Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Le pouvoir des habitudes : Changer un rien pour tout changer

Le pouvoir des habitudes : Changer un rien pour tout changer de Charles Duhigg

Résumé du livre « Le pouvoir des habitudes » : La bible pour comprendre ses habitudes, les changer, et changer de vie.

Par Charles Duhigg, 337 pages, 2014

Titre original : The power of habits : Why we do what we do in life and business

Note : cette chronique est une chronique invitée écrite par Yohann Feneche du blog cadreasucces.com

Chronique et Résumé du livre Le pouvoir des habitudes

INTRODUCTION

Vous en rêvez, n’est ce pas ? Imaginez : La forme de vos 20 ans. La réussite au travail, 0 stress. Ça ne vous dit rien ?

Santé. Succès. Paix intérieure.

Vous courez après votre idéal. Vous voulez briller. Et puis pourquoi pas vous ?

Je ne vais pas vous dire quoi faire, parce que vous savez où vous allez. Vous savez ce qu’il faut faire :
  • Pour être en bonne santé : fini le fastfood, la cigarette et l’alcool.
  • Pour perdre du poids, simple : un régime équilibré. Adieu les sucreries à la cafétéria.
  • Pour être en forme, enfantin : faire du sport.
  • Pour obtenir cette promotion : lancer ce nouveau projet, se former.Quitter la douceur du train train quotidien.

Reste plus qu’à persévérer. Et tôt ou tard votre heure viendra. Vous quitterez votre quotidien devenu terne pour une vie plus pimentée.

C’est si simple sur le papier, alors pourquoi est-ce si dur dans la vraie vie ?
Parce que vous traînez un boulet d’une tonne : La flemme. Le snacking. La télé. La facilité.

Mais la volonté triomphe de tout, pas vrai ?
Alors vous y êtes allé au forcing.Vous vous dites : je finirai bien par m’y habituer. Et ça a marché… Pendant un moment.
Jusqu’au jour où vous avez rechuté. Une fois. Pas de quoi en faire un plat non ?

Mais trop tard. 3 semaines plus tard vous avez totalement oublié votre résolution. Vos vieux démons ont repris la place.
Retour à la case départ.
Vous êtes frustré de voir d’autres personnes y arriver et pas vous.

Est-ce la fin des haricots ?
Non, car vous avez un atout de taille : Vous faîtes parties de la communauté de ce site : des personnes convaincues qu’ils peuvent changer pour le meilleur.
Vous y croyez encore, puisque vous lisez ces lignes.
Et vous avez raison.

Mais sans la bonne méthode, se créer une bonne habitude est comme nager contre le courant.

The Power of Habits va vous montrer la bonne approche pour créer les habitudes qui changent tout. Ce qui vous manque aujourd’hui, c’est une stratégie. Une manière efficace d’ancrer les bonnes habitudes dans le marbre et de jeter aux oubliettes les mauvaises. Vous pourrez alors vous transformer et vous propulser au sommet de votre idéal. Prêt à changer pour le meilleur ? C’est parti !

PARTIE 1 : LES HABITUDES DE L’INDIVIDU

1 – Qu’est-ce qu’une habitude ?

Plus de 40% de vos actions sont automatiques. Elles se réalisent à votre insu, pour le meilleur, et pour le pire.
Vous n’y croyez pas ?

Sans vos habitudes votre vie serait un enfer. Dès le lever, vous seriez assailli par une tonne de questions existentielles :
  • Comment aller au travail ?
  • Comment se brosser les dents ?
  • Faut-il enfiler d’abord la chaussette droite ou gauche ?

Rappelez-vous vos débuts à l’auto-école. Chaque heure d’apprentissage était éreintante. Il fallait penser chaque action. Maintenant, conduire ne vous demande pas plus d’effort qu’une promenade. C’est devenu automatique.

Vos habitudes vous ont déjà sauvé la vie. Même quand vous dormez elles vous protègent. C’est pourquoi un somnambule se tient loin des fenêtres.
Dès qu’un comportement se répète, votre cerveau crée une habitude et libère de l’espace pour d’autres taches.
Ok. Tout ça vous gérez.

Regardez maintenant vos activités :
  • Lorsque vous arrivez au travail : glande ou boulot ?
  • Pendant votre temps libre : sport ou télé ?
  • En cuisine : légumes ou frites ?

Vos habitudes peuvent vous propulser vers le succès. Comme ces sportifs qui deviennent champion du monde, en répétant les mêmes routines pendant des années. C’est en se reposant sur ses habitudes que Michael Phelps a obtenu 23 médailles d’or en natation (voir études sur son entrainement en fin d’article)

Mais il y a un hic.

Votre cerveau ne distingue pas les bonnes des mauvaises actions.
Que se passe-t-il lorsqu’on répète des comportements nocifs ?
Des mauvaises actions qui se répètent et c’est une mauvaise habitude qui s’installe.

A l’extrême, les habitudes toxiques prennent le pas sur la volonté : drogués, alcooliques, boulimiques, anorexiques, dépressifs, insomniaques, suicidaires…
Les habitudes ne demandent pas la permission.
C’est ce fastfood occasionnel, devenu hebdomadaire.

Les habitudes sont puissantes. Elles font partie de vous.
Elles façonnent votre vie.
Pour transformer vos habitudes, vous devez en comprendre la structure.

2 – Structure d’une habitude : La boucle

Une habitude est une boucle en 3 parties :
  1. Le stimulus déclenche votre habitude. Par exemple : L’odeur parfumée d’un gâteau qui vous met l’eau à l’eau à la bouche. Un klaxon assourdissant vous énerve. La vision de votre belle mère qui vous crispe.
  2. La routine : c’est l’action enclenchée par le stimulus. Cette action peut être physique (prendre la fuite, faire un jogging, acheter un cookie), mentale (rêvasser, se concentrer), émotionnelle (un sentiment de joie, de tristesse, d’angoisse)
  3. La récompense : c’est le pourquoi de votre habitude. La conséquence de l’action automatique. Par exemple : La sensation de bien être après le sport, de propreté après s’être brossé les dents ; ou l’accomplissement après la réussite d’un projet.

Plus une habitude est utilisée, plus elle est automatique, et plus elle s’enracine dans les profondeurs de votre cerveau.
Les fastfoods utilisent ce mécanisme tout le temps pour nous faire manger plus… Et grossir plus.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  The Path of Least Resistance | Le chemin de moindre résistance - Partie 2

Prenons vos résolutions du nouvel an, et regardons comment les concrétiser.

3 – Comment se créer de nouvelles habitudes

Le mal de dos, vous connaissez ?
Quand le matin, votre corps vous cueille avec des coups de fouet dans la colonne. Annonçant une journée sous voltarène.

Trop de temps avachi au bureau. Pas d’activité physique. Depuis trop longtemps.
Bienvenu au club.

Pas le temps, pas envie. Toujours quelque chose à faire. Jusqu’au jour où vous ne pouvez plus ignorer le problème. Pour moi ce fut un réveil avec un dos à l’agonie. Comme si j’avais dormi dans un escalier. A 30 ans, j’avais l’impression d’en avoir 60. En me massant, j’ai imaginé mon futur : Coincé dans mon canapé. Le dos qui hurle. A regarder ma famille, mes amis, profiter au grand air. Tout ça parce que je n’ai pas fait attention à moi. C’est bête non ?

C’est décidé. Je me mets au sport : 45 minutes de footing le matin, 3 fois par semaine, avec les exercices et assouplissements qui vont avec.

  • Comment s’y prendre ?

Faire du sport, c’est dur. Il y a toujours une excuse pour ne pas y aller. Alors imaginez un matin hivernal, où le froid vous glace les os. Comment quitter une heure plus tôt la douceur de son lit ?

Pour combattre les éléments et devenir sportif, il faut une habitude en béton armé :
  1. Créez un stimulus : Créez les conditions idéales pour installer votre habitude.
    Pour le sport le matin vous pouvez préparer toutes vos affaires la veille. Au lever vous enfilerez naturellement vos baskets, et c’est parti.
  2. Trouvez-vous une récompense : Quelque chose de puissant, qui vous donne envie, capable de vous sortir du lit, même en hiver.

La récompense doit être tellement forte que vous devez l’anticiper. Comme lorsque vous salivez à la vue d’un délicieux gâteau.

Par exemple :
  • Un bon repas après l’effort
  • Un jus de fruits sur-vitaminé
  • Une soirée détente bien méritée.
  • La sensation de bien être après l’effort.
  • Le sentiment d’accomplissement
  • Une longue douche chaude
  • Une combinaison.

Anticipez votre récompense : c’est le secret pour une habitude pérenne.

Pour les accrocs du smartphone, la vibration de leur joujou, l’anticipation de la distraction d’un SMS les scotchent à leur téléphone.
Pour les bourreaux de travail, l’anticipation de leur réussite les font bosser jusqu’au coucher.

Ok. Vous avez la base pour vous créer de nouvelles habitudes.

Est-ce suffisant ? Hélas non ! Il reste à gérer vos boulets : vos mauvaises habitudes. Faire du sport le matin signifie se lever tôt. Que faire si vous êtes un lève tard ? Faire un régime veut dire adieu aux sucreries. Comment arrêter de grignoter ?

La photo du temps du livre Le Pouvoir des habitudes

4 – La règle d’or pour changer une habitude

La mauvaise nouvelle : une habitude est éternelle.

C’est comme faire du vélo, ça ne s’oublie pas.
Les habitudes sont gravées dans notre cerveau.

Si vous grignottez, ce n’est pas par hasard. Vous répondez à un besoin. Comme déjeuner au fastfood répond (mal) au besoin de s’alimenter.

Êtes-vous condamné à supporter vos mauvaises habitudes jusqu’à la fin des temps ? Non!

La bonne nouvelle : vous pouvez transformer une habitude

Vous devez répondre à vos besoins. Comme vous devez manger. Mais vous pouvez choisir : manger sain plutôt que de la malbouffe. Vous pouvez changer la manière de répondre à vos besoins (la routine). Les Alcooliques Anonymes utilisent ce procédé et ont rendu sobres plus de 2 millions de personnes.

Voir votre belle mère déclenchera toujours une réaction en vous (le stimulus). Par contre vous pouvez modifier votre réaction à ce stimulus (la routine) : au lieu de vous enfuir courageusement à la vision de sa silhouette dans le brouillard, vous pouvez vous approcher, lui dire bonjour, lui indiquer que vous êtes pressé et continuer votre chemin. Nettement plus classe non ?

  • UN CAS PRATIQUE

Si vous êtes accroc au sucre : Vous connaissez. Quand vous commencez à piquer du nez au travail. Vous n’avez envie que d’une chose : une « petite » douceur, un savoureux gâteau. Tout le monde sait que c’est mauvais.

Qui ne voudrait pas arrêter ? C’est la dernière fois. Vous êtes résolu à en finir avec ce fléau. Si l’envie survient vous vous direz simplement « Non, c’est moi qui décide, et je n’irai pas manger ce muffin double chocolat exquis. »

Votre résolution tient le coup. Pendant un moment. Puis vient la rechute : Mercredi. 15h. Il fait froid. La pluie fouette le bitume. Une tonne de travail. Vos yeux qui se ferment. Trop tard ! Vous êtes déjà en train de savourer votre gâteau préféré. C’est exceptionnel vous vous dites. Juste pour se maintenir éveillé.Et puis faut bien se faire plaisir non ?

Mais l’exception vient à se répéter. A chaque fois avec une nouvelle excuse : c’est lundi matin. Je suis fatigué. J’ai faim. J’ai besoin de réconfort. J’ai beaucoup de travail.

La volonté seule ne suffit pas. Elle s’épuise, et un jour elle s’évapore. Il vous faut la bonne stratégie. Allons-y maintenant avec méthode :
A. Identifier la routine :
Simple : C’est le comportement à bannir. Ici c’est : Manger une friandise à la cafétéria.
B. Identifier la récompense :

Pourquoi mangez-vous cette friandise ? Rappelez-vous : toutes vos habitudes répondent à un besoin immuable, pour obtenir une récompense.

Dans le cas de l’appel du sucre cela pourrait être :
  • Avoir sa dose de sucre
  • Reprendre des forces
  • Partager un moment avec vos collègues
  • Se changer les idées
  • Chasser l’ennui
  • Faire une pause
  • Changer de décor
  • Se dégourdir les jambes

Simple à dire, plus difficile à faire. On peut facilement s’arrêter à la première explication. Dans le cas du goûté sucré ça serait « Je mange une friandise à la cafétéria parce que j’ai besoin de sucre ».

Mais vous ne saurez jamais la vraie raison sans tester plusieurs possibilités.

Lors des prochains jours, lorsque vous aurez envie d’aller à la cafétéria, testez un autre comportement, comme :
  • Faire une promenade dehors, puis revenir à votre bureau sans rien avoir mangé.
  • Le jour suivant, achetez une friandise, et mangez-la à votre bureau.
  • Le lendemain, achetez une pomme, et savourez là tout en conversant avec vos amis.
  • Le jour suivant, essayez une tasse de café.
  • Le jour suivant, allez au bureau d’un ami, discutez quelques minutes, et retournez à votre bureau.

Après chaque test, de retour à votre bureau, écrivez 3 choses qui vous viennent à l’esprit : ça peut être des émotions, des mots, des pensées, par exemple : « rassasié, relaxé, reposé ».

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'intelligence émotionnelle

Puis, 15 minutes plus tard, demandez-vous : ressentez vous toujours ce besoin pour cette friandise ?

Si par exemple après avoir mangé un cookie, vous ressentez toujours le besoin de quitter votre bureau, c’est que la dose de sucre n’est pas la vraie récompense. Si par contre, après avoir discuté avec des amis, vous ne ressentez plus l’envie de la friandise, c’est que le contact humain est la récompense que vous recherchez.

Identifier clairement la récompense est crucial pour modifier votre habitude. Combien de personnes s’engraissent parce qu’elles sont stressées ? Alors qu’une simple promenade leur conviendrait tout autant ? Maintenant que vous avez cerné la récompense, il ne reste plus qu’à identifier le stimulus.

C : Isoler le stimulus :

Attention. Définir clairement le stimulus est ardu. Par exemple : prenez-vous le petit déjeuner chaque jour à la même heure parce que vous avez faim ? Ou parce qu’il est 7h30 ? Ou parce que vos enfants ont commencé à manger ? Ou parce que vous êtes habillé, et c’est maintenant que l’habitude de déjeuner se déclenche ?

La difficulté est que nous faisons face à trop d’informations lorsque nous réalisons notre habitude.

Dès que l’envie d’aller vous acheter une friandise à la cafétéria arrive : répondez à ces 5 questions par écrit :
  • Où êtes-vous ? => à votre bureau
  • Quelle heure est-il ? => 15h30
  • Comment vous sentez vous ? => Fatigué
  • Qui est avec vous ? => Personne
  • Quelle est votre dernière action ? => Répondre à un email

Chaque jour, répondez à ces 5 questions. Vous verrez un schéma se répéter : par exemple c’est toujours à la même heure que vous avez envie de friandise (disons 15h30) et vous êtes toujours seul.

Nous avons maintenant toutes les informations sur notre habitude. Assemblez le stimulus, la routine, et la récompense :

« A 15h30 tous les jours, j’ai besoin de discuter. C’est pour ça que je vais à la cafétéria. J’achète un cookie et j’échange avec mes collègues. »

Vous avez maintenant le pouvoir de modifier cette habitude.

Élaborons un plan :

A 15h30 tous les jours, je vais au bureau d’un ami pour discuter 10 minutes. Je me mets une alarme pour être sur de ne pas oublier. Vous verrez, par ces choix, vous allez modifier votre comportement. Vous n’aurez bientôt plus besoin de la montre pour vous rappeler votre routine. Et s’il n’y a personne avec qui discuter, vous irez à la caféteria discuter avec des amis, sans acheter cette vilaine friandise.

Ok. Vous avez les principes. Reste à identifier les comportements clés à modifier!

PARTIE 2 : LES HABITUDES DES ORGANISATIONS

1 – Les habitudes clés qui changent tout

N’avez-vous jamais remarqué ? Un ami se met à faire du sport. Et son comportement évolue : il est plus calme, plus concentré, plus motivé. Le sport a déclenché chez lui une réaction en chaine. C’est pour lui une habitude clé.

Les habitudes clés créent le bon état d’esprit. D’où l’importance de faire pratiquer à votre enfant de nombreux sports et activités. Pas pour qu’il devienne un champion, mais pour lui donner l’envie d’avancer.

C’est aussi le principe des petites victoires. Pourquoi est ce que c’est capital ? Parce que ça nous met dans la bonne dynamique. Si pendant une négociation vous commencez par vous mettre d’accord sur : l’agenda de la réunion, le processus, la prochaine date de réunion, vous amorcez une bonne collaboration.

Bien négocier est un art. C’est difficile. Et pour progresser, il faut les bons outils.Pour creuser, voici un article sur un livre de négociation incroyable. Ce livre m’a littéralement transformé. Je l’ai lu 5 fois. Vous verrez. Tout le monde peut progresser.
Si vous prenez l’habitude de chercher ces petites victoires, la réussite deviendra une extension naturelle de votre comportement.

C’est aussi le principe derrière les 5 (ou plus) pourquoi. En remontant à la source du problème vous pouvez déclencher le comportement en amont qui engendrera une cascade de changements positifs.

  • Vous voulez perdre du poids ? Écrivez ce que vous mangez un jour par semaine, en détail (quantité, heure).
  • Vous voulez être plus heureux ? Écrivez chaque jour 3 choses positives sur votre journée de la veille. Le bonheur est une habitude. Il faut pratiquer.

Votre bien être est votre meilleur atout dans la vie. Le bonheur est un sujet passionnant. Voici un résumé sur un livre incontournable sur le sujet : comment être heureux et réussir dans la vie : les 7 principes enseignés à Harvard

L’écriture amène une prise de conscience. Vous allez remarquer des schémas nocifs qui se répètent, et vous prendrez les bonnes dispositions pour les modifier.

Dans le cas du régime. Le journal vous aidera à planifier vos repas, et éviter de manger n’importe quoi. C’est pourquoi les diététiciens le demandent à chacun de leur patient (qu’ils soient anorexiques ou boulimiques).

Les habitudes clés génèrent une nouvelle culture, que ce soit dans la sphère personnelle, ou en entreprise.
Les habitudes clés sont difficiles à tenir. Pour un alcoolique, rester sobre est la lumière au bout du tunnel. Et c’est pour lui aussi insurmontable que nécessaire.

Il faut alors trouver un groupe, une communauté prête à vous aider dans les moments difficiles (comme les alcooliques anonymes pour les accrocs de la bouteille). Plus vous êtes accompagné, plus vos chances de réussite augmentent. Les habitudes vont au-delà de la sphère personnelle. Les organisations ont aussi leurs habitudes.

2 – Les habitudes et la culture d’entreprise

Tous les managers se posent cette question : comment créer une culture d’excellence dans mon entreprise ?
Le problème : vous ne pouvez pas obliger les gens à changer.

Prenez Alcoa : une entreprise de métallurgie. En 1987 l’entreprise est au bord de la crise. Les syndicats font la guerre à la direction. La moindre action des dirigeants entraine des grèves.

Cela ressemble à une impasse non ?
Puis vient un nouveau dirigeant : Paul O’Neill avec une seule idée en tête : Rassembler son entreprise autour d’un objectif. Un but important pour les employés, les syndicats, la direction.

A l’époque d’O’Neill, les accidents, les blessures, les décès étaient monnaie courante chez Alcoa. Les syndicats demandaient de meilleures procédures de sécurité depuis des lustres. Ces blessures entraînaient des absences, des retards, des baisses dans la qualité. Des problèmes reconnus par les dirigeants. O’Neill décida alors de faire d’Alcoa l’entreprise la plus sure du monde. Son slogan : « Tout le monde a le droit de travailler en toute sécurité »

Voici la routine qu’O’Neillà mis en place :
  • Le stimulus : un incident dans une usine.
  • La routine : Le directeur d’usine doit faire un rapport directement à O’Neill dans les 24h, avec un plan d’action pour que ça ne se reproduise plus.
  • La récompense : Seul les employés qui jouent le jeu sont promus.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Podcast : 7 étapes pour vaincre la Procrastination et rester motivé pour créer ou diriger une entreprise

Le taux d’accident s’est mis à baisser. Des petites victoires qui ont enclenché une dynamique productive dans l’entreprise. Des comportements vertueux sont apparus. Les employés remontaient leurs idées à la direction. La culture d’excellence s’est installée au-delà de la sécurité dans l’entreprise. Alcoa était devenu une entreprise dynamique, agile, ouverte au changement.

Vos habitudes sont aussi utilisées par le marketing. Et devinez pourquoi ? Vendre!

3 – Les habitudes et le marketing

Positionner un produit :

Le travail des publicitaires repose sur les habitudes des consommateurs. Leur objectif : vous donner envie d’acheter encore et encore le même produit.

Imaginez que vous devez faire la promotion d’un produit révolutionnaire : le tout premier désodorisant, capable de désodoriser n’importe quelle odeur, aussi putride soit telle. Facile, un slogan simple : « Adieu les mauvaises odeurs ». Un exemple évident : éliminer l’odeur de cigarette, ou l’odeur d’un animal de compagnie. Et en une minute c’est plié.

Pas si vite. Il y a un problème :

Les gens s’habituent aux mauvaises odeurs. Si vous vivez avec un chat, vous ne sentez plus la litière, alors que vos invités auront la nausée. Sans compter que c’est un nouveau marché. Votre cible n’a pas l’habitude d’utiliser un tel produit.
Votre cible ne ressent pas le besoin d’acheter votre produit. Aïe.

C’est l’histoire de Febreze. Son premier positionnement en tant que désodorisant a été un fiasco.
Comment ont-ils fait ? Ils ont repositionné le produit. Ils ont cherché une récompense qui donne envie. Une odeur de propre après le ménage. Febreze, dôté d’un parfum, est devenu la touche finale après le ménage.

Et la boucle s’est mise en place :
  • Le stimulus : un chez soi fraichement rangé et lavé
  • La routine : Vaporiser un coup de Febreze
  • La récompense : Une odeur propre. Un sentiment d’achèvement de la corvée. Vaporiser du Febreze était comme une mini célébration après le nettoyage.(voir en annexes les études sur le sujet)

Aujourd’hui vos habitudes d’achat sont scrutées, analysées individuellement, afin que vous mettiez dans votre cadi un maximum de produits.

Conclusion sur Le pouvoir des habitudes

Ce livre est incontournable comprendre ses habitudes et les changer.

Appliquez ces principes à vos comportements. Vous en découvrirez la source, et comment vous transformer. Vous pourrez alors mettre en place les mécanismes qui, pas à pas, vous mèneront vers une vie plus saine. Une vie professionnelle plus épanouie. De meilleures relations avec les autres.

Changer c’est comme bâtir une maison. Votre motivation fournit les plans. Les principes de ce livre apportent le ciment. Il ne vous reste plus qu’à lancer le chantier.

Points forts du livre Le pouvoir des habitudes

  • Concret,
  • Complet,
  • Donne des applications dans tous les domaines.

Point faible du livre Le pouvoir des habitudes

  • Certains passages trop descriptifs

La note de de Yohann Feneche du blog cadreasucces.com :

Avez-vous lu le livre ? Combien le notez-vous ?

Je profite du sujet des habitudes pour vous inviter à visionner ma vidéo intitulée « Comment remplacer vos mauvaises habitudes par de bonnes habitudes » qui accompagne très bien cet article 🙂:

Le petit guide pratique du Pouvoir des habitudes

Les cinq principes à retenir du livre Le pouvoir des habitudes de Charles Duhigg :

  1. Toutes les habitudes fonctionnent de la même manière
  2. Changer une habitude signifie changer un aspect clé…
  3. … Et changer une habitude peut changer beaucoup de choses
  4. La volonté est un muscle
  5. Il faut sans cesse pratiquer

Foire Aux Questions (FAQ) du livre Le pouvoir des habitudes

1. Pourquoi le livre Le pouvoir des habitudes a connu autant de succès à son lancement?

Comme le dit un dicton populaire:  » l’habitude est une seconde nature ». Ainsi, il est très important pour l’homme de comprendre ses habitudes, les changer pour impacter sa vie de façon positive. Dans ce contexte, le merveilleux livre de développement personnel Le pouvoir des habitudes de Charles Duhigg est un meilleur livre venu à point nommé pour apprendre à comprendre nos habitudes et les principes fondamentaux pour changer nos habitudes et avoir une vie meilleure.

2. Quels sont les différents principes pour comprendre nos habitudes et changer de vie révélés par Charles Duhigg dans son livre ?

Les différents principes fondamentaux pour comprendre nos habitudes et changer de vie révélés par Charles Duhigg à travers son livre sont au nombre de cinq à savoir: Toutes les habitudes fonctionnent de la même manière, Changer une habitude signifie changer un aspect clé, Et changer une habitude peut changer beaucoup de choses, La volonté est un muscle et enfin il faut sans cesse pratiquer.

3. A qui le livre Le Pouvoir des habitudes s’adresse-t-il ?

Ce livre s’adresse pratiquement à tout le monde, à tous ceux qui désirent comprendre leurs habitudes et opérer des changements significatifs et durables dans leur vie. Il est également une source d’inspiration pour les professionnels en coaching, le recours des étudiants, des chômeurs, des parents qui veulent apprendre de bonnes habitudes à leurs enfants, des fonctionnaires et surtout des bureaucrates qui vivent dans une routine quotidienne.

4. Qu’est ce qu’une habitude selon Charles Duhigg ?

Selon Charles Duhigg, les habitudes se réalisent à votre insu, pour le meilleur, et pour le pire. Il va plus loin et estime que sans vos habitudes votre vie serait un enfer.

5. Quelle est la structure d’une habitude d’après Charles Duhigg ?

La structure d’une habitude est une boucle en 3 parties :

Le stimulus : c’est ce qui déclenche votre habitude.

La routine : c’est l’action enclenchée par le stimulus.

La récompense : c’est le pourquoi de votre habitude.

Exemples de bonnes et mauvaises habitudes

LES BONNES HABITUDES LES MAUVAISES HABITUDES
Faire du sportLa paresse
Lire des livresRegarder la TV
Manger sainementConsommer de la mal bouffe
MéditerÊtre en colère
Développer ses compétencesPerdre son temps pour des futilités
Faire des économiesAccumuler trop de dettes
Complimenter les gensInjurier

Qui est Charles Duhigg ?

Charles Duhigg : Auteur du livre Le pouvoir des habitudes

Né en 1974, Charles Duhigg a étudié l’histoire à Yale et la finance à Harvard. Journaliste au New York Times, il a reçu le prix Pulitzer en 2013. Il est auteur de plusieurs livres notamment Le Pouvoir des habitudes qui est devenu un best-seller dès sa parution et l’un des meilleurs livres de développement personnel qui enseigne les principes fondamentaux pour comprendre nos habitudes, les changer pour opérer des changements positifs, significatifs et durables dans notre vie. Pour y arriver, il se base sur des exemples précis et faciles à comprendre avec des techniques pratiques permettant d’adopter des habitudes du succès et du bien être.

Par Yohann Feneche du blog cadreasucces.com

Recherches utilisées pour trouver cet article :
le pouvoir des habitudes, le pouvoir des habitudes pdf, https://des-livres-pour-changer-de-vie com/le-pouvoir-des-habitudes/, https://des-livres-pour-changer-de-vie com/le-pouvoir-des-habitudes/#Chronique_et_Resume_du_livre_Le_pouvoir_des_habitudes, Le pouvoir des habitudes Résumé
34 commentaires
  1. C’est marrant mais à chaque nouvel article sur les habitudes, je pense tout connaitre déja.

    Hors j’ai découvert les 5 questions et elles vont me servir:

    Où êtes-vous ? => à votre bureau
    Quelle heure est-il ? => 15h30
    Comment vous sentez vous ? => Fatigué
    Qui est avec vous ? => Personne
    Quelle est votre dernière action ? => Répondre à un email

    Merci beaucoup Yohann !

  2. Bravo Yohann pour cet article, j’aime beaucoup ton écriture, elle est très pertinente et engageante, de plus tu manie très bien l’empathie.

    La partie sur comment créer une habitude est fortement intéressante, je penses qu’on en est tous un peu là : à chercher à déprogrammé ses mauvaises habitudes et à s’en créer des nouvelles plus productives et qui nous feront avancer dans la bonne direction.

    A très vite ^^

  3. belle plume merci yohann f. pour cet article qui nous pousse toujours vers l’accomplissement et non à la régression. Alors changeons nos bad habits!

  4. Article intéressant, ça fait du bien de revoir les fondamentaux.
    Surtout, les questions à se pose, c’est basique et pourtant.
    Merci Yohann
    Luc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer