Guide pour investir

guide pour investir robert kiyosaki

Phrase-résumée de “Guide pour investir”: Robert Kiyosaki nous montre comment devenir un investisseur averti, et comment les riches pensent l’investissement au niveau mental, technique et entreprenarial.

Par Robert Kiyosaki, 2014 (nouvelle édition), 528 pages.

Titre original: Rich dad’s guide to investing

Note: Cette chronique est une chronique invitée écrite par Antonin du blog Apprendre à Investir

Dans ce livre, Robert Kiyosaki fait souvent référence à son “Père riche”. Ce “Père riche” n’est pas son père biologique, c’est le père de l’un de ses amis qui lui a prodigué de précieux conseils en éducation financière. Ce “Père riche” est le même que celui présenté dans un autre livre de l’auteur: Père riche, père pauvre.”

Chronique et résumé de “Guide pour investir” de Robert Kiyosaki :

Introduction

“En lisant ce livre jusqu’à la dernière ligne, vous en saurez davantage sur l’investissement que bien des conseillers en placement qui se font payer pour offrir leurs conseils.”

Telle est la promesse de Robert Kiyosaki. Celle-ci part d’une simple observation: la loi de Pareto s’applique en ce qui concerne la répartition des richesses, et même au-delà, puisque 10% des gens détiennent 90% de l’argent disponible. Pour réussir, il faut donc “sortir de la moyenne”.

Pour cela, il est nécessaire d’investir et de comprendre le fonctionnement des entreprises, car c’est souvent par elles et en elles que l’on investit. Mais il y a un problème:

“L’investisseur moyen ne sait pas s’y prendre et c’est pourquoi il fait partie des 90% qui ne gagnent que 10% de l’argent.”

Les sujets suivants seront abordés afin de comprendre la différence entre l’investisseur qui espère gagner de l’argent si le marché est bon, et l’investisseur qui gagne de l’argent peu importe l’état du marché:

  1. Les 10 paliers de contrôle de l’investisseur
  2. Les 5 phases du plan pour amener un démuni à investir beaucoup d’argent
  3. Les différentes lois fiscales qui régissent les investissements
  4. Pourquoi et comment un véritable investisseur gagne de l’argent, indépendamment de l’état du marché
  5. La différence entre les investissements fondamentaux et techniques
  6. Cinq types d’investisseurs de haut niveau
  7. La différence entre ne pas avoir suffisamment d’argent et en avoir trop
  8. Comment s’assurer un revenu nettement supérieur à 200.000$ pour commencer à investir dans les sphères des riches

La principale différence entre l’investisseur riche et l’investisseur moyen réside dans leur façon de penser. L’investisseur riche cherche à accroître ses compétences et à penser plus grand et plus large que l’investisseur moyen (en étant conscient qu’il y a différentes façons de penser).

Phase un du Guide pour investir : Êtes-vous mentalement prêt à devenir un investisseur ?êtes vous mentalement prêt à devenir un investisseur

Cette première phase présente dix-huit leçons d’investissement:

1. Dans quels secteurs devrais-je investir ?

“Seuls les gens riches peuvent investir de la même manière que les gens riches. Et c’est pourquoi le riche s’enrichit.”

Les investisseurs accrédités peuvent avoir accès à certains types d’investissement. Pour être accrédités, ils doivent disposer d’un revenu annuel supérieur à 200.000$ ou avoir un patrimoine de plus d’un million de dollars.

Mais cela ne fait pas pour autant d’eux des investisseurs avertis. Les investisseurs avertis possèdent les 3E: éducation, expérience et excédent de trésorerie. Les chapitres suivants montreront comment obtenir les 3E.

Les cinq phases du plan de ce livre correspondent aux étapes permettant d’apprendre à devenir un investisseur averti:

  1. Êtes-vous mentalement prêt à devenir un investisseur ?
  2. Quel type d’investisseur voulez-vous devenir ?
  3. Comment ériger une entreprise solide
  4. Portrait de l’investisseur averti
  5. Rendre la pareille

Tous les millionnaires et milliardaires sont passés par ces cinq phases, de Bill Gates à Marc Zuckerberg.

“On ne peut pas enseigner à quelqu’un à devenir un investisseur averti, mais un individu peut apprendre à devenir un investisseur averti.”

2. Établir les fondements de la richesse

“Tout ce que font les investisseurs, c’est apprendre à apprendre à faire fructifier leur argent.”

Chacun aura tendance à se diriger vers une carrière différente en fonction de ses besoins émotionnels: ceux qui ont besoin de sécurité deviendront probablement employé, tandis que d’autres qui recherchent plus d’indépendance auront leur propre petite entreprise.

Mais la richesse se crée de l’autre côté du quadrant du CASHFLOW, en devenant propriétaire d’une grande entreprise, ou investisseur.

Le processus d’investissement commence à l’intérieur, dans la tête, et par une simple décision.

“Tout commence par une décision très personnelle, un choix entre être riche, être pauvre ou faire partie de la classe moyenne.”

3. Le choix

Il y a trois choix possibles en matière d’argent:

  1. La sécurité
  2. L’aisance
  3. La richesse

La plupart des gens choisissent le premier (la sécurité), et le dernier (la richesse) est rarement une priorité. Robert Kiyosaki a établi la richesse en premier choix, alors qu’il était jeune et sortait de son service militaire.

“L’une des raisons pour lesquelles la règle monétaire du 90/10 existe est peut-être que 90% des gens choisissent l’aisance et la sécurité au lieu d’opter pour la richesse.”

4. Comment voyez-vous le monde ?

“Ta perception de l’argent modèlera ton univers. Tu ne pourras pas changer ton univers tant que tu n’auras pas modifié ta perception de l’argent.”

Le père pauvre de Kiyosaki l’encourageait à être prudent et à rechercher la sécurité. Son père riche lui demandait d’être créatif et d’accroître ses compétences.

Plus les gens recherchent la sécurité, moins ils sont capables de voir les occasions, et ils vivent donc dans un monde de rareté.

“La majorité des gens passent leur vie à chercher toujours plus de sécurité au lieu de chercher à acquérir davantage de compétences financières.”

5. Pourquoi le monde de l’investissement est déroutant

L’investissement est un domaine large, dans lequel chacun possède des compétences spécifiques et a ses propres préjugés.

De plus, il y a de nombreux actifs et sous-groupes d’actifs pour lesquels chaque expert pourra avoir une opinion différente. Tout cela rend le monde de l’investissement déroutant pour un novice.

“Certaines personnes disent: “Diversifiez. Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier”, tandis que d’autres comme Warren Buffett, (…) disent: “Ne diversifiez pas. Mettez tous vos oeufs dans le même panier et surveillez votre panier de près”.”

6. Tout investissement est un plan et non un produit ou un procédé

“Il existe un grand nombre d’instruments de placement, ou de véhicules, parce qu’il existe un grand nombre de gens ayant des besoins différents.”

Chaque véhicule d’investissement sert à atteindre un objectif particulier, à un moment donné. Les gens veulent savoir quel est le meilleur véhicule d’investissement, mais il n’y a pas de réponse absolue.

Un vrai investisseur dresse un plan, à partir duquel il peut utiliser plusieurs sortes de véhicules d’investissement, s’ils sont en accord avec son plan.

7. Projetez-vous d’être riche ou projetez-vous d’être pauvre ?

“On peut avoir une bonne idée du passé, du présent et de l’avenir des gens en écoutant ce qu’ils disent.”

Les mots et expressions utilisés par les gens révèlent leurs croyances, leurs connaissances, et donc leur avenir en matière d’argent.

Devenir riche commence en élargissant son vocabulaire dans un domaine spécifique de l’investissement. La bonne nouvelle, c’est que les mots sont gratuits.

“Les mots forment les pensées, les pensées forment la réalité et la réalité devient la vie.”

Il est important de planifier sa vie et ses vieux jours le plus tôt possible. Car tout devient plus difficile lorsqu’on devient vieux, et certaines choses coutent beaucoup plus cher. Un bon plan financier devrait donc porter bien au-delà du départ en retraite.

“Lorsqu’on est jeune, le problème, c’est qu’on ne sait pas ce que c’est que d’être vieux. Si les jeunes savaient, ils planifieraient différemment leur vie financière.”

8. La richesse est automatique, si vous avez un bon plan et si vous vous y tenez

“De nombreuses personnes pensent que l’investissement est un processus excitant et très hasardeux.”

En fait, investir est surtout ennuyeux, mécanique, et consiste à suivre une stratégie simple plutôt que complexe, comme on pourrait le penser.

Sélectionner ses investissements selon son intuition ou les conseils d’amis ne donne pas de bons résultats. Et ces erreurs sont autant commises par les investisseurs professionnels que par les particuliers. Les premiers ne battent d’ailleurs que rarement le S&P500 (indice boursier américain, dont l’équivalent français est le CAC40).

À la place, élaborez une stratégie simple, basée sur des données ayant la plus longue période historique possible. Ensuite, respectez cette stratégie.

9. Comment trouver le plan qui vous convient

“Pour la majorité des gens, le but ultime est de connaître la liberté financière, la liberté qui les affranchira de la tâche fastidieuse qui consiste à travailler pour gagner de l’argent.”

Laissez-vous d’abord un temps de réflexion personnelle pour définir vos buts. Consultez ensuite l’avis d’un mentor prospère, si vous en avez un, ou d’un professionnel qui a atteint les buts que vous vous êtes fixés, et voyez s’il vous convient.

S’il ne vous convient pas, consultez un autre professionnel. Votre plan ne sera pas parfait, mais vous le corrigerez au fur et à mesure que vous ferez votre apprentissage et que vous gagnerez en expérience.

10. Décidez maintenant de ce que vous voulez devenir plus tard

“La majorité des gens planifient une vie marquée par la rareté, bien qu’il existe un univers parallèle où règne l’abondance financière. Il suffit d’avoir un plan pour pénétrer dans cet univers.”

Même si votre objectif est la richesse, dressez un plan pour la sécurité financière et l’aisance financière en premier.

Pourquoi ? Parce qu’ils sont plus simples à définir et à respecter, et qu’avoir plusieurs plans pourra servir en cas de difficulté avec votre plan le plus ambitieux.

11. Chaque plan a un prix

“Les gens pauvres comptent sous l’angle de l’argent et les gens riches comptent sur celui du temps.”

La majorité des gens considèrent que l’argent est plus important que le temps. Mais le temps est la valeur dans laquelle il faut investir pour devenir riche.

Les plans pour atteindre la sécurité et l’aisance sont faciles à mettre en place. Seul le plan pour devenir riche demande un temps d’apprentissage.

En n’étant pas prêt à investir son temps, on ne pourra que continuer à travailler pour de l’argent.

“Dans le monde occidental, presque n’importe qui peut devenir millionnaire en respectant un plan à long terme.”

12. Pourquoi investir n’est pas risqué

Les gens pensent qu’investir est risqué pour trois raisons:

  1. Car ils ne sont pas formés à l’investissement
  2. Parc qu’ils n’ont pas de contrôle sur leurs investissements
  3. Ou parce qu’ils investissent de l’extérieur plutôt que de l’intérieur

Les bonnes affaires se font toutes de l’intérieur (au plus près du coeur du jeu).

“Ou bien t’es à l’intérieur, ou alors tu n’es rien du tout”

Gordon Gekko

Le temps que vous investirez devra être employé à acquérir des connaissances pour pouvoir investir de l’intérieur.

13. De quel côté de la table voulez-vous vous assoir ?

“Aujourd’hui, à l’ère de l’information, la majorité d’entre nous devons avoir des connaissances financières beaucoup plus poussées.”

La majorité des gens choisissent de s’assoir du côté gauche du quadrant du CASHFLOW, le côté des Employés et des Indépendants.

Le fait que les gens soient de plus en plus obligés de payer eux-mêmes leur retraite rend le côté droit du quadrant, celui des Propriétaires d’entreprises et des Investisseurs, plus important.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les secrets d'un esprit millionnaire

Les investisseurs font fructifier leur argent, et les entreprises sont moins taxées que les particuliers, ce qui rend le côté droit plus attractif.

14. Les règles de base de l’investissement

  1. Savoir quels types de revenu vous souhaitez générer. Un revenu issu du travail (votre emploi), un revenu de portefeuille (vos actifs), ou un revenu sans exploitation active (gains immobiliers).
  2. Convertir ses revenus gagnés en revenu sans exploitation active ou en revenu de portefeuille.
    • “Voilà en quelques mots ce qu’un investisseur est censé faire. C’est aussi simple que ça.”
  3. Acheter des valeurs qui transformeront le revenu gagné en revenu de portefeuille ou en revenu sans exploitation.
  4. C’est l’investisseur (par ses choix et actions) qui est l’actif ou le passif, et non l’investissement.
  5. Un vrai investisseur est prêt pour toutes les éventualités, tandis que le non-investisseur essaye de prévoir ce qu’il va se passer.
    • “Les gens prédisent eux-mêmes qu’aucune possibilité ne se présentera, au lieu d’être prêt à en tirer parti.”
  6. Les plus belles opportunités attirent du capital, et ne sont donc pas hors d’atteinte.
  7. Acquérir l’habileté d’évaluer le risque et le potentiel d’un investissement. Un investissement qui ne respecte pas le principe KISS (“Keep It Simple Sweetheart”, soit “en toute simplicité”), c’est-à-dire qui soit facilement compréhensible, a probablement un risque élevé.

15. Minimiser les risques grâce à l’éducation financière

“Le véritable investisseur ne se soucie pas du comportement du marché. Le véritable investisseur gagnera de l’argent, quoi qu’il arrive.”

Les gens riches achètent des entreprises, des actifs immobiliers (revenus sans exploitation active) et des actifs titres (revenus de portefeuille). Ils convertissent leur revenu en actifs. C’est la raison pour laquelle ils s’enrichissent toujours plus.

L’investissement est risqué pour les personnes qui ne comprennent pas leurs propres états financiers ou ceux des entreprises, ou encore la différence entre actif et passif.

“Celui qui est financièrement analphabète est incapable d’évaluer le potentiel d’un investissement.”

16. L’éducation financière démystifiée

“Un actif met de l’argent dans tes poches. (…) Un élément de passif fait sortir de l’argent de tes poches.”

Il est nécessaire de comprendre l’état des résultats et le bilan. L’état des résultats dresse la liste de vos revenus d’un côté, et de vos dépenses de l’autre. Le bilan dresse la liste de vos actifs d’un côté, et de vos passifs de l’autre.

  • Leçon d’éducation n°1: La direction du cash-flow détermine si une chose constitue un actif ou un passif

L’état des résultats permet de savoir s’il faut classer une chose parmi les actifs ou les passifs. Si cette chose a un cash-flow négatif, il faut la classer en passif (ex: une résidence principale). Si le cash-flow est positif, elle sera classée en actif (ex: maison qui génère des revenus locatifs supérieurs aux charges du crédit, des impôts, assurances…).

  • Leçon d’éducation n°2: Il faut examiner au moins deux états financiers pour avoir une bonne vue d’ensemble

“Chacune de nos dépenses s’ajoute au revenu de quelqu’un d’autre, et chacun de nos éléments de passif devient un élément d’actif pour quelqu’un d’autre.”

En ayant deux états financiers, on peut voir que les dépenses de l’un sont les recettes de l’autre, comme pour les actifs et les passifs.

L’investisseur moyen ne prend pas le temps de s’intéresser à la comptabilité ou à la finance. L’investisseur averti analyse tout investissement sous l’angle des états financiers. Il améliore ainsi continuellement son éducation financière.

17. La magie des erreurs

“Lorsque tu parviens aux frontières de tes connaissances, il est temps de faire quelques erreurs.”

Les erreurs sont sources d’apprentissages, de découvertes et de progression. Pourtant, l’éducation réprime les erreurs.

“L’intelligence scolaire est importante, mais l’intelligence de la rue te permet de devenir riche.”

Pour apprendre d’une erreur, il est important de commencer par la regarder en face: sans l’occulter, la nier, blâmer les autres, ou chercher à se justifier.

Le père pauvre de Kiyosaki, qui évoluait dans le monde éducatif, cherchait toujours à éviter de faire des erreurs. Son père riche était heureux d’échouer et de pouvoir en tirer des leçons.

“Si j’ai autant d’argent, c’est parce que j’étais disposé à faire davantage d’erreurs que la majorité des gens, et que j’en ai tiré un enseignement. La majorité des gens n’ont pas fait assez d’erreurs ou continuent à répéter les mêmes. Sans erreurs et sans apprentissages, il n’y a pas de magie dans la vie.”

Père riche

18. Quel prix doit-on payer pour devenir riche ?

Il y a plusieurs façons de devenir riche: épouser un riche, frauder, hériter, gagner à la loterie, devenir une vedette, être âpre aux gains, radin, intelligent financièrement, ou généreux.

Toutes exigent de payer un prix. Les plus recommandées sont les deux dernières. Devenir intelligent financièrement exige de développer les 3E (Éducation, Expérience et Excédent de trésorerie).

Devenir riche en étant généreux consiste à servir un grand nombre de personnes dans un système évoluant dans les quadrants P (propriétaire d’entreprise) ou I (investisseur).

Les gens qui deviennent riches en partant de zéro possèdent ces éléments essentiels appelés les 5D:

  1. Défi
  2. Détermination
  3. Dynamisme
  4. Données
  5. Dollars

Les gens pensent que seuls les deux derniers sont importants. Père riche pense autrement:

“En réalité, c’est en se concentrant sur les 3 premiers D que l’on acquiert les données et les dollars nécessaires pour devenir très, très riche.”

L’énigme du 90/10

“Bill Gates, Michael Dell et Richard Branson (…) ne sont pas devenus milliardaires en se cherchant un emploi, et en mettant quelques dollars de côté.”

Trouver un emploi bien rémunéré et mettre de côté une bonne partie de son salaire pour investir est un bon plan. Mais cela ne vous placera pas parmi les 10% d’investisseurs qui gagnent 90% de l’argent.

Une autre façon de faire consiste à créer des actifs plutôt que d’avoir à les acheter. C’est ce que font les entrepreneurs, les chanteurs, les artistes, les écrivains, et les investisseurs malins.

“Les gens qui font partie du club des 90/10 sont des alchimistes des temps modernes. (…) Leur pouvoir est leur habileté à transformer une idée en actif.”

S’entraîner à trouver des idées pouvant devenir des actifs est une manière utile d’utiliser son cerveau.

“L’énigme (du 90/10) se pose ainsi: “Comment pouvez-vous créer des éléments d’actif et les inscrire dans la colonne de l’actif sans avoir à les acheter ?”.”

Phase deux du Guide pour investir : Quel type d’investisseur voulez-vous devenir ?

quel type d'investisseur voulez-vous devenir

Résoudre l’énigme du 90/10

“Il y a les investisseurs qui achètent des éléments d’actif et il y a les investisseurs qui créent des éléments d’actif. Si tu veux résoudre l’énigme du 90/10, tu dois être ces deux types d’investisseurs à la fois.”

Une bonne idée ne suffit pas, il faut ensuite la transformer en une structure d’entreprise qui permette à l’idée de pouvoir générer de l’argent.

La plupart des gens s’opposeront à la mise en place de telles idées, soit parce qu’ils en sont incapables eux-mêmes, soit parce qu’ils ne les comprennent pas. Il est alors nécessaire d’avoir de solides convictions et un esprit fort.

“Trouver ton esprit d’entrepreneuriat et le rendre fort est plus important que l’idée ou l’entreprise que tu développes.”

Les catégories d’investisseurs

Il y a plusieurs catégories d’investisseurs, qui seront décrites plus en détail par la suite:

  1. Accrédité: Il dispose d’une certain niveau de revenu ou de patrimoine
  2. Qualifié: Il sait analyser des actions et investit de manière “externe”
  3. Averti: Il a de larges compétences et possède les 3E (éducation, expérience, excédent de trésorerie)
  4. Initié: Il crée des entreprises et sait comment créer des actifs
  5. Chevronné: Un actionnaire vendeur qui a une entreprise dont il vend les parts au public

L’investisseur accrédité

Pour être qualifié comme investisseur accrédité, il faut avoir des revenus annuels d’au moins 200.000$, ou bien des avoirs qui dépassent 1 million de dollars.

Cette limite permet de protéger l’investisseur moyen d’opérations qui pourraient être dangereuses pour lui. Elle a été instaurée par la SEC (Securities and Exchange Commission). Mais empêche aussi l’investisseur moyen d’avoir accès à certains types d’investissements intéressants comme les PAPE (Premier Appel Public à l’Épargne).

Cependant, pour une personne, être un investisseur accrédité “ne veut pas nécessairement dire qu’elle est riche ou connait le monde de l’investissement”.

L’investisseur qualifié

“Un investisseur qualifié est habituellement un investisseur accrédité qui a également investi dans son éducation financière.”

Il maîtrise les deux formes d’investissement:

  1. L’investissement fondamental: Investir en fonction des états financiers de l’entreprise
  2. L’investissement technique: Investir en fonction des variations du prix d’une action

Warren Buffett est un des meilleurs investisseurs fondamentaux; George Soros est un des meilleurs investisseurs techniques.

L’investisseur moyen ne sait s’enrichir qu’en marché haussier, et il a peur des krachs. L’investisseur qualifié sait s’enrichir quelle que soit la direction du marché, et n’a pas peur des fluctuations.

Les nouveaux investisseurs adoptent souvent des comportements risqués car ils n’ont jamais connu de krach, ni la panique qui saisit le monde financier. De plus, à l’ère de l’information, les krachs seront plus dévastateurs (Note: on peut considérer que l’auteur a vu juste puisque la première édition du livre est sortie avant l’effondrement de la bulle des technos et la crise des Subprimes, deux crises avec des marchés baissiers particulièrement forts).

L’investisseur qualifié sait quand et comment se départir d’un investissement, si les choses tournent mal.

Dans le but d’aider les investisseurs à augmenter leur habileté financière, l’auteur a créé le jeu CASHFLOW, qui vise à enseigner les principes de base de l’investissement et l’analyse fondamentale.

L’investisseur qualifié comprend ce qu’est le ratio cours/bénéfice d’une action, et en quoi il permet de déterminer si une action est une aubaine par rapport à d’autres actions du même secteur. Il sait aussi qu’arriver à estimer le ratio cours/bénéfice futur est encore plus important.

L’investisseur averti

“L’investisseur averti a autant de connaissances que l’investisseur qualifié, mais il a de plus étudié les avantages que peut lui procurer le système juridique.”

Un investisseur averti tire profit de l’ESC:

  • Entité
  • Synchronisation
  • Caractéristiques

L’entité est la structure d’entreprise. Certaines structures d’entreprises offrent une imposition réduite, beaucoup moins élevée que celles des indépendants et des employés.

D’autres structures permettent de ne rien posséder en son nom, afin de limiter les risques.

“Le riche ne veut rien posséder mais tout contrôler.”

La synchronisation désigne la maîtrise de la temporalité de l’impôt: soit par la possibilité de reporter à volonté l’impôt sur un gain immobilier en cas d’un nouvel achat plus onéreux, soit de clore un exercice fiscal à une date souhaitée afin d’optimiser la distribution des dividendes.

Les caractéristiques sont celles des trois types de revenu:

  1. Ordinaire
  2. Sans exploitation active
  3. De portefeuille

La majorité des gens se concentrent sur le revenu ordinaire, qui est aussi celui qui est le plus imposé. C’est pourquoi il est important de développer les deux autres type de revenu. C’est ce que veut dire Père riche lorsqu’il déclare:

“Les riches ne travaillent pas pour l’argent. Les riches font en sorte que l’argent travaille pour eux.”

Enfin, l’investisseur averti sait faire la différence entre les bonnes et les mauvaises dépenses (exemple de bonne dépense: honoraires d’un fiscaliste permettant d’économiser des impôts), et entre les bonnes et les mauvaises dettes (exemple de bonne dette: acquisition d’un immeuble locatif).

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Interview par Josh Kaufman et Premier Bilan

L’investisseur initié

“L’investisseur initié est quelqu’un qui dispose d’informations privilégiées et qui exerce un certain contrôle sur la gestion de l’entreprise dans laquelle il investit.”

Un investisseur initié contrôle la gestion d’une entreprise qu’il a lui-même créée, ou dans laquelle il a investi jusqu’à atteindre une participation majoritaire.

Ce contrôle lui permet de minimiser les risques.

C’est en tant qu’investisseur initié et par la création d’entreprises, notamment dans le domaine immobilier, que Robert Kiyosaki a atteint la liberté financière.

L’investisseur chevronné

“L’investisseur chevronné est une personne qui crée des éléments d’actif qui prennent tant de valeur que les autres éléments d’actif qu’ils génèrent valent littéralement des milliards de dollars que se partagent des millions de gens.”

Les investisseurs chevronnés créent des entreprises qui deviennent ensuite des sociétés ouvertes, dans lesquelles des millions de personnes investissent.

Bill Gates et Warren Buffett sont des investisseurs chevronnés, avec leurs entreprises Microsoft et Berkshire Hathaway.

Comment devenir riche lentement

“J’achète des éléments d’actif d’abord, et je paie de l’impôt ensuite. Ton père paie de l’impôt d’abord, et il ne lui reste que très peu d’argent pour acheter des éléments d’actif.”

Père riche

Les lois ne sont pas les mêmes pour les différents quadrants du CASHFLOW. L’employé paie toujours l’impôt au gouvernement avant de toucher son salaire. Le propriétaire d’entreprise peut investir avant de payer l’impôt.

Ces différences viennent des lois, que les personnes riches ont progressivement influencé en leur faveur au cours de l’histoire…

La société d’aujourd’hui contribue pourtant à nous faire percevoir l’entreprise comme étant plus risquée que le salariat. De ce fait, moins de gens veulent entreprendre.

“Notre système d’éducation a été conçu pour former des employés et des professionnels, et non des entrepreneurs.”

Devenir riche tout en gardant votre emploi de jour

“La règle n°1 pour devenir entrepreneur est de ne jamais accepter un emploi uniquement pour l’argent. N’accepte un emploi que pour les habiletés à long terme qu’il t’enseignera.”

Occuper un emploi pour avoir de quoi subsister est la première étape. Les plus grandes entreprises ont été créées à temps partiel, à côté d’un emploi.

Créer une entreprise à temps partiel permet d’acquérir des compétences par l’expérience dans de nombreux domaines: vente, communication, leadership, droit fiscal et commercial…

“L’éducation que tu reçois à l’école est importante, mais l’éducation que tu reçois dans la rue est bien meilleure.”

L’esprit d’entreprise

“La principale raison pour laquelle les gens achètent des éléments d’actif plutôt que de les créer, c’est parce qu’ils n’ont pas fait appel à leur esprit d’entreprise afin de transformer leurs grandes idées en grandes fortunes.”

Le principal avantage de créer une entreprise est de forger son esprit d’entreprise en faisant face à d’importants défis. L’entreprise requiert une grande exigence et que l’on donne le meilleur de soi.

Peu de gens se lancent dans un tel défi. Beaucoup ont de grandes idées, mais peu nombreux sont ceux qui les concrétisent.

Phase trois du Guide pour investir : Comment ériger une entreprise solide

comment ériger une entreprise solide guide pour investir

Pourquoi créer une entreprise ?

Les principales raisons de créer une entreprise sont:

  1. Générer un excédent de trésorerie
  2. Vendre l’entreprise
  3. En faire une société ouverte

“Si tu arrives à ériger une entreprise prospère, tu auras toujours beaucoup d’argent.”

Les traits de caractère suivants sont autant de facteurs qui augmentent les chances de réussite:

  1. La vision
  2. Le courage
  3. La créativité
  4. La persévérance face à la critique
  5. La patience

Le triangle P-I

“Le triangle P-I a le pouvoir de transformer les idées ordinaires en grandes fortunes.”

Transformer une idée en un actif tangible: voilà ce que permet le triangle P-I (Propriétaire d’entreprises – Investisseurs). Il comporte trois éléments:

  • 1. La mission

La mission est à la base du triangle. Avoir une mission puissante permettra à l’entreprise de braver les tempêtes sans dévier de sa trajectoire et de survivre à long terme.

La mission doit être à la fois “spirituelle” et “organisationnelle”. Il doit y avoir a la fois un but noble ainsi que la volonté de gagner de l’argent (exemple: la mission spirituelle d’Henry Ford était de démocratiser l’automobile).

  • 2. L’équipe

L’école apprend aux élèves à réussir seul, mais c’est uniquement à plusieurs et en équipe que l’on peut réussir dans l’entreprise.

Une entreprise équilibrée comporte quatre groupes de personnes ayant chacun un rôle précis: les propriétaires, les employés, les investisseurs et les experts.

“La capacité de coopérer avec le plus grand nombre de gens possible et la faculté d’aider les autres sans les offusquer sont d’importantes qualités humaines.”

  • 3. Le leadership

Un bon leader doit être capable d’inspirer les autres mais aussi de les écouter, tout en ayant en tête la vision et la mission de l’entreprise.

Le leadership est le troisième élément du triangle P-I qui fera la réussite d’une entreprise.

“Vous arriverez à ériger une entreprise solide si vous avez défini la bonne mission, rassemblé la bonne équipe et trouvé le bon leader.”

La gestion du cash-flow

“Le cash-flow est à l’entreprise ce que le sang est au corps humain.”

Une bonne gestion des flux de trésorerie et l’anticipation des besoins de liquidités sont cruciaux pour l’entreprise. De nombreuses entreprises prometteuses ont fait faillite par simple méconnaissance des règles de gestion du cash-flow.

La gestion des communications

“Le monde est rempli de produits fabuleux, mais l’argent entre dans les poches des meilleurs communicateurs.”

La communication, tant externe (vers les clients) qu’interne (vers les employés et les actionnaires) est vitale pour la bonne marche de l’entreprise. Une bonne ou une mauvaise communication aura un impact direct sur les rentrées d’argent.

Le service à la clientèle contribue à l’image de l’entreprise, et à un bouche-à-oreille positif ou négatif.

La gestion des systèmes

Les différents systèmes de l’entreprise fonctionnent en interaction et sont interdépendants. Chaque employé est au coeur d’un des systèmes de l’entreprise (développement des produits, facturation, service client, marketing, comptabilité, ressources humaines…).

“Le rôle du PDG consiste à superviser tous les systèmes et à repérer les faiblesses avant qu’elles ne provoquent des défaillances.”

Les investisseurs apprécient les entreprises basées sur des systèmes stables et solides. L’entreprise d’un indépendant n’est pas stable, dans le sens où son système dépend de son unique employé et de sa santé.

Les franchises fonctionnent avec des systèmes éprouvés qui peuvent être répliqués à l’infini et sans dépendance vis-à-vis des employés. McDonald’s en est l’exemple type.

La gestion des aspects juridiques

“Le monde des affaires regorge d’histoires de jeunes entrepreneurs aux grandes idées qui ont commencé à vendre leurs produits ou leurs idées avant de les protéger.”

Les aspects juridiques comme la protection de la propriété intellectuelle font partie intégrante de la constitution d’une entreprise. Ils ont un coût, mais permettent aussi de faire des économies de temps et d’argent, et d’éviter bien des problèmes.

La gestion des produits

“La majorité d’entre nous sommes capables de préparer un meilleur hamburger que McDonald’s, mais nous sommes peu nombreux à savoir ériger un meilleur système que celui de McDonald’s.”

Les produits sont au sommet du triangle P-I. Dans les quadrants P et I, les produits sont moins importants que le système dans lequel ils s’inscrivent.

Ils reflètent la mission de l’entreprise en donnant vie aux idées.

Lorsqu’une entreprise ou un pays connaît des difficultés, c’est que l’un des éléments de son triangle P-I a un problème. Créer une entreprise basée sur le modèle P-I n’est pas simple, mais c’est une excellente façon de créer des éléments d’actif.

Pour résoudre l’énigme du triangle P-I, il est nécessaire de ne pas se disperser.

“La paresse est la clé du succès. Plus tu es touche-à-tout, moins tu gagnes d’argent.”

Père riche

Phase quatre du Guide pour investir : Portrait de l’investisseur averti

portrait de l'investisseur averti guide pour investir

Comment pense l’investisseur averti

“Tu feras des erreurs. Si tu en tires un enseignement, tu pourras créer des entreprises plus grandes. Et au cours de ce processus, tu deviendras un investisseur averti.”

Un investisseur averti comprend les dix paliers de contrôle de l’investisseur. Le contrôle de :

  1. Soi: L’éducation financière, apprendre de ses erreurs, connaître les états financiers.
  2. Ratios revenus/dépenses et actif/passif: Cet investisseur averti achète ou crée des éléments d’actif. Il convertit une part de ses dépenses personnelles en dépenses d’entreprises.
  3. La gestion des investissements dans d’autres entreprises.
  4. Des impôts: Avoir connaissance de la fiscalité et des avantages des quadrants P et I comme le paiement de certaines charges avant impôt.
  5. Décisions d’achat et de vente: Faire preuve de patience, savoir gagner peu importe la direction du marché.
  6. Des opérations de courtage: Savoir quand vendre son entreprise ou quand investir dans une autre entreprise.
  7. L’ESC (Entité, Synchronisation, Caractéristiques): Connaître le droit et les lois afin de choisir la(les) bonne(s) entité(s) pour maximiser les revenus et minimiser l’imposition.
  8. Conditions générales des ententes
  9. L’accès à l’information: S’informer et être conscient de ses obligations en tant qu’investisseur.
  10. La restitution: Un investisseur averti est engagé dans la philanthropie afin de contribuer à la société.

L’analyse des investissements

“Les chiffres racontent une histoire. Celui qui sait lire des états financiers peut voir ce qu’il se passe à l’intérieur d’une entreprise.”

Père riche

Pour évaluer un investissement, l’investisseur averti concentre son analyse sur certains points clés:

  • Les ratios financiers d’une entreprise: Ratio de la marge bénéficiaire brute et nette, levier d’exploitation, levier financier, levier total, ratio d’endettement, ratio de liquidités relatives et générales et taux de rendement des capitaux propres.
  • Les ratios financiers pour investir dans l’immobilier: L’état des recettes et la diligence raisonnable (liste de contrôle permettant de faire une évaluation prudente de l’investissement).
  • Les ressources naturelles comme l’or font partie du portefeuille de l’investisseur averti du fait de leur quantité limitée sur terre.
  • Bonne dette ou mauvaise dette: Savoir reconnaître si une dépense est liée à un actif et si le cash-flow est positif.
  • Investir ou épargner: L’investissement produit des résultats supérieurs à l’épargne, qui reste malgré tout nécessaire.

“L’investisseur averti sait faire la distinction entre investir et économiser, et il intègre ces deux tactiques dans son plan financier.”

L’investisseur chevronné

“(Warren Buffett et Bill Gates) sont devenus des investisseurs chevronnés en créant un élément d’actif qui vaut des milliards des dollars.”

Les milliardaires comptent de nombreux trentenaires parmi eux. Ils sont devenus milliardaires en créant des entreprises très bien valorisés, puis en revendant leurs actions.

Il y a un grand écart de richesse entre ceux qui achètent les actions des autres et ceux qui en créent pour les vendre: les investisseurs chevronnés.

Parfois, l’étape suivante est celle qui vous met en difficulté émotionnellement parlant. C’est ce qu’a connu Robert Kiyosaki pour devenir investisseur chevronné en réalisant un PAPE (Premier Appel Public à l’Epargne).

Il était alors déjà indépendant financièrement, mais il a choisi de s’engager sur un terrain inconnu afin de progresser.

“La réalité d’un individu est la frontière entre sa confiance en lui et sa foi. (…) L’individu n’est limité que par sa perception de ce qu’il croit financièrement possible.”

Père riche

Les entreprises réalisant un PAPE ne deviennent pas toutes prospères. Ces investissements ne sont réservés qu’aux investisseurs accrédités, du fait de leur risque élevé.

Les investisseurs répartissent habituellement leurs risques dans plusieurs entreprises. Ils perdent peu si une entreprise échouent, et peuvent gagner gros si une entreprise prend de la valeur en bourse.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L’homme le plus riche de Babylone

Serez-vous le prochain milliardaire ?

“Si tu veux devenir très riche, une partie de ta stratégie en tant que propriétaire d’entreprise consiste à créer l’entreprise que le marché recherche, avant qu’il ne la recherche.”

À notre époque, les fortunes se font beaucoup plus rapidement qu’à celle de John Rockefeller. Pour autant, si les PAPE sur les entreprises Internet sont à la mode (note: le livre a été écrit pendant la formation de la Bulle Internet), la règle du 90/10 et la répartition du capitalisme montrent qu’une minorité d’entreprises survivent (note: c’est bien ce qu’il s’est passé avec l’explosion de la Bulle Technologique au début des années 2000. On peut d’ailleurs faire un parallèle entre l’évolution des actions technologiques il y a 20 ans et celui des crypto-monnaies aujourd’hui).

“C’est le premier million qui est le plus difficile à amasser.”

Père riche

Il y a six raisons principales de faire appel à l’épargne:

  1. Un besoin de capitaux pour assurer la croissance
  2. Se tailler une part de marché avec une nouvelle entreprise
  3. Acquérir d’autres entreprises avec ses propres actions
  4. Vendre l’entreprise et en garder le contrôle
  5. Assurer un versement à ses héritiers (c’est moins rare qu’on ne croit)
  6. Pouvoir disposer de nouveaux capitaux

Les quatre sources de capitaux pour mobiliser des fonds sont:

  1. Les amis et la famille
  2. Les investisseurs providentiels
  3. Des investisseurs privés
  4. Des investisseurs publics

Savoir vendre est la principale qualité requise pour faire un appel à l’épargne.

“Mobiliser des fonds, c’est vendre un produit différent à un auditoire différent.”

Serez-vous le prochain milliardaire ? Tout est possible à partir du moment où l’on prend à coeur son objectif, qu’on le met par écrit et qu’on met en place une succession d’actions pour tendre vers lui.

“Si je m’étais dit que devenir millionnaire était impossible, je crois que j’aurais eu droit à la prophétie qui s’exauce.”

Actuellement, l’éducation est un de ces grands domaines qui absorbent beaucoup d’argent, et dont les résultats sont médiocres. Le monde de l’éducation s’ouvre de plus en plus au privé et comporte de plus en plus d’opportunités pour les entreprises.

“Les besoins sont criants dans les domaines de la gestion du budget, des affaires et de l’investissement – des disciplines qui ne sont pas enseignées à l’école. (…) Un grand nombre de gens n’auront pas assez d’argent au moment de prendre leur retraite. Je crois qu’il y aura un besoin grandissant en matière d’éducation financière.”

Pourquoi les gens riches font-ils faillite ?

“La majorité des millionnaires ont perdu trois entreprises avant de gagner le gros lot. (…) La personne moyenne n’a jamais perdu une entreprise. C’est pour cette raison que 10% de la population contrôle 90% des richesses.”

Il y a six raisons qui expliquent pourquoi les gens riches font faillite:

  1. Les gens qui ont grandi sans argent ne savent pas gérer une fortune
  2. L’euphorie que procure une nouvelle fortune est comme une drogue qui les rend trop confiants et stupides
  3. Ils ne savent pas dire “non” aux gens qu’ils aiment qui veulent leur emprunter de l’argent
  4. L’individu qui fait fortune du jour au lendemain n’a ni l’éducation financière ni l’expérience nécessaire pour conserver son argent
  5. La peur de perdre augmente avec la fortune, et plus on a peur, plus la peur a tendance à se réaliser
  6. Ne pas connaître la différence entre les bonnes dépenses et les mauvaises dépenses

Les riches deviennent toujours plus riches car au lieu de payer toujours plus d’impôts ils achètent des actifs, ce qui diminue leur revenu annuel et donc leur impôt, et augmente leur patrimoine à long terme.

  • Le pouvoir des dépenses

Les gens riches cherchent à minimiser leur revenu et à augmenter leurs dépenses pour acheter des actifs. Les pauvres font l’inverse, ils veulent peu de dépenses et un revenu élevé (Note: Cette pensée de Père riche est la plus importante du livre selon l’auteur, Robert Kiyosaki). Changer sa perspective permet de passer d’un monde où l’argent est rare à un monde dans lequel il abonde.

“Je me sers de mes dépenses pour devenir de plus en plus riche. La personne moyenne se sert de ses dépenses pour devenir de plus en plus pauvre.”

Père riche

Les 90% des gens qui ont 10% des richesses n’ont pas compris qu’une dépense pouvait être soit un actif, soit un passif.

Phase cinq du Guide pour investir : Rendre la pareille

rendre la pareille

Êtes-vous prêt à rendre la pareille ?

“L’un des plus importants paliers de contrôle de l’investisseur est celui du contrôle de la redistribution de notre argent dans la société.”

Père riche

La dernière phase du plan consiste à redonner. Beaucoup de riches sont perçus comme étant avides, mais en réalité beaucoup d’entre eux sont de généreux et discrets donateurs.

Lorsque l’on a atteint ses buts financiers, contribuer à des causes auxquelles nous croyons apporte un sentiment de bonheur.

Beaucoup de personnes riches continuent de contribuer à la société bien après leur mort, au travers de fondations.

Pourquoi il n’est plus nécessaire dorénavant d’avoir de l’argent pour faire de l’argent ?

“Pourquoi ne pas prendre le temps de considérer la création d’un élément d’actif, au lieu de tout simplement en acheter un ?”

Durant l’ère agraire et l’ère industrielle, 10% de la population se partageaient déjà 90% des richesses. C’est encore le cas aujourd’hui, mais nous sommes désormais à l’ère de l’information et il n’a jamais été aussi facile de créer des actifs.

Il n’est plus nécessaire d’être bien né, d’avoir de l’argent ou d’avoir fait des études pour devenir riche. Il faut juste une idée, changer sa perception du monde et remettre en cause les “vieilles idées” telles que:

  • “Sois un bon travailleur”
  • “Les riches sont oisifs et paresseux”
  • “Fais des études et trouve-toi un emploi”

“Tout ce que fait le véritable investisseur, c’est transformer un revenu ordinaire gagné en revenu sans exploitation active et en revenu de portefeuille.”

Le monde évolue vite et l’information devient rapidement obsolète, c’est pourquoi il faut rester dans une logique d’apprentissage.

Beaucoup de personnes ont aujourd’hui des problèmes financiers car ils cherchent la sécurité de l’emploi, et parce qu’ils achètent des passifs avec leur salaire. Ils font ce qu’ont fait leur parents avant eux, sans tenir compte de l’évolution du monde.

Pendant l’ère industrielle, le monde était gouverné par les armes et le pouvoir politique. À l’ère de l’information, c’est la loi de Moore qui prévaut (la technologie double sa puissance tous les deux ans), et c’est la vitesse des modems ainsi que l’argent électronique qui gouvernent.

Certaines entreprises ont désormais plus de pouvoir que les états. Grâce à Internet, n’importe qui peut accéder à l’information et créer des éléments d’actif pour atteindre la richesse.

“Le plus important investissement que vous puissiez faire, c’est parfaire votre éducation financière et chercher de nouvelles idées.”

La créativité, l’éducation financière et le fait d’avoir un plan sont des éléments capitaux à l’ère de l’information: une ère de changements rapides dans laquelle les possibilités sont multiples.

Conclusion sur “Guide pour investir” de Robert Kiyosaki :

“Guide pour investir” a été écrit comme la suite de “Père riche, Père pauvre” et de “Le quadrant du CASHFLOW”, dans lesquels l’auteur évoque les leçons apprises étant plus jeune. Dans ce nouveau livre, l’auteur raconte comment son Père riche l’a guidé vers le chemin de la richesse alors qu’il sortait de son service militaire et n’avait pas un sou.

L’objectif du livre est de changer la perception des gens vis-à-vis de l’argent, afin de les faire passer d’un monde où l’argent est rare à un monde où l’argent est abondant.

Robert Kiyosaki retranscrit les leçons savamment distillées par son Père riche au fur et à mesure de ses premières expériences en investissement et en création d’entreprise.

Le livre est découpé en plusieurs phases. La phase un, la préparation mentale, est celle qui occupe le plus de place dans cet ouvrage. Elle est donc la plus importante pour Kiyosaki, qui explique dès l’introduction que la principale différence entre un riche et une personne moyenne vient de leur façon de penser.

Les phases suivantes abordent les aspects plus concrets et techniques de l’investissement. À travers les leçons de son Père riche, l’auteur nous encourage à penser l’investissement en dressant nos propres bilans et états financiers, comme le ferait une entreprise.

La distinction entre les différents types d’investisseurs est intéressante et inédite. Derrières ces différents adjectifs se cachent des modes de pensée et d’action propre à chaque investisseur. Robert Kiyosaki souhaite montrer qu’il y a plusieurs voies possibles pour s’enrichir, et que l’une d’entre elles pourraient convenir au lecteur.

Le principal apport de ce livre est d’apprendre à l’investisseur à “voir l’autre côté de la médaille”. La plupart des livres sur l’investissement se contentent de détailler les formes d’investissement traditionnelles et accessibles à la majorité, comme l’achat d’actions ou d’appartements.

L’auteur ouvre notre esprit sur une autre facette de l’investissement, celle de la création d’actifs, par: la création d’entreprises, ou les investissements via les PAPE (Premiers Appels Publics à l’Épargne).

C’est un monde qui peut paraître inaccessible au commun des mortels, pourtant Kiyosaki a pu y accéder sans autres ressources que l’excellente éducation financière que lui a donné son Père riche.

Robert Kiyosaki est un bon pédagogue, il sait expliquer en des termes simples ce qui paraît compliqué dans le monde de l’investissement. La lecture de ce livre volumineux n’en est rendue que plus plaisante.

Ce résumé fait partie de mon défi de lire les 12 meilleurs livres sur l’investissement en 6 mois. Je me suis lancé ce défi lorsque j’ai démarré mon blog, afin d’apporter un maximum de valeur aux lecteurs.

Antonin

Points forts:

  • Une vision assez unique du monde de l’investissement, plus large que bien d’autres livres sur le sujet
  • Un livre axé sur la pédagogie, facile à lire et accessible à tous
  • Une invitation à remettre en cause nos croyances et à adopter de nouveaux modes de pensée pour s’enrichir

Points faibles:

  • Ce livre n’est pas un mode d’emploi, il se contente de montrer comment les riches pensent l’investissement
  • L’auteur est allé assez loin dans le monde de l’investissement, à un niveau que la majorité d’entre nous aurons du mal à atteindre (en particulier les appels à l’épargne), ce qui peut décourager

La note d’Antonin du blog Apprendre à Investir :

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous le livre “ Guide pour investir” de Robert Kiyosaki ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (2 votes, moyenne: 5,00 out of 5)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre “Guide pour investir”

Visitez Amazon afin d’acheter le livre “Guide pour investir” :

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Guide pour investir : tout ce quil faut savoir sur les investissements des gens riches que ne font pas les gens pauvres et de la classe moyenne Robert Kiyosaki, guide pour investir robert kiyosaki pdf gratuit, Comment devenir riche abondamment, Le guide pour investir Robert kiyosaki résumé, livre education financière, guide pour investir robert kiyosaki pdf, guide pour investir, Guide pour investir : tout ce quil faut savoir sur les investissements des gens riches que ne font pas les gens pauvres et de la classe moyenne Robert Kiyosaki pdf
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

4 Commentaires pour :

Guide pour investir







Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.