Devenir riche avec les livres de Robert Kiyosaki, c’est possible !

livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - père riche père pauvre

Les livres de Robert Kiyosaki sont très souvent cités dans les “tops livres” des entrepreneurs, des investisseurs ou ceux de développement personnel que l’on retrouve régulièrement sur internet. Les ouvrages de Kiyosaki, comme le célèbre best-seller Père riche père pauvre, traitent essentiellement d’éducation financière, et ont changé la vie de millions de lecteurs !

Mais quels secrets les livres de Robert Kiyosaki possèdent-ils pour bénéficier de tant de succès et d’éloges ? Et qui est cet entrepreneur investisseur accompli, multimillionnaire au franc-parler et aux positions si peu conventionnelles ? Eh bien, c’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article !

Je vous révèle, en effet, tout du parcours et des livres de Robert Kiyosaki. Après vous avoir parlé de la vie de l’entrepreneur, vous trouverez quatre résumés de livres de Robert Kiyosaki qui vous dévoileront l’essentiel de ses méthodes d’enrichissement et de ce qu’il soutient en matière d’éducation financière. En dernière partie de cet article, j’ai sélectionné les meilleures citations de Robert Kiyosaki que j’ai classées par thèmes et qui devrait grandement vous inspirer. Bref, de quoi vous apporter, c’est certain, tout ce qu’il faut pour en finir avec les fins de mois difficiles et, enfin, réussir à enclencher le pas vers la liberté financière !

Robert Kiyosaki, un entrepreneur spécialiste du développement personnel

Enfance : les deux pères de Kiyosaki

Robert Kiyosaki est né le 4 avril 1947, à Hawaï, aux États-Unis. C’est sur cette île que le petit Robert grandit. Ce dernier raconte avoir reçu, pendant son enfance, une éducation de la part de son père biologique mais aussi de la part d’un père spirituel. Kiyosaki distingue ses “deux pères” par leurs deux visions radicalement opposées du monde :

  • Son père biologique, Ralph H. Kiyosaki pensait qu’il était indispensable de faire de bonnes études et d’avoir un bon métier pour s’assurer une belle vie. Ce qui comptait pour lui, c’était la sécurité de l’emploi. Ce père biologique avait suivi des études supérieures et était devenu directeur pédagogique. Employé du gouvernement, il occupait un poste pas mal payé. Et pourtant, ce dernier luttera toute sa vie pour réussir à payer ses charges et ses crédits. Lorsqu’il décède, il laissera même quelques impayés derrière lui.
  • Son père spirituel, le père d’un ami d’enfance, que Robert Kiyosaki considère comme son mentor, trouvait la voie des études bien trop risquée. Cet homme n’avait jamais obtenu son bac mais il était pourtant devenu un riche entrepreneur. Ce père spirituel lui enseigna alors la voie à suivre pour devenir riche. C’est ce que Robert Kiyosaki raconte dans son plus célèbre livre “Père riche, père pauvre.

Les Marines et un peu de salariat

Durant sa jeunesse, Robert Kiyosaki rejoint le corps des Marines. Il y sert en tant que pilote d’hélicoptère de combat pendant la guerre du Vietnam jusqu’en 1975. Cette expérience lui apprend notamment à diriger des troupes, compétence qu’il trouvera, par la suite, essentielle pour manager en entreprise.

Après ses études, Robert Kiyosaki travaille chez Xerox, un magasin de photocopieurs, où il est reconnu comme l’un des cinq meilleurs commerciaux de l’entreprise. Il décide ensuite de quitter cette entreprise pour monter son propre business.

La vie d’entrepreneur et d’investisseur de Robert Kiyosaki

vie d'entrepreneur et d'investisseur robert kiyosaki

  • La première entreprise de Robert Kiyosaki à l’âge de 9 ans !

Et oui, la première expérience entrepreneuriale de Robert Kiyosaki remonte à sa tendre enfance ! Le petit Robert a 9 ans lorsque le père de son ami Mike, qu’il décrit comme son père riche et spirituel, leur propose de travailler sans être rémunérés dans son magasin. Le “père riche” cherche en fait, en les faisant travailler gratuitement, à inciter les enfants à imaginer une façon de gagner leurs propres revenus en parallèle. Il veut leur apprendre à développer un état d’esprit d’entrepreneur plutôt que de salarié.

Et ça marche ! Un jour, les deux garçons remarquent que des bandes dessinées sont délaissées dans le magasin. Ils les récupèrent et décident de créer une bibliothèque pour leurs camarades de classe. Ces derniers doivent alors s’acquitter d’un droit d’entrée de 10 cents pour 2 heures de lecture. Pour la gestion de leur petite affaire, les deux petits “embauchent” la sœur de Mike qu’ils paient 1 $ par semaine. Cette “bibliothèque” leur rapporte 9.5 $ par semaine, et ce, sans avoir à y consacrer du temps.

C’est ainsi que la première entreprise de Robert Kiyosaki est née ! Cette histoire, racontée par Robert Kiyosaki dans son livre “Père riche, père pauvre” est anecdotique mais intéressante quand on connaît le parcours de l’entrepreneur investisseur d’aujourd’hui !

  • De créations d’entreprises en investissements…

C’est en 1977 que Robert Kiyosaki crée sa première vraie entreprise grâce à la vente de portefeuilles en nylon et velcro pour surfeurs. Ces produits sont nouveaux. Son commerce rencontre donc un certain succès à ses débuts. Mais l’affaire finit par faire faillite. Il connaît alors une période difficile et quitte Hawaï, avec son épouse, pour chercher des opportunités ailleurs.

Le jeune entrepreneur se lance alors, au début des années 1980, dans une nouvelle entreprise de création et distribution de t-shirts de groupes de rock. Il vendra finalement cette société en 1985. Mais grâce aux divers investissements, essentiellement immobiliers, réalisés en parallèle à ses activités d’entrepreneur, Robert Kiyosaki prend sa retraite à l’âge de 47 ans.

Il reste, après cela, toutefois très actif :

    • En 1997, il cofonde la société Technologies Cashflow : celle-ci édite notamment les nombreux livres qu’il écrit dans le but d’éduquer les gens sur les sujets financiers.
    • Il commercialise les marques “Rich Dad” et “Cashflow“.
    • Il créé la Rich Dad Company, une entreprise qui offre des conseils à des millions de gens en recherche de la liberté financière partout dans le monde.
    • Aujourd’hui très célèbre aux États-Unis, Robert Kiyosaki est également très présent dans les médias et réseaux sociaux.
    • L’investisseur est aussi un conférencier réputé mondialement.

