Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan

vendre ses créations en ligne James dillehay

Résumé de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » de James Dillehay : l’auteur met son expérience et ses conseils au profit des nouveaux entrepreneurs afin de les aider à créer une boutique en ligne qui sera rentable sur le long terme.

Par James Dillehay, 2021, 134 pages, titre original : « Sell Your Crafts Online – The Handmaker’s Guide »

Table des matières

Chronique et résumé de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » de James Dillehay

Chapitre 1 : Monter son affaire

Une fois que vous avez décidé de lancer votre entreprise, certaines étapes sont à respecter. Aussi, pour vous aider dans votre création, James Dillehay propose de vous accompagner et de vous donner ses conseils avisés tout au long de son livre « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan« .

1.1 – Comment bien choisir le nom de votre entreprise ?

Avant de créer votre entreprise, il est essentiel de bien réfléchir au nom que vous allez lui donner. D’une part parce que c’est ce dernier qui va permettre à vos futurs clients de se faire une idée de votre business. D’autre part, vous serez amené à l’utiliser souvent, sur des supports papier (cartes de visite notamment) comme sur votre site internet.

James Dillehay conseille aux jeunes entrepreneurs d’opter pour un nom d’entreprise court et facilement mémorisable. Il est tout à fait possible de choisir votre propre nom. L’auteur émet toutefois une mise en garde : il faudra penser à vérifier, sur Google, que celui-ci ne soit pas déjà utilisé par une autre entreprise. Si tel est le cas, il est préférable de choisir une dénomination qui vous est propre.

1.2 – Faut-il disposer d’un compte courant d’entreprise, de permis ou licences commerciales ?

L’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan«  indique que les plateformes de ventes telles que Etsy.com n’exigent pas de licence commerciale pour vendre ses produits dans une boutique en ligne. Via ces plateformes, vous pourrez alors rapidement créer votre société et profiter de vos revenus. En amont, il est, par contre, essentiel de créer un compte bancaire dédié à votre activité. En effet, vos revenus sont soumis à l’IRS et pourront être contrôlés. Pour éviter d’éventuels soucis, l’auteur préconise l’ouverture d’un compte courant d’entreprise. James Dillehay alerte toutefois sur le fait que certaines banques peuvent exiger de disposer d’une licence commerciale avant toute création de compte. Pensez donc à vérifier si vous en aurez besoin.

1.3 – Comment accepter les paiements par carte de crédit ?

L’auteur met en avant que 80 % des acheteurs préfèrent utiliser une carte bancaire pour leurs achats hors ligne. C’est pourquoi, si vous souhaitez proposer vos produits sur des places de marché, l’utilisation d’un terminal de paiement s’avère utile. Grâce à des applications, il vous est possible d’utiliser votre smartphone comme terminal de paiement.

1.4 – Comment tenir son registre de comptabilité ?

L’IRS (International Revenue Service) oblige toutes les entreprises à tenir un historique des opérations financières réalisées. Pour cela, vous pourrez utiliser soit un petit carnet, soit un logiciel en ligne qui vous permettront en fin d’année de fournir un bilan comptable.

Chapitre 2 : Créer sa marque en ligne

Le deuxième chapitre de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » explique que la mise en place d’une stratégie de marque peut aider vos articles à mieux se vendre et accroître l’engagement de vos clients.

L’auteur indique que, lors de votre promotion en ligne, votre présentation devra vendre à votre place. Pour cela, il sera possible d’utiliser du matériel promotionnel qui aidera les clients à se souvenir de vous.

2.1 – Les indices de marque

James Dillehay met en avant les éléments qui favoriseront une bonne première impression pour vos éventuels futurs clients. Il s’agit de :

  • Votre histoire,
  • Le nom de votre entreprise,
  • Votre authenticité,
  • Les visuels que vous allez utiliser,
  • Votre logo,
  • Votre pitch d’ascenseur,
  • Les polices et couleurs employées,
  • Vos coordonnées.

Pour vous aider à mieux concevoir votre look, il est intéressant de regarder comment les vendeurs qui ont du succès ont fait pour consolider la marque de leur entreprise.

2.2 – Les types de matériel promotionnel

Les supports promotionnels vous permettront d’utiliser les indices de marque définis plus haut. Il existe aujourd’hui différents formats et supports pour promouvoir votre marque :

  • La vidéo,
  • Les cartes de visite,
  • Des étiquettes pendantes sur les articles en vente avec des détails concernant le produit,
  • Des cartes de remerciement,
  • Un message sur répondeur,
  • Des cartes postales, bons-cadeaux, étiquettes autocollantes, chèques, etc.

Tous ces éléments vous permettent de toucher votre cible à différents moments et de communiquer votre histoire ainsi que les valeurs de votre marque.

2.3 – Les fournisseurs de conception graphique

Il est important d’offrir à vos clients un design mémorable sur vos supports marketing et des images de qualité de vos produits. James Dillehay suggère différents sites pour vous aider à concevoir vous-même votre design et votre logo, comme par exemple : Canva.com, Snappa.com, Fotor.com

Si vous souhaitez externaliser la conception de votre design, l’auteur préconise plusieurs plateformes, notamment Fiverr.com, Hatchwise.com, Etsy.com.

L’auteur liste aussi des plateformes proposant des services d’impression.

Chapitre 3 : Utiliser les images pour mieux vendre

utiliser les images pour vendre

Selon l’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan« , des photos exceptionnelles permettent de mieux convertir les clients en ligne en acheteurs. Pour vous aider à bien sélectionner vos images, il est important de déterminer à quels types elles appartiennent. Ci-dessous vous trouverez les différentes catégories d’images listées par James Dillehay. Il peut s’agir d’images :

  • De produits uniquement : sur fond blanc pour mettre en avant les articles.
  • Montrant les étapes de fabrication.
  • D’instructions étape par étape : pour expliquer comment utiliser le produit.
  • D’ambiance et de style de vie : avec de vrais clients utilisant vos produits.
  • Pour un jury : à soumettre à des foires d’art et d’artisanat.
  • Représentant des portraits de vous.

Si votre entreprise ne dispose pas de budget pour choisir un photographe, pensez aux plateformes pour freelances où vous trouverez des professionnels aux tarifs abordables.

Chapitre 4 : Fixer le prix de ses articles « faits main » pour la vente en ligne

4.1 – À quoi correspond le prix de vente au détail et le prix de vente en gros

La vente de vos produits pourra se réaliser de deux manières : soit directement auprès de clients, produit après produit, soit en passant par des revendeurs. Les prix ne seront pas les mêmes suivant le choix que vous ferez :

  • Le prix en détail est le montant que vous demandez pour une pièce lorsque vous la vendez directement à un client.
  • Le prix de vente en gros, quant à lui, correspond au prix que vous fixez lorsque vous passez par un revendeur, via une boutique par exemple. Dans ce dernier cas, il est important de comprendre que le magasin fixera le prix des articles entre deux à deux fois et demie plus cher que ce qu’il a payé.

Selon James Dillehay, vous devez connaître vos coûts de production pour déterminer ces différents prix. L’auteur précise qu’il n’existe pas de meilleur modèle entre les deux, cela dépendra de votre situation et de vos envies.

4.2 – Combien les acheteurs paieront-ils ?

Le prix que vous fixerez pour vos articles dépendra également de ce que vos potentiels clients seront prêts à payer pour obtenir votre produit. Pour vous aider à trouver le prix que les acheteurs sont prêts à débourser, vous pourrez parcourir les pages de produits similaires au vôtre sur Etsy ou Amazon Handmade. De même, en vous rendant sur les marchés et les foires, vous pourrez constater combien les gens sont prêts à dépenser pour votre article. Attention à ne regarder que les produits qui ont été effectivement vendus, ils vous donneront une bonne indication pour le prix à fixer.

4.3 – Qu’est-ce que les coûts des marchandises et les coûts de production ?

  • Le coût des marchandises est ce que vous allez dépenser pour fabriquer votre produit. Il comprend tous les frais liés au matériel, à la main-d’œuvre ainsi que les frais généraux.
  • Le coût de la main-d’œuvre sera le salaire horaire que vous vous payez ou celui que vous allez restituer à vos salariés. Il s’agit de la valeur monétaire du temps passé pour la création de l’article.
  • Les frais généraux, quant à eux, représentent toutes les dépenses que vous payez pour le bon fonctionnement de votre entreprise. Il peut s’agir d’un permis commercial, du loyer ou encore de la facture de votre téléphone.

4.4 – Quelle est votre marge bénéficiaire ?

Votre marge bénéficiaire constituera la différence entre le coût des marchandises et le prix auquel vous souhaitez la vendre. Comme le souligne James Dillehay, la connaissance de cette dernière vous permettra de faire des choix de croissance en déterminant combien vous pourrez investir pour des salariés, des annonces publicitaires ou si vous pouvez vous permettre la livraison gratuite.

Chapitre 5 : Planifier son marketing 

Si vous souhaitez créer une entreprise dans le but de ne plus être salarié, il est essentiel d’être organisé et d’avoir une stratégie marketing. Pour cela, il est important de savoir qui sont vos clients potentiels afin de cibler au mieux les différentes communications que vous allez leur faire.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Cassez la baraque

planifier son marketing pour vendre ses créations en ligne

5.1 – Itinéraire marketing suggéré pour les débutants

Si vous êtes novice dans la création d’entreprise, il sera préférable d’utiliser Etsy comme un terrain d’entraînement : vous lancerez alors votre affaire à travers la mise en place d’une boutique Etsy.

Sinon vous avez également la possibilité de débuter avec Pinterest, Facebook ou Instagram. Chacune de ces plateformes vous permettra de créer une boutique en ligne et de vendre vos articles à partir de vos posts et de vos publications.

5.2 – Itinéraire marketing suggéré pour un essor des ventes 

Avant de vouloir augmenter vos ventes en proposant vos produits sur plusieurs plateformes, il sera préférable de vous concentrer sur une seule boutique en ligne. En effet, l’auteur suggère d’attendre d’avoir réussi à générer des ventes régulières via une plateforme avant de débuter sur d’autres marchés. Au fur et à mesure de votre activité, vous saurez quand le moment sera idéal pour accroître votre entreprise en travaillant sur plusieurs marchés.

5.3 – Utiliser un agenda ou un calendrier marketing

Pour éviter de vous perdre dans la multitude de tâches nécessaires au bon fonctionnement de votre entreprise, il peut être pertinent de planifier vos actions. Avec un agenda ou un calendrier marketing, vous pourrez cibler les actions les plus rentables à suivre et mesurer.

Chapitre 6 : Maîtriser le trafic des moteurs de recherche avec une stratégie SEO 

Le sixième chapitre du livre « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » aborde le référencement naturel, appelé aussi SEO.

Le SEO est l’utilisation de différentes techniques pour améliorer l’affichage d’une page web dans les résultats des moteurs de recherche en fonction d’une requête clé. Il s’agit d’un moyen gratuit pour pousser vos produits à la vente. Pour réussir à optimiser au mieux votre page ou votre listing produit, il vous faudra donc établir une stratégie SEO.

6.1 – Trouver les termes de recherche que les acheteurs utilisent

Pour réussir à générer du trafic sur votre page web ou votre listing produits, il est essentiel de connaître quels sont les termes populaires tapés dans la barre de recherche. Si vous prenez des expressions peu utilisées, vous aurez peu de chances de voir de potentiels clients arriver sur votre page via le trafic organique.

Pour déterminer les mots-clés les plus populaires pour votre produit, vous pourrez vous rendre sur Etsy, Amazon handmade et taper les quatre ou cinq premières lettres d’un nom de produit qui ressemble au vôtre. Le moteur de recherche complétera alors votre début de requête avec celles qui sont le plus populaires. Si vous n’avez pas le temps, vous pourrez utiliser des outils comme Etsrank.com ou Ubersuggest.com qui vous fourniront une liste de mots-clés avec leur volume de recherche.

L’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan«  souligne que cette étape est cruciale si vous souhaitez optimiser au mieux votre page produit.

6.2 – Renforcer votre autorité grâce aux liens entrants vers vos pages

Les liens entrants d’autres sites, redirigeant vers vos pages de listing produit, sont idéaux pour renforcer le référencement naturel. Il peut s’agir d’un article de blog qui parle de votre produit avec un lien vers votre boutique Etsy.

Attention toutefois à ne pas obtenir trop de liens entrants disant la même chose, cela pourra être perçu comme du spam par Google.

6.3 – Bien placer ses mots-clés

Pour une bonne optimisation, les mots-clés devront être présents dans les éléments suivants :

  • Le titre,
  • La description,
  • Les attributs,
  • La page « à propos »,
  • Les tags,
  • L’annonce de la boutique,
  • Les catégories,
  • Les politiques de la boutique.

Chapitre 7 : Vendre sur Etsy

Etsy est la plateforme de vente idéale pour commencer votre aventure et vendre vos produits faits main. La base de la clientèle étant très enthousiaste pour le « fait main ». La création de votre boutique et son optimisation constituent un bon entraînement pour votre commerce électronique. Puis, une fois que vous aurez atteint un nombre de ventes satisfaisant sur Etsy, il sera beaucoup plus simple de commencer à vendre sur les autres plateformes comme Amazon Handmade, Facebook ou encore votre propre site web.

vendre ses créations en ligne débutant

7.1 – Les avantages des boutiques Etsy

  • Un large marché de clients fidèles avec plus de 46 millions d’utilisateurs.
  • Plus de 95 % des vendeurs travaillent de chez eux.
  • Démarrage facile et simple pour les nouveaux vendeurs.
  • Les frais pour les vendeurs sont de 5 % par vente quand sur Amazon Handmade, ils sont de 15 %.
  • Une communauté de vendeurs Etsy qui achètent également dans les autres boutiques Etsy dans le but de soutenir les articles faits main.

7.2 – Les inconvénients des boutiques Etsy

  • Beaucoup de concurrence.
  • Nécessite du travail et de la patience.
  • Etsy offre l’avantage SEO aux vendeurs proposant la livraison gratuite.
  • Sans optimisation de vos listings, vous aurez peu de chances d’obtenir des visites sur votre boutique.

7.3 – Les étapes de création sur Etsy

Pour vous aider dans la création de votre boutique sur Etsy, l’auteur expose, dans cette partie de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan », toutes les étapes clés.

  • Choisir le nom de votre boutique.
  • Créer votre listing produit.
  • Lire les directives et les politiques de Etsy.
  • Ajouter votre histoire avec des détails intéressants pour vos clients.
  • Créer votre logo.
  • Rédiger un message de bienvenue.
  • Créer vos politiques de paiement, livraison, remboursement.

7.4 – Les photos et les vidéos présentes sur votre boutique Etsy

90 % des acheteurs indiquent que la présence de photos de qualité a joué un rôle essentiel dans leurs achats. Il est donc essentiel d’inclure des images de vos produits sous tous les angles. Vous pourrez également intégrer des vidéos de personnes utilisant votre produit : l’ajout de vidéos peut augmenter votre taux de conversion de 80 %.

7.5 – Le SEO sur Etsy

Le moteur de recherche présent sur Etsy lit les titres, les tags, les catégories et les attributs de vos produits. Il trouvera ainsi les termes de recherche qui correspondront aux besoins et aux envies des acheteurs. Ces zones sont donc importantes et devront être traitées avec minutie. Le choix des mots-clés devra être approprié et fait en fonction des termes populaires. La zone la plus importante d’un « listing produit » se situe dans les 30 premiers caractères. Il faudra donc y placer les expressions les plus recherchées pour optimiser au mieux votre page. L’ajout progressif et régulier de nouveaux « listings produit » joue en faveur du SEO notamment parce qu’Etsy met en avant chaque nouveau listing dans les résultats de recherche pour aider à lancer les ventes.

Pour trouver les meilleures requêtes à utiliser, vous pourrez consulter l’historique des ventes et voir les termes de recherches les plus utilisés pour acheter un produit.

7.6 – La description de vos produits

La description de produit est essentielle, il faudra y accorder un soin particulier, notamment en faisant attention à l’orthographe et à la typographie. Vous y indiquerez comment le produit pourra changer la vie de votre client. Mettez surtout en avant la raison pour laquelle votre produit pourra rendre le quotidien plus facile. Il sera important de mentionner votre temps de traitement : plus il sera court plus vous aurez de chance de convertir.

7.7 – Le traitement accordé à vos clients

La communication avec vos clients est essentielle. Pour vous aider à entretenir de bonnes relations, Etsy a mis en place une messagerie instantanée qui vous permettra d’échanger  avec vos potentiels acheteurs en temps réel. Si un client vous pose une question, prenez donc le temps d’y répondre, et plus votre réponse sera rapide, plus vous aurez de chance de convertir.

Les avis clients sont essentiels pour toute boutique qui souhaite augmenter ses ventes. Si un client a posté un avis concernant votre produit, il sera important de le remercier. De même, si vous recevez un avis négatif, il vous faudra prendre le temps de comprendre ce qu’il s’est passé, de contacter votre client et d’essayer d’améliorer son expérience. Si vous avez réussi à le satisfaire, n’hésitez pas à le solliciter pour un nouvel avis.

7.8 – La stratégie marketing à mettre en place si les ventes de produits sur votre boutique sont faibles

Dans le cas où vos ventes sont médiocres, embauchez des vendeurs Etsy à succès pour vous aider à trouver les points négatifs de votre boutique. En parallèle, vous pourrez utiliser des éléments marketings pour essayer de capter l’attention des clients. Avec des codes de réductions ou la livraison gratuite, vous pourrez obtenir de nouveaux clients. Pensez également à augmenter votre visibilité sur les médias sociaux en contactant des influenceurs qui pourront faire la publicité de vos produits.

Chapitre 8 : Vendre sur Amazon Handmade

Fondé en 2015 pour contrer le succès d’Etsy, Amazon Handmade permet aux fabricants de produits faits main de vendre leurs produits. Bien que certains vendeurs considèrent que les ventes sur Etsy peuvent être plus importantes, Amazon Handmade offre l’avantage de disposer d’un marché énorme d’acheteurs.

amazon handmade plateforme pour créateurs

8.1 – Les avantages d’Amazon Handmade

  • Profiter du plus grand marché en ligne d’acheteurs au monde.
  • Les utilisateurs font confiance au paiement Amazon.
  • Un gestionnaire de campagne publicitaire.
  • La possibilité d’ajuster les listings produits pour de meilleures performances SEO.

8.2 – Les inconvénients d’Amazon Handmade

  • Beaucoup de concurrence.
  • Une mise en place de votre boutique plus complexe.
  • Les résultats ne peuvent s’obtenir qu’à force de travail et de patience.
  • Amazon prend 15 % de commission pour chaque vente.

8.3 – Le démarrage de vos ventes sur Amazon Handmade

Pour l’auteur du livre « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan« , il est impératif de vérifier si le produit que vous vendez appartient à l’une des catégories approuvées par Amazon Handmade, sans quoi vous ne pourrez pas vendre vos articles sur la plateforme. Contrairement à Etsy, Amazon Handmade demande de leur fournir un justificatif d’identité avant de pouvoir vendre vos produits. Une fois que vous serez accepté, il vous faudra régler 40 $ tous les mois à Amazon Handmade (montant valable au moment de l’écriture de ce résumé).

Tout comme sur les autres plateformes, vous devrez mettre en avant votre profil d’artiste. Vous indiquerez alors qui vous êtes et raconterez votre histoire. N’hésitez pas à faire part des raisons pour lesquelles vous avez souhaité vendre ce produit et ce qui vous motive.

La gestion des listings est simple et accessible à tous. Vous pourrez utiliser la fonction copier-coller pour reprendre les contenus de votre boutique Etsy.

8.4 – L’offre de livraison gratuite

Amazon propose à ses membres du monde entier la possibilité d’adhérer au Programme Prime qui leur offre la livraison.

L’auteur souligne que les ventes de ses articles étaient bien meilleures quand l’expédition des produits était gérée par Amazon que lorsqu’il se chargeait lui-même des expéditions. Les frais relatifs à la gestion de la livraison de vos produits vous seront facturés pour chaque vente que vous réaliserez.

8.5 – Le SEO Amazon

Tout comme pour Etsy, la gestion du référencement de vos produits est essentielle. Sans optimisation de votre part, vous n’obtiendrez que peu de vues. Pensez à vérifier les mots-clés les plus recherchés dans les catégories où se situent vos articles.

Chapitre 9 : Vendre sur eBay

9.1 – Comment utiliser eBay ?

L’auteur commence par souligner qu’avant l’apparition d’Etsy, la plateforme eBay était la plus populaire pour vendre les produits faits main.

Les vendeurs à succès présent sur cette plateforme présentent des pratiques communes :

  • Se servir des listings de produits qui ont généré des ventes comme modèles sans pour autant les copier ;
  • Utiliser le SEO pour rédiger vos titres et vos descriptions ;
  • Utiliser les meilleures images possibles ;
  • Créer des listings régulièrement ;
  • Demander au client de laisser une évaluation après réception du produit.

9.2 – Quelles sont les commissions sur eBay ?

Les commissions appliquées par la plateforme varient au cours du temps et ne sont pas les mêmes en fonction du nombre d’articles que vous vendez. Les frais mensuels débuteront à 7,99 $ par mois et augmenteront en fonction du nombre de listings et des fonctionnalités supplémentaires que vous souhaiterez ajouter.

Chapitre 10 : Vendre sur son propre site web

vendre sur son site web commencer

Si vous êtes régulièrement présent sur les médias sociaux comme Facebook, Instagram ou Pinterest, vous disposez sûrement d’une base d’abonnés. Aussi, si vous réussissez, via vos posts, à inciter vos abonnés à s’inscrire à votre liste de diffusion, vous pourrez les solliciter pour leur proposer vos produits à vendre. Mais attention, lance l’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan« , vos followers appartiennent à la plateforme : si jamais votre compte est perdu ou fermé et que vous n’avez pas récupéré leurs adresses e-mail, vous perdrez tous vos contacts clients.

Avec votre propre site web, et en proposant une newsletter, vous pourrez vous constituer une liste de clients fidèles qui ne dépend pas d’une plateforme. Votre site internet deviendra une véritable plaque tournante qui redirigera vos visiteurs vers vos listings, vos médias sociaux. Le principal avantage de disposer d’un site web est que vous possédez tous les éléments que vous y afficherez. Vos images, vos descriptions et toutes les autres informations de votre site vous appartiennent, vous ne risquez donc pas de perdre votre domaine comme cela pourrait être le cas dans des boutiques comme Amazon Handmade ou Etsy.

10.1 – Concevoir son site internet

  • L’enregistrement d’un nom de domaine

Pour créer votre site web, il vous faudra dans un premier temps choisir un nom de domaine. Il existe aujourd’hui de nombreux bureaux d’enregistrement de domaine. Préférez l’extension « .com » qui est la plus utilisée.

  • L’hébergement

Si vous débutez et que votre budget est serré, les hébergeurs gratuits de site Web sont parfaits pour vous. Leur simplicité ne demande quasiment aucune connaissance technique, mais leur gratuité implique des fonctionnalités limitées que vous ne pourrez débloquer qu’avec un abonnement payant.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Small Business - Créer sa marque et son identité

Si vous n’optez pas pour un hébergement gratuit de site web, lors de l’enregistrement de votre nom de domaine, il vous faudra choisir un hôte. Moyennant un coût entre 5 et 100 $ par mois, vous pourrez bénéficier de fonctionnalités avancées, parfaites pour augmenter les ventes sur votre site internet. Selon James Dillehay, la plupart des vendeurs de produits artisanaux n’auront besoin, dans un premier temps, que du service le moins cher. Au fur et à mesure de l’accroissement de votre activité, il vous sera possible d’intégrer de nouvelles fonctionnalités.

  • Le panier d’achat

Beaucoup d’hébergeurs sont équipés d’un module gratuit de panier d’achat. Sinon, il existe des fournisseurs de panier d’achat comme Shopify.com, PayuPal.com, WooCommerce.

  • WordPress, plateforme de création de sites par excellence

WordPress est la plateforme la plus connue pour créer un site sur internet : sa simplicité d’utilisation la rend populaire auprès des utilisateurs. Grâce à son plug-in Yoast, il vous sera possible d’optimiser simplement et rapidement votre contenu afin d’améliorer son classement dans les résultats des moteurs de recherche. Pour cela, Yoast analyse vos articles de blog et suggère le nombre de mots-clés à utiliser, les zones où les placer et vous aide à améliorer la lisibilité de votre contenu.

  • La compatibilité avec les appareils mobiles

L’usage du mobile et des smartphones n’a eu de cesse d’augmenter ces dernières années. Aujourd’hui, les différents thèmes de sites web sont adaptés à l’affichage mobile. Vous pourrez donc créer un site web qui pourra être utilisé sur tous les supports. Toutefois, pour une compatibilité optimale, utilisez des images au format portrait plutôt que paysage.

10.2 – Inspirer confiance

  • L’écriture d’un blog

La mise en place d’un blog peut compléter votre stratégie marketing en vous permettant de créer des publications de contenus. Les moteurs de recherche apprécient les nouveaux contenus, pensez donc à mettre à jour régulièrement la section blog de votre site web et à optimiser les contenus pour un meilleur référencement. De plus, le blog est un excellent moyen pour générer du trafic et faire connaître votre marque et vos produits.

  • Comment inspirer la confiance sur votre site web ?

James Dillehay met ici en avant des études qui montrent que la confiance est le facteur n°1 pour influencer une décision d’achat. Dès lors, pour vous aider à créer un véritable lien de confiance avec vos potentiels clients, l’auteur émet quelques suggestions :

    • Concevez un site web convivial avec une navigation facile et intuitive.
    • Communiquez sur un ton personnel et conversationnel et non formel.
    • Permettez aux clients d’interagir et de communiquer avec vous via les commentaires.
    • Proposez constamment du nouveau contenu, bien écrit, sans fautes, accompagné de nombreuses photos et vidéos lumineuses et des liens qui fonctionnent bien.
    • Présentez de nouveaux produits de façon régulière : les prix et frais d’expédition doivent être clairement affichés.
    • Indiquer explicitement vos coordonnées, les moyens de commande et de paiement (logos de cartes), votre politique de confidentialité, les garanties et offres spéciales…

10.3 – Développer sa liste de clients

  • Prendre soin de ses clients

L’auteur mentionne ici une enquête ayant montré que 68 % des personnes qui ont cessé d’acheter auprès d’une boutique ont, en fait, souvent été traitées avec indifférence par un employé ou par le propriétaire.

Il est donc important de bien prendre soin de vos clients. En effet, il est plus rentable de s’adresser à ceux qui vous connaissent que de tenter d’attirer de nouveaux clients. Le coût estimé de l’accumulation de prospects est six fois plus élevé que celui de la réactivation d’anciens acheteurs.

  • Personnaliser sa communication

Les logiciels d’emailing vous permettront d’obtenir et d’enregistrer des adresses e-mail, mais également de les gérer. De plus, certaines fonctionnalités de ces logiciels vous permettront de personnaliser vos courriels pour obtenir plus de réponses. Par exemple, vous pouvez communiquer avec vos clients en utilisant directement leurs prénoms. Une étude a, en effet, montré que les messages électroniques personnalisés permettent d’augmenter les ventes de plus de 400 % en moyenne par rapport aux e-mails standards.

Chapitre 11 : Exploiter les médias sociaux comme élément marketing

L’usage des médias sociaux ces dernières années a considérablement augmenté. Désormais, les réseaux sociaux représentent un bon moyen marketing pour acquérir de nouveaux clients, créer un climat de confiance et vous aider à assurer leur suivi.

Pour tirer profit des réseaux sociaux, vous pourrez utiliser un des moyens mis en avant par l’auteur, à savoir :

  • Publier des images et des vidéos de vos produits ;
  • Effectuer une veille de vos concurrents ;
  • Comprendre les envies et les besoins de vos clients.

stratégie marketing social vendre en ligne

11.1 – Élaborer une stratégie de marketing social

Il est important de prendre le temps de bien comprendre chacune des plateformes sociales avant d’établir une stratégie marketing. En effet, le comportement des utilisateurs ne sera pas le même sur Facebook ou Pinterest. Une stratégie pourra fonctionner sur l’une d’elles et être un échec sur l’autre. Pour bien cerner votre audience, il vous faudra effectuer des tests sur chacun des médias sociaux.

La régularité est le maître mot pour obtenir des résultats efficaces dans les réseaux sociaux. En effet, prévoyez plusieurs publications au cours de la journée. Pour cela, des outils de planification pourront être utiles.

En ce qui concerne la fréquence de publications pour promouvoir votre produit, l’auteur préconise la méthode suivante : créer sept publications qui offrent de l’aide à vos followers, qui les éduquent d’une certaine manière. Ensuite, vous pourrez publier un article ou un lien à propos de votre produit.

11.2 – Outils de planification des messages sociaux

La gestion de vos réseaux sociaux peut rapidement devenir une usine à gaz si vous n’êtes pas organisé. Certains logiciels payants vous permettront d’optimiser à la fois votre temps et vos publications. Avant de décider l’outil qui correspond le mieux à vos besoins, vous pourrez utiliser la version d’essai gratuite de ces logiciels pour tester toutes les fonctionnalités et commencer à gérer votre planning des médias sociaux.

11.3 – Transposer ses abonnés vers une liste de diffusion

Il est capital de prendre en considération que vous ne possédez pas vos abonnés et que, si la plateforme sociale que vous utilisez disparaît, vous perdrez tous vos followers et vos potentiels clients. Toutefois, votre liste de diffusion vous appartient et vous pourrez l’utiliser pour la promotion de vos produits. En proposant à vos abonnés des coupons, un téléchargement gratuit ou un mini-concours, il vous sera possible de récupérer leurs adresses e-mail. Votre liste d’adresses est un véritable atout marketing. Pensez à bien la sauvegarder et la mettre à jour régulièrement. Elle vous permettra de rester en contact avec vos abonnés.

Chapitre 12 : Conseils pour Facebook

Avec plus de deux milliards de personnes qui l’utilisent, Facebook est l’un des réseaux sociaux les plus plébiscités. L’auteur indique que 80 % des acheteurs aux États-Unis ont trouvé des produits en consultant Facebook. Il s’agit donc d’une plateforme à ne pas négliger si vous souhaitez vendre vos marchandises.

12.1 – Créer votre boutique sur Facebook

Il vous sera possible de vendre directement à partir de votre page Facebook. Pour cela, vous devez activer l’onglet « boutique » dans les paramètres. Afin de gagner des parts de marché, Facebook a annoncé, en 2020, l’arrivée de mises à jour dans les fonctionnalités de la boutique. Les acheteurs pourront consulter les produits et les acheter sans jamais quitter la plateforme. Pour optimiser vos ventes sur votre boutique, les études indiquent que les utilisateurs Facebook réagissent mieux aux images et vidéos qu’aux textes.

Attention : pour que vos clients puissent vous payer, il sera nécessaire d’installer une passerelle de paiement du type Stripe.

12.2 – Publier sur votre Page Facebook

L’auteur partage quelques conseils pour optimiser au mieux l’usage de Facebook pour votre activité de vente artisanale :

  • Publier régulièrement et plusieurs fois par semaine.
  • Publier des conseils utiles en lien avec vos produits à partir de la page Facebook de votre boutique.
  • Utiliser des vidéos et Facebook Live.

12.3 – Utiliser les stories Facebook

Les stories Facebook apparaissent au-dessus du fil d’actualité de vos utilisateurs et seront disponibles pendant 24h. Elles offrent l’avantage d’être directement perceptibles par les abonnés, contrairement au fil d’actualité où les informations peuvent rapidement se perdre. Vous pourrez utiliser cette fonctionnalité de Facebook pour montrer les coulisses de votre entreprise et offrir certaines exclusivités comme la mise en avant d’un nouveau produit.

12.4 – Publier sur les groupes « achat-vente » de Facebook

Il existe, sur la plateforme, des groupes d’achats et de ventes destinés aux produits faits main. Ils vous permettront d’y publier des images, des vidéos et des descriptions des produits que vous vendez. Vous pourrez également y publier des liens qui redirigeront les clients potentiels vers vos articles disponibles sur les autres boutiques comme Etsy. Pour trouver ces groupes, il vous suffira d’effectuer une recherche sur Facebook et de demander à intégrer le groupe en question.

L’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » met en avant que la plateforme est utilisée par 800 millions de personnes dans le monde chaque mois, ce qui en fait l’une des places de marché gratuites les plus populaires.

Chapitre 13 : Conseils pour Pinterest

Pinterest est une plateforme média qui met en avant les images plus que les contenus textuels. Elle vous permettra d’épingler vos images et vos vidéos préférées sur le web. L’avantage de cette fonctionnalité est qu’elle n’expire pas.

Selon l’auteur, travailler sa stratégie marketing sur Pinterest est un investissement sur le long terme. Avec plus de deux milliards de recherches chaque mois, il s’agit de la plateforme de recherche visuelle la plus populaire. La vente moyenne d’un produit suite à un passage sur Pinterest avoisine les 60 $, soit un montant supérieur à celui de Twitter ou Facebook.

13.1 – Créer une boutique sur Pinterest

Après avoir créé votre compte professionnel sur la plateforme, vous pourrez commencer à mettre en place des épingles et des catalogues de shopping. Les épingles de produits contiennent des métadonnées qui indiquent aux utilisateurs que les produits peuvent être achetés.

13.2 – Créer des tableaux

La plateforme offre la possibilité de créer des tableaux qui vous permettent d’organiser vos images par thèmes. Une fois que votre profil sera configuré, vous devrez composer cinq à dix tableaux où vous pourrez placer vos épingles.

Il est important de bien rassembler les images, de sorte que vos utilisateurs aient du plaisir à les consulter. Si au départ vous avez peu de photos de vos produits, n’hésitez pas à mettre en avant des images de conseils sur les produits que vous aimez. Il vous faudra également choisir un tag de mots-clés populaires pour le nom de votre tableau. Avec une description utilisant plusieurs mots clés, vous aurez plus de chances de voir apparaître votre tableau dans les recherches des utilisateurs.

13.3 – Rassembler les abonnés

Un bon moyen pour commencer sur Pinterest est de trouver les personnes que vous allez suivre et qui pourront vous aider à optimiser vos ventes. Lorsque vous trouvez une personne avec plus d’un million d’abonnés, cliquez sur sa liste d’abonnés et suivez-les. L’auteur préconise de suivre jusqu’à 50 nouvelles personnes par jour et d’épingler quotidiennement de nouvelles images. N’hésitez pas à engager la conversation avec vos abonnés en commentant leurs épingles.

13.4 – Épingler sur Pinterest

L’auteur souligne que la plupart des utilisateurs de Pinterest sont des femmes. Il est donc judicieux de créer des épingles qui intéresseront cette audience. Tout comme sur les autres plateformes, il vous faudra épingler quotidiennement, et n’hésitez pas à épingler les vidéos qui sont les mieux classées par la plateforme. Pensez à bien effectuer une description en utilisant des expressions et des termes de recherches populaires.

Chapitre 14 : Conseils pour Instagram

Instagram est une plateforme essentiellement utilisée sur mobile, avec plus de 98 % du contenu provenant d’un téléphone. Le réseau social compte plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde dont 59 % ont moins de 30 ans. L’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » affirme que de nombreux vendeurs déclarent obtenir plus de ventes via Instagram que sur les autres plateformes. À noter que les utilisateurs ont un taux d’engagement plus élevé, plus de 70 % des utilisateurs ont acheté quelque chose en utilisant leur mobile.

guide de l'artisan pour utiliser Instagram

14.1 – Instagram Shopping

Il vous sera possible d’utiliser la plateforme pour vendre vos produits. En effet, grâce à un bouton présent sur les publications, les utilisateurs pourront directement acheter depuis la plateforme. Insragram appartenant à Facebook, il vous faudra en amont créer votre catalogue de produits en utilisant Facebook Business Manager.

14.2 – Les fonctionnalités d’Instagram

L’application vous permettra de publier des images et des vidéos directement depuis votre téléphone. Il vous sera possible de partager simplement et rapidement vos publications sur les autres réseaux sociaux. Attention à bien prendre le temps de rédiger la légende en incluant des hashtags pertinents. Les stories Instagram sont de plus en plus utilisées et visionnées par les utilisateurs. Via des courtes vidéos qui seront disponibles pendant 24h, vous pourrez montrer à vos abonnés les coulisses de la création de vos produits. De plus, vous pourrez utiliser la fonction « sondages » pour demander ce que pensent les utilisateurs de vos stories et de vos produits.

14.3 – Les hashtags sur Instagram

Les hashtags sont en quelque sorte les mots-clés d’Instagram. Ils permettent à vos utilisateurs de trouver vos produits via le moteur de recherche. Lorsqu’il est composé de plusieurs mots, vous pourrez attirer les acheteurs sur votre compte professionnel. Des études montrent que les messages avec de nombreux hashtags suscitent deux fois plus d’interactions avec les utilisateurs d’Instagram. Pensez à décliner le nom de votre boutique en hashtags et les utiliser dès lors que vous ferez une publication.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  SPIN Selling - 2

14.4 – Conseils pour les publications sur Instagram

De la même manière que sur Facebook, il est crucial d’entretenir de bonnes relations avec les personnes qui vous suivent. Dès qu’un commentaire est écrit, pensez à remercier la personne ou liker son avis. Suivez les abonnés des vendeurs qui proposent les mêmes types de produits que vous. En les suivant et en commentant les publications des abonnés, vous gagnez une audience qui aura plus de chance de se convertir en clientèle. N’hésitez pas à poster régulièrement sur la plateforme : un compte actif obtient plus d’abonnés.

Chapitre 15 : Conseils pour Twitter

Avec plus de 300 millions d’utilisateurs, la plateforme produit plus de 500 millions de tweets chaque jour. 80 % des utilisateurs vivent en dehors des États-Unis et 24 % des Américains utilisent Twitter. L’auteur relève le fait que le compte Twitter d’Etsy compte plus de 2 millions de followers. Vendre sur Twitter revient avant tout à twitter un lien vers un article dans votre panier Etsy. La simplicité d’usage de Twitter fait de cette plateforme un bon moyen pour augmenter vos abonnés. Pour cela il vous est recommandé d’utiliser le moteur de recherche pour trouver les influenceurs en rapport avec votre produit. Vous pourrez ensuite leur demander de tweeter un avis avec un lien vers votre produit.

Il vous sera possible de tweeter directement à partir de votre boutique Etsy à chaque fois que vous mettrez en place de nouveaux listings de produits. Prenez le temps d’effectuer des tests pour déterminer le meilleur moment de la journée pour twitter. De la même manière que sur les autres plateformes de médias sociaux, la fréquence et la régularité des tweets vous permettront de générer plus d’abonnés.

Chapitre 16 : Vendre avec shopify et les applications de listing multicanal

16.1 – Se lancer sur d’autres marchés d’e-commerce 

Une fois que vous aurez maitrisé l’art de la vente sur Etsy et Amazon, vous serez potentiellement prêt à vous développer sur d’autres marchés. Pour cela, les plateformes comme Shopify sont parfaites. Elles vous permettront de synchroniser vos produits sur plusieurs sites. L’auteur conseille d’attendre que votre chiffre d’affaires oscille entre 800 $ et 1000 $ et de constater une tendance régulière à la hausse avant de commencer avec ce type d’outil. Pourquoi ? Parce que ce type de plateformes étant payantes, il est préférable d’attendre que vous ayez un revenu suffisant pour investir dans ces applications.

Avant de choisir la plateforme qui vous permettra de développer vos ventes sur d’autres marchés, prenez garde à certains points. James Villehay conseille notamment de vérifier :

  • Si elle propose la synchronisation de l’inventaire avec plusieurs sites afin d’éviter des ventes lorsque votre stock est écoulé.
  • S’il est possible de gérer les expéditions sur une seule et même interface.

L’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » préconise plusieurs autres conseils pour vous aider à vous décider sur quelle sera la meilleure plateforme pour vous lancer.

16.2 – La vente via Shopify

Shopify est une suite d’outils qui vous permettra de vendre en ligne vos produits sur plusieurs places de marché. Elle vous offrira le moyen de personnaliser votre panier d’achat sans que vous ayez besoin d’avoir de compétences techniques. Avant de souscrire à cet outil pour 29 $ par mois (prix au moment de la rédaction de ce résumé), il est bon de vérifier que cette opération soit rentable pour votre boutique.

Sachant que, sur Etsy, il n’y a pas de frais mensuels, il est préférable d’attendre que vous atteigniez un certain niveau de vente avant de rejoindre Shopify. L’application intègre un panier d’achat qui vous permettra de vendre sur plusieurs plateformes mais ne dispose pas de place de marché. Par exemple, sur Etsy, il sera possible d’effectuer des recherches pour trouver vos produits et votre boutique, mais sur Shopify il vous faudra trouver des clients et les renvoyer vers votre page de paiement.

16.3 – Les avantages de Shopify

  • Regroupe plus de 2000 plateformes,
  • Permet de vendre des téléchargements numériques,
  • Simple d’utilisation,
  • Propose une assistance clientèle pour vous aider quand vous avez des problèmes.

16.4 – Les inconvénients de Shopify

  • Il est important de disposer d’une base client en amont,
  • Le coût mensuel doit être pris en compte dans le calcul de rentabilité,
  • L’optimisation SEO des pages produits sera plus compliquée que sur Etsy et Amazon.

L’auteur suggère d’autres applications comme Shopify pour étendre la vente de vos produits : Spreesy qui est une application approuvée par Etsy, Sellbery.com ou encore Primaseller.com.

Chapitre 17 : Inciter les influenceurs à mentionner ses produits

Dans ce chapitre de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan« , James Dillehay indique qu’un bon argumentaire de vente accrocheur vous permettra de convaincre des influenceurs de mentionner vos produits faits main dans leurs blogs ou leurs sites internet. Il est alors nécessaire d’effectuer une préparation au préalable afin d’être sûr de séduire les influenceurs que vous ciblez.

17.1 – Comment se préparer avant d’entrer en contact avec les influenceurs ?

« Une étude a montré que 90 % des journalistes commencent leur recherche d’articles par une exploration en ligne » indique l’auteur. Il est donc essentiel, pour vous, d’avoir une présence en ligne qui suscitera leur intérêt ou celui d’un blogueur, critique de produit ou influenceur.

Avant de contacter un influenceur, vérifiez si ce dernier est adapté à votre produit. Et pour mieux faciliter cette phase de contact, James Dillehay conseille de concevoir un kit média. Ce dernier peut être composé des éléments suivants :

  • Votre message (avec votre histoire, vision, parcours…) en version courte, moyenne et plus longue,
  • Une fiche d’information,
  • Une page « à propos« ,
  • Des photos de bonne qualité,
  • Une vidéo de vous en phase de création,
  • Un communiqué de presse,
  • Vos dates d’exposition si vous en avez à venir,
  • Les prix que vous avez remportés,
  • Des anecdotes amusantes,
  • Vos coordonnées.

17.2 – Quels types d’influence et de médias peuvent vous aider ?

Dans l’ouvrage, l’auteur prodigue d’autres indications pour élaborer votre kit média selon les types d’influenceurs et en faire un véritable outil marketing :

  • Les influenceurs sociaux : il s’agit d’influenceurs produisant des contenus sur les réseaux sociaux pour des milliers d’abonnés. Plusieurs outils de veilles sociales vous permettront de trouver les influenceurs les plus adaptés à vos produits. Il est important d’analyser les anciens posts des influenceurs que vous contacterez. Si ces derniers ne contiennent pas d’articles comme les vôtres, il sera peut-être inutile de les contacter.
  • Les blogueurs et influenceurs qui examinent des produits faits main : vous pourrez en fonction de votre budget vous offrir les services de ces influenceurs et blogueurs spécialisés dans la revue de produits faits main pour promouvoir vos produits faits main. Grâce à leurs critiques, ils peuvent vous aider à acquérir de potentiels nouveaux clients.
  • Les magazines et journaux : de même, avec une bonne approche, vous pourrez convaincre des journaux et des magazines de parler de vos produits.

James Dillehay partage de nombreuses façons de trouver des contacts parmi les influenceurs et médias.

17.3 – Les autres conseils de l’auteur pour obtenir de la publicité

L’auteur suggère d’autres conseils utiles pour vous aider à créer votre entreprise artisanale et augmenter les ventes de vos produits faits main :

  • Ciblez avec justesse des blogs et émissions dans lesquels vous aimeriez apparaître et suivez leurs publications et leur actualité.
  • Évaluez si ces derniers ont déjà parlé de produits comme les vôtres.
  • Partagez des images et des vidéos, utilisez un lieu de travail inhabituel pour raconter votre histoire.
  • À chaque nouveau produit, communiquez avec les différents médias présents dans votre carnet d’adresses et offrez-leur un échantillon de votre produit.
  • Parrainez un événement ou faites don de vos créations à une association, à une collecte de fonds…
  • Profitez des évènements intéressants, d’actualité, des fêtes pour mieux vendre.

L’ouvrage « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan«  recense de nombreux autres conseils qui vous aideront à établir la stratégie média parfaite pour augmenter votre chiffre d’affaires.

Chapitre 18 : Utiliser les publicités payantes

Bien que les différentes plateformes proposent aujourd’hui la possibilité d’opter pour des publicités payantes, l’auteur préconise avant tout l’usage du SEO et des moyens gratuits dans un premier temps. Dans la mesure où les annonces publicitaires sont un investissement financier, il est préférable d’attendre que vous ayez atteint un certain revenu avant de vous lancer dans cette expérience.

En effet, si vous n’arrivez pas à vendre, il y a peu de chances que les annonces publicitaires puissent vous aider à accroître votre chiffre d’affaires. Une fois que vous avez la certitude que votre revenu est en hausse, vous pourrez commencer par fixer un petit budget pour les annonces. Si elles fonctionnent correctement, augmentez progressivement le montant qui y est dédié. N’hésitez pas à tester les annonces publicitaires avec différents termes de recherche afin de déterminer celles qui fonctionnent le mieux.

18.1 – Les annonces Etsy et Amazon Handmade

Etsy propose aux utilisateurs qui vendent sur sa plateforme de programmer des annonces publicitaires. L’auteur de « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan » encourage ce nouveau levier quand les ventes issues de votre canal organique sont bonnes.

De même, Amazon Handmade offre la possibilité de créer des annonces publicitaires pour promouvoir vos produits. Vous aurez le choix entre un ciblage automatique ou un ciblage manuel qui vous demande de choisir vous-même vos types de clients et vous permet de sélectionner des mots-clés, des produits ou des catégories spécifiques.

18.2 – Les annonces sur Facebook, Instagram et Pinterest

James Dillehay explique comment il vous est également possible de faire de la publicité sur Facebook et Instagram avec des options de ciblage. Facebook vous permettra de limiter vos dépenses publicitaires à 1$ par jour.

De la même manière, il vous sera possible de promouvoir vos produits grâce à des publicités sur Pinterest. Simplement et rapidement, vous pourrez configurer des annonces. Attention, pour chacune des annonces, il est important de mettre un point d’honneur sur la qualité des visuels et des différents contenus. À la fin de chaque campagne publicitaire, vous pourrez analyser vos ventes et déterminer si vos annonces ont permis d’augmenter la conversion des visiteurs.

18.3 – Les publications payantes d’influenceurs

Si votre budget vous le permet, vous pourrez faire appel à des agences qui vous aideront à trouver des influenceurs mettant en avant votre produit. Toutefois, selon l’auteur, il est préférable de contacter directement les blogueurs et influenceurs qui correspondent à votre niche et de leur proposer un partenariat.

Enfin, quel que soit le mode publicitaire que vous utilisez, il est essentiel d’analyser les résultats et d’en tirer les bons enseignements. De même, ne vous lancez pas dans la publicité payante si vos ventes ne décollent pas via le trafic organique.

Chapitre 19 : Les pièges à éviter selon James Dillehay

éviter les pièges comment vendre efficacement

Dans le dernier chapitre de son livre « Vendre ses créations en ligne – Le guide de l’artisan« , l’auteur met en avant les erreurs courantes commises par les vendeurs et qui peuvent empêcher une bonne croissance de leur entreprise. Par exemple :

  • Utiliser des images de mauvaise qualité.
  • Ne pas avoir de politique de retour.
  • Fixer des prix trop bas.
  • Ne pas vérifier les fautes d’orthographe dans vos contenus.

Vous retrouverez dans « Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan« , toutes les erreurs à ne pas commettre et tous les conseils utiles pour avoir une entreprise de produits faits main qui prospère.

Conclusion de « Vendre ses créations en ligne – Le guide de l’artisan«  de James Dillehay

Le livre « Vendre ses créations en ligne – Le guide de l’artisan » est un véritable guide à suivre pour celles et ceux qui se lancent dans la vente de leurs produits faits main.

À travers des conseils très pratiques, des statistiques et des méthodes actuelles, James Dillehay partage une compilation d’astuces pour pouvoir vivre de ses créations grâce à la vente en ligne.

L’auteur utilise un vocabulaire simple. Il présente les différents outils et des stratégies marketing très accessibles pour transformer une petite entreprise artisanale en un business florissant.

« Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan«  est l’ouvrage idéal pour les futurs entrepreneurs qui souhaitent quitter le salariat et commencer à vivre des revenus de leur activité artisanale en ligne.

Points forts :

  • Un livre très accessible avec une compilation de conseils utiles simples à lire, sans jargon.
  • Propose des outils concrets et très pratiques pour commencer son activité.
  • Les connaissances marketing de la vente en ligne de l’auteur qui explique clairement comment mettre en place une stratégie : quand et comment utiliser les réseaux sociaux, les publicités payantes, etc.

Points faibles :

  • Le livre ne propose pas de données statistiques pour l’Europe ou la France, et même si de très nombreux conseils s’appliquent aussi en dehors des USA, le contenu s’adresse aux entrepreneurs américains avant tout.
  • Peut-être l’absence d’exemples et témoignages.

Ma note :

  vendre ses créations en ligne    vendre ses créations en ligne    vendre ses créations en ligne    vendre ses créations en ligne                                                         

Avez-vous lu « Vendre ses créations en ligne – Le guide de l’artisan«  de James Dillehay ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de James Dillehay « Vendre ses créations en ligne – Le guide de l’artisan« 

Visitez Amazon afin d’acheter le livre de James Dillehay « Vendre ses créations en ligne – Le guide de l’artisan« 

1 Commentaire pour :

Vendre ses créations en ligne – Le Guide de l’artisan







Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer