3 livres sur la communication incontournables | Mini-résumés et avis

Pourquoi avoir choisi de présenter des livres sur la communication ? Parce que l’art de la communication est omniprésent dans notre vie personnelle et professionnelle. Pourtant cette pratique n’est pas innée et rarement enseignée. Il existe de nombreux livres pour arriver à progresser dans ce sens, en voici trois que j’ai sélectionné pour vous.

Pour enrichir vos relations avec vos proches et vos amis, vous pourrez vous inspirer de techniques qui ont fait leurs preuves. Ainsi, vous saurez les convaincre de vous suivre dans vos initiatives. Vous augmenterez considérablement votre aura en proposant des conversations teintées d’empathie et de sincérité.

Dans votre domaine professionnel, vous grimperez les échelons grâce à l’art de la communication. Vous allez vous spécialiser dans la présentation d’un discours pour mieux étayer vos idées. Aussi, vous serez plus performant et vous gagnerez en confiance. Avec cette évolution de votre communication, vous cumulerez les réussites et obtiendrez de nouveaux contacts. Enfin, cette ouverture vous apportera de nouvelles perspectives de travail.

Il suffit de consacrer quelques minutes par jour à la lecture de ces livres pour constater une grande progression dans votre attitude. De cette manière, la communication sera bientôt un art que vous pratiquerez avec dextérité, tout naturellement.

Alors, êtes-vous prêt à vous lancer ?

livres sur la communication

Trois livres sur la communication à connaître !

Voici trois livres sur la communication dont vous pourrez lire la chronique détaillée sur “Des livres pour changer de vie”. Ils sont à la fois différents et complémentaires :

  • Comment se faire des amis de Dale Canergie : ce livre ancien n’a pas perdu de sa pertinence au fil des années. C’est une référence en matière de communication dans le cadre personnel.
  • Les mots sont des fenêtres | Introduction à la communication non violente” de Marshall Rosenberg : ce livre est une invitation à mieux vivre avec soi-même, sans pratiquer l’auto-évaluation permanente. Ainsi, vous apprendrez à vous entretenir avec les autres avec sincérité, bienveillance et empathie.
  • L’art du pitch” de Oren Klaff : cet ouvrage est destiné aux personnes qui utilisent la communication dans un cadre professionnel. En effet, l’auteur vous apprendra à revoir tout votre processus pour aboutir à des échanges fructueux et efficaces. Avec ses conseils, votre pouvoir de persuasion va monter d’un cran et les résultats concrets ne se feront pas attendre.

1.”Comment se faire des amis”

comment se faire des amis dale carnegie

Par Dale Canergie, 1936 (première édition), 1981 (édition révisée la plus récente), 250 pages.

Dale Carnegie est un auteur et conférencier américain, spécialiste des techniques de prise de parole en réunion ou en public. À cet égard, il a beaucoup apporté au domaine de la communication. De plus, il a fondé la plus grande société de formation continue. “Comment se faire des amis” est un de ses livres phares. En se vendant à plus de 45 millions d’exemplaires, il est une référence parmi les livres sur la communication.

Pour commencer, le lecteur est invité à suivre 8 règles de base pour apprécier pleinement le livre :

  1. Être avide d’apprendre.
  2. Doubler la lecture de chaque chapitre avant de continuer.
  3. Lire en pointillés, pour prendre le temps de la réflexion sur la manière d’appliquer les principes.
  4. Surligner les idées principales.
  5. Revenir sur la lecture du livre tous les mois.
  6. Saisir chaque occasion pour mettre les principes en pratique.
  7. Aborder le livre d’une façon ludique, comme s’il s’agissait d’un jeu.
  8. Faire un bilan chaque semaine des progrès accomplis et des erreurs commises et en tirer les leçons.

Première partie : trois principes fondamentaux pour attirer les autres et les transformer en amis

Dans “Comment se faire des amis“, l’auteur explore chaque principe dans un chapitre. Pour commencer, voici les principaux arguments et conseils qu’il avance.

  • Il est plus important de comprendre que de juger

Vous n’adhérez pas aux agissements de vos proches et vous avez bien l’intention de le faire savoir ? Pourtant, c’est une erreur car vous aller en définitive provoquer de la rancune et vous faire blâmer en retour. Dans ces conditions, vous devez essayer plutôt d’être tolérant et compréhensif.

  • Soyez juste et sincère avec vos interlocuteurs

Selon l’auteur, chaque être humain a le désir d’être considéré, contrairement aux animaux. D’ailleurs, les cimetières sont remplis d’épitaphes illustrant cette volonté de toute une vie. De plus, vous trouverez toujours chez votre interlocuteur une qualité pour laquelle vous pourrez le complimenter sincèrement.

  • N’oubliez pas que pour plaire à quelqu’un, il faut lui parler de ce qui l’aime

Dans l’ensemble, les hommes ont besoin de sentir que l’on s’intéresse à eux. Par ailleurs, en le faisant avec sincérité, vous pourrez toucher le cœur des plus inabordables.

Deuxième partie : six façons d’attirer la sympathie

Dans la deuxième partie de “Comment se faire des amis“, Dale Canergie traite un principe essentiel dans chaque chapitre.

  • Faites des autres votre priorité

Si vous souhaitez que les autres s’intéressent à vous, il faudra d’abord leur montrer que vous avez de l’intérêt pour eux. Ainsi, avec de petites attentions quotidiennes, vous pourrez exprimer que vous êtes investi pour leur faire plaisir.

  • Souriez et vous serez apprécié

Le sourire le plus sincère se voit sur le visage des enfants. Alors, essayez de retrouver votre âme d’autrefois pour arborer un sourire large, qui s’entendra même dans votre voix au téléphone.

  • Souvenez-vous du prénom des gens

Lorsque vous rencontrez quelqu’un, appelez-le par son prénom ou son nom. Ainsi, vous lui ferez la démonstration que vous vous intéressez à lui.

  • Apprenez à écouter les autres

Les gens qui ne parlent que d’eux-mêmes n’intéressent que leur petite personne. Au fond, si vous écoutez les autres, ils auront le sentiment d’être importants à vos yeux. 

  • Adapter-vous à votre interlocuteur

Parlez-lui de ce qui est intéressant pour lui, il sera plus à l’aise pour communiquer avec vous.

  • Montrez aux autres qu’ils sont importants pour vous

 Dans la mesure où les éloges sont distribués avec sincérité, ils deviennent une manière d’encourager la communication positive.

Troisième partie : douze façons de convertir les autres à votre cause

livres sur la communication convertir les autres à votre cause

  • Comment se faire des amis” fait partie des livres sur la communication qui encouragent à gérer sa relation à l’autre d’une manière positive :

    • Il ne faut pas chercher à faire plier l’autre, essayez de réfléchir sincèrement à ses opinions.
    • Par ailleurs, vous n’êtes pas parfait, vous pouvez, vous aussi, vous tromper. 
    • Il faut admettre de pouvoir avoir tort. 
    • La douceur est à privilégier à la violence. 
    • Adaptez vos questions pour obtenir une réponse positive. 
    • L’autre a besoin d’espace pour s’exprimer. 
    • Donnez toujours l’impression à votre interlocuteur que l’idée est la sienne. 
    • Essayez de vous mettre à sa place pour mieux comprendre son fonctionnement. 
    • Les pensées et les désirs des autres sont aussi importants que les vôtres.
    • Il y a forcément des choses honorables à découvrir chez l’autre. 
    • L’imagination et la créativité sont les meilleurs ingrédients pour étayer un discours. 
    • Enfin, amusez-vous à lancer des défis pour motiver l’autre et vous obliger à vous surpasser.
  • Il est maintenant temps de vous conduire en leader, et cela passe par l’empathie :

    • D’abord, un reproche doit toujours être précédé par un compliment. 
    • Si vous repérez un défaut chez l’autre, faites le lui remarquer en prenant un chemin détourné. 
    • Admettez vos faiblesses avant de parler de celles des autres. 
    • Toutefois, questionnez mais ne dirigez pas.
    • Ne cherchez jamais à blesser. 
    • Récompensez d’un compliment chaque progrès effectué. 
    • Mettez en lumière les actions positives de votre interlocuteur. 
    • Les encouragements font toujours progresser. 
  • Prenez soin de suggérer des choses qui vont motiver l’autre, grâce à quelques astuces :

    • Soyez sincère et ne faites pas des promesses impossibles à tenir.
    • Prenez conscience de l’endroit où vous souhaitez emmener votre interlocuteur.
    • Imaginez ce que vous penseriez à sa place.
    • Pensez à ce que vous pouvez lui apporter concrètement.
    • Soyez vigilent en lui proposant des avantages qui lui correspondent.
    • Montrer lui dans la formulation que cet avantage sera bénéfique pour lui.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Podcast : Comment se faire des amis

Critique de “Comment se faire des amis” de Dale Carnegie

Comment se faire des amis” est l’un des livres sur la communication qui se focalise le plus sur la faculté émotionnelle des hommes. De plus, l’auteur insiste sur le fait que l’amour-propre est un composant important de notre personnalité. Ensuite, il s’appuie aussi sur le fait que la diplomatie vaut mieux que l’animosité. Cet ouvrage est un très bon allié pour renforcer ses relations amicales. Enfin, il peut être très utile si vous souhaitez augmenter votre réseau professionnel.

Points forts :

  • Facile à lire et à comprendre ;
  • Beaucoup d’exemples et de mises en situations ;
  • Pertinence du propos ;
  • Des principes précis à appliquer.

 Points faibles :

  • Les exemples ne sont pas très actuels ;
  • Quelques redites.

Ma note :

Comment se faire des amis livres sur la communication CNV     Comment se faire des amis livres sur la communication CNV     Comment se faire des amis livres sur la communication CNV     Comment se faire des amis livres sur la communication CNV     

Pour aller plus loin :

Lire la chronique sur ce blog

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livre de Dale Carnegie “Comment se faire des amis”

Visitez Amazon afin d’acheter le livre de Dale Carnegie “Comment se faire des amis”

2. “Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) | Introduction à la communication non violente” de Marshall Rosenberg

les mots sont des fenêtres

De Marshall Rosenberg, 2004 (2ème édition), 1999 pour la 1ère édition, 259 pages.

Marshall Rosenberg est un psychologue américain spécialiste de la communication non violente (CNV pour les Français ou NVC dans les pays anglophones). Il a écrit de nombreux livres sur la communication et, pour cela, s’est largement inspiré des pensées de Carl Rogers et de Gandhi. C’est d’ailleurs le petit-fils de ce dernier qui a préfacé “Les mots sont des fenêtres“, aujourd’hui un des livres sur la communication le plus lu dans le monde.

Le livre “Les mots sont des fenêtres” est une sorte de mode d’emploi permettant d’accéder à une communication altruiste et généreuse. Il s’agit aussi, dans ce livre, d’apprendre à s’ouvrir à soi-même.

Il est composé de deux parties :

  • La première invite le lecteur à être sincère dans ses relations.
  • La deuxième lui propose de le faire avec empathie.

Première partie : Mettez de la sincérité dans vos propos

Chapitre 1 : Tout doit partir du cœur et de la volonté de communiquer avec authenticité.

Les mots sont des fenêtres” appartient à ces livres sur la communication qui reposent, avant tout, sur la sincérité. Dès lors, il est, tout d’abord, nécessaire de bien choisir les mots que nous employons et d’être attentif à ceux de notre interlocuteur.

La CNV repose sur 4 fondamentaux :

  • Observation.
  • Sentiment.
  • Besoin.
  • Demande.

L’idée principale est :

  • D’observer la situation ;
  • De ressentir ce qu’elle induit (plaisir, frustration, peur, etc.) ;
  • Ensuite, il faut identifier l’issue pour la gérer au mieux (le besoin) ;
  • Enfin, vous pourrez déduire quelle requête précise pourrait vous permettre d’y arriver (la demande).

En plus d’améliorer considérablement vos rapports aux autres en évitant le conflit, la CNV vous incite à mieux identifier vos attentes.

Chapitre 2 : Simplifier nos propos et privilégier la bienveillance.

 Dans “Les mots sont des fenêtres“, Marshall Rosenberg vous apprend à vous débarrasser de 4 mauvaises habitudes de langage souvent bien ancrées en vous :

  • Ne pas juger les gens qui, à première vue sont différents de vous.
  • Ne pas se comparer aux autres, sous peine de les juger.
  • Parler en votre nom et non pas comme si vous étiez guidé par une pensée extérieure.
  • Ne jamais exiger, il est plus intéressant de suggérer.

Chapitre 3 : Observer ne veut pas dire jauger

 Il vaut mieux faire un constat objectif que de formuler une accusation subjective.

Chapitre 4 : Ce sont vos sentiments qui vous dirigent

 Il s’agit de distinguer les sentiments réels et les pensées qui se déguisent en sentiments :

  • Avoir le sentiment d’être inutile est une pensée.
  • Se sentir inefficace est l’expression d’un sentiment.

En ajoutant à votre vocabulaire des mots exprimant réellement vos sentiments, vos émotions seront perceptibles et la relation à l’autre simplifiée.

Chapitre 5 : Ces sentiments sont les vôtres, soyez-en fier

accepter ses sentiments apprendre à communiquer livres

 Lors d’une situation qui pourrait devenir conflictuelle, il existe plusieurs façons de réagir :

  • Faire son mea culpa, sous peine de se sentir dévalorisé.
  • Faire de l’autre le coupable, sous peine d’aviver sa colère.
  • Parler en tenant compte de vos propres sentiments, et démarrer le processus pour sortir de la crise.
  • Tenir compte des sentiments de l’autre pour, là aussi trouver une solution adaptée.

Évidemment, ce sont les deux dernières réactions qui sont les plus justes pour aboutir à une compréhension permettant d’éteindre l’étincelle. Même si ce n’est pas forcément les règles de communication qu’on vous a enseignées, ce sont celles qui permettent de respecter l’autre et d’échanger équitablement avec lui.

Chapitre 6 : Diriger la demande vers votre propre satisfaction

Dans ses livres sur la communication, et plus particulièrement dans celui-ci, Marshall Rosenberg invite à formuler vos demandes sans faire d’erreur grossière :

  • Faire des phrases positives, la tournure négative induit la méfiance de l’autre.
  • Ne pas tourner autour du pot : être clair, net et précis.
  • Inviter votre interlocuteur à vous dire s’il n’a pas bien saisi la demande.
  • Ne pas mettre la pression, sinon la demande se transforme en exigence. 
Les lecteurs de cet article ont également lu :  12 principes pour CONVAINCRE les autres sans les BRUSQUER

Deuxième partie : Apprenez à agir avec empathie

Chapitre 7 : Un seul mot d’ordre, l’empathie.

Vous le faites, soit en donnant votre avis, des conseils ou du réconfort, soit en écoutant tout simplement. En fait, Marshall Rosenberg vous invite à vous oublier vous-même, grâce à plusieurs astuces :

  • Concentrez-vous sur les quatre piliers de la CNV déjà cités : observation, sentiments, besoins et demande.
  • Reformulez les propos de l’autre pour voir si vous êtes en accord sur le contenu de la discussion. N’endossez pas le rôle du moralisateur qui a tout compris.
  • Restez patient et en empathie jusqu’à la fin des déclarations de l’autre. Puis, vous pourrez délivrer votre point de vue et lui prodiguer des conseils ou votre avis.
  • Pour pouvoir donner cette qualité d’écoute, il est absolument nécessaire d’avoir fait le chemin par rapport à vous-même. On ne peut donner ce que l’on se refuse de recevoir.

Chapitre 8 : L’empathie, cette capacité à créer de véritables liens

Selon Marshall Rosenberg, c’est la seule manière que nous avons pour désamorcer une situation qui pourrait dégénérer. Même si elle nous rend parfois vulnérable, elle est le garant de notre sincérité. De ce fait elle permet de prolonger une discussion qui aurait pu, sans elle, tourner au règlement de comptes.

Chapitre 9 : Soyez bienveillant avec vous-même

 En ayant de l’affection et de la considération pour vous-même, vous pourrez être bienveillant avec les autres. Il existe des solutions pour tendre vers cet état de conscience.

  • Évitez de vous faire des reproches. Par contre, demandez-vous quelle est la source de ce sentiment et définissez à quel besoin insatisfait il est relié. C’est ce que Marshall Rosenberg appelle le deuil en CNV.
  • Vous allez ensuite pouvoir vous pardonner d’avoir eu ce jugement envers vous-même et vous considérer avec plus d’empathie.
  • Réalisez vos actions quotidiennes avec plaisir et non par obligation ou par crainte.
  • Luttez contre les formules toutes faites commençant par “je dois” et remplacez-les par d’autres débutant par “je choisis”. Dès lors, vous serez pleinement aux commandes de vos choix et de vos motivations profondes.

Chapitre 10 : La colère n’est pas un ennemi, c’est un langage

la colère n'est pas un ennemi communication non violente livres

Dans “Les mots sont des fenêtres“, Marshall Rosenberg va vous apprendre à exprimer votre colère.

Pour cela, il est important de différencier la cause du facteur déclenchant.

De plus, il s’agit d’en prendre l’entière responsabilité, sans faire de l’autre la cause de nos émotions. En vous focalisant sur vos sentiments et vos besoins, vous arriverez plus facilement à vos fins qu’en critiquant l’autre.

Quatre temps sont proposés par l’auteur pour évacuer sainement sa colère :

  • Inspirer profondément et se poser.
  • Prendre connaissances des jugements que l’on a à cet instant.
  • S’attarder aussi sur les besoins.
  • Libérer ses sentiments et les besoins encore présents.

Enfin, il est nécessaire de garder à l’esprit que ces méthodes de CNV ne peuvent se développer qu’en prenant le temps. Il vous faudra lutter contre des réflexes bien ancrés. Par conséquent, il ne faut pas être pressé avant d’obtenir un résultat probant.

Chapitre 11 : La force comme dernier recours de protection

Vous serez sûrement confronté à des situations d’urgence sans échappatoire possible avec la communication. Si cela doit arriver, gardez à l’esprit que c’est totalement contre-productif. Non seulement cela va générer une résistance chez l’autre, mais si en plus il s’agit d’une punition, elle va le pousser dans ses retranchements. Ainsi, la communication sera totalement bloquée.

Chapitre 12 : Développez une nouvelle façon de penser et accompagnez les autres

Par la suite, en vous affranchissant de certains conditionnements culturels, vous pourrez transformer la relation que vous avez avec vous-même. Par exemple, il faudra arrêter de penser qu’être sensible signifie être faible. De même, le fait de parler de vos sentiments n’est pas un acte purement égoïste.

Par ailleurs, en réduisant les conflits intérieurs que vous portez depuis des années, vous pourrez mieux vous écouter et éviter des passages dépressifs. De cette manière, vous serez en route vers la sérénité.

Chapitre 13 : Ne pas avoir peur de remercier

Selon Marshall Rosenberg, il ne faut pas bouder l’emploi des compliments et des remerciements.

Ainsi, selon un processus que l’on peut adapter à (presque) toutes les situations, vous pourrez :

  • Reconnaître cette action qui vous a fait du bien.
  • Revendiquer le besoin satisfait.
  • Exprimer clairement le sentiment positif qui en découle.

Critique de “Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) / Introduction à la communication non violente” de Marshall Rosenberg

Ce livre est une aubaine pour chacun de nous, car il nous aide à faire la paix avec nous-même. En prenant conscience que l’auto-évaluation permanente est une très mauvaise habitude, nous avons déjà beaucoup progressé. Puis, lorsque nous avons identifié nos besoins, nous évitons de cumuler des frustrations qui devront sortir un jour ou l’autre.

Nous apprenons aussi que nous ne sommes pas responsables de ceux des autres et même que nous pouvons les aider à y accéder.

Même si le chemin de la CNV est long, il nous emmène vers un monde où la communication rime avec l’empathie.

Les mots sont des fenêtres” relève des livres sur la communication qui s’attachent à notre personne, sans mettre de côté nos interlocuteurs. Ceux-là même avec lesquels nous avons le désir d’être complètement en phase. Et ça marche !

Points forts : 

  • Des exercices pratiques à la fin de chaque chapitre ;
  • Beaucoup d’exemples concrets ;
  • Un langage simple et clair ;
  • Des principes de la CNV qui nous apprennent à communiquer différemment et mieux ;
  • On apprend à résoudre ses conflits intérieurs et à identifier ses besoins.

 Points faibles : 

  • L’application de ces principes est assez difficile ;
  • Les progrès sont longs à venir et se font dans la durée.

Ma note :

Les mots sont des fenêtres livres sur la communication CNV     Les mots sont des fenêtres livres sur la communication CNV     Les mots sont des fenêtres livres sur la communication CNV     Les mots sont des fenêtres livres sur la communication CNV      Les mots sont des fenêtres livres sur la communication CNV

Pour aller plus loin :

Lire la chronique sur ce blog

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livreLes mots sont des fenêtres

Visitez Amazon afin d’acheter le livre “Les mots sont des fenêtres”

3. “L’art du pitch” de Oren Klaff

l'art du pitch savoir parler en public orenklaff

Par Oren Klaff, 2015, 261 pages

Titre original anglais : Pitch Anything

L’art du pitch” fait partie des livres sur la communication très prisés par les professionnels. En effet, Oren Klaff est mondialement connu pour avoir levé des fonds importants grâce à sa méthode de pitch. On lui attribue plus de 2 millions de dollars levés en 15 ans. Dans cet ouvrage, Oren Klaff explique comment le cerveau fonctionne et quelles sont les méthodes à utiliser pour convaincre. Ensuite, il approfondit son sujet en détaillant des techniques pour arriver à un résultat positif.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 livres à offrir pour changer une vie

Chapitre 1 : La meilleure approche du pitch

Le cerveau est divisé en 3 parties qui communiquent entre elles :

  • Le néocortex : c’est le plus évolué. Il est responsable de la créativité, de l’innovation et des questionnements complexes.
  • Le cortex limpide : il s’occupe des premiers apprentissages, de la mémoire et des émotions.
  • Le cortex reptilien : il intervient pour gérer les informations liées à la survie.

En réalité, l’astuce révélée par l’auteur est la suivante :

Vous produisez des informations avec votre néocortex et votre interlocuteur les récupèrent avec son cortex reptilien. Mais ce dernier étant assez capricieux, il vaut mieux tenter de faire passer le message directement au néocortex de votre partenaire. Et pour y arriver, il faut :

  • Avoir une posture physique conviviale.
  • S’appliquer à étonner l’autre pour mieux le captiver.

Chapitre 2 : Une méthode à apprendre et à maîtriser

Parmi les nombreux livres sur la communication connus, “L’art du pitch” est notamment connu pour ce que l’auteur appelle le “frame“, qui se traduit , en français, par le cadre des échanges. En effet, les conversations se construisent autour de cadres que l’auteur décrit ainsi :

  • Le cadre puissance

C’est le plus fréquent. Il correspond à l’art de prendre le dessus sur l’autre, en le faisant attendre par exemple. Pour le contrecarrer, il suffit de refuser certaines situations qui vous mettent dans un état de faiblesse.

  • Le cadre récompense

Il s’agit de faire comprendre à votre interlocuteur que c’est lui qui a besoin de vous et non l’inverse. S’il essaye de vous renvoyer l’argument, expliquez-lui que sans vous, il perd cette opportunité à jamais.

  • Le cadre temps

Ce moyen de détourner la conversation est souvent utilisé pour conclure une affaire plus vite et en sa faveur. Donc, si vous observez des signes de lassitude, n’essayez pas de bâcler la conversation. Proposez plutôt un prochain rendez-vous, ou feintez en expliquant que vous devez partir.

  • Le cadre intrigue

Prenez soin d’étonner votre interlocuteur. Aussi, pour captiver votre auditoire, faites preuve d’imagination et proposez des solutions originales. Avec des tournures de phrases destinées à entretenir le suspense, vous agirez sur la curiosité de vos interlocuteurs.

  • Le cadre analyste

Ce subterfuge est utilisé par les gens qui veulent vous déstabiliser. Ils vont essayer de vous perdre dans des explications détaillées pour vous détourner de l’essentiel. Donc, en posant un cadre intrigue ou un cadre temps vous pourrez contrer cet assaut. Proposez par exemple d’approfondir ce sujet à la fin de votre intervention.

Chapitre 3 : Votre statut social en dit beaucoup sur vous

Votre statut social est aussi important que vos paroles. L’auteur explique ce fonctionnement à travers les statuts Alpha et Bêta. Le statut alpha est le plus fort, mais en interagissant avec d’autres alpha, il convient d’adopter la bonne attitude, car vous risqueriez d’endosser le statut bêta.

L’enjeu est alors de rester un alpha en toutes circonstances. Pour cela, vous devez définir le territoire dans lequel vous allez vous produire. Si la rencontre est prévue chez votre interlocuteur, montrez-lui que vous maîtrisez cet espace. Cela peut se faire en analysant les objets ou en regardant par la fenêtre, comme si vous étiez chez vous. N’hésitez pas à parler de vos succès et assumez vos réussites.

Chapitre 4 : Le bon plan pour pitcher votre meilleure idée

pitcher votre meilleure idée livres sur la communication

Dans ce chapitre, Oren Klaff vous apprend à gérer l’imprévisible.

  • Phase 1 : commencer par parler de vous

Sans exagérer bien sûr ! Il suffit de dévoiler quelques informations vous concernant dans de courtes phrases qui vous ressemblent.

  • Phase 2 : parlez d’argent puis de richesse

Il est important que vos interlocuteurs aient une idée globale de votre budget. Sinon, ils vont se focaliser sur cette notion. Ensuite, vous pourrez aborder la richesse de votre idée et dévoiler pourquoi elle est révolutionnaire. Cela passe par un angle original pour la présenter, dans le but de lui donner une nouvelle fraîcheur.

  • Phase 3 : positionnez-vous sur le marché

Vous devrez montrer que vous êtes inséré d’une manière positive dans votre milieu professionnel. Abordez d’une façon simple quels sont vos concurrents et quelle est la valeur ajoutée de votre projet.

Chapitre 5 : Ne montrez pas que vous êtes dans une situation difficile

Gardez en tête que ce n’est pas le dernier recours pour aboutir à votre réussite. Si vous montrez à votre interlocuteur qu’il est votre dernière chance, vous perdrez en crédibilité. Aussi, vous vous exprimerez maladroitement, ce qui ne sera pas à votre avantage.

Chapitre 6 et 7 : Un cas particulier avant de passer à l’action

Après avoir dévoilé l’une de ses propres expériences, Oren Klaff vous apprendra à vous entraîner pour développer votre pouvoir de communication. Il insiste sur le fait qu’il est primordial de s’exercer pour progresser. Et pour se faire, vous pouvez vous appuyer sur les 3 points essentiels suivants :

  • La structure de votre discours et de votre attitude.
  • La procédure selon laquelle vous empêchez votre interlocuteur de prendre le contrôle du cadre.
  • L’humour, une méthode éprouvée pour vous faire gagner en estime.

Critique de “L’art du Pitch” de Oren Klaff

Selon les interactions sociales, il y a toujours un alpha et un bêta dans les conversations. C’est à vous de déterminer quel rôle vous souhaitez jouer.

Parmi les livres sur la communication, celui-ci est particulièrement intéressant pour les personnes qui doivent défendre un projet devant un auditoire. En effet, avec ces conseils vous obtiendrez de meilleurs résultats et vous serez plus performant.

Points forts : 

  • Le fonctionnement du cerveau humain est bien expliqué.
  • Chaque cadre est présenté de façon détaillée.
  • Le plan d’action est efficace.
  • Possibilité de mettre les principes à l’épreuve lors d’une étude de cas.

Points faibles : 

  • Il est bien de lire le livre plusieurs fois pour bien en comprendre les principes.
  • Peut-être qu’une meilleure organisation faciliterait sa lecture.

Ma note :

l'art du pitch livres sur la communication      l'art du pitch livres sur la communication      l'art du pitch livres sur la communication     l'art du pitch livres sur la communication     

Pour aller plus loin :

Lire la chronique sur ce blog

Visitez Amazon afin de lire plus de commentaires sur le livreL’art du pitch

Visitez Amazon afin d’acheter le livre “L’art du pitch”

Et vous, quels sont les livres sur la communication que vous conseilleriez ? Quels sont les livres sur la communication qui vous ont le plus fait progresser ? N’hésitez pas à partager vos suggestions et avis dans les commentaires !

Recherches utilisées pour trouver cet article :

livre sur la communication à travers la lsf
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pas de Commentaires pour :

3 livres sur la communication incontournables | Mini-résumés et avis







    Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

    Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.

    Partagez
    WhatsApp
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer