Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie.

Ce dont je suis certaine

Ce dont je suis certaine Oprah Winfrey

Résumé de « Ce dont je suis certaine » d’Oprah Winfrey : un livre d’introspection et de développement personnel par l’une des personnalités les plus aimées des états-uniens, « La » productrice et présentatrice de télévision qui a interviewé les plus grands de ce monde avec bienveillance et empathie.

Par Oprah Winfrey, 2022, 224 pages.

Titre original : « What I know for sure« , 2014.

Chronique et résumé de « Ce dont je suis certaine » d’Oprah Winfrey

Qui est Oprah Winfrey (en quelques mots) ?

Oprah Winfrey est née le 29 janvier 1954 à Kosciusko (Mississippi). Elle est animatrice et productrice de télévision, mais pas seulement ! Elle a aussi produit des films et joué dans plusieurs films.

Par ailleurs, elle s’occupe de presse écrite : elle travaille également comme critique littéraire et éditrice de magazines.

Elle a connu la célébrité avec son talk-show The Oprah Winfrey Show, un programme produit par sa propre société : Harpo Productions.

Dans les années 1990, elle décide de focaliser son émission autour de la littérature, du développement personnel, de la spiritualité et de la méditation. C’est un succès.

En 2011, The Oprah Winfrey Show est considéré comme le programme le plus regardé dans l’histoire de la télévision.

Elle gagne de nombreux prix (pour son show, ainsi qu’une nomination aux Oscar pour sa prestation d’actrice) et est classée comme la femme afro-américaine la plus riche du XXe siècle.

En 2006, elle soutient activement la candidature de Barack Obama à la présidence des États-Unis.

Paysage avec un chemin

Introduction

Un jour, le critique de cinéma Gene Siskel demande à Oprah Winfrey : « Dites-moi, de quoi êtes-vous certaine ? ». Cette question la perturbe et elle ne sait quoi répondre sur le moment.

Malgré son expérience des interactions à la télévision, elle n’a pas tellement l’habitude d’être dans le rôle de l’interviewée !

Toutefois, elle y pense. Et elle y pense tellement qu’elle décide d’en faire une interrogation centrale de son existence et d’en faire l’objet d’une chronique dans la revue O.

Chaque semaine, elle écrit sur ce qu’elle estime savoir de source sûre. Puis, après 14 ans, elle décide de reprendre tout ce matériau et d’en faire le livre que vous tenez entre les mains (ou plutôt, pas encore !, car c’est le résumé que vous lisez ici).

Lorsqu’elle a révisé les textes, elle a été satisfaite de constater qu’elle n’a pas dû modifier énormément d’éléments. C’est ce qu’elle exprime par ces mots :

« J’ai le bonheur de vous dire que ce que j’ai découvert en révisant l’équivalent de quatorze années de chroniques, c’est que lorsqu’on sait une chose, qu’on la sait vraiment, elle a tendance à réussir l’épreuve du temps. »

(Ce dont je suis certaine, Introduction)

Voyons donc, point par point, ce savoir révélé par la célèbre présentatrice télé.

La joie

Oprah Winfrey commence par raconter une anecdote à propos de Tina Turner. Elle aurait voulu suivre la rockeuse dans ses tournées et vivre sa vie. Elle ne l’a pas fait, mais elle a eu la chance de la rencontrer et de chanter avec elle, à une occasion.

Cela lui a procuré beaucoup de joie. Et elle se sent fière d’avoir réussi à laisser tomber sa timidité pour profiter de l’instant présent avec la star.

L’animatrice « prend ses plaisirs au sérieux ». Mais elle se sent vite contentée, car elle a besoin de peu :

« Un rien fait mon bonheur, car je tire satisfaction de tant de choses que je fais. J’accorde plus de prix à certaines choses, bien entendu. Et comme je m’efforce de mettre en pratique ce que je prêche — vivre l’instant présent —, je suis consciente la plupart du temps de tout le plaisir que je reçois. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 1)

Le fait de connaître et surtout de se créer des expériences quatre et cinq étoiles vous donne le sentiment d’être béni. Voici quelques exemples donnés dans l’ouvrage :

  • Une bonne tasse de café avec une crème de noisettes parfaite = quatre étoiles.
  • Se promener dans les bois avec les chiens (sans les lâcher) = cinq étoiles.
  • Se réveiller « avec toute sa tête » et être capable de mener sa journée = cinq étoiles.
  • Lire le journal sous un chêne = quatre étoiles.
  • Lire un excellent livre = cinq étoiles.
  • À vous d’inventer vos expériences 4 et 5 étoiles !

Votre niveau de plaisir est déterminé par la façon dont vous considérez votre existence. Et c’est un cercle vertueux : « ce que nous donnons nous revient », dit-elle encore.

Oprah Winfrey adore le mot « délicieux » et l’applique aux expériences qui la renforcent ou la marquent. C’est le cas d’un cadeau que lui a fait une amie, le jour de son 59e anniversaire.

Autre exemple : la nourriture. Qui n’aime pas manger ! L’autrice adore ça, et surtout la cuisine authentique de Rome. Bien accompagnée, d’amis et de bon vin, un bon repas est une expérience incroyable, proprement « délicieuse ».

Toutefois, son rapport à la bonne chère n’a pas toujours été facile. Oprah Winfrey a pesé plus de cent kilos et a dû changer son mode de vie pour se sentir mieux dans son corps. L’entraînement et le jardinage (ainsi que les légumes frais qui en résultaient) l’ont beaucoup aidée.

D’autres expériences sont racontées :

  • L’adoption de chiots ;
  • Le simple fait d’allumer un feu ;
  • Son amitié avec Gayle King ;
  • Ses exercices spirituels.

Elle insiste finalement sur le point central : vivre l’instant présent. Voilà ce qui permet de ressentir la joie au quotidien et d’amplifier ses expériences à tous les niveaux.

La résilience

Oprah Winfrey est née en 1953 dans le Mississippi, de parents non mariés. Sa mère n’a rien dit de sa grossesse à son entourage jusqu’au jour de l’accouchement. « Ma naissance a été marquée par le regret, la dissimulation et la honte », dit-elle.

Elle a vécu son enfance avec ses grands-parents, en se sentant énormément seule. Non pas qu’elle n’ait eu personne autour d’elle, mais elle sentait qu’elle devait se construire seule.

Guérir ce type de blessure fait partie des défis de la vie les plus importants. Il est nécessaire de comprendre ce qui s’est produit en vous, comment d’autres vous ont « programmé », afin d’apprendre à modifier cette « programmation » (via la programmation neurolinguistique, notamment).

Les problèmes que nous rencontrons sur notre chemin sont des occasions pour apprendre et nous construire une vie meilleure. Rester dans l’instant présent vous aide à ne pas surinterpréter les événements et à surmonter les obstacles lorsqu’ils se présentent.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Steve Jobs : La biographie

Oprah Winfrey raconte une autre expérience traumatisante : les viols d’abord, auxquels ont succédé une grossesse non désirée et la mort de l’enfant, peu après sa naissance. Elle n’avait que 14 ans à ce moment-là (et les attouchements ont commencé lorsqu’elle avait 10 ans seulement).

L’animatrice cachait cet aspect de sa vie. Pourtant, un jour, une personne de sa famille a « vendu » l’histoire à des tabloïds. Elle en a été détruite. Mais elle a tenu bon et a été étonnée de l’empathie que son entourage personnel et professionnel a témoignée à son égard.

Elle revient ensuite sur ses débuts à la télévision. Elle dit avoir fait beaucoup d’erreurs. Notamment, elle a parfois confondu fierté personnelle et égo. Mais elle a compris petit à petit comment agir, vis-à-vis d’elle-même et des autres.

Voici quelques pratiques qu’Oprah Winfrey a mises en place pour se tranquilliser et qu’elle conseille à chacun :

  • Une bonne dose de calme au moins une ou deux fois par jour, 20 minutes le matin et 20 minutes le soir. Cela aide à mieux dormir et à se concentrer plus profondément, cela stimule la productivité et alimente la créativité.
  • La respiration est essentielle : elle est un point d’ancrage qui permet de nous centrer en cet instant précis. Chaque fois que vous faites une rencontre qui implique la moindre tension, arrêtez-vous, inspirez profondément puis relâchez l’air et la pression.
  • Relativiser : votre meilleur varie d’un jour à l’autre en fonction de votre état d’esprit. Peu importe, donnez le meilleur de vous-même en toute circonstance. De cette façon, vous ne créerez ni culpabilité ni honte.

Vivez de telle sorte qu’à la fin de chaque journée, vous puissiez dire : « J’ai fait de mon mieux ». Voilà la grande œuvre d’une vie.

« Réfléchissez un instant à votre propre histoire — pas uniquement à l’endroit où vous êtes né ou vous avez grandi, mais aux circonstances qui vous ont amené à vous trouver ici même aujourd’hui. Quels sont, chemin faisant, les instants qui vous ont blessé ou affolé ? Selon toutes probabilités, vous en avez connu quelques-uns. Voici néanmoins ce qu’il y a de remarquable dans tout cela : vous êtes encore là, et debout. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 2)

Les relations

Nous avons tous le besoin d’être estimés, compris, aimés. Nous recherchons souvent cela dans les relations. Et, pour une part, nous avons raison. Mais cela ne peut fonctionner réellement que si nous nous aimons déjà au préalable.

Cela peut paraître étrange, mais ce besoin d’être aimé doit commencer par un amour à se donner à soi-même. Sinon, vous ne serez pas en mesure de recevoir l’estime, la reconnaissance ou l’amour d’autrui.

Pourtant, nous faisons tous des caprices pour être reconnus de nos semblables. C’est l’une des motivations principales de nos actions. Mais — l’autrice y insiste — vous devez commencer par regarder en vous-même et affirmer votre propre existence.

Oprah Winfrey aborde ensuite la question de la communication dans les relations. Elle considère que communiquer est comme une danse. Elle prône une forme de communication non violente où les mots suivants sont importants :

  • « Que veux-tu au juste ? »
  • « Je te comprends. »

Elle avoue également qu’elle « n’a jamais été une personne sociable », ce qui peut étonner lorsque nous connaissons son parcours ! Et pourtant, elle affirme qu’il a été difficile pour elle de créer ou de maintenir des liens d’amitié ou d’amour pendant de longues années.

C’est grâce à un déménagement et à l’influence de son voisinage bienveillant qu’elle a recommencé à se reconnecter aux autres, à rire, à sortir.

Oprah Winfrey aborde ensuite la question de l’amour. Elle commence par affirmer que l’amour est partout. « L’amour romantique n’est pas la seule forme qui en vaut la peine », même s’il est important. L’amour existe sous bien d’autres formes dans l’univers et vous pouvez aimer et être aimé de bien des manières.

Parfois, l’auteure marche dans son jardin et sent que tous les arbres vibrent d’amour. Il est toujours disponible pour ceux qui le demandent. Ce type de manifestation est la confirmation que quelque chose de plus grand que nous est à l’œuvre.

Ce sont des miracles de la vie qui se produisent tous les jours et que nous pouvons apprendre à capter en vivant l’instant présent.

« Lorsque vous vous faites un devoir toute votre vie d’aimer les autres, il n’y a jamais de dernier chapitre, car l’histoire se poursuit. Vous prêtez votre lumière à quelqu’un d’autre, qui éclaire une autre personne et une autre, et encore une autre. Et j’ai la certitude qu’en dernière analyse — lorsque les listes de choses à faire ne tiendront plus, que la frénésie sera terminée, que notre boite de courriels sera vide —, la seule chose qui aura encore de la valeur dans notre vie sera de savoir si nous avons aimé d’autres personnes et si d’autres personnes nous ont aimés. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 3)

La gratitude

Pour la présentatrice, la gratitude constitue une priorité quotidienne. Elle cherche tous les jours des raisons d’être reconnaissante. Et elle n’est jamais déçue !

Oprah Winfrey a tenu un journal de la gratitude pendant une décennie entière, en notant chaque jour cinq choses pour lesquelles elle se sentait reconnaissante.

Voici l’exemple qu’elle donne dans son livre (à la date du 12 octobre 1996) :

  1. « Une course autour de Fisher Island, en Floride, en profitant d’une douce brise rafraichissante.
  2. J’ai mangé du melon bien froid, assise sur un banc au soleil.
  3. Une longue conversation hilarante avec Gayle au sujet de son rendez-vous arrangé avec M. Patate.
  4. Un sorbet en cornet, si savoureux que je m’en suis léché les doigts.
  5. Maya Angelou m’a téléphoné pour me lire un nouveau poème. » (Chapitre 4)

Le fait d’apprécier tout ce qui se présente à vous dans la vie change votre existence. Vous rayonnez et générez plus bien-être lorsque vous êtes conscient de tout ce que vous avez, au lieu de vous concentrez sur ce que vous n’avez pas.

Mais sa vie n’a pas toujours été ainsi. Elle se souvient aussi du temps où elle ne ressentait pas ce sentiment de gratitude. Mais peu à peu, notamment en raison de coups durs, elle s’est rendu compte de sa chance : « Mince, je suis encore là, j’ai une autre chance aujourd’hui de bien faire les choses. »

Ce dont Oprah Winfrey est certaine, c’est qu’elle a besoin de s’accorder du temps et du repos — de dire merci à son corps et à son esprit, en quelque sorte.

C’et ce qu’elle fait en s’accordant un jour de congé chaque semaine, le dimanche. Elle ne fait rien, laisse son être décompresser tranquillement.

Elle note d’ailleurs que, chaque fois qu’elle a manqué un dimanche, elle a remarqué un net changement dans son humeur pour le reste de la semaine.

L’auteure insiste également sur l’importance de remercier l’univers d’avoir la possibilité de vieillir. Prendre de l’âge n’a rien d’un enlaidissement. C’est une chance.

« Vieillir est la meilleure chose qui me soit arrivée. Dès mon réveil, je vois la prière matinale de remerciement, affichée au mur de ma salle de bains, tirée du livre de Marianne Williamson intitulé Illuminata. Peu importe mon âge, je pense à toutes les personnes qui ne se sont pas rendues aussi loin. Je pense aux gens qui ont été rappelés avant de saisir toute la beauté et toute la majesté de la vie sur la terre. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 4)

Oprah Winfrey dévoile aussi dans ce chapitre plusieurs lettres qu’elle a reçues lorsqu’elle était animatrice de son Oprah Winfrey Show.

Les possibilités

« Comment puis-je exploiter mon potentiel plus à fond ? Voilà une question que je me pose encore, surtout lorsque je contemple ce que l’avenir me réserve », se demande Oprah Winfrey en ouverture de ce chapitre.

Elle se souvient qu’à chaque étape de sa carrière, elle a eu peur, mais qu’elle y est allée malgré tout, dans l’objectif de se développer et d’être fière d’elle-même.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Gandhi : Autobiographie ou mes expériences de vérité

La crainte est notre pire ennemie, c’est elle « qui détient le pouvoir » sur nous, lorsque nous n’osons pas agir. Le plus important consiste à se décider fermement à poursuivre sa route, quelles que soient les embuches. C’est là le véritable courage.

Chaque défi que nous relevons a le pouvoir de nous mettre à genoux. Mais la seule façon d’endurer un tremblement de terre personnel est d’apprendre et de modifier sa position.

L’expérience de l’échec est un cadeau, il nous donne la force de faire un pas à droite ou à gauche à la recherche d’un nouveau centre de gravité. Ne le combattez donc pas. Laissez-le plutôt vous aider à ajuster votre position.

L’animatrice traite encore de plusieurs autres questions dans ce chapitre. Notamment, de son rapport à l’argent, qu’elle considère plutôt sain, car elle sait que ce n’est pas son salaire qui fera son bonheur.

Elle traite aussi de ce qu’elle aime et de ce qu’elle n’aime pas. Par exemple, elle n’est pas du genre à se lancer dans des sports extrêmes. Elle le sait et s’adapte donc : pour elle, l’aventure est une autre chose.

En fait, « le plus grand frisson que nous puissions nous procurer consiste à mener la vie de nos rêves », dit-elle. Or, il existe des opportunités qui, de temps à autre, vous ouvrent la voie. Ayez le courage de les attraper au vol !

Ne laissez pas d’autres personnes vous voler votre pouvoir : aimez-vous d’abord vous-même et n’attendez pas que d’autres vous le manifestent. Montrez au monde ce que vous pouvez faire par vous-même. Faites vos propres choix.

Car ne l’oubliez pas : le temps file à toute allure. Mais cela ne devrait pas vous angoisser. À partir du moment où vous avez pour objectif de grandir intérieurement et de vous accomplir courageusement, tout ira bien.

« Progressez en direction de votre but avec toute la force et toute l’inspiration que vous pouvez déployer. Puis lâchez prise, cédez votre plan d’action à la Puissance qui vous surpasse et laissez votre rêve se concrétiser en tant que chef-d’œuvre indépendant. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 5)
Soleil qui se lève.

L’émerveillement

Oprah Winfrey raconte comment elle a vécu un moment de calme et d’émerveillement alors qu’elle randonnait avec un ami. Le plus beau, c’est qu’elle avait, le matin même, médité à cette idée : l’essence même de la vie. Pour elle, ce moment de silence complet, en pleine nature, lui offrait une réponse idéale à ce questionnement.

La star du show-business ne le cache pas : elle est croyante. Et pour elle, les miracles importent. Mais ce ne sont pas des miracles comme vous pourrez en lire dans les Écritures, non. Ce sont de simples phénomènes qui nous rappellent la beauté du monde ou l’humanité et la gentillesse de nos semblables.

Pour elle, « la vie ne saurait avoir de véritable signification sans composante spirituelle ». C’est quelque chose de sain et de nécessaire à l’être humain. Vous en retrouvez les traces dans les pratiques de méditation et de développement personnel.

Oprah Winfrey évoque également dans ce chapitre l’importance des livres dans son existence. Des livres de tout type, et notamment de poésie. Un poème est une « déclaration inattendue de l’âme ».

Autre point important : l’importance de la quête. L’animatrice dit se voir comme une chercheuse. Elle est curieuse, ouverte au mystère de la vie et heureuse de fêter ses 60 ans (lorsqu’elle écrit l’ouvrage, en 2014).

« La plus belle réalisation à mon actif est de ne jamais avoir fermé mon cœur. Même durant les instants les plus sombres de ma vie […], je suis restée fidèle, remplie d’espoir et disposée à voir le meilleur chez les gens, même lorsqu’ils me montraient leurs pires côtés. J’ai continué de croire que, peu importe le degré de difficulté de l’ascension, il y a toujours moyen de laisser entrer un éclat de lumière pour qu’il illumine le sentier devant soi. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 6)

La clarté

Épictète aurait dit : « Dis-toi d’abord ce que tu veux être, puis fais ce qu’il faut pour le devenir ».

Voilà une façon claire de voir les choses. Mais qu’est-ce qu’elle implique ? Qu’il faut savoir dire non. Pourtant, « j’ai mis quarante ans à apprendre à dire non », se souvient Oprah Winfrey.

Pas facile de poser nos limites lorsque nous avons eu une enfance perturbée. Pourtant, il le faut. C’est en examinant nos propres intentions que nous pouvons apprendre à suivre le fil de ce qui nous importe, tout en refusant de céder à celles et ceux qui veulent nous voir suivre leur chemin, ou nous faire agir à leur guise.

Voici une autre leçon à retenir de cela : quelle que soit votre situation actuelle, vous avez joué un rôle majeur dans sa création. Avec chaque expérience, vous construisez votre vie, pensée après pensée, choix après choix, et sous chacune de ces pensées et de ces choix se cache votre intention la plus profonde.

C’est pourquoi, avant de prendre une décision, Oprah Winfrey se pose cette question essentielle — et vous invite à faire de même : « Quelle est ma véritable intention ? »

Lorsque vous ne savez pas quoi faire, ne faites rien jusqu’à ce que la clarté entre en vous. S’immobiliser, méditer, se mettre à l’écoute de sa propre voix permet d’entrer plus rapidement en contact avec cette intention qui vous anime.

Une fois que vous avez décidé ce que vous voulez, engagez-vous et donnez tout ce que vous pouvez.

Par contre, si quelqu’un vous demande de faire quelque chose qui vous rebute, c’est le signe que vous devriez vous arrêter et vous tenir tranquille jusqu’à ce que votre instinct vous donne le feu vert (pour reprendre ou arrêter complètement).

Les lecteurs de cet article ont également lu :  La Cyropédie

Voici quelques autres pensées et anecdotes contées par l’animatrice :

  • Les femmes ont été éduquées pour répondre aux besoins et elles doivent réapprendre à se saisir de leurs intentions propres ;
  • Elle n’est pas si stressée que les gens le pensent habituellement ;
  • Elle cherche à ne pas perdre son temps ;
  • Oui, c’est vrai, elle a beaucoup trop de chaussures !

Et voici ce qu’elle dit cependant :

« L’excès de biens matériels va beaucoup plus loin que des objets eux-mêmes. Bien que nous sachions devoir renoncer à ces choses, cela nous angoisse. Je sais toutefois que le fait de renoncer à certaines d’entre elles laisse le champ libre à d’autres choses. Et cela vaut non seulement pour notre relation avec les chaussures, mais aussi pour celle que nous entretenons avec toutes choses. Faire le ménage à la maison — tant au sens littéral que figuré — constitue un excellent moyen de repartir à neuf. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 7)

À la fin du chapitre, elle se promet de mettre un peu de minimalisme dans sa vie et de dire adieu à l’excès de chaussures !

Le pouvoir

« J’ai toujours estimé que le libre arbitre était un droit de naissance », affirme clairement et fièrement Oprah Winfrey. Pour elle, la liberté, c’est avant tout « avoir le choix ».

Bien sûr, il y a des éléments que vous ne contrôlez pas, comme votre lieu de naissance. Si vous êtes né aux États-Unis ou dans un pays occidental, vous avez de la chance.

Il y a également de nombreux événements qui peuvent vous blesser, comme les mensonges racontés par les tabloïdes ou les potins qui circulent sur vous, par exemple. Mais toutes ces pensées négatives, vous pouvez les renvoyer d’où elles viennent.

Oprah Winfrey fait également une confidence : elle ne regarde pas beaucoup la télévision. Par ailleurs, elle avoue avoir fait preuve d’irresponsabilité dans les premières années de sa carrière.

Elle se souvient notamment avoir regretté d’avoir mis une femme dans le désarroi, lorsqu’elle a exhibé, sur le plateau de télévision, la tromperie de son mari.

Depuis lors, elle s’est juré de ne plus commettre de tel impair et de ne plus jamais rabaisser, embarrasser ou diminuer un autre être humain.

Quand vous choisissez de voir le monde comme une grande salle de classe ouverte sur l’extérieur, vous comprenez que toutes les expériences sont là pour vous apprendre quelque chose sur vous-même et que le voyage de votre vie consiste à devenir davantage qui vous êtes.

Les expériences les plus difficiles sont souvent celles qui nous apprennent le plus. Chaque fois que des problèmes se présentent à Oprah Winfrey, elle se demande : « De quoi s’agit-il vraiment et qu’est-ce que je suis censé apprendre de tout cela ? »

D’autres thèmes sont abordés dans ce chapitre :

  • L’endettement et les moyens de l’éviter ;
  • Le vote des femmes aux États-Unis ;
  • La santé et le problème de l’obésité aux USA ;
  • La pertinence de la richesse ou de la célébrité pour définir une personne ;
  • Le drame de l’ouragan Katrina en Louisiane et les leçons à en tirer ;
  • Le manque de confiance en soi d’Oprah Winfrey et sa relation avec l’embonpoint ;
  • Son besoin de « performer » et d’être la meilleure.

Ces thèmes sont liés entre eux. Ils ont le pouvoir pour point commun. Ce que nous pouvons faire pour améliorer notre situation et ne pas nous laisser dominer par la peur.

Voici ce que dit l’auteure :

« Laissez votre vie s’éveiller en vous. Quel que soit votre défi — la tendance à trop manger, à trop consommer une certaine substance ou à trop faire une même activité, ou encore le deuil d’une relation, d’une somme d’argent ou d’un poste —, permettez-lui de vous ouvrir la porte sur les révélations les plus nobles à votre sujet, de vous inviter à entrer dans ce qu’est la vie excellente pour vous. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 8)

Enfin, Oprah Winfrey rappelle l’importance d’agir de façon amicale avec les autres. Toutes nos actions tournent autour de nous « aussi surement que la Terre tourne autour du Soleil », dit-elle. L’amour que vous transmettez vous sera renvoyé d’une manière ou d’une autre. Ayez confiance en cela.

« Aujourd’hui, j’essaie de bien agir envers toutes les personnes que je rencontre et d’être bien en leur compagnie. Je veille à employer ma vie à faire le bien ; car ce dont je suis certaine, c’est que tout — ce que je pense, ce que je dis et ce que je fais — me sera rendu. Et il en va de même pour vous. »

(Ce dont je suis certaine, Chapitre 8)

Conclusion sur « Ce dont je suis certaine » d’Oprah Winfrey :

Ce qu’il faut retenir de « Ce dont je suis certaine » d’Oprah Winfrey :

Ce livre est composé d’une collection de chroniques qu’Oprah Winfrey a tirées de sa chronique populaire dans le magazine O. Elle y confie ses expériences et ses leçons de vie pendant 14 ans.

Dans l’ensemble, tous les thèmes se connectent et résonnent les uns avec les autres et forment, pourrions-nous dire, l’échelle des valeurs d’Oprah Winfrey :

  1. La joie ;
  2. La résilience ;
  3. Les relations ;
  4. La gratitude ;
  5. Les possibilités ;
  6. L’émerveillement ;
  7. La clarté ;
  8. Le pouvoir.

L’expérience de l’auteure, à près de 60 ans, lui permet d’avoir le recul suffisant pour analyser sa vie riche en rebondissements, en drames et en moments joyeux.

Plutôt que de se cacher derrière de grandes théories, Oprah Winfrey s’exprime honnêtement sur les tragédies de son enfance, ses échecs, ses erreurs et ses plus grandes réussites et bonheurs.

Son expérience d’intervieweuse joue un grand rôle aussi dans sa connaissance de l’âme humaine.

Enfin, Oprah Winfrey montre dans ces lignes que la méditation et le développement personnel l’aident au quotidien, ainsi que la spiritualité.

Points forts :

  • C’est agréable de se plonger dans la vie et l’esprit de cette célébrité ;
  • Il y a de nombreuses réflexions intéressantes à méditer ;
  • Le livre est très bien organisé, les chapitres clairs et se lit facilement.

Point faible : 

  • Ne vous attendez pas à une grande théorie ici ni à un manuel de savoir-vivre ou de développement personnel classique ; il s’agit simplement — mais c’est déjà beaucoup — de réflexions sur la vie.

Ma note :

Avez-vous lu le livre de Michèle Léach et Delphine Tranier-Brard « Devenir biographe » ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Loading...

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de Michèle Léach et Delphine Tranier-Brard « Devenir biographe »

 Visitez Amazon afin d’acheter le livre de Michèle Léach et Delphine Tranier-Brard « Devenir biographe »

un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

Partagez
WhatsApp
Partagez
Tweetez
Enregistrer