Robert Kiyosaki : défenseur de l’éducation financière partout dans le monde

Robert Kiyosaki défend l’éducation financière partout dans le monde. Il inclut, dans ce concept d’éducation financière, la culture d’entrepreneuriat, la formation commerciale et la maîtrise des techniques d’investissement. Il utilise, pour cela, un grand nombre de supports : livres, jeux vidéo, émissions télévisées, sites web, clubs de jeux.

Une multitude de clubs se sont d’ailleurs créés dans le monde autour de son jeu Cashflow (plateau ou vidéo).

Les livres de Robert Kiyosaki pour acquérir la liberté financière

Robert Kiyosaki est l’auteur de nombreux livres qui se comptent en dizaines de millions de ventes dans le monde entier. Ses ouvrages les plus connus, vendus sur le marché francophone, sont :

  • Père riche, père pauvre : ce que les parents riches enseignent à leurs enfants à propos de l’argent afin qu’il soit à leur service”– 2001 / Titre original : “Rich Dad Poor Dad – What the Rich Teach Their Kids About Money – That the Poor and Middle Class Do Not ! ” – 1997
    Retrouvez la chronique “Père riche, père pauvre” ici
  • Le Quadrant du Cashflow : pour atteindre la liberté financière” – 2002 / Titre original : “Cashflow Quadrant : Rich Dad’s Guide to Financial Freedom” – 2000
  • Guide pour investir : Tout ce qu’il faut savoir sur les investissements des gens riches que ne font pas les gens pauvres et de la classe moyenne” – 2005 / Titre original : “Guide to investing : What the rich invest in, that the poor and middle class do not” – 2000
    Retrouvez la chronique “Guide pour investir” ici
  • Avant de quitter votre emploi : 10 leçons pratiques que tout entrepreneur devrait connaître s’il veut ériger une entreprise multimillionnaire” – 2007 / Titre original : “Before you quit your job : ten real-life lessonsevery entrepreneur should know about building a luti-million dollars business” – 2005
    Retrouvez la chronique “Avant de quitter votre emploi” ici
  • L’entreprise du 21e siècle” – 2012 / Titre original : “The business of the 21st century” – 2012

J’ai résumé, dans cet article, l’essentiel de quatre des livres de Robert Kiyosaki, à savoir : “Père riche, père pauvre“, “Avant de quitter votre emploi“, “Augmentez votre intelligence financière” et “Une seconde chance“.

Résumés et avis de quatre livres de Robert Kiyosaki pour devenir riche !

1.”Père riche, père pauvre

livre père riche père pauvre

“Père riche, père pauvre” est le premier et le plus célèbre des livres de Robert Kiyosaki, mais aussi, sans doute, le livre financier le plus populaire de tous les temps. En proclamant, entre autres, l’idée qu’il est inutile d’avoir beaucoup d’argent pour devenir riche, ce best-seller international a changé l’approche de millions de personnes sur l’enrichissement.

Père riche, père pauvre” : une histoire autobiographique

L’histoire de “Père riche, père pauvre” est autobiographique. Elle met en scène deux pères (les deux pères de Robert Kiyosaki évoqués plus haut dans son enfance), c’est-à-dire :

  • Son père biologique : sur-diplômé, salarié et “pauvre” (en tout cas luttant toute sa vie pour “joindre les deux bouts”) ;
  • Son père spirituel : sans diplôme, entrepreneur et “riche”.

C’est, en fait, grâce au mentorat et à l’éducation financière de son père spirituel, le “père riche”, que Robert Kiyosaki a appris à mieux utiliser son intelligence et son temps, et a alors pu devenir un investisseur prospère, un entrepreneur à succès et un auteur de renommée internationale.

Les idées principales de “Père riche, père pauvre

L’idée principale de “Père riche, père pauvre” est que travailler en tant qu’employé ne fait qu’enrichir les autres et que ce n’est donc qu’en devenant investisseur ou entrepreneur qu’on peut réellement s’enrichir. Pour cela, Robert Kiyosaki nous explique comment prendre le temps de construire son entreprise ou de se lancer dans des investissements intelligents.

Robert Kiyosaki développe aussi les idées suivantes :

  • L’école ne nous enseigne pas l’éducation financière, et au contraire, nous mène sur la voie de la pauvreté : on y apprend à travailler au service de l’argent, sans jamais apprendre à mettre l’argent à notre service. C’est à nous qu’il revient alors de nous former et de former nos enfants.
  • Pour commencer cette éducation, nous pouvons investir dans 4 différentes catégories d’actifs : l’entrepreneuriat, l’immobilier, les produits de base et les actions.
  • On peut se servir de l’endettement comme effet de levier et utiliser ses dettes pour acquérir des actifs.

Deux stratégies essentielles décrites par Robert Kiyosaki dans “Père riche, père pauvre”

Robert Kiyosaki nous révèle, dans son livre :

  • Quels sont les investissements intelligents à réaliser pour nous enrichir

Pour cela, il nous apprend notamment à différencier très simplement passif et actif :

    • Un actif est un contrat ou un titre qui nous apporte des revenus.
    • Un passif, à l’inverse, engendre des dépenses.

À ce propos, il y a une phrase très célèbre du livre qui a fait frémir beaucoup de monde au moment de la sortie du livre. Il s’agit de “Your house is not an asset“, qui signifie que notre résidence principale n’est pas un actif. Dans ce livre, l’auteur développe alors tout un argumentaire autour de cette affirmation. Cette phrase a, depuis, pris beaucoup de sens !

  • Les étapes pour se libérer de la rat race

Les gens de la classe moyenne se retrouvent constamment dans un état de lutte financière : leurs dépenses augmentent en même temps que leurs salaires. Robert Kiyosaki a rendu une expression populaire pour parler de cette course effrénée à la consommation et au remboursement concomitant des emprunts contractés pour consommer : la “rat race“!

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Père riche, Père pauvre : Devenir riche ne s’apprend pas à l’école

Robert Kiyosaki explique alors, dans ce livre, toutes les étapes pour arriver à sortir de cette spirale qu’est la “rat race“. En résumé :

    • Comprendre la différence entre un actif et un passif,
    • Concentrer ses efforts sur l’achat d’actifs générant des revenus réguliers,
    • Maintenir ses dépenses et ses dettes à un niveau minimal,
    • S’occuper de ses propres affaires !

Les 7 leçons de “Père riche, père pauvre” pour devenir riche

  1. Les riches ne travaillent pas pour l’argent mais pour apprendre quelque chose de nouveau.
  2. On ne nous apprend pas à devenir riche à l’école, mais à devenir de bons employés ; nous devons donc apprendre les bases de la finance autrement pour ensuite acquérir des actifs.
  3. Il est essentiel de construire son propre business et son portefeuille d’actifs avant de dépenser.
  4. Un entrepreneur doit développer son QI financier en se formant à ses 4 composantes : la comptabilité, la stratégie d’investissement, la loi du marché et le droit.
  5. Les riches créent leur propre richesse en se payant toujours en premier, en apprenant à identifier les meilleures opportunités, en  acceptant le risque et en sachant rebondir.
  6. Il est indispensable de développer trois aptitudes essentielles de management  : la gestion de trésorerie, le management de systèmes et le management des hommes.
  7. L’action est notre meilleure alliée !

Les 5 freins à la liberté financière, selon Robert Kiyosaki

  1. La peur : il est essentiel de voir grand, de s’engager et de ne pas se laisser guider par ce qu’on pense être le plus “sûr”.
  2. Le cynisme : on évite d’écouter l’entourage qui nous critique et qui, pourtant, ne se donne aucun moyen de réussir.
  3. La paresse : il est indispensable d’être proactif, persévérant et de ne pas céder aux appels tentants de la “rat race“.
  4. Les mauvaises habitudes : nos dépenses doivent faire place à l’épargne et aux investissements.
  5. L’arrogance : pas question de penser tout savoir sur l’argent ; il est bon d’écouter ceux qui ont réussi et de ne jamais cesser de se former.

Les 10 étapes pour développer son intelligence financière, expliquées par Robert Kiyosaki

  1. Identifier notre rêve le plus fou, imaginer la liberté, le mode de vie que nous aurions si nous pouvions maîtriser notre temps, tirer un trait sur ce qu’on ne veut plus être.
  2. Mettre à l’épreuve son libre-arbitre, quotidiennement, quand on choisit ce qu’on veut faire de notre temps et de notre énergie.
  3. Bien choisir ses amis, s’entourer de gens créatifs et qui prennent leur vie en main, ne pas se laisser influencer par ceux qui ont un avis sur tout sans jamais rien faire.
  4. Apprendre sans cesse en matière de finances.
  5. Se payer en premier et s’auto-discipliner en maintenant son niveau de dépenses au plus bas afin de pouvoir investir.
  6. Rémunérer généreusement les gens qui travaillent pour nos finances et être reconnaissant de leur travail.
  7. Faire comme les capital risqueurs : suivre le concept qui est à l’origine du Retour sur Investissement, c’est-à-dire investir et reprendre ensuite son argent une fois que l’investissement nous rapporte suffisamment sans notre apport initial.
  8. Se faire plaisir une fois qu’on génère des revenus suffisants via nos investissements.
  9. Trouver un mentor et agir comme lui au quotidien. Se rappeler que plus on a l’impression d’agir de manière extraordinaire, plus on le devient.
  10. Donner de bon cœur sans attendre en retour. On recevra alors l’équivalent au centuple. C’est la loi de l’attraction en action !

Un plan d’action pour atteindre la liberté financière en 8 étapes

  1. Faire un bilan de sa situation actuelle : arrêter ce qui ne marche pas et envisager à la place, toutes les options possibles.
  2. Toujours être à la recherche de nouvelles idées.
  3. Agir en s’inspirant des gens qui ont réussi ce que l’on souhaite réaliser, les rencontrer pour leur demander comment ils ont fait.
  4. Se former en permanence.
  5. Être proactif et si l’on souhaite créer notre propre business interagir avec nos futurs clients.
  6. Se promener dans le voisinage et guetter les petites annonces immobilières.
  7. Voir grand.
  8. Observer ce que l’histoire nous enseigne et s’inspirer du parcours et de la façon de penser des milliardaires dans le monde.

Critique du livre “Père riche, père pauvre” de Robert Kiyosaki

  • Avec les livres de Robert Kiyosaki, sortir de la rat race devient enfin possible !

“Père riche, père pauvre” est un livre qui a bouleversé le rapport à l’argent de beaucoup de gens ! La vision de la richesse de Robert Kiyosaki, dans ce livre, est extrêmement motivante puisque ce dernier dit que la richesse n’est pas une fatalité ni une chance, mais qu’elle s’apprend. Il s’agit, en fait, d’une éducation à la portée de tous, à condition de bien vouloir s’auto-former, le système éducatif ne nous apprenant rien dans ce domaine. En ce sens, “Père riche, père pauvre” est un ouvrage plein d’espoir : pour le lecteur, il fournit des clés qui ouvrent vers d’autres horizons que celui du “métro-boulot-dodo”, la rat race, dont beaucoup se sentent prisonniers.

  • Un livre qui partage les bases indispensables pour s’enrichir et enfin changer de vie…

Au-delà de l’état d’esprit qu’on se doit d’acquérir, ce livre apporte aussi les bases des connaissances financières indispensables : ce que sont les bons investissements, les erreurs courantes à éviter, les croyances erronées, etc. En cela, il développe une véritable intelligence financière.

Bref, vous l’aurez compris, “Père riche père pauvre” est LE livre qu’il vous faut lire pour développer une véritable intelligence financière et démarrer sur la voie de l’indépendance financière. Parmi tous les livres de Robert Kiyosaki, je ne peux que vivement vous conseiller de lire en premier cet ouvrage. Il vous aidera, de toute évidence, à vous fixer vos propres objectifs et à vous lancer dans cette aventure hors du commun ! On ne compte d’ailleurs plus les témoignages de gens sur la toile qui se sont lancés dans le marketing de réseau, l’investissement immobilier, la création de business après avoir lu “Père riche père pauvre”.

Points forts :

  • Les propos audacieux et le ton direct de l’auteur.
  • Ce livre est un excellent guide pour tout investisseur ou entrepreneur en devenir.
  • La mise en scène des deux pères est une histoire vraie, originale, qui rend les idées plus parlantes et concrètes ; c’est une façon très pédagogique de présenter des concepts financiers parfois complexes.
  • Ce livre est extrêmement motivant : d’abord parce qu’il s’inspire de l’expérience extraordinaire de l’auteur devenu multimillionnaire en partant de “rien”, ensuite parce qu’il décrit la liberté financière des gens fortunés ou liée à la prospérité.

Points faibles :

  • Ce livre est davantage un ouvrage pour développer son mindset et des stratégies de comportements, de pensées. On y trouve quelques informations techniques en matière d’expertise financière mais pas autant que dans d’autres livres de Robert Kiyosaki.
  • Le livre commence à dater et ne prend donc pas en considération tous les leviers d’enrichissement que représente aujourd’hui internet.

Ma note :

livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - devenir riche     livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - devenir riche     livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - père riche père pauvre     père riche père pauvre     père riche père pauvre

Pour aller plus loin :

Lire la chronique sur ce blog

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre “Père riche, père pauvre

Visitez Amazon et acheter le livre Père riche père pauvre

2.”Avant de quitter votre emploi”

avant de quitter votre emploi

Dans ce livre, Robert Kiyosaki nous explique les fondamentaux qui font le succès des entrepreneurs prospères. Il développe dix leçons pratiques que tout entrepreneur devrait connaître s’il veut ériger une entreprise multimillionnaire. Pour cela, Robert Kiyosaki s’est inspiré de ses propres expériences, dont certaines sont des réussites internationales multimillionnaires tandis que d’autres ont été des échecs cuisants.

Vous trouverez ci-dessous la synthèse de ces 10 leçons.

Leçon N° 1 : Planifier avant même sa création d’entreprise

Robert Kiyosaki s’appuie sur ses propres erreurs pour expliquer que pour durer, une entreprise doit être planifiée, et ce, qu’elle connaisse ou non le succès dès le début. Ainsi, au lieu de s’acharner au travail ou de se sentir galvanisé par un produit qui pourrait lui apporter la fortune, l’entrepreneur doit plutôt planifier le type d’entreprise qu’il a en tête. Cette démarche, qui commence avant même la création de l’entreprise ou l’embauche des employés, fait partie des fondements du succès d’une entreprise.

Leçon N° 2 : Apprendre à tirer parti de la malchance et de ses erreurs

Les erreurs nous apportent un enseignement. Ainsi, pour Robert Kiyosaki, l’échec est essentiel à la réussite. Selon lui, il y a deux raisons qui conduisent les entrepreneurs à l’échec :

  • La peur d’échouer les paralyse et leur fait croire à tout un tas d’excuses : manque d’argent, de temps, une famille à nourrir, trop de risques, ce n’est pas le moment…
  • Le manque d’expérience en matière d’échecs : sans leçons à apprendre de ses erreurs, l’entrepreneur ne peut réfléchir et progresser ; l’entreprise ne peut grandir et stagne.

Leçon N° 3 : S’assurer de remplir les 5 fonctions essentielles à toute entreprise

Ici, l’auteur aborde plusieurs points, mais le point le plus important concerne les cinq fonctions que l’entrepreneur doit s’assurer de remplir. On les retrouve dans ce que Robert Kiyosaki appelle le triangle PI :

  • Le produit,
  • L’aspect juridique,
  • Les systèmes,
  • Les communications,
  • Le cashflow.

Leçon N° 4 : Échouer plus rapidement pour cesser d’échouer

  • C’est parfois lorsque nous n’avons rien à perdre que nous gagnons le plus : mais pour la plupart des gens, le plus difficile est d’arriver à ce “rien” car ceux-ci s’accrochent au peu qu’ils ont plutôt que de lâcher prise.
  • Pour cesser d’échouer, il faut échouer plus rapidement : l’échec est payant.
  • Pour réussir en tant qu’entrepreneurs, on doit avoir à la fois une intelligence scolaire, une intelligence de la rue et une intelligence d’équipe (c’est-à-dire, savoir s’entourer de personnes qui réaliseront leurs tâches brillamment).

Leçon N° 5 : Dépenser de l’argent qui nous rapporte de l’argent

Les idées les plus importantes à retenir concernant cette leçon sont :

  • Le cashflow, à la base du triangle PI, est absolument primordial !
  • Il y a de bonnes dépenses et de mauvaises dépenses : pour Robert Kiyosaki, “les gens riches sont riches parce qu’ils ont des dépenses qui les enrichissent. Les gens pauvres sont pauvres parce qu’ils ont des dépenses qui les appauvrissent”.
  • Selon Kiyosaki, c’est parce qu’ils économisent au lieu de dépenser que certaines personnes ne sont pas de bons entrepreneurs.
  • Un employé peut être rémunéré pour être occupé. Un entrepreneur, lui, est payé en fonction de ses résultats.

Leçon N° 6 : Comprendre les trois types de salaires et de revenus

Dans cette leçon, Robert Kiyosaki nous explique qu’il est important de distinguer :

  • Les trois types de revenus : revenu de travail, de placement, hors exploitation ;
  • Les trois types de salaire : salaire concurrentiel, symbiotique, spirituel.

Pour chaque type de revenus et salaires, les taux d’imposition, notamment, peuvent grandement influer sur les résultats.

Leçon N° 7 : Servir les gens pour devenir plus efficace

servir les gens et satisfaire ses clients cibles

Une mission reliée à la résolution d’un problème ou à la satisfaction d’un besoin, jumelée au désir de servir le plus de gens possible, est à la base des entreprises les plus florissantes.

Leçon N° 8 : Créer une entreprise qui offrira un produit ou un service unique

La meilleure manière de se démarquer avec notre entreprise, c’est de s’attribuer une propriété intellectuelle et un avantage sur la concurrence.

Leçon N° 9 : Ne pas oublier que le prix le plus bas n’est pas forcément le meilleur

Les ventes représentent les revenus de notre entreprise. C’est pour cette raison que l’entrepreneur doit être le meilleur vendeur et le meilleur spécialiste du marketing de son entreprise. Robert Kiyosaki nous apporte ici des conseils précieux, en marketing surtout, pour savoir comment :

  • Se situer dans les niveaux de l’échelle des prix sur le marché (prix le plus élevé – prix moyen – prix le plus bas).
  • Cibler sa clientèle.

Il développe également les étapes du cycle d’acquisition de la clientèle :

  • Attirer le client ;
  • Réaliser une vente ;
  • Se procurer les coordonnées du client ;
  • Flatter le client (le remercier d’avoir acheté votre produit) ;
  • Rester en contact avec le client ;
  • Répondre aux demandes du client avec diligence et politesse (transformer un client mécontent en un client satisfait) ;
  • Créer un club auquel les clients pourront adhérer (leur offrir une prime au moment de l’inscription) ;
  • Demander aux clients satisfaits de “parler à un ami” de notre entreprise ou de notre produit ;
  • Réaliser une autre vente ;
  • Répéter le cycle.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 choses à faire pour doubler vos ventes demain

Leçon N° 10 : Savoir quand quitter son emploi

Avant de quitter son emploi, Robert Kiyosaki nous conseille de :

  • Analyser son attitude : il faut aimer le monde des affaires et la gestion d’entreprise.
  • Acquérir le plus d’expérience possible aux cinq paliers du triangle PI et, pour cela, choisir un emploi en fonction de l’expérience qu’il nous apportera, et non pas en fonction du salaire.
  • Ne pas oublier que “ventes = revenus” : c’est pourquoi il est impératif d’exceller dans le domaine de la vente.
  • Être optimiste, mais aussi vraiment honnête avec soi-même.
  • Savoir bien dépenser son argent (pas forcément économiser).
  • Créer une entreprise pour se faire la main.
  • Accepter de demander de l’aide.
  • Trouver un mentor.
  • Se joindre à un réseau d’entrepreneurs.
  • Rester fidèles au processus de l’entrepreneuriat : ce n’est pas un emploi ou une profession.

Critique du livre “Avant de quitter votre emploi” de Robert Kiyosaki

Ce livre de Robert Kiyosaki est très intéressant, évidemment pour ceux qui envisagent de créer leur entreprise, mais aussi pour les entrepreneurs qui ont déjà créé leur business. Le triangle PI, notamment, peut permettre de prendre du recul sur son activité et d’en améliorer le fonctionnement. Il est complémentaire aux autres livres de Robert Kiyosaki.

Points forts :

  • Les conseils pertinents et qualitatifs pour démarrer dans l’entrepreneuriat ;
  • Le triangle PI qui est un outil intéressant à tous les entrepreneurs ;
  • Une lecture très motivante, qui invite à entreprendre d’une manière pragmatique et raisonnée.

Points faibles :

  • Le contenu est assez généraliste et parle davantage du mindset de l’entrepreneur plutôt que des aspects techniques.

Ma note :

livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - devenir riche     livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - père riche père pauvre     livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - père riche père pauvre     père riche père pauvre     père riche père pauvre

Pour aller plus loin :

Lire la chronique sur ce blog

Visitez Amazon et lisez plus de commentaires sur le livre “Avant de quitter votre emploi

Visitez Amazon et acheter Avant de quitter votre emploi

3.”Augmentez votre intelligence financière

augmentez votre intelligence financière

Ce livre traite de l’importance de développer son intelligence financière. Partant du constat que le système éducatif n’enseigne pas de connaissances en matière de finances personnelles à ses étudiants et qu’il est pourtant vital pour tous citoyens de posséder une éducation financière, Robert Kiyosaki propose d’apporter, dans ce livre, des clés de compréhension quant au fonctionnement de l’argent à l’ère du nouveau capitalisme.

Après avoir défini ce qu’est l’intelligence financière – en gros, la capacité à résoudre des problèmes d’argent – Robert Kiyosaki développe ce que sont, selon ses termes, les cinq QI financiers.

Les 5 QI financiers, développés par Robert Kiyosaki

Parmi les nombreuses formes d’intelligences existantes, l’intelligence financière n’est pas supérieure aux autres, mais dans notre monde régi par l’argent, c’est une intelligence extrêmement utile. Robert Kiyosaki décompose l’intelligence financière en 5 différents types de QI financier, qui consiste à savoir :

  1. Gagner davantage d’argent

Pour cela, Robert Kiyosaki nous livre plusieurs conseils :

    • Travailler, non pas pour de l’argent, mais pour apprendre à en gagner davantage.
    • Quand on est face à des difficultés, il ne faut surtout pas abandonner car c’est justement là qu’on apprend à résoudre des problèmes.
    • Il est essentiel de résoudre ses propres problèmes d’argent, mais aussi de résoudre les problèmes des autres.
  1. Protéger son argent

Il s’agit, ici, de conserver ce que l’on gagne et d’en donner le moins possible aux “prédateurs” (terme utilisé par l’auteur) qui sont, selon lui : l’État, les banquiers, les courtiers, les conseillers financiers et les conjoints lors des divorces. Pour se protéger, Robert Kiyosaki nous conseille alors de ne faire confiance à personne, de nous entourer d’avocats, comptables et fiscalistes et d’apprendre à gérer son argent plutôt que de le confier à de “faux experts”.

  1. Gérer son argent

Dans ce chapitre, Robert Kiyosaki explique, comment parti de rien, on peut devenir riche en privilégiant les dépenses permettant de faire l’acquisition d’actifs qui généreront ensuite des revenus supplémentaires.

  1. Faire fructifier son argent

Nous sommes entrés dans l’ère du nouveau capitalisme où faire l’acquisition d’actifs en empruntant est financièrement plus intelligent qu’épargner. L’auteur évoque alors deux notions clés pour faire fructifier son argent :

    • Le contrôle : si on a le contrôle et si on sait l’exercer, on peut cumuler “haut rendement” et “risque faible”. Le contrôle doit s’exercer sur les 4 colonnes de l’état financier de l’investissement. Pour l’investissement immobilier, ce sera :
      • Les revenus : obtenir des loyers le plus haut possible.
      • Les dépenses : réduire toutes les dépenses.
      • Le passif : s’assurer d’avoir le meilleur financement possible et le renégocier régulièrement.
      • L’actif : les trois autres actions de l’état financier vont faire prendre de la valeur à nos biens.
    • Le levier financier

L’investissement immobilier permet d’utiliser la puissance du levier financier (le crédit) pour s’enrichir plus rapidement et avec l’argent des autres. C’est, en effet, la banque qui va financer l’achat du bien et les locataires qui vont se charger de rembourser la banque, les deux travaillant ainsi de concert à l’accroissement rapide de notre richesse personnelle.

Attention toutefois, le levier financier ne doit être utilisé que si nous sommes capable de bien contrôler nos investissements, sinon il peut se retourner contre nous de manière très violente.

Enfin, dans ce chapitre, Robert Kiyosaki nous explique comment devenir un bon investisseur selon le type d’investisseurs que nous choisissons d’être. Il y a, en effet, ceux qui investissent pour :

      • Un gain en capital : acheter à un certain prix en espérant revendre plus cher (ex. : la bourse ou l’achat-revente en immobilier).
      • Un flux de trésorerie : investir pour s’assurer un revenu (ex. : l’épargne).
      • À la fois pour réaliser un gain de capital et un flux de trésorerie : c’est le cas avec l’investissement immobilier locatif.
  1. Améliorer son information financière

L’information, quand on sait l’analyser correctement et lui donner un sens, est, selon Robert Kiyosaki, le plus grand actif qui soit. L’auteur nous explique alors comment classifier l’information. Il conseille de toujours prendre ses décisions en privilégiant les faits aux opinions.

Développer son génie financier en 3 étapes

Dans ce chapitre, l’auteur explique trois étapes à mettre en place pour concrètement développer son intelligence financière :

  1. Développer son intelligence intra-personnelle (habileté à contrôler ses émotions et à gérer le risque) et apprendre à maîtriser son subconscient en travaillant sur ses pensées limitantes.
  2. S’entourer de personnes auxquelles on veut ressembler, modifier la perception qu’on a de soi-même et développer son esprit critique (car notre cerveau est programmé pour reproduire ce que nous voyons chez les autres et pour se conformer à l’image qu’ont les autres de nous-mêmes).
  3. Mettre en pratique car c’est comme cela qu’on apprend le mieux (l’auteur illustre cette idée avec “la pyramide de l’apprentissage”).

Critique du livre “Augmentez votre intelligence financière” de Robert Kiyosaki

“Augmenter votre intelligence financière” permet de comprendre les lacunes de notre éducation sur l’argent et son fonctionnement. Dans ce livre, Robert Kiyosaki donne envie d’aller plus loin et suscite un réel intérêt pour le sujet, en présentant notamment l’argent comme un jeu, une passion, une source d’apprentissage infinie et un moyen de se développer personnellement.

“Augmenter votre intelligence financière” ne nous livre, par contre, aucune méthode claire mais plutôt les idées intéressantes d’un investisseur entrepreneur expérimenté. Ces idées sont source de réflexion pour mettre en place des stratégies. Il est dommage qu’elles soient énoncées de manière si décousues.

Points forts :

  • Un message fort qui répond au manque d’éducation financière ;
  • Des informations pertinentes sur le fonctionnement de l’argent aujourd’hui ;
  • La vision non conventionnelle d’envisager la gestion de l’argent ;
  • La capacité à vulgariser et à rendre attractif un sujet que beaucoup considèrent comme complexe et ennuyeux.

Points faibles :

  • L’absence d’une méthode claire et structurée pour se former vraiment et développer son intelligence financière ;
  • L’écriture un peu décousue et le ton très conservateur ;
  • Des propos répétitifs et certains passages un peu longs.

Ma note :

livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - devenir riche     livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - devenir riche               livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - devenir riche

Pour aller plus loin :

Lire la chronique sur ce blog

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre Augmentez votre intelligence financière

Visitez Amazon et Acheter le livre Augmentez votre intelligence financière

4.”Une seconde chance

une seconde chance robert kiyosaki

“Une seconde chance” fait partie des livres de Robert Kiyosaki les plus vendus. Dans ce best-seller, Robert Kiyosaki explique qu’à l’époque où le système financier fabrique de la monnaie en quantité gigantesque, économiser de l’argent sur un compte en banque n’a aucun sens : il est donc nécessaire de s’adapter et d’utiliser de nouvelles méthodes.

Ce qu’il faut retenir du livre “Une seconde chance”

Le livre se découpe en trois parties intitulées : le passé, le présent, le futur. Voici une synthèse des idées majeures énoncées dans ces trois parties :

  • Il faut savoir distinguer un actif et un passif. Un actif rapporte de l’argent tandis qu’un passif fait perdre de l’argent. Une résidence principale n’est pas un actif mais un passif.
  • L’attachement à un emploi stable est presque une nouvelle forme d’esclavage, et cela a encore moins de sens à notre époque (les robots sont sur le point de nous remplacer dans beaucoup d’emplois). Pour se libérer, on peut commencer par se servir du pouvoir des mots. Plutôt que de se dire : “Je ne peux pas me payer cela“, Kiyosaki suggère de se demander : “Comment je peux me le payer“.
  • Si les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres, c’est parce que les premiers ont compris que nous sommes dans une ère d’information, tandis que les seconds, comme nos leaders, se croient encore à l’âge industriel : ils proposent de créer plus d’emplois, d’investir dans les infrastructures, de faire apprendre plus de maths et de science à l’école et d’encourager les jeunes à faire des études plus longues.
  • Pour devenir riche :
    • Il est nécessaire d’opérer une transformation intérieure, de changer d’état d’esprit, et ce changement de mentalité doit aboutir à des actions concrètes.
    • Nous devons prendre le temps de savoir quelle méthode nous correspond le mieux, les deux principales étant de créer une entreprise ou d’investir dans l’immobilier. On s’orientera alors vers une voie qui nous intéresse, et on devra en devenir un expert.
  • Nous devons être vigilants à ne pas utiliser des idées périmées (comme “mettre son argent à la banque est avantageux”).

Les 10 choses qui ne nous aideront pas pour nous enrichir

Tout au long des chapitres, Robert Kiyosaki nous liste les erreurs à éviter dans le futur pour gagner notre liberté financière :

  • Faire des études longues et fastidieuses

Robert Kiyosaki nous livre ici son expérience personnelle. Comme expliqué plus haut dans son enfance et dans le résumé de son premier livre “Père riche père pauvre”, Robert Kiyosaki dit avoir eu deux pères. Lorsque, à son retour du Vietnam, le jeune homme demande conseil sur ce qu’il devrait faire :

    • Le père pauvre recommande à son fils de suivre un M.B.A. (Master of Business Administration).
    • Le père riche lui conseille de suivre un séminaire en immobilier.

La logique est opposée : avec un M.B.A., on se destine à être salarié au sein d’une grande entreprise. Le but du séminaire, quant à lui, n’est pas de se voir délivrer un beau diplôme pour impressionner les employeurs. C’est d’être indépendant financièrement afin de ne plus avoir à rechercher indéfiniment des employeurs pour vivre.

Ne sachant que faire, Robert Kiyosaki décide de suivre les deux conseils : obtenir son M.B.A. et suivre le séminaire en immobilier en parallèle. Mais il comprend rapidement que le M.B.A. ne lui servait à rien dans ses objectifs. Il fait le choix alors de l’abandonner pour faire uniquement le séminaire. L’éducation traditionnelle apprend à travailler pour l’argent, tandis que l’éducation financière apprend à acquérir des actifs qui produisent de l’argent.

  • Ne pas faire d’erreurs

À l’école, faire des erreurs est un signe de stupidité. Ceci explique pourquoi beaucoup de gens ont peur de se lancer, plus tard, dans des projets. Ils craignent que tout ne se passe pas parfaitement. Dans les cours du M.B.A., Robert Kiyosaki constate qu’on leur enseigne à donner une unique bonne réponse et à éviter la moindre erreur. À l’inverse, le séminaire leur fait apprendre par l’erreur, c’est-à-dire par la pratique. Cette dernière est évidemment, pour Kiyosaki, la meilleure méthode.

  • Avoir des bonnes notes à l’école

Pour Robert Kiyosaki, il y a seulement deux compétences nécessaires pour être bon académiquement et réussir à l’école : la compétence analytique et la compétence linguistique. Or, nous avons bien d’autres intelligences utiles à développer (physique, émotionnelle, spirituelle).

  • Trouver un bon emploi

Les universités apprennent aux étudiants à devenir des spécialistes. Or, un entrepreneur est généraliste. C’est pour cette raison que beaucoup d’entrepreneurs échouent car il leur manque des compétences en business, qui ne sont pas enseignées, même en école de commerce. Robert Kiyosaki conseille alors, pour faire grandir son entreprise, de déléguer toutes les tâches opérationnelles à des spécialistes. Si on veut tout faire soi-même, notre affaire ne grandira jamais et il nous faudra travailler 70 heures par semaine.

  • Se désendetter

Il faut bien distinguer bonne et mauvaise dette : la bonne dette sert à investir, tandis que la mauvaise dette a pour but de nous permettre de consommer davantage.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Vidéo : 7 livres indispensables pour Créer son Entreprise

Pour construire sa fortune, l’auteur raconte s’être endetté pour acheter des biens immobiliers qu’il a mis en location. Autrement dit, il utilisait l’argent des autres pour investir. Ce qui est intéressant, c’est le Retour Sur Investissement alors infini : on n’a, en effet, nullement besoin d’argent pour acquérir un appartement qui nous rapporte des bénéfices.

  • Vivre en dessous de ses moyens

Robert Kiyosaki conseille de lister, sur une feuille, tout ce qu’on voudrait avoir (maison de rêve, voiture) et tous les actifs à acquérir pour nous permettre de nous offrir tous les éléments de cette liste de rêve. Puis, il nous invite à regarder cette liste tous les jours.

  • Ne pas se faire aider

Pour être riche, il est conseillé de se faire aider par des spécialistes. En effet, résoudre des problèmes requiert souvent des gens compétents dans des domaines très différents.

  • Penser que les riches sont des gens avides

La majorité des riches ont atteint la richesse par générosité. Pour ceux qui sont devenus riches par avidité, c’est le manque d’éducation financière qui est en cause.

  • Croire qu’investir est risqué

La majorité pense qu’investir est risqué. Mais l’investissement, c’est comme apprendre à marcher. Avant d’apprendre, on tombe sans arrêt puis cela devient un acte naturel. Il suffit de prendre le contrôle de son éducation, du choix des personnes qui vont nous conseiller et de son temps, et tout se passe bien !

  • Économiser de l’argent

Par ignorance (l’absence d’éducation financière en milieu scolaire est, selon l’auteur, délibérément choisi par le gouvernement), on a tendance à épargner en pensant que c’est une bonne stratégie. Ici, l’auteur déconseille, par exemple, les fonds car c’est prendre, selon lui, 100 % des risques et récolter seulement 30 % de bénéfices.

  • Penser qu’une urgence est mauvaise

Beaucoup de gens attendent passivement que le gouvernement règle leurs problèmes. C’est pourtant, pour Kiyosaki, dans les crises qu’on trouve les meilleures opportunités.

Critique du livre “Une seconde chance” de Robert Kiyosaki

“Une seconde chance” est un livre qui approfondit les concepts évoqués dans les autres livres de Robert Kiyosaki, comme dans “Père Riche, père pauvre” publié treize ans auparavant. Il est alors intéressant de poursuivre la réflexion par la lecture de cet ouvrage plus récent. On réalise, par exemple, que depuis la publication du premier livre de Robert Kiyosaki, il n’y a pas davantage d’éducation en matière de finances personnelles dans notre système éducatif. Ce livre nous éclaire aussi quant à l’évolution du système et des acteurs financiers de ces dernières décennies. L’auteur déplore d’ailleurs largement le rôle de nos leaders politiques à tous ces propos.

Points forts :

  • Un ouvrage très motivant pour améliorer sa vie et se développer personnellement et financièrement.
  • Un juste équilibre entre théorie et conseils pratiques.
  • Le style captivant de l’auteur et son franc-parler qui va à l’encontre de la sagesse populaire.

Points faibles :

  • On peine à se retrouver dans les idées mal organisées et parfois brouillonnes.
  • Certains passages parlent davantage du contexte politique que des finances personnelles.

Ma note :

livres de Robert Kiyosaki - éducation financière - devenir riche                   

Pour aller plus loin :

Lire la chronique sur ce blog

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre “Une seconde chance

Visitez Amazon et acheter le livre “Une seconde chance

Robert Kiyosaki a dit…

pauvres vs riches devenir riche

Les pauvres vs les riches

  • “La seule différence entre un riche et un pauvre réside dans la façon dont ils utilisent leur temps.”
  • “Les pauvres et la classe moyenne travaillent pour l’argent. Les riches font en sorte que l’argent travaille pour eux.”
  • “Les riches achètent le luxe en dernier, tandis que les pauvres et la classe moyenne ont tendance à acheter d’abord le luxe. Pourquoi ? Discipline émotionnelle.”
  • “La philosophie du riche et du pauvre se présente comme suit : le riche investit son argent et dépense ce qui reste. Le pauvre dépense son argent et investit ce qui reste.”
  • “L’une des raisons pour lesquelles les pauvres sont pauvres, c’est parce que les personnes pauvres ne sont pas formées pour reconnaître les opportunités de l’entrepreneur.”

Sur la réussite et le succès

  • “Les perdants abandonnent lorsqu’ils échouent. Les gagnants échouent jusqu’à ce qu’ils réussissent.”
  • “Les gagnants n’ont pas peur de perdre. L’échec fait partie du processus de réussite. Les personnes qui évitent l’échec évitent également le succès.”
  • “Trouver les bons partenaires est la clé du succès dans n’importe quoi : en entreprise, dans le mariage et, surtout, en investissant.”
  • “Il y a ceux qui font bouger les choses, il y a ceux qui regardent les choses qui arrivent et ceux qui disent “qu’est-ce qui s’est passé” ?”
  • “Une erreur est un signal qui t’indique que le moment est venu d’apprendre quelque chose de nouveau, quelque chose que tu ignorais auparavant.”
  • “La taille de votre succès se mesure à la force de votre désir, la taille de votre rêve et comment gérer la déception en cours de route.”
  • “L’échec bat les perdants, l’échec inspire les gagnants.”
  • “Les gens qui réussissent posent des questions. Ils cherchent de nouveaux professeurs. Ils apprennent toujours.”
  • “Échouer fait partie intégrante du processus du succès. Vous ne pouvez pas réussir suffisamment sans échouer.”
  • “On peut abandonner quand on gagne mais jamais quand on perd.”
  • “Si vous voulez construire l’Empire State Building, la première chose que vous devez faire est de creuser un énorme trou et y bâtir une fondation solide. Si vous construisez une maison en banlieue, tout ce que vous devez faire est de disposer une dalle de 6 pouces de bétons. La plupart des gens, dans leur course vers la richesse, essaient de construire l’Empire State Building sur une dalle de 6 pouces.”

Sur les freins à la richesse, ce qui nous empêche de devenir riche ou de réussir

  • “Si vous ne savez pas comment prendre soin de l’argent, l’argent va rester loin de vous.”
  • “Le problème avec le fait d’avoir un emploi, c’est qu’il vous détourne de la voie de la richesse.”
  • “L’intelligence résout les problèmes et produit de l’argent. L’argent sans intelligence financière est de l’argent bientôt parti.”
  • “Apprenez à utiliser vos émotions pour penser, pas à penser avec vos émotions.”
  • “Le plus grand défi que vous ayez à relever est de contester votre propre doute et votre paresse. C’est votre propre doute et votre paresse qui définissent et limitent qui vous êtes.”
  • “Fais face à tes peurs et tes doutes et de nouveaux mondes s’ouvriront à toi.”
  • “Nous avons tous un potentiel énorme et nous avons tous la chance de recevoir des cadeaux. Cependant, la seule chose qui nous retient tous est un certain degré de doute de soi. D’ailleurs, ce n’est pas tant le manque d’informations techniques qui nous retient, mais plus encore le manque de confiance en soi.”
  • “La peur excessive et le doute de soi qui ont été les plus grands détracteurs du génie personnel.”

Sur l’esprit d’entreprise et la création d’entreprise

  • “Être entrepreneur, c’est simplement passer d’une erreur à l’autre. Vous devez avoir le courage de continuer.”
  • “Démarrer une entreprise, c’est comme sauter d’un avion sans parachute. En plein vol, l’entrepreneur commence à construire un parachute et espère que celui-ci sera ouvert avant de toucher le sol.”
  • “La majorité des gens ne sont pas de bons entrepreneurs parce qu’ils économisent au lieu de dépenser.”
  • “Lorsque j’ai démarré ma dernière entreprise, je n’ai pas reçu de chèque de paie pendant 13 mois. La personne moyenne ne peut pas supporter cette pression.”
  • “La plupart des entreprises pensent que le produit est la chose la plus importante, mais sans grand leadership, une mission et une équipe qui donnent des résultats à un niveau élevé, même le meilleur produit ne fera pas prospérer une entreprise.”
  • “Les affaires sont comme une brouette. Rien ne se passe jusqu’à ce que vous commenciez à pousser.”
  • “Pour être un propriétaire d’entreprise et un investisseur prospères, vous devez être neutre sur le plan émotionnel pour gagner et perdre. Gagner et perdre ne sont qu’une partie du jeu.”
  • “À quoi cela sert-il de vouloir gravir les échelons de l’entreprise quand vous pouvez posséder l’entreprise ?”

Sur l’éducation financière

éducation financière des enfants apprendre à gérer son argent

  • “Je veux que les parents apprennent à leurs enfants que l’intelligence académique est indispensable, mais que l’intelligence financière l’est tout autant.”
  • “L’atout le plus puissant que nous ayons tous est notre esprit. S’il est bien entraîné, il peut créer une énorme richesse en ce qui semble être un instant.”
  • “L’éducation obligatoire amène un salaire, l’éducation personnelle amène la fortune.”
  • “Comme je l’ai dit, j’aimerais pouvoir dire que c’était facile. Ce n’était pas, mais ce n’était pas difficile non plus. Mais sans raison ni but forts, tout est dur dans la vie.”
  • “C’est facile de rester pareil mais ce n’est pas facile de changer. La plupart des gens choisissent de rester les mêmes toute leur vie.”
  • “Il n’y a pas de mauvais investissement, mais il y a de mauvais investisseurs.”
  • “La compétence vous rendra riche, ce que les théories ne peuvent pas faire.”
  • “Il n’y a pas de mauvaises occasions d’affaires, mais il y a beaucoup de mauvais entrepreneurs.”

Sur l’effet de levier

  • “Les gens qui n’utilisent pas l’effet de levier travaillent pour les gens qui l’utilisent.”
  • “Le groupe de mots le plus important dans le monde de l’argent, c’est le flux de liquidité. Le second, c’est l’effet de levier.”
  • “Faites attention lorsque vous contractez une dette. Si vous contractez personnellement la dette, assurez-vous que ce soit insignifiant. Si vous devez contracter une dette importante, assurez-vous que quelqu’un d’autre paiera pour.”

Sur le mindset et le développement personnel

  • “Ton avenir est créé par ce que tu fais aujourd’hui, pas demain.”
  • “Vous êtes à l’image de vos pensées.”
  • “Devenir riche débute avec le bon état d’esprit, les bons mots et le bon plan.”
  • “Dans un monde en plein changement rapide, les seuls qui courent un grand risque sont ceux qui ne prennent aucun risque.”
  • “Ce n’est pas ce que tu dis à voix haute qui détermine ta vie, c’est que ce que tu chuchotes à toi-même qui a le plus d’impact pour ta vie.”
  • “Il n’y a aucune erreur dans la vie, il n’y a que des opportunités d’apprentissage.”
  • “Un esclave même payé une fortune reste un esclave.”

Sur la liberté financière

  • “La liberté financière est un processus mental, émotionnel et éducationnel.”
  • “Si vous voulez être libre de vos finances, vous devez devenir une personne différente de celle que vous êtes aujourd’hui et abandonner tout ce qui vous a retenu dans le passé.”
  • “La liberté financière est offerte à ceux qui l’apprennent et travaillent pour elle.”
  • “Si tu veux devenir riche, sers tout simplement plus de gens.”

Sur le manque d’argent

  • “Le manque d’argent est la racine de tous les maux.”
  • “Un emploi salarié n’est qu’une solution à court terme d’un problème à long terme.”
  • “Les employés travaillent dur de manière à ne pas se faire virer, et les propriétaires paient juste assez pour qu’ils ne quittent pas leur emploi.”

Et vous, connaissez-vous d’autres citations de Robert Kiyosaki inspirantes ? Avez-vous lu des livres de Robert Kiyosaki ou entendu parler de ses idées sur l’éducation financière ? Cela a-t-il apporté un changement dans votre vie ? N’hésitez pas à faire part de vos commentaires sur le sujet !

Recherches utilisées pour trouver cet article :

entrepreneuriat selon robert kiyosaki, Leçon de Robert kiyosaki pour réussir dans la vie, pdf livre indépendance
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pas de Commentaires pour :

Devenir riche avec les livres de Robert Kiyosaki, c’est possible !







    Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

    Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.