Le Petit Prince D’Antoine de Saint-Exupéry

Analyse du livre Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry

couverture du livre le petit prince - Antoine de Saint Exupéry - résumé du petit prince

Phrase résumée du Petit Prince : La perception du monde qui nous entoure est totalement subjective toutefois à travers les récits et l’aventure du Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry nous pousse à réfléchir sur des situations courantes de la vie qui sans nul doute changeront votre vision.

Par Antoine de Saint-Exupéry, 1943, 93 pages.

Note : Ceci est une chronique invitée écrite par Kevin BODEVING du blog “tondefi”

Chronique et résumé du Petit Prince

Antoine de Saint-Exupéry est un écrivain, aviateur et poète. Il s’intéresse aux avions et devient pilote durant son service militaire en 1922 et est ensuite engagé par une compagnie postale. Il se met à l’écriture en relatant ses expériences d’aviateur. Il rejoindra l’armée de l’air en 1939 et disparut lors d’une mission de reconnaissance à bord de son avion en 1944.

Lorsqu’il était à New York pendant la guerre, il écrit « Le Petit Prince » en deux versions, française et anglaise. Ce dernier sera publié en 1943 aux Etats-Unis et en 1946 en France, pour ensuite devenir un classique de littérature et même devenir un livre culte. Le livre qui a un caractère quasi poétique connait un succès mondial, aujourd’hui traduit dans plus de 300 langues, il fait partie des ouvrages les plus vendus et lus au monde.

« Dessine-moi un mouton »

Conté à la première personne, nous rentrons dans l’histoire à travers notre narrateur, un aviateur qui vient de tomber en panne en plein désert du Sahara. Son avion étant endommagée, il tente de la retaper pour repartir et c’est lors des réparations qu’il fait la surprenante rencontre du Petit Prince. Un étrange petit bonhomme à la chevelure dorée venu d’une autre planète qui lui fait le récit de ses diverses aventures et rencontres avant ce jour.

« Le Petit Prince » peut, aux premiers abords, apparaitre comme un livre pour enfants, mais nous allons voir que derrière de nombreuses analogies, cette histoire a de quoi bousculer votre perception.

Saint-Exupéry nous fait remarquer que les adultes ont oublié qu’ils ont un jour été eux aussi petits. Le narrateur nous explique qu’à l’âge de 6 ans, il avait dessiné un éléphant dans un serpent boa, sans que l’on voie clairement l’éléphant, mais juste la bosse créée dans le ventre du serpent.

Cependant, les adultes prenaient son croquis pour un chapeau et malgré un autre croquis explicatif, ils lui ont conseillé d’arrêter de dessiner pour se concentrer aux mathématiques, à la géographie, etc.

Qu’est ce que cela nous apprend ? Antoine de Saint-Exupéry explique que l’environnement social peut nous écarter de ce que l’on aimerait. Nous sommes conditionnés à faire ce que le monde juge bien pour nous et nous allons voir à travers les 3 parties suivantes tous les autres enseignements que nous donne l’aventure du Petit Prince.

  1. Partie 1 : Trouver son équilibre
  2. Partie 2 : Pourquoi faire attention à notre environnement
  3. Partie 3 : Tout est une question de perception


Partie 1 : Trouver son équilibre

Le Petit Prince est un petit garçon un peu timide qui vient d’une autre planète, l’astéroïde B612, et avant de rencontrer notre narrateur sur la Terre, il a effectué de nombreuses rencontres. C’est par ce biais qu’on découvre un peu plus sur la philosophie et l’état d’esprit de notre héros.

Le Petit Prince est de nature un personnage curieux et n’abandonne jamais une question sans recevoir une réponse. À chacune de ces rencontres, il interroge son interlocuteur sur la raison pour laquelle il agit ainsi, et ce dans le but de comprendre son comportement. Si vous vous reconnaissez à travers ces différentes situations, cela vous amènera à prendre du recul lors de futurs événements.

Sur la première planète visitée de l’histoire, le Petit Prince fait la rencontre d’un souverain. Le discours de ce dernier est basé sur l’autorité. Après quelques échanges, nous comprenons que l’autorité ne peut être respectée qu’à partir du moment où cette dernière est raisonnable. Le souverain explique que le fait d’ordonner un acte impossible ou déraisonnable ferait de lui un mauvais dirigeant puisqu’il demande l’impossible.

Application à la vie de tous les jours, nous pouvons parfois nous retrouver dans la situation du roi, faire preuve de raison lorsque nous ordonnons quelque chose améliorera considérablement nos résultats. Au même principe que si nous sommes soumis à un ordre, prendre le recul nécessaire pour déterminer si ce dernier est raisonnable impactera le bon déroulement de la requête. Je vous laisse méditer sur cela et nous allons passer directement à la destination suivante.

Nous faisons la rencontre du vaniteux, une personne qui se cache dans son orgueil. Aveuglé par cette attente de reconnaissance, il est seul et ne fait rien. Situation tournée à l’absurde puisque l’habitant de cette planète ne fait qu’attendre les applaudissements du Petit Prince pour saluer.

L’approche ici est intéressante puisqu’elle nous indique qu’être dans l’attente d’une forme de reconnaissance sans raison ne nous contentera jamais et nous finirons certainement par lasser notre entourage. L’orgueil et l’égocentrisme sont clairement des valeurs qui nous bloquent dans notre bon développement.


« [Les grandes personnes] ne vous disent jamais: Quel est le son de sa voix? Quels sont les jeux qu’il préfère? Est-ce qu’il collectionne les papillons? »

C’est alors au tour du buveur. Ce dernier boit pour oublier qu’il a honte… honte de boire. Paradoxal n’est-ce pas ? C’est parfois simple de s’enfermer dans une routine que l’on a soit même créée, sans prendre le recul nécessaire pour s’en rendre compte, nous serons juste piégés à jamais.

Vous avez la clef pour sortir d’un processus dont vous êtes l’origine, VOUS avez pris la décision de rentrer dans cette habitude. Ici, le buveur a décidé de boire. Pour arrêter, il faudra prendre une nouvelle décision, et c’est là toute la difficulté.

La prochaine rencontre est celle du businessman. Un personnage qui se dit posséder les étoiles. Une belle analogie avec l’argent. Le Petit Prince fait remarquer qu’il est inutile de posséder quelque chose si cela ne nous apporte rien et si l’on n’apporte pas de valeur à ce que l’on possède.

Ne devenez pas esclave de vos possessions, le businessman n’apprécie pas la présence de notre héros parce qu’en tant qu’homme sérieux, il se doit de compter les étoiles afin de les posséder. Quelle est l’utilité de cette possession ? C’est exactement le point que le Petit Prince soulève.

Nous arrivons ensuite sur une toute petite planète avec l’allumeur de réverbères qui allume et éteint son réverbère parce que c’est la consigne. Respectueux de cette dernière, il continue son travail que le Petit Prince caractérise comme utile. Toutefois, l’allumeur de réverbères répète sans cesse la même action et annonce être fatigué car il n’a pas le temps de se reposer.

Le Petit Prince lui indique une technique pour être fidèle à la consigne et paresseux. Cependant sa technique ne convient pas à l’allumeur. Ce dernier n’aime que dormir et la proposition du Petit Prince ne le lui permettrait pas.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Deep Survival - 2

L’optimisation du travail grâce à une sorte d’automatisation pour acquérir de la liberté, c’est la solution apportée par notre petit bonhomme. L’allumeur de réverbères serait détesté de toutes les autres personnes rencontrées jusqu’à présent parce que c’est le seul qui ne s’intéresse pas à lui-même. En effet, le Petit Prince prône le partage et c’est sa première rencontre qui défend ses valeurs.

Sur la planète qui suit, nous faisons la connaissance du géographe. Intéressé par la visite du Petit Prince, ce dernier nous apprend qu’il est dépendant des explorateurs puisque ce sont eux qui voyagent et relatent ce qu’ils voient, ceci lui permettant de dessiner les cartes. Un travail bien peu satisfaisant si nous sommes incapables de créer ou d’avancer par nous-mêmes.

« Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé »

Une fois sur Terre, le Petit Prince rencontre un aiguilleur qui envoie les trains et foule de personnes tantôt vers la droite, tantôt vers la gauche. Notre héros se demande ce que tout ce monde cherche et l’aiguilleur lui répond que même le chauffeur de la locomotive ne le sait pas.

Nous comprenons par notre petit héros, que les enfants savent ce qu’ils cherchent. Il est important de trouver un but afin de se diriger. Lorsque nous sommes des petits enfants, nous rêvons de devenir astronaute, pompier, peintre… puis on oublie. Nous devons reprendre le contrôle pour être maitre de notre destination.

Que nous enseigne Antoine de Saint-Exupéry par le biais de toutes ces rencontres ? C’est avant tout une image du monde du travail et de l’environnement social, chaque personne en fonction de son comportement et de sa perception interprète les choses différemment.

Certains agiront pour la reconnaissance, pour leurs propres intérêts, d’autres seront dépendants des consignes ou d’éléments externes et s’enfermeront abandonnant leurs plaisirs. Certains dirigeront déraisonnablement. Chaque situation est subjective et sera sujette aux motivations de chacun.

Ce qu’il faut retenir est l’importance de trouver l’équilibre, prendre conscience de la position à laquelle nous nous trouvons pour nous épanouir. Il faut ouvrir son esprit sur le monde qui nous entoure sans pour autant oublier nos envies et plaisirs.

Le Petit Prince parle beaucoup de sa planète et nous allons voir en quoi gérer son environnement peut impacter notre vie.

livre le petit prince - Antoine de Saint Exupéry - Renard

Partie 2 : Pourquoi faire attention à notre environnement ?

Au fil des chapitres, Antoine de Saint-Exupéry nous révèle de plus en plus sur l’origine de notre héros à la chevelure dorée. En effet, c’est à travers la curiosité du Petit Prince et les nombreuses questions posées par ce dernier que nous découvrons sa planète.

Cette dernière est le reflet de nombreuses réflexions sur l’environnement et le développement personnel. Regardons cela plus en détail.

Le Petit Prince jardine régulièrement sur sa planète afin d’identifier les bonnes des mauvaises herbes. Comme l’explique ce dernier, un baobab détruirait sa planète parce qu’il serait beaucoup trop gros et les racines de ce dernier anéantiraient sa petite planète. Afin d’éviter cela il est indispensable de traiter toutes les herbes et d’identifier les bonnes des mauvaises parce qu’un baobab, avant de devenir énorme, passe par l’état de brindille.

Ici, c’est une analogie sur les problèmes, il est important d’analyser tout ce qui agit sur notre environnement afin d’identifier ce qui peut devenir un problème. En effet, détecter et contrôler dès son apparition quelque chose qui peut être néfaste à terme permettra d’éviter bien des soucis. Le bon développement de notre environnement passe donc par de petites actions régulières.

Cette idée de répéter des actions pour le bon fonctionnement est renforcée lorsque nous apprenons que la planète de notre héros est occupée par trois petits volcans. Il nous indique qu’il ramone régulièrement ces derniers afin d’éviter des éruptions qui nuiraient à sa planète. C’est ici une invitation à ne pas procrastiner, et ce afin de ne pas envenimer des situations qui par la suite peuvent s’avérer aussi compliquées à gérer.

En parlant de sa planète, le Petit Prince nous enseigne plusieurs choses sur les émotions. Lorsqu’il est triste, il regarde des couchers de soleil. Sa planète étant petite, il peut apercevoir jusqu’à 43 couchers de soleil en une journée. Le fait de détourner notre attention de quelque chose peut combler nos sentiments. Si vous êtes tristes, cherchez une chose qui vous fait oublier votre tristesse. Trouvez comme le Petit Prince votre « coucher de soleil ».

L’habitant de la planète de notre héros qui a le plus d’importance à ses yeux est une fleur. Une rose qu’il a vu sortir de sa graine, coquette, cette dernière aime que l’on prenne soin d’elle. Il la met sous globe, la protège du vent et l’arrose régulièrement au bon vouloir de cette dernière. Le Petit Prince raconte qu’il fut malheureux parce qu’il avait accordé plus d’importance aux mots qu’aux actes de la rose.

Une leçon sur l’amour, plus nous éprouvons des sentiments envers une personne et plus il sera difficile de faire la part des choses entre les mots et les actes. C’est parfois lorsqu’il est trop tard que nous réalisons cela. Dans ce passage, la rose s’excuse auprès de notre Petit Prince et lui dit qu’elle a été sotte.

Nos sentiments peuvent nuire à notre communication. En avoir conscience est déjà un très bon point pour assurer un équilibre dans ses relations et agir sans regret.

Avant de vous détailler un peu plus cette réflexion, nous devons voir un passage entre Le Petit Prince et l’aviateur. Ce dernier ne savait pas très bien dessiner puisqu’il n’avait jamais eu l’occasion d’exercer. En effet à l’âge de 6 ans, les grandes personnes avaient avorté sa carrière de peintre suite à l’échec de ces deux premiers dessins.

Je vous laisse imaginer sa surprise lorsque le Petit Prince lui demanda de dessiner un mouton. Peu satisfait des croquis réalisés, l’aviateur finit par dessiner une caisse avec des trous en expliquant à son jeune juge que son mouton se trouvait à l’intérieur. Émerveillé, le petit bonhomme le remercia. L’imagination permet de créer ce que bon nous semble. La seule limite est subjective et dépendra uniquement de vous-même.

Notre héros à la chevelure dorée fut heureux d’apprendre qu’un mouton mangeait les arbustes. Cela lui offrait une solution au problème des baobabs. Toutefois, cette solution engendra une nouvelle problématique : la sécurité de sa fleur. Il se demandait alors quel intérêt ont les fleurs à avoir des épines si cela n’empêchait pas un mouton de les dévorer.

Le narrateur s’énervait sur les réparations de son appareil et répondit sèchement au Petit Prince. Accordant plus d’importance à un boulon plutôt qu’à la question de notre héros, il répondit à ce dernier que les épines des roses étaient inutiles et justifiaient la méchanceté de ces dernières.

Offusqué, le Petit Prince lui fit ainsi remarquer qu’il parlait comme les grandes personnes et était incapable de faire la part des choses, il fondit ensuite en larmes. Notre aviateur se retrouva devant sa réparation qui n’avait pas avancé et un petit prince à consoler.

« Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire. »

Voici un second exemple de la nuisance de nos sentiments dans la communication. En répondant par la colère, le narrateur a blessé notre jeune héros. Nous avons tendance à trop nous concentrer sur quelque chose en dépit de notre environnement et des personnes qui nous sont chères.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Stratégies de prospérité

Pour assurer un meilleur équilibre, il est essentiel de mesurer son environnement. Lorsque nous communiquons, le fait d’accorder toute notre attention à notre interlocuteur préviendra bien des situations. Notre jugement est souvent faussé par des éléments extérieurs.

L’approche ici est certes philosophique et psychologique, mais c’est surtout une invitation à remettre en cause notre comportement. Pour appuyer ce propos, l’aviateur nous raconte l’histoire d’un astronome. Le scientifique fit une conférence pour exposer ses découvertes révolutionnaires, mais drôlement vêtu, il passa pour un clown et personne ne releva son discours.

Sa crédibilité fut ainsi nulle à cause de son accoutrement. Plusieurs mois plus tard, il reproduisit son discours, mais cette fois habillé d’un élégant costume. Tout son auditoire fut réceptif et stupéfait de ses recherches. La communication ici passe avant tout par un acte de présentation.

Le narrateur nous informe que les grandes personnes aiment les chiffres pour comprendre. Être en mesure d’imaginer une situation sans avoir un chiffre comme référence est fondamental pour comprendre la vie. Pourquoi ? L’amour, les émotions, les relations sont des choses qui ne se mesurent pas avec des chiffres.

Antoine de Saint-Exupéry, à travers ses personnages et situations nous invitent à développer un état d’esprit. Nous sommes bercés dans un monde rationnel, mais pour obtenir le meilleur de notre environnement, il faut dépasser certaines bases comme les chiffres et vivre l’instant présent, écouter nos relations ou encore pourquoi pas, simplement regarder un coucher de soleil.

Être conscient de ses actions et de son environnement est capital pour notre bon développement. Nous avons vu à travers ces différents passages qu’en fonction d’un choix, les conséquences engendrées seront bien différentes. Prendre du recul et réagir en pleine conscience nous permettra d’éviter des situations, mais surtout rendra notre environnement plus agréable.

Nous allons voir avec la troisième et dernière partie en quoi la perception peut tout changer.

le petit prince analyse du livre - Antoine de Saint Exupéry

Partie 3 : Tout est une question de perception

Le Petit Prince est arrivé sur la planète Terre, en plein milieu du désert, il est à la recherche des hommes. Il effectue différentes rencontres et nous allons ainsi percer le sens de ce voyage que nous avons effectué avec notre petit héros.

La première rencontre que nous fait faire Antoine de Saint-Exupéry par l’entremise du Petit Prince celle du serpent, qui représente la clef vers un autre monde. Ce dernier informe notre jeune héros que dans le désert ou chez les hommes, nous sommes seuls dans les deux cas. Une invitation à définir la solitude.

En effet, un passage d’autant plus intéressant aujourd’hui puisqu’avec les technologies, nous sommes entourés, mais pouvons ressentir quand même cette solitude. Il est important d’être authentique. C’est ce que le Petit Prince va nous apprendre par la suite.

Il fit la rencontre d’une fleur, elle l’informa qu’il existe six ou sept hommes. Ce jugement étant uniquement basé sur son vécu. Toujours en quête des hommes, le petit bonhomme fit l’ascension d’une montagne afin de prendre de la hauteur, il cria, mais ne reçut comme réponse que son écho.

Il pensa alors que les hommes ne faisaient que répéter ce qu’on leur disait. Lorsque nous ne connaissons pas quelque chose, il est très simple de baser son jugement sur le peu d’informations que nous avons et ainsi être totalement dans le faux. L’importance de chercher la compréhension plus que le jugement permettra d’éviter de fausses croyances.

Son voyage continua et il arriva devant un champ de rose. Lui qui pensait être riche d’une rose unique et de trois volcans, il fut bien surpris de voir la vérité devant ce champ de roses et ces montagnes. Ce qu’il possédait n’avait rien d’unique et cela l’attrista. Il s’écroula en pleurs.

Un court passage riche en émotions qui nous montre à quel point la vérité peut s’avérer blessante parfois. Cependant, c’est avec l’arrivée du renard que la perception de notre héros changea. Regardons cela plus en détail.

Le renard apprend au petit prince ce que signifie apprivoiser. C’est en créant des liens qu’une chose semblable à d’autres devient unique. Il n’est pas ici question de posséder, mais d’ajouter de la valeur, de se faire grandir.

Une relation fonctionne lorsque les deux parties en tirent profit, il doit exister cette harmonie. Lors du départ du Petit Prince, le renard indique qu’il est triste, mais grâce aux moments partagés avec lui, chaque fois qu’il regardera un champ de blé, il sera heureux.

« Les hommes de chez toi, dit le petit prince, cultivent cinq mille roses dans un même jardin… et ils n’y trouvent pas ce qu’ils cherchent… »

Nous faisons très facilement des liens et rapprochements entre les choses. L’aspect d’unicité c’est le fait de nous approprier quelque chose, au même titre que je vous invite à le faire avec ce livre. Je suis certain que vous verrez et comprendrez des choses différemment de ce que je vous décris ici. Le renard enseigne au Petit Prince pourquoi sa rose est unique. C’est le temps qu’il lui a consacré qui la rend si importante à ses yeux.

L’aviateur a fini son eau et avec le Petit Prince, ils se mirent à la recherche d’un puits. Nous apprenons que le désert est magnifique justement parce qu’il renferme un puits. Le désert est simplement l’analogie de notre intérieur.

En chacun de nous, il y a un puits, un trésor caché et c’est la recherche de ce dernier qui rend le tout merveilleux. La prise de conscience de cela nous permettra d’avancer pour trouver « notre puits ». La traversée du désert peut s’apparenter aux moments difficiles de notre vie, nous pouvons ainsi abandonner et mourir de soif ou nous pouvons commencer à marcher pour nous mettre en quête du « puits ».

C’est en effet une approche très abstraite et philosophique, mais cela nous montre qu’en fonction de notre perception, une situation peut être totalement différente. Ce que nous cherchons n’est pas toujours visible. Au contraire, nous avons tendance à trop nous fier à ce que nous voyons en nous concentrant sur un fait ponctuel oubliant tout le processus l’ayant provoqué.

Le Petit Prince explique à l’aviateur qu’une fois parti, ce dernier n’aura qu’à lever les yeux vers les étoiles pour l’entendre rire. De ce fait aux yeux de l’aviateur, toutes les étoiles seront des petits grelots alors que pour d’autres ce ne sera que des lumières dans le ciel.

Le narrateur réalise alors qu’il n’avait pas fait d’attache à la muselière du mouton. Peut-être que le mouton aura mangé la rose du Petit Prince et que ce dernier pleurera. Ou peut-être que non. L’aviateur n’aura jamais la réponse et le fait de penser que « oui » ou « non » le fera entendre les étoiles rire ou pleurer. La perception est subjective et change totalement sa vision.

Nous sommes maitres de notre perception et c’est à nous de décider si nous voulons voir la vie positivement ou négativement. En effet, le Petit Prince nous montre que notre état d’esprit orientera nos choix et émotions. Toute notre vie est basée sur des choix simples et personnels.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  7 étapes pour vivre une vie extraordinaire

 

Conclusion et analyse du Petit Prince

Le Petit Prince a littéralement changé ma vie. Pourquoi ? C’est un livre que j’ai lu étant plus jeune puis par hasard je suis retombé dessus et j’ai décidé de le relire. Cette approche fut totalement novatrice puisqu’à la différence de ma première lecture, je comprenais cette fois les analogies.

Je fis ainsi des rapprochements directs à ma vie et au monde qui m’entoure, chose dont je n’étais pas forcément apte à ma première lecture.

Comme nous l’avons vu, c’est à travers de nombreux personnages et des passages riches en émotions comme celui du renard ou les nombreux échanges avec l’aviateur, que nous sommes, nous lecteurs, amenés à nous remettre en question.

Le Petit Prince n’est donc pas destiné qu’à des enfants dans le but d’éduquer sur des principes clefs, mais bel et bien un voyage au cœur de nous-mêmes.

Personnellement, au-delà de questionnements, le livre m’a surtout permis de trouver des réponses. Je vous invite à écrire par une phrase simple, une problématique que vous avez et de lire ensuite Le Petit Prince. À défaut de vous donner la réponse directe, vous trouverez une ligne directrice pour orienter vos recherches vers votre solution.

Je considère Le Petit Prince comme un « must have » puisqu’étant très court il permet d’être lu et relu tout en apportant à chaque nouvelle lecture quelque chose de nouveau. Bien qu’assez philosophique, il traite directement de nombreuses notions fondamentales pour notre route vers le bonheur.

Bref, il a été mon premier pas vers le développement personnel et je le conseille vivement. Gardez votre esprit vif et lisez entre les lignes, ne vous arrêtez pas à une simple rose ou un renard qui parle.

Points forts du Petit Prince :

  • C’est un conte courte et facile à lire
  • Chaque nouvelle lecture de l’histoire apporte quelque chose en plus
  • Le livre permet de se remettre en question sur de nombreux points
  • La richesse du livre est aussi grande que votre imagination
  • Ce conte dépasse les confins de la jeunesse touche tout le monde
  • L’auteur a créé une oeuvre unique au monde qui est le plus lu en français et qui est le plus traduit

Points faibles du Petit Prince :

  • Demande de la réflexion pour appliquer ses enseignements
  • Les réflexions dans le conte sont limitées à votre imagination
  • L’auteur a soulevé plusieurs sujets sans forcément qu’ils soient très approfondis

La note de Kevin Bodeving du blog tondefi” :

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Avez-vous lu le livre Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (14 votes, moyenne: 4,29 out of 5)

Loading...

Visitez Amazon et lisez plus de commentaires sur le livre Le Petit Prince

Visitez Amazon et achetez le livre Le Petit Prince

Format Poche :

Avec son chef d’oeuvre Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry a su communiquer toute sa sagesse. Dans la même veine mais du manière plus pratique, l’auteur américain John Izzo dans son livre Ce qu’il faut savoir avant de mourir nous présente un compte rendu de centaines d’interviews qu’il effectua afin de découvrir des perles de sagesses. En voici le résumé en format vidéo 🙂:

Les 5 grandes leçons de vie du livre Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry

    1. Chérissez l’enfant en vous. «Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent.» Notre corps peut vieillir, mais notre cœur n’a pas besoin de perdre son enfant intérieur, la partie de nous qui est hypersensible à tout ce que la vie à offrir. Vous risquez ainsi de perdre votre créativité et sans créativité, l’innovation devient très difficile.
    2. Soyez honnête envers vous-même et les autres. Sinon, cela pourrait vous coûter cher. Dans ce livre, il y a une rose dont le Petit Prince prend soin. Il l’arrose et la protège des prédateurs. Un jour, la rose dit qu’elle n’a pas besoin de lui pour survivre. Son orgueil provoque le départ du Petit Prince, la seule personne qui l’aimait. Soyez fidèle à vous-même, ne laissez pas votre fierté brouiller la réalité.
    3. L’essentiel est invisible aux yeux. L’un des principaux messages du livre (Le secret de la Fox): «On ne voit clairement qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible aux yeux. » On voit trop les choses à l’extérieur, on juge trop vite et on pense trop peu. Il y a des gens merveilleux dans ce monde qui ne peuvent pas être découverts simplement à l’œil nu.
    4. Ne soyez pas un géographe, soyez un explorateur. Au cours de son voyage, le Petit Prince rencontre un géographe. Le géographe déclare qu’il connaît tous les lieux et mais n’a jamais visité aucun d’eux. Il connaît certaines étoiles lointaines mais n’a même jamais exploré sa propre patrie. Il est bénéfique de savoir quelque chose, mais sentir, c’est quelque chose d’entièrement différent. Nous voulons atteindre les étoiles, mais oublions la beauté qui se trouve devant nous.
    5. Profitez de votre voyage, c’est le seul que vous aurez. Au cours du voyage du petit prince, il rencontre un travailleur qui suit ses ordres de travail sur une planète qui tourne toutes les minutes. Il ne se repose jamais un seul moment. Certains d’entre nous sont pareils, nous travaillons tellement que nous oublions d’apprécier les choses que certains n’ont pas le privilège de faire. L’appréciation est la clé du bonheur.
    6. Apprenez à vous voir tel que vos êtes. Lors de son voyage, le Petit Prince rencontre un roi qui ne peut que parler des autres et ne connait que son territoire sur lequel il règne. Il est facile de parler des autres, mais il est difficile de se juger soi-même. Ce thème est essentiel pour investir. Savoir vous juger vous-même est ce qui vous aidera à grandir. Connaître vos propres limites peut empêcher des investissements désastreux.

Bientôt sur cette page : Le Petit Prince en PDF !

7 faits intéressants du Petit Prince

  1. Saint-Exupéry est aussi l’auteur des aquarelles qui illustrent le livre
  2. L’auteur a écrit deux versions de l’histoire ; une en français et l’autre en anglais
  3. Le livre a été écrit aux Etats-Unis
  4. Le Petit Prince fut publié en 1943 chez Reynal & Hitchcock à New York puis en France en 1946, soi 2 ans après la mort de Saint-Exupéry
  5. Le narrateur est aussi un des personnages du livre; ce personnage étant aussi Saint-Exupéry
  6. La rumeur coure que le personnage de la rose représente Consuelo de Saint-Exupéry (née Suncín Sandoval), la femme de l’auteur. Notons qu’elle écrit un journal intime, intitulé Mémoires de la rose, décrivant sa relation avec l’auteur. Ce journal ne fut publié qu’en 2000.
  7. Le Petit Prince fut adapté pour le cinéma en version animation par Mark Osbourne en 2015

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

le petit prince résumé, le petit prince, le petit prince analyse, https://des-livres-pour-changer-de-vie com/le-petit-prince/, le petit prince antoine saint exupéry, laventure du petit prince, resume du livre le petit prince, le petit prince et le renard résumé
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

6 Commentaires pour :

Le Petit Prince D’Antoine de Saint-Exupéry

  • Fannh

    4 Avr 2018 à 00:15

    Bravo ! Voici une vision très bien amenée du développement personnel à travers ce grand classique. Ce n’est pas un livre de chevet pour moi mais cet article me donne envie de le relire et de voir les choses différemment. Merci

    Répondre



    • Kevin Bodeving

      6 Avr 2018 à 14:47

      Merci Fanny. Un grand classique que l’on a tendance à oublier. Tant à apprendre et voir par ce livre. C’est pour moi un livre de référence sur lequel je me repenche régulièrement !
      Kevin

      Répondre



    • Stéphane

      2 Juin 2018 à 20:52

      Merci pour cet article qui me donne envie de relire le petit Prince. Je ne l’avais pas vu sous cet angle de développement personnel.

      Répondre



      • Alexy

        28 Juin 2018 à 14:50

        Merci beaucoup pour cette meilleure compréhension de cette si belle oeuvre.

        Répondre



        • gaslydestin

          30 Nov 2018 à 22:09

          Cet article est très intéressant.j’ai tire pas mal de leçons.Mais ce qui m’intéresse vraiment .Ce qu’on y parle ‘d’un puits ou d’un trésor qui est a l’intérieur de chacun.

          Répondre



          • Fabinou

            4 Mai 2019 à 20:19

            Super article merci à vous

            Répondre









            Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

            Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.