Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

The iceman, suivez le guide

The iceman suivez le guide Wim Hof Koen De Jong

Résumé de « The Iceman, suivez le guide » de Wim Hof et Koen De Jong : dans ce livre, les auteurs décrivent comment il est possible d’activer les nombreuses ressources de notre corps humain grâce à la méthode « Wim Hof », fondée sur le contrôle de la respiration et l’entrainement au froid.

Par Wim Hof et Koen De Jong, 2018, 190 pages.

Chronique et résumé de « The Iceman, suivez le guide » de Wim Hof et Koen De Jong

Témoignages, préfaces et prologue

Le livre « The Iceman, suivez le guide » débute par plusieurs témoignages de personnes qui ont testé la méthode de Wim Hof. Tout le monde est unanime : cette méthode simple, basée sur la respiration et l’entrainement au froid, est fascinante tant elle apporte de nombreux bienfaits, aussi bien mentaux que physiques.

Dans cette première partie, nous apprenons ainsi que la méthode de Wim Hof peut considérablement augmenter notre énergie, améliorer notre circulation sanguine, réduire le stress, renforcer notre système immunitaire et combattre plusieurs maladies.

Ce livre a été écrit par la main de Koen De Jong. Mais ce dernier précise que Wim Hof a contribué à l’essentiel de son contenu. Il indique que « The Iceman, suivez le guide » est « une réflexion à propos de ces expériences, et évidemment à propos de la technique, des coulisses et des fondations de la méthode de Wim« .

1. Introduction

1.1 – Les trois fondamentaux de la méthode « Wim Hof »

Les auteurs de « The Iceman, suivez le guide » expliquent tout d’abord que la méthode « Wim Hof » est composée de trois éléments :

  • Des exercices de respiration,
  • De l’entrainement au froid,
  • De l’engagement. 

Cette méthode est le résultat de toutes les années que Wim Hof a passé à s’entrainer en milieu naturel, en repoussant toujours plus loin les limites de son corps, jusqu’à être appelé « The Iceman ».

1.2 – Une découverte qui va changer le monde

L’ouvrage « The Iceman – Suivez le guide » explique en quoi la méthode de Wim Hof permet de contrôler et d’influencer notre système nerveux autonome. Pour fonctionner, cette méthode implique de :

  • Réaliser certains exercices de respiration.
  • S’exposer au froid.

Par ailleurs, les auteurs affirment que ces deux pratiques ne sont possibles que grâce à un engagement réel.

Ainsi, en suivant la méthode, nous pourrions contrôler ce qui se passe dans notre corps dans le but, notamment, de :

  • Guérir de maladies auto-immunes.
  • Réguler un surpoids (notre corps va utiliser nos stocks d’énergie en guise de carburant).
  • Augmenter notre niveau d’énergie, et ce, même si nous sommes déjà en bonne santé.

2. Wim Hof

Dans la deuxième partie de son livre « The iceman, suivez le guide« , Koen De Jong évoque l’histoire de l’homme qui a donné son nom à la méthode et co-écrit cet ouvrage avec lui : Wim Hof.

Il nous explique surtout pourquoi Wim Hof a décidé de se confronter au froid et de repousser ses limites pour devenir celui qu’on appelle aujourd’hui « The Iceman ».

2.1 – L’enfance de Wim Hof : froid, yoga, méditation et Inde

Wim Hof est originaire des Pays-Bas.

Tout petit, Wim est déjà attiré par le froid et la neige. Koen De Jong raconte une anecdote à ce propos : une nuit, un voisin de la famille Hof retrouve le petit Wim âgé de 7 ans, assoupi dehors, dans le froid glacial. Le garçonnet « avait quitté son lit, était sorti et s’était endormi dans la neige. Si le voisin ne l’avait pas trouvé, il serait probablement mort gelé » lance l’auteur.

Enfant, Wim aime aussi beaucoup lire. À neuf ans, il se plonge déjà dans des livres de yoga et de méditation, influencé par son grand frère qui voyage beaucoup. À dix ans, Wim apprend le yoga de façon complètement autodidacte.

apprendre le yoga de façon autodidacte enfant

Quand il a 17 ans, Wim décide de quitter l’école pour se rendre en Inde. Là-bas, il espère rencontrer un professeur capable de lui enseigner ce qui est vraiment important dans la vie. Dès son arrivée en Inde, l’adolescent prend plaisir à nager dans le Gange réputé pour ses courants puissants, si bien que de nombreuses personnes le prennent pour un fou.

2.2 – L’eau froide, une découverte

Toujours en Inde, le jeune Wim découvre, un jour, une chute d’eau du Gange au milieu d’immenses montagnes. Ce lieu lui procure une grande force et paix intérieure. Il ressent alors le besoin de plonger. Malgré le danger, il se jette à l’eau, nage et une fois hissé en dessous de la chute d’eau très froide, il vit une « expérience merveilleuse » :

« La sensation d’une force et d’un pouvoir bien plus grands que lui-même le pénétra. Et depuis ce jour, il est amoureux de l’eau glacée« .

2.3 – Une vie d’ascèse et d’amour

Après cette découverte, Wim décide de rentrer à Amsterdam. Il a 20 ans, on est en 1979.

Le jeune homme s’installe dans un squat où il mène une vie d’ascèse, bien différente des quatre-vingt-dix autres squatteurs hippies qui cohabitent avec lui. Wim pratique beaucoup de yoga et mange peu.

C’est à cette période qu’il fait aussi la rencontre d’Olaya, une jeune femme espagnole-basque. Tous deux tombent éperdument amoureux. Inséparables, ils vivent une relation platonique pendant un an, avant qu’Olaya reparte dans son pays.

Cette rencontre sera déterminante dans la suite de l’histoire de Wim

2.4 – Voyages et nouvelles perceptions corporelles

Wim part ensuite au Sénégal en vélo avec son frère jumeau. Au cours de ce voyage, il se rend compte de l’impact du soleil sur son mental. Sans cesse exposé aux rayons du soleil, il réalise, en effet, combien ses pensées et souvenirs négatifs disparaissent naturellement. Au cours de son voyage, Wim fait une nouvelle expérience marquante : il sent son corps et son esprit ne devenir qu’un.

C’est encore une prise de conscience pour lui.

Par ailleurs, durant ce périple, une rencontre amicale particulière l’amène à pratiquer le yoga de façon encore plus intensive.

À l’issue de son voyage au Sénégal, Wim Hof reprend le chemin de l’Inde.

Là-bas, le jeune homme se met en quête de nature. Il s’entraine à vivre dans des conditions extrêmes, et découvre alors qu’en contrôlant sa respiration, il est capable de supporter des températures négatives extrêmes pendant plusieurs jours sans manger. Il commence à percevoir son corps autrement.

2.5 – Précision de l’auteur

Koen De Jong fait ici un petit aparté : il stipule vouloir relater l’histoire de Wim Hof afin de faire connaître au lecteur les origines de la méthode « Wim Hof ». Mais il insiste sur un point : la méthode enseignée par Wim Hof ne demande absolument pas de se confronter à des situations extrêmes comme lui-même l’a fait dans sa vie. Autrement dit, il n’est pas nécessaire de plonger dans un lac gelé pour bénéficier des bienfaits de la méthode.

2.6 – Olaya, la triste histoire d’amour de Wim Hof

Après deux années de séparation, Olaya et Wim décident de se retrouver. Lorsqu’ils se revoient, leur amour est toujours aussi intense. Ils se marient et prennent un appartement ensemble à Amsterdam quelque temps avant de partir s’installer dans les Pyrénées. Entre 1983 et 1986, le couple donne naissance à trois enfants.

Durant cette période, Wim fait beaucoup d’alpinisme, mais il prend des risques inconsidérés, ce qui a le don de rendre Olaya furieuse. Se sentant responsable de sa famille, Wim cesse donc de grimper. Pour canaliser son envie d’escalade, Wim médite et développe à ce moment-là une technique de respiration qui lui permet de rester sous l’eau six minutes.

Malgré cela, les tensions avec sa femme s’intensifient. Olaya connaît plusieurs épisodes de dépression. La famille rentre à Amsterdam. Un quatrième enfant voit le jour en 1998.

Wim fait de son mieux pour être un bon père de famille, mais il ressent toujours le besoin de sortir de sa routine quotidienne pour vivre des sensations fortes. Olaya, quant à elle, sombre dans une dépression de plus en plus profonde, tout en refusant de se soigner. Elle part parfois sans rien dire à Wim pendant plusieurs mois, multiplie les accès de colère, menace de se suicider et de divorcer.

C’est une période chaotique pour la famille qui fait des allers-retours entre l’Espagne et la Hollande. Impuissant, Wim se remet à grimper pour tenir le coup. Mais un drame survient :

« Un jour, alors que Hof était seul dans les montagnes, Olaya sauta du huitième étage de la maison de ses parents, à Pampelune. »

2.7 – La nature pour continuer d’avancer

Le suicide d’Olaya est dévastateur pour ses quatre enfants et remplit Wim de culpabilité. Pendant des années, il se dédie alors entièrement à ses enfants avec quelques pauses « au vert » pour se ressourcer. À Amsterdam, il les initie à la nature et à l’escalade sur les arbres les plus hauts. Il veut leur montrer que nous sommes tous capables de dépasser nos limites.

Plus tard, Wim se remariera et aura un cinquième enfant.

2.8 – L’homme de glace

Quand ses enfants grandirent, Wim rechercha de nouveaux défis.

Ses techniques respiratoires, le yoga et l’entrainement au froid lui donnèrent alors une grande force. Il enchaina les records, comme celui de :

  • Prendre le plus long bain de glace,
  • Escalader des montagnes enneigées en short,
  • Courir un marathon en Laponie par -30 degrés,
  • Nager des centaines de mètres sous la glace.

Ces exploits lui valent son surnom d’homme de glace : « The Iceman ».

Au fil du temps, les médias commencent à parler de Wim Hof. Il ressent alors le besoin de partager ses connaissances et sa méthode avec le plus de monde possible. Avec son fils ainé, le recordman organise des stages.

Tous deux observent des résultats impressionnants sur les gens et voient notamment de nombreuses pathologies guérir grâce à la méthode Wim Hof.

3. L’entrainement au froid

l'entrainement au froid the iceman suivez le guide

3.1 – Les bienfaits du froid

Dans la troisième partie du livre « The iceman, suivez le guide« , Koen De Jong commence par aborder notre rapport au froid.

Il explique, en effet, que nous avons tendance à nous protéger du froid et à tout faire pour l’éviter par souci de confort, dans le but de conserver des sensations agréables.

Pourtant, selon Wim Hof, agir ainsi est une erreur. En effet, le froid possède des effets bénéfiques, affirme-t-il, tant sur la santé physique que morale et s’en protéger n’est pas une bonne habitude. D’ailleurs, nombre de pays nordiques l’ont compris, c’est pourquoi certaines populations ont l’habitude de nager fréquemment dans des trous de glaces.

Ainsi, le froid serait bon pour :

  • La circulation sanguine,
  • Le cœur,
  • La brillance des cheveux,
  • La peau,
  • Le gain en énergie,
  • Le moral,
  • L’immunité,
  • La confiance en soi.

3.2 – Les vaisseaux sanguins

Comment réagit notre système sanguin quand nous sommes confronté au froid ?

Pour comprendre les bienfaits du froid, Koen De Jong et Wim Hof reviennent sur le fonctionnement de nos vaisseaux sanguins et ce qu’il se passe dans notre corps au contact du froid. 

Ils rappellent que c’est notre gigantesque réseau d’artères et de veines qui transporte le sang dans tout notre corps. Dès lors, si notre système sanguin fonctionne de façon optimale, alors tout notre corps en bénéficie.

Mais quand nous sommes confronté à un froid intense – le fait de plonger dans un lac glacé par exemple – notre corps va fermer le flux sanguin aux parties les moins vitales. Pourquoi ? Parce que lorsque notre température corporelle descend en-dessous de 35 °C, notre système sanguin agit plus difficilement. En redirigeant le sang uniquement vers nos organes vitaux, notre corps priorise leur alimentation en sang et s’assure ainsi que ceux-ci continuent de fonctionner correctement.

Habituer son corps au froid crée un corps plus résistant

On l’a vu, au contact du froid, notre système sanguin s’ouvre et se ferme dans le but de protéger nos organes vitaux.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'Art de la Méditation

Grâce à ces précédentes explications, nous comprenons désormais pourquoi le fait d’habituer notre corps au froid le rend plus résistant : s’exposer au froid régulièrement entraine notre corps à l’ouverture et à la fermeture de nos vaisseaux sanguins. Notre système sanguin deviendra plus performant, nous aurons plus d’énergie et nous serons de meilleure humeur.

3.3 – Une exposition progressive et régulière au froid est impérative pour éviter les dommages sur notre santé

Les dangers d’une « mauvaise » pratique

Koen De Jong précise toutefois que le processus d’entrainement au froid doit se faire progressivement.

En effet, s’exposer à des températures très froides peut être dangereux. Une exposition au froid trop longtemps et sans être entrainé peut provoquer des blessures irréversibles. En fait, quand la température de notre corps baisse sous les 35 °C, ce dernier entre en hypothermie. Le métabolisme ralentit. Nous pouvons perdre conscience et le froid peut alors nous être mortel.

Les deux secrets d’un bon entrainement au froid

L’auteur stipule que Wim Hof, dit « The Iceman » est capable de maintenir la température de son corps à 37 °C pendant une demi-heure dans un réservoir de glace, en maintenant sa pression cardiaque et sanguine stable. Nous, non. C’est pourquoi, la vigilance et la patience sont de mise.

Mais alors, comment Wim Hof arrive-t-il, lui, à réaliser cet exploit ?

Une technique respiratoire spécifique 

Koen De Jong mentionne ici les résultats d’une étude réalisée sur Wim Hof qui montre que son métabolisme augmente de 300 % lorsqu’il est exposé au froid. Alors que les gens se mettent naturellement à frissonner et à trembler pour conserver leur température, Wim Hof, lui, parvient à maintenir sa chaleur corporelle grâce à des exercices de respiration effectués au préalable. La technique respiratoire qu’il utilise lui permet de contrôler son système autonome, et avec l’entrainement, de produire de la chaleur plus facilement qu’une personne normale.

Une pratique régulière et progressive

En fait, l’exposition progressive et régulière au froid permet au corps de produire du gras brun, qui va, en brûlant des acides gras et du glucose, devenir une source de chaleur et le protéger de l’hypothermie.

3.4 – Le froid augmente la production des globules blancs pour mieux se défendre des infections

Selon « The iceman, suivez le guide« , l’entrainement au froid n’améliore pas uniquement le système sanguin. Il augmente aussi la production de globules blancs qui permettent au corps de se défendre contre les infections telles que les virus, champignons ou bactéries.

Les auteurs font d’ailleurs part de recherches qui ont montré que les personnes qui prennent une douche froide chaque jour ont plus de globules blancs.

En produisant davantage de globules blancs, l’entrainement au froid aurait un effet sur plusieurs problèmes physiques tels que les mycoses et infections virales.

3.5 – Challenges, exercices et histoire inspirante

Pour terminer la troisième partie de son livre « The Iceman, suivez le guide« , Koen De Jong nous décrit un challenge collectif qui a montré des résultats intéressants sur les bienfaits du froid, nous raconte l’histoire d’un homme qui s’est guéri d’une maladie grâce au froid et propose des exercices à réaliser pour s’initier à l’entrainement au froid.

Le « cool challenge »

Wim Hof a également pu constater les bienfaits du froid sur les 3000 volontaires ayant participé au défi appelé « cool chalenge » initié en 2015 par le centre médical d’Amsterdam.

Pour les participants, le but de ce challenge était de prendre une douche froide pendant plusieurs jours. Les résultats ont montré que les gens se sont rapidement habitués au froid et que leur circulation sanguine s’est améliorée.

L’histoire de Jack Egberts

Le récit raconte comment l’entrainement au froid a permis à Jack Egberts, avocat à Leeuwarden atteint de la maladie de Lyme, de retrouver de l’énergie et comment, après une semaine d’exposition au froid, ses symptômes ont disparu alors que les traitements traditionnels ne l’avaient pas aidé.

Des exercices Do-it-yourself pour débuter

Koen de Jong et Wim Hof nous présentent ensuite quelques exercices à effectuer nous-mêmes :

  • Prendre des douches froides avec une préparation en amont composée d’exercices de respiration. L’idée principale est de retrouver une respiration calme sous l’eau froide pour rendre la sensation de froid plus supportable.
  • Le seau d’eau glacée : la méthode consiste à mettre ses mains dans de la glace jusqu’à ce qu’elles se réchauffent. Wim Hof appelle ce phénomène « l’étalement collatéral« . Il est dû à deux hormones sécrétées à ce moment-là.

Wim Hof recommande d’essayer ces exercices pendant un mois au moins. Après, nous pourrons augmenter la difficulté.

4. Les exercices respiratoires

exercices de respiration Wim hof

4.1 – Les bienfaits de la respiration

Dans la quatrième partie de leur livre « The Iceman, suivez le guide« , Koen De Jong et Wim Hof traitent de l’importance de la respiration en général dans notre bien-être et dans l’application de la méthode Wim Hof.

lls nous expliquent que la plupart des gens respirent entre 13 et 22 fois par minute au repos. Pourtant, une fréquence respiratoire au repos se situant entre 6 et 10 respirations est suffisante.

Heureusement, il est tout à fait possible d’améliorer notre façon de respirer en réalisant des exercices de respiration. Et ces exercices nous apporteront plusieurs bénéfices.

Ils peuvent en effet :

  • Contribuer à notre détente,
  • Augmenter notre niveau d’énergie,
  • Nous aider à mieux dormir,
  • Réduire nos maux de tête,
  • Améliorer nos performances en tant qu’athlète,
  • Soulager nos maux de dos et du cou,
  • Soulager nos problèmes intestinaux.

4.2 – Apprendre à mieux respirer

Pour apprendre à mieux respirer, Wim Hof recommande de :

  • Commencer par observer notre rythme respiratoire en comptant notre nombre d’inspirations par minute. Les auteurs décrivent, pour cela, un exercice à faire soi-même, puis ils attirent notre attention : si, lors de cet exercice, notre fréquence respiratoire au repos est trop élevée ou si elle est irrégulière, alors, elle risque de provoquer des problèmes de santé.
  • Pratiquer des exercices respiratoires, du yoga ou de la méditation : il est prouvé scientifiquement que ces activités favorisent une bonne respiration et apportent de nombreux bienfaits au corps.

4.3 – Les techniques respiratoires de Buteyko et Van der Poel

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, il n’y a pas qu’en méditant que nous apprenons les techniques de respiration. Il existe d’autres façons de les maitriser.

Koen De Jong et Wim Hof évoquent, en guise d’exemple, une méthode de respiration populaire aux Pays-Bas, celle de Buteyko et de Van der Poel.

La technique de Buteyko

Konstantin Buteyko est un médecin ukrainien du siècle dernier (1923-2003) qui souffrait d’hypertension et de maux de tête. Après avoir observé sa respiration, il se rendit compte du lien entre la respiration et ses problèmes de santé. Il décida alors de pratiquer des exercices respiratoires et parvint, de cette façon, à faire diminuer sa tension artérielle et à calmer ses maux de tête. En continuant de s’entrainer, il retrouva même une pression artérielle normale sans prendre de médicaments.

Buteyko expérimenta alors ses techniques sur des patients asthmatiques : ces derniers réussirent aussi à calmer leurs crises en s’entrainant à une respiration calme.

Doté d’une équipe de spécialistes, Buteyko poussa alors ses recherches concernant les bienfaits de la respiration ainsi que ses effets sur le corps et les maladies.

La technique de Van der Poel

Quand les études de Buteyko commencèrent à se faire connaître dans la médecine traditionnelle, Stans Van der Poel (1955- ), assistante de laboratoire en fonctionnement pulmonaire, se mit à développer un travail dans le même sens, dans le but de donner plus de place aux exercices de respiration dans les soins de santé.

Bien équipée, elle fit d’autres découvertes en plus des diagnostics de Buteyko : elle mit à jour l’utilité et l’impact de la respiration auprès des patients atteints de fatigue chronique, de burn-out, de fibromyalgie et d’encéphalomyélites myalgiques.

Au fil du temps, les exercices respiratoires de Buteyko et Van der Poel sont devenus de plus en plus populaires.

4.4 – Le fonctionnement de la respiration

Pour nous aider à comprendre, les auteurs de « The Iceman, suivez le guide » décrivent ensuite la physiologie de la respiration.

L’oxygène et le dioxyde de carbone

Tout d’abord, nous le savons, nous inspirons de l’oxygène et expirons du dioxyde de carbone :

  • L’oxygène, transmis à notre circulation sanguine par les poumons, est transporté partout dans le corps. Il permet de générer de l’énergie dans l’organisme à partir des nutriments.
  • Le dioxyde de carbone est transporté dans le sens inverse. Mais il n’est pas un simple déchet : il aide à garder les vaisseaux sanguins ouverts lors de l’inspiration pour une meilleure assimilation de l’oxygène dans les cellules.

La respiration est liée aux taux d’oxygène et de dioxyde de carbone dans notre sang, mais elle est aussi connectée à notre rythme cardiaque.

Ainsi, un coeur et un organisme en bonne santé supposent que les battements soient normalement plus rapides lors de l’inspiration et diminuent lors de l’expiration.

Par ailleurs, les auteurs nous expliquent qu’il y aurait un lien entre les variations cardiaques et la santé mentale. Ils font part d’études scientifiques du psychiatre français David Servan-Schreiber à ce propos. Ce dernier a montré que :

  • Les personnes souffrant de dépression auraient une variation cardiaque moins importante que les autres.
  • Le cerveau émotionnel fait varier le rythme cardiaque : le système nerveux autonome agit en fait constamment pour accélérer et freiner le cœur. C’est pourquoi, entre deux battements de cœur, l’intervalle n’est jamais le même.

Koen de Jong et Wim Hof indiquent que l’accélération et le ralentissement du coeur correspondent aux systèmes nerveux sympathique et parasympathique :

  • Le système sympathique correspond à l’accélérateur. Il est associé à l’action. S’il domine, le rythme cardiaque augmente.
  • Le système parasympathique est lié à la récupération, il fait baisser le rythme cardiaque. Une activité réduite de ce système, provoquerait des problèmes de santé. Des exercices de respiration comme la cohérence cardiaque et la méditation en conscience peuvent l’activer.

Koen de Jong nous recommande de faire comme “The Iceman” : se concentrer sur notre rythme cardiaque. S’il varie avec notre respiration, tout va bien.

4.5 – Les problèmes de santé provoqués par une mauvaise respiration

Problèmes liés à un déséquilibre entre oxygène et dioxyde de carbone

« The Iceman, suivez le guide » nous apprend qu’une mauvaise respiration peut entrainer des problèmes de santé tels que :

  • Des douleurs dans les épaules ou le cou,
  • De l’agitation,
  • Des problèmes intestinaux,
  • De la fatigue,
  • Des palpitations cardiaques.

Ces ennuis proviennent souvent d’un mauvais rythme respiratoire ou d’un déséquilibre entre l’oxygène et le dioxyde de carbone.

Les troubles anxieux et désordres liés au stress

Selon les auteurs de « The Iceman, suivez le guide« , des études affirment que les troubles anxieux peuvent être soulagés grâce aux techniques de respiration.

Ils soulignent également qu’une respiration :

  • Trop rapide est signe de stress (stress aigu ou stress post-traumatique).
  • Calme devrait être automatique, mais que ce n’est pas le cas chez la plupart des gens.

Selon Koen de Jong, ce sont la stimulation excessive, l’inquiétude et la pression mentale qui affectent notre respiration.

4.6 – La respiration et le cerveau de « The Iceman »

Koen de Jong explique ensuite que le cerveau de l’humain se compose de trois parties :

  • Le système limbique ou cerveau émotionnel, que l’on partage avec les mammifères.
  • Le cerveau reptilien qui gère nos besoins physiologiques, primaires et régule donc les fonctions de base comme le rythme cardiaque.
  • Le néocortex : c’est la partie rationnelle de notre cerveau et la plus jeune dans l’évolution du cerveau humain. Nous utilisons le néocortex – qui nous distingue des animaux puisqu’eux ne le possèdent pas – pour parler, analyser et calculer. C’est aussi lui qui filtre les stimuli externes. Or, les recherches montrent qu’aujourd’hui, un homme est exposé à autant de stimuli qu’un homme du Moyen Âge pendant toute sa vie.

Pour les auteurs de « The Iceman, suivez le guide« , nous recevons donc trop de signaux par rapport à ce que nous pouvons traiter. Cela sur-stimule le néocortex et entraine une respiration plus rapide.

En ce sens, le néocortex est un élément utile et à considérer si l’on veut ralentir notre respiration.

4.7 – Exercices respiratoires pour se détendre et contrôler son corps et son mental

Pour se détendre

Koen De Jong partage ici un exercice de respiration ayant pour but de nous détendre. Il consiste à :

  • Inspirer par le nez, expirer par le nez, faire une pause,
  • Inspirer, expirer, faire une pause…

Il est possible aussi d’expirer par la bouche si nous ne nous sentons pas assez détendu. Il est bénéfique de faire cet exercice pendant au moins deux minutes pour se préparer aux exercices de la méthode « Wim Hof », indique l’auteur.

Pour contrôler notre esprit et notre corps

Ces exercices respiratoires n’ont pas été conçu pour la détente. Ils sont faits pour nous aider à prendre le contrôle de notre esprit et de notre corps et ainsi pouvoir influencer notre système nerveux autonome.

Ils ont pour origine une technique tibétaine appelée méditation Tummo.

Le « tummo » est une technique qui combine la respiration et la visualisation. Il s’agit plus précisément d’inspirer profondément et d’expirer lentement. En respirant, il faut visualiser du feu afin d’augmenter la température corporelle.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Serons-nous Immortels ? - 2

Cette méditation a été influencée par le tantrisme et les hindouistes. Elle vient de la religion Vajrayana. Wim Hof précise qu’il n’est pas nécessaire d’être croyant pour en tirer des bénéfices.

Des chercheurs de Singapour ont testé cette méthode sur des religieuses et ont découvert que les femmes pratiquant le Tummo faisaient augmenter la température de leur corps jusqu’à 38,3 °C dans un environnement à -25 °C. Elles pouvaient aussi faire sécher des tissus mouillés dans lesquels elles étaient enveloppées.

Wim Hof confie ne pas avoir appris le « tummo » d’une religion : c’est la nature qui lui l’a enseigné. Le plus important est d’en faire l’expérience pour ressentir et non pas pour croire en quelque chose. Sa phrase favorite est la suivante :

« Sentir, c’est comprendre. »

4.8 – Exercices respiratoires de la méthode « Wim Hof »

La réalisation des exercices

Wim Hof recommande de ne pas faire ces exercices seul. Il est, en effet, préférable de les effectuer accompagné au début.

Wim Hof indique ensuite comment réaliser les exercices et de quelle manière nous devons respirer : cela consiste en 30 répétitions d’inspirations et d’expirations, puis retenir sa respiration et répéter cet exercice jusqu’à ressentir des picotements ou avoir la tête qui tourne.

Par un procédé chimique que nous décrit Koen de Jong, ces répétitions de respiration profonde vont  permettre de générer plus d’énergie dans nos cellules.

La Glande Pinéale

Koen de Jong informe qu’après avoir fait ses exercices, les personnes expérimentent un « état de conscience élargie« . Cela est dû, précise-t-il, à l’activité des mitochondries qui est plus élevée. Cette activité stimule la glande pinéale responsable de la production de la mélatonine, une hormone jouant un rôle important dans le cycle du sommeil et dans les rythmes reproductifs. C’est pourquoi ces exercices respiratoires sont aussi efficaces pout lutter contre les problèmes de sommeil, de jet lag et de dépression.

La rétention du souffle

Au cours de notre pratique respiratoire, nous allons progresser : nous serons petit à petit capables de retenir notre respiration plus longtemps avec l’entrainement. C’est un indicateur qui nous permet de savoir si la méthode fonctionne.

4.9 – Sur quoi agissent les exercices respiratoires de la méthode « Wim Hof » (MWH) | Récapitulatif

Au terme de cette quatrième partie, les auteurs rappellent que les exercices de respiration de la méthode de Wim Hof, « The Iceman », peuvent :

  • Rectifier un « pattern respiratoire disharmonieux » et corrélé à des problèmes de santé.
  • Modifier l’activité de notre cerveau.
  • Être utilisés pour nous détendre.
  • Agir sur notre glande pinéale.

5. L’engagement

Koen De Jong démarre cette partie en insistant sur un point essentiel : pour appliquer la méthode Wim Hof, il faut être réellement engagé, surtout au début. Il n’est pas facile de rester deux minutes sous l’eau froide et de pratiquer les exercices de respiration. Il nous faudra donc du temps et de la motivation.

Des exemples attestent ensuite de quoi le corps est capable lorsque que nous sommes réellement engagés dans quelque chose.

un des secrets de la méthode wim hof l'engagement

5.1 – Courir un marathon torse nu dans le cercle polaire

L’expérience la plus difficile entreprise par Wim Hof fut de courir un marathon au-dessus du cercle polaire. Wim Hof a réalisé ce défi à l’âge de 50 ans, par -16°C, en short. Pour transmettre ses connaissances, Wim voulait avoir expérimenté ce qu’il disait. Mais cela lui a permis aussi de démontrer la puissance de l’engagement mental lors d’un entrainement physique.

S’entrainer physiquement vs s’entraîner par la force de l’engagement

Contrairement à la plupart des gens qui s’entrainent pour un marathon, Wim Hof n’a suivi aucun programme spécial. Il n’a presque pas couru avant l’épreuve. Il s’est uniquement entrainé au froid et à la maitrise de ses pensées grâce à l’engagement.

Voici ce qu’il a fait pour se préparer :

  • Nager dans les canaux d’Amsterdam en pleine nuit.
  • S’exercer au froid dans la chambre froide d’un abattoir par -25°C.
  • Intensifier ses exercices de respiration.

À chaque fois, il se sentait plus confiant et de meilleure humeur.

Aller au bout du défi

Wim Hof s’est entrainé dans le froid la veille du marathon en Finlande. Il se sentait bien et décida de relever le défi.

Les deux premières heures se passèrent bien. La fatigue s’installa au bout de trois heures car il commençait à souffrir du froid. Pourtant, Wim Hof accomplit sa mission au bout de 5 heures et 25 minutes.

Un tel engagement, aussi extrême, ne semblait possible que pour quelques individus exceptionnels. Mais Wim Hof refusait de penser ainsi. Pour prouver que tout le monde en était capable, il décida de partir au sommet du Kilimandjaro accompagné d’autres personnes.

5.2 – Faire l’ascension du Mont Kilimandjaro

Première ascension

C’est en 2014 que Wim Hof décida de gravir le sommet du Kilimandjaro. Alors que les plus entrainés mettent 6 jours pour arriver au sommet, lui et son groupe, planifiait de faire l’ascension en 48 heures.

Il tenait à partir en groupe pour montrer qu’il n’était pas exceptionnel.

Parmi les personnes qui l’accompagnaient, certaines souffraient de maladies chroniques. D’autres n’avaient aucune expérience en escalade. Mais pour Wim Hof, si chacun se concentrait sur sa respiration et utilisait son entrainement au froid, le groupe réussirait à atteindre le sommet. La clé était de pratiquer des exercices de respiration pendant l’ascension en binôme.

Wim décida de faire l’ascension torse nu et en short.

Quarante-huit heures plus tard, 24 personnes sur 26 atteignirent le sommet. Ce fut un exploit, d’autant plus que le groupe n’avait aucune expérience en escalade. L’expédition fut retransmise dans les médias et tout le monde se demandait comment ils avaient fait.

« The Iceman » était persuadé de l’efficacité de ses exercices. L’engagement avait été un facteur plus que déterminant également.

Deuxième ascension

En janvier 2015, Wim Hof se lance à nouveau dans l’aventure du Kilimandjaro. Avec son nouveau groupe, Wim Hof voulait, cette fois, atteindre le sommet en moins de 36 heures. Wim tenait à montrer que nous pouvons faire bien plus que ce dont nous nous croyons capables.

Grâce à sa méthode, 15 membres du groupe sur 19 parvinrent au sommet, torse nu.

5.3 – Les effets secondaires de la méthode « Wim Hof »

Toutes les personnes qui ont pratiqué cette méthode constatent plusieurs effets. Elles :

  • Ont un meilleur sommeil ;
  • Pratiquent un sport régulièrement ;
  • Prennent plaisir à marcher pieds nus ;
  • Mangent moins.

L’auteur détaille les deux effets les plus notables :

Marcher pieds nus

De nombreuses personnes qui se lancent dans la méthode de Wim Hof se plaisent à marcher pieds nus (8 personnes sur 10 interrogées ont confirmé leur envie de marcher pieds nus). Wim, lui-même, marche la plupart du temps pieds nus.

Les personnes adeptes de la marche pieds nus affirment qu’elle a un effet positif sur leur santé.

Pour les auteurs de « The Iceman, suivez le guide« , nos styles de vie moderne nous isolent de la terre et provoquent des effets négatifs sur la santé. Marcher au contact de la terre donnerait plus d’énergie.

Régime alimentaire

Les personnes qui ont testé la méthode de Wim se sont mises à se nourrir différemment. Wim Hof ne mange presque pas, il ne s’alimente que pendant une période de 5 heures par jour, pas plus, le soir. Il mange alors à volonté et tout ce dont il a envie.

Koen de Jong fait ici part des recherches du médecin Bert Herring, lui-même en surpoids, sur la prise de poids : celles-ci montrent que ce qui compte le plus est bien entendu ce que l’on mange, mais aussi à quel rythme nous nous nourrissons. Il constate d’ailleurs qu’en dehors de l’homme, tous les grands mammifères ne mangent qu’une fois par jour et ne connaissent pas d’excédent de poids.

Le docteur Bert Herring expérimente alors une façon de manger qui consiste à ne s’alimenter qu’entre 17h et 22 h pendant un mois. Pendant cette période de 5 heures, il s’autorise à manger tout ce qu’il veut et autant qu’il en avait envie (Herring recommande toutefois de manger des aliments nutritifs comme les légumes et la viande).

Au terme de son expérience, les résultats sont surprenants : Herring vit apparaître des muscles sur son corps qu’il n’avait jamais vu. Il perdit du poids. Sa tension artérielle diminua et ses gencives n’étaient plus infectées. Il retrouva de l’énergie et ressentit même l’envie de se remettre au sport.

Les premiers jours sont les plus difficiles, car la faim se fait ressentir, affirme-t-il. Mais le corps finit par s’habituer. L’envie de manger diminue naturellement.

6. « The Iceman » et la Science

Avec sa méthode, Wim Hof attire l’attention de nombreux scientifiques. Les chercheurs tentent d’expliquer ses exploits. Comment cet homme arrive-t-il ainsi à influencer son système nerveux autonome et son système immunitaire ? Ce qu’il fait avec son corps est extraordinaire… Et tout cela parait contraire à ce que l’on enseigne dans les facultés de médecine…

la science vs la méthode Wim hof the iceman

6.1 – Le système nerveux autonome est-il influençable ?

La sixième partie du livre « The Iceman, suivez le guide » commence par nous rappeler que notre corps fonctionne tout au long de notre vie sans que nous ayons besoin de le contrôler. C’est pourquoi, nous utilisons le terme de système autonome.

Notre système immunitaire fonctionne également sans que nous en ayons conscience.

La science traditionnelle affirme qu’il est impossible de les influencer. Wim Hof n’est pas d’accord avec cette idée.

Première expérience scientifique

Les chercheurs ont essayé de savoir si Wim disait vrai. Pour cela, ils lui ont injecté une toxine connue depuis des millions d’années. Cette toxine n’est pas mortelle pour l’homme : elle cause seulement des symptômes proches de la grippe. Ils ont fait la même chose sur 11 autres personnes. Le résultat a montré que, grâce à ses exercices de respiration, Wim Hof n’a développé aucun symptôme alors que les autres membres de l’expérience ont tous été malades.

Cette expérience montre qu’il est probablement possible d’influencer notre système nerveux autonome. Cependant aucune preuve scientifique ne peut l’affirmer pour le moment.

Deuxième expérience scientifique

Une seconde expérience s’est déroulé de la même façon mais cette fois, qu’avec des personnes ayant appris la méthode Wim Hof. Et il se trouve que celles-ci sont toutes restées en bonne santé. Leur taux d’adrénaline était élevé avant l’injection de la toxine, ce qui signifie que le système nerveux autonome avait une forte activité.

Malgré ces résultats, les scientifiques sont restés prudents. Mais après des recherches plus approfondies, l’auteur nous dit que de nouveaux résultats scientifiques ont prouvé que les personnes de la seconde expérience avaient bien pu influencer leur système nerveux autonome.

6.2 – La méthode Wim Hof est-elle efficace contre les maladies inflammatoires ?

L’adrénaline naturelle, une alternative à explorer avec la méthode Wim Hof

Les traitements actuels contre l’inflammation ont un certain nombre d’effets secondaires. Aussi, si nous pouvions agir sur l’adrénaline naturelle qu’il y a dans notre corps grâce à la méthode Wim Hof, nous aurions là une alternative très intéressante car beaucoup plus saine. En effet, l’adrénaline naturelle combat l’inflammation si elle est présente en quantité suffisante, lorsque le système nerveux autonome est activé.

Appliquer la méthode de Wim Hof serait efficace chez les patients souffrant de maladies inflammatoires

Même si une partie du monde scientifique reste sceptique, pour de nombreux chercheurs, la méditation, les exercices respiratoires et l’entrainement au froid offrent beaucoup de possibilités.

Aussi, même si les chercheurs n’en sont qu’au début des recherches concernant la méthode Wim Hof, elle aurait, pour certains d’entre eux, un avenir prometteur dans le traitement des maladies inflammatoires.

Les recherches de Capel

Les auteurs du livre « The Iceman, suivez le guide » nous font part d’une étude réalisée par le biochimiste Pierre Capel.

Les recherches de Capel montrent comment la méthode de Wim Hof impacte notre ADN.

Le biochimiste explique en effet que de nombreuses protéines anti-inflammatoires sont en fait activées lors de l’entrainement au froid et l’activité physique, et que ce procédé se répercute sur notre système immunitaire. De même, en pratiquant ses exercices de respiration, Wim Hof parvient à diminuer le nombre de protéines inflammatoires dans son corps et par conséquent, à réduire le risque de maladies qui se développent quand les protéines inflammatoires sont trop nombreuses.

La méditation régule notre niveau de protéines inflammatoires et a une influence jusque dans notre ADN

Cette partie du livre « The iceman, suivez le guide » nous explique qu’aux extrémités de nos chromosomes, nous avons ce qu’on appelle des télomères. Ces télomères indiquent la durée de vie d’une cellule. Plus ils sont grands, plus la cellule vivra longtemps. Selon les auteurs, la méditation rallongerait les télomères, permettant ainsi aux cellules de vivre plus longtemps.

La respiration lutte contre le stress chronique

Les auteurs soulignent ensuite que les personnes entrainées à la méthode « Wim Hof » ont une réaction au stress différente que celles qui n’y sont pas entrainées. Pourquoi ? Parce que, nous disent-ils, la respiration augmente le PH et élimine la sensation de douleur et de peur.

Le stress chronique est néfaste pour la santé alors que le stress aigu est bénéfique. La méthode « Wim Hof » procure du stress aigu sans les effets inflammatoires du stress chronique. Ce stress aigu décuple nos performances.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  6 étapes pour Remplacer de mauvaises habitudes par de bonnes habitudes

En somme, les effets de la respiration et du froid liés à la méthode Wim Hof s’additionnent pour agir de façon bénéfique contre le stress et l’inflammation.

Koen De Jong précise encore une fois qu’il ne s’agit pas d’une recette miracle, mais que tous ces effets bénéfiques ont bien été observés sur notre santé.

7. Qui peut bénéficier de la méthode de « The Iceman » ?

Dans cette avant-dernière partie, Koen De Jong nous indique comment la méthode de Wim Hof aide les gens en bonne santé à se maintenir en forme et quelles sont les maladies qu’elle permet de limiter ou d’atténuer.

méthode the iceman et effets sur la santé et les maladies

7.1 – Les gens en bonne santé

Lorsque nous sommes en bonne santé, nous ne nous sentons pas très concernés par la maladie, déclare Koen De Jong. Aussi, prendre des douches froides ne nous vient pas forcément à l’esprit pour préserver notre santé.

Pourtant, il y a de nombreux bienfaits à essayer les douches froides, relève l’auteur : elles apportent de l’énergie et l’impression d’être vivant.

7.2 – Les athlètes

De nombreux athlètes prennent un bain de glace après leur entrainement pour récupérer plus facilement. La glace aide effectivement à éliminer les déchets du corps et participe à le rendre plus fort. Aussi, les muscles sont moins douloureux le lendemain d’un bain de glace.

7.3 – Les personnes malades

Koen De Jong étudie ici les liens établis entre la méthode Wim Hof et certaines maladies.

Il précise que si la médecine traditionnelle ne peut absolument pas être remplacée, reste que la respiration joue un rôle très important sur les cellules de l’organisme et qu’elle peut aider la médecine en cas de maladie ou pour préserver la santé des gens.

Tension artérielle

La tension artérielle se détecte rarement car elle possède peu de symptômes. Pourtant, celle-ci  endommage nos vaisseaux sanguins et des organes importants.

En cas de tension, il est donc recommandé de manger sainement, d’arrêter les substances néfastes pour l’organisme, de pratiquer une activité physique et d’apprendre à gérer son stress. Si cela ne suffit pas, il existe des traitements.

Mais ici, Koen De Jong regrette que les médecins ne recommandent pas l’entrainement au froid contre l’hypertension. Le froid « entraine » les vaisseaux sanguins en les contractant et en les laissant s’ouvrir au contact du froid. En cas d’hypertension, l’auteur conseille alors aussi de prendre des douches froides. Attention, il n’est pas question cependant d’arrêter un quelconque traitement médical pour le remplacer par la méthode « Wim Hof ».

Cancer

Les auteurs de « The iceman, suivez le guide » ne prétendent pas guérir le cancer. Cependant, ils notent des améliorations chez certains patients atteints du cancer qui ont suivi la méthode « Wim Hof ». En somme, la méthode « Wim Hof » n’est en aucun cas un remède miracle, mais elle peut être utilisée pour aider à améliorer la qualité de vie des malades.

Inflammation

Des études ont montré que Wim Hof était capable de contrôler ses protéines inflammatoires. Toutefois, aucune preuve n’a été apportée quant aux effets de sa méthode sur des personnes malades.

Différents problèmes de santé sont liés à l’inflammation :

  • Les rhumatismes : pour les auteurs, l’entraînement au froid peut être très efficace en complément d’un traitement contre les rhumatismes. Il n’est pourtant pas proposé par les médecins.
  • La maladie de Crohn, qui est une inflammation des intestins : des preuves démontrent aujourd’hui que la méthode de Wim Hof agit sur cette maladie en en réduisant les symptômes.

Nous savons désormais que les troubles psychiatriques sont liés au système immunitaire. La méthode de Wim Hof n’a, pour l’instant, pas été testée sur des patients ayant des symptômes dépressifs, mais des recherches approfondies sont actuellement menées par Wim Hof avec des psychiatres pour observer les effets de la méthode combinée à des médicaments.

Asthme

Une crise d’asthme entraine une inflammation de nos voies respiratoires. Le médecin ukrainien Konstantin Buteyko recommandait de ne pas respirer trop profondément pour soulager la crise. Cette indication est en contradiction avec la méthode « Wim Hof » dont les pratiquants voient en général, en ralentissant leur respiration, leur niveau de CO2 revenir à la normale.

Diabète de type 2

L’inflammation joue un rôle dans l’apparition du diabète. Elle peut être stoppée grâce à des médicaments. Toutefois, si la méthode Wim Hof permet de réduire l’inflammation comme on le pense  sérieusement, alors elle pourrait être utile dans la prévention du diabète.

Il n’y a rien qui prouve son efficacité pour le moment, mais des recherches sont en cours.

Obésité

De nombreuses études attestent que l’obésité et l’inflammation sont liées. En effet, les obèses ont des taux anormaux de protéines inflammatoires dans leurs cellules. L’inflammation est alimentée par trop de nourriture et un manque d’exercices physiques. C’est un cercle vicieux chez les personnes souffrant d’obésité.

Des scientifiques ont donc élaboré une solution qui semble fonctionner pour les problèmes d’obésité : il s’agit des médicaments contre l’inflammation. Ainsi, une fois que l’inflammation est sous contrôle, le reste revient à la normale.

Là encore, Koen De Jong encourage les scientifiques à accorder plus d’intérêt aux exercices de respiration et à l’entrainement au froid, car les bienfaits de ces techniques contre l’inflammation sont réels et peuvent donc agir sur l’obésité.

Fatigue

Nous avons besoin d’énergie toute la journée, même au repos. Pour cela, notre corps en produit naturellement. Cette énergie, c’est l’adénosine triphosphate (ATP).

Les gens qui souffrent de « fatigue chronique » utilisent leur énergie comme s’ils exerçaient des activités intenses en permanence. Aussi, leurs réserves en ATP n’ont pas suffisamment de temps pour se reconstituer, ce qui fait que le corps se fatigue très vite.

C’est sur ce plan-là que la respiration peut être bénéfique aux personnes souffrant de fatigue chronique car, en rééquilibrant l’oxygène (O2) et le dioxyde de carbone (CO2) dans le corps, elle rend le corps actif et énergique.

7.4 – Mains et pieds froids

Si nous avons les mains et les pieds froids, la respiration peut nous aider, affirment les auteurs de « The Iceman, suivez le guide« .

Les douches froides aussi, car après une exposition au froid, le corps va automatiquemnt générer de la chaleur.

7.5 – Le secret de la longévité de « The Iceman »

Koen De Jong explique qu’une étude réalisée sur l’ibuprofèneun médicament anti-inflammatoire contre la douleur et la fièvre – a mis en lumière son effet significatif sur le vieillissement des cellules.

En effet, cette étude a consisté à administrer de l’ibuprofène à des levures et champignons : leur espérance de vie s’est alors rallongée d’environ 12 ans. Les chercheurs poursuivent actuellement leurs investigations pour mieux comprendre le lien entre l’inflammation du corps et l’espérance de vie. Mais en luttant contre l’inflammation, la méthode Wim Hof ne pourrait-elle donc pas ralentir le vieillissement de notre corps ?

7.6 – Combattre le stress dans « l’ici et le maintenant »

Enfin, pour les auteurs, l’exposition au froid nous ramène toujours totalement à « l’ici et maintenant ».

8. 30 jours pour agir

Dans la dernière partie de leur livre « The iceman, suivez le guide« , les auteurs nous invitent à tester les bienfaits de la méthode « Wim Hof » sur notre santé en mettant en place un plan d’action sur 30 jours.

Ils recommandent de faire les exercices de respiration présentés dans le livre tous les jours et de prendre une douche froide tous les jours. Ils nous conseillent de commencer par de l’eau chaude puis de pratiquer la respiration avant de mettre de l’eau froide. Cela nous aidera à nous calmer et mieux supporter le froid.

défi 30 jours méthode Wim hof the iceman

Conclusion de « The Iceman, suivez le guide » de Wim Hof et Koen De Jong

La découverte de Wim Hof, un personnage hors-norme

Wim Hof – alias « l’homme de glace » – est un homme atypique, mondialement connu pour ses records d’exposition au froid et son best-seller « Tout ce qui ne nous tue pas« .

Découvrir la philosophie de cet homme hors-norme, le récit de sa vie et les photos qui l’illustrent font de « The Iceman, suivez le guide » une lecture captivante.

L’histoire de Wim Hof nous aide à comprendre les origines et fondements de la méthode qu’il enseigne aujourd’hui dans le but d’exploiter notre plein potentiel.

Une méthode originale mais simple à tester

Au-delà de l’homme aux capacités extrêmes, Wim Hof incarne et partage, dans « The Iceman, suivez le guide« , sa surprenante méthode qui attise la curiosité et allie très simplement respiration et exposition au froid.

Koen de Jong et Wim Hof nous expliquent, en effet, comment des exercices quotidiens naturels (respirer, prendre des douches ou bains froids) peuvent influencer notre corps jusque dans son fonctionnement autonome.

Les exercices, présentés simplement, parfois même très succinctement, ne sont pas difficiles et pourtant prometteurs. N’importe qui peut commencer. Si bien que quand on referme le livre, on a réellement envie de tester cette méthode pour en ressentir les nombreux effets supposés, que l’on soit en bonne santé ou pas, sportif ou pas : diminution du stress, amélioration de la circulation sanguine, renforcement du système immunitaire et donc combat contre certaines maladies, augmentation des niveaux d’énergie, de notre métabolisme, de l’espérance de vie, etc..

Soulignons que les exercices demandent toutefois un certain engagement.

Une lecture hybride : récit, données scientifiques, mise en pratique, témoignages…

Au fil des chapitres, nous découvrons :

  • Des exercices à faire nous-mêmes (« do it yourself« ) pour nous initier à la méthode, ainsi qu’un défi de 30 jours à réaliser.
  • Des explications physiologiques et biologiques qui démontrent les bienfaits de la méthode Wim Hof. Ces parties moins captivantes apparaissent toutefois indispensables pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de la méthode prônée par Wim Hof.
  • Des schémas : ils permettent de saisir les mécanismes développés, facilitent la compréhension des parties narratives.
  • Des témoignages de personnes qui ont adopté la méthode et partagent leurs résultats.

Pour tout cela, les amateurs de froid en quête de bien-être et de développement personnel, et même les autres, ne pourront pas passer à côté de cette lecture originale qu’est « The Iceman, suivez le guide« .

Points forts :

  • La découverte d’une méthode originale, concrète, convaincante et qui donne donc envie d’essayer.
  • L’alternance entre les anecdotes de vie de Wim Hof, les photos, témoignages, explications scientifiques et exercices de mise en pratique.
  • Le récit d’un homme hors-norme, aux capacités exceptionnelles.

Point faible :

  • Les explications techniques et scientifiques sont parfois difficiles à lire.

Ma note :

Le petit guide pratique du livre The Iceman, suivez le guide de Wim Hof et Koen De Jong

Les trois éléments composants de la méthode Wim Hof :

  • Des exercices de respiration,
  • De l’entrainement au froid,
  • De l’engagement. 

Foire Aux Questions (FAQ) du livre The Iceman, suivez le guide de Wim Hof et Koen De Jong

1. Comment le public a accueilli le livre The Iceman, suivez le guide de Wim Hof et Koen De Jong ?

Ce livre a été très bien accueilli par le public. Il a également été fortement recommandé sur Amazon.

2. Quel fut l’impact du livre The Iceman, suivez le guide de Wim Hof et Koen De Jong ?

Dans ce livre, les auteurs décrivent comment il est possible d’activer les nombreuses ressources de notre corps humain grâce à la méthode « Wim Hof », fondée sur le contrôle de la respiration et l’entrainement au froid.

3. À qui s’adresse le livre The Iceman, suivez le guide de Wim Hof et Koen De Jong ?

Cet ouvrage s’adresse à ceux qui veulent approfondir la méthode et en savoir plus.

4. Quelles sont les implications de la méthode Wim Hof pour fonctionner ?

Pour fonctionner, cette méthode implique de :

  • Réaliser certains exercices de respiration.
  • S’exposer au froid.

5. Quelle est la précision de l’auteur ?

Koen De Jong fait ici un petit aparté : il stipule vouloir relater l’histoire de Wim Hof afin de faire connaître au lecteur les origines de la méthode « Wim Hof ». Mais il insiste sur un point : la méthode enseignée par Wim Hof ne demande absolument pas de se confronter à des situations extrêmes comme lui-même l’a fait dans sa vie. Autrement dit, il n’est pas nécessaire de plonger dans un lac gelé pour bénéficier des bienfaits de la méthode.

Les problèmes de santé provoqués par une mauvaise respiration vs les bénéfices des exercices de respiration

Les problèmes de santé provoqués par une mauvaise respirationLes bénéfices des exercices de respiration
Des douleurs dans les épaules ou le couSoulager nos maux de dos et du cou
De l’agitationAugmenter notre niveau d’énergie
Des problèmes intestinauxSoulager nos problèmes intestinaux
De la fatigueRéduire nosmaux de tête
Des palpitations cardiaquesAméliorer nos performances en tant qu’athlète

Qui sont Wim Hof et Koen De Jong ?

Wim Hof et Koen De Jong : Auteurs du livre The Iceman, suivez le guide.

Wim Hof est un Néerlandais de 60 ans également surnommé Iceman. En effet, ce dernier est célèbre pour une méthode plutôt extrême qui porte son nom, la Méthode Wim Hof ou la Méthode Wim Hof en français. Selon ce dernier, la méditation, des exercices de respiration très particuliers et de longs bains de glace sont le cocktail idéal pour réduire le stress et rester en bonne santé. Si un sexagé peut passer plusieurs heures dans des baignoires remplies de glaçons ou méditer en short dans la neige, on peut légitimement se demander si de telles pratiques ne sont pas dangereuses pour la santé. Les bienfaits de la méthode Wim Hof sont-ils basés sur des données scientifiques ?

Koen de Jong, propriétaire de Sportrusten, auteur de plusieurs livres sur la course et la respiration, ainsi que d’un livre co-écrit avec Iceman Wim Hof, est un fier partenaire d’Icetubs. Au printemps 2021, Koen est venu à Nijkerk spécialement pour nous, où nous avons pu expérimenter avec toute l’équipe ce que la respiration combinée au froid vous fait. L’équipe d’Icetubs a pu expérimenter ce que la respiration combinée au froid vous fait. Nous avons commencé par une respiration intense, après quoi nous sommes entrés dans le bain de glace. L’un de nous voulait le faire plus souvent et a pu le faire facilement.

               Avez-vous lu « The Iceman, suivez le guide » de Koen De Jong et Wim Hof ? Combien le notez-vous ?

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de Koen De Jong et Wim Hof « The Iceman, suivez le guide« 

Visitez Amazon afin d’acheter le livre de Koen De Jong et Wim Hof « The Iceman, suivez le guide« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer