Les secrets de l’immobilier

les secrets de l'immobilier

Phrase-résumée de “Les secrets de l’immobilier” : « Les secrets de l’immobilier » est un livre qui va vous expliquer de A à Z comment investir dans l’immobilier, même avec peu de capital, et qui va changer votre rapport à l’argent.

De Charles Morgan, 2015, 308 pages

Note : Cette chronique invitée a été rédigée par Quentin Georges, auteur du Blog Investissement-Patrimoine.fr.

Chronique et résumé de “Les secrets de l’immobilier” :

Introduction

Les secrets de l’immobilier, est un livre qui souhaite rendre l’investissement dans la pierre le plus intelligible possible pour le commun des mortels. L’idée est de mettre à votre disposition un guide complet afin de tracer pour vous le chemin à effectuer dans votre quête d’investissement.

Il faut bien évidemment mettre de côté certains a priori. Le premier d’entre eux (et que vous avez peut être en tête) : seul un riche pourra acheter de l’immobilier. Cela est faux : c’est en achetant de l’immobilier que vous deviendrez petit à petit riche.

L’immobilier constitue aujourd’hui l’une des meilleures méthodes pour gagner de l’argent d’une part, et d’autre part se constituer un patrimoine. Et surtout … Tout le monde peut investir dans l’immobilier. Même ceux qui n’ont pas d’épargne ou de toutes petites économies. Comment me direz-vous ? Car vous allez l’acheter à crédit.

Aujourd’hui l’immobilier apparaît surtout comme une solution de choix car les crises boursières ont rendu craintifs les épargnants. La plupart des personnes ont peur de perdre leur épargne alors que l’immobilier apparaît comme une valeur refuge : c’est du concret, nous pouvons le toucher, il ne va donc pas s’envoler du jour au lendemain.

De plus, il est à noter que sur le long terme l’immobilier a tendance à augmenter de valeur, et ce de manière plus importante que l’inflation. Sachant que le rendement est généralement supérieur à n’importe quel produit bancaire classique !

Pour les plus motivés d’entre vous, l’immobilier pourra vous permettre de construire une indépendance financière vis-à-vis de l’Etat mais surtout, vous aurez la possibilité d’en vivre si vous restez méthodique et ambitieux.

Charles Morgan indique lui-même que le livre s’adresse principalement à ceux qui :

  • Pensent investir dans l’immobilier ;
  • Souhaitent passer à la vitesse supérieure (ont déjà un bien locatif ou juste une résidence principale) ;
  • Recherchent une stratégie à appliquer suivant leur situation personnelle ;
  • Veulent apprendre à dénicher une bonne affaire ;
  • Cherchent à connaître les pièges et à les éviter ;

Leçon n°1 : L’immobilier est un formidable outil pour devenir riche

L’immobilier : le meilleur investissement de votre vie

Pour évaluer si vous réalisez un bon ou un mauvais investissement, vous devez calculer ce que l’on appelle le retour sur investissement. En voici la formule :

retour sur investissementPar exemple, un investissement de 85 000€ générant 4 200€ de revenus annuels donne un retour sur investissement de 4,9%.

Au-delà du rendement que l’immobilier permet de générer, il constitue surtout une sécurité au même titre que l’or car il s’agit d’une valeur refuge lors d’inflation. En effet, l’immobilier ces dernières années a connu une augmentation constante de sa valeur. Depuis 1965, sa valeur a été multipliée par 26 soit 7,3% d’augmentation annuelle !

Il n’y a pas à craindre une bulle immobilière tant que les revenus des ménages augmenteront par rapport au prix d’achat des biens, et que la demande reste soutenue. Une baisse passagère peut en revanche apparaître puisque cela fonctionne par cycle.

Par cet investissement, vous pouvez bénéficier d’un véritable effet de levier grâce au crédit. C’est sa grande force comparé aux autres types d’investissement. Vous allez vous endetter pour vous enrichir. Cela n’est bénéfique uniquement lorsque le rendement généré par votre investissement immobilier est supérieur au taux d’emprunt.

Voici comment calculer le rendement :

rendement immobilier

Par exemple, un appartement acheté 45 000€ et loué 350€ par mois aura un rendement de 9,3%. Il est donc rentable pour vous de vous endetter avec un crédit de 3% pour acheter celui-ci.

D’autant plus qu’avec la magie des intérêts composés, votre retour sur investissement augmentera toujours à condition de réinjecter vos revenus dans d’autres investissements rentables.

Afin d’augmenter la valeur de votre patrimoine immobilier, vous avez la possibilité de :

  • Faire des rénovations pour le louer plus cher ;
  • Avoir une meilleure gestion de votre parc immobilier ;
  • Le diviser afin d’augmenter vos revenus en ayant deux loyers par exemple ;
  • Ou encore changer le type de location, par exemple faire de la courte durée sur Airbnb ;

Enfin, l’un des secrets de l’immobilier est que suivant votre mode de location vous pouvez réduire vos impôts !

L’immobilier permet de décupler son patrimoine en seulement quelques années

La richesse ne se mesure pas par rapport aux revenus mais à votre patrimoine. Pour cela, il faut établir un bilan financier avec vos actifs (avoirs) et vos passifs (dettes). Le tenir à jour régulièrement vous permettra de savoir où vous en êtes et comment il évolue.

Par exemple :

Passif

Actif

Crédit Voiture (10 000€)

Voiture (3000€)

Crédit Résidence principale (160 000€)

Résidence principale
(185 000€)

Epargne (5000€)

Patrimoine net = Actif – Passif = 23 000€

Acheter de l’immobilier permet de s’enrichir car la valeur sur le long terme augmente. De plus votre dette a été fixée au départ lors de la mise en place du crédit, ainsi à chaque remboursement mensuel elle va diminuer dans le bilan financier.

Attention au départ car vous allez payer des frais d’acquisition donc votre bilan sera négatif mais avec vos remboursements mensuels ainsi que l’augmentation de la valeur dans le temps, cela changera rapidement.

L’immobilier est la voie royale pour décrocher votre indépendance financière

L’immobilier vous permet l’augmentation de vos revenus et de votre patrimoine tout en accumulant du capital.

Avec le temps et surtout l’application des bonnes méthodes vous pourrez quitter la fameuse « rat race » que l’on peut traduire en français par la routine « Métro, Boulot, Dodo ».

Et même si votre situation professionnelle vous convient aujourd’hui, vous devez atteindre cette indépendance car votre revenu salarié n’est en rien garanti. Une fermeture d’entreprise ou une crise économique peuvent tout changer à ce niveau.

Comme l’écrit Charles Morgan « avoir l’indépendance financière comme objectif, c’est donc décider de réaliser ses rêves et vivre ses passions. Et surtout, avoir les moyens de le faire ».

La clé de l’indépendance est le développement des revenus passifs dans le temps, au fil de vos investissements et de votre épargne accumulée.

Stop aux croyances limitantes

L’ignorance et la peur vont vous empêcher de passer à l’action. Vos idées reçues feront tout pour vous ralentir dans vos projets immobiliers :

  • Pas le temps de vous en charger ? Réduisez votre temps de loisir ;
  • Pas d’argent ? Utilisez l’effet de levier par l’emprunt ;
  • Cela ne fonctionne pas dans votre ville ? Chacune dispose d’un marché immobilier local, découvrez le ;
  • Ce n’est pas le bon moment pour investir ? Il existe des cycles mais sur le long terme et avec les bonnes méthodes vous serez gagnant ;
  • C’est trop compliqué ? Formez vous ;

Changez votre vision des choses !

Leçon n°2 : Obtenir son prêt immobilier

Préparer l’obtention de votre financement

Adaptez votre demande de prêt en fonction de votre stratégie et de votre projet immobilier. A court, moyen et long terme. Vous devez distinguer le fait d’acheter pour conserver avec le fait d’acheter pour revendre. Les conditions de l’emprunt devront être différentes suivant votre projet.

Dans l’optique de conserver le bien pour le louer, il faudra obtenir un taux de crédit le plus bas possible. Donc, faire jouer la concurrence au maximum. Dans l’optique de revendre rapidement il faudra négocier des clauses afin d’éviter le paiement de pénalité de remboursement anticipé.

Il est important de calculer au préalable sa capacité d’emprunt. Pour cela il faut totaliser vos revenus mensuels que vous diviserez par trois avant de retirer vos charges mensuelles comme les pensions et les mensualités de crédit.

Vous pouvez également aller consulter un professionnel comme un courtier en prêt immobilier ou directement votre banque afin que le calcul soit fait de manière précise.

Le crédit immobilier en détail

Il existe plusieurs types de prêts, néanmoins le plus utilisé est le crédit amortissable c’est-à-dire que vous allez rembourser chaque mois du capital et des intérêts, et plus les mois vont passer et plus vous rembourserez de capital.

Le taux d’emprunt pourra être fixe ou variable. Aujourd’hui les taux étant plutôt bas, il faut privilégier un taux fixe pour sécuriser votre investissement.

Afin de vous accorder le crédit, la banque va regarder également la garantie que vous apportez dans le dossier. Ainsi elle va calculer la quotité empruntée par rapport à la valeur de votre bien afin d’évaluer le risque de votre dossier.

En voici la formule :

quotite empruntee

Par exemple, un prêt de 80 000€ pour un bien valant 100 000€ donne une quotité empruntée de 80% ce qui est moins risqué pour la banque car il y a 20 points de marge.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Avant de quitter votre emploi

Enfin il est intéressant de noter que la durée d’amortissement du crédit peut être différente. Elle va avoir un impact sur votre bénéfice chaque mois car plus la durée sera longue et plus la mensualité sera réduite. Votre bénéfice chaque mois sera donc plus important.

Voici un calcul intéressant à faire :taux de couverture du credit

Si le résultat de ce calcul n’est pas supérieur à 1, cela signifie que votre bien immobilier ne s’autofinance pas donc évitez de vous engager dessus.

J’ai eu la chance d’exercer la profession de courtier en prêt immobilier, si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet n’hésitez pas à cliquer ici.

Trouver d’autres alternatives

Comme nous l’avons vu, la banque regarde la quotité empruntée et parfois peut vous demander d’apporter certains frais via votre épargne. Afin d’éviter cela, vous pouvez souscrire un prêt personnel à condition que le taux soit inférieur à votre rendement ou même demander un avancement à votre famille ou vos amis.

Si votre situation ne vous permet pas d’emprunter, vous pouvez vous associer à plusieurs au sein d’une structure juridique comme une SCI.

Il existe également l’investissement viager. Vous allez donner au vendeur une somme d’argent ainsi qu’une rente mensuelle jusqu’à son décès. Le viager peut être libre au décès, donc vous devenez propriétaire au moment où le vendeur décède. Le viager peut également être en pleine propriété c’est-à-dire que vous jouissez directement du bien même si le vendeur est toujours vivant.

Gérer son crédit en cours

Une fois votre prêt immobilier obtenu, le plus dur a été fait mais il faut quand même avoir un œil dessus afin d’optimiser votre investissement immobilier. A cette fin, si vous voyez les taux d’emprunt baisser, allez voir votre banquier ou un courtier afin de faire renégocier votre crédit et réduire le coût total de celui-ci.

En fonction de votre stratégie vous pourriez avoir besoin de modifier votre emprunt. Il est donc possible pour vous d’effectuer des versements supplémentaires visant à baisser la mensualité ou la durée selon votre choix. Il existe même une clause dans certains prêts permettant de moduler votre échéance à la hausse ou à la baisse ce qui modifiera votre durée d’emprunt également.

Quoi qu’il en soit gardez en tête que les intérêts d’emprunt peuvent être déduits fiscalement suivant l’imposition choisie, ainsi il serait plus intéressant de placer votre épargne ailleurs plutôt que de rembourser plus vite votre emprunt.

Enfin Charles Morgan donne des conseils très importants :

  • Ne pas s’endetter quand votre cash flow est négatif ;
  • Acheter un bien de qualité ;
  • Avoir une épargne de précaution ;
  • Réduire le risque avec l’âge
  • Et surtout « mettez de l’ordre dans vos finances personnelles avant une grande dépense »

Leçon n° 3 : Trouver une bonne affaire

Les critères d’acquisition

  • L’emplacement : quand vous achetez un bien immobilier, vous achetez également un emplacement. C’est le critère n°1 dans l’immobilier ;
  • Le type de bien : chacun dispose d’avantages et d’inconvénients, il faut donc bien distinguer les appartements, des maisons, des garages/parking ou encore des terrains par exemple ;
  • Les caractéristiques du bien : le prix du bien ou du loyer va varier suivant l’équipement du bien, une piscine, un jardin ou encore un garage ont un impact ici ;
  • La gamme de prix : recherchez un bien en fonction de votre capacité d’emprunt et de vos moyens financiers, déterminez donc une enveloppe et choisissez des biens en fonction ;
  • L’état et l’ampleur des travaux : il faut bien avoir en tête que rénover un bien coûte du temps et de l’argent donc anticipez cela dans votre stratégie afin de savoir si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure ou non ;
  • La plus-value possible en cas de revente : par rapport à votre connaissance du marché, cherchez des biens qui vous assurent de faire une plus-value après réalisation de travaux dans le cadre d’un achat-revente ;
  • Calculer le cashflow dans le cadre d’une location : faites les calculs pour être sûr que le loyer estimé dépassera votre mensualité de crédit ;

Apprenez le marché immobilier local

Comme dans d’autres domaines, l’immobilier est soumis à la loi de l’offre et de la demande. Avec beaucoup de biens à vendre et beaucoup d’acheteurs, le marché est à l’équilibre. Alors que s’il y en a peu les prix montent. Inversement, s’il y a peu d’acheteurs pour beaucoup de biens les prix baissent. Tandis que s’il y a peu de biens alors le marché est à l’équilibre.

Vous devez maîtriser cela afin de savoir si vous êtes en position de force pour négocier. Et si le prix demandé est en dessous ou au dessus du marché.

Il faut bien comprendre que le marché immobilier se compose de plusieurs cycles. Ainsi lorsque le marché est saturé ou touche le fond, les prix baissent. Et cela est plus favorable pour les acheteurs qui peuvent négocier plus durement. Cependant en cas de reprise ou de boom le marché est favorable au vendeur car les prix s’envolent. Et les acheteurs sont plus nombreux.

Il va falloir adapter votre stratégie par rapport au cycle que vous rencontrez dans votre marché local. Si le marché est favorable pour les acheteurs, le potentiel de revente sera plus intéressant tout comme le montant du loyer. En revanche, si le marché est défavorable il faudra être prudent dans l’acquisition pour ne pas surpayer le bien voir ne pas acheter.

Trouvez un bien selon vos critères

Il n’y a pas de secrets pour trouver un bien selon les critères que vous aurez défini. Tous les moyens sont bons, utilisez les sites internet, la presse locale, votre réseau ou vos connaissances pour passer en direct, les ventes publiques ou prospectez sur place.

La clé de la réussite réside dans le fait de multiplier les visites mais surtout de garder à jour un journal des recherches pour affiner votre expertise du marché immobilier local et également garder un historique si vous retrouviez le même bien en vente dans quelques années.

Devenez un radar à bonne affaire

Le premier enseignement à retenir dans les secrets de l’immobilier est qu’il y a une différence entre plusieurs notions :

  • Le prix demandé : c’est le prix affiché d’un bien en vente, ce que demande le vendeur ;
  • La valeur du bien : c’est ce que vaut objectivement le bien par rapport au prix du marché ;
  • Le prix de vente : c’est le prix payé par l’acheteur après concertation avec le vendeur, il peut être différent de la valeur réelle du bien ;
  • La valeur après rénovation : c’est la valeur d’un bien par rapport au marché local après réalisation de travaux de rénovation ;

Afin de maîtriser ces notions, vous allez devoir devenir un expert du marché immobilier local. Pour cela apprenez notamment le prix au mètre carré de celui-ci.

Pour ce faire, prenez dix biens similaires entrant dans vos critères de recherche, calculez le prix au mètre carré de chacun puis faites la moyenne de ces dix résultats. Gardez la bien précieusement, et surtout gardez la pour vous. Cela vous permettra d’estimer la valeur d’un bien et donc savoir si vous êtes face à une bonne affaire ou non.

Certains éléments vont influencer la valeur d’un bien. Par exemple créer un jardin, une piscine ou tout simplement un garage, cela permettra d’apporter de la valeur à votre propriété.

Le processus est donc simple :

  • Apprenez le marché local et définissez vos critères ;
  • Enlevez les biens surévalués par rapport à votre étude ;
  • Regardez la plus-value ou le cashflow possible sur chaque bien rentrant dans vos critères pour en faire la comparaison ;

Leçon n°4 : Acheter pour louer

Le conseil de Charles Morgan : acheter un immeuble de rapport

Il existe différents types de biens : maison, appartement, garage et parking, local commercial, terrain nu, et immeuble à plusieurs appartements. Ce dernier est le plus intéressant car le prix de revient est moindre au mètre carré. De plus vous diluez le risque sur plusieurs appartements. Le marché étant plus restreint sur ce type de bien vous pourrez donc plus facilement négocier. Enfin vous gagnerez du temps car vous ferez l’acquisition de plusieurs appartements en même temps.

Il est également intéressant de noter que vous aurez plus de chance d’obtenir le crédit car en fonction de votre dossier vous pouvez habiter dans un des appartements ou non selon votre endettement vis-à-vis de la banque.

Il faudra faire un choix entre un bien déjà opérationnel mais plus cher ou à rénover avec un beau potentiel et plus de contraintes. Cela sera plus dur à gérer au départ qu’un simple appartement mais les résultats sont plus intéressants.

Quoi qu’il arrive, vous aurez le choix de votre type de location : vide, meublé, location courte durée ou encore chambre d’hôte par exemple.

J’ai opté de mon côté pour la location courte durée car nous pouvons obtenir un rendement à deux chiffres !

Calculer votre cash flow

Pour calculer le cashflow, il faudra déjà estimer vos revenus locatifs par rapport à plusieurs critères :

  • Localisation ;
  • Etage de l’appartement ;
  • Surface ;
  • Nombre de chambres ;
  • Etat du bien ;
  • Qualité des prestations ;
  • Prestige de l’immeuble ;
  • Présence d’une terrasse/jardin/parking/etc. ;
  • Vide ou meublé ;
  • Ou encore la performance énergétique ;
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Bargaining for Advantage (Négocier à son avantage) - G. Richard Shell

Ensuite vous allez devoir estimer vos dépenses de fonctionnement :

  • Frais à la charge du propriétaire ;
  • Fournitures (eau, chauffage, électricité, etc.) ;
  • Assurance propriétaire non occupant et garantie des loyers impayés ;
  • Taxes et impôts ;

Enfin calculez votre cashflow et analysez le :

cashflow

Si le résultat est positif, c’est parfait votre investissement génère un delta supérieur à vos dépenses et vous enrichit davantage chaque mois. En revanche si le résultat est proche de zéro ou négatif alors méfiez vous car votre investissement n’est pas aussi rentable qu’il le faudrait.

A savoir que votre stratégie sur le financement influence le résultat puisqu’en fonction de la durée de l’emprunt cela augmente ou diminue la mensualité de crédit.

Attirer et surtout garder vos bons locataires

Il faut trouver un bon locataire. C’est quelqu’un qui paie régulièrement ses loyers, qui reste longtemps dans votre bien et qui l’occupe sans le dégrader. La méthode la plus efficace est de mettre une annonce sur internet. Faites plutôt des rendez-vous individuels toutes les 20 min. Il est très important de se renseigner sur la situation financière du locataire. Ne prenez jamais une personne qui vous laisse une mauvaise impression et surtout faites signer un bail rapidement.

Le contrat de location doit être béton. Il ne faut surtout pas hésiter à se faire aider par un professionnel. Indiquez bien toutes les informations telles que le nom, adresse, durée de bail, date de début, montant du loyer, etc.

Une fois le bon locataire trouvé, il va falloir le garder. Il faut donc réagir rapidement quand il y aura un problème sinon la relation deviendra mauvaise et le bien se dégradera. Vérifiez vos comptes pour voir que les loyers sont versés chaque mois et faites preuve d’empathie pour ne pas harceler le locataire en cas de problème, le but est de trouver une solution rapide et amiable.

Gérer son immeuble de rapport

Posséder un immeuble c’est comme gérer une entreprise. Même si le plus dur est fait lors de l’acquisition, la phase de gestion doit servir à optimiser votre investissement sur le long terme.

Il va falloir augmenter les revenus locatifs dès que possible. Par exemple indexer ou réviser le loyer de manière annuelle. Le but ici étant de toujours rester en phase avec le marché.

Gardez toujours un œil sur vos charges afin de les diminuer au maximum. L’idée ici est de toujours rechercher des fournisseurs avec les prix les plus intéressants du marché.

Il faut surtout utiliser un tableau de gestion suivant les situations.

Si vous rencontrez un problème technique alors prévoyez de contacter telle entreprise. Quand vous recherchez un locataire sur internet, gardez les photos et le texte de l’annonce pour la prochaine fois. Vérification vos comptes tous les dix du mois afin de vérifier que les loyers sont bien arrivés. Etc.

Leçon n° 5 : Acheter pour revendre

Quel bien acheter pour faire un achat-revente ?

Pour maximiser votre plus-value, il est nécessaire de se positionner sur un bien peu attrayant de prime abord, avec des particularités pas forcément adaptées ou encore avec de gros travaux pour que la négociation soit plus facile et que le prix d’acquisition soit faible.

Il est nécessaire d’acheter des biens à un prix médian. Car si vous achetez trop petit, votre plus-value ne vaudra pas tout le temps et l’argent investi dans le projet.

L’idée est d’utiliser vos connaissances du marché local. Ciblez un quartier où vous distinguez deux prix différents pour le même type de bien. Ainsi vous achèterez les plus faibles en coût afin de leur apporter de la valeur et les revendre au prix le plus haut du quartier.

Analyse des biens ciblés

Vous allez devoir vérifier le prix maximum que vous devez payer pour être sur de sécuriser votre plus-value. En effet, le but ici est de pouvoir payer tous les frais, dégager un profit et de garder un prix intéressant pour pouvoir revendre le bien rapidement.

La formule à utiliser est :

profit

Vous allez ensuite devoir déterminer les travaux à effectuer que l’on peut diviser en trois catégories :

  • Nécessaires
  • Esthétiques
  • Transformations possibles

Les travaux nécessaires sont ceux dont vous avez l’obligation de réaliser pour rendre le bien habitable. Par exemple remettre en état les équipements comme l’eau, le gaz l’électricité, nettoyer l’ensemble du bien, ou encore vérifier son état (fissure, état des fenêtres, portes, etc.).

La catégorie esthétique regroupe tout ce qui concerne la peinture, les revêtements de sols, rénover la cuisine ou la salle de bain, etc.

Enfin la catégorie transformation c’est le fait d’ouvrir des espaces, créer une vue, améliorer la luminosité, etc.

Pour déterminer la valeur après rénovation, utilisez la technique que nous avions vue ci-dessus avec la détermination du prix moyen du mètre carré en prenant dix biens similaires. N’oubliez pas de prendre en compte toutes les charges allant de la taxe sur la plus-value à l’emprunt immobilier dans votre calcul car cela viendra baisser le résultat.

Rénover le bien

Afin de gérer au mieux la rénovation de votre bien immobilier, il est nécessaire de planifier la réalisation de ceux-ci à l’avance afin de ne pas perdre de temps. Au moment où vous signez une proposition d’achat vous avez plusieurs semaines pour anticiper cela.

Il faudra notamment définir si vous souhaitez déléguer la réalisation des travaux ou les faire vous-même. Gardez bien en tête que cela peut vous prendre beaucoup de temps et d’énergie de faire tout vous-même et qu’il faut un certain nombre de compétences pour réaliser une prestation de qualité.

Les secrets de l’immobilier pour vendre avec profit

Il existe plusieurs astuces pour maximiser votre profit :

  • Anticipez la revente avant l’achat, cela vous évite de payer trop cher votre acquisition ;
  • Donnez aux gens ce qu’ils recherchent, donc connaissez votre marché immobilier local ;
  • Proposer un prix compétitif cela vous permettra de vendre plus rapidement ;
  • Vous pouvez déléguer la phase de vente à une agence immobilière ;
  • Apprenez surtout à vendre votre bien : connaissez les arguments afin de le mettre en valeur, anticipez les contrarguments, mettez en avant les possibilités de transformation, etc.
  • Et enfin n’hésitez pas à utiliser les méthodes de home staging en dépersonnalisant le bien, en harmonisant les espaces et la décoration, ou plus simplement en proposant un bien propre, un jardin bien entretenu par exemple ;

Leçon n°6 : La méthode d’achat d’un bien

Le processus d’acquisition

Tout va commencer par une offre d’achat. Le vendeur peut l’accepter et la contresigner. Il peut faire une contreproposition ou tout simplement la refuser ou même ne pas y répondre.

Une fois d’accord, vous signerez ensuite le compromis de vente qui va vraiment vous engager vis-à-vis du vendeur (et vice versa).

Enfin viendra l’acte de vente définitif signé chez le notaire avec notamment le paiement de ses frais qui comprennent sa rémunération, le droit d’enregistrement, et les frais divers et de débours.

La manière de faire une offre

Soyez prêt pour faire une offre. Vous devez savoir si vous pouvez être financé. Vos calculs doivent avoir été posés à tête froide, les éventuels travaux chiffrés et il ne doit plus y avoir de surprises pour vous sur le projet.

Concernant l’offre en elle-même, vous ne devez pas proposer votre montant maximum souhaité. Soit vous :

  • Faites une offre très basse et agressive ;
  • Baissez un peu l’offre par rapport à votre prix afin de vous laisser une marge de manœuvre en cas de contre proposition ;
  • Faites une offre ferme en indiquant par exemple que vous payez au comptant (à condition d’avoir les fonds !) ;

Enfin, préparez vous toujours une porte de sortie. Vous pouvez utiliser des conditions suspensives comme celle de l’acceptation du crédit par la banque ou encore après vérification d’un expert sur l’état du bien immobilier afin de ne pas vous mettre dans une situation difficile si jamais il y avait un problème sur le projet immobilier.

L’art de la négociation

Vous devez préparer le terrain dès la première visite, gardez surtout en tête que vous devez absolument connaitre votre marché local. Le vendeur est dans l’émotionnel mais surtout ne le soyez pas également.

Il faut trouver un vendeur motivé à vendre. Il doit être dans une situation d’urgence. Cela peut résulter d’un changement dans sa vie privée, un déménagement, une retraite, etc.

Afin de maximiser vos chances d’obtenir gain de cause : plusieurs techniques sont possibles :

  • Justifier votre offre (ex : Votre appartement a un beau potentiel mais pour cela des travaux doivent être réalisés, de gros travaux même ce qui m’oblige à baisser mon offre en fonction) ;
  • Prouver que vous avez les moyens d’acheter (ex : Ma banque m’a fourni cette attestation comme quoi je peux aller jusqu’à ce prix, je ne peux malheureusement pas aller au-delà) ;
  • Faire des concessions (ex : je comprends votre contre proposition, faisons un effort chacun de notre côté et coupons la poire en deux) ;
  • Ou encore mettre de l’argent sur la table (ex : je n’ai pas besoin de crédit ce qui permettra d’aller plus vite dans le processus de vente) ;
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Warren Buffet : sa biographie, “L’Effet Boule de Neige”

Evitez de payer le prix demandé est l’un des secrets de l’immobilier à ne pas oublier. Pour cela, il ne faut pas abattre toutes vos cartes dès le début tout en évitant de faire une offre trop basse pour ne pas vexer le vendeur. Utilisez toujours le moyen écrit et surtout ne parlez pas trop lors des visites pour ne pas laisser l’impression que vous êtes très intéressé !

En utilisant ce type de méthode, j’ai pu économiser 46 000€ lors de mon acquisition ce qui représente une baisse de 30% du prix initial demandé par le vendeur.

Que faire lorsque l’offre est acceptée ?

Il va falloir faire inspecter l’immeuble pour tout valider au niveau de l’ossature du bien avant la signature du compromis qui va vous engager (même si vous pouvez toujours vous couvrir grâce aux conditions suspensives insérées).

Vérifier tout cela vous permettra en cas de problème de :

  • Vous désengager de la vente facilement et sans conséquences ;
  • Faire baisser le prix ;
  • Ou demander au vendeur de faire la réparation nécessaire avant ;

Profitez-en également pour multiplier les devis concernant les travaux afin de valoriser au mieux vos estimations et faire jouer la concurrence. Cela vous permettra de choisir vos artisans avant la signature définitive de l’acte authentique de vente.

Enfin il faudra vous préoccuper de votre financement donc allez voir votre banquier ou tout simplement un courtier en prêt immobilier.

Leçon n°7 : Comment acheter, même si vous êtes pauvre

Choisissez la stratégie qui vous convient le plus

Règle n° 1 : La résidence principale ne doit pas être votre priorité. A terme vous aurez votre habitation en pleine propriété mais cela ne doit pas être tout de suite, patientez un peu pour vous acheter la maison de vos rêves. Gardez votre capacité d’emprunt pour acheter des biens qui vont vous apporter des revenus passifs. Sachez également que dans certaines villes il est plus intéressant d’être locataire que propriétaire car cela vous revient moins cher chaque mois pour un bien d’une même superficie.

Il existe quatre stratégies très rentables, parmi les secrets de l’immobilier, qui peuvent être mises en place :

  1. Acheter un immeuble de rapport, habiter dans un des appartements et louer les autres. Vous pourrez ensuite soit conserver l’immeuble et en acheter un deuxième ou alors le vendre pour en acheter un autre plus important.
  2. Acheter votre résidence principale afin de la rénover, y apporter un maximum de valeur, y habiter enfin la revendre avec une plus-value.
  3. Rester locataire tout en achetant un investissement locatif qui s’autofinance.
  4. Rester locataire et acheter un bien dans l’objectif de le rénover, y apporter de la valeur et le revendre rapidement.

Quoi qu’il arrive en fonction de votre choix vous devrez :

  • Acheter dans un quartier avec du potentiel au niveau de la valeur du bien
  • Achetez en dessous de la valeur du marché
  • Ajouter de la valeur en rénovant le bien

Devenez riche

Vous allez au départ utiliser les revenus de votre travail pour investir et vous créer des revenus passifs avec l’immobilier. Il faudra réduire au maximum les dépenses futiles et inutiles afin d’épargner plus. Cette épargne sera ensuite utilisée afin d’investir et de toujours augmenter vos revenus passifs. Le but sera l’accroissement de votre patrimoine net.

Comme l’a écrit Gary Keller dans son ouvrage intitulé « The Millionaire Estate Investor », il est important de mettre en place les quatre étapes de l’investisseur immobilier millionnaire :

  • Il faut penser « Un Million ». Tout est dans votre état d’esprit. Pensez-y et surtout désirez le, cela doit devenir votre objectif ;
  • Ensuite vous devez acheter « Un Million ». Vous devez investir dans des biens immobiliers ayant pour valeur totale un million d’euros, même si cela est à crédit ;
  • Puis il vous faut posséder « Un Million ». L’idée ici est de rembourser au maximum vos dettes pour obtenir un patrimoine net d’un million d’euros ;
  • Enfin il vous faudra recevoir « Un Million ». Cela signifie que vos investissements doivent générer pour vous un revenu annuel d’un million d’euros ;

Prenez le contrôle de vos finances personnelles

L’un des secrets de l’immobilier est qu’il est très important de maîtriser parfaitement votre budget. Ainsi il est nécessaire de faire vos comptes mensuellement en listant vos revenus et vos dépenses. Vos revenus doivent absolument être supérieurs à vos dépenses donc faites le nécessaire en réalisant des économies sur certaines dépenses accessoires.

Tenir à jour un budget permet notamment d’organiser votre épargne. Le but sera d’épargner à la fois pour investir mais également afin de rembourser vos dettes. Ouvrez un compte épargne dédié à l’argent mis de côté et faites tous les mois des virements automatiques. Surtout n’y touchez jamais afin de ne pas ruiner vos efforts dans des dépenses inutiles.

Remboursez vos dettes les plus coûteuses. Décidez de ne plus détenir de mauvaises dettes (encore une fois décidez le dans votre mindset). Arrêtez de dépenser pour des futilités, déterminez le montant mensuel des mauvaises dettes que vous avez aujourd’hui. Choisissez un montant de remboursement supplémentaire chaque mois afin de raccourcir leur durée et commencez à les rembourser en priorité (celles avec les taux les plus hauts).

Le mindset est la clé de votre réussite

Changer votre état d’esprit va vous permettre de changer votre vie. Et il existe pour cela une recette miracle :

succes immobilier

Concernant la vision claire. Il faut vous projeter dans cinq ans, lister vos objectifs, chiffrer votre rêve et déterminer une échéance afin de le réaliser.

Exemple : De mon côté, à compter du 10/10/2022 je veux gagner 5 000€ par mois et posséder un patrimoine net de 350 000€. Et vous ?

Concernant le désir ardent. Celui-ci doit être profond et assez persistant afin qu’il obnubile votre esprit et que vous fassiez tout ce qui est nécessaire pour l’atteindre.

Concernant la foi en vous. Vous devez être persuadé que vous allez réussir. Il y aura bien évidemment des galères, des choses imprévues ou des problèmes à résoudre, mais vous y serez préparé. Et vous allez réaliser quelque chose de bien pour vous et pour vos proches.

Concernant la persévérance. Vous ne devez pas cesser vos efforts tant que vous n’aurez pas atteint vos objectifs. La plupart des gens abandonnent à la première difficulté, vous n’aurez pas les mêmes résultats si vous n’avez pas le même comportement. Chaque problème résolu est un pas effectué de plus vers votre objectif.

Il est très important de lister vos objectifs de manière à toujours les avoir à portée de vous. Cela permettra de vous rappeler pourquoi vous faites tous ces efforts et de maintenir votre motivation au plus haut niveau.

Et surtout … Passez à l’action ! Il n’y a que ça qui vous permettra de changer de vie.

Conclusion sur « Les secrets de l’immobilier » :

Ce livre est un must have pour toute personne s’intéressant de près ou de loin à l’investissement immobilier. L’auteur ayant choisi d’écrire une œuvre intemporelle, les conseils prodigués dans cet ouvrage seront valables aujourd’hui comme dans plusieurs années.

Il m’a parfois hérissé le poil car l’immobilier n’est pas toujours rose et les inconvénients ne sont pas toujours abordés, il n’en reste pas moins l’un des meilleurs livres francophones sur le sujet.

Les secrets de l’immobilier a changé ma vie car m’a permis de passer à l’action. Après sa lecture j’ai décidé de devenir moi-même investisseur immobilier. J’ai quitté mon travail et je suis devenu courtier en prêt immobilier à mon compte afin d’apprendre le fonctionnement des prêts bancaires en détail.

Il va vous faire comprendre qu’au-delà du fait d’investir dans l’immobilier, votre état d’esprit et surtout la gestion de vos finances personnelles sont très importantes dans votre réussite ou non en la matière. Il n’existe pas de problème mais que des solutions, avec cet état d’esprit vous pourrez vous créer un empire immobilier.

Enfin, “les secrets de l’immobilier” va vous permettre de changer votre vision sur l’investissement et sur votre rapport à l’argent.

Points forts :

  • Très facile d’accès pour un novice en la matière
  • Des stratégies claires et efficaces suivant chaque situation
  • Pose les premières bases de l’investissement immobilier
  • Un dernier chapitre ayant pour but de vous faire passer à l’action en 8 semaines

Points faibles :

  • On regrettera que la fiscalité ne soit que très peu évoquée
  • Certains points non abordés dans la partie financement comme le prêt in fine ou le nantissement

La note de Quentin Georges, du Blog Investissement-Patrimoine.fr :

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous lu le livre ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (3 votes, moyenne: 4,00 out of 5)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre “Les secrets de l’immobilier”

Visitez Amazon et achetez le livre “Les secrets de l’immobilier”

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Les secrets des 5%, Resumé Du Livre Le Secret D Investissement, tout savoir sur l\immobilier pdf
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

3 Commentaires pour :

Les secrets de l’immobilier

  • Quentin

    23 Oct 2018 à 19:04

    Merci de m’avoir laissé l’opportunité de vous présenter ce livre,
    J’espère qu’il apportera à tous les lecteurs de cet article les premières clés afin d’appréhender l’investissement immobilier 🙂

    Répondre




    • […] immobilier, tout le monde connaît le refrain « une bonne affaire se fait à l’achat ». La négociation […]

      Répondre



      • Didier

        7 Août 2019 à 13:13

        être courtier en immobilier peut rendre rapidement riche, surtout si on joue bien sûr les différentes commissions (côté vendeur).

        Répondre









        Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

        Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.