Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Pose Ta Dem’ : l’Art de Réinventer sa Vie Professionnelle

pose ta dem l'art de réinventer sa vie professionnelle, reconversion professionnelle

Résumé du livre « Pose Ta Dem’ : L’Art de Réinventer sa Vie Professionnelle » : Charlotte Appietto et son équipe nous guide étape après étape dans l’aventure de la reconversion professionnelle afin de se lancer en toute confiance et sérénité. 

Par Charlotte Appietto, Marion Gayet et Manon Le Bihan, 2021, 301 pages.

Note : cette chronique est une chronique invitée écrite par Priscillia Goulesco du blog jaimemonmetier.com.

Table des matières

Chronique et résumé de “Pose Ta Dem’ » :

Introduction

« Samedi soir en terrasse, à Paris… », Charlotte Appietto plante le décor. Tout d’abord, elle nous partage une discussion qu’elle a eue avec une amie et comment elle en est venue à poser sa dem’ pour une reconversion professionnelle. Ainsi, à travers son histoire et ses expériences, nous la découvrons un peu plus avec ses envies, ses rêves, ses peurs et ses moments de up and down.

Partie 1 : L’art de rater ta vie (ou pas)

comment éviter de rater sa vie et construire son chemin dans sa reconversion professionnelle

Rater sa vie, c’est en être spectateur ! Pour commencer, cette première partie vous fait prendre conscience que votre vie n’appartient qu’à vous. C’est à vous de construire votre propre chemin sans vous arrêter à ce que peuvent penser les autres.

Chapitre 1 : La recette en trois étapes pour rater ta vie

La vie professionnelle est un cercle vicieux ressemblant à ça : économiser pour payer ses études, puis les suivre pour trouver un emploi, travailler pour vivre et payer sa voiture qui elle-même nous permet d’aller au travail. Et tout ceci est un éternel recommencement jusqu’à la retraite. Pourtant, la grande majorité d’entre nous suivent ce schéma pour les mauvaises raisons : facilité, logique, recommandations des proches, etc. Et si c’était ça l’échec, finalement ?

Les trois étapes présentées ici sont données avec ironie. Mais vous savez que derrière l’humour se cache souvent une part de vérité.

La première étape pour rater sa vie consiste à ne pas réussir à définir son objectif. Ou plutôt, à se tromper d’objectif en étant influencé par la société et l’entourage. Pour ne pas passer à côté de sa vie, un gros travail de réflexion est indispensable. Prendre le temps de se reconnecter à soi, à ses besoins et ses envies pour trouver sa voie. 

La deuxième étape est de “nourrir le mauvais loup” Autrement dit, se positionner en victime, se plaindre à longueur de journée, procrastiner en espérant que la roue tourne. Il faut comprendre ici que nous seuls sommes responsables de notre vie. Nous avons toujours le choix. À nous d’agir pour être pleinement épanouis !

La troisième étape reprend la célèbre histoire du sable et des cailloux. Pour que tout puisse rentrer dans le bocal, il faut savoir prioriser. La matrice d’Eisenhower est également évoquée pour trier les tâches quotidiennes selon l’importance et l’urgence. Or, si ces deux concepts ne sont pas pris en compte, nous perdons un temps considérable. Un temps précieux qui pourrait servir à nos rêves. 

Chapitre 2 : Ton corps aussi peut poser sa dem’

Vous avez peur de changer de métier et de vous engager dans une reconversion professionnelle ? Peur de créer votre entreprise ? C’est légitime car il y a toujours un risque d’échouer. Que se passerait-il alors ? Vous manqueriez d’argent. Par conséquent, dans votre tête s’ensuit un scénario catastrophe qui vous paralyse complètement. Résultat : vous préférez ne pas agir et rester dans cette vie qui ne vous correspond pas. 

Et s’il y avait encore pire comme situation ? Si votre corps décidait de vous lâcher parce que justement, vous continuiez dans la mauvaise voie. Ce risque est bien plus grave, selon l’auteure du livre Pose Ta Dem’. Le mal-être au travail est un phénomène bien réel et extrêmement dangereux. 

Il englobe trois syndromes spécifiques :

  • Le burn-out : la surcharge de travail. C’est le plus connu, il a déjà été vécu par 36 % d’entre nous. Les symptômes sont aussi bien physiques (troubles du sommeil, de l’alimentation, vertiges, etc.) que psychiques (sensation d’abattement, crises d’angoisse, humeur changeante, etc). Ils sont variables d’une personne à une autre.
  • Le bore-out : l’ennui au travail. C’est un sujet tabou car la personne culpabilise souvent de ressentir ce mal-être. Surfer sur internet au travail, regarder des vidéos et prendre de longues « pauses café » sont mal vus. On peut s’attendre à avoir des remarques des proches qui perçoivent cela comme une chance. 
  • Le brown-out : le manque d’impact. On parle aussi de “bullshit job” ou “job à la con”. Derrière ce nom, il y a le sentiment de ne servir à rien. Occuper un poste qui n’est pas nécessaire et qui pourrait disparaître sans la moindre conséquence. Souvent, le constat d’avoir un travail inutile est difficile à admettre. 

C’est malheureusement lorsque le corps pose sa dem’ que le déclic arrive. La reconversion professionnelle s’impose.

Chapitre 3 : Poser ta dem’ pour changer le cours de ta vie

Si la reconversion professionnelle peut vous paraître un objectif inatteignable, c’est pourtant dans votre tête. Car il n’y a rien de pire que les propres limites que l’on se fixe. Il suffit d’une personne qui réalise un exploit pour que d’autres réussissent peu de temps après. 

Poser sa dem’, ça fait peur. Cela semble facile pour ceux qui l’ont fait mais ce n’est qu’une impression. Tout le monde est sujet aux doutes et aux angoisses liés au changement de vie. Mais si vous arrivez à affronter cette peur et à utiliser la méthode des petits pas, vous réussirez. Découper son objectif en petites actions et avancer chaque jour sur son projet. 

Bien sûr, il y aura des moments difficiles sur votre chemin. Il est normal de passer par différentes phases de productivité, d’énergie, de facilité, etc. Il ne faut pas croire tout ce que nous voyons. 

Le plus dur est de maintenir un certain équilibre, de se faire confiance, de prendre du recul et de se relever après un échec. Pour cela, savoir prendre soin de soi est indispensable. Le sommeil, l’alimentation, l’activité physique…, tout ceci contribue à votre capacité à atteindre vos rêves.

D’ailleurs, il ne faut pas oublier non plus que vous allez vous redécouvrir à travers cette reconversion professionnelle. Prenez le temps d’apprécier le chemin ! 

En revanche, il est nécessaire d’avoir un plan d’action pour changer de métier. Partir tête baissée ne vous mènera nulle part. Cela passe par 5 étapes :

  • L’introspection
  • La génération d’idées
  • L’exploration
  • La décision
  • L’action

Charlotte Appietto nous explique en détail ces différentes étapes. Il faudra lire le livre Pose Ta Dem’ pour en savoir plus.

Partie 2 : L’art de te poser les bonnes questions pour trouver tes bonnes réponses

reconversion professionnelle : se poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses

Changez la manière de vous poser des questions et vous obtiendrez d’autres réponses ! L’être humain réfléchit beaucoup et a tendance à se poser des questions fermées. Et si vous passiez aux questions ouvertes ? Ces habitudes font partie des clés pour passer à l’action. 

Chapitre 4 : Ce que tu veux dans ta vie sans te mentir à toi-même

L’enfance est la période de l’insouciance. C’est là que l’on commence à rêver et personne ne peut nous l’interdire. Malheureusement, nous nous arrêtons à l’âge adulte car il faut être réaliste. La société actuelle nous oblige à garder les pieds sur terre et nous apprend à nous méfier des belles choses. 

Mais dès lors qu’il y a une envie de reconversion professionnelle, il faut s’autoriser à rêver à nouveau. Rêver grand et croire en ce qui nous anime profondément. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Vidéo : Comment lire sans lire

Le célèbre “Pourquoi” de Simon Sinek est repris dans le livre pour expliquer comment donner du sens à sa vie. Les amateurs de développement personnel connaissent obligatoirement cette théorie. 

Savez-vous répondre à cette question : “pourquoi faites-vous ce travail ?”

Il faudra parfois beaucoup de réflexion pour trouver la réponse. Trouver les mots justes qui vous correspondent, sans avoir honte de quoi que ce soit. Grâce à ce concept, vous saurez quelle direction suivre. Ce sera également un allié de taille dans les moments difficiles. 

Ensuite, toute la difficulté réside dans le fait de supprimer ses blocages, ses croyances limitantes. La peur est inévitable et vous avez tendance à construire des scénarios catastrophes. Prenez conscience que c’est votre imaginaire qui parle ! 

Selon l’auteure du livre Pose Ta Dem’, il existe trois grandes peurs liées à la reconversion professionnelle, la peur de :

  • Manquer financièrement
  • Regard des autres
  • Ne pas être à la hauteur

Ces trois peurs sont décryptées en détail afin d’aider le lecteur à soulever ses blocages. Exercices et témoignages à l’appui ! 

Chapitre 5 : Ce que tu aimes passionnément, à la folie ou pas du tout

On a tort de penser que pour trouver sa voie, il faut suivre sa passion. C’est vrai, ça aide ! Mais qu’en est-il si vous n’avez pas de passion ? Comment s’épanouir professionnellement si vous n’êtes pas passionné par un sujet en particulier ? 

Ne pas avoir de passion crée comme un sentiment de honte en nous et une forme de pression. Car tout le monde est censé avoir une passion. C’est même demandé à l’école lorsque nous remplissons les fiches d’informations chaque début d’année. 

La vérité, c’est que beaucoup utilisent des passions ordinaires et font semblant : lecture, voyages, musique, etc. Et si vous lâchiez prise en réalisant vos expériences personnelles ? Se laisser l’opportunité de découvrir ses centres d’intérêt en répondant à ses envies.

Autrement dit, il faut partir à la recherche de ses passions ou plutôt, de ses forts intérêts. 

Mais il y a une autre notion tout aussi importante que la passion, c’est être dans le flow. Vous êtes dans un état de flow à partir du moment où vous êtes concentré, productif et que vous y prenez du plaisir. C’est peut-être ça le plus important, finalement. Sans oublier que le flow peut évoluer et qu’il est essentiel de s’écouter et suivre le mouvement pour continuer à s’épanouir. 

Enfin, il se peut que vous soyez multipotentiel. Si vous êtes curieux de tout, que vous n’arrivez pas à trouver votre voix et que vous vous lassez vite, Charlotte Appietto vous invite à méditer sur le sujet. À partir de là, elle vous donne des pistes de réflexion pour vous aider à créer une vie professionnelle sur mesure. 

Vous avez 36 000 projets en tête ? Découvrez ici si vous êtes multipotentiel ! 

Chapitre 6 : Ce que tu sais faire de tes dix doigts et de ton cerveau

Se reconvertir professionnellement, c’est en quelque sorte, tirer un trait sur le passé, ses expériences et ses formations. Pour certains, cela fait peur. Mais si nous regardons attentivement, nous ne redémarrons jamais de zéro. Tout ce que nous avons appris dans notre vie, c’est acquis. Cela signifie que chaque expérience, les bonnes comme les mauvaises, sont utiles pour développer un projet futur. 

Charlotte Appietto fait bien la distinction entre plusieurs notions essentielles :

  • Compétences et talents : le savoir, savoir-faire et savoir-être versus la disposition naturelle.
  • Hard skills et soft skills : les compétences techniques versus les qualités comportementales et relationnelles.
  • Actions, qualités et connaissances : le savoir-faire versus la manière de le faire versus le sujet maîtrisé.

Dans ce chapitre du livre Pose Ta Dem’, de nombreux exercices sont proposés pour mieux se connaître. Faire un bilan professionnel express, connaître ses talents, ses forces, ainsi que les bonnes questions à poser à l’entourage pour avoir un feedback intéressant.

À partir de vos réponses, vous pourrez passer à la phase suivante. Après l’introspection, place à la concrétisation du projet professionnel !

Partie 3 : L’art de rassembler les pièces du puzzle pour créer ton projet professionnel sur mesure

créer un projet professionnel sur mesure

Construisez votre vie, expérience après expérience, tel un puzzle ! Tout ce que vous avez entrepris jusqu’à présent est un pas de plus vers votre métier idéal. Rien n’est à jeter. C’est votre fil rouge que vous démêlez. 

Chapitre 7 : La technique pour te mettre toi-même des bâtons dans les roues

Au moment de choisir un projet professionnel, il y a 3 cas de figure :

  1. N’avoir aucune idée de projet.
  2. Avoir des idées mais les cacher par peur ou par honte.
  3. Avoir trop d’idées et ne pas savoir laquelle choisir.

Dans le cas n°1, vous croyez que vous n’avez pas d’idée parce que vous n’avez pas suffisamment creusé dans la phase d’introspection. Ou alors, vous avez d’autres blocages et vous n’arrivez pas à vous projeter dans l’avenir. 

À cela s’ajoutent les contraintes du quotidien et les désillusions.

Pour cela, il est essentiel de travailler sur ses croyances limitantes qui vous empêchent de vivre pleinement votre vie. Comme celle qu’il faut se lancer dans une activité et y rester toute sa vie. Cela crée en vous de l’anxiété et une incapacité à avancer.

La phrase qu’il faut retenir est la suivante :

“On n’est jamais certain à 100 % de sa réussite. Ce qui compte pour se lancer, c’est de ne pas être à 100 % certain de son échec”.

Vous devez relancer votre machine à idées.

Dans le cas n°2, vous vous auto-sabotez dès que vous avez une idée en tête. Elle paraît tellement impossible, pas pour vous, trop ceci et trop cela pour y arriver. Votre mot préféré est “oui mais”. Résultat, vous restez à la case départ et continuez de vous plaindre. 

Charlotte Appietto et l’équipe de Pose Ta Dem’ suggèrent de remplacer “oui mais” par ce mot magique : “et si ?”. Elles proposent également un exercice de projection mentale pour vous aider à dépasser vos blocages dans cette reconversion professionnelle.

Et pour le cas n°3 ? Rendez-vous dans la partie 4 du livre Pose Ta Dem’.

Chapitre 8 : 5 méthodes pour trouver des idées de projets quand tu ne sais pas quoi faire de ta vie

Le projet idéal n’est jamais évident à trouver. Il se situe à l’intersection des cercles de l’Ikigai (“raison d’être” en japonais). 

  • Tout d’abord, ce que vous aimez faire
  • Puis, ce pour quoi vous pouvez être payé
  • Ensuite, ce que vous savez faire
  • Enfin, ce dont le monde a besoin

Mais que faire lorsque vous n’avez pas d’idée de projet ? 

Dans ce chapitre, 5 méthodes vous sont présentées et vous aideront pour votre reconversion professionnelle.

1)   Dis-moi ce que tu aimes, je te dirai quoi faire

La méthode pour générer des idées à partir d’un seul centre d’intérêt. Il est possible de monétiser une passion ou une envie en réfléchissant à toutes les activités qu’il y a autour.

2)   Tu as déjà les clés en main

Pourquoi ne pas tout simplement utiliser ses compétences pour créer son entreprise ? Nous sommes nombreux à aimer ce que nous faisons mais pas la manière dont nous le faisons. C’est aussi cela la reconversion professionnelle. En effet, un salarié peut tout à fait quitter son employeur et se lancer à son compte dans la même activité.

Par ailleurs, il est essentiel d’être précis sur son activité. Quel est votre cœur de métier ? Quelle est la compétence que vous voulez mettre en avant ? À vouloir parler à tout le monde, nous ne parlez à personne. 

3)   Pourquoi tu devrais aimer les problèmes

Si vous n’avez pas d’idée de projet, vous pouvez encore regarder autour de vous et relever les problèmes rencontrés. De quoi se plaignent votre famille, vos collègues, vos amis et vous-même ? 

Il est certain que d’autres ont déjà pensé à votre idée révolutionnaire. Ne vous arrêtez pas là ! Il y a de la concurrence et c’est tant mieux. À partir du moment où vous apportez de la singularité à votre projet, vous avez votre place.

4)   Ton GPS intérieur : suivre ton “pourquoi” pour trouver du sens

Les émotions sont un excellent indicateur pour trouver son pourquoi. L’auteur du livre a déjà évoqué la notion du « Why » (Pourquoi) de Simon Sinek dans le chapitre 4. 

Parmi ces émotions, la colère est un réel moteur pour entreprendre ou changer de métier. Qu’est-ce qui vous met en colère ? Pour quelle cause êtes-vous prêt à vous battre ?

5)   Pourquoi ce n’est pas un projet que tu dois créer… mais un quotidien

Quel type de tâches voulez-vous réaliser au quotidien ? Préférez-vous écrire, vendre, enseigner, découvrir, fabriquer, etc ? Ce qui compte notamment dans le choix d’un projet, c’est le travail que cela demande. Il doit vous stimuler chaque jour. Pour cette reconversion professionnelle vous devez donc impérativement vous questionner sur le lieu de vie, le rythme de travail, les revenus et tout ce qui fera votre quotidien. À quoi voulez-vous que vos journées ressemblent ?

Chapitre 9 : Panorama des options de reconversion professionnelle : quand le champ des possibles s’ouvre devant toi

La reconversion professionnelle ne se résume pas à changer de métier. C’est une nouvelle aventure, une vie qu’il est possible de créer sur mesure. Le livre Pose Ta Dem’ vous liste ici toutes les options envisageables.

Changer d’emploi

Il n’est pas nécessaire de réaliser un virage à 90 degrés pour s’épanouir dans son travail. Vous pouvez tout à fait faire une reconversion professionnelle en choisissant de rester dans la même entreprise et simplement changer de fonction. Ou alors, exercer le même métier mais dans une entreprise différente. Ou encore, quitter les deux.

Vous devez mener votre enquête “en sous-marin” pour vous assurer de prendre la bonne décision pour votre reconversion professionnelle. Cela signifie analyser vos besoins, vos envies, rencontrer du monde, recueillir des témoignages, vous renseigner sur la faisabilité du projet, etc.

Devenir freelance

Ne plus avoir de patron, être libre d’organiser son emploi du temps, travailler (souvent) d’où l’on veut…, voilà les raisons qui poussent un salarié à devenir freelance et faire sa reconversion professionnelle. Ce statut séduit de plus en plus de Français, en particulier depuis la crise sanitaire en 2020. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L’art de la guerre: le traité de stratégie militaire de SUN TZU

Mais il ne faut pas confondre freelance et entrepreneur. Le premier vend une prestation de service et échange son temps contre de l’argent. L’entrepreneur crée une entreprise et cherche avant tout à la développer en recrutant des freelances, notamment.

Se lancer dans l’entrepreneuriat

L’entrepreneuriat vous tente ? Vous vous êtes certainement posé la question : “suis-je fait pour l’entrepreneuriat ?” ou “l’entrepreneuriat est-il fait pour moi ?”. 

En réalité, ce genre d’interrogations vous amène à vous mettre dans des cases. Or, il n’y a pas de profil type d’entrepreneur. Chacun a sa particularité. Peu importe le parcours, l’expérience, l’âge, les diplômes, la personnalité, vous pouvez vous donner les moyens de réussir dans l’entrepreneuriat. Car vous avez “le profil de quelqu’un qui a le droit de s’épanouir”.

Cependant, Charlotte Appietto relève quelques caractéristiques du mindset de l’entrepreneur. À découvrir lors de votre prochaine lecture du livre Pose Ta Dem’ : l’art de réinventer sa vie professionnelle.

Essayer l’intrapreneuriat

Un mot encore inconnu pour la plupart d’entre nous. À mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, il consiste à développer un projet au sein de l’entreprise actuelle. Le géant Google est un modèle en la matière en accordant aux employés 20 % de leur temps de travail pour ce projet. 

Si cela vous tente, renseignez-vous auprès de votre entreprise.

Être digital nomad

Travailler tout en voyageant, voilà un projet de vie qui fait rêver ! Bien sûr, tout le monde ne ressent pas l’envie de devenir digital nomad. Mais les métiers du web permettent de s’offrir le luxe de la liberté géographique et financière. À partir du moment où l’on possède un ordinateur et une bonne connexion wifi, l’aventure est possible. Que l’on soit salarié en télétravail, freelance ou entrepreneur du web, le digital nomadisme a le vent en poupe.

Travailler dans les métiers manuels et artisanaux

Les métiers du web ne sont pas les seuls à attirer les Français. Vous n’avez peut-être pas envie de rester toute la journée devant un ordinateur. Vous ressentez peut-être le besoin de créer avec vos mains pour proposer du concret. 

Que diriez-vous de vous reconvertir dans un métier manuel ou artisanal ? Vous sentez-vous l’âme d’un fleuriste, boulanger, agriculteur, ébéniste ou couturier ? Échanges, contacts humains, sens à sa vie, écologie…, voilà ce qui explique l’engouement pour ce type d’activités. 

Pour commencer dans cette reconversion professionnelle, il est indispensable de suivre une formation adaptée en présentiel ou à distance. 

Partie 4 : L’art de choisir ton projet sans t’emmêler les pinceaux

choisir ton projet

Trop de choix tue le choix ! Avoir la liberté de choisir sa vie, c’est aussi se confronter à l’immense étendue de possibilités. Comment être sûr d’aller dans la bonne direction ? Face à cela, il vous est difficile d’avancer dans votre reconversion professionnelle. 

Chapitre 10 : Deviens un explorateur des temps (professionnels) modernes

Entamons cette partie 4 avec la phase d’exploration. Après avoir trouvé votre liste d’idées de reconversion professionnelle, il est nécessaire de tester. Avoir peur de se lancer parce qu’on a peur de se tromper, c’est fréquent. Mais c’est justement en essayant que vous pouvez vous assurer que le projet choisi vous correspond ou non. 

Avant de prendre des risques conséquents, vous avez des outils incroyables à disposition. 

Voici les pistes à explorer pour tester la faisabilité du projet.

Lire des livres sur le sujet

Un livre coûte seulement quelques euros et vous apporte une valeur ajoutée énorme. En plus d’étudier le sujet en profondeur, vous pouvez voir l’intérêt que vous portez au projet. Si le livre vous captive ou vous ennuie, c’est un bon indicateur. Lisez-en plusieurs pour ne pas vous laisser influencer par l’auteur. 

Vous n’avez pas le temps de lire ? Intégrer 10 pages par jour dans votre routine quotidienne pour terminer un livre en 30 jours (en moyenne).

Suivre les actualités de la thématique

Il ne s’agit pas ici de regarder les informations à la télévision, mais d’apprendre en suivant des émissions spécialisées, des chaînes YouTube, des podcasts, des newsletters ou des sites web. Pour ne pas tomber dans “l’infobésité”et procrastiner dans votre reconversion professionnelle, il est important d’appliquer la règle de trois : 3 médias maximum.

Se rendre aux événements

Les conférences, ateliers, salons et autres événements de réseautage sont une source puissante pour échanger avec des personnes du même milieu professionnel. C’est un excellent moyen d’apprendre et d’être tiré vers le haut. 

Vous devez inclure ces rencontres dans votre agenda, à hauteur de 2 événements minimum par mois, plus si vous n’avez pas de contraintes familiales. 

Se constituer un carnet d’adresses

Dans les moments de doute et de remise en question, il est primordial d’être bien entouré. 

“Nous sommes la moyenne des cinq personnes que nous côtoyons le plus”. 

Cette célèbre citation en dit long sur l’influence que peut avoir l’entourage, et plus particulièrement lors d’une reconversion professionnelle. Le mieux est de contacter des personnes qui vous inspirent (email, réseaux sociaux, etc.) et de lui demander un bref rendez-vous téléphonique pour lui poser quelques questions. Charlotte Appietto vous donne ses conseils pour créer le lien et le maintenir.

Intégrer les groupes d’entraide sur les réseaux sociaux

Facebook, LinkedIn…, il est facile aujourd’hui d’entrer en contact et d’échanger avec d’autres personnes qui suivent le même parcours. Vous pouvez alors poser vos questions, demander conseil, vous rebooster quand ça ne va pas. Bien évidemment, cela fonctionne dans les deux sens. 

Pose Ta Dem’ a aussi son groupe privé Facebook que vous pouvez rejoindre rapidement.

Découvrir le terrain

Vous tenez enfin une piste sérieuse de projet professionnel ? Il vous reste encore une étape avant de commencer cette reconversion professionnelle : tester. Mais cette fois-ci, c’est du concret ! 

Que diriez-vous de faire un stage, une journée d’essai, du bénévolat ou de suivre une formation pratique ? C’est l’occasion de confirmer (ou non) les résultats des outils utilisés pour votre exploration.

Chapitre 11 : Prends ta décision… une bonne fois (pas) pour toutes !

L’heure est à la prise de décision ! Cette étape est certainement l’une des plus difficiles car vous avez peur de vous tromper dans cette reconversion professionnelle. “Et si je faisais le mauvais choix ?”

Avoir une vocation professionnelle est un mythe. Certains ont en effet une voie toute tracée depuis leur tendre enfance mais cela reste une minorité. Il y a une vraie pression autour de ça et cela crée des blocages qui vous paralysent. 

Vous avez l’impression de jouer votre avenir. Et c’est d’autant plus compliqué parce que vous avez le champ des possibles en 2022. Comme on dit : trop de choix tue le choix ! 

On peut aussi parler de FOBO (Fear Of a Better Option), cette peur qu’il y ait toujours une meilleure alternative. La réalité, c’est qu’on ne teste jamais tout avant de faire un choix. 

Charlotte Appietto prend l’exemple très parlant du partenaire amoureux. Impossible de tester tous les hommes et les femmes de la Terre ! Pourtant, nous nous engageons quand même. 

Peu importe la décision que vous prenez, le doute sera toujours présent. À partir du moment où vous sortez de votre zone de confort, il est normal et humain de vous remettre en question. Et si vous arrêtiez de combattre le doute et de le voir comme un ennemi ? Au contraire, faites en sorte d’apprivoiser votre mental en privilégiant le bon guide. Un expert du sujet en parle dans ce chapitre 11.

Quant au “trop plein d’idées”, comment faire pour prendre la bonne décision ? Tout se joue entre l’intuition et la raison. Parce que vous ne pouvez pas prédire l’avenir, vous devez établir un plan d’action de développement pour chaque projet. C’est dans le programme Side Project de Pose Ta Dem’ que vous pourrez analyser tous les paramètres sous forme de tableau. La note la plus élevée l’emporte. 

Mais le plus important à retenir, c’est qu’il n’y a pas de bonnes ou mauvaises décisions. Car “une décision est une étape qui mène à une autre”. Faites confiance aux changements ! 

Chapitre 12 : L’art de changer d’avis pour changer de vie

Ce chapitre aborde le sujet de la multipotentialité et du slashing. Autrement dit, l’art d’exercer plusieurs activités en même temps. Car après avoir appris comment choisir son projet, l’idée est, justement, de ne pas avoir à choisir. 

Se concentrer sur un seul et unique projet est-il vraiment le seul moyen de réussir ? Pas nécessairement ! Vous pouvez très bien combiner plusieurs idées si vous n’avez pas envie de choisir.

Vous avez l’âme d’un slasheur ? Alors vous devez établir un plan d’action efficace pour réussir à mener de front tous vos projets. Surtout, prenez garde à la manière dont vous répartissez votre travail. Commencer plusieurs activités en même temps est vivement déconseillé, et d’autant plus lors d’une reconversion professionnelle. 

Si vous aimez slasher, il est fort possible que vous trouviez rapidement un autre centre d’intérêt. Vous aurez envie de passer à autre chose. Ce n’est pas grave ! C’est au contraire, le seul moyen de se construire un idéal sur mesure.

Partie 5 : L’art de passer à l’action pour transformer ton rêve

passer à l'action avec une reconversion professionnelle et vivre ses rêves

La solution ? Passez à l’action ! Après la phase d’introspection et d’exploration, l’heure est à la concrétisation. Entrepreneur ou salarié, déterminez un plan d’action efficace pour atteindre vos objectifs. 

Chapitre 13 : Te lancer dans l’entrepreneuriat sans risque avec un side project

Ce premier chapitre de la dernière partie commence fort, avec un plan d’action concret à appliquer. 

Tout d’abord, il est essentiel de faire le tri parmi tout ce que l’on peut entendre sur l’entrepreneuriat. 

  • Il faut au moins 2 ans pour se payer
  • Il faut travailler dur pour réussir dans l’entrepreneuriat
  • C’est risqué de se lancer à cette époque
  • Tout le monde ne peut pas devenir entrepreneur, etc.

Ce sont aussi les mêmes croyances limitantes qui vous empêchent de passer le cap. Mais si vous avez suivi les recommandations depuis le début du livre Pose Ta Dem’, il n’y a aucune raison pour que votre projet échoue.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Arrêtez de parler, agissez

Effectivement, il n’est pas question de tout abandonner du jour au lendemain et se lancer dans l’aventure, sans aucune source de revenus. 

Le side project (ou projet à côté) est LA solution ! Vous restez dans votre emploi et travaillez un peu tous les jours sur votre projet entrepreneurial. De ce fait, vous avancez pas à pas et surtout, en limitant grandement les risques.

Votre travail d’introspection vous a permis de définir votre idée de projet. Vous devez maintenant réaliser votre étude de marché sur la demande potentielle et l’offre existante. Le mieux est d’interroger son audience. N’oubliez pas non plus de communiquer en amont pour attirer un maximum d’intéressés le jour du lancement officiel. 

Si vous avez un fort besoin de vous rémunérer rapidement, il convient de suivre ces 7 règles : 

  1. Choisir un business model simple et peu coûteux, comme vendre des services grâce à ses compétences.
  2. Faire preuve de professionnalisme dès le début grâce à une communication efficace.
  3. Garder un contact humain en privilégiant les échanges avec les prospects, collègues…
  4. Suivre une stratégie et s’y tenir en choisissant celle qui vous correspond.
  5. Se réconcilier avec la vente car c’est la base dans un business.
  6. Travailler son personal branding pour mieux en faire la promotion.
  7. Limiter les dépenses futiles et qui n’apportent que peu de résultat, comme les cartes de visite par exemple.

Pour plus d’informations sur le sujet, voici un article à lire sur “comment changer de métier sans prendre de risques ?”.

Chapitre 14 : Chercher (et mieux, trouver) l’emploi de tes rêves

Ce chapitre s’adresse à ceux qui veulent rester dans un travail salarié. Comment trouver un emploi à la hauteur de vos exigences ?

Le schéma classique pour votre reconversion professionnelle, c’est de scruter les offres sur Pôle Emploi et d’envoyer des CV en masse. Dans la liste, il y aura forcément une réponse positive ! 

Pourtant, ce n’est pas la meilleure solution. Comme en amour, il faut trouver le juste équilibre pour attirer les recruteurs à soi. Autrement dit, vous ne devez pas montrer votre besoin urgent. Adopter le bon état d’esprit, c’est savoir ce que l’on veut, où l’on va et se faire confiance. 

Si vous occupez déjà un poste à temps plein, il est tout à fait possible d’effectuer vos recherches de reconversion professionnelle en parallèle, en toute discrétion. C’est le fameux side project, expliqué pas à pas dans le programme de Pose Ta Dem’. 

Pour avancer (doucement mais) sûrement, vous devez planifier vos tâches en respectant une échéance raisonnable. 

Vous pensez ne pas avoir le temps de chercher le job idéal à côté de votre activité principale ? La bonne nouvelle, c’est que nous avons toujours le temps. Tout dépend de la manière dont nous l’utilisons. En effet, avec les explications détaillées dans ce chapitre, vous allez pouvoir optimiser votre temps pour vous consacrer à votre projet.

N’ayez pas peur d’assumer vos choix, même si votre parcours est atypique. À partir du moment où vous connaissez votre fil rouge, vos différentes expériences professionnelles prennent tout leur sens. 

Et pour vous faire remarquer, vous pouvez utiliser la même stratégie que pour un entrepreneur : votre personal branding et votre visibilité sur les réseaux sociaux. 

Encore plus puissant qu’un CV, le réseau doit être développé. Voici les 4 règles à suivre :

  1. Adopter la positive attitude. Inspirez confiance au lieu de vous plaindre de votre job actuel.
  2. Apprendre à pitcher son projet. Vous devez savoir vous présenter de façon claire et concise. 
  3. Contacter les bonnes personnes. Après s’être renseigné sur l’entreprise, ciblez les personnes opérationnelles plutôt que les RH.
  4. Ne pas quémander le job. Montrer que l’on est dans le besoin est tout sauf séduisant.

Néanmoins, avoir un CV qui sort du lot reste un indispensable. Pensez à l’enrichir avec différentes activités : tenue de blog, organisation d’événements, formations complémentaires, etc.

Lorsque vient le moment de l’entretien, la pression est à son comble. Le mental est alors votre pire ennemi. Dans cette partie, Charlotte Appietto vous livre ses conseils pour réussir son entretien et éviter de stresser. Des astuces qui peuvent tout changer dans la réussite de votre reconversion professionnelle…

L’étape suivante est celle de l’offre faite par l’entreprise. On vous veut dans l’équipe ! Maintenant, c’est à vous de déterminer si cet emploi vous fait réellement vibrer et s’il correspond à vos envies de reconversion professionnelle. Quelle que soit l’issue, il faut le voir comme une expérience supplémentaire qui vous permet de vous connaître encore un peu plus.

Chapitre 15 : Crée ta nouvelle vie… sans procrastiner !

Avoir un projet professionnel en tête est une chose mais, passer à l’action en est une autre. Il faut maintenant appliquer ce que vous avez appris dans ce livre. 

Le challenge ici est de définir vos objectifs et de vous y tenir. Avoir un plan d’action est indispensable pour éviter de procrastiner. 

Commençons par fixer vos objectifs précis grâce à deux méthodes :

  • La grille de critères CSPCMTS. Une méthode créée par Charlotte Appietto qui vous aide à cadrer le projet. Chaque lettre représente un terme précis. 
  • Le plan de 90 jours. C’est le timing parfait pour atteindre un objectif, ni trop long, ni trop court. L’idée est ensuite de découper votre plan en grandes parties, puis en tâches.

Une fois votre objectif fixé, vous devez tout faire pour aller jusqu’au bout. Entre les baisses de motivation et les remises en question, mieux vaut être armé. Là encore, découvrez deux méthodes pour tenir sur le long terme :

  • Choisir un partenaire professionnel pour échanger sur ses objectifs et “s’obliger” à s’engager.
  • Définir des indicateurs magiques en faisant un bilan chaque semaine, mois et année. Il existe des outils fantastiques pour cela (quelques exemples sont donnés dans le livre).

Après la procrastination vient la productivité. Comment travailler efficacement sur son projet ? Voici trois conseils : 

  • Posez vos cailloux : choisissez 3 actions prioritaires dans la semaine, ce sont vos cailloux. Placez-les dans votre agenda, puis planifiez vos journées autour de ceux-ci.
  • Enlevez les notifications sonores du téléphone : vous devez rester focus sur ce que vous faites, sans perturbation extérieure.
  • Essayez la technique Pomodoro : travaillez par session de 25 minutes, puis faites une pause de 5 minutes pour recharger les batteries. Le tout en restant concentré sur les 20 % d’actions qui vous rapportent 80 % de résultats (loi de Pareto).

Conclusion sur “Pose Ta Dem’ de Charlotte Appietto :

Le livre Pose Ta Dem’ est à l’image du site internet et très certainement de ses programmes : riche d’informations. J’ai beaucoup aimé la fluidité de la lecture, moi qui ouvre très rarement un livre. Dès l’introduction, Charlotte Appietto nous embarque avec elle et nous parle comme à un ami à la terrasse d’un café. Le tutoiement est donc de rigueur. 

C’est un vrai guide qui nous accompagne de A à Z, de la recherche d’idées à la mise en place d’actions concrètes pour une reconversion professionnelle. On ressent vraiment que les auteures ont misé sur la qualité avec de nombreuses recherches, sondages et témoignages.

Une fois la dernière page refermée, tout est plus clair dans notre tête. On n’a qu’une envie : continuer cet élan de motivation. L’idéal pour ne pas se perdre à nouveau est de réaliser ce que l’on appelle un tableau de visualisation ou vision board. Indispensable pour atteindre ses objectifs ! 

Découvrez ici le guide complet pour créer son tableau de visualisation.

Un des atouts majeurs est sans aucun doute tous les exercices à faire au fil des pages. Il est donc nécessaire de prendre le temps de se poser avec un crayon et un papier et de faire un réel travail sur soi. Sans oublier de surligner les passages impactants. Et ils sont nombreux !

Je pense notamment à quelques conseils sur l’importance de changer la façon de se poser des questions ou encore, de suivre son flow. Petit détail appréciable pour la dernière page qui permet de noter les 7 enseignements que l’on retient.

On (re)découvre également des histoires de développement personnel qui ont le don de nous toucher en plein cœur, parfois à en avoir les larmes aux yeux. 

Ce livre m’a fait réfléchir alors que j’étais dans un moment charnière de ma vie professionnelle. J’ai pu mettre des mots sur ce que je ressentais. Il m’a permis de déculpabiliser et de prendre conscience de beaucoup de choses. Je reste évasive ici car cela relève de l’intimité. 

Oui, c’est ça : il faut se retrouver seul face à soi-même pour lire ce livre. Il est fort possible que certains souvenirs vous reviennent comme des flashs au fil de la lecture. Alors, prenez votre temps et laissez-vous guider…

Enfin, je recommande ce livre à toutes les personnes qui veulent prendre en main leur vie professionnelle et réussir une reconversion professionnelle, même celles qui ne lisent jamais. On pourrait penser que « Pose Ta Dem’ : l’art de réinventer sa vie professionnelle » est destiné aux entrepreneurs du web mais détrompez-vous ! Il s’adresse à tous les secteurs d’activité et à tous les modes de vie. 

Points forts : 

  • Très facile à lire, même pour ceux qui n’ont pas l’habitude. Les touches d’humour ici et là sont vraiment appréciables.
  • Ultra complet avec des statistiques, des sondages, des témoignages, des exercices, des conseils et des histoires impactantes.

Point faible :

  • Des outils vus et revus pour ceux qui s’intéressent déjà au développement personnel. Loi de Pareto, matrice d’Eisenhower, Ikigaï, Pomodoro, etc. Ils sont néanmoins fondamentaux, alors comment s’en passer ?

Ma note :

surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    surdoués s intégrer et s épanouir dans le monde du travail - Cécile Bost - surdon    

Avez-vous lu le livre de Charlotte Appietto « Pose ta dem' » ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de Charlotte Appietto « Pose ta dem' »

Visitez Amazon afin d’acheter le livre de Charlotte Appietto « Pose ta dem' »

Pas de Commentaires pour :

Pose Ta Dem’ : l’Art de Réinventer sa Vie Professionnelle







Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer