Le coach prospère – Augmentez vos revenus et votre impact pour vous et vos clients

The Prosperous Coach

Phrase résumée du livre “Le coach prospère” : Ce livre montre comment développer une activité de coaching performante sans site web, liste d’adresses email, carte de visite ou autres actions marketing: faire la liste des clients qu’on rêve de coacher, se mettre en relation avec eux, s’intéresser sincèrement à eux pour trouver leur but ultime, les inviter à une conversation puissante qui a un impact inoubliable sur eux, enfin leur proposer de les coacher pour continuer à changer leur vie.

Par Steve Chandler et Rich Litvin, 2013, 254 pages

Titre original: “The Prosperous coach – Increase income and impact for you and your clients”

Note: cette chronique invitée a été rédigée par Adriana du blog Job de Rêve International dont l’objet est: “Trouvez un job qui vous plaît dans le pays de vos rêves”.

Chronique et résumé de “The Prosperous Coach”

INTRODUCTION

D’après Steve Chandler, on ne peut pas être coach sans clients. Or l’argent reste un sujet tabou pour beaucoup de coachs qui ont peur de “vendre”. Du coup, de nombreux coachs brillants, comme Rich Litvin au début de sa carrière, n’arrivent pas à en vivre et finissent par abandonner leur activité de coaching. Steve a donc décidé de lancer son école la “Coaching Prosperity School” pour enseigner aux coachs les bonnes pratiques pour acquérir des clients et leur vendre du coaching sans avoir peur. Il a décidé volontairement de ne pas se focaliser sur la façon de coacher comme beaucoup d’autres formations existantes.

Les élèves de Steve avaient des résultats tellement remarquables que Rich a décidé un jour d’utiliser ses dernières économies pour y participer. C’est l’une des meilleures décisions qu’il ait prises de sa vie: non seulement il a gagné en deux mois, dix fois plus que ce que lui avait coûté cette formation  mais en plus il a appris à générer des revenus réguliers en tant que coach et à avoir le style de vie qu’il désirait tant. Au final, après avoir suivi quatre sessions de la “Coaching Prosperity School”, il en est devenu un membre privilégié puis un intervenant et enfin carrément un partenaire de Steve.

Steve Chandler et Rich Litvin ont écrit ensemble le livre “The Prosperous Coach” pour les coachs qui souhaitent mettre leurs compétences et leurs talents au service de leurs clients.

Les secrets des coachs extraordinaires sont:

  • d’avoir des clients extraordinaires
  • d’avoir une totale confiance dans leur façon de coacher
  • de ne pas avoir peur de créer des clients
  • de montrer aux clients ce qu’ils ne peuvent pas voir et leur dire ce que personne d’autre n’oserait leur dire.

Il faut mettre la barre haute à ses clients et à soi-même pour faire partie des meilleurs coachs du monde.

Le but de The Prosperous Coach est de donner des outils pour créer immédiatement des clients qu’on a envie de coacher tout en préservant son intégrité. Il montre comment dépasser ses peurs pendant les séances de coaching et surtout dépasser la peur de vendre, action indispensable pour vivre du coaching.

1ERE PARTIE: LE MIRACLE DU COACHING

C’est difficile de donner une définition claire au métier de coach et de décrire cette activité. On pourrait dire qu’un coach est un “créateur” ou un “faiseur” de miracle car son rôle principal est de passer du temps avec des gens pour que des miracles leur arrivent: aider les clients à voir les choses différemment afin qu’ils réalisent des objectifs qui leur semblaient impossibles auparavant. C’est le cas par exemple d’une femme qui a réalisé son rêve de travailler avec Oprah Winfrey grâce à Rich Litvin. Les clients de Rich ont tellement de succès qu’il a de nouveaux clients juste par recommandation et le bouche à oreille.

Tout le monde peut être coach, ce qui fait que beaucoup de gens ont eu une mauvaise expérience du coaching. En effet, c’est beaucoup plus compliqué d’être un vrai coach à succès. Il faut mettre la barre haute et se former pour être un coach extraordinaire.

reverCrédit Photo: Kurhan

« Vos clients payent pour leurs rêves. Et leurs rêves n’ont pas de prix. »

La plupart des coachs perdent du temps en communication sans vraiment créer de réelles connexions avec leurs prospects. Il faut vraiment créer un contexte où la transformation du client peut se produire et non créer une amitié avec le client ou s’éparpiller dans des actions de marketing.

Pour réussir en tant que coach, il faut réfléchir et se donner pour objectif un style de vie, la vie dont on rêve, même si ça nous semble inaccessible. Une astuce pour le faire est de s’imaginer dans 5 ou 10 ans: le profil de notre client idéal, où est ce qu’on aimerait coacher nos clients et ce qu’on aimerait faire en plus de cette activité.

Voici les erreurs classiques d’un “mauvais coach” qui a souvent des difficultés financières.

Un “mauvais coach” aime:

  • coacher tout le monde
  • se focaliser sur le marketing pour avoir des clients en passant son temps sur les réseaux sociaux et à créer de jolis supports de communication (site web, cartes de visite…)
  • penser que savoir donner des conseils à des amis, fait de lui un bon coach
  • coacher des proches sans leur demander l’autorisation; du coup ces derniers ne font pas la différence entre un coaching puissant et des conseils non demandés
  • chercher la dernière méthode magique ou un gourou à la mode pour avoir des clients
  • collectionner les certifications de coach
  • faire plaisir à tout le monde car il veut être aimé à tout prix
  • avoir des rêves énormes qui le dépassent
  • penser que l’argent est de l’oxygène, que c’est vital
  • essayer de vendre le concept du coaching.

Un “mauvais coach” n’aime pas:

  • demander de l’argent car il a peur d’être rejeté
  • sortir de sa zone de confort
  • le manque d’implication des clients
  • investir dans du coaching pour lui-même car il n’y croit pas assez
  • agir tant qu’il n’est pas sûr de lui à 100%.

Selon Steve, il faut choisir son niveau d’engagement:

a) Coach professionnel si vous souhaitez gagner votre vie principalement du coaching avec un salaire similaire à ceux des professions libérales.

Un coach professionnel s’engage à coacher quoi qu’il arrive. Même s’il commet des erreurs, il apprend à aimer vendre du coaching. Il peut être payé par de l’argent mais aussi par des expériences, des recommandations ou des apprentissages. Il aime autant le coaching que le business du coaching. Il sert les gens sans pour autant vouloir plaire à tout le monde. Il  sait que d’être dans une situation inconfortable permet de progresser. Ses clients sont en général très impliqués. Il a des rêves énormes mais il y va petit à petit, un petit pas chaque jour. Le fait qu’il demande une grande somme d’argent pour ses prestations de coaching, lui permet de filtrer ses clients et de garder uniquement ceux qu’il a envie de coacher. Il coache un maximum de personnes. Il cherche à être coaché lui-même par les meilleurs coachs qu’il connaît. Pour lui l’argent… c’est de l’argent, rien de plus, rien de moins. Il sait que la confiance en soi est le résultat de l’action. Il vend en donnant aux gens une expérience puissante de coaching. Il ne cherche pas forcément des certifications car le plus important pour lui est d’aider les clients. Il est créatif en général.

b) Coach à mi-temps si vous préférez garder une autre source principale de revenus (un emploi salarié par exemple).

La survie d’un coach à mi-temps ne dépend pas de ses revenus liés au coaching. Il n’a donc pas la pression d’avoir des clients. Le coaching c’est juste du bonus, une activité pour le plaisir. Un coach à mi-temps apprend à aimer le travail qui l’occupe à plein temps. Il coache pendant son temps libre pour le plaisir et avoir des revenus complémentaires. Il a compris que la rareté crée de la valeur: son manque de disponibilité le rend plus attractif.

c) Coach en développement personnel si vous souhaitez suivre pleins de formations de coaching en restant amateur dans ce domaine.

Ce type de coach adore les formations de coach, les séminaires, les lectures pour mieux comprendre la vie, l’argent, le business… Il aime soutenir ses proches avec leurs permissions.

Il y a trois choses importantes pour avoir de bonnes bases pour être un coach à succès:

  1. Il faut aimer le coaching autant que le business du coaching. C’est-à-dire aimer coacher des clients  autant que le business associé à la création de clients (savoir créer des clients, la comptabilité, établir des devis, faire des propositions, payer ses impôts…).
  2. Coacher les clients de façon puissante et sans avoir peur.
  3. Travailler sur soi en profondeur pour être en mesure de le faire faire à ses clients.

Un bon moyen de créer des clients est de leur faire vivre gratuitement une expérience puissante de coaching pendant au moins deux heures. Le Business Plan d’un coach à succès consiste donc à rencontrer des gens sympathiques et intéressants et de planifier avec chacun d’eux des conversations, qu’ils soient clients ou prospects. Il est important de coacher un prospect de la même manière qu’on le ferait pour un client.

2EME PARTIE: CRÉER DES CLIENTS

Les clients sont créés et non attirés ou acquis. Il faut se créer des clients lors de conversations puissantes qui ont un impact sur eux et qui changent leurs vies.

Créer des clients ne nécessite ni marketing, ni site web, ni carte de visite et encore moins de participer à des évènements de réseautage. Le business se développe uniquement par invitation et recommandation. L’objectif est de créer un lien fort avec un client, une relation à la fois, un client  après l’autre. L’important, ce sont les gens et les relations, pas le marketing!

Steve conseille de pratiquer régulièrement les 18 disciplines suivantes:

  1. Vendre l’expérience du coaching et non le concept du coaching
    Il faut donner le meilleur de vous pour avoir le maximum d’impact et d’attention du prospect. A la fin de la conversation, la seule question que doit se poser le prospect est : s’il continue ou pas le coaching avec vous. Donnez-lui tout le temps et l’énergie nécessaire pour faciliter sa décision.
  2. Évitez les démarches de prospection téléphonique sans intérêt
    C’est inutile d’appeler quelqu’un que vous ne connaissez pas du tout et qui ne vous connait pas et en plus d’essayer de lui vendre quelque chose. Privilégiez plutôt votre cercle proche de connaissances. Vous connaissez forcément quelqu’un qui connait quelqu’un que vous connaissez, qui pourrait être intéressé par votre coaching.
  3. Agir rapidement
    Quand un client est enthousiaste suite à une conversation puissante, il faut agir tout de suite et non attendre car cet enthousiasme s’estompe avec le temps.
  4. Ne pas envoyer d’email pour convaincre un prospect.
    Il vaut mieux le téléphone ou une rencontre en face à face. En effet, vous ne savez pas quand, comment ou l’état d’esprit avec lequel le prospect va recevoir votre email (ex: sur son téléphone alors qu’il est en pleine réunion) ni si ce dernier va le lire en entier.
  5. Prenez un maximum de rendez-vous pour des conversations puissantes. C’est le meilleur moyen pour avoir des clients. Ça doit devenir votre activité principale et prioritaire.
  6. Utilisez les certitudes à la place de vos croyances
    Parlez avec conviction lorsque vous coachez. Parlez de faits concrets dont vous êtes sûr.
  7. Partagez des histoires et des études de cas concrètes à la place de caractéristiques et bénéfices qui resteront des notions abstraites pour vos clients.
    Pour répondre aux questions de votre prospect ou client, racontez une histoire, un cas réel d’un client ou votre propre histoire.
  8. Trouvez le but qu’il y a derrière l’objectif du client pour être vraiment connecté et en phase avec lui.
    Demandez-lui pourquoi il veut atteindre son objectif, en quoi ça va améliorer sa vie. Une fois cet objectif atteint au bout de 6 mois-1 an de coaching, demandez-lui ce qu’il voudra après, comment sa vie pourrait être meilleure.
    A l’inverse, demandez-lui ce qui va se passer s’il ne fait rien. Si rien ne change, comment il se sentira et quelles seront les conséquences de son inaction.
  9. Restez sur ce qu’ils veulent et non sur vos propres besoins. Evitez d’être dans le besoin d’avoir des  clients pour compenser vos problèmes financiers.
    Si le prospect vous demande un délai de réflexion ou décline votre proposition, surtout ne le harcelez pas pour qu’il accepte de devenir un de vos clients. Envoyez lui plutôt un petit cadeau par email (des conseils, un ebook…) et ne mentionnez pas la prestation de coaching dans votre message. Vous n’avez pas besoin d’eux. Au contraire c’est eux qui ont besoin de vous!
  10. Soyez le premier et le seul à être complètement engagé dans la vie de vos clients et à les écouter attentivement.
    Si vous doutez de la valeur de votre coaching, relisez la citation de Michael Neill, “Même si votre client parlait à un lampadaire, ce serait quand même positif pour lui”. S’il vous parle à vous, vous pouvez en plus lui faire un retour sur ce qu’il vous dit.
  11. Un “oui” se trouve parmi les “non” même si les “non” sont nombreux.
    N’ayez pas peur du “non”, d’un refus de votre prospect. Si le client vous dit à la fin qu’il doit réfléchir c’est que votre conversation avec lui n’était pas complète. Demandez-lui: “Est ce que c’est quelque chose que vous aimeriez poursuivre?”. C’est une question innocente, comme un serveur qui demande si vous voulez un café après le repas.
  12. Restez maître de la conversation
    A la fin de la conversation, si le client accepte de poursuivre le coaching, restez le leader. Dirigez le vers les prochaines étapes: prenez rendez-vous pour la prochaine session, indiquez lui comment payer… Prenez les choses en main.
  13. Prenez le temps de faire les choses.
    Évitez les énormes listes de tâches. Pensez juste à l’étape suivante, client par client. Prenez du recul à chaque fois. Pensez à votre prochaine conversation, une à la fois. Les clients apprécient le fait que vous ayez tout le temps pour eux et que vous soyez complètement concentrés sur eux car ils se sentent privilégiés.
  14. Prenez vous-même un coach qui va améliorer votre pratique et changer votre vie professionnelle.
    Si vous ne prenez pas le temps d’avoir un coach pour vous dépasser et que vous n’y croyez pas, comment voulez-vous le proposer à quelqu’un d’autre?  Avoir un coach permet de se dépasser, de décupler son salaire également pour pouvoir largement rentabiliser cet investissement. Dites au client que le coaching a changé votre vie et que vous continuez à être suivi par un coach car ça marche.
  15. Quittez la conversation en parlant de toutes les possibilités qui s’ouvrent à votre prospect et non sur la manière dont il va régler votre prestation.
    Demandez au prospect ce qui serait possible pour lui s’il continue le coaching, le petit plus qui ferait que ça vaudrait le coup.
  16. La rareté crée de la valeur.
    Le fait que vous êtes très pris et que vous avez peu de disponibilités pour les conversations avec vos clients n’est pas un problème. Au contraire, si vous libérez exceptionnellement des créneaux pour parler à votre client, cela donne de la valeur à votre coaching. Ce qui est rare est précieux, ne l’oubliez pas et faites le comprendre à vos clients dans votre communication avec eux.
  17. Restez le leader de la conversation
    Faites attention à ne pas intervertir les rôles coach-client pendant la conversation. Soyez toujours conscient de votre rôle du début à la fin. Ne laissez jamais le client devenir le coach et vous le client. Ne soyez pas dans le besoin vis à vis de votre client. Evitez d’être disponible 24h/24 7j/7 en illimité pour le client juste pour l’acquérir ou le garder. Rappelez-vous que c’est vous qui choisissez vos clients et pas l’inverse.
  18. Soyez plus qu’un bon coach, soyez un coach extraordinaire!
    Mettez en place des habitudes qui vous permettent de vous améliorer tous les jours. Lisez des livres, regardez ou écoutez des choses intéressantes et pratiquez le coaching le plus possible. Apprenez de votre propre coach, participez à des séminaires…
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Cut To The Chase (Allez à l'essentiel)

Vos clients ne poursuivront pas le coaching avec vous si ça ne marche pas pour eux, si leur vie n’est pas meilleure. Ils ne vous recommanderont pas non plus si ça n’a pas été une expérience extraordinaire.

Rappelez-vous que la thérapie se base sur le passé alors que le coaching se base surtout sur le futur, le fait de créer un futur.

Au début, vous ne serez peut être pas à l’aise mais au fur et à mesure que vous pratiquerez ces 18 activités, ça deviendra naturel pour vous, un réflexe naturel et automatique, une forme naturelle d’expression de ce que vous êtes.

A l’inverse, voici les activités que vous devez arrêter de faire.

  • Appeler des gens que vous ne connaissez pas du tout. Commencez par vos proches et/ou les personnes qu’ils vous ont recommandées.
  • Perdre du temps avec les actions marketing ainsi que les supports de communication comme un site web ou des cartes de visite…
  • Perdre du temps à créer une liste d’adresses email énorme ou à participer à des évènements de réseautage.
  • Evitez les conversations tests de 30 minutes seulement.

Vous ne pourrez pas créer de clients performants et qui sont prêts à payer une forte somme d’argent pour du coaching en dehors d’une vraie conversation puissante de 2 heures.

Voici les 4 grandes étapes pour créer des clients

1. Se connecter

Demandez-vous qui vous aimeriez coacher. Ensuite appelez ces personnes, soyez vraiment intéressé par ce qu’elles font, leurs futurs projets, leurs challenges. Vous pouvez les aider simplement en leur recommandant un livre et si elles vous inspirent, passez à l’étape suivante.

2. Inviter

Demandez à votre client potentiel s’il a besoin d’aide pour son projet ainsi que ses peurs pour le réaliser. Proposez-lui de tester une expérience puissante de coaching pour l’aider et changer sa vie. Ne faites pas de conversation puissante dans la foulée. Par contre fixer de suite un créneau de deux heures pour lui faire vivre cette expérience.

S’il n’est pas intéressé, indiquez-lui le profil des personnes que vous coachez car il peut vous recommander à une personne de son entourage qui correspond. Posez-lui des questions sur cette personne pour avoir des informations sur elle et ses objectifs potentiels. Suggérez de proposer votre coaching comme un cadeau inestimable de sa part à cette personne.

3. Créer

Le plus important pour vos prospects n’est pas que vous ayez une certification de coach ou d’autres diplômes mais c’est surtout de pouvoir les aider à obtenir ce qu’ils veulent vraiment très fort. Si vous y arrivez, ils feront tout pour être votre client. Faites de la première conversation, un moment inoubliable pour le reste de leur vie. Servez les à fond, creusez, allez le plus loin possible avec eux. Faites de cette conversation un instant magique!

4. Proposer = créer des clients

Dites clairement à votre client potentiel combien ça lui coûtera de travailler avec vous et la durée de votre accompagnement. Indiquez lui ensuite les modes de paiement et que le coaching débutera dès réception de son règlement. Surtout n’envoyez pas de devis tant que vous ne lui avez pas clairement fait votre proposition. Donnez-lui également vos critères de sélection et  comment vous pouvez l’aider. Parlez-lui des résultats que vous avez obtenus avec d’autres clients. Enfin expliquez lui comment ça va se passer au niveau logistique (la fréquence des séances, comment fixer un créneau de coaching…).

D’autres facteurs aussi sont importants pour créer des clients :

  • Ne prévoyez jamais moins de 2 heures pour une conversation puissante. Pendant la conversation, donnez l’impression au prospect qu’il est formidable.  Intéressez-vous sincèrement à lui,  à ses rêves, ses souhaits, ses craintes… et si vous repérez quelque chose pour laquelle vous pourriez l’aider, proposez le. Il ne faut pas conclure une vente mais créer une relation, un lien fort avec votre client.
  • Apprenez à éblouir et à surprendre vos clients. Servez-les de façon si puissante qu’ils ne cesseront pas de parler de vous. Par exemple, rappelez les quelques minutes le lendemain pour un bilan de la conversation de la veille. Offrez leur un bouquin sans les prévenir à l’ avance, offrez leur de doubler la séance, écrivez leur une note très personnelle…
  • Apprenez à aimer créer des clients car en général on est bon dans une activité quand on aime le faire.
  • Vendez l’expérience et non le concept: Montrez que vous adorez coacher et que vous êtes le meilleur pour eux. Intéressez-vous vraiment à eux en vous renseignant un maximum sur eux avant la conversation. S’ils sentent que vous pourrez vraiment les aider, ils feront tout pour être votre client et trouver l’argent nécessaire pour continuer le coaching.
  • Cherchez activement des clients inspirants qui veulent passer de “bons” à “extraordinaires”. Vos clients ne sont pas forcément  des gens qui ont de gros problèmes mais des gens qui veulent devenir meilleurs, les meilleurs.
  • Proposez aussi une séance de coaching à celui qui souhaite vous recommander pour qu’il sache ce que sait quand il en parlera à ses connaissances.
  • Ne terminez jamais une conversation sur des questions d’argent mais sur ce qui est possible d’atteindre grâce au coaching. Parlez plutôt de leurs rêves les plus fous!
  • Créez tout le temps des clients. Trouvez constamment des gens inspirants à qui proposer une conversation puissante.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  The Unwritten Laws of Business

Il y a différentes étapes pour devenir un coach expert. Ce parcours peut s’apparenter aux martiaux: il faut avoir conscience de la prochaine étape à atteindre.

  • Étudiant: vous vous formez à être coach
  • Débutant: vous avez commencé à coacher des gens (au moins 5 personnes)
  • Novice: vous êtes payé régulièrement pour du coaching (au moins 10 clients)
  • Compétent: vous pouvez vivre du coaching notamment payer toutes vos factures grâce aux revenus issus du coaching
  • Expérimenté: vous créez des clients sur invitation et recommandation uniquement
  • Virtuose: vous créez des clients quand vous voulez
  • Maître: vous pouvez prendre des vacances et créer des clients, gagner de l’argent même en dormant

3EME PARTIE: LE COACHING SANS PEUR

Pour coacher sans peur, vous devez être convaincu que chaque fois que vous coachez quelqu’un, vous changez le monde, son monde.

  1. Faites vivre une expérience extraordinaire et inoubliable à votre prospect dès la première conversation. Servez chaque prospect ou client si puissamment qu’il n’oubliera jamais cette conversation pour le reste de sa vie.
  2. Croyez à fond en vos clients, plus qu’eux même ne le font. Pour cela demandez-vous qui sont les clients de vos rêves, ceux qui vous inspirent. Puis invitez-les à une conversation puissante avec vous.
  3. Creusez à fond, le plus loin possible avec votre client: trouvez son rêve secret le plus enfoui, le “but du but”, ses peurs les plus secrètes et profondes.
  4. N’ayez pas peur du silence et des pauses lors des conversations car ce sont des outils puissants de coaching. Laissez votre client réfléchir et parler. Écoutez-le attentivement.
  5. Faites attention à ce que vous ressentez pendant le coaching. Utilisez votre intuition.
  6. Écouter avec attention est une compétence clé pour un coach. Vous n’avez pas besoin d’être un expert du domaine du client car vous n’êtes pas consultant mais coach. Ne confondez pas les deux.
  7. Faites attention aux mots utilisés par votre client car son langage vous montre comment il voit le monde. Changer son point de vue, sa manière de voir les choses et vous changerez son monde.
  8. Ne rentrez pas dans le jeu de votre client. Challengez-le car il est ce qu’il veut être. Vous n’êtes pas son pote mais son coach.
  9. Montrez qui vous êtes, ne cachez rien. Soyez transparent avec lui.
  10. Votre client est maître de sa vie: il crée son propre monde même s’il n’en a pas conscience. Voyez la puissance de votre client.
  11. Tout ne dépend pas de vous. Il y a aussi une dimension spirituelle qui vous dépasse.
  12. Sachez clairement à partir de quoi vous parlez (ex: votre tête, votre cœur..) et à quoi vous parlez (ex: la tête de votre client, ses tripes,..).
  13. Demandez la permission au client de creuser au plus profond, de parler de sujets sensibles.
  14. Soyez sûr que le coaching peut faire des miracles et faites le savoir au client. Mettez-le dans des conditions propices à sa transformation.
  15. Investissez-vous aussi dans du coaching pour vous: vous ne pourrez pas aller avec votre client plus loin que vous n’êtes allé vous-même.
  16. Soyez-vous-même car vous êtes unique!
  17. Engagez-vous à fond!
  18. N’ayez pas peur de l’échec. Soyez prêt à échouer encore et encore. Persévérez!

Plus vous coacherez des gens, meilleur coach vous serez. Donc faites-le dès que vous en avez l’opportunité.

N’ayez pas peur des refus. Un client peut revenir plus tard sur sa décision et vous dire “oui”. Les “oui” font partie du monde des “non”. Du coup, il faut faire des propositions à un maximum de personnes pour avoir des “oui”.

Soyez franc avec vos clients: dites leur toujours la vérité sur ce que vous pensez de leurs problèmes.

Concentrez-vous sur un client à la fois, celui qui est juste en face de vous. Concentrez votre vie sur la sienne et faites en sorte que le client partage tout avec vous.

servir-une-personneCrédit Photo : Sea turtle

« Concentrez-vous sur la personne en face de vous.
Demandez-vous « Comment puis-je servir cette personne de manière si puissante qu’elle n’oubliera jamais cette expérience pour le reste de sa vie »

Évitez les échanges par email. Privilégiez plutôt les appels et les rendez-vous physiques. D’ailleurs, même dans vos emails, apportez de la valeur au client.

En coaching il ne s’agit pas d’information mais de transformation. N’ayez pas peur du client. Soyez très proche de lui et faites preuve d’empathie. Fixez lui un objectif très élevé pour qu’il s’engage vraiment. Vous n’aurez ainsi que des clients avec des résultats performants.

La plus grosse erreur pour un coach est de faire passer ses propres besoins et ses peurs avant ceux du client. Beaucoup de coachs ne sont pas assez professionnels dans leur coaching car ils ne le considèrent pas comme un vrai boulot. Ne confondez pas une simple conversation “sociale” avec une vraie séance de coaching durant laquelle vous changez la vie de votre client. Un client qui paye est plus attentif qu’un ami que vous aidez gratuitement. Ne faites pas payer vos clients pour ce que vous faites ni pour votre temps. Ils payent pour le changement dans leur vie, la réalisation de leurs rêves. Montrez leur ce qu’ils peuvent atteindre grâce à vous.  Vos clients obtiendront des résultats extraordinaires si vous leur proposez des challenges extraordinaires.

N’attendez pas, coachez un maximum de personnes. N’hésitez pas à augmenter vos tarifs de coaching et de le proposer à vos clients potentiels. Ne prenez en coaching que des clients motivés. Enfin, parlez de vous et de vos réussites pendant le coaching, racontez votre histoire.

4EME PARTIE: APPROFONDIR LE TRAVAIL INTÉRIEUR

De nos jours, le coaching n’est plus un luxe réservé à une élite. Cette activité s’est vraiment démocratisée. Aujourd’hui, beaucoup de gens et d’entreprises plébiscitent les coachs. Malheureusement, beaucoup ne savent pas comment créer des clients performants qui s’investissent à fond et qui sont prêts à investir en eux-mêmes des sommes élevées pour du coaching.

Le secret pour réussir est qu’il n’y en a pas. Ça ne sert à rien de chercher un gourou ou une méthode miracle. Il faut tester et trouver ce que vous aimez faire et ce qui marche pour vous. Soyez-vous même!

  • Pratiquez le coaching régulièrement pour vous améliorer, “encore, encore et encore”. Si vous avez envie de faire quelque chose, faites le maintenant!
  • Concentrez-vous sur ce qui aide les gens. En effet, ce sera facile pour vous d’augmenter vos tarifs si vous voyez les résultats incroyables de vos clients, leur transformation. Soyez plus qu’un concept, soyez vraiment à fond avec vos clients. Dites-vous que s’ils n’avaient pas investi en vous, ils auraient dépensé cet argent dans autre chose qui ne leur ferait pas progresser.
  • Si vous servez quelqu’un de nouveau chaque jour, ça vous changera la vie. N’oubliez pas qu’on récolte ce que l’on sème. Si vous répandez du bien autour de vous, les gens vous le rendront bien au bout d’un moment. Il ne faut pas espérer un retour sur le court terme.
  • Demandez-vous qui vous aimeriez coacher, vos clients idéaux et proposez leur de les coacher. Attention, prenez le temps de mettre en place une relation puissante avec eux avant de faire une proposition.

Ça ne sert à rien de dire aux gens que vous êtes coach. A la place, montrez leur, faites leur vivre une expérience de coaching inoubliable! Vos clients payent plus que pour une heure de coaching: ils payent surtout pour tout ce que vous avez fait pour être ce que vous êtes aujourd’hui (les formations, les livres, les séminaires…)

  • Pensez exponentiel et non par palier : focalisez-vous plus sur vos prochains clients que sur l’aspect de votre site web ou vos cartes de visite.
  • Faites chaque jour la liste des choses que vous voulez faire, et concentrez-vous sur les activités et les personnes importantes qui vous permettent de gagner de l’argent. Ça ne sert à rien de remplir son emploi du temps en tâches juste pour faire plaisir aux autres car c’est l’un des plus gros obstacles à votre succès.
  • Prendre son temps est la clé du succès. Prenez votre  temps pour préparer votre prochaine séance de coaching, pour écouter vos clients et pour aller au fond des choses avec eux. Pensez également à prendre du temps régulièrement pour ne rien faire: juste un moment seul, en silence et laissez place à votre créativité.
  • N’arrêtez pas de travailler sous prétexte que vous n’avez ni l’énergie ni l’espoir: fixez-vous des objectifs quotidiens, hebdomadaires et respectez les. Mesurez les activités et non les résultats.

Vos clients ne payent pas pour du coaching mais pour leurs rêves et ça, ça n’a pas de prix. Si les clients comprennent qu’ils atteindront leur plus grand rêve grâce à  vous, ils prendront le temps et ils trouveront l’argent.

montrer l'invisibleCrédit Photo : crazymedia

« Montrez à vos clients ce qu’ils ne peuvent pas voir.
Dites à vos clients ce que personne d’autre n’a osé leur dire auparavant. Et vous aurez tous les clients que vous désirez »

Concentrez-vous sur le nombre et le montant de vos propositions plutôt que sur vos facturations. Eh oui, vous contrôlez vos propositions et non les facturations. Mettez en place une routine, un système pour réussir. Il peut varier d’une semaine à une autre mais il faut en avoir une pour pratiquer et progresser.

N’ayez pas peur de l’échec.
Au contraire, il faut persévérer, échouer plusieurs de fois et au bout d’un moment, vous y arriverez. Continuez à essayer, continuez à échouer, peu importe, essayez encore, échouez encore,  échouez mieux, de façon spectaculaire! Soyez fiers de vos erreurs, prenez des risques.

C’est important en tant que coach d’avoir vous-même un coach. Comment pouvez-vous demander à un client d’investir dans un coach si vous n’êtes pas prêt à le faire pour vous?
Vous voulez avoir un coach non parce que vous en avez besoin, mais parce que vous en voulez un: croyez en la puissance du coaching et partagez avec vos clients vos propres résultats obtenus avec votre coach.
Personne n’a besoin d’un coach mais si vous voulez booster votre impact et vos revenus, vous en voudrez un. Trouvez le coach qui vous convient et qui surtout faites ce qu’il vous conseille.

Une vente ne se fait pas sans conversation. Apprenez à vous connecter et à vous déconnecter aux tâches les plus importantes pour vous faire progresser dans votre business (exemple: rendez-vous pour des conversations, vous investir à fond, être avec votre client…). Augmentez le nombre de minutes actives et utiles chaque jour.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Bit Literacy

Augmentez votre estime de vous.
Pour cela, notez dans un journal tous les retours positifs que vous avez de vos fans (mails, coup de fil…). Lorsque vous sentez que votre motivation et votre confiance en vous diminuent, relisez ce journal pour vous remotiver. N’ayez besoin de personne (amis ou famille) pour le faire. Soyez maître de votre propre estime de vous. Si vous n’avez pas confiance en vous, vous ne serez pas à l’aise pour demander des sommes importantes pour votre coaching, vous ne coacherez pas sans peur et les clients vont le ressentir. En effet, quand votre estime de vous est au plus haut, c’est rassurant pour le client qui se dit qu’il a choisi la bonne personne, le bon coach. Pour réussir dans ce métier, il faut éviter absolument les baisses de motivation car les clients le ressentent immédiatement.

Pour la plupart des gens, leur patron idéal est celui qui leur fait faire ce qu’ils sont capables de faire. Eh bien, c’est aussi le rôle d’un coach. On a l’impression que ce n’est pas simple de vendre car on ne nous l’apprend pas à l’école. Tout apprentissage demande la volonté de souffrir un petit peu. Focalisez-vous sur ce qui vous fait peur et faites-le encore et encore jusqu’à y arriver parfaitement.

Soyez-vous même, vous êtes unique dans ce monde. N’essayez pas de ressembler aux autres – ceux qui réussissent – pour réussir vous-même. Soyez authentique, trouvez et faites ce que VOUS avez envie de faire. Prenez le risque d’être vous-même pour avoir une vie formidable.

Il y a une différence entre décider de faire quelque chose et le faire. Passez à l’action maintenant. Trouvez maintenant une petite action à faire aujourd’hui pour créer votre premier client et faites-le, même si vous n’êtes pas prêts à 100%.

La fin de de The Prosperous Coach est le début de votre histoire. Demandez-vous à chaque fois comment servir de façon puissante la personne en face de vous. Faites de chaque conversation une expérience inoubliable pour le reste de sa vie. Soyez prêt à voir un miracle se produire, une conversation après l’autre.

Conclusion du livre « The Prosperous Coach» par Adriana du blog Job de Rêve International:

Je pense que The Prosperous Coach est incontournable pour tous les coachs – débutants ou confirmés – mais aussi pour tous ceux qui sont au service de clients ou qui travaillent dans l’accompagnement. Les élèves de Rich Litvin et Steve Chandler payent des milliers de dollars pour les conseils et les concepts qui se trouvent dans ce livre.

Ils remettent en cause nos craintes et nos fausses excuses (ex: “je ne sais pas comment trouver des clients”, “je n’ose pas demander de l’argent à mes clients”…) et surtout, ils nous donnent des solutions concrètes.

Si nous pratiquons régulièrement les 18 disciplines recommandées par Steve dans la 2ème partie du livre, nous pouvons augmenter notre impact et nos revenus de façon significative. Ma préférée est la n°1: “Vendre l’expérience du coaching et non le concept du coaching”. En effet, c’est plus efficace de montrer à quelqu’un ce qu’est le coaching en lui faisant vivre une expérience de coaching lors d’une conversation qui va changer sa vie plutôt que d’essayer de lui expliquer comment ça va se passer.

Steve et Rich nous montrent que nous pouvons vivre du coaching sans perdre de temps avec des activités annexes. En effet, ils brisent le mythe stipulant qu’il faut investir du temps dans pleins d’actions marketing pour se faire connaître, comme le fait d’avoir un blog ou d’être présent dans les réseaux sociaux. Ils nous font voir l’essentiel finalement: se mettre en relation avec les clients qu’on rêve de coacher, préparer nos conversations avec eux, une après l’autre et enfin leur proposer de les aider à atteindre leurs objectifs impossibles.

Ce sont vraiment des conseils pratiques, pragmatiques et puissants remplis de sagesse basés sur leurs propres expériences de coachs à succès. Ce livre est totalement inspirant et pratique en même temps.

Ce livre a complètement changé ma façon de voir le coaching.
D’ailleurs, je l’ai lu plusieurs fois, ce qui m’arrive rarement. A chaque relecture, je suis surprise d’apprendre encore quelque chose. Ce livre m’a fait vibrer car je me suis reconnue dans plusieurs situations exposées dans ce livre.

  • J’ai adopté complètement cette méthode dans ma manière d’appréhender le coaching pour moi et mes clients. J’ai vu les résultats dès le début, en pratiquant uniquement certains conseils.
    Si je devais donner un mot pour exprimer ce que j’ai ressenti en lisant ce livre, c’est “waouh!”. Pas uniquement parce qu’il donne des conseils et des stratégies de qualité mais pour le changement d’état d’esprit qu’il provoque. J’avais tendance à me sous-estimer et surtout sous-estimer la valeur de ce que j’apportais à mes clients.
    Au lieu de me focaliser sur mes tarifs, je me suis focalisée sur les résultats que j’obtenais avec mes clients, les changements dans leur vie et c’est là que j’ai cessé d’avoir peur de faire des propositions à mes clients.
  • Ce livre m’a fait également réfléchir sur mon rapport à l’argent qui était largement basé sur mon éducation et j’ai travaillé sur mes fausses croyances pour dépasser mes propres limites et ouvrir mon champ des possibles. J’ai compris, grâce à The Prosperous Coach que le principal obstacle à ma réussite, c’était moi.

Si Rich et Steve ont réussi à avoir un tel succès avec ces conseils, je me suis dit que j’étais aussi capable de le faire.

J’ai lu ce livre au bon moment. Plusieurs des fans de mon blog, des partenaires ainsi que des personnes que j’ai accompagnées dans leur recherche d’emploi à l’international, m’incitaient à me lancer dans le coaching car ils trouvaient que mes conseils avaient changé leur vie. J’avais du mal à me faire à cette idée car cela ne faisait pas partie initialement de mes objectifs. J’avais lancé mon blog Job de Rêve International pour donner mes meilleurs conseils à ceux qui souhaitaient décrocher leur job de rêve à l’international. Me lancer dans le coaching n’était pas un scénario que j’avais envisagé. Ce livre a été une révélation pour moi et m’a vraiment décidé à me lancer dans cette aventure. Je me suis formée, j’ai ensuite pratiqué le coaching régulièrement en invitant de nombreuses personnes à des conversations puissantes et j’ai appliqué les conseils du livre, les uns après les autres. J’ai obtenu des résultats incroyables dès le début et je me rends compte que je me suis trouvée une vraie vocation. J’ai toujours aimé aider les autres, servir mes clients mais de là à en faire un métier, je ne l’aurais jamais imaginé avant ce livre.

Je vous recommande vivement ce livre si:

  • vous êtes un coach ou un consultant en difficulté,
  • vous doutez de vous,
  • vous souhaitez savoir ce dont vous avez besoin pour développer votre activité de coaching avec des clients performants, motivés et qui sont prêts à investir de grandes sommes d’argent pour atteindre leurs objectifs avec vous.

“The Prosperous Coach” vous permettra de faire le point sur ce que vous voulez et surtout vous donnera les bonnes pratiques pour augmenter vos revenus tout en menant le style de  vie que vous désirez.

Certes, il ne donne pas tous les outils dont vous aurez besoin pour être un coach extraordinaire pendant vos séances avec vos clients mais il vous aidera à changer une chose qui vous empêche d’avancer: votre état d’esprit.

Si vous avez l’impression de vous noyer dans vos activités de consultant, blogueurs ou coach, je vous conseille ce livre qui vous permettra d’aller à l’essentiel.

Qu’est-ce qui rend le livre The Prosperous Coach spécial?

Ce livre est une bouffée d’oxygène. Il change la donne, ce qu’on a l’habitude d’entendre dans les formations classiques de coaching. Il nous montre les spécificités du métier de coach. Il nous libère de toutes ces activités chronophages de marketing, réseaux sociaux et de networking. Il se concentre sur la magie, le miracle d’un coaching puissant. Ils nous donnent une méthode claire pour devenir des coachs de haut niveau et comment en vivre sans complexe.

Points forts :

  • Des conseils clairs, simples, précis et pragmatiques
  • On apprend à aller à l’essentiel pour être un bon coach
  • Les chapitres sont courts, faciles à lire avec un style plus “oral” qu’écrit. On n’a vraiment l’impression que les auteurs nous parlent directement.
  • Très inspirant, surtout si vous avez du mal à vivre du coaching et à avoir des clients
  • Rich et Steve partagent avec nous ce qui a marché pour eux pour devenir des coachs à succès sans pour autant nous empêcher de trouver notre propre voie pour le faire
  • Les conseils sont basés sur leurs expériences et de vraies études de cas, de vraies histoires pratiques et non théoriques
  • Les auteurs abordent un sujet qui était peu traité jusque-là: comment vendre des prestations de coaching, comment vivre du coaching

Points faibles :

  • Rich et Steve insistent sur le fait qu’un coach qui veut réussir ne doit pas perdre de temps sur les réseaux sociaux alors que ces outils sont devenus incontournables aujourd’hui pour se faire connaître. D’ailleurs, Rich a un site web et est présent dans les réseaux sociaux. Je pense qu’il faut trouver un juste milieu.
  • La méthode est claire pour créer des clients mais pas assez pour mener à bien une séance de coaching. C’est important de créer des clients pour vivre du coaching mais il ne faut pas oublier d’être un bon coach pendant la séance de coaching. Ils le répètent plusieurs fois qu’il faut faire vivre une expérience inoubliable à son client mais ne donnent pas assez de détails pour y arriver.
  • Les auteurs conseillent de commencer par ses proches et son cercle d’amis et de connaissances pour créer des clients mais ce n’est pas chose aisée pour tout le monde, surtout pour ceux qui souhaitent bien séparer leur vie privée de leur vie professionnelle. Aucune alternative n’est proposée.

La note d’Adriana GEORGES du blog Job de Rêve International:

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous lu The Prosperous Coach ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (2 votes, moyenne: 4,50 out of 5)

Loading...

Lire plus de commentaires sur “ The Prosperous Coach ” sur Amazon

Acheter le livre “ The Prosperous Coach ” sur Amazon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

15 Commentaires pour :

Le coach prospère – Augmentez vos revenus et votre impact pour vous et vos clients

  • Marie-José

    2 Nov 2015 à 08:04

    Bonjour Olivier,

    Personnalité et Livre qui semblent super intéressants et ça a l’air d’être pragmatique.

    Même si bien entendu, il faut l’adapter à ceux que l’on est ; à notre personnalité.
    En tout cas, ça donne envie d’aller plus loin… dans la lecture et dans la mise en action !

    Je vais déjà me procurer ce livre…

    Bonne journée.

    Répondre



    • Adriana

      2 Nov 2015 à 19:48

      Bonjour,
      Je suis d’accord avec toi Marie-José. Rich et Steve donnent certes de très bons conseils dans ce livre. N’éanmoins c’est important d’apporter sa petite touche personnelle, de se l’approprier pour être complètement à l’aise et être un coach unique! Je te le recommande ce livre. Moi je l’ai lu du début à la fin sans m’arrêter 🙂

      Répondre



    • charles

      2 Nov 2015 à 12:16

      Livre acheté directement. Il y a deux ans je me rendais à Nantes pour un entretien d’embauche. J’ai rencontré un coach dans le TGV, alors que nous étions bloqué pendant plusieurs heures. C’est incroyable comment il à pu remettre en question plusieurs de mes principes. J’ai d’ailleurs failli reprendre le train retour directement…. Ce fût une expérience incroyable et surtout gratuite. Je suis d’accord qu’il ne faut pas perdre de temps sur les supports de communications. Je n’ai pas de carte de visite par exemple (le roi est proche de 0). C’est vous qui devez entretenir la relation client et non l’inverse. Par contre les supports digitaux sont incontournables et remplacent la carte de visite. Je reste persuader que nos proches peuvent être nos clients. à condition de bien limiter les frontières. Les contrats sont d’ailleurs plus minutieux avec un amis. Et un ami qui me propose une prestation me fait plus que plaisir. Cela veut dire que son projet abouti et qu’il me fait confiance pour l’évaluer.

      Répondre



      • Adriana

        8 Nov 2015 à 10:36

        Bonjour Charles,
        En effet, aujourd’hui les cartes de visite ne sont plus trop utiles. J’ai une pile de carte de visites de personnes que j’ai rencontrées mais au final, je les entasse et je ne les regarde pas. J’ai plutôt le réflexe de les demander en contact dans les réseaux sociaux comme Linkedin.
        Je garde aussi un souvenir inoubliable de ma toute première séance de coaching qui m’a vraiment changé la vie. Et aujourd’hui, c’est ce qui me motive le plus quand je coache quelqu’un. J’essaye de lui apporter un maximum de valeurs.
        J’ai coaché une amie proche il y a quelques temps qui souhaitait partir à l’étranger. Après notre séance, elle s’est rendue compte que ce qu’elle voulait vraiment, c’était créer son entreprise. Elle pensait que c’était un rêve inaccessible donc elle ne l’envisageait pas. Notre séance a été une révélation et elle s’est lancée 🙂 Je suis d’accord avec toi, le fait que ce soit une amie, ça m’a fait vraiment plaisir car effectivement, elle m’a fait confiance jusqu’au bout.
        En tout cas, bonne lecture. Je pense que ce livre va te plaire 😉
        Adriana

        Répondre



      • Sandie

        5 Nov 2015 à 10:50

        Bonjour Adriana, j’ai lu ce livre l’an dernier et j’avais bien aimé.

        Je faisais partie du groupe de Rich Litvin sur les défis, c’était sympa mais un peu trop intense pour moi à ce moment-là.

        J’aime beaucoup Steve Chandler, j’aime aussi beaucoup ce qu’il fait avec Jason Goldberg, The Not So Serious Life, que je recommande vivement.

        Steve est quelqu’un de simple, disponible, généreux, il suffit de s’inscrire à sa mailing liste pour recevoir des cadeaux par la poste (livres etc.) ! Si ça c’est pas un bon plan marketing 😉

        Ses newsletters sont top et loin de ce que nous avons l’habitude de recevoir, c’est parfois juste une phrase mais il va droit au but.

        J’aime aussi le fait qu’il ait vu quelque chose récemment sur l’esprit humain (la base de mon travail), une raison de plus de le suivre !

        Merci pour cette chronique 🙂

        Répondre



        • Adriana

          8 Nov 2015 à 10:42

          Merci Sandie pour ton commentaire 🙂

          Ritch et Steve n’ont pas fait qu’écrire ce livre pour donner des conseils: ils appliquent réellement leurs conseils au quotidien.

          Je suis encore bluffée par leur générosité: tous les conseils, astuces qu’ils donnent gratuitement via leurs newsletters, les réseaux sociaux et aussi les cadeaux inopinés 🙂

          Je ne connaissais pas “The Not So Serious Life”, je viens de m’inscrire. Merci pour cette information 😉

          à bientôt,

          Adriana

          Répondre



        • Emmy

          19 Avr 2016 à 14:27

          Bonjour !!
          Je suis coach en France et je reviens d’un intensive avec Rich. Je viens d’apprendre que le livre a été traduit en Francais et j’aimerais créer une communauté de coachs francophones intéressés pour réfléchir sur ce sujet. Avant d’aller plus loin, je cherche à comprendre où a été traduit le livre? Pourriez vous svp me renseigner? merci 🙂

          Répondre



          • Sandie

            19 Avr 2016 à 14:45

            Bonjour Emmy,
            Je ne vois pas de version francaise pour le moment.
            J’ai ete “laser coached” par Rich en fevrier, c’etait tres interessant.
            N’hesite pas a m’en dire plus sur la communaute.

            Répondre



          • Brigitte

            24 Nov 2016 à 11:47

            Bonjour et merci pour cet article,
            En formation de coach professionnel en ce moment à la Haute école de coaching (peut-être connaissez-vous ?), je cherche un ouvrage sur lequel travailler pour un devoir et celui-ci me semble pertinent. J’ai hâte de me lancer dans cette superbe aventure humaine au terme de ma formation ! Cet article me donne de l’espoir pour la suite.
            Brigitte

            Répondre



            • emmanuelle

              7 Juin 2017 à 14:16

              Bonjour, existe-il- une traduction en français de ce livre? merci

              Répondre



              • emmanuelle

                7 Juin 2017 à 14:16

                Bonjour, existe-t-il- une traduction en français de ce livre? merci

                Répondre



                • Alexandra

                  26 Sep 2017 à 18:17

                  Il me semble que la traduction du livre va bientôt paraître : https://livre.fnac.com/a10890892/Steve-Chandler-Profession-coach

                  J’ai aussi vu ce livre de Steve Chandler :
                  https://www.decitre.fr/livres/37-facons-de-developper-votre-activite-de-coach-9791097140038.html

                  Répondre



                  • Guillaume

                    20 Jan 2018 à 09:21

                    En tant que coach en début d’activité, ce livre m’intéresse au plus haut point, avec des techniques, notamment celle concernant les clients, dont on ne vous parle absolument pas en école de coaching.
                    Cependant, j’ai relevé dans ce résumé certains points que je trouve “archaïques”, comme le fait de se passer des réseaux sociaux, alors que justement, je pense (peut être à tord) que l’avenir du coaching se situe en partie sur internet. Et puis il est mentionné plusieurs fois “l’expérience inoubliable” au client, mais j’ai beaucoup de mal à cerné ce que cela pourrait être. Peut être que la lecture du livre en entier m’apporteront un éclairage là dessus.
                    Merci pour ce résumé très complet qui m’a donné envi de lire cet ouvrage qui m’aidera, et c’est sur, dans le développement de mon activité.

                    Répondre



                    • Mikael

                      13 Mar 2019 à 12:55

                      Je m’intéresse au coaching
                      auriez vous des livres intéressants pour animer des séances de coaching.

                      Répondre




                      • […] conclusion, Libérez votre créativité agit comme un vrai coach perso en proposant un programme construit sur 12 semaines. Et rien ne t’empêche de le […]

                        Répondre









                        Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                        Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.