Comment apprendre efficacement les langues étrangères

apprendre une langue étrangère - rogermeyer
Crédits Photo: Roger Meyer

Note : cet article invité au sujet d’apprendre une langue étrangère vous est proposé par Pierre Blanchon du blog Le Monde des Langues.

Nous vivons dans un monde de plus en plus connecté, dans une société chaque jour plus cosmopolite. A l’heure où Internet permet de communiquer instantanément avec des personnes vivant aux quatre coins du monde, la connaissance d’une ou plusieurs langues étrangères n’a jamais été aussi importante.

Pour beaucoup, le monolinguisme (fait de ne parler qu’une seule langue) constitue un facteur limitant, un véritable obstacle à la réussite. Pour travailler dans certains secteurs, une bonne maîtrise de l’anglais est par exemple une nécessité absolue. Apprendre une langue étrangère est donc aujourd’hui un but pour la majorite d’entre nous.

Si vous vous trouvez dans cette situation, ne vous découragez pas pour autant. Cet article a deux objectifs : tout d’abord vous montrer qu’apprendre une langue est simple, puis vous donner des conseils concrets pour y parvenir.

Les 10 langues les plus parlées au monde

  1. L’anglais – 1,132 milliard de locuteurs
  2. Le chinois mandarin – 1,117 milliard de locuteurs
  3. L’hindi – 615 millions de locuteurs
  4. L’espagnol – 534 millions de locuteurs
  5. Le français – 280 millions de locuteurs
  6. L’arabe standard – 274 millions de locuteurs
  7. Le bengali – 265 millions de locuteurs
  8. Le russe – 258 millions de locuteurs
  9. Le portugais – 234 millions de locuteurs
  10. L’allemand – 220 millions de locuteurs

Pourquoi vous devez absolument apprendre une langue étrangère

Tout d’abord, commençons par énumérer quelques-unes des principales raisons qui devraient vous pousser à apprendre une langue étrangère. Considérez ces raisons comme des sources de motivation, qui vous aideront à démarrer votre projet d’apprentissage.

Un formidable accès à la connaissance

Le français fait partie du club très fermé des langues les plus parlées au monde. Pourtant, s’en contenter revient à se priver d’une grande partie de la connaissance disponible dans d’autres langues. D’après le W3Techs (une sorte d’observatoire du Web), seuls 4 % des sites Internet sont en français, contre 55,2 % en anglais. Le français occupe seulement la 6e place, derrière l’anglais, le russe, l’allemand, le japonais et l’espagnol.

Il en va de même pour les livres : parmi les nombreux ouvrages de référence présentés sur ce site, seule une minorité est disponible en français. Ce n’est pas pour rien qu’il est recommandé de lire des livres en anglais ! Ce conseil ne vaut d’ailleurs pas que pour l’anglais : on considère qu’environ 10% des livres paraissant chaque année dans le monde sont écrits en allemand. Tous ne seront pas traduits, loin de là.

La maîtrise d’une langue étrangère vous ouvre donc un accès privilégié à la connaissance et à l’information, sans avoir à attendre de traduction en français. Bref, les polyglottes ont toujours une longueur d’avance.

Apprendre une langue étrangère c’est découvrir une autre culture

Parler une langue étrangère vous permet de partir à la découverte d’autres cultures et de voyager en dehors des sentiers battus. Je trouve dommage que certains voyageurs se contentent de « faire un pays » en passant quelques jours dans la plus grande ville, sans chercher à entrer en contact avec la population.

Les langues étrangères vous offrent la possibilité d’aller plus loin et de vous immerger dans la culture d’un pays, loin des circuits touristiques. En Europe de l’Ouest, l’anglais est généralement suffisant, surtout dans les grandes villes, mais dans d’autres régions du monde, il peut s’avérer limité. Par exemple, l’espagnol vous sera beaucoup plus utile si vous décidez d’explorer l’Amérique latine.

Maîtriser une langue étrangère vous permet donc de vous faire des amis en voyageant, d’être hébergé chez l’habitant et de découvrir des endroits aussi fascinants que méconnus des touristes.

Une chance pour votre carrière

Que ce soit pour décrocher l’emploi de vos rêves ou pour créer votre entreprise, les langues étrangères représentent un atout de taille. Encore une fois, l’anglais vous ouvrira de nombreuses portes, mais ne négligez pas les autres langues. Pour revenir sur l’Allemagne, il s’agit du premier partenaire commercial de la France : l’allemand est de ce fait très utile dans le monde professionnel, tout comme peuvent l’être l’italien, l’arabe ou l’espagnol.

apprendre une langue étrangère - davidyu
Crédits Photo: David Yu

Si vous avez une âme d’entrepreneur, il est même possible qu’une langue rare vous offre des avantages inattendus. Ainsi, si vous parlez letton et connaissez bien la Lettonie, il vous sera plus facile de lancer un service d’importation de produits gastronomiques en provenance de ce pays. Cette image est bien entendu tirée par les cheveux, mais elle démontre un principe important : en langues comme en entrepreneuriat, aucune piste n’est à négliger !

