Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Paroles issues des plus grandes biographies et autobiographies jamais écrites

Certaines personnes ont des destins plus marquants et atypiques que d’autres. Mais qu’est-ce que ces personnes ont de plus, de moins ou de différent des autres pour vivre des vies si spéciales ? Où ont-elles grandies ? Qu’ont-elles traversé ? Au fond, nous ressemblent-elles ?

Dans cet article, je me suis inspiré des plus célèbres biographies et autobiographies jamais écrites pour en extraire les meilleurs passages et citations, et ainsi tenter de répondre à ces questions.

La lecture des récits biographiques et autobiographiques des plus grands penseurs, défenseurs, acteurs et témoins de l’histoire de ce monde nous ouvrent une fenêtre sur ce qu’ils étaient vraiment. Sur ce qui a contribué à les rendre si singuliers. Les défis auxquels ils ont été confrontés et sur la manière dont ils ont surmonté ces obstacles.

Inspirons nous des paroles et des histoires vécues par ces femmes et ces hommes qui ont tant marqué l’humanité pour alimenter notre réflexion, décupler notre créativité, nous développer et apporter nous aussi de la valeur au monde.

Table des matières

1. Nelson Mandela – “Un long chemin vers la liberté

L’autobiographie de Nelson Mandela en quelques lignes

« Un long chemin vers la liberté » – ou « Long Walk to Freedom » dans sa version originale – est l’autobiographie de Nelson Mandela (1918-2013) publiée en 1994.

Dans ce livre, Mandela raconte sa vie, depuis son enfance dans un village xhosa jusqu’à son élection qui a fait de lui le premier président noir d’Afrique du Sud en 1994.

Nelson Mandela relate sa lutte contre l’apartheid, sa longue détention en prison et sa vision pour l’avenir du pays.

un long chemin vers la liberté nelson Mandela

Citations de Mandela issues de son livre autobiographique « Un long chemin vers la liberté« 

  • « Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. »
  • « L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité. »
  • « Même aux pires moments de la prison, quand mes camarades et moi étions à bout, j’ai toujours aperçu une lueur d’humanité chez un des gardiens, pendant une seconde peut-être, mais cela suffisait à me rassurer et à me permettre de continuer. »
  • « J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidaient la miséricorde et la générosité. Personne ne naît haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion. »
  • « Rien ne vaut le retour dans un endroit qui n’a pas changé pour découvrir combien on a soi-même, changé. »
  • « J’en avais retenu que le caractère se mesurait dans les situations difficiles et qu’un héros ne se plie pas, même dans les circonstances les plus dures. »
  • « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »
  • « Pour la première fois j’ai vu qu’il était imprudent d’aller contre l’avis d’un grand nombre de gens. Il ne sert à rien de décider d’une action à laquelle les masses sont opposées car il sera impossible de la mettre en œuvre. »
  • « On ne peut détourner l’attaque d’une bête sauvage les mains nues. »
  • « Sans langue commune, on ne peut parler à un peuple ou le comprendre ; on ne peut partager ses espoirs et ses aspirations, saisir son histoire, apprécier sa poésie et ses chansons. »
  • « L’éducation est le grand moteur du développement personnel. (…) C’est ce que nous faisons avec ce que nous avons et non ce qu’on nous donne qui fait la différence entre les gens. »

2. Maya Angelou – « Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage » 

L’autobiographie de Maya Angelou en quelques lignes

« Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage » – ou « I Know Why the Caged Bird Sings » dans son édition originale – est un livre autobiographique de la célèbre écrivaine et militante américaine Maya Angelou (1928-2014).

Dans ce livre publié en 1969, Maya Angelou décrit son enfance et sa jeunesse. Elle partage surtout les expériences de discrimination et de racisme qu’elle a vécues en tant que jeune fille noire aux États-Unis.

Cette autobiographie nous transporte dans la vie culturelle et sociale de l’époque. Témoignage poignant de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, « Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage » est aujourd’hui considéré comme un classique de la littérature américaine.

Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage Maya Angelou

Des paroles de Maya Angelou tirées de son livre autobiographique « Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage« 

  • « Son secret dans la vie, se plaisait-elle à répéter, c’était qu' »elle espérait pour le mieux, se préparait au pire, et n’était donc jamais surprise pour quoi que ce fût entre les deux ». »
  • « Être abandonné à soi-même sur la délicate corde raide de l’ignorance adolescente, c’est expérimenter la déchirante beauté de la pleine liberté et la menace de l’éternelle indécision. Peu d’êtres survivent à leur adolescence. La plupart succombent à la pression imprécise mais meurtrière du conformisme adulte. »
  • « Le don d’endurance des enfants naît de leur ignorance de l’alternative. »
  • « La vie était comme un tapis roulant. Elle continuait avec détachement, sans hâte ni précipitation, et ma seule pensée était de rester debout bien droite et de garder à la fois mon secret et mon équilibre. »
  • « Ô poètes noirs, connus et inconnus, combien de fois vos souffrances vendues à la criée nous ont-elles soutenus ? Qui additionnera les nuits solitaires rendues moins solitaires par vos chants, ou les assiettes vides moins tragiques par vos légendes ? »
  • « Quelle horreur d’être noire et de n’avoir aucun contrôle sur ma vie. Quelle cruauté que d’être jeune et déjà dressée à rester assise en silence pour écouter des accusations portées contre ma race sans aucune chance de les repousser. »
  • « Ta grand-mère dit que tu lis beaucoup. Chaque fois que tu le peux. C’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Les mots signifient plus que ce qui est écrit. Il leur faut la voix humaine pour leur infuser des nuances plus profondes. »
  • « Il avait aussi le don de trouver dans la journée plus d’heures que je n’aurais cru qu’il en existât. »
  • « La vie te donnera exactement ce que tu lui apporteras. »
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Vidéo : Comment lire sans lire

3. Anne Frank – “Le journal d’Anne Frank

Le Journal d’Anne Frank en quelques lignes

« Le Journal d’Anne Frank » est un livre publié en 1947 qui raconte l’enfance et l’adolescence d’une jeune juive persécutée par les nazis, Anne Frank.

Ce livre décrit, à partir des journaux intimes de la jeune fille, la vie quotidienne de sa famille cachée pendant la Seconde Guerre mondiale à Amsterdam, puis leur déportation en camp d’extermination où elle mourra à l’âge de 15 ans.   

« Le Journal d’Anne Frank » a été publié dans plus de 70 langues. Il serait le livre le plus traduit après la Bible et aujourd’hui, l’un des plus lus dans le monde.

Le journal d'Anne Frank

Les meilleurs extraits du Journal d’Anne Frank

  • « Un être peut se sentir seul, malgré l’amour des autres, s’il n’est le « préféré » de personne. »
  • « On ne connaît vraiment les gens qu’après avoir eu une bonne dispute avec eux, alors seulement on peut juger de leur caractère ! »
  • « Tant que tu pourras contempler le ciel sans crainte, tu sauras que tu es pur intérieurement et que malgré les ennuis tu retrouveras le bonheur. »
  • « Fondamentalement, l’enfance est plus solitaire que la vieillesse. »
  • « J’ai envie d’écrire et bien plus encore de dire vraiment ce que j’ai sur le cœur une bonne fois pour toutes à propos d’un tas de choses. Le papier a plus de patience que les gens. »
  • « La chose importante à garder en tête est qu’il ne faut jamais attendre une minute pour commencer à changer le monde. »
  • « Moi, je veux continuer à vivre, même après ma mort. »
  • « Faire du vélo, aller danser, pouvoir siffler, regarder le monde, me sentir jeune et libre : j’ai soif et faim de tout ça et il me faut tout faire pour m’en cacher. »
  • « Un jour, cette horrible guerre se terminera enfin, un jour nous pourrons être humains et pas seulement juifs ! »
  • « Quand on est soi-même en train de changer, on ne s’en aperçoit pas avant d’avoir changé. »
  • « Je ne reculerai devant aucune vérité, quelle qu’elle soit, car plus on tardera à la dire, plus elle sera dure à entendre. »
  • « C’est une sensation très étrange, pour quelqu’un dans mon genre d’écrire un journal. Non seulement je n’ai jamais écrit mais il me semble que plus tard, ni moi ni personne ne s’intéressera aux confidences d’une écolière de treize ans. »
  • « Cette semaine, j’ai beaucoup lu et peu travaillé, c’est ainsi qu’il faut faire dans le monde pour aller loin. »

4. Simone Veil – “Une vie

L’autobiographie « Une vie » de Simone Veil en quelques lignes

Dans son autobiographie, intitulée « Une vie » et publié en 2009, Simone Veil (1927-2017) relate son parcours personnel et professionnel en tant que Présidente du Parlement européen et ministre française.

Simone Veil y décrit notamment sa lutte pour les droits des femmes ainsi que son engagement en faveur de l’Union Européenne. Elle raconte également son vécu personnel de l’Holocauste, témoin et rescapée des camps de la mort d’Auschwitz-Birkenau à l’âge de 16 ans.

Une vie Simone Veil

Quelques-uns des meilleures passages du livre « Une vie » de Simone Veil

  • « Je n’ai jamais eu le désir de faire carrière et entends rester fidèle aux principes qui sont les miens. La politique me passionne, mais dès qu’elle devient politicienne, elle cesse de m’intéresser. »
  • « La mauvaise conscience générale permet à chacun de se gratifier d’une bonne conscience individuelle : ce n’est pas moi qui suis responsable, puisque tout le monde l’est. »
  • « Il est toujours tentant de simplifier ; on désigne des responsables, des coupables, en faisant bon marché de réalités complexes. »
  • « Venus de tous les continents, croyants et non-croyants, nous appartenons tous à la même planète, à la communauté des hommes. Nous devons être vigilants, et la défendre non seulement contre les forces de la nature qui la menacent, mais encore davantage contre la folie des hommes. »
  • « Les procès et les règlements de comptes sont sans doute inévitables dans toute sortie de dictature, mais il convient de toujours privilégier les vecteurs de réconciliation. Un peuple qu’on n’encourage pas à retrouver son unité, et un jour son harmonie, se condamne à un destin dramatique, et il ne peut revenir à la justice internationale de régler de tels problèmes. »
  • « Ce bonheur est difficile à restituer en mots parce qu’il était fait d’ambiances calmes, de petits riens, de confidences entre nous, d’éclats de rire partagés, de moments à tout jamais perdus. C’est le parfum envolé de l’enfance. »
  • « Les journalistes avaient l’habitude de préférer le spectaculaire à l’objectivité. »
  • « Au fond, ce sont toujours aux faibles que l’on fait la morale, tandis qu’on finit par blanchir les puissants. »
  • « Je m’accoutumai à entendre les hommes croisés ici ou là me dire : « Ma femme a tellement d’admiration pour vous. » Le sens du propos ne m’échappait pas : ma femme vous admire, mais pas moi. En réalité, les hommes ne se sont jamais intéressés à cette loi. »

5. Malcolm X – « L’autobiographie de Malcolm X« 

Quelques lignes sur l’autobiographie de Malcolm X

« L’Autobiographie de Malcolm X » (« The Autobiography of Malcolm X« ) racontée par Malcolm X lui-même et co-écrit par Alex Haley a été publiée en 1965.

Ce livre retrace le parcours de Malcolm X, depuis son enfance difficile jusqu’à son engagement en faveur des droits civils des Afro-Américains.

On y découvre l’évolution personnelle de l’auteur vers une vision plus inclusive de la justice sociale. Il relate aussi, dans cet ouvrage, sa conversion à l’Islam et son voyage spirituel qui l’a conduit à devenir un leader de la communauté noire et un symbole de la lutte contre la discrimination raciale.

L'autobiographie de Malcolm X par Alex Haley

Des extraits de « L’Autobiographie de Malcolm X« 

  • « Il faut reconnaître tout être humain, sans chercher à savoir s’il est blanc, noir, basané ou rouge ; lorsque l’on envisage l’humanité comme une seule famille, il ne peut être question d’intégration ni de mariage interracial. »
  • « Quiconque pose sa main sur vous, faites de votre mieux pour qu’il ne la pose pas sur quelqu’un d’autre. »
  • « Peu importe le respect, la reconnaissance que les Blancs me témoignent, en ce qui me concerne, tant que ce même respect et cette même reconnaissance ne sont pas manifestés à l’égard de chacun de nos concitoyens dans ce pays, cela n’existe pas pour moi. »
  • « On me dit prêchant la violence, je réponds que c’est un mensonge. Je ne suis pas pour la violence gratuite, mais pour la justice. »
  • « J’ai toujours eu un esprit ouvert qui m’a permis d’enrichir mes connaissances et mes expériences de vie. « 
  • « La recherche de la vérité nécessite que l’on fasse preuve d’intelligence et de flexibilité. »
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pourquoi vous n'appliquez pas ce que vous lisez (et comment y remédier) - 2

6. Mahatma Gandhi – « Autobiographie ou mes expériences de vérités » 

De quoi parler l’autobiographie de Gandhi

Dans son livre « Autobiographie ou mes expériences de vérités » publié en 2012, Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948), appelé communément Gandhi, revient sur sa vie d’homme et leader politique et spirituel.

L’ouvrage raconte son enfance, sa jeunesse, sa formation en Angleterre, son retour en Inde et sa lutte pour l’indépendance de l’Inde.

Gandhi y décrit ses croyances religieuses et spirituelles, ainsi que sa pratique de la non-violence comme moyen de résistance. Il partage également ses réflexions et idées sur de nombreux sujets tels que la vérité, la simplicité, la tolérance, l’éducation ou encore la justice sociale.

Autobiographie ou mes expériences de vérités

Les meilleurs passages du livre autobiographique de Mahatma Gandhi

  • « La vie est un mystère qu’il faut vivre et non un problème à résoudre. »
  • « Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours …. »
  • « La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents… »
  • « Je m’oppose à la violence parce que lorsqu’elle semble produire le bien, le bien qui en résulte n’est que transitoire, tandis que le mal produit est permanent. »
  • « Lorsqu’il faut choisir entre liberté et érudition, qui ne dira que l’on doit mille fois préférer la première à la seconde ? »
  • « La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur. »
  • « L’homme et ses actes sont deux choses distinctes. Alors qu’une bonne action doit amener l’approbation, et une mauvaise, la réprobation, le fauteur de l’acte, qu’il soit bon ou mauvais, mérite toujours respect ou pitié, selon le cas. »
  • « S’opposer à un système, l’attaquer, c’est bien ; mais s’opposer à son auteur, et l’attaquer, cela revient à s’opposer à soi-même, à devenir son propre assaillant. »
  • « La vieille philosophie de l’œil pour l’œil n’a jamais fait que des aveugles. »
  • « Il faut non seulement souhaiter le bien de l’adversaire, mais voir ses propres fautes à travers un verre convexe et faire exactement l’inverse avec celle des autres pour arriver à une juste estimation des premières comme des secondes. »

7. Steve Jobs – “Steve jobs – La biographie

Quelques mots sur « Steve Jobs – La biographie » par Walter Isaacson

« Steve Jobs – La biographie » est une biographie du célèbre entrepreneur et inventeur américain publié par Walter Isaacson en 2011.

Walter Isaacson y raconte la vie et la carrière de Steve Jobs (1955-2011), co-fondateur et CEO d’Apple et pionnier de l’ordinateur personnel, du smartphone et de la tablette tactile.

Dans cette biographie, le lecteur découvre le destin inspirant et l’extraordinaire personnalité de Jobs, génie hyperactif et perfectionniste. Il y décrit les produits technologiques révolutionnaires qu’il a développés et lancés au cours de sa carrière, mais aussi son style de direction controversé et sa vision de l’innovation.

biographie Steve Jobs Walter Isaacson

Les meilleurs extraits de la biographie de Steve Jobs 

  • « Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents… Tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. Vous pouvez les admirer ou les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l’humanité. Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent. »
  • « La simplicité est la sophistication suprême. »
  • « Jobs a cette incroyable capacité à inventer des gadgets dont on n’a pas besoin et sans lesquels, brusquement on ne peut plus vivre. »
  • « Je crois que les religions sont autant de portes d’entrée de la même maison. »
  • « Tu veux passer le reste de ta vie à vendre de l’eau sucrée ou tu veux changer le monde avec moi ? »
  • « Être l’homme le plus riche du cimetière ne m’intéresse pas… Aller au lit en se disant qu’on a fait quelque chose de magnifique… C’est ce qui m’importe. »
  • « Quelle est la différence entre Apple et un camp scout ? Réponse : les scouts sont dirigés par des adultes »
  • « Les vrais artistes simplifient. »
  • « Je déteste ces gens qui projettent des diapos avec de jolis titres plutôt que de réfléchir. Je voulais qu’ils mouillent leur chemise, qu’ils s’investissent, qu’ils déballent leurs tripes sur la table, plutôt que de nous montrer de jolies illustrations. Les gens qui maîtrisent leur sujet n’ont pas besoin de PowerPoint. »
  • « L’une des grandes forces de Jobs, c’était sa capacité à se concentrer sur l’essentiel. « Décider ce qu’on ne doit plus faire est aussi important que de décider quoi faire, disait-il. C’est vrai pour le management des sociétés, c’est vrai aussi pour les produits ». »

8. Albert Einstein – « Einstein : sa vie, son univers« 

Quelques mots sur la biographie d’Einstein par Walter Isaacson

La biographie d’Albert Einstein de Walter Isaacson intitulée « Einstein : sa vie, son univers »  – ou « Einstein : His Life and Universe » pour l’édition anglophone –  a été publiée en 2007.

Walter Isaacson retrace les grandes étapes de la vie du célèbre physicien, Albert Einstein (1879-1955), ses contributions scientifiques majeures et son impact sur la culture et la politique de son époque.

Il expose également les défis personnels et les luttes qu’Einstein a dû surmonter pour devenir incontestablement l’un des scientifiques les plus célèbres de l’histoire.

Biographie Einstein sa vie son univers, Walter Isaacson

Des passages de la biographie d’Einstein par Walter Isaacson

  • « La valeur d’une éducation universitaire n’est pas l’apprentissage de nombreux faits mais la formation de l’esprit à la réflexion. »
  • « S’attarder sur les choses qui nous dépriment ou nous mettent en colère n’aide pas à les surmonter. Il faut les abattre seul. »
  • « L’avantage concurrentiel d’une société ne viendra pas de la façon dont ses écoles enseignent les tables de multiplication et les tables périodiques, mais de la façon dont elles stimulent l’imagination et la créativité. »
  • « On a demandé à Einstein à quoi ressemblerait la prochaine guerre. « Je ne sais pas comment se déroulera la troisième guerre mondiale », a-t-il répondu, « mais je peux vous dire ce qu’ils utiliseront dans la quatrième ». »
  • « La véritable créativité est la capacité à relier des choses que les autres n’ont pas reliées. »
  • « Remettez en question chaque prémisse, défiez la sagesse conventionnelle et n’acceptez jamais la vérité d’une chose simplement parce que tout le monde la considère comme évidente. Résistez à la crédulité. »
  • « La plus belle émotion que nous puissions éprouver est le mystère. C’est l’émotion fondamentale qui se trouve au berceau de tout art et de toute science véritables. »
  • « La véritable découverte consiste à voir ce que tout le monde a vu, mais à y penser comme personne ne l’a fait. »
  • « Je pense très rarement avec des mots. »
  • « Sa vie était une quête constante de théories unificatrices. »
  • « Je pense que les personnes âgées qui n’ont presque rien à perdre devraient être disposées à parler en faveur de ceux qui sont jeunes et qui sont soumis à beaucoup plus de contraintes. »
  • « La véritable liberté est la liberté de penser différemment. »
  • « Il n’y a qu’une chose qui est plus incroyable que la physique quantique : la réalité. »
  • « La véritable valeur d’un homme est déterminée par la quantité de pensées indépendantes qu’il peut avoir. »
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Strengths Finder 2.0 : Maintenant, découvrez vos forces

9. Michelle Obama – “Devenir

L’autobiographie « Devenir » de Michelle Obama en quelques lignes

« Devenir » est un livre autobiographique qui raconte la vie de Michelle Obama, avocate, auteure et 44ème première dame des États-Unis entre 2008 et 2017.

Michelle Obama revient sur son enfance à Chicago, son rôle à la Maison Blanche lors des deux mandats présidentiels de son mari Barack Obama. Elle partage ses réflexions, ses luttes, ses réussites, ses conseils dans des projets qui lui tiennent à cœur, notamment auprès de la jeunesse : la lutte contre l’obésité, l’éducation des filles dans le monde et l’accès aux études longues des générations futures.

Devenir Michelle Obama

Des citations tirées de « Devenir » de Michelle Obama

  • « On ne mesure réellement la profondeur de ses racines que lorsqu’on en est coupé, qu’on est privé de ses repères et qu’on se sent comme un bouchon flottant sur un océan inconnu. »
  • « L’échec est un sentiment, bien avant d’être une réalité. »
  • « Mon père n’avait que 55 ans quand il est mort. Suzanne en avait 26. La leçon était simple : la vie est courte et il ne faut pas la gâcher. »
  • « Si l’on ne s’impose pas pour définir ce que l’on est, d’autres se chargeront très vite de nous présenter comme ce que nous ne sommes pas. »
  • « Je voulais réussir. Ou peut-être était-ce plutôt que je ne voulais pas qu’on me croie incapable de réussir. »
  • « Votre histoire vous appartient, et elle vous appartiendra toujours. À vous de vous en emparer. »
  • « La domination, voire la menace de domination, est une forme de déshumanisation. C’est la forme la plus sordide du pouvoir. »
  • « J’ai grandi auprès d’un père handicapé dans une maison trop petite, avec peu d’argent, dans un quartier qui commençait à décliner, mais j’ai aussi grandi entourée d’amour et de musique dans une ville multiethnique et dans un pays où l’éducation peut mener loin. Je n’avais rien ou j’avais tout. Tout dépend de la façon dont on choisit de raconter l’histoire. »
  • « Je savais que, quoi que je fasse, je ne pouvais pas plaire à tout le monde. »
  • « Tout le monde sur terre, nous répétaient nos parents, était porteur d’une histoire invisible, et méritait d’être considéré avec un minimum de tolérance. »
  • « Il y a des vérités que nous affrontons et des vérités que nous ignorons. »
  • « C’est un parcours qui se fait pas à pas. Devenir exige autant de patience que de rigueur. Devenir, c’est ne jamais renoncer à l’idée que l’on peut encore grandir. »

10. Léonard de Vinci – “Leonard de Vinci – La biographie

La biographie de Léonard de Vinci en quelques mots

« Léonard de Vinci – La biographie” de Walter Isaacson est un ouvrage qui retrace la vie incroyable du grand polymathe italien que fut Leonard de Vinci (1452-1519).

L’ouvrage aborde les innombrables facettes et dimensions de la vie personnelle et professionnelle de Leonard de Vinci depuis sa naissance jusqu’à sa mort à l’époque de la Renaissance.

Walter Isaacson dépeint les activités artistiques du célèbre auteur de La Joconde, en tant que peintre, sculpteur, musicien, philosophe, écrivain ou encore organisateur de spectacles.

Des ateliers florentins en passant par la cour du Roi de France, cette biographie dense et captivante déroule aussi la carrière de Leonard de Vinci en tant que scientifique, ingénieur, anatomiste, botaniste, mathématicien, astronome, architecte, urbaniste.

Walter Isaacson  met en lumière les idées visionnaires, les inventions et réalisations du génie. Il montre comment ses intérêts polyvalents ont influencé les sciences, les arts et la technologie de son temps et de notre époque.

Léonard de Vinci la biographie Walter Isaacson

Des citations tirées de la biographie de Léonard de Vinci

  • « C’est après avoir détaché la peau du visage de cadavres et tracé les muscles moteurs responsables du mouvement des lèvres qu’il peint le sourire le plus célèbre du monde. »
  • « J’ai fini par comprendre que sa capacité d’estomper les limites séparant rêve et réalité, comme son sfumato permet d’adoucir les traits sur une toile, était une clé de sa créativité. Sans imagination, le talent reste stérile. Léonard savait comment marier observation et imagination, et c’est ainsi qu’il en est venu incarner l’innovateur par excellence. »
  • « La curiosité perpétuelle de Léonard et ses expérimentations sans fin devraient avant tout nous rappeler l’importance d’inculquer, à nous-mêmes et à nos enfants, non seulement des savoirs, mais surtout la volonté de les remettre en question, de nous laisser guider par notre imagination et, à l’instar des marginaux et des rebelles de toutes les époques, de penser autrement. »
  • « Comme de nombreux artistes, il finira par faire de cette différence une force. « 
  • « Pour Léonard comme pour la plupart des penseurs multidisciplinaires de l’Histoire, les idées sont avant tout affaire de collaboration. »
  • « Sa capacité de faire dialoguer l’expérience et la théorie fait de lui l’un des premiers exemples de la manière dont l’observation fine, la curiosité insatiable, l’expérimentation, la remise en question des dogmes et l’habileté à découvrir des correspondances entre les disciplines peuvent faire grandement progresser les connaissances. »
  • « Son œil vif est l’allié de sa curiosité. Il est capable de fixer son regard sur des éléments qui passent inaperçus pour le commun des mortels. »
  • « Oui c’était un inventif endiablé, un curieux passionné et un créatif transdisciplinaire. C’était un génie. Mais le terme invite à la prudence. En affublant Léonard de ce titre, on donne l’impression qu’il aurait été touché par la grâce et on en oublie son travail. »

11. Jean-Jacques Rousseau – « Les Confessions« 

« Les Confessions » de Jean-Jacques Rousseau en quelques mots

« Les Confessions » est le titre de l’ouvrage autobiographique de Jean-Jacques Rousseau publié en 1782.

Jean-Jacques Rousseau y fait le récit de sa vie depuis son enfance jusqu’à l’âge de cinquante ans et aborde des thèmes tels que l’identité personnelle, les relations amoureuses, la religion et la politique.

« Les Confessions » a considérablement impacté la pensée philosophique et politique de l’époque des Lumières. Ce livre est aujourd’hui encore considéré comme une œuvre majeure de la littérature française.

Les confessions Jean-Jacques Rousseau

Quelques extraits des Confessions de Jean-Jacques Rousseau

  • « Il me fit sentir qu’il fallait infiniment mieux avoir toujours l’estime des hommes que quelquefois leur admiration. »
  • « Ma naissance fut mon premier malheur. »
  • « C’est surtout dans la solitude qu’on sent l’avantage de vivre avec quelqu’un qui sait penser. »
  • « L’argent qu’on possède est l’instrument de la liberté ; celui qu’on pourchasse est celui de la servitude. Voilà pourquoi je serre bien et ne convoite rien. »
  • « Ce n’est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c’est ce qui est ridicule et honteux. »
  • « Dans le tête-à-tête, il y a un autre inconvénient que je trouve pire, la nécessité de parler toujours : quand on vous parle il faut répondre, et si l’on ne dit mot il faut relever la conversation. »
    Cette insupportable contrainte m’eût seule dégouté de la société. »
  • « La chose que je regrette le plus dans les détails de ma vie dont j’ai perdu le mémoire est de n’avoir pas fait des journaux de voyages. Jamais je n’ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j’ose ainsi dire, que dans ceux que j’ai faits seul et à pied. »
  • « Un rien me distrait, me change, m’attache, enfin me passionne. »
  • « On m’a imputé de vouloir être original et faire autrement que les autres. En vérité, je ne songeais guère à faire ni comme les autres ni autrement qu’eux. Je désirais sincèrement de faire ce qui était bien. »

J’ai résumé certaines de ces célèbres biographies et autobiographies. Vous pouvez les consulter sur ce site : vous y découvrirez d’autres extraits choisis et des parcours de vie passionnants.

N’hésitez pas également à laisser vos impressions dans les commentaires et à partager, à votre tour, vos biographies préférées et des extraits de celles qui vous ont particulièrement inspiré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer