Le forex pour les débutants ambitieux

le forex pour les debutants ambitieux - Jelle Peters - le forex pour débutant

Phrase-résumée de “Le forex pour les débutants ambitieux” : Apprendre à investir sur le forex avec une bonne base pour éviter beaucoup d’erreurs de débutants ; c’est ce que vous apprendrez en lisant ce livre.

Par Jelle Peters, 2015, 228 pages.

Titre original : Forex for ambitious beginners

Note : Cette chronique invitée est proposée par Sébastien auteur du blog Investisseur en Herbe

Chronique et résumé du livre “Le forex pour les débutants ambitieux” 

Introduction

Le marché des changes, en anglais “foreign exchange” (d’où le nom “FOREX”), est le marché qui a connu la croissance la plus rapide pendant les 20 dernières années. Il y a près de 4000 milliards de volumes de transactions par jour !

Ceci est dû au fait que le trading de devises est de plus en plus populaire et ce, grâce à plusieurs facteurs :

  1. Le développement d’internet qui permet à tout le monde de trader à partir de chez lui.
  2. Une volonté accrue de prendre des risques. Les “nouveaux” traders sont prêts à prendre plus de risques. Le but est d’obtenir un retour sur investissement le plus vite possible.
  3. Les frais pour démarrer sont très faibles. Le Forex est ouvert à tout le monde, même ceux qui n’ont pas un gros capital de départ.
  4. Des frais peu élevés. Trader le forex coûte moins cher que les actions car les courtiers ne prennent pas de commissions autres que le “spread”.
  5. Horaires d’ouverture. Contrairement aux marchés qui ne sont ouverts que quelques heures par jour, le forex est ouvert 24h/24, 5 jours sur 7. On peut donc trader sur le forex à tout moment sauf le week-end.

Vous avez sans doute déjà entendu des histoires de jeunes traders qui sont devenus millionnaires en peu de temps en démarrant avec un petit capital. Ce n’est pas ce que vous allez apprendre dans ce livre. Même si certains ont réussi cette prouesse, il faut commencer par garder les pieds sur terre.

Le but du livre est d’appendre une méthode “fiable” pour gagner de l’argent sur le forex. Cette méthode ne permettra pas de s’enrichir rapidement. En bon débutant, vous ferez forcément des erreurs qui vous seront plus ou moins coûteuses. Ce sera à vous d’en tirer les leçons.

Ce livre n’est pas destiné à vous rendre riche mais à vous apprendre comment fonctionne le Forex. Il vous apprendra les stratégies importantes et comment protéger votre capital. Le but de ce livre est que vous puissiez prendre un bon départ sur le Forex.

le forex pour débutant

Partie 1 : Fonctionnement du Forex

  • Bref historique

Le Forex, comme il est actuellement, existe depuis les années 1970. Dans le passé, on utilisait l’étalon-or pour définir la valeur d’une monnaie. On fixait un poids d’or qui correspondait à la valeur. L’échange des pièces et des billets contre de l’or était certifié par l’Etat.

Grâce à ce système, la valeur d’une monnaie était très stable. On ne craignait pas qu’elle perde de la valeur puisqu’elle était directement liée à la valeur de l’or. La conversion des monnaies était donc également facile puisque la valeur des devises était toujours la même.

Autrefois, le prix de l’or était bien moins volatile qu’à l’heure actuelle. C’est lors de la 1ère guerre mondiale que les pays occidentaux ont abandonné l’étalon-or. Les Etats-Unis ont fait pareil plus tard à cause de la grande dépression de 1933.

En 1944, après le débarquement de Normandie, les alliés se sont réunis à Betton Woods pour discuter de la manière dont l’économie mondiale serait structurée après la guerre. C’est lors de cette réunion qu’a été fondé le FMI.

Les Etats-Unis ont réintroduit l’étalon-or  dans leur système monétaire, rattachant ainsi toutes les autres devises au dollar. Celles-ci sont connectées à l’étalon-or via leur parité avec le dollar. De cette manière le dollar américain est devenu la monnaie de réserve internationale, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

Cependant, en 1970, à cause du coût croissant de la guerre du Vietnam, les Etats-Unis ont été forcés d’abandonner l’étalon-or. Ceci a mis fin à l’accord mis en place à Bretton Woods, qui assurait une stabilité monétaire en liant la devise la plus importante à l’étalon-or.

Malgré cela, le dollar est resté la devise de réserve. Ce qui signifie que depuis cette époque, la stabilité monétaire internationale est étroitement liée à la stabilité du dollar américain. Ce fût le début de l’ère des devises flottantes. Le prix des devises est donc maintenant déterminé par le marché libre.

  • Informations sur le forex

Le terme “Forex” est un acronyme de “foreign exchange”, que l’on appelle également marché des changes. C’est le plus gros marché financier du monde. C’est un marché dit de gré à gré, ce qui veut dire que les ordres ne transitent pas par la bourse, mais sont effectués par les participants eux-mêmes. Il n’y a pas d’autorité de surveillance. Comme le Forex est un marché dépourvu de bourse centrale ou d’autorité de contrôle, ce marché est ouvert 24h par jour, cinq jours sur sept. En fait, il reste ouvert tant qu’il y a des banques pour traiter les ordres de devises.

Il y a encore quelques années, les acteurs principaux sur le marché des changes étaient les banques, les multinationales et les gouvernements. Mais depuis quelques années, un nouvel acteur avec beaucoup d’impact est entré en jeu : le trader individuel. Au départ, le Forex servait surtout à assurer le bon fonctionnement du système monétaire international. Mais de nos jours, 70 à 90% du volume des ordres vient de la spéculation. C’est à dire de personnes qui tentent de gagner de l’argent en échangeant des monnaies. C’est également le cas pour d’autres marchés financiers.

  • Comment les taux de change sont-ils déterminés ?

Sur le forex, la valeur d’une monnaie est déterminée par rapport à une autre monnaie. Elles s’échangent par paires. Par exemple, l’euro par rapport au dollar, dont la paire de devises est indiquée EUR/USD (euro/dollar). Quand la demande en euro augmente, le taux de la paire EUR/USD augmente également. Quand la demande diminue, la paire EUR/USD diminue aussi.

Toutes les monnaies sont cotées les unes par rapport aux autres. Il est donc possible d’échanger des centaines de paires de devises sur le forex. La paire de devises la plus importante est l’EUR/USD.

Une paire de devises est représentée par le code des deux monnaies séparé par un “/”. Comme par exemple : EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY, … Les codes des devises sont constitués de 3 lettres. Les principales sont :

USD = Dollar américain
EUR = Euro
JPY = Yen japonais
GBP = Livre britannique
CHF = Franc suisse
CAD = Dollar canadien
AUD = Dollar australien
NZD = Dollar néo-zélandais

Le premier code correspond à la devise de base et le second à la devise de ‘”contrepartie” ou de “cotation”. La devise de base est celle sur laquelle vous pariez quand vous achetez. Si vous vendez, vous pariez sur la devise de contrepartie.

Lorsqu’on achète ou vend une monnaie, on dit qu’on ouvre une position. Si, par exemple, vous pensez que l’euro va augmenter par rapport au dollar, vous ouvrirez une position à l’achat sur la paire EUR/USD. Si vous pensez l’inverse, vous ouvrirez une position à la vente sur cette même paire.

  • La différence entre le Forex et les actions

La différence principale entre les actions et les devises est que si vous possédez une action d’une société, vous devenez un des propriétaires de la société. Sur le forex, vous possédez juste de l’argent. Une position sur le forex n’a pas de valeur intrinsèque. De plus, si vous possédez une action, vous toucherez probablement des dividendes.

Le prix d’une action d’une société qui a une bonne santé financière devrait normalement avoir une hausse sur le long terme. Par contre le prix d’une paire de devise aura plutôt tendance à fluctuer que de monter sur le long terme.

Le forex est donc un marché spéculatif plutôt qu’un marché d’investissement. On gagne de l’argent en spéculant la hausse ou la baisse d’une devise sur une certaine période.

Une autre différence, les traders sur le Forex ne prennent que très rarement les monnaies qu’ils achètent. Le forex n’est pas basé sur la propriété matérielle.

Enfin le marché des actions coûte plus cher. Il faut un plus gros capital pour acheter une action. Ceci ne permet pas aux petits investisseurs de trader sur ce marché. Par exemple, avec 1000 euros, ça ne vaut pas la peine d’acheter des actions, en plus il y a des coûts de gestion et des frais de courtiers. Par contre avec cette même somme, vous pouvez vraiment tirer profit du forex.

  • Les particularités sur le Forex
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Fail Safe Investing

Comme nous l’avons évoqué précédemment, avec l’arrivée d’internet, les particuliers peuvent désormais facilement investir sur le marché du Forex. Le forex propose différents prix de lots. Au début il fallait 1000 dollars pour acheter un lot sur l’EUR/USD.

Maintenant, les courtiers proposent des lots micro. Vous pouvez donc acheter un lot pour 10 cents de dollars. Ce qui veut dire que vous pouvez commencer à trader sur le forex avec un petit capital comme 200 euros.

« Les marchés sont constamment dans un état d’incertitude et de flux, et l’argent est gagné en escomptant ce qui est évident et en pariant sur l’inattendu » George Soros

Partie 2 : Comment trader sur le Forex ?

  • Votre premier compte

C’est par la pratique qu’on apprend. Donc si vous voulez réussir à faire des gains, il va falloir vous mouiller. Bien sûr, vous ne devez pas vider votre compte. Comme nous l’avons vu plus haut, avec les micros lots, vous pouvez démarrer avec un petit capital.

Sur le forex, il est possible de gagner pas mal d’argent. Des traders intelligents et avec un certain talent peuvent gagner une belle somme en peu de temps en commençant avec un capital de départ modeste.

Mais ce n’est pas en y mettant plus que vous ne pouvez vous le permettre que vous allez les imiter. Il est préférable d’y aller petit à petit et de faire grandir votre capital peu à peu, plutôt que de tenter un coup de poker et se retrouver sans rien.

Le capital dont vous aurez besoin dépendra de votre objectif. Si vous voulez seulement vous essayer un peu au trading, un petit capital de 200 euros sera suffisant. Cela vous permettra, avec les micros-lots de tenir un bon bout de temps et tirer des leçons de vos erreurs. Si votre objectif est de gagner votre vie sur le forex, un capital de départ de 200 euros également sera suffisant pour voir si vous êtes capable d’être rentable de façon régulière. Par contre, n’espérez pas devenir riche et quitter votre emploi au bout de 3 mois avec ce capital de départ.

Beaucoup de débutants perdent leur capital de départ. Cela est dû au fait qu’il faut du temps avant de trouver une stratégie de trading qui vous convienne. Tout comme il faut du temps pour apprendre à gérer le risque. Vous devrez aussi déjouer de nombreux pièges psychologiques, comme gérer la frustration lorsqu’une position que vous pensiez gagnante s’avère perdante.

Vous devrez acquérir la discipline nécessaire pour fermer une position au bon moment quand émotionnellement vous voudriez gagner encore plus pour compenser des pertes. Il faut réussir à rester calme et rationnel surtout dans le feu de l’action. Ce sont là les qualités indispensables pour être un bon trader.

Avant de commencer, vous devez prendre conscience qu’apprendre à trader de manière rentable demande du temps, de l’argent et beaucoup de patience. Ne commencez pas avec un capital que vous n’acceptez pas de perdre.

Il est évidemment impossible de gagner sa vie avec 200 euros. Mais vous pourrez avoir une idée de la manière dont vous êtes rentable ou non et cela vous donnera suffisamment de temps pour apprendre.

Pour choisir un courtier, vous devrez regarder la qualité de la plateforme qu’il propose pour trader. Il faut que celle-ci soit conviviale car vous allez y passer un certain temps pour surveiller vos positions. Il est également important de tenir compte de la qualité de service du courtier. Est-il facilement joignable ? Le service clientèle est-il sympathique et disponible ?

Il faut également tenir compte de l’autorité de régulation financière qui a donné son agrément à une plateforme de trading. Un courtier qui est régulé par un organisme important inspire plus la confiance.

Devez-vous commencer sur un compte réel ou démo ?
Vous ne pourrez pas apprendre à gagner de l’argent en utilisant un compte démo. L’aspect psychologique ne rentre pas suffisamment en jeu. Vous serez confronté à des situations qui ne seront pas simples à gérer psychologiquement. De la même manière qu’on n’apprend pas à surfer sur du sable, on n’apprend pas à gagner de l’argent sur le Forex avec un compte fictif.

Cependant un compte fictif peut être très intéressant pour se familiariser avec une plateforme ou tester de nouvelles stratégies.

Il ne vous reste plus qu’à trouver un courtier qui vous plaît et ouvrir un compte démo dessus. Ou si vous souhaitez directement passer aux choses sérieuses, ouvrir un compte en argent réel et y placer un petit capital.

  • Gérer son argent

L’absence de gestion des fonds est une des raisons principales pour lesquelles les traders qui débutent perdent rapidement leur capital de départ. Tenter le tout pour le tout en mettant un capital de 2000 euros et en ouvrant des positions de 200 dollars par trade ne vous mènera à rien.

Règle n°1 : Survivre

Votre mission principale est de rester dans la course (en fait c’est la 2ème, la première étant de gagner de l’argent Winking smile). Vous aurez forcément des trades perdants. Et si vous n’avez plus d’argent, vous n’aurez pas l’opportunité de compenser ces pertes.

Il est donc indispensable que vous sachiez quel est votre ratio moyen de risque/rendement par transaction. C’est à dire combien vous risquez pour faire X% de bénéfices. Cela vous permettra de savoir combien d’argent vous pouvez investir dans une position et quelle est votre espérance de gain dans celle-ci. Une règle fréquemment utilisée par les traders est de ne jamais mettre en jeu plus de 2,5% de votre capital dans chaque trade.

Pour aller plus loin, j’ai réalisé un article Comment gérer son portefeuille en bourse, qui vous permettra d’en apprendre plus pour protéger votre capital.

Partie 3 : Comprendre et anticiper les variations des prix

  • L’analyse fondamentale

Pratiquer l’analyse fondamentale consiste à récolter des informations pertinentes à partir de plusieurs sources et en déduire ce que fera une paire de devises. Elle consiste donc à prendre en compte tous les facteurs qui peuvent influencer l’économie, comme les capacités de production, les informations liées à l’emploi, les PIB, etc… Ce type d’analyse peut permettre de comprendre les fluctuations des prix dans le passé et peut-être anticiper celles dans le futur.

L’analyste fondamental, doit absolument tenir compte de l’actualité financière. Il devra ensuite tirer ses propres conclusions pour tenter d’anticiper la direction que prendra le marché. La valeur des devises étant directement liée au contexte économique des régions qui l’utilisent, la conjoncture de l’économie a donc un impact direct sur la valeur des monnaies.

L’analyse fondamentale a cependant un défaut puisqu’elle ne prend pas en compte le sentiment des marchés. De ce fait, un trader qui base sa stratégie uniquement sur l’analyse fondamentale constatera souvent que les prix ne vont pas dans le sens suggéré par les données économiques.

De même, un trader ne se basant que sur l’analyse technique, sans se soucier des informations financières aura le même type de problème. Le cours des paires de devises peut devenir très volatile juste avant et juste après une nouvelle économique importante. Les indicateurs techniques sont incapables de prédire ce type de variations.

Les traders qui réussissent le mieux sont ceux qui utilisent en même temps l’analyse fondamentale et l’analyse technique.

  • L’analyse technique

chandeliers japonais trader analyse technique - le forex pour débutant

L’analyse technique a pour but d’anticiper les mouvements de prix à venir en analysant les fluctuations des prix dans le passé. Les stratégies de trading les plus efficaces sont souvent basées sur l’analyse technique.

En plus du graphique lui-même, l’analyste technique utilise des outils appelés “indicateurs techniques”. Ce sont des formules mathématiques appliquées sur les mouvements du passé et dont le résultat est comparé avec le prix actuel. Autrefois ces indicateurs étaient calculés à la main. Avec les nouvelles technologies, ils sont disponibles immédiatement sur les plateformes de trading.

On pourrait penser que les prix fluctuent de façon aléatoire, pourtant, la plupart du temps, ces mouvements suivent des motifs reconnaissables.

Pour faire de l’analyse technique, il faudra utiliser les chandeliers japonais pour lire le graphique. Ces graphiques contiennent plus d’informations qu’un graphique en lignes ou en barres et sont plus faciles à lire. Ceux-ci rendent parfaitement compte de toutes les fluctuations d’une paire de devises sur une période donnée.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Père riche, Père pauvre : Devenir riche ne s’apprend pas à l’école

Quel a été le prix le plus haut et le plus bas, à quel niveau le prix a clôturé et quelle a été l’amplitude de la variation. De plus la couleur nous indique en un seul coup d’œil si le prix est monté ou est descendu.

Un point sur lequel les analystes fondamentaux et les analystes techniques sont d’accord, c’est que les prix n’évoluent pas de manière complètement arbitraire. Si c’était le cas, étudier l’actualité et les graphiques n’aurait aucun sens. Les fluctuations d’une paire de devises sont causées par les activités humaines. Les traders, les banques, les gouvernements, …

Ceux-ci ouvrent tous des positions sur le forex. C’est l’ensemble de ces opérations qui détermine le sens que prend le cours d’une paire de devises. Bien que les actions des hommes soient ambigües et bien souvent dictées par l’émotion, elles ne sont pas aléatoires. Sur le long terme, ces interventions humaines sont rationnelles, car tout le monde essaye de gagner de l’argent sur le marché des changes.

Partie 4 : Les stratégies de trading sur le forex

Le trend trading

Il s’agit de trader la tendance. On parle de tendance lorsque le prix évolue dans une direction bien définie. Dans une tendance à la hausse, les prix atteignent des sommets de plus en plus haut. A l’inverse pour une tendance baissière, les prix ne cessent de baisser. Il y a évidemment des fluctuations dans le sens inverse que l’on appelle des “retracements” mais la direction générale est clairement visible.

Le but de trader la tendance est simple : tenter d’ouvrir une position quand la tendance commence et la conserver jusqu’à ce que la tendance s’inverse. Simple en théorie mais compliqué en pratique. En effet, il faudra ouvrir beaucoup de petites positions qui s’avèreront perdantes avant qu’une tendance soit vraiment déclarée.

De plus, il faut rester un maximum dans la tendance pour avoir des gains suffisamment conséquents. C’est un trading difficile, car perdre beaucoup de petites positions pour en gagner une grande peut être difficile à encaisser psychologiquement.

Le range trading

Le range trading est intéressant quand les prix fluctuent entre deux niveaux bien identifiés. Il consiste à ouvrir des positions pour profiter des faibles oscillations du marché.

On ne peut être certain qu’un marché est en range qu’une fois que ce range a duré un certain temps. Il y a cependant quelques astuces qui peuvent aider à repérer un range plus rapidement.

  • Après une période de forte volatilité, les paires de devises rentrent souvent en range.
  • Les phases de ranges sont plus courantes sur les paires de devises dont les taux d’intérêts fixés par leurs banques centrales sont similaires.
  • Plus les économies liées aux monnaies d’une paire sont interdépendantes, plus il y a de chance que la paire connaisse des phases de range. Comme par exemple l’euro et le franc suisse.
  • A l’aide d’un graphique, repérer les périodes de range dans le passé. Identifier les durées et les amplitudes. Ceci pourra peut-être vous permettre de voir si un nouveau range se construit.

Le scalping

Le scalping consiste à ouvrir des positions sur de toutes petites périodes. Le but est d’amasser de nombreuses petites sommes. Les positions ne restent pas ouvertes plus de deux minutes.

C’est une stratégie qui ne convient pas aux débutants. En effet, cette méthode est relativement stressante car il suffit d’un mauvais trade pour annuler une journée complète de bénéfices.

La stratégie de breakout

La stratégie de breakout consiste à ouvrir une position quand les prix “percent” un niveau important. C’est une stratégie populaire chez les débutants car elle est facile à comprendre et à mettre en œuvre. Il suffit de rentrer dans le marché quand le prix sort de son “canal”.

Il y a deux types de breakouts :

  • Le breakout de continuation : le marché continue sa tendance après une phase de consolidation.
  • Le breakout de renversement : le marché subit un renversement et le prix part dans la direction opposée.

Les breakouts de renversement sont plus rares que ceux de continuation, simplement parce que les retournements de tendances sont plus rares que les poursuites de tendances.

Trader les nouvelles économiques

Certaines nouvelles économiques, comme la publication des chiffres de l’emploi américain peuvent avoir un impact significatif sur les marchés. Les paires de devises les plus importantes sont souvent très volatiles un peu avant et après ces annonces. Elaborer une stratégie de trading basée sur les nouvelles économiques peut être passionnant et potentiellement très rentable.

Normalement, plus la différence entre les chiffres annoncés et les prévisions est grande, plus l’impact sur le marché sera grand. La direction que prendra le marché n’est pas prévisible et n’a pas d’importance. Il faut attendre les premières impulsions et se positionner dans ce sens.

«Il faut 20 ans pour se faire une réputation et cinq minutes pour la ruiner. Si vous y réfléchissez, vous ferez les choses différemment. »- Warren Buffett

Partie 5 : Comment devenir un bon trader

Trader sur les marchés revient à jouer à un jeu psychologique contre vous-même. Pour réussir sur le marché du forex, il faut une bonne préparation, la volonté de travailler dur, de la persévérance, de la discipline, la connaissance de soi et de la chance (un tout petit peu).

Trouver le type de trading qui vous convient le mieux

Il faut dans un premier temps définir son objectif. Celui-ci doit être réaliste, vous devez garder les pieds sur terre. Pour définir cet objectif, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres :

  • Le temps : Combien de temps pouvez-vous consacrer au forex ?
  • Du temps pour étudier le forex : Il vous faudra également du temps pour améliorer vos connaissances du marché des changes. Plus vous aurez de temps à consacrer à l’apprentissage, plus vite vous vous améliorerez.
  • L’argent : Dernier critère mais non le moindre, combien pouvez-vous investir pour trader ?

La plupart des trader perdent de l’argent. Trader sur un marché comme le forex peut être fort éprouvant sur le plan émotionnel. Réussir nécessite bien plus qu’une bonne stratégie. Tout le monde a ses forces et ses faiblesses. Les connaître sera un avantage pour choisir sur quel marché vous allez trader et quel type de trading choisir.

Parmi les traders perdant sur le forex, on peut identifier deux catégories :

  • Les joueurs : Ils tradent comme s’ils jouaient au casino. Ils espèrent s’enrichir du jour au lendemain. Ils ouvrent des positions sans trop de réflexion, ils misent bien trop d’argent dans une position, achètent par cupidité et vendent dans la panique.
  • Les déstructurés : Ces traders réfléchissent, mais manquent de structure, plus précisément, ils ne suivent pas de système. Ils comprennent le fonctionnement du marché mais tradent comme ils l’entendent. Ils apprennent très peu car ils n’ont pas de système pour tirer des leçons de leurs erreurs.
  • Les schizos : Ils savent comment le forex fonctionne et possèdent un bon système de trading. Le problème c’est qu’ils ne l’utilisent pas. Ils sont un peu comme les gens gentils et calmes qui deviennent des fous furieux agressifs derrière le volant.

Un bon système de trading, ce n’est pas qu’une simple stratégie. C’est aussi des choix personnels et une méthode sur mesure. Pour créer un système bien adapté à vous, vous devez bien vous connaitre : vos forces, vos faiblesses, vos préférences. Vous devez voir votre système de trading comme une entreprise dont vous êtes le patron.

Les set-ups

Une part importante dans le trading est de savoir quand ouvrir une position. C’est là que l’analyse technique et l’analyse fondamentale peuvent se révéler bien utiles. Un set-up est constitué de plusieurs critères techniques et fondamentaux qui doivent être remplis pour qu’on puisse ouvrir une position.
La plupart des traders débutants perdent de l’argent.

Pas parce que trader les paires de devises est difficile, mais parce que ça à l’air trop facile. De nombreux amateurs se font avoir en pensant qu’ils vont rapidement devenir riches sans passer trop de temps à étudier ou sans investir beaucoup d’argent. A cause de ça, ils ne cherchent pas à savoir quelles sont les tactiques des traders qui réussissent et sont incapables de tirer des leçons de leurs erreurs.

Pour le dire de manière plus simple, la plupart des traders ne font pas assez d’efforts. Ils ont trouvé des vidéos de set-ups sur youtube et quelques informations sur le net et pensent qu’ils ont tout compris pour gagner ! En réalité, un bon set-up, bien qu’il soit important, ne représente que 10% du bagage qu’il faut pour gagner sur les marchés.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L’homme le plus riche de Babylone

Un bon set-up est important pour les raisons suivantes :

  • Il vous force à réfléchir aux meilleurs points d’entrée.
  • Il vous empêche d’ouvrir une position quand vous ne savez pas comment interpréter les mouvements des prix. (Bien que cette règle soit souvent contournée)
    Un set-up fournit un cadre de référence pour les situations que vous cherchez. Vous devez trouver le set-up qui vous convient, il peut venir d’un autre trader, mais c’est un système dans lequel VOUS devez avoir confiance.

La stratégie de sortie

Savoir quand sortir d’une position est au moins aussi important que de savoir quand y rentrer.

On peut trouver sur le net, des tas d’informations pour savoir quand ouvrir une position, acheter un actif, … mais on trouve très peu d’informations pour savoir quand stopper une position.

  • Le stop loss pour limiter les pertes. Limiter les pertes est tout aussi important que d’optimiser les profits. Tous les traders perdent des trades et chaque euro économisé dans un trader perdant a autant de valeur qu’un euro gagné dans un trade gagnant. Il est donc important, avant d’ouvrir une position, de réfléchir aux raisons qui poussent à l’ouvrir et placer un stop loss en conséquence.
  • Sortir pour garantir et maximiser les gains. Puisque tous les trades ne sont pas gagnants, il faut faire en sorte que les trades réussis soient rentables au maximum. Il arrive souvent que les débutants coupent leur profit trop tôt, par peur de perdre les gains déjà acquis. Une façon simple d’éviter ce problème est de définir à l’avance un objectif de rentabilité. On peut choisir, par exemple, de fermer la position après une certaine période : une heure, un jour, une semaine. Les objectifs dans le temps ont bien sûr des limites, mais pour certains, c’est la meilleure solution. Une autre possibilité est de monter petit à petit le stop loss pour assurer un certain nombre de gains déjà acquis.
  • Les points de sortie échelonnés. Certains traders n’ouvrent pas de suite une position complète. Ils ne mettent qu’une partie (par exemple 30%) et attendent de voir si le prix va bien dans le sens qu’ils espèrent. Si le prix continue d’évoluer dans le bon sens, ils ouvrent une seconde position, puis une troisième.

La gestion de l’argent

Dans tout système de trading efficace, il faut prêter une attention particulière à la gestion de l’argent. Même si vous êtes très bon en trading, si vous ne suivez pas de règles en matière de gestion financière, vous finirez tôt ou tard par vider votre compte.
Lorsque vous définissez la taille d’une position, les objectifs les plus importants sont :

  1. Protéger votre capital de trading
  2. Vous permettre de déterminer votre espérance de gain
  3. Vous aider à modifier votre système de trading pour optimiser l’espérance de gains et minimiser les risques.
    Si vous perdez votre capital de trading, vous êtes hors jeu. Vous devez donc absolument le protéger. Pour ce faire, vous devez savoir quel est votre pourcentage de trades gagnants, quel est le ratio de bénéfice/perte d’une position. Au fur et à mesure que votre capital augmente ou diminue vous devez adapter la taille de vos positions.

Evaluer votre système

Même si votre système de trading semble efficace, vous pourrez toujours le perfectionner. Au début, il est même très probable que votre système ne fonctionne pas comme vous le souhaiteriez. Evaluer votre système permet de le critiquer et d’améliorer ses performances. Vous ne devez pas vous contenter de regarder si votre capital augmente ou diminue.

La performance par trade est l’information la plus importante qu’on puisse tirer de son système de trading. Pour avoir une idée concrète des performances, plusieurs chiffres sont à regarder. Parmi eux, l’espérance de gain exprimée en taille de position, l’augmentation ou la diminution de votre capital et le pourcentage de trades réussis.

  • L’espérance de gain exprimée en terme de position est l’information la plus importante à connaitre de son système de trading. Plus il y a de trades, plus ce chiffre est précis. On calcule l’espérance de gain en divisant le bénéfice net total pas le nombre de positions.
  • L’augmentation/diminution de votre capital de trading est évident à voir, puisqu’il s’agit du montant restant sur votre compte de trading. Il faut le suivre de temps en temps pour se faire une idée de la manière dont il évolue.

Pour bien faire, il faudrait évaluer à la fois tous les éléments de son système mais aussi son système dans sa globalité. Votre système, si vous tradez régulièrement, devrait être vérifié une fois par mois. Pour pouvoir l’analyser de manière simple, il peut être judicieux de tenir un journal de trading. Dans ce journal, vous noterez chaque position et son résultat.

La psychologie du trading

La différence entre perdre et gagner est souvent très mince. Vous perdrez forcément des trades. La différences entres les traders qui échouent et ceux qui réussissent tient parfois à peu de choses. Pour construire un bon système, il faut commencer en acceptant le risque.

Il faut également tenir compte du fait qu’il ne faut pas trader à certains moments : quand vous n’avez pas le temps de prendre des bonnes décisions, quand vous êtes fatigué ou ivre, quand vous ne le sentez pas, quand vous avez subi une grosse perte et que vous êtes soucieux, quand vous n’êtes pas concentré, ou pour n’importe quelles autres raisons de ce genre.

Vous devrez parfois vous arrêter de trader pendant quelques temps : quand vous venez de commencer un nouveau travail, quand vous venez d’avoir un enfant, quand vous venez de vous séparer, quand vous ne vous sentez pas bien et quand vous avez des problèmes d’argent.

Vous devez d’avance envisager le pire scénario, et vous poser la question de si vous serez capable de l’encaisser. Si celui-ci arrive et que vous n’y êtes pas préparé mentalement, cela vous affectera bien plus.

Partie 6 :  Quiz sur le forex

Le livre se termine par un quiz afin de vérifier que vous avez bien assimilé son contenu. Vous pourrez de cette manière savoir si, en théorie, vous êtes prêt à trader.

Conclusion sur “Le forex pour les débutants ambitieux” :

On pense souvent aux actions et à l’immobilier mais le Forex peut aussi être un moyen efficace et amusant pour investir.

C’est le premier livre de trading que j’ai lu, et il m’a permis d’avoir une bonne base pour démarrer. Il aborde de manière simple et plutôt bien expliquée beaucoup de choses à savoir pour espérer être rentable en trading.

Les méthodes de lecture de graphiques expliquées sont également utiles pour investir dans d’autres domaines que le Forex. Je n’ai cependant pas abordé dans ce résumé les différentes méthodes spécifiques et techniques qu’il propose. Ceci étant, selon moi, peut-être un peu pompeux pour un lecteur que le sujet n’intéresse pas plus que ça.

Pour ceux qui voudraient apprendre à spéculer sur les paires de devises, c’est un livre que je recommande.

Enfin, si vous souhaitez investir dans le Forex mais que cela vous fait peur, je vous invite à lire cet article : 5 fausses croyances sur la bourse afin de vous rassurer Winking smile.

Points forts :

  • Vocabulaire simple
  • Quiz avec explications des réponses à la fin du livre
  • Le livre n’est pas très long

Points faibles :

  • Manque d’images pour compléter certaines explications
  • Certaines méthodes sont expliquées de manière un peu trop mathématiques

La note de Sébastien Moureau du blog Investisseur en Herbe

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous lu le livre? Combien le notez-vous?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre “Le forex pour les débutants ambitieux”

Visitez Amazon et achetez le livre “Le Forex pour les débutants ambitieux” :

Je vous invite aussi à visionner une vidéo qui accompagne bien cette chronique sur le forex pour debutant intitulée “Comment et pourquoi utiliser les Bitcoins, et comment il va DISRUPTER les gouvernements” 🙂:

Recherches utilisées pour trouver cet article :

le forex pour les débutants ambitieux un guide pour réussir en trading, résumer pour comprendre le tradin forex
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

2 Commentaires pour :

Le forex pour les débutants ambitieux







Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.