Apprendre une langue étrangère : partir sur de bonnes bases et rester motivé

Quelle que soit la langue apprise, il existe quelques grands principes qui ne changent jamais et qui doivent impérativement être respectés si vous souhaitez progresser rapidement. Avec un peu d’expérience, vous les intègrerez naturellement et vous n’aurez plus à vous en soucier si vous décidez d’attaquer une autre langue. C’est un cercle vertueux : plus on apprend de langues, plus il devient facile d’en apprendre par la suite !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les Blogueurs se dévoilent : 3 livres qui ont changés leur vie

Entretenez votre motivation

Si vous ne deviez retenir qu’une seule règle, ce serait celle-ci : l’apprentissage d’une langue étrangère prend du temps, beaucoup de temps. Vous devez donc entretenir votre motivation sur le long terme pour accroître vos chances de continuer votre projet sans vous décourager.

Trouvez des activités qui vous motivent, en lien avec la langue que vous apprenez. Les possibilités ne manquent pas : regardez des films et des séries télévisées en VO, lisez des livres et des bandes dessinées, discutez avec des locuteurs… Ayez toujours à l’esprit une bonne raison, concrète et personnelle, de continuer à apprendre cette langue.

Travaillez peu mais régulièrement

Autre règle d’or : il est toujours préférable de travailler par petites sessions quotidiennes plutôt que plusieurs heures une fois par semaine. C’est non seulement plus motivant, mais aussi plus efficace. Je vous recommande de travailler de 15 à 30 minutes par jour, en fonction de votre temps libre.
Bien sûr, rien ne vous empêche de vous exercer plus longuement si vous en avez le temps et l’envie, mais vous prenez le risque de vous lasser assez vite.

Ne négligez pas l’oral

C’est un problème que nous avons en France : nous avons une vision « écrite » des langues, dont découle une fâcheuse tendance à négliger l’oral. Efforcez-vous de parler dès le début de votre apprentissage, en commençant par répéter des phrases toutes faites, par exemple celles de votre méthode. Lorsque vous apprenez un nouveau mot, surtout dans une langue à la prononciation complexe comme l’anglais, vérifiez toujours comment il se prononce. Pour cela, vous pouvez regarder sa transcription phonétique en API ou encore consulter un dictionnaire en ligne proposant des enregistrements audio (WordReference ou le Wiktionnaire).

Par la suite, l’idéal reste d’organiser des conversations avec des locuteurs natifs de la langue. Vous pouvez le faire en face-à-face si de telles personnes habitent près de chez vous, ou bien en visioconférence, via Skype ou un service dédié.

Si vous avez la possibilité de partir rapidement dans le pays, ne restez pas dans votre coin : saisissez cette chance et parlez autant que possible !

Immergez-vous dans la langue

Contrairement à une idée très répandue, il n’est pas nécessaire de vivre à l’étranger pour apprendre une langue étrangère. Au contraire, on peut très bien habiter pendant plusieurs années à l’étranger sans faire le moindre progrès dans la langue nationale. A titre personnel, j’ai atteint un niveau très honorable en anglais avant même de mettre les pieds dans un pays anglophone.

Vous devez créer une bulle d’immersion linguistique, qui vous permettra de rester en contact permanent avec la langue que vous apprenez. Pour y parvenir, rien de plus simple : exercez-vous régulièrement comme je l’ai dit plus haut et pratiquez aussi souvent que possible des activités qui vous plaisent, dans la langue que vous apprenez. Amusez-vous avec des supports variés : livres, articles de journaux, films, séries, chansons, podcasts… N’oubliez pas non plus d’être actif dans cette immersion : essayez de nouer contact avec des locuteurs et de discuter avec eux, autant à l’écrit qu’à l’oral.

Ce n’est pas pour rien qu’on parle de langue vivante : on l’apprend pour l’utiliser avec plaisir au quotidien, pas pour amasser des connaissances théoriques dans un recoin de sa tête.

Ne restez pas isolé

La solitude est l’ennemie de l’apprentissage. En restant totalement isolé, vous prenez un certain nombre de risques : perdre votre motivation, réviser moins régulièrement car personne ne sera là pour vous le rappeler, ne jamais pratiquer à l’oral comme à l’écrit, etc.

Cela ne signifie pas qu’il est impossible d’apprendre seul avec une méthode : bien au contraire, c’est une très bonne option. Je veux simplement dire que l’isolement n’est ni efficace, ni très amusant. Parlez de votre projet autour de vous, impliquez vos proches en leur faisant part de vos progrès. Entourez de personnes qui parlent ou apprennent la langue et posez-leur vos questions quand vous avez un doute. Rencontrez des locuteurs et discutez régulièrement avec eux, à l’écrit comme à l’oral.

apprendre une langue étrangère - stopthegears
Crédits Photo: Stopthegears

Encore une fois, veillez à ce que votre apprentissage reste vivant et qu’il corresponde à l’utilité première de la langue : communiquer.

Commencez à apprendre une langue… dès aujourd’hui !

Les premiers pas dans l’étude d’une langue constituent toujours un moment fascinant : un nouveau monde s’ouvre à vous et l’enthousiasme des débuts vous donne des ailes. Pourtant, cette étape peut en effrayer certains et pour cause : on ne sait pas forcément par où commencer. Les prochains paragraphes vous donneront les clés pour partir sur des bases solides.

Posez-vous les bonnes questions : l’exemple de l’aïkido

Pour être efficace, votre programme doit s’intégrer naturellement dans votre quotidien et se faire aussi discret que possible. A l’inverse, plus vous le percevrez comme une contrainte, moins vous serez motivé.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 4 habitudes des personnes indépendantes financièrement

Pour illustrer ce concept, je prends toujours l’exemple de l’aïkido, un art martial japonais. En aïkido, on ne s’oppose pas à son adversaire par la force. Si on résiste, on se retrouve dans une situation de blocage qui risque de nous être préjudiciable. Au contraire, il faut utiliser l’énergie de l’adversaire pour la retourner contre lui. Dans la philosophie de l’aïkido, on ne combat pas la violence par la violence, on la supprime en amenant attaquant et attaqué à un niveau égal d’harmonie.

Dans les langues étrangères, c’est pareil : votre programme d’apprentissage doit s’harmoniser avec votre vie quotidienne, sans opposer de résistance. De cette manière, apprendre restera un plaisir, jamais une contrainte.

  • Ce que vous aimez faire

Envisagez votre apprentissage en fonction de vos goûts et de votre personnalité. Si vous êtes plutôt solitaire, l’auto-apprentissage via une méthode sera plus indiqué qu’un cours en groupe. Si vous êtes du genre technophile, utilisez des applications sur votre smartphone. Si vous n’aimez pas les émissions radio, écoutez plutôt des chansons.

Bref, adaptez votre étude en fonction des activités qui vous plaisent et des outils qui vous correspondent.

  • Ce que vous pouvez faire

L’organisation de votre projet sera influencée par de très nombreux facteurs, auxquels vous ne pourrez sans doute rien changer : avez-vous du temps libre, des ressources financières ? Habitez-vous dans une grande ville cosmopolite ou dans un petit village isolé ? La langue que vous apprenez dispose-t-elle de ressources conséquentes (comme l’anglais, l’espagnol, l’allemand…) ou bien est-elle rare et peu enseignée ? Prenez-vous les transports en commun ou la voiture ?

De ces facteurs dépendra la forme que prendra votre programme. Ainsi, si vous vivez dans une métropole, vous aurez plus de chances de rencontrer des locuteurs de la langue et de trouver des cours du soir, tandis que si vous habitez à la campagne, vous vous tournerez plutôt vers une méthode et des conversations via webcam. Si vous prenez le métro pour aller travailler, vous pourrez lire dans la langue, alors qu’en voiture, vous écouterez plutôt des chansons.

apprendre une langue étrangère - darwinbell
Crédits Photo: Darwin Bell

Pour résumer, organisez votre apprentissage en fonction de votre mode de vie et non l’inverse.Les outils à votre disposition

A moins de vraiment savoir ce que vous faites, je vous déconseille de vous lancer dans votre projet sans un support pédagogique approprié. Optez soit pour des cours avec un professeur (seul ou en groupe), soit pour une méthode ou des leçons sur Internet. N’hésitez pas à vous renseigner au préalable avant de prendre votre décision.

Apprendre les langues étrangères, ça coûte cher ?

Un mot au sujet de l’argent : votre projet n’a pas besoin de coûter une fortune. Internet regorge de ressources gratuites de très bonne tenue. Il est même possible de trouver des cours eux aussi gratuits, dispensés par des entreprises ou des centres culturels.

Pour autant, ne faites pas preuve de radinerie : l’apprentissage d’une langue étrangère est un projet que vous rentabiliserez forcément sur le long terme. De plus, le fait de placer une petite somme vous motivera à travailler plus régulièrement, car vous n’aurez aucune envie d’avoir dépensé de l’argent pour rien.

Comment choisir un cours ou une méthode

Le choix d’un cours est souvent orienté par des facteurs très terre-à-terre : coût, horaires, position géographique, réputation de l’établissement, certification délivrée.

Une méthode vous offre plus de latitude, puisque vous êtes libre de travailler quand vous voulez, où vous voulez. Renseignez-vous pour connaître la réputation de cette méthode, feuilletez-la en magasin si vous en avez l’occasion et, surtout, assurez-vous qu’elle comporte un CD audio ou des mp3 à télécharger. Au risque de me répéter, une langue ne s’apprend pas à l’écrit et négliger la composante orale serait une erreur.

Utilisez les nouvelles technologies

L’essor d’Internet et des technologies mobiles a considérablement démocratisé l’apprentissage des langues étrangères. Il existe de nombreux logiciels et applications qui vous faciliteront la vie. S’ils sont disponibles dans la langue que vous apprenez, vous auriez tort de vous en priver. Mes préférés sont Duolingo (navigateur, iOS, Android et Windows Phone) et MosaLingua (iOS et Android), que j’utilise quotidiennement.

Les logiciels sont particulièrement indiqués pour l’apprentissage du vocabulaire, puisqu’ils calculent automatiquement le meilleur moment pour vos révisions. C’est ce que l’on appelle la répétition espacée. Si vous ne trouvez pas un programme qui vous mâche le travail dans votre langue cible, tournez-vous vers Anki. Son interface est un peu spartiate, mais il peut être utilisé pour n’importe quelle langue et dispose de sa propre appli (gratuite sur Android, payante sur iOS).

J’ai déjà évoqué la visio-conférence, car c’est un excellent moyen de s’entretenir avec des locuteurs de la langue, même s’ils se trouvent à l’autre bout du monde. On est loin de l’époque où les webcams renvoyaient une image saccadée, avec plusieurs secondes de latence.
Je vous conseille vraiment d’utiliser le son et l’image, car chaque langue possède une composante de langage non verbal, qu’une communication téléphonique ne peut transmettre. Si vous voulez parler avec les mains comme les Italiens, il faudra les voir en action !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment vous protéger de la mauvaise science

De nombreux services proposent des sessions de conversation avec des étrangers, gratuites ou payantes. Le plus connu reste italki, mais rien ne vous empêche d’en utiliser un autre, voire de recourir à Skype ou Google Hangouts.

Passez à l’action et maintenez le cap

Maintenant que vous êtes doté des bons outils, il ne vous reste plus qu’à les utiliser. Malheureusement, c’est parfois plus facile à dire qu’à faire et beaucoup éprouvent des difficultés à travailler régulièrement et vaincre la procrastination.

Si vous êtes dans ce cas, lancez-vous un défi motivant. Profitez de l’enthousiasme des débuts pour travailler régulièrement pendant une durée fixée à l’avance, par exemple un mois, puis faites-vous un cadeau si vous y parvenez. Si vous réussissez, vous aurez certainement développé de bonnes habitudes sans même vous en rendre compte et n’aurez aucune difficulté à continuer sur cette lancée.

Comment apprendre une langue étrangère - nicola
Crédits Photo: Nicola

Par la suite, respectez toujours la règle suivante : faites-vous plaisir. Comme votre alimentation, votre programme doit être varié et équilibré. Ne restez pas le nez collé à vos livres et sachez vous amuser avec la langue.

Conclusion de Comment apprendre une langue étrangère

Cet article touche à sa fin. Si vous prenez le temps d’appliquer les conseils que vous venez de lire, vous obtiendrez de très bons résultats et serez rapidement en mesure de vous exprimer dans la langue de votre choix. Vous vous rendrez vite compte que c’est une activité moins contraignante que vous ne le pensiez et qu’il est facile de l’intégrer dans votre quotidien, même si ce dernier est très chargé.

Si ces règles s’appliquent à toutes les langues étrangères, veillez cependant à bien prendre en compte les spécificités de la langue que vous apprenez. Si c’est le japonais, la prononciation ne devrait pas vous poser problème, mais l’écriture (les fameux kanji) est un peu plus délicate ; s’il s’agit du tchèque, l’alphabet latin légèrement modifié ne devrait pas vous poser de problème, mais sa prononciation vous demandera plus de travail.

Je suis convaincu que, dans l’absolu, aucune langue n’est plus difficile qu’une autre, c’est précisément ce travail d’adaptation qui fera la différence entre un apprentissage facile et un autre plus délicat.

Vous connaissez à présent toutes les techniques qui vous permettront de commencer à apprendre une langue étrangère dans les meilleures conditions. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage dans ce projet qui vous prendra du temps, mais qui enrichira considérablement votre vie.

J’ai tourné au Brésil une vidéo dans laquelle je partage 3 astuces pour parler une langue étrangère en 3 mois :

Les 5 langues les plus enseignées au monde en langue seconde

1. L’anglais

Sans hésitation, l’anglais est la lingua franca de notre époque. La langue de Shakespeare est de loin la plus populaire en ce qui concerne l’apprentissage d’une deuxième langue. Rares sont les écoles qui n’incluent pas au moins quelques notions de cette langue qui est la plus parlée au monde. Dans certains pays, la demande de professeur d’anglais est si forte qu’elle dépasse l’offre, et les autorités ferment parfois les yeux lors des abus associés aux permis de travail. Ne pas connaitre l’anglais aujourd’hui est comme ne pas savoir comment faire l’usage d’un ordinateur il y a 10 ans.

2. L’espagnol

Avec plus de 500 millions de locuteurs au monde, l’espagnol domine le palmarès des “autres”. Presque toutes les écoles, collèges et universités d’Amérique du Nord et d’Europe offrent l’espagnol. Le fait que l’espagnole soit la langue officielle de 21 pays ! L’espagnol est langue officielle des pays suivants : Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, République dominicaine, Équateur, Nicaragua, Paraguay, Pérou, Uruguay et Venezuela, ainsi que dans le territoire de Puerto Rico. Avec 45 millions de locuteurs, c’est également la deuxième langue des États Unis.

3. Le mandarin chinois

Le développement de la Chine sur le plan économique n’est pas un mystère. Le mandarin, la première langue de Chine, est offert dans plusieurs écoles d’Asie et est même parfois aussi populaire que l’anglais dans les régions de l’Asie du Sud Est et de l’Asie de l’Est.

4. Le français

Fait assez surprenant, le français figure parmi une des langues les plus appréciées au monde. Elle est reconnue pour être la langue de la culture et du droit. C’est aussi la deuxième langue officielle la plus parlée au monde en ce qui concerne le nombre de pays. Notons que la France, avec son important système de lycées, possède le plus grand réseau d’écoles internationales au monde.

5. L’allemand

Le monde compte 14,5 millions de gens qui font l’apprentissage de l’allemand. Nous associons souvent l’Allemagne avec la qualité et la technologie. C’est peut-être la raison pour laquelle la langue de Nietzche et Goethe est si étroitement liée à l’ingénierie.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

46 Commentaires pour :

Comment apprendre efficacement les langues étrangères

  • Renata

    26 Oct 2015 à 05:54

    Salut Olivier, Salut Pierre

    Pierre, je viens de faire une visite sur ton blog grâce à cet article.
    Il y a 1 an exactement j’ai arrêté d’apprendre le japonais. J’adorait cette langue si sympa et facile à apprendre (sans parler des kanjis).

    Durant trois ans, tous les jours, pendent mon petit déjeuner je apprenait, apprenait, apprenait,… pendant trois ans au moins 30 minutes par jour tous les jours. Soudain je me suis rendue compte que j’apprenais une leçon, puis en démarrant une nouvelle, la précédente “s’évaporait”… du coup je me suis dit stop !
    C’était intéressant mais tout ce temps je peux le consacrer à dessiner plus, à mon art, aux expos et aussi à mon blog … Voilà voilà…pourtant Pierre, je suis née dans une ambiance internationale, le suisse allemand est ma langue maternelle, l’espagnol ma langue d’école, puis je parle aussi l’anglais et j’espère que le français ;-))

    J’arrête aussi le japonais car les 4 langues que je parle je les ai appris “dans le pays” en immersion totale. N’ayant plus de clients japonais, ni un voyage long vers le japon, je me suis dit que cela aurait été tellement plus simple… une langue que je ne voulais PAS apprendre c’était l’italien, pourtant très joli, pour ne pas confondre avec l’espagnol et le français…

    Et… il y a quelques mois, l’envie de recommencer à apprendre une nouvelle langue est revenue… mais maintenant j’hésite entre l’italien et le portugais et je pense que je vais opter pour le deuxième, il y a bien plus de gens qui le parlent et le portugais du Brasil est super joli, comme l’espagnol d’Amérique latine (Colombia, Ecuador, Peru…. ;-))

    A plus, je cours dessiner, Renata
    s’il te plaît… dessine-moi un blog !

    Répondre



    • Pierre

      28 Oct 2015 à 10:38

      Salut Renata,

      Je comprends ta situation avec le japonais. Quand on apprend une langue pendant très longtemps, on finit parfois par se demander pourquoi on y consacre tant d’énergie. Les raisons qui font qu’on a commencé l’apprentissage à un moment du passé peuvent ne plus être valables aujourd’hui. Nous changeons.
      Bonne chance dans tes futurs projets, que ce soit l’italien ou le portugais !

      Je ne connais pas du tout Vocabattle, mais je vais regarder. Merci pour la découverte !

      Répondre



      • Renata

        29 Oct 2015 à 07:24

        Salut Pierre,
        c’est tout à fait cela ! A un moment donné on ne sait plus car on a changé des objectifs… ;-)))

        Répondre



    • Renata

      26 Oct 2015 à 06:01

      J’ai un neveu (Nicolas) qui a fait une App pour apprendre des langues >> VocaBattle, le connais tu?
      http://vocabattle.fr/ >> pourquoi ne fais tu pas un tour sur son blog ? Peut être qu’il y aurait de choses à partager? http://vocabattle.fr/blog-2/
      D’ailleurs,
      @Olivier, Nicolas a parlé avec Steve J ! ;-)))

      Répondre



      • Charles

        26 Oct 2015 à 18:47

        http://www.abaenglish.com est un bon classique aussi, pour un entrainement orale. les mariages internationaux c’est assez amusant en plus le champagne favorise les échanges… Et même dans mon groupe d’échange d’entrepreneurs, la grosse moitié sont polyglottes avec des expériences en Asie et ailleurs. Il y à des clubs d’échanges comme le centre culturel britannique de mon coin (il doit en avoir d’autres je crois)ou l’on se rencontre au restaurant pour s’entraîner à l’orale. Bref c’est incontournable aujourd’hui de développer plusieurs langues, et nos enfants doivent être pétris de cette culture dès le plus jeune âge. Et ce sera la cas! Foncez tous! Ah oui, suivre le personal MBA en Anglais, est aussi un sport très utile. Les traductions ne se valent pas tous.

        Répondre



        • Pierre

          28 Oct 2015 à 16:43

          Salut Charles,
          Tu montres bien l’importance qu’il y a à se créer un environnement polyglotte. En le faisant, on fait passer l’apprentissage des langues d’activité abstraite à véritable habitude de vie. Plus facile d’être motivé dans de telles conditions !

          Répondre



        • Johanna

          28 Oct 2015 à 13:36

          Bonjour Olivier,
          Coucou Pierre,

          Super article, je trouve que tu couvres bien les aspects les plus importants de l’apprentissage des langues étrangères, surtout en commençant par l’aspect motivation !

          Je pense aussi que pour entretenir sa motivation ET casser l’isolement dont tu parles, une bonne idée c’est d’être le moteur d’un groupe d’apprentissage. On peut par exemple créer un groupe sur Facebook ou Meet-up “apprendre le hongrois” et organiser des réunions. Je pense que l’apprentissage d’une langue étrangère c’est une “entreprise” au sens d’entreprendre un projet. Il est donc important d’en être le moteur et pas juste la roue en suivant ce que nous dit un professeur ou une méthode !

          J’ai un peu tilté, ceci dit, sur DuoLinguo. Cette application a beaucoup de succès mais personnellement je ne le trouve pas super… Qu’est ce que tu lui trouves au juste ? Je suis généralement très en accord avec ce que tu écris, je me demande si je ne rate pas quelque chose avec DuoLinguo

          Renata, c’est assez marrant j’ai justement découverte l’application de ton neveu hier, je commence la tester cette semaine !

          Merci pour cet article !

          Répondre



          • Renata

            28 Oct 2015 à 14:28

            Jello Johanna
            Je suis contente que tu l’as découverte !
            J’espère qu’elke te plaira ! 😉
            pour quelle langue?

            Répondre



            • Johanna

              29 Oct 2015 à 09:44

              En ce moment j’apprends l’espagnol. Je parle également hébreu et je lutte pour maintenir mon niveau !!

              Répondre



            • Pierre

              30 Oct 2015 à 10:49

              Pour répondre à ta question sur Duolingo : autant l’appli a ses défauts (répétitivité, phrases curieuses, corrections absurdes…), autant elle a de nombreuses qualités qui la rendent accessibles aux débutants. Elle est gratuite, simple d’utilisation, propose de nombreux cours (surtout pour les anglophones, certes), complète (écriture, écoute, oral) et disponible sur de nombreux supports.
              Alors si ce n’est certainement pas la révolution que certains aimeraient voir, je pense que c’est une bon moyen de “dédramatiser” l’apprentissage des langues.

              Répondre



              • Johanna

                30 Oct 2015 à 10:59

                En effet, je n’avais jamais regarder Duolingo sous cet angle la : facilitation de l’accès aux langues. Pour ça, ça vaut le détour, tu as raison.

                Big up à Pierre, toi qui penses à tout 😉

                Répondre



            • vincent

              30 Oct 2015 à 15:57

              Merci beaucoup olivier, tu nous apprends tant de choses. Encore grand merci.

              Répondre



              • Nadia

                8 Août 2016 à 09:11

                Merci beaucoup, très utile!

                Répondre



                • Francois

                  24 Nov 2016 à 23:15

                  Bonjour,

                  Vos conseils sont effectivement très pertinent. De mon côté, je crois que pour réussir à maîtriser une langue, il faut la parler avec quelqu’un qui la maîtrise bien, et non pas entre deux personnes qui tentent de l’apprendre.
                  Pour ce faire, des services de conversations sont parfois une bonne solution. Par exemple : seruma.ca
                  Évidemment, rien n’est aussi efficace que de se déplacer dans un pays où les gens parle la langue que l’on apprend. Car les livres et la langue réellement parlé ne sont pas toujours équivalent.

                  Répondre



                  • Thibault

                    16 Juin 2017 à 18:26

                    Je mettrais l’objectif numéro 1 si on veut apprendre une langue c’est vraiment d’aimer les gens qui la parlent, leur culture, leurs cuisines. Ca a un effect synergique et aide énormement à se motiver à faire de la grammaire et travailler sa prononciation. Pratiquer des langues étrangères c’est un voyage dans sa tête ! 😉

                    Répondre



                    • CathérineDF

                      1 Juil 2017 à 22:45

                      Excellent articles. Nous, les francophones ne le réalisent pas suffisamment l’importance de l’anglais. J’ai appris l’anglais à l’école, mais ce n’était pas un succès, si vous me comprenez… J’ai étudié avec des sites web qui offrent des cours d’anglais gratuits, j’ai fait un stage résidentiel à Londres et j’ai étudié un an à http://www.englishacademy.be à Bruxelles ou j’habite.
                      Mais finalement, j’ai compris qu’il faut vivre dans la langue pour l’apprendre: regarder la télé, lire des livre en anglais, des sites américains, des vacances avec des autres européens qui vous parlent en anglais, etc. Maintenant, finalement, mon niveau est suffisant pour chercher un emploi en anglais.

                      Répondre




                      • […] L’apprentissage des langues est quelques qui m’est à coeur et que je trouve essentiel pour le développement du tout entrepreneur. Parler couramment au moins deux langues est aujourd’hui une qualité très recherchée par bon nombre d’organismes et d’entreprises. C’est pourquoi je vous suggère aussi de consulter mes deux autres articles sur ce sujet : “Parler une langue couramment en 3 mois” et “Comment apprendre efficacement les langues étrangères“. […]

                        Répondre




                        • […] 12 couramment. Il nous explique pourquoi et comment chaque personne est véritablement capable d’apprendre une langue. Comment bien démarrer dans son apprentissage ? Comment mémoriser du vocabulaire rapidement ? […]

                          Répondre




                          • […] ————————————————————————————————————————-Vivre dans le moment présent est un concept proche d’Aimer ce qui est. Dans la vidéo qui suit, intitulée “Comment vivre dans le moment présent pour avancer dans vos projets,” je partage une expérience touchante alors que je réalisais les progrès que j’avais faits dans mon apprentissage du langue étrangère : […]

                            Répondre




                            • […] la fois scientifiques et accessibles, les livres de Christophe André, sont traduits dans de nombreuses langues et sont tous de grands […]

                              Répondre




                              • […] même temps, quand on pense à notre capacité incroyablement puissante, innée d’apprendre une langue, on se dit que c’est aussi le processus d’une sélection naturelle qui a dû […]

                                Répondre




                                • […] l’intelligence linguistique : l’habilité avec le langage, les langues […]

                                  Répondre




                                  • […] Personnellement, c’est l’application qui m’a vraiment plus aidé à mettre en place des actions absolument tous les jours dans ma vie comme méditer, pratiquer une langue étrangère… […]

                                    Répondre




                                    • […] Comme son nom l’indique, l’intelligence linguistique et verbale sera en rapport avec tout ce qui touche la communication, la langue écrite ou parlée… […]

                                      Répondre




                                      • […] de production plusieurs intervenants et des frontières pour que les documents soient dans des langues différentes, de fournir des analyses approximatives (teneur en protéines, taux de gras) et des documents […]

                                        Répondre




                                        • […] Linguistique (habileté avec le langage et les langues) […]

                                          Répondre




                                          • […] et celle de grands pays innovants comme les États-Unis. Mais trop peu de français savent converser dans une langue étrangère, même de façon basique. La raison majeure : le manque de pratique en dehors des […]

                                            Répondre




                                            • […] livre est en anglais et ceux qui ne maitrisent pas bien cette langue peuvent avoir du mal à le […]

                                              Répondre




                                              • […] nombreuses applications web l’emploient aujourd’hui, comme Duolingo ou Mosalingua dans le domaine de l’apprentissage des langues, et obtiennent des résultats supérieurs [9] à ceux obtenus par des […]

                                                Répondre




                                                • […] » a été dite des milliards de fois, dans tous les coins de la planète, dans toutes les langues, ou […]

                                                  Répondre




                                                  • […] ce que j’ai envie de faire au cours des cinq prochains mois en matière d’apprentissage de langues étrangères, en revanche, je sais. C’est une question de […]

                                                    Répondre




                                                    • […] 1- La critique du système éducatif occidental et notamment francophone, en pointant plusieurs insuffisances claires du système éducatif, comme son incapacité à enseigner efficacement des langues étrangères. […]

                                                      Répondre




                                                      • […] des défis personnels qui sollicitent vos facultés intellectuelles. Par exemple : apprendre une nouvelle langue, jouer d’un instrument de musique, maitriser une nouvelle discipline, prendre des cours du […]

                                                        Répondre




                                                        • […] traduit. Ce qui est assez frappant parce qu’il a été traduit dans de nombreuses langues et c’est quand même un livre qui a façonné la culture américaine […]

                                                          Répondre




                                                          • […] nomment jamais « problème d’enseignement ». Les enfants des ghettos sont capables d’apprendre trois langues à la fois, mais la façon dont les choses sont enseignées dans les écoles a pour […]

                                                            Répondre




                                                            • […] générations plus jeunes, pour eux qui parlent des langues étrangères, qui étudient en France, en Belgique, en Angleterre partout, pour eux c’est […]

                                                              Répondre




                                                              • […] à voir avec les méthodes de l’école pour apprendre à apprendre. Apprendre une langue à l’école est beaucoup moins efficace que l’apprendre en parlant avec des […]

                                                                Répondre




                                                                • […] langue, mais c’est aussi un nouvel œil. J’aime beaucoup cette phrase qui dit que lorsque l’on apprend une nouvelle langue, c’est comme avoir un nouvel œil qui s’ouvre. C’est une nouvelle […]

                                                                  Répondre




                                                                  • […] en apprenant sans cesse, en voyageant, en maîtrisant de nouveaux art et de nouveaux sports, et en apprenant de nouvelles langues. Apprendre une langue étrangère, nous dit-il, c’est comme avoir un nouvel oeil […]

                                                                    Répondre




                                                                    • […] précise. Si on lui demande ce qu’il a envie de faire dans les cinq prochains mois pour apprendre de nouvelles langues, il peut déjà répondre de manière beaucoup plus précise. Mais la […]

                                                                      Répondre




                                                                      • […] par la version 2. Il est également possible de passer le test en Français ou d’autre langues comme indiqué dans cette page, mais les résultats à la fin seront disponibles […]

                                                                        Répondre




                                                                        • […] En effet pendant cette étape, les progrès que nous faisons restent invisibles pendant un moment. Pendant de longues périodes tout se passe comme si rien de significatif ne se produisait. A ce moment où l’excitation de la phase de germination s’est éteinte et où les résultats des nouveaux développements créatifs se font attendre, de nombreuses personnes abandonnent. C’est à ce point que tant d’étudiants abandonnent leur instrument de musique. Et aussi, à ce point que tant de personnes abandonnent leur programme de gym ou de fitness, ou leur apprentissage d’une langue. […]

                                                                          Répondre




                                                                          • […] sur les ventes) mais aussi un objectif personnel ou familial (économiser X euros par mois, apprendre une langue étrangère, …). A ce stade, on ne cherche pas à les structurer, mais à les lister tels […]

                                                                            Répondre




                                                                            • […] astronomie, langues classiques (latin et grec qu’il sait lire et écrire). Il mentionne pratiquer couramment le français et l’hébreu et être capitaine de l’équipe d’escrime. Le jeune homme est […]

                                                                              Répondre




                                                                              • […] En 2007 je m’ennuyais encore à mourir dans un bureau à Paris. Désormais je gagne ma vie sur Internet, j’ai créé deux sociétés, beaucoup voyagé, vécu deux ans en Australie et appris deux langues. […]

                                                                                Répondre




                                                                                • […] de Shéchèn, où il vit encore actuellement. Pendant 25 ans, Matthieu Ricard s’initie à la langue tibétaine et pratique la voie bouddhiste. Il n’a presque plus de contact avec […]

                                                                                  Répondre









                                                                                  Les commentaires postés avec une adresse email non valide ne seront pas publiés

                                                                                  Bienvenue sur mon blog spécialisé dans des livres rares, des livres exigeants qui ont tous une énorme qualité : ils peuvent vous faire changer de vie. Ces livres ont fait l’objet d’une sélection rigoureuse, je les ai tous lus et choisis parmi des centaines d’autres.