette idée en ligne de mire.

L’évolution physique et psychologique

Si nous pouvons perpétuer l’espèce, c’est parce qu’hommes et femmes ont des caractéristiques compatibles. Jusqu’à un certain point, les rapports de domination entre les sexes ont permis la survie de l’espèce. Sur ce plan, l’amour est juste un moyen de survie.

Pendant des milliers d’années, les rôles ont été établis sur des bases solides. Avec la Modernité, ceux-ci ont été remis en question. Cela crée une nouvelle donne, dans laquelle la relation est conçue sur une base égalitaire. Femme et homme consentent à entretenir une relation si celle-ci augmente leur qualité de vie.

Aujourd’hui, une autre évolution est en cours, appelée l’intégration de la dimension du genre (Gender Mainstreaming).

« Elle comporte la possibilité de relations entre hommes et femmes où chacun est conçu à la fois comme opposé et égal. [Cette évolution] contient la promesse d’un avenir agréable et durable pour l’humanité, en faisant la promotion d’une égalité réelle (droits et responsabilités) tout en honorant les différences sexuelles. » (Integral Relationships, Chapitre 1)

Première partie. La création biologique et psychologique des hommes et des femmes

Chapitre 2. Comprendre les différences entre les sexes

Chaque personne est caractérisée par son sexe, son genre et ses polarités féminin/masculin.

Sexe : différences physiques/biologiques entre mâles et femelles (corps)

Il existe des différences naturelles entre hommes et femmes qui n’évoluent pas. Pour les nommer, l’auteur reprend la distinction mâle/femelle utilisée en biologie.

Ces distinctions sexuelles engendrent des fantasmes distincts. Ces fantasmes profonds, issus directement de la différence sexuelle, sont nommés « fantasmes primaires » par Martin Ucik.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le Zen et l'art de tomber amoureux

Par ailleurs, vous le savez sans doute : la « chimie » des corps parle souvent pour nous. Et c’est exact : du point de vue biologique/sexuel, l’amour est un cocktail d’hormones ! Pour autant, le jeu de l’attraction sexuelle n’a rien de simple.

Voici notamment ce qu’affirme l’auteur sur la base de ses recherches :

  • L’homme recherche des objets sexuels et la femme, des objets de succès ;
  • La femme recherche tout chez un homme, tandis que l’homme ne recherche qu’une chose chez toutes les femmes ;
  • Pour l’homme, l’attraction physique (et le sexe) est la cause de la relation, alors que pour la femme, la relation cause l’attraction physique (et le sexe).

Genre : différences culturelles/apprises entre hommes et femmes (esprit)

Le genre se rapporte aux rôles sociaux et culturels appris au cours de l’enfance et de l’âge adulte. Ils sont comme les vêtements que nous portons. Ils peuvent aussi devenir des stéréotypes.

On retrouve l’idée de genre dans la conception selon laquelle « les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus ». Par exemple, on considérera les hommes comme plus focalisés et les femmes comme multitâches.

La notion de genre est abondamment explorée dans la deuxième partie de l’ouvrage.

Polarités : potentiels masculin/féminin pour les deux sexes (âme)

Au niveau de l’âme, chaque individu est à la fois masculin et féminin, c’est-à-dire qu’il est en tension entre deux pôles. En fait, le modèle de la relation intégrale est un peu plus complexe, puisqu’il divise chaque pôle en deux, ce qui donne 4 facteurs à prendre en compte :

  1. La communion (féminin) ;
  2. La descente (féminin) ;
  3. L’ascension (masculin) ;
  4. L’agentivité (masculin).

Ces 4 polarités peuvent être bien ou mal représentées. Par exemple, la polarité de l’agentivité (ou autopréservation) désigne la capacité de choisir et de se déterminer de façon autonome. Elle est positive lorsqu’elle mène, de fait, à l’autonomie individuelle. Toutefois, elle devient négative et malsaine lorsqu’elle crée une dissociation avec le groupe et une aliénation.

Découvrez toutes les autres polarités dans le livre et apprenez à vous situer !

Mais Martin Ucik insiste : il faut apprendre à travailler avec les 3 dimensions vues dans ce chapitre.

« Nier, ne pas comprendre ou rejeter l’une de ces trois dimensions mènerait à une vue partielle ou distordue des relations entre homme et femme. » (Integral Relationships, Chapitre 2)

Chapitre 3. Lignes de développement pour les intelligences humaines

Les multiples facettes de l’humanité

Selon la théorie des niveaux de conscience de Wilber, chaque être humain développe (ou pas) des « lignes de développement ». La combinaison de ces lignes nous particularise. Par exemple, vous pouvez développer votre :

  • Sens artistique ;
  • Altruisme ;
  • Capacités cognitives ;
  • Créativité ;
  • Estime personnelle ;
  • Expression de votre sexualité ;
  • Aptitude à la méditation et à la contemplation ;
  • Identité de genre ;
  • Capacités socioémotionnelles ;
  • Mécanismes de défense ;
  • Etc. (Découvrez les autres dans le livre !)

Les couples qui développent des lignes similaires ont plus de chances de durer.

Construire des relations à partir de passions et d’intérêts communs ou compatibles

« Identifier vos passions et celles de votre partenaire est essentiel pour toute relation saine, dans la mesure où vous devrez être capables de les partager, de vous supporter mutuellement, de les exprimer librement, ou — à minima — être capables de les tolérer. » (Integral Relationships, Chapitre 3)

Pour ce faire, l’auteur propose deux tableaux très pratiques :

  1. Un tableau complet des passions et intérêts où vous pouvez cocher vos goûts et dégoûts, ainsi que ceux de votre partenaire !
  2. Un tableau des capacités, valeurs et idéaux.

Parler des besoins et du manque

Notre bien-être dépend de la satisfaction de nos besoins. En revanche, le manque (neediness) est une projection de besoins d’autres personnes ; en soi, ces désirs ne sont pas nécessaires à notre bien-être et doivent être contrôlés.

Exemple : un bébé ne peut vivre sans manger. Par contre, il peut très bien se passer du jouet avec lequel un autre enfant joue à un moment donné. Dans le premier cas, il a un besoin. Dans le second, il manifeste un manque (caprice) lié au plaisir qu’il croit apercevoir chez autrui.

L’autonomie et la maturité passent par :

  1. La transformation des besoins en désirs ;
  2. De ceux-ci en désirs conscients ;
  3. Des désirs conscients en préférences ;
  4. Des préférences en « non-préférences ».

Grâce à la liste fournie par Martin Ucik, vous pouvez vous mettre à l’écoute de vos propres besoins et de ceux de votre partenaire. Bien sûr, il ne suffit pas de satisfaire réciproquement ses besoins. Le plus important consiste à parler des besoins, des désirs, des préférences et des non-préférences (ce dont on décide qu’on peut se passer).

S’ouvrir aux sentiments

À l’heure actuelle, les hommes doivent apprendre à comprendre et à transmettre leurs sentiments. Les femmes ont en général une longueur d’avance à ce niveau. Et c’est bien pourquoi elles souhaitent des hommes capables sur ce plan.

Attention : cela ne signifie par pour autant exprimer tous les sentiments indistinctement. Même si l’homme doit être conscient de sa vulnérabilité et de ses sentiments négatifs, il ne les transmettra pas de la même manière que ses sentiments positifs.

Voici une liste de sentiments lorsque les besoins sont satisfaits (sentiments positifs) :

  • Affection (compassion, amour, chaleur, etc.) ;
  • Confiance (sentiment de force, de fierté ou de sécurité, etc.) ;
  • Engagement (intérêt, curiosité, stimulation) ;
  • Inspiration (être impressionné, étonné, émerveillé) ;
  • Excitation (surprise, énergie, enthousiasme, etc.) ;
  • Exaltation (être ravi, reconnaissance, etc.) ;
  • Etc.

Et une autre lorsque ceux-ci ne le sont pas (sentiments négatifs) :

  • Peur (panique, inquiétude, manque de confiance, etc.) ;
  • Ennui (exaspération, frustration, impatience, etc.) ;
  • Colère (irritation, ressentiment, enragement, etc.) ;
  • Fatigue (burn out, léthargie, abattement, etc.) ;
  • Douleur (solitude, regrets, remords, cœur brisé, etc.) ;
  • Etc.

Lorsque vous parlez émotions et sentiments, il ne s’agit pas d’avoir raison et de « gagner la partie », mais de faire preuve d’empathie. Or la communication non violente peut être d’une grande aide ici.

Chapitre 4. Niveaux de croissance

Il ne s’agit pas d’atteindre un maximum dans chaque ligne de développement (dont certaines ont été citées au chapitre précédent), mais de les connaître et de comprendre comment elles s’appliquent à nous afin d’agir au mieux, notamment dans nos relations amoureuses. Continuons le cheminement.

Développement de la conscience (couleurs)

Comme pour les lignes de développement, il est préférable d’avoir une partenaire qui soit au même « niveau de développement de la conscience » que vous. Quels sont ces niveaux ou couleurs ? On parle aussi parfois de spirale dynamique.

  1. Archaïque (infrarouge), où ce qui se joue est l’opposition mort/vie ;
  2. Magique (magenta), sécurité/insécurité ;
  3. Égocentrique (rouge), bon/mauvais ;
  4. Mythique (ambre), vrai/faux ;
  5. Rationnel (orange), gain/perte ;
  6. Pluraliste (vert), sensible/indifférent ;
  7. Intégral (vert canard), intégré/partiel ;
  8. Transpersonnel (turquoise), sagesse et compassion.

Il y a d’abord les phases préconventionnelles (1-3), puis les phases conventionnelles (4-5) et postconventionnelles (6) et au-delà (phases nommées post-postconventionnelles : 7-8).

NB. Attention, car les couleurs peuvent changer d’un livre à l’autre, en fonction de l’inspiration majeure. Ici, Martin Ucik utilise la classification de Wilber. Pour plus de détails, reportez-vous aux riches descriptions fournies dans le chapitre !

Développement spirituel

Il existe plusieurs définitions de ce qui est « spirituel ». Ici, l’auteur s’intéresse essentiellement aux pratiques et enseignements qui permettent d’atteindre des états ou des stades de conscience plus élevés. Dans le monde moderne et postmoderne, le spirituel remplace le religieux au sens d’Église organisée et de formation doctrinaire.

L’auteur étudie 4 étapes :

  1. Brut/réveil (ou psychique) ; « J’ai un corps, mais je ne suis pas mon corps » ;
  2. Subtil/rêve, « J’ai des pensées, mais je ne suis pas mes pensées » ;
  3. Causal/sommeil profond, « Je suis, mais je manque d’être » ;
  4. Témoignage (witnessing), « Je témoigne pour l’Être, mais je ne suis pas l’Être » ;
  5. Non-duel, expérience rare d’union complète entre soi et le monde.

Développement de la sexualité

Tout comme il existe plusieurs stades de développement en matière de spiritualité, il existe différents stades de développement en matière de sexualité authentique.

Martin Ucik en analyse 5 :

  1. Sexualité réprimée = le sexe est considéré comme sale, lié aux sentiments de culpabilité, de peur, etc. ;
  2. « Baise » (fucking) = plaisir égocentrique, où tout plaisir physique est recherché sans distinction ;
  3. Avoir du sexe = où les partenaires cherchent à satisfaire les désirs de l’autre dans un jeu de fantasmes ;
  4. Faire l’amour = communication verbale et non verbale jouent un grand rôle et la connexion prime ;
  5. Sexe transcendant = connexion profonde (tantrique) basée sur les énergies telles que la Kundalini.

Anima et Animus

Ces concepts sont issus des travaux de Carl G. Jung. Ce sont des archétypes que nous nous approprions comme des rôles à jouer dans nos relations. Au cours de la vie, nous attribuons au sexe opposé des rôles différents. Nous nous pensons au travers de ces représentations. En voici une généralisation.

Les hommes développent différentes conceptions de l’Anima (représentation du féminin) :

  1. Mère (son rôle est de prendre soin) ;
  2. Objet sexuel (son rôle est de donner du plaisir) ;
  3. Femme (son rôle est d’apporter du support et de la confiance) ;
  4. Guide vers plus de créativité et d’éveil (son rôle est de lutter pour générer sa propre indépendance) ;
  5. Partenaire égal (son rôle est d’être un semblable, opposé et égal).

Les femmes développent différentes conceptions de l’Animus (représentation du masculin) ;

  1. Étranger (il fait peur, elles le haïssent et l’aiment en même temps) ;
  2. Père, Dieu ou Roi (elles cherchent son approbation) ;
  3. Héros (il prend soin d’elle et la réconforte) ;
  4. Être indépendant (elles s’autorisent à se passer de lui) ;
  5. Partenaire égal (elles le recherchent comme un semblable à la fois opposé et égal).

Ces représentations sont des projections : nous nous imaginons que l’autre tient cette place et nous nous construisons à partir de là. Parfois, les différences d’attentes peuvent générer de grandes frustrations. C’est pourquoi comprendre le complexe Animus/Anima peut être d’une grande aide.

Comme le rappelle Martin Ucik :

« Quand, au cours de leur relation amoureuse, les femmes et les hommes transcendent leurs projections anima/animus, et qu’ils développent la conscience de ce qu’ils cherchent (à l’intérieur d’eux-mêmes) ou rejettent (à l’extérieur d’eux-mêmes), ils deviennent des êtres humains plus vivants et plus créatifs, mais aussi des partenaires plus équilibrés. » (Integral Relationships, Chapitre 4)

Un amour sain grâce à Integral Relationships

Chapitre 5. Tomber amoureux : les différents états/stades

La chimie, a-t-on dit plus tôt, est un facteur de l’amour (chapitre 1). Les hormones vont et viennent et la chute ou le shoot d’une hormone peut engendrer un changement dans l’état amoureux. Tomber amoureux, autrement dit, est un état temporaire. Regardons d’un peu plus près les fluctuations amoureuses.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ces Idées qui Collent - Pourquoi Certaines Idées Survivent et d’Autres Meurent - 2

Phase 1. Le désir sexuel

Œstrogène et testostérone jouent un grand rôle ici ; l’un et l’autre agissant aussi bien chez l’homme que chez la femme, bien qu’en proportions différentes.

Phase 2. La romance

Voici quelques hormones qui interviennent à ce stade :

  • Dopamine, hormone qui crée un effet d’addiction (elle est impliquée dans les drogues) ;
  • Norépinephrine, cousine de l’adrénaline, qui stimule et donne de l’énergie ;
  • Sérotonine, l’augmentation de cette hormone fait baisser les autres hormones.

Phase 3. L’engagement

  • Ocytocine, hormone créatrice de lien et réductrice de stress ;
  • Vasopressine, parfois considérée comme l’hormone de la monogamie, puisqu’elle interviendrait dans l’engagement à long terme.

Le cadeau qui donne envie de rester accroc à l’amour

Les grands séducteurs peuvent rester « accrocs » aux hormones générées par le sexe et la romance. Ils vont de relation en relation sans pouvoir s’attacher durablement. Les expériences polyamoureuses ou de relations ouvertes vont également dans ce sens, mais elles sont souvent peu durables.

Intégrer la chimie avec raison

Bien sûr, la chimie des hormones nous influence sans que nous le voulions et sans que nous en soyons complètement conscients. Mais il n’empêche que nous pouvons maîtriser la chimie — ou du moins la balancer — par la rationalité.

« La capacité de l’homme à différencier entre la chimie et la rationalité, et à intégrer les deux est essentielle pour la cocréation d’une relation amoureuse durable et saine — si c’est ce que vous et votre partenaire désirez. » (Integral Relationships, chapitre 5)

Les parties suivantes du manuel vous aideront à faire davantage usage de la rationalité dans la poursuite — et la réussite — de vos relations amoureuses.

Chapitre 6. Évaluer les types de personnalité

L’auteur propose ici plusieurs outils permettant aux hommes de repérer le type de personnalité de leur partenaire (potentielle).

Les types PNL

La programmation neurolinguistique permet de faire la distinction entre les personnes plutôt :

  • Auditives ;
  • Visuelles ;
  • Kinesthésiques.

En vous aidant des techniques développées par la PNL, telles que l’étude des mouvements oculaires, vous pouvez découvrir et apprendre à imiter les façons d’agir de votre partenaire.

Les 5 langages de l’amour

À partir des types de la PNL, il est possible de dégager différentes manières de parler de l’amour. L’auteur en mentionne 5 :

  • Les mots de l’affirmation (pour les auditifs qui ont besoin d’entendre des mots qui les rassurent) ;
  • La qualité du temps passé ensemble (l’action ludique prime sur les mots de confirmation) ;
  • Les cadeaux (les visuels aiment recevoir des choses qu’ils peuvent admirer) ;
  • Les services rendus (l’action utile prime sur le reste) ;
  • Le contact physique (les kinesthésiques vont s’empresser de toucher et de faire preuve de sensualité).

L’ennéagramme

Vous connaissez peut-être déjà cette théorie des types de personnalité. Pour rappel, voici les neuf profils proposés par l’ennéagramme :

  1. Perfectionniste (réformateur, moraliste) ;
  2. Altruiste (aidant, supporter) ;
  3. Battant (gagnant, réalisateur) ;
  4. Romantique (original, individualiste) ;
  5. Observateur (expert, investigateur) ;
  6. Loyal (vigilant, avocat du diable) ;
  7. Épicurien (optimiste, multiprojets) ;
  8. Protecteur (leader, chef) ;
  9. Ambivalent (diplomate, pacificateur).

Bien sûr, chacun possède les qualités de ses défauts. Une femme romantique, par exemple, pourra être envieuse et nécessiter trop d’attention, mais vous pourrez être sûr qu’elle sera, en revanche, très sensible et créative !

L’indicateur Myer-Briggs

Cet indicateur joue sur des couples d’oppositions : vous pouvez les combiner pour cerner une personnalité de façon plus précise. Voici les 4 critères principaux :

  1. Extroverti/introverti ;
  2. Rationnel/intuitif ;
  3. Pensant/sentant ;
  4. Jugeant/percevant.

L’astrologie

Martin Ucik donne un chiffre : 31 % des citoyens étatsuniens croiraient en l’astrologie. Les 12 types développés par l’astrologie occidentale (mais aussi orientale) peuvent vous aider à découvrir des affinités avec votre partenaire. Les femmes utilisent cette technique plus volontiers que les hommes, en général.

Autres types et autres croyances

Il y a bien d’autres manières de créer des typologies humaines. Certaines sont plus ou moins frauduleuses et mènent à des stéréotypes.

Néanmoins, il ne serait pas productif de se fermer à toutes ces approches, sous prétexte qu’elles ne sont pas scientifiques. Certaines d’entre elles — utilisées avec discernement — peuvent être utiles.

Deuxième partie. Les rencontres entre hommes et femmes

Chapitre 7. Personnalité et fantaisies primaires

L’attraction et les différents niveaux de conscience

Il est fréquent de voir la chose suivante : les hommes les plus attirants sortent avec les femmes les plus désirables. Les relations entre partenaires aux caractéristiques fortement dissemblables sont plus rares.

Mais l’attractivité ne s’arrête pas là. L’auteur propose de rappeler la relation entre attraction et niveaux de conscience (couleurs). Ce qui attire le niveau…

  • Archaïque (infrarouge) : un homme fort qui survit ou une femme fertile.
  • Superstitieux (magenta) : un homme qui s’adapte à l’environnement et à son clan ou une femme fertile (l’auteur donne les mêmes caractéristiques ici pour les femmes).
  • Égocentrique (rouge) : un homme indépendant et confiant ou une femme au sex appeal fort qui montre une attitude de déférence envers l’homme sont appréciés.
  • Conformiste (ambre) : la sécurité (de l’emploi, notamment) pour l’homme et l’engagement pour sa famille ou l’élégance et la dévotion à l’égard du mari sont considérés comme des traits attirants.
  • Rationnel (orange) : un homme ayant un haut niveau de revenus et exhibant des symboles de son statut ou une attitude classique et un soutien moral.
  • Pluraliste (vert) : l’altruisme et le temps libre, notamment, sont valorisés chez l’homme, contre une attitude rayonnante, enjouée et motivante pour la femme.
  • Intégral (vert canard) : la sagesse et la complétude dans tous les domaines, pour les deux partenaires.

Imaginez la population des Etats-Unis. Chacun se situe à un niveau particulier. Les rencontres sont parfois difficiles entre hommes et femmes de niveaux de conscience différents. Il peut y avoir des abus ou des problèmes dans de nombreuses directions. Les fantasmes premiers de tout le monde ne peuvent pas toujours être rencontrés !

La matrice de la personnalité

Martin Ucik s’inspire de la grille de Wilber-Combs (Ken Wilber et Allan Combs) pour tenter d’unifier les différentes dimensions mentionnées dans la partie antérieure (niveaux de conscience, polarités féminin/masculin, stades spirituels et sexuels).

Ce faisant, il est possible de découvrir 1000 combinaisons possibles (8 x 5 x 5 x 5). En suivant le tableau proposé par l’auteur, vous pouvez tenter de mieux vous comprendre et étudier votre comptabilité avec votre partenaire (effective ou souhaitée).

Chapitre 8. Notre volonté de connexion

Les Holons : toujours partiels, toujours complets

« Selon le modèle intégral de Ken Wilber, un holon est un tout qui est simultanément une partie d’un tout plus grand, bien qu’il soit fait de parties qui sont le tout lui-même. » (Integral relationships, Chapitre 8)

Exemples de holons :

  • Les lettres, les mots, les phrases, les paragraphes, les textes, etc.
  • Les atomes, les molécules, les cellules, les organes, les humains, les couples, les familles, les communautés, etc.

Les holons forment des structures ou hiérarchies de holons (holarchies) telles que le plus petit doit toujours être englobé dans le plus grand, tout en gardant sa singularité. Par contre, le plus grand n’est pas nécessaire. Par exemple :

  • Les phrases ont besoin d’être composées de mots, mais ne forment pas nécessairement de paragraphes ;
  • Des cellules peuvent exister sans organismes, mais pas sans molécules ;
  • Un couple doit se former de deux humains, mais ne compose pas nécessairement une famille.

Une autre leçon doit être apprise : la somme est toujours plus grande que les parties. La famille a des caractéristiques originales que n’a pas le couple, par exemple.

Dans la suite de ce chapitre, l’auteur étudie plus particulièrement ce que Wilber nomme les holons individuels et les holons sociaux. Voyons brièvement ce qu’il en est.

Les caractéristiques des Holons individuels

Les holons individuels ont trois caractéristiques uniques :

  • Une force gouvernante (ce que Wilber nomme une monade dominante, qui imprime un sens à l’action et à la décision) ;
  • Quatre dimensions (intérieure/extérieure et individuelle/collective) ;
  • Quatre moteurs (ascendant, descendant, agentivité/singularité, communion).

Les définitions et les relations précises entre ces dimensions des holons individuels humains sont étudiées par Martin Ucik dans cette partie du livre. Attention, c’est assez technique !

Holons sociaux

Les groupes d’holons individuels humains sont nommés holons sociaux. Toute la question est de savoir comment un holon social, tel qu’un couple, peut maintenir une relation d’égal à égal, équilibrer et harmoniser des caractéristiques individuelles pour créer quelque chose de nouveau : le couple.

Triangle amoureux

Chapitre 9. Passion, intimité, dépendance

Les trois côtés du triangle

Il existe trois éléments centraux dans une relation amoureuse :

  • L’intimité (notée LL) ;
  • La passion (notée LR) ;
  • La dépendance inconsciente (dont il existe plusieurs formes qui sont explicitées par l’auteur dans le chapitre).

À partir de là, il est possible de dessiner des triangles amoureux de différentes formes, selon qu’un pôle soit plus ou moins développé par rapport à un autre. Au final, on obtient 8 sortes de triangles ou 8 formes d’amour.

Les huit formes d’amour

Martin Ucik analyse les 8 formes suivantes :

  1. Non-amour = ni passion, ni intimité, ni dépendance ;
  2. Amitié = intimité, mais peu (voire pas) de passion et de dépendance ;
  3. Envoûtement = beaucoup de passion, mais presque rien niveau dépendance et intimité ;
  4. Engagement = de la dépendance, mais peu d’intimité et de passion ;
  5. Amour romantique = de l’intimité et de la passion, mais peu d’engagement ;
  6. Folie amoureuse = Beaucoup de passion et de dépendance, mais pas d’intimité) ;
  7. Amour de compagnonnage = de la dépendance et de l’intimité, mais peu de passion ;
  8. Amour intégral = le bon dosage de passion, d’intimité et de dépendance !

Chapitre 10. Les différences entre le développement de conscience des hommes et des femmes

La cocréation de la conscience homme-femme

Sur le plan biologique, les hommes et les femmes ont évolué conjointement, les uns et les autres développant des capacités distinctes et complémentaires. Selon l’auteur, les hommes ont davantage développé des formes de créativité liées à la raison, tandis que l’intuition a été favorisée pour les femmes.

Bien sûr, il n’est pas facile de dire de quel côté cela a commencé, mais ce qui est sûr c’est que ces caractéristiques se complètent : en développant son intuition, la femme peut trouver les hommes les plus créatifs et intelligents. En devenant plus inventifs, les hommes s’assurent un plus grand succès auprès des femmes.

Des conflits peuvent survenir lorsque les niveaux d’évolution de la conscience ne sont pas équilibrés.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Éloge de la masturbation intellectuelle

Le flux féminin et la structure masculine créent la rivière

Reprenons la métaphore de la rivière aperçue au chapitre 2 :

« Ensemble, les hommes et les femmes créent la rivière. La création masculine de berges est le résultat du désir féminin de flux, de profondeur et de contenu (besoin d’être protégée). Les niveaux des berges sont construits couche par couche dans un ordre prédéterminé (du niveau de conscience archaïque jusqu’au niveau transpersonnel) par le flux de l’eau. Aucune couche ne peut être sautée. » (Integral Relationships, Chapitre 10)

Si la femme a un niveau de conscience plus élevé, elle va « déborder » et se sentir insatisfaite par ce que l’homme a à lui offrir. À l’inverse, si c’est l’homme qui a un niveau de conscience plus élevé, il va se sentir « asséché » et sans motivation.

L’échelle, la montée, la vue

Utilisons maintenant une autre métaphore : celle de l’échelle, du grimpeur et de la vue.

  • L’échelle représente les niveaux de conscience proposés par Wilber (d’archaïque à transpersonnel, donc).
  • Le grimpeur, c’est le soi (homme ou femme) avec toutes ses caractéristiques (personnalité, caractère, etc.).
  • La vue, différente à chaque échelon, est la métaphore de la vision du monde ou la perspective singulière portée par chaque niveau de conscience.

C’est une manière de dire que les conflits et les difficultés au sein du couple viennent de ces différences.

La guérison psychologique

Souvent, la croissance masculine (en termes de passage de niveaux de conscience) est impulsée par le désir féminin de transcender les niveaux de conscience actuels. Cette dynamique complexe peut engendrer des problèmes.

Les erreurs et les conflits qui surgissent dans le cours de la relation peuvent être soignés en prenant conscience de son niveau de conscience, ainsi que celui de son/sa partenaire.

Troisième partie. Appliquer le modèle de la relation intégrale dans le monde réel

Chapitre 11. D’où viens-je ? Quelle est son origine ?

Qu’est-ce qu’une adresse cosmique ?

L’adresse cosmique est construite à partir de la personnalité (voir le chapitre 7 et la matrice de la personnalité) et d’une perspective sur le monde. Sans connaître l’adresse cosmique — la vôtre d’abord, celle de votre (future) partenaire, ensuite — vous naviguez dans le noir et réduisez considérablement vos chances d’entrer en relation avec la bonne personne.

Penchons-nous donc sur les façons de reconnaître l’adresse cosmique de votre future partenaire.

Identifier sa perspective et son niveau de conscience

Vous pouvez prendre quatre perspectives sur le monde :

  1. Objective (caractéristiques réelles ou « naturelles » observées) ;
  2. Subjective (ce que vous pensez, ressentez sans interagir) ;
  3. Intersubjective (la façon de se connecter à l’autre et d’interagir) ;
  4. Sociale (les caractéristiques objectives liées à la société, telles que les habitudes en matière d’habillement, le salaire, etc.).

Pour déterminer le niveau d’une conscience d’une personne, vous pouvez poser des questions à partir de chacune de ces perspectives. Consultez l’ouvrage pour trouver tous les thèmes de conversation que vous pouvez développer !

Identifier son état spirituel

L’auteur propose à nouveau une série de questions liées aux états spirituels abordés au chapitre 4. En voici quelques-unes :

  • Quels sont tes standards éthiques et moraux ?
  • As-tu une pratique religieuse ou spirituelle ? Laquelle ?
  • Est-ce que les termes de présence et d’abandon ont un sens pour toi ?
  • À ton avis, y a-t-il une vie après la mort ? Quelles sont tes croyances à ce sujet ?

Grâce aux conseils prodigués par Martin Ucik dans la partie « Interprétation », vous pourrez trouver le moyen de déduire son état spirituel à partir de questions de ce genre.

Identifier sa phase sexuelle

Ce thème peut être plus délicat à aborder, mais vous pouvez commencer par poser des questions de ce type, qui vous feront entrer en matière progressivement et vous permettront de comprendre où elle en est à ce niveau :

  • Est-ce que cela te dérange de parler de ta sexualité ? Si je dis quelque chose qui t’offense, dis-le-moi…
  • Que penses-tu de la nudité, en privé et en public ?
  • Quelle est ta définition du sexe « réussi » ?
  • As-tu des regrets concernant certains aspects de ta vie sexuelle antérieure ?
  • Est-ce que tu préfères être surprise ou prévoir les relations sexuelles ?
  • De quoi as-tu besoin pour te sentir attirée ou excitée ?
  • Etc.

Procédez bien sûr avec tact. Il ne s’agit pas de mettre votre (future) partenaire mal à l’aise.

Identifier son complexe Animus

D’autres questions permettent d’en savoir davantage sur son complexe Animus

  • Pour toi, qu’est-ce qu’un homme ?
  • Que penses-tu de l’égalité homme-femme ?
  • Quelles sont les différences entre homme et femme ?
  • Qu’est-ce qui fait qu’un homme est attirant à tes yeux ?

Suivez bien le guide proposé par Martin Ucik pour interpréter les réponses !

Identifier son type

Vous trouverez des tests en ligne. Lorsque vous vous connaîtrez mieux, ce pourrait être une bonne idée de les faire ensemble. Il y a moyen de réaliser ce type de tests de façon ludique et joyeuse. L’objectif, après tout, n’est-il pas de s’améliorer et de se connaître soi-même ?

Chapitre 12. Vous situer, vous et votre partenaire, dans la matrice de compatibilité

Résolution des conflits et pardon

Vous l’aurez compris, il y a de grandes sources de conflits ou d’erreurs potentiels, puisqu’il y a de nombreux types/stades et niveaux de conscience différents. Pas toujours facile d’être sur la même longueur d’onde, en somme !

Ne l’oubliez pas : l’empathie, le pardon et la résolution de conflits doivent faire partie de votre boîte à outils pour faire durer les relations.

Être ou ne pas être : telle est la question

Être ou ne pas être dans une relation : telle est, en fait, la question. Ne vous forcez pas à entrer dans une relation que vous savez perdue d’avance.

Il en va de même après la « lune de miel » des premiers temps de la relation. C’est à ce moment que vous devrez voir si la relation « tient le coup ».

Les analyses proposées dans cet ouvrage vous aideront à faire le point.

Chapitre 13. Faire connaissance en utilisant le modèle de la relation intégrale

L’approche intégrale

Celle-ci vous invite à mieux vous connaître afin de vous ouvrir à l’amour. Comme le dit Rumi, le célèbre sage soufi cité en introduction du chapitre par Martin Ucik :

« Votre tâche n’est pas de chercher l’amour, mais plutôt de chercher et de trouver en vous toutes les barrières que vous avez construites contre lui. » (Rumi, cité dans Integral Relationships, Chapitre 13)

Posez-vous les bonnes questions !

Stratégies de rencontre

Vous pouvez tenter de faire confiance à la « Loi de l’Attraction », qui affirme que la réalité est créée par nos pensées. Bien sûr, cela fonctionne lorsqu’il s’agit d’avoir une attitude positive vis-à-vis de la vie et des relations que l’on entretient. Mais lorsqu’il s’agit de rencontrer quelqu’un, la simple volonté suffit rarement.

Vous pouvez participer à des événements pour célibataires. Si l’expérience mérite d’être tentée, elle peut relever du véritable défi pour certains d’entre nous. En plus, vous ne bénéficiez pas de beaucoup d’informations sur les personnes rencontrées.

Découvrez aussi L’art subtil de séduire pour compléter votre approche.

Rencontres sur Internet

Cette façon de créer des rencontres est devenue de plus en plus populaire. Les clés du succès sont :

  1. Votre disponibilité ;
  2. La sincérité de votre profil ;
  3. Le choix du ou des site(s) internet ;
  4. Les photos ;
  5. Le réalisme de vos attentes ;
  6. Le bon usage des critères de recherche intégrés sur le site de rencontre (lieu, type, âge, etc.) ;
  7. Oser contacter toutes les femmes qui répondent à vos critères ;
  8. L’investissement dans les réponses à apporter aux personnes qui s’avèrent disponibles ;
  9. Proposer une conversation téléphonique ;
  10. Aller en rendez-vous avec des personnes qui « matchent » aux différents plans du modèle intégral proposé ici.

Épilogue

Les relations saines bénéficient à tous, y compris (bien sûr !) aux enfants qui naissent de ces unions. Rien n’est donné une fois pour toutes : les couples qui réussissent savent équilibrer leurs personnalités et harmoniser leurs tempéraments.

Certaines personnes choisissent de changer de partenaire régulièrement, et tout particulièrement lorsqu’ils évoluent dans les niveaux de conscience. C’est une option que vous pouvez considérer.

Relation intégrale : c'est possible

Conclusion sur « Integral Relationships » de Martin Ucik :

Ce qu’il faut retenir de « Integral relationships » de Martin Ucik :

Vous lirez ce livre si vous êtes un homme qui cherche à savoir si ça « matche » en profondeur avec votre partenaire féminine actuelle ou si vous envisagez de tisser de nouvelles relations. Le manuel ne s’adresse pas aux couples homosexuels.

Comme le dit l’auteur dans son épilogue :

« Puisse ce manuel vous donner la force de grandir en conscience, afin de vivre une vie authentique de façon joyeuse et responsable, et ainsi créer une relation saine […]. » (Integral Relationships, épilogue)

Vous retiendrez de ce livre qu’il vous faut vous connaître vous-même afin d’établir des relations saines. Ces relations vous aideront à vous porter vers les sommets et à vous faire évoluer, si vous choisissez bien votre partenaire.

L’auteur propose plusieurs annexes. N’hésitez pas à les consulter ! Il y a des livres pour tous les niveaux de conscience, pour les deux sexes, pour célibataires ou pour les couples. L’auteur les présente en détail à la fin de l’ouvrage. Ce seront des compléments utiles à cette lecture.

Quoi qu’il en soit, sachez que ce livre est très complet. Il vous donne une foule d’outils pour déterminer votre caractère et votre personnalité, ainsi que celle de la personne avec qui vous voulez partager votre vie.

Attention, toutefois, à ne pas suivre l’auteur aveuglément dans toutes ses analyses : gardez toujours à l’esprit que ces catégories ne sont que des outils pour évoluer au quotidien.

Points forts :

  • Une écriture simple ;
  • De nombreuses annexes ;
  • Des tableaux.

Point faible :

  • Certaines parties sont techniques ;
  • L’auteur se laisse parfois aller à des généralisations/stéréotypes concernant les deux sexes.

Ma note :

surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    image

Avez-vous lu le livre de Martin Ucik « Integral Relationships » ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de Martin Ucik « Integral Relationships »

Visitez Amazon afin d’acheter le livre de Martin Ucik « Integral Relationships »

Pas de Commentaires pour :

Integral Relationships : Un Manuel pour les Hommes







Